• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > "Into the wild" - A la découverte de sa masculinité

"Into the wild" - A la découverte de sa masculinité

"Into the wild" - A la découverte de sa masculinité 

Into the Wild est un film américain réalisé par Sean Penn, sorti en 2007. Il s'agit de l'adaptation cinématographique du récit Voyage au bout de la solitude (Into the Wild pour le titre original), écrit par Jon Krakauer en 1996, et relatant l'histoire réelle de Christopher McCandless.

Tags : Cinéma Philosophie Psychologie




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 6 votes
    yanleroc yanleroc 28 décembre 2017 13:45

    J’ ai vu le film 2 fois, puis lu le livre qui est écrit comme une enquête. 

    Il m’ est apparu comme une évidence que le gars n’était pas du tout préparé pour vivre seul dans le "Wildness", car trop idéaliste et totalement ignorant des dangers. Il crevait de faim avant de s’ empoisonner par inadvertence, alors qu’ il y avait des provisions dans une cabane de chasseurs à quelques heures de marche seulement, c’ est un peu comme si je partais en mer sans cartes ou GPS. 
    Tout sympathique qu’ il ait pu être par une démarche de "juste", 
    il est passé pour un rigolo aux yeux des vrais Bushmen ! 

    • 5 votes
      Buk100 28 décembre 2017 14:40

      C est viril de partir en Alaska avec 10 livres de riz et une carabine, sans rien connaître du pays ? Ca ressemble plus à un suicide ou à un délire d ’ado qu à une quête de la masculinité..


      M est d’avis qu on a plutôt affaire à un romantique rongé par ses lectures. Un minimum de clairvoyance lui aurait permis de se rendre compte que le Walden de Thoreau se trouvait à quelques kilomètres de Concord, où Thoreau est né et a vécu une grande partie de sa vie. Ou que London est parti en Alaska en bateau avec une tonne de nourriture. Et y a plus fréquenté les saloons que la nature sauvage..


      • 2 votes
        psychorigide psychorigide 28 décembre 2017 19:08

        Un idéaliste se suicide ... programme tenu !

        En fait, plus loin, il part à l’assaut de la nature qui ne le comprend pas *
        Il meurt .
        Certains trépassent .
        Par baie des trépassés, et certains sur le GR20 pourtant bien balisé. smiley

        • 3 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 29 décembre 2017 00:09

          A la découverte de sa masculinité ???
          Je dirais plutôt,
          A la découverte de son humanité
          A la découverte de la vraie nature ...
           
          Ce film n’a rien à voire avec la masculinité de l’homme, je pense qu’une femme aurait pu avoir la même démarche et crever d’autre chose (ou non) ...


          • 1 vote
            Heimskringla Heimskringla 29 décembre 2017 09:02

            Je pense que la "masculinité" revient naturellement au contact de la nature, c’est environnemental et biologique. La féminisation étant un phénomène de la modernité. 

            Pour caricaturer je dirais que le prix de la paix est de devenir tous PD. 


            Je préfère le terme du retour à l’animalité car il valable autant pour un homme que pour une femme. 

            • vote
              Heimskringla Heimskringla 29 décembre 2017 09:08

              @Heimskringla

              L’animalité bien comprise, apprendre à chevaucher le tigre. Apprendre à solariser ses instincts les plus primitifs via une initiation individuelle et personnelle et non via un dogme sectaire, binaire, manipulateur et moralisateur comme l’antiracisme. 

              Comprendre la bête au lieu de la condamner, ça serait un bon moyen pour vivre un peu mieux ensemble. Comprendre ses déterminismes biologiques et culturels pour avoir plus de contrôle sur eux. 


            • vote
              Heimskringla Heimskringla 29 décembre 2017 09:11

            • 2 votes
              yanleroc yanleroc 29 décembre 2017 10:14

              @Heimskringla

              Lynx, une femme hors du temps.

              Masculine, je ne sais pas, mais la tenue vestimentaire est plutôt sexy ! 


            • vote
              DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 31 décembre 2017 02:06

              @Heimskringla
              Selon le monde traditionnel de nos anciens, le masculin c’est une énergie positive dans le sens où c’est une énergie qui va de l’intérieur vers l’extérieur, comme l’est le Soleil ... Alors que le féminin est une énergie négative qui va dans le sens de l’extérieur vers l’intérieur, comme l’est la planète Terre par exemple ...

              Peut-être que les femmes sont plus douées que les hommes pour être réceptif de ce qui se passe quand l’humain est au contact de la nature ?

              Selon le monde traditionnel de nos anciens, les femmes doivent elever les enfants jusqu’à 5 ans environ, car elles développent l’intériorité de l’enfant ... Ensuite C au tour de l’homme de prendre l’enfant et de lui faire prendre sa place dans le monde extérieur, que ce soit dans une ville ou la nature sauvage ...


            • 2 votes
              Nigari Nigari 29 décembre 2017 15:23

              La version Into The Wild avec un vrai Bonhomme : "Into The Wild, The Real One"

              enjoy smiley


              • 1 vote
                psychorigide psychorigide 29 décembre 2017 19:51

                @Nigari

                euh ... j’ai un problème on m’a dit que vous étiez un homme Nigari.

                Aussi à la veille de 2018 je vous demande de lever le soupçon.

                Par exemple moi : Je suis un homme !

                Je sais c’est horrible pour mes admirateurs mais jusqu’au 31 décembre 2017 à minuit, je suis un monstre en somme !

                Après je change mes pseudos... trop zarbis tout ca !

                bonne année quoique vous fûtes !  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès