• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je ne mange pas cru, je me régénère !

Je ne mange pas cru, je me régénère !

Voici une vidéo de Thierry Casasnovas du site vivrevru.org qui résume assez bien sa philosophie du "vivre cru" et son intérêt.

 

Thierry nous y explique dans quelle mesure l'alimentation moderne entraîne un encrassement de l'organisme dont découlent les fameuses maladies de civilisation.

 

Fort heureusement, l'organisme humain possède de fabuleuses capacités de régénération et Thierry nous propose de mettre à profit celles-ci en favorisant l'alimentation vivante, donc crue.

 

 

Ps : L’alimentation crue permet la préservation des nutriments essentiels (en particulier les enzymes, puis les vitamines mais dans une moindre mesure) altérés par la cuisson. Ceci-dit, la cuisson (qui n’est autre qu’une externalisation de la digestion) permet à l’organisme de mieux exploiter les glucides (donc l’énergie) contenus dans les aliments (amidon et autres glucides complexes). C’est là que je ne rejoins pas les adeptes du tout cru !

 

Enfin, l’omnivorisme est, de mon point de vue, un luxe dont l’être humain ne doit pas se passer. Toujours est-il que, dans l’intérêt de notre santé, nous devrions réduire drastiquement notre consommation de produits carnés. Nous pourrons éventuellement en discuter dans les commentaires.

 

Tags : Santé Alimentation




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • 6 votes
    la mouche du coche 22 novembre 2014 18:46

    Le type est parti dans son truc mystico-bio avec des bambous derrière, et visiblement une sexualité de panda. Hum ; à mon avis il ne passera pas l’hiver. Quelqu’un pour lui expliquer qu’il n’y a rien de mieux pour être heureux que des gros seins et une bonne cote à l’os ? smiley


    • 21 votes
      edwig 22 novembre 2014 19:30

      visiblement une sexualité de panda ? " Visiblement ?"
      Moi, je vois un ancien champion marathonien au physique ad hoc qui s’exprime sur son régime alimentaire ? et vous que voyez vous ?
      et que viens faire la sexualité la dedans ?
      Autre, chose, si vous fondez votre bonheur sur le plaisir, vous allez au devant de grand malheur.


    • 2 votes
      la mouche du coche 22 novembre 2014 19:45

      Franchement ça m’étonnerait qu’il fasse l’amour. Il a l’air trop compliqué.
      .
      "que viens faire la sexualité la dedans ?"
      Elle y est de manière centrale. Connaissez vous l’expression : chichi à table ; chichi au lit.
      D’où ma déduction que sa performance sexuelle doit être une catastrophe.
      .
      "si vous fondez votre bonheur sur le plaisir, vous allez au devant de grand malheur."
      Entièrement d’accord avec vous. Plaisir et malheur sont hélas liés en ce monde. Le vrai bonheur est plus dans la joie que le plaisir, mais c’est un peu long à distinguer ici.


    • 8 votes
      Avlula 22 novembre 2014 21:03

      La joie est d’ailleurs le sujet central de cette vidéo, tu l’as vue avant de dire des bêtises ?


    • 2 votes
      CaptV 22 novembre 2014 22:55

      @ la mouche,

      Vous avez raison, il ne passera pas l’hiver, ce type fait peur à voir.....
      Encore un coup des "Environnementalo-eugénistes" !
      C’est un peu comme si un type sorti d’un camps de Concentration Nazi t’expliquait les bienfaits de sa "cure".....Beurk....taré !
      Le problème c’est que le mec ne le sait pas.....il n’a même pas l’excuse du cynisme, c’est horrible !


    • 11 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 22 novembre 2014 23:43

      "chichi à table ; chichi au lit. "


      La mouche n’a pas tort sur ce point précis. Cependant, il faut décliner la proposition.

      Grossier à table, grossier au lit.
      Conformiste à table, conformiste au lit.
      Consommateur à table, consommateur au lit.
      Congelé à table, congelé au lit
      Tête de cochon à table, tête de cocon au lit

      Et aussi...

      Créatif à table, créatif au lit.
      Raffiné à table, raffiné au lit
      Juteux à table, juteux au lit
      Frais à table, frais au lit

      Sans oublier le plus piquant :

      Ail à table, ail au lit !


    • 6 votes
      Avlula 23 novembre 2014 11:34

      @CaptV : Mais c’est toi qui ne sais rien ! Tu te prends pour quoi ? Il a fait des centaines de vidéos, on sait tout de son parcours et de sa vie, on sait à quoi son physique est dû, et du coup à quoi son changement de régime et de paradigme est dû, quelle honte ton commentaire, juste parce que tu débarques et que tu ne connais pas cette petite célébrité !


    • vote
      Soralien Raie Noire 23 novembre 2014 12:24

      Quaspard Delanuit a oublié le plus fun :
      Ma fesse à table Maffesoli


    • 2 votes
      Vla l'Jean Vla l’Jean 24 novembre 2014 09:48

    • 19 votes
      Hijack ... Hijack ... 22 novembre 2014 19:36

      J’ai connu ce gars il y a peu de temps (cette année) et l’ai écouté durant pas mal d’heures sur Vidéos >>> conclusion :
      Intéressant au plus haut point. Vu par où il est passé, son témoignage, son expérience, sont de premier ordre.

      Dans bcp de domaines, aucun médecin ni autre spécialiste ne peut, pour nos maux du quotidien être aussi utile à tous (gratuitement qui plus est) que Thierry Casasnova.
      .
      Je vois, revois et fais passer ses vidéo d’utilité publique. Merci de l’avoir proposé
      .
      Un article que j’avais posté(le 05/10/14) et non publié  :
      .

      Casasnovas : Comment Inverser le Processus Destructeur !

      .

      Et ... dans le même sujet ...

      - Nous sommes ce que nous mangeons

        .

      - La chimiothérapie : une imposture ?

      Une équipe de chercheurs de l’État de Washington a récemment poussé un mémorable « oups ! » quand elle a découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules (...)

       


      • 5 votes
        Hijack ... Hijack ... 22 novembre 2014 20:18

        Encore là, toi, Trahison-bas_Lepennisme&Désespérance  ??? Content de te voir encore vivant, je pensais vraiment que tu t’étais fait bobo avec un plug de bricolage ... t’as une bonne assurance, j’espère pour toi.
        .
        Je sais pas ce que tu racontes, mais bon, malgré ce que tu dois dire, faut croire que tu es plugé psychologiquement, désolé si j’y participe malgré moi ! 


      • 5 votes
        Hijack ... Hijack ... 22 novembre 2014 20:27

        Mais bon, par honnêteté et pour dénoncer tes mensonges, ma Gangrèneplusdésespérée qu’il n’y paraît ... (mon Moualek à moi, prêt à tout pour lui aussi dénoncer faussement) ... j’ai été voir tes liens :
        .
        - Le lait >>> voilà ce que je disais : Pour ma part et les miens (à part avant l’âge adulte), sachant cela ... sommes prêts à ne plus boire de lait. Mais le problème n’est pas dans le lait de vache ... mais plutôt ce que les hommes en font, pour produire plus et mal. >>> Preuve que Ganglions&Mensonges, ment très mal ... invente, entend ce qu’il veut entendre.
        -
        -
        - Les baguettes ... oui, je disais qu’un distributeur de vraies baguettes, dans des endroits isolés, ou boulangerie fermée, seront très utiles, je maintiens.
        .
        Heureusement que je dis tant des conneries, car venir poster des trucs dont je ne me souvenais même pas ... smiley Désespérance, c’est bien trouvé de ta part ...


      • 8 votes
        Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 21:50

        @Gangrène&Espérance, bah chacun qui connaît ce site sait qu’Hijack est un peu le ravi de la crèche qui tombe absolument dans TOUS les pièges à cons avant de se ressaisir et de faire comme si il avait chié la lune avant tout le monde. Ce n’est qu’un suiveur, un de plus, il finira bien par nous avouer en 2017 qu’il a voté Juppé pour virer le flan. Voire même Sarko, il en serait hautement capable et ensuite venir nous resservir le discours du Chuck Norris de la dissidence, celui à qui on ne l’a fait pas ainsi que nous détailler ses hautes stratégies politiques tout en affirmant ne pas connaître les candidats qu’il contribue à faire élire.Il ne sait pas qui c’est Hollande, mais il a voté pour lui. logique, d’une stratégie tellement de pointe que le commun des mortels ne peut pas suivre les réflexions de l’homme qui poste des commentaires en une nanoseconde tout en faisant du surf d’un pied, du pédalo de l’autre, pendant qu’il téléphone à trois types en même temps tout en essorant son linge sale pendant que sa femme lui taille une pipe et qu’il explique les principes de la dynamique des fluides à sa fille de 12 ans non sans conseiller Poutine par mail sur la marche à suivre au niveau stratégique afin de l’aider dans ses choix géopolitiques.

        Sacré Hijack, l’expandable 4 à lui tout seul


      • vote
        Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 22:09

        Un réformé de l’IRL ? Un geek condamné au virtuel ? Un bot irréel ? Je penchais un temps pour un mec cloué à la maison pour raisons de santé ou autres, mais non, ça doit juste être un type qui n’a pas vraiment vécu, n’a pas du connaître suffisemment le "dehors" pour agir de la sorte et penser comme tel. Bref, une énigme qu’il serait intéressant de décortiquer pour en comprendre l’étrangeté.


      • 1 vote
        Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 22:14

        Tiens, je parierai ma belle mère sur le fait qu’il va nous sortir un truc du style : "ha mes gogolitos à moi, mon robinou et mon Moualek qui parlent de moi, mais Hijack n’est pas le sujet, vous me donnez une importance que je n’ai pas..." patati patata... Avant de se réinitialiser et de repartir en boucle avec son nouvel algorythme intégré. Ouais moi je dis qu’Hijack est un de ces robots expérimentaux d’expériences en IA menées par des multinationales diverses genre GOOGLE (gogolitos, c’est peut être un indice sublimal pour google, pub en douce... Ouais pas con ce que je dis, c’est une option à creuser)

        Toute façon on peut écrire ce qu’on veut il ne nous lit jamais, pas vrai HIJACK HIJACK HIJACK... C’est comme Beetlejuice, t’écris 3 fois son pseudo et hop il apparaît.


      • 2 votes
        Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 22:32

        Ha mais vouais, il traite tout le monde d’homo refoulé, c’est juste, dès qu’on le pousse dans les cordes, il sort cet argument foireux et éculé que même à la Fistinière on en rigole, pourtant il est aussi un boxeur, il devrait avoir du répondant, savoir rebondir mais non il tombe à plat comme un plongeur qui s’est loupé, et à chaque fois il saborde la discussion en sortant des trucs enfantins, puérils, délirants. Quand ce n’est pas directement des expressions sorties des spectacles de Dieudonné, "addressez vous à Mr, Germain Geffe Cohen" ha mais suis je bête, c’est lui qui écrit les spectacles et vidéos de Dieudonné. J’ai failli oublier.

         


      • 5 votes
        Hijack ... Hijack ... 23 novembre 2014 00:56

        RaieduCul,
        .
        Dommage que malgré mon si peu d’importance, tu en dises autant. Tu dis que je suis un suiveur : donne un exemple ...
        .
        Pourquoi l’autre Désespéré l’est autant : par exemple ... Dès que Marine avait fait la lèche à la LDJ, j’ai annoncé que c’était très mal barré pour la suite /// quelques jours après dès que Chauprade avait trahi, j’ai écris en début de Topic (facile à vérifier ... je te conseille même d’aller y voir) que le FN, était fini, terminé, plié (de mémoire, mais à quelque chose près) ... Soral l’a dit bien après. Normal, il ne réagit pas en temps réel. Tout ça pour dire, que non, je ne suis personne, même dans mes erreurs que je rectifie. Au cas où, sait-on jamais ... j’avais même dit que la seule chance de Marine de remonter la pente était de se débarrasser de Chauprade ... et je maintiens.
        .
        J’ajoute aussi, que la faillite du FN, ce sont les bas du Front, genre la Gangrèneplusdésespérées qu’elle en a l’air ...
        .
        Par contre, toi, tu ne fais que me donner de l’importance, plus que je n’en ai !
        .
        Ah oui, tu m’avais accusé de déformer les pseudos de mes contradicteurs : Faux, vous n’êtes pas mes contradicteurs, mais plutôt des victimes ... Avec mes contradicteurs, je n’ai aucun problème de ce genre.
        .
        Encadre ce que j’écris, mais sache que toi, et trahison&désespérance, êtes tellement limités, que vous ne vous ne vous rendez-même pas compte à quel point vous me faites rire, vous vous pensez réfléchis, cultivés, mais vous comportez comme le plus limité des gogols ... capables de me traiter de con, mais de venir quelquefois poster 3 ou 4 posts, rien que pour moi >>> qu’est-ce que ce serait si j’étais assez intelligent pour vous ... smiley
        Perso, les limités tels que vous, je ne les lis pas,sauf quand ils s’adressent à moi, et même là, je survole. Mais bon, courage, donnez-vous la main ... je compatis !  smiley
        .


      • 2 votes
        Vla l'Jean Vla l’Jean 23 novembre 2014 13:05

        Vous êtes salauds avec éjak, car e-jaky est un monument sur Ago-TV !
        _
        Sincèrement éjak est souvent (involontairement) très drôle.
        (je ne devrais pas le dire, il va encore enfler du melon ...qui risque d’éclater..)
        -
        Par pitié la modération, virez tous les cons que vous voulez,
        mais surtout laissez nous éjak  !!!  smiley smiley smiley


      • 1 vote
        Soralien Raie Noire 23 novembre 2014 14:44

        C’est vrai qu’il est parfois drôle, parfois touchant de naïveté, bah il n’est pas bien méchant et puis qui aime bien, châtie bien smiley


      • vote
        Miroreur Miroreur 23 novembre 2014 17:36

        Traiter un gentil de gentil, ça peut passer ... mais tenons compte tout de même du contexte ... merde ! quand même !

        A force de le torturer, vous allez nous le faire péter en vol avec vos conneries ; ou plutôt non, il va aller se péter entre les deux tours (une manie apparemment), à moins que ce ne soit directement dans les deux tours ... qui n’existent plus smiley

      • 4 votes
        CyQlotron CyQlotron 22 novembre 2014 19:43

        très intéressant merci Joe.


        • vote
          Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 19:59

          Encore un qui va tomber en disgrâce sous peu comme les mouches du coche de la dissidonce après s’être selfilisé à poil avec son salsifi tenant sa carotte ou son concombre, voire cornichon menaçantes à la main visant l’oignon d’une quelconque fille des forêts d’avocatiers aux gros nichons.
          Victime collatérale des complots des planteurs d’oranges de Jaffa.


          • 3 votes
            Hijack ... Hijack ... 22 novembre 2014 20:30

            Menteur,triche&Désespérance !
            .
            Durant ta convalescence tu vas te faire bcp de mal ...


          • 2 votes
            Joe Chip Joe Chip 22 novembre 2014 20:37

            http://www.lanutrition.fr/communaute/opinions/interviews/pascal-picq-la-cuisson-nous-a-donne-un-cerveau-plus-gros.html

            Les chimpanzés sont d’extraordinaires chasseurs. Ils sont responsables de la disparition de 20% des singes qui vivent autour d’eux. La viande est pour eux un plaisir, et elle se digère facilement. En saison sèche en Côte d’Ivoire, ils en font même une ressource indispensable. Le chimpanzé est un végétarien à tendance omnivore. Comme il est plus proche de nous, on pense que la capacité de chasser existe depuis fort longtemps.
            Leslie Aiello, un chercheur britannique a émis l’hypothèse que la consommation accrue de viande a pu favoriser le développement du cerveau humain. La digestion fait peser un coût métabolique important sur l’organisme et le cerveau est gourmand en glucose. A partir du moment où les hommes se sont mis à consommer de la viande, dont la digestion est aisée, la charge métabolique qui pesait sur l’intestin a pu être dédiée au développement d’un gros cerveau.


          • 3 votes
            Joe Chip Joe Chip 22 novembre 2014 22:52

            Le problème, c’est que l’homme est un animal qui produit sa propre histoire : par conséquent, le ramener étroitement à sa "physiologie de primates" ne conduit pas très loin en vérité.
            Quelle que soit la validité de cette thèse (ni vous ni moi ne sommes sans doute habilités à la confirmer ou à la réfuter) il est un fait indéniable que la chasse a constitué un puissant moteur évolutif dans l’histoire humaine, posant de nouveaux problèmes spécifiques à notre espèce (en termes d’organisation collective, de problèmes techniques à résoudre pour s’attaquer à de gros animaux, des prédateurs, etc.) et nous permettant d’accéder à de précieuses ressources animalières (peau de bêtes, laine et fourrure) qui ont certainement contribué à accroître nos chances de survie dans nos contrées européennes jadis très froides. La chasse a stimulé notre inventivité technologique. Un destin de ruminant est plus paisible... et passif.
            La chasse contraint l’homme à avoir une activité sociale organisée et hiérarchisée alors que la cueillette reste une activité par définition parasitaire et opportuniste (paradis perdu). Les animaux charognards rentrent d’ailleurs dans cette catégorie plutôt que dans celle des carnivores.
            La chasseur, c’est l’homme qui commence à créer son histoire : les premières œuvres d’art figuratives et narratives sont des scènes de chasse. Imaginez ces hommes regroupés autour d’un feu, narrant les exploits d’un tel, moquant la maladresse d’un autre, cherchant des moyens d’être plus efficace... tout cela n’est pas imaginable avec un régime purement frugivore. Personne ne peindra une fresque pour décrire une palpitante journée de cueillette. 
            A fortiori, si l’homme a pris de tels risques pour pouvoir manger de la viande (une simple blessure pouvant se révéler rapidement mortelle au paléolithique), c’est que les bénéfices devaient justifier la dépense énergétique dans un contexte de rareté (voire de famine) où quelques calories économisées pouvaient faire la différence entre la survie et la mort.

            Attention, je ne défends pas la consommation frénétique de viande dans le cadre de l’alimentation moderne. Je suis révolté par le sort concentrationnaire que doivent subir les animaux pour que des gros tas puissent se gaver de viande en toute quiétude...


          • 3 votes
            Joe Callagan Joe Callagan 23 novembre 2014 11:10

            Intéressant votre échange !


            Il y a eu un temps cette théorie qui circulait et qui voulait que les premiers hominidés sont apparus quand des singes se sont mis à manger de la viande. L’apport accru en protéines aurait entraîné le développement du cerveau. Pourquoi pas mais le cerveau étant composé à 80% de lipides et son carburant étant le glucose, j’ai du mal à voir l’évidence du lien entre consommation de viande et dvpt du cerveau.
            Depuis quelques années on met désormais en avant la cuisson plutôt que la consommation de viande. Prenons l’expérience suivante :

            On nourrit un groupe de rats exclusivement de patate douce crue et on observe leur comportement après digestion. Puis, on prend le même groupe de rats et on le nourrit là encore exclusivement de patate douce mais cette fois-ci cuite. On observe leur comportement après digestion et on constate que les mêmes rats ont une activité physique considérablement accrue, ils sont bien plus actifs. Conclusion : la cuisson opère une pré-décomposition qui offre une meilleure assimilation des glucides complexes par l’organisme. Donc, le cru c’est fantastique pour l’apport de nutriments essentiels fragiles mais pas forcément pour apporter de l’énergie brut à l’organisme.

            Pour en revenir aux produits carnés, concernant l’apport de minéraux sous forme héminique, l’apport d’acides aminés, l’apport d’acides gras essentiels, ceux-ci sont quand même très intéressants. On bénéficie du travail effectué par la bestiole pour assimiler certains nutriments qui ont ainsi accru leur biodisponibilté.

            Quoi qu’il en soit c’est à chacun de se connaître, de s’observer et de déterminer quel régime alimentaire lui convient le mieux et ce, sur la durée. Nous sommes tous différents. Tout le monde n’a pas le même métabolisme ni les mêmes besoins. Toujours est-il que les céréales (toutes), les produits laitiers et les sucres raffinés sont un poison qui telle la clope ne tuent pas si on en consomme une seule fois mais tuent sur le long terme en entraînant une multitude de maladies chroniques au mieux handicapantes, au pire fatales.

          • 2 votes
            Joe Chip Joe Chip 23 novembre 2014 11:15

            Vous n’avez pas tellement répondu à mes propos, sinon par quelques sarcasmes, donc je ne vais pas perdre mon temps à essayer d’ébranler une conviction personnelle. Toutes ces pseudo-analogies outrancières ne sont pas des arguments. Je ne crois pas vouloir connaître la nature de vos rapports intimes avec des automobiles de marque allemande.

            Vous en appelez maintenant à la métaphysique ("ce que nous sommes appelés à êtres") pour justifier votre position essentialiste. Pour ma part, je reste dans le cadre de l’évolutionnisme qui envisage l’homme (et les autres espèces animales) du point de vue de la fonction, et non de l’état. L’homme moderne est le produit d’une adaptation lente à son environnement, et par ailleurs, le sujet de sa propre histoire : dire qu’il n’est pas fait pour consommer de la viande alors qu’il a consommé de la viande depuis des millions d’années (et que nombre d’observations confirment par ailleurs que les espèces de singes les plus proches de l’homme, sur le plan biologique, comme les chimpanzés et les bonobos, chassent d’autres espèces de singes et de lémuriens) cela n’a aucun sens, de mon point de vue. L’homme était-il appelé à manger de la viande ? à développer une civilisation complexe basée sur le progrès technique ? à cultiver la terre ? à faire atterrir une sonde sur une comète située à des centaines de millions de kilomètres de la Terre ? La réponse à ces questions, fondamentalement, n’est pas très intéressante. L’homme l’a fait, c’est ça qu’il importe de comprendre et d’expliquer. S’il l’a fait, c’est que cela correspond à sa nature, aiguillé sans doute par un besoin similaire à celui qui a fait sortir nos ancêtres de la sécurité relative des arbres, puis de la brousse, pour aller défier des prédateurs sur des terrains exposés. L’homme était-il appelé à tuer des lions, à exterminer les mammouths, les baleines, etc. ? J’aimerais bien répondre par la négative, mais ne croyant pas au dogme (gauchiste) de la bonté originelle, je sais que la cruauté et l’âpre lutte pour la domination sont inscrits dans notre nature au même titre que la curiosité ou l’attention à autrui. A l’inverse, les espèces végétatives ont très peu changé au cours de l’histoire car elles évoluent généralement au sein de niches protectrices où elles sont peu exposées au stress environnemental, produisant donc peu de changement et d’adaptations fonctionnelles (notamment sur le plan du système nerveux).

            Et c’est justement parce que je m’inscris dans cette perspective évolutionniste et historique que je considère que l’homme n’est pas voué non plus par un quelconque "état" à devoir avaler chaque semaine des kilos de viande fournis par l’industrie alimentaire. La chasse raisonnée se justifie, le massacre industriel de la vie animale pour satisfaire des besoins devenus artificiels, beaucoup moins. 

            Et tout cela a beaucoup plus de sens qu’une quelconque vision essentialiste de ce que l’homme aurait été, serait, ou devrait être. 

            http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20081016.OBS6189/les-bonobos-s-adonnent-a-la-chasse.html

            http://www.hominides.com/html/actualites/chimpanze-outil-chasse-senegal-0028.php

            http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1992_num_4_3_2320


          • 1 vote
            Joe Chip Joe Chip 23 novembre 2014 11:36

            @Joe Callagan

            Tout à fait. La viande, plus facile à digérer cuite, et plus goûteuse, a surtout amené une évolution technologique (la cuisson) qui a facilité ensuite l’assimilation du glucose, ce qui a permis de dévier la charge métabolique requise par la digestion vers le cerceau.

            Pour le reste, comme toujours quand il s’agit d’alimentation, il faut se départir des approches extrémistes et rigoristes à la mode - toutes venues des Etats-Unis - qui veulent imposer un aliment, un nutriment, voire une manière uniforme de se nourrir. Cette tendance correspond à une culture du charlatanisme d’essence protestante toujours très présente chez les Américains, tant sur le plan alimentaire que spirituel (sectes en tout genre, vendeurs de fioles, potions et autres élixirs miraculeux).

            Pour l’individu lambda, il faut équilibrer les apports et les modes de préparation (légumes/légumineuses/céréales, cru/cuit, végétaux/viande, matières grasses, etc.)


          • 1 vote
            Joe Callagan Joe Callagan 23 novembre 2014 12:00

            La cuisson est presque obligatoire pour certains aliments. Si tu bouffes un pois chiche cru, son goût atroce va te faire comprendre qu’il est impropre à la consommation sous cette forme. Cuit, c’est l’inverse. 

            Ceci-dit, les légumineuses, d’accord, mais en quantité raisonnable. C’est pratique car ça cale bien mais ça contient des protéines complexes difficiles à digérer et exploiter.

          • vote
            Joe Chip Joe Chip 23 novembre 2014 12:54

            Merci pour le conseil sur les poids chiche, j’essaierai de m’en souvenir !

            Les légumineuses ne sont jamais consommées seules et en quantité déraisonnable dans un régime normal. Quand on veut limiter l’apport en viande ou s’en passer, la consommation de légumineuse devient obligatoire à moins de tomber dans une approche que je qualifierais d’intégriste.


          • 3 votes
            Trankil78 Trankil78 22 novembre 2014 20:54

            Un témoignage sur la "régénération" que j’ai pratiqué de façon assez intensive pendant un an . Il est certain que nous nous sommes habitué à consommer de grandes quantité d’éléments impropres à une santé optimale : 5 poisons majeurs comme les appelle Casasnovas : gluten produits laitiers, produits animaux, sel, sucre raffiné (le catéchisme Casasnovien est bien rentré) . Quand on supprime petit à petit ces aliments, on se sent bien mieux c’est indéniable : plus de vitalité, sourire, meilleure joie de vivre . Malheureusement il y a un hic  : ce nouveau bonheur auquel on accède n’est conditionné à aucune autre forme construction : sociale, professionnelle, amicale, affective au sens large . En concentrant tous vos efforts sur le régime alimentaire vous vous sentez bien et c’est tout ... un peu comme une drogue saine de laquelle on ne peut plus se sortir sous peine de se déséquilibrer ... et cette énergie à laquelle on accède , si elle est très agréable, est furieusement en décalage avec l’environnement dans lequel on vit surtout en milieu urbain : si vous êtes quelqu’un de gentil à la base je vous conseil d’avoir un peu de gluten dans les intestins pour pouvoir vous défendre !
             Le régime alimentaire est aussi intimement lié à notre personnalité et à notre caractère ...très perturbant de voir ses centres d’intérêts se modifier peu à peu, de se sentir partir .
            Je ne veux pas blâmer T.Casasnovas car je pense que son travail et sa transmission sont utiles, très bien pour les gens malades, très bien aussi de s’en inspirer et de faire des périodes de cru et un jeûne de temps en temps (en s’informant bien surtout au moment de la reprise alimentaire en sortie de jeûne) mais attention de ne pas pousser la démarche trop loin, trop vite sous peine de déséquilibrer sa vie trop rapidement et de devenir totalement inadapté à son environnement ...


            • 3 votes
              Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 22:42

              J’appuie ton commentaire Trankil78, surtout mettre l’accent sur le temps d’adaptation nécessaire à un changement alimentaire et ne pas le faire dans la radicalité, j’ai commis l’erreur d’avoir voulu aller trop vite en passant de 3 repas par jours avec pas mal de bidoches aux jus de fruits/légumes, parce que j’avais des soucis de digestion et que je voulais améliorer mon apport énergétique tout en me débarassant du mauvais, changement de meuf oblige, et bien mon estomac a morflé comme il faut.
              Les vidéos de Thierry Casanovas sont très instructives, nous avons tous à apprendre des uns et des autres quand c’est dans le constructif, mais il faut surtout bien signaler aux gens que les changements d’habitudes alimentaires se font dans la douceur et non la brutalité. Car en ce qui me concerne, j’ai été assez mal pendant 2 semaines avant de me modérer et par palliers proggressifs arriver à une alimentation quasi végétarienne.


            • 1 vote
              Joe Callagan Joe Callagan 23 novembre 2014 11:21

              Merci de rappeler l’importance d’une transition progressive vers un retour à l’alimentation physiologique. C’est important, essentiel et intenable (si on va trop vite) !


              Il faut un peu de temps pour que le système digestif se mette à fabriquer de nouveau certains enzymes et pour que le cerveau se désaccoutume de certaines substances apportées, par exemple, par le sucre ou le blé (qui contient des opioïdes).

              Donc, retour à une alimentation physiologique mais en mode lent et cool. A adapter en fonction de chacun, de son état actuel, de ses antécédents divers.

            • 3 votes
              juluch juluch 22 novembre 2014 22:38

              Bof...............


              qu’il becte cru si ça lui plait.......il peut meme aller brouter dans le Larzac si il veut avec les chèvres....pour ma part.... smiley

              • 4 votes
                Soralien Raie Noire 22 novembre 2014 22:50

                Toi t’as pas dû encore avoir assez de soucis de santé pour parler tel un ignorant de la sorte.
                Quand t’es mal, tu écoutes tout ce qui te semble bon et te parle instinctivement, tu peux me croire. Ce n’est pas une raison pour foncer tête baissée, chacun doit découvrir sa propre formule en écoutant son propre corps pour trouver "son médicament" en fait le meilleur médicament c’est nous mêmes, mais on a oublié de le préciser dans nos éducations entre deux pages d’économie, la commémoration de la $hoah, les guerres du profit, la philosophie selon BHL, les bienfaits du pharmaceutique, les miracles de la médecine moderne, la bite à Soral et les seins de Nabilla.
                Alors sachons retrouver nos facultés ancestrales, enfouies sous des couches épaisses de propagande et de mensonges divers pour des intérêts étrangers à nos corps, nations, elle est là, au fond de tout un chacun, la voix de la raison, il suffit de savoir lui prêter oreille et de lui faire confiance, car cette petite voix qui murmure sous un brouhaha incessant de communications extérieures et diverses, et bien c’est notre véritable moi qui nous parle pour remplir sa mission : 1 : Nous maintenir en vie, 2 S’adapter, si possible, 3 Se reproduire si possible également, et Apprendre, en toutes circonstances afin de pouvoir s’adapter dans les meilleures conditions environnementales proches pour tenter d’espérer faire de plus ou moins vieux os : Instinct de survie.
                Quand le mensonges est omniprésent, il n’y a plus que le temple de nos consciences qui souffle la voie à suivre. Encore faut il l’écouter.
                Bonne soirée à tous


              • 5 votes
                juluch juluch 22 novembre 2014 23:18

                Quel discours pour me faire savoir que t’es pas d’accord avec mon message !!!!


                 smiley

                Par contre que viennent faire la Shoah, BHL et Nabila dans cette galère ??

                Laisse moi du temps pour essayer de piger se que tu as voulu me dire.....parce que....pffooouu !!
                 smiley

              • 4 votes
                Soralien Raie Noire 23 novembre 2014 00:26

                Je dis en substance qu’on est nourris de propagande idéologique et ce qui arrive dans nos assiettes + le style de vie imposé par la mondialisation ainsi que le tritement des denrées premières fait que nous sommes empoisonnés pour le profit de quelques uns. Le chemin parcouru par une crevette de sa capture à nos assiettes est proprement hallucinant elle voit du paysage mais sans pouvoir en profiter, triste parcours, mais long, très long, on se demande si la chaîne du froid est vraiment scrupuleusement respectée quand on apprend qu’on nous vend du cheval roumain pour du boeuf français.
                On nous a gavés dans les médias mais aussi dans les écoles d’informations erronnées, transmises à nous par des gens eux mêmes trompés et maintenus dans l’ignorance. Parceque le mensonge généralisé au profit du grand capital dure depuis des décennies.

                Donc on se nourrit mal, on vit mal, mais tant mieux car le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, comme les malades remplissent les caisses de Big Pharma.

                Qu’on nous a fait oublier nos propres capacités de régénération (pas rentables pour le "système") comme l’explique Thierry Casasnovas et qu’il tient qu’à nous de retrouver. Parceque le "système", la gratuité il aime pas, l’émancipation individuelle, il aime pas, il perd des clients/esclaves, il aime pas les libertés, il aime pas le potentiel humain, trop risqué pour lui des fois que les moutons voudraient devenir bergers...

                C’est ce que j’ai essayé de dire dans mon précédent commentaire.


              • vote
                juluch juluch 23 novembre 2014 11:05

                Ok, là c’est plus clair. 

                 smiley

                Cette manière de nous nourrir viens juste après la guerre et depuis perdure.
                Ceci étant on est beaucoup plus nombreux 20 millions de plus en France et 7 milliards dans le mode....dur.

                Apres il faut savoir acheter et ne pas prendre n’importe quoi. Lire les étiquettes, voir la provenance et faire le tri alimentaire.

                Les seuls aliments crus que je mange se sont les classiques comme les carottes râpées par exemples ou radis et autres racines connues. je me verrais pas manger une pomme de terre crue !

                Pour le reste à part le steak tartare....  :-

                Pour conclure, l’essentiel de notre consommation est effectivement dicté par des groupes industriels et par les modes du moment.

                A nous de faire attention.


              • 1 vote
                Soralien Raie Noire 23 novembre 2014 12:30

                Je ne fais plus mon marché que chez des artisans de ma région que je connais, agriculteurs indépendant, bios comme pas bios, mais dont je peux identifier la provenance des produits et de la manière dont ils sont cultivés.

                Le pire c’est de se rendre compte que c’est une forme de privilège ou luxe que de pouvoir se passer des supérettes et autres hypermarchés. Bientôt les Ultramarchés ????

                Donc en quelque sorte je suis un privilégié, c’est le comble quand même, monde étrange que le nôtre.


              • 10 votes
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 novembre 2014 00:01

                Je ne trouve pas de raison sérieusement valable de se moquer de cet homme. 


                1. Ses remarques sont globalement justes et formulées sans fanatisme.
                2. Il ne présente aucun signe de déséquilibre psychologique majeur (contrairement à beaucoup de gens très perturbés que l’on peut rencontrer sur Internet)
                3. Il est effectivement "maigre", ce qui est inquiétant pour tous ceux qui sont dans l’angoisse du "manque", mais il faut savoir que c’est un grand coureur. Par ailleurs sur ces premières vidéos on le voit au sortir d’une grave maladie (qui a précédé sa prise de conscience alimentaire). 
                4. A titre purement subjectif et après l’avoir écouté sur plusieurs vidéos, je dirais que je le trouve sympathique, même si je ne le suis pas sur tous les points (je pense que le mode d’alimentation que Thierry C. propose est probablement très profitable en cure d’une à quelques semaines, mais pas forcément pour toute l’année ni pour tout le monde... mais bon, cela peut se discuter).




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès