• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inondations, incendies, pourquoi ? un homme et bucheron vivant au contact (...)

Inondations, incendies, pourquoi ? un homme et bucheron vivant au contact de la nature nous avertit

Un homme qui vit au contact de la nature nous parle sa chaine

Tags : Climat Eau




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 7 votes
    Zero9 Zero9 18 août 13:17

    Pour une approche scientifique et intelligente du mal que l’on fait à la terre se reporter a Claude et lydia bourguignon.


    • 1 vote
      Vraidrapo 18 août 14:21

      Probablement encore un complot international... à dénoncer lors de la prochaine manif de samedi.


      • 1 vote
        vilayat vilayat 18 août 14:43

        C’est l’évidence ! ( à cacher)


        • 1 vote
          sls0 sls0 18 août 16:01

          Ca fait plus d’un siècle que l’on emploie les formules d’Albert Caquot un des plus grands ingénieurs français.

          Ca fait plus d’un siècle que l’on sait modéliser le ruissellement et l’assainissement.

          C’est en connaissance de cause que l’on bétonne et que l’on fait une agriculture à risque.

          Bien sûr c’est la faute de l’autre, si son entrée de garage et en dalles végétalisées on peut se permettre de le dire car son coefficient de ruisellement est de 0,6 à comparer au 0,95 du béton ou de l’asphalte.

          Le coefficient de ruissellement ou Cr c’est le rapport entre l’eau qui s’écoule et l’eau tombée.

          Le 0,4 de différence c’est l’eau qui s’est infiltrée.

          Le coefficient d’infiltration c’est le nombre de mm d’eau qui s’infiltre par heure. Là on peut parler de culture. La pluie qui tombe a une énergie, si elle tombe sur des végétaux, cette énergie est dissipée. Si elle tombe sur de la terre nue, il y a le la batance, l’énergie des gouttes désagrège les mottes et disperse les grains de terre qui se transforment en une couche étanche. Le coefficient d’infiltration passe de 60 à 1mm/h. C’est la culture du maïs et de la betterave qui sont les cultures à risques.

          Ensuite il y a la vitesse d’écoulement, l’état de surface, la pente, la distance de parcours influent sur la vitesse. Qui dit vitesse dit érosion est arrivée massive de l’eau. Là ça à voir avec le remembrement qui à fait du dégât et la culture intensive. Un sol alimenté avec des engrais perd ses matières organiques qui sont un paramètre important pour l’infiltation.

          Ben voilà, tout ça on connait depuis plus d’un siècle et on en tient pas compte. 

          De mémoire, avec l’urbanisation, la région de Tunis est passée de 14% à 75% de bâti en 50 ans, on comprend que les orages font plus de dégâts que par le passé.

          Contrairement à ce que dit le monsieur dans la vidéo, le changement climatique intervient, des pluies plus denses saturent en eau les sols et il n’y a plus d’infiltrations.


          • vote
             Saladin Saladin 18 août 23:25

            Il connait la nature depuis vingt ans, alors que celle-ci a des millions d’années. Cherchez l’erreur.


            • 4 votes
              Hijack ... Hijack ... 19 août 00:58

              Ce homme a raison ; il a parfaitement compris le rôle de chaque élément de la nature qu’il connaît autant qu’il l’aime. Il faut prendre son alerte très au sérieux ... Sinon, il sera trop tard pour se plaindre après. Un simple coup de gueule d’un homme de terrain qui connaît son domaine, vaut mieux que toutes les études longues et chères faites par des bureaucrates énarques ou pas, ne connaissant rien (comme on le voit dans tous les domaines) à part ce que d’autres comme eux leur ont faussement enseigné. .

              Pour les inondations un peu partout dans le monde mais surtout en France ; en partant des explications de ce bûcheron, à propos de l’eau qui s’en va vers les océans, les mers puis les rivières ... de ces dernières on enlève au fur et à mesure toutes les pierres et cailloux du fond des rivières (et autres), là depuis des siècles et des siècles, que l’homme prend ou vole à la nature (pour diverses constructions et autres), que ces pierres ont un rôle de ralentisseur d’eau (guide pour ceux qui sont intéressés par ce problème) ... Par exemple, l’eau des rivières descendantes, lorsqu’en aval il n’y a plus de pierres, eh bien il est logique et mathématique que l’eau circule plus rapidement et que le niveau de la rivière monte inexorablement ; avec une forte pluie, l’eau circule et monte encore plus rapidement ; qu’une inondation est toujours le résultat du débordement du cours d’eau. Pas touche donc au fond des rivières ... et vous n’aurez plus autant d’inondations.

               


              • 2 votes
                Clocel Clocel 19 août 07:30

                Alcool un peu fort pour les tronches des covidés dont l’unique horizon est la parois du fond du réfrigérateur...

                Tant que les supermarchés maintiendront l’illusion, il y aura de la musique à bord du Titanic.


                • 3 votes
                  darks67 19 août 14:54

                  Il est clair qu’on nous raconte n’importe quoi, réchauffement climatique CO² etc, n’importe quoi, j’ai passé l’été le plus froid de toute ma vie, qu’ils viennent me dire que la planète se réchauffe, mon cul !! il y a clairement un dérèglement du cycle de l’eau et ça c’est évident !!!


                  • 2 votes
                    bubu12 19 août 15:12

                    @darks67

                    j’ai passé l’été le plus froid de toute ma vie, qu’ils viennent me dire que la planète se réchauffe, mon cul !!

                    imparable comme argument  smiley 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès