• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean Robin relève le défi d’Adrien Abauzit

Jean Robin relève le défi d’Adrien Abauzit

Dans son interview récente sur Meta TV, où il était interviewé pour son livre La France divisée contre elle-même, Adrien Abauzit défiait quiconque de lui démontrer qu'il avait tort "en venant sur son terrain". Jean Robin s'y colle.

Tags : France Christianisme




Réagissez à l'article

181 réactions à cet article    


  • 7 votes
    medialter medialter 10 novembre 12:15

    Rhooooooooooooooo
    Adrien Abauzit n’a pas daigné répondre à son éminence Jean Robin ? Vous n’allez pas accepter ça, Jean Robin, vous allez demander réparation sur le champ ? Mais moi, à votre place je laisserais faire, cet avocat n’a pas encore mesuré son immense perte à ne pas bénéficier de l’opportunité inespérée dont vous lui avez fait faveur. Laissez mijoter un peu, dans quelques mois, il viendra ramper devant votre porte à vous supplier de lui donner sa chance. J’espère que vous lui donnerez alors ce qu’il mérite, que vous écraserez cet insecte de votre talon ... Mais non, que dis-je, vous êtes le canal de la parole de Dieu, vous lui pardonnerez, à ce misérable, car vous êtes un être bon et pourvu de charité, vous êtes un Saint Homme plein de compassion. Merci de votre retour parmi nous


    • vote
      Jean Robin 11 novembre 05:07

      @medialter perdu, c’est à Virginie Vota que je reproche de ne pas m’avoir répondu.


    • vote
      ezechiel 10 novembre 12:39

      "Les catholiques comme les philosophes des Lumières croient au libre-arbitre"

      Bien sûr qu’il y a un libre-arbitre, c’est la Liberté, l’Homme est tout à fait libre de choisir sa destinée. C’est le miracle de la vie, le fait que vous constituez une entité unique, avec une personnalité, une pensée, des habitudes, des moeurs, un caractère qui vous est propre.
      Si vous décidez de tourner votre tête à droite, vous pensez réellement que quelqu’un d’autre a décidé pour vous de faire cela ?

      S’il n’y a pas de libre-arbitre, à quoi sert Jésus Christ ? N’est-il pas le Berger venu sur Terre pour ramener les brebis égarées vers la Voie de Dieu, les détourner de Satan ? Si tel être humain est prédestiné à faire le Bien, tel autre à faire le Mal, tout est déjà décidé, et le message de Jésus ne sert à rien.

      S’il n’y a pas de libre-arbitre, à quoi sert le Jugement dernier dans Apocalypse ? Comment Dieu peut-il juger les actes des hommes, si ceux-ci ne sont pas responsables de leurs actes ?

      On voit là tout le danger de l’hérésie protestante, elle autorise n’importe quel être humain à tuer, violer ou massacrer des gens, cela n’a pas d’importance car il n’est pas responsable de ses actes, de ses oeuvres, il aurait été prédestiné à faire cela par Dieu !!

      Sur ce sujet, la Bible est très claire, Dieu jugera les hommes selon leurs oeuvres, ils sont donc responsables de leurs actes, ils ont donc un libre-arbitre.

      "Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
      Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux."

      Matthieu 5:14-16

      "Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres."
      Matthieu 16:27

      "Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
      Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu."

      Jean 3:17-21

      "Jésus leur dit : Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. Le monde ne peut vous haïr ; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises. Montez, vous, à cette fête ; pour moi, je n’y monte point, parce que mon temps n’est pas encore accompli."
      Jean 7:6-8

      "Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres."
      Apocalypse 20:12


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 18:17

        @ezechiel

        "Bien sûr qu’il y a un libre-arbitre, c’est la Liberté, l’Homme est tout à fait libre de choisir sa destinée."

        Bullshit.


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 18:22

        @Heimskringla

        "Selon mon humble avis, la liberté n’existe pas, un point c’est Tout. La liberté fait partie des plus grandes illusions qui soit. L’homme est celui qui a inventé la liberté. Mais il ne sait pas encore de quelle liberté il parle. Ce mot véhicule une formidable énergie qui n’a jamais été convenablement canalisée par l’homme. La liberté de quoi ? La liberté face à quoi ? Est-ce la libération de la matière et la liberté face à celle-ci ? La liberté de se droguer ou de la drogue ? La liberté face aux prêtres, aux gourous et aux maîtres ? La liberté face aux lois, à soi-même, face à la maladie, à la mort ou à la vie ? De quelle liberté l’homme parle-t-il ?


        Il dit lui-même que la liberté de quelqu’un s’arrête où la liberté des autres commence. Si quelqu’un est assis, quelque part dans un autobus, il est libre. Mais il empêche les autres de s’asseoir là. Pour être libre, il restreint la liberté des autres. C’est un mécanisme normal, découlant de toute relation dans un écosystème d’évolution. La liberté dépend de la liberté. La liberté de quelqu’un dépend de la liberté des autres. La liberté d’un animal dépend de la liberté d’un autre animal. La liberté d’une plante dépend de la liberté d’une autre plante. Et la relation entre tous les constituants de cet univers crée la Liberté. La liberté d’une plante dépend de la liberté des herbivores. La liberté d’un herbivore dépend de la liberté d’un carnivore. La liberté du chien dépend de la liberté de l’homme. Et, finalement, la liberté de l’homme dépend de la liberté des plantes. L’herbe est libre de pousser. La vache et le chevreuil sont libres d’en manger. Le loup est libre de se nourrir de chevreuils et l’homme de la vache. Lorsqu’il n’y a plus assez de chevreuils pour nourrir les loups, ceux-ci meurent de faim. La liberté d’un être dépend de la liberté de l’ensemble. Prévoir les mécanismes des limitations de la liberté, c’est prévoir les conséquences d’un changement dans l’écosystème.

        Être libre, c’est ne dépendre de rien. Ne dépendre de rien veut dire ne pas être assujetti à quoi que ce soit. L’homme qui recherche la liberté, est loin de se douter que sa recherche l’éloigne de celle-ci à chaque pas qu’il fait. L’homme doit se libérer de la liberté. Tant qu’il est pris par cette recherche, il n’est pas libre. L’homme a évidemment un concept, une idée de la liberté. Il croit que le bonheur provient de la liberté. Ce mot exprime, chez l’humain, l’idée qu’il peut faire à sa tête, alors que ce n’est même pas lui qui pense. Il veut faire à sa tête et il n’a pas toute sa tête. Il prétend vouloir être libre. On ne peut pas faire à sa tête tant que celle-ci est déphasée de l’intelligence. Il ne peut y avoir de coordination entre les hommes tant que ceux-ci auront des désirs, des émotions, des peurs, des pensées régies par leurs affinités à réagir inconsciemment aux événements.

        Chaque homme réagit selon son expérience, son éducation et ses croyances à tout ce qui lui arrive. Comme chaque homme est différent dans l’expression de sa psychologie, aucune coordination n’est possible entre eux. Les chefs sont ceux qui ont la faculté limitée de réunir les efforts, les émotions, les désirs de l’homme afin de les diriger vers un seul point, un seul but. Mais là encore, le travail est imparfait parce que l’homme, ne comprenant le monde qu’émotivement, perd rapidement l’idée première de l’action. Il doit être motivé régulièrement, sinon il décroche. Le paysan, esclave d’un tyran, se libère un jour et devient roi. Le roi, esclave des responsabilités et des angoisses de sa position, est renversé et libéré de son poste. Libéré du tyran, le paysan doit maintenant se libérer de la faim, du travail, de l’ennui, du malheur, des peurs, des sécheresses, des inondations, des tremblements de terre, des hivers, des manipulations de sa famille, de la contrainte de ses employés, des maladies, de la colère, de la jalousie, de la mort... Où est-elle cette liberté ? Existe-t-elle ? N’est-ce pas le jeu de l’illusion ? Si la Liberté n’existait pas ?...

        Si un homme est libre des contraintes de la psychologie collective, il ne recherche pas la liberté parce qu’il est. Comprendre la vie, c’est être libre. Comprendre la vie inclut l’avant-vie terrestre et l’après-vie biologique. Voir l’intelligence de l’existence, c’est être libre. Lorsqu’une personne ne veut que ce qui se peut, cette personne est libre. Il comprend vibratoirement la mécanique d’inter-relation des choses. Ne pensant que par son intelligence, sa conscience, il est en résonance avec ces relations de la vie. Il devient un outil dans son écosystème et, de ce fait, pense comme la vie agit. Tout ce qui parvient à sa conscience provient de la vie, donc résonne parfaitement avec l’extérieur. Il est libre de lui-même, ce qui fait de lui un être totalement libre."


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 18:22

        @Heimskringla

        "L’humain entretient plusieurs concepts de la liberté ; Ils peuvent être religieux, scientifiques, médicaux, philosophiques, politiques ou militaires. En fait, la Liberté n’est pas du monde de l’homme. Celui-ci ne connaîtra jamais la véritable liberté, qui est d’être libre de toute forme de manipulations émotives et collectives. La recherche de la liberté chez l’humain est générée par le concept d’un état où tout ce qui bouillonne chez lui pourrait s’exprimer sans limite et sans contrainte. Cet état amène chez lui une sécurité comme il n’en a jamais connu, parce qu’il a l’impression de tout contrôler sans effort et d’être le seul à déterminer les événements. Il n’a plus peur parce qu’il est le maître absolu. Par l’expérience, l’homme découvre que ce concept n’est pas réalisable parce qu’il y a les autres humains qui ont aussi leurs concepts. On ne peut pas être le maître absolu si on est des milliards d’humains à vouloir être des maîtres absolus. Alors l’homme se tourne lentement vers lui-même et essaie de découvrir la liberté dans son cœur, dans sa pensée et dans ses émotions. Là encore, il sera déçu car la liberté, comme tant d’autres choses mises en concept, n’est pas du ressort de la pensée. Le temps forge l’homme et celui-ci parvient, souvent d’une façon pénible, à goûter à la vie. Il se rapproche de celle-ci parce que, dans ses désirs d’évolution, de sécurité et d’accomplissement, il n’a trouvé que malheurs et souffrances. Touchant à la vie sans ses souvenirs, sans douter d’elle, donc sans peur, il devient conscient, pour la première fois, de l’existence terrestre, de sa liberté.

        Selon moi, la liberté n’existe que pour l’ensemble d’un écosystème, mais n’est jamais réelle pour un élément de cet écosystème. L’homme doit apprendre à se libérer de la liberté."


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 18:24

        @Heimskringla

        Tu crois qu’il a vraiment choisi sa destinée ?

        https://www.youtube.com/watch?v=Gtf5UuNiAzo&t=2s


      • vote
        ezechiel 10 novembre 20:07

        @Heimskringla "Tu crois qu’il a vraiment choisi sa destinée ?"

        En tous cas, personne n’a choisi à sa place.


      • vote
        ezechiel 10 novembre 20:21

        @Heimskringla La Liberté un est terme philosophique, avec de multiples points de vue. je parlais ici de la Liberté dans le sens qu’il n’y a pas de destinée tracée à l’avance, ce que veut faire croire Jean Robin.

        Si vous décidez de vous jeter par la fenêtre, de ne pas aller travailler, de tuer votre voisin, vous êtes libre de le faire, mais vous êtes responsable ensuite des conséquences de vos actes.

        Le Liberté dont vous parlez est bien entendue relative à chaque individu. Vous pouvez vous sentir libre dans la société actuelle, alors que votre voisin de pallier pensera qu’il est oppressé, et qu’il n’a pas de liberté.
        Cela dépend de tout un tas de facteurs liés à la personne, sa mentalité, ses connaissances, son état de conscience, de l’organisation de la société dans laquelle il évolue, etc..

        -----------------------------

        "Lorsqu’une personne ne veut que ce qui se peut, cette personne est libre."

        Bien vu.


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 20:38

        @ezechiel

        Sa mère a eu une influence majeure dans ses choix futurs (comme souvent). 

        J’ai beaucoup d’empathie pour lui, bien plus que pour Macron. 


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 10 novembre 20:39

        @ezechiel

        Nous sommes d’accord. Je me sens oppressé alors que ma voisine se sent libre (mais bon elle est très très conne). 


      • vote
        guepe guepe 11 novembre 18:22

        @Heimskringla

        Petite apparition furtive.

        Je te conseille la série Mindhunter, elle devrait te plaire smiley

        Un petit site aussi , pas tous des pédophiles, par contre. Les ames sensibles devraient s’abstenir de consulter le lien


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 12 novembre 07:56

        @guepe

        Merci pour le conseil mais je viens de la terminer et effectivement elle m’a beaucoup plus. 

        Cette série révèle un malaise très profond dans cette société...

        Concernant ton lien, tu me l’as proposé il y’a un petit moment. 

        On pourrait en discuter des heures car je me reconnais dans ces blessures infantiles qui semblent parfois même anodines mais qui peuvent avec le temps faire beaucoup de mal. 

        En tout cas, elles ont un rôle majeure dans la conception du psyché d’un "tueur"bref le libre arbitre mouai bof 


      • 2 votes
        ezechiel 10 novembre 13:24

        "Bolloré, c’est un catholique déjà, tous les média qu’il détient sont teintés par ce catholicisme, et puis il y en a bien d’autres."

        Vincent Bolloré est juif par sa mère et sa grand-mère, il est lié à tout un tas de réseaux économiques juifs et israéliens.
        Pas très catholique on va dire.
        https://www.scoop.it/t/actu-economie-crise/p/4070487211/2016/10/16/vincent-bollore-d-edmond-de-rothschild-a-cyril-hanouna



        • 2 votes
          ezechiel 10 novembre 14:00

          Quand Jean Robin essaie de ramener les catholiques vers l’hérésie protestante, le culte de Satan :
          "Il y a peut-être un angle qui pourrait vous intéresser, là je parle aux catholiques pétainistes, c’est que Luther était antisémite, quand même, ça, ça pourrait vous intéresser et vous ramener au protestantisme.
          Je me fais un peu l’avocat du Diable pour le coup, mais c’est vrai, il était antisémite parce que c’était la fin de sa vie, et que sa vie était un naufrage pour lui aussi, et qu’il s’est trompé. Mais si ça vous permet de venir à la vérité par le mensonge pourquoi pas. Dieu est seul à choisir les chemins qui vous mèneront à la vérité."

          [45:08]

          Jean Robin admet que la vie de Luther, fondateur du protestantisme est un naufrage et qu’il s’est trompé. Le protestantisme n’apporte donc pas la paix, la joie, la tranquilité, la sérennité ? A quoi sert de devenir protestant alors ?
          Faut-il également étudier les textes antisémites de Luther ? Pourquoi pas "Mein Kampf" pendant qu’on y est ?

          "venir à la vérité par le mensonge pourquoi pas."
          Vraiment fabuleux. Jean Robin a parfaitement résumé ce qu’est l’hérésie protestante, je n’aurai pas trouvé mieux !


          • vote
            Jean Robin 11 novembre 05:44

            @ezechiel Luther s’est trompé à la fin de sa vie sur l’antisémitisme. Il était philosémite avant. Sur le protestantisme, et le libre arbitre humain qu’il a brillamment démontré comme anti-biblique, donc antichrist, il ne s’est pas trompé !


          • vote
            ezechiel 11 novembre 10:15

            @Jean Robin "Sur le protestantisme, et le libre arbitre humain qu’il a brillamment démontré comme anti-biblique, donc antichrist, il ne s’est pas trompé !"

            C’est du vide, il n’a rien démontré du tout, les textes bibliques sont clairs, l’homme est responsable de ses actes et sera jugé sur ses oeuvres devant Dieu à la fin des temps.

            Luther a manipulé les textes bibliques pour construire une hérésie destructrice, l’Homme Nouveau, qui n’a plus de compte à rendre à personne ni à Dieu car il ne serait plus responsable de rien.
            L’homme devient seul tout puissant, n’ayant plus aucune entrave, aucune limite, ce qui donnera les dérives de notre temps, reprises par les loges maçonniques : capitalisme et mondialisme, destruction de la famille, de l’héritage, de l’identité, de la culture, du patrimoine, de l’Histoire et de la mémoire des anciens, de l’ordre établi depuis des siècles par la civilisation chrétienne.
            Seul le citoyen individualiste face à la république doit subsister, devenant ainsi complètement manipulable, au gré des expérimentations d’une poignée élitiste (mariage gay, GPA, marchandisation du corps humain, nomadisme, travail à la chaîne, déplacement de population en masse,...).


          • vote
            Heimskringla Heimskringla 11 novembre 15:00

            @ezechiel

            "l’Homme Nouveau, qui n’a plus de compte à rendre à personne ni à Dieu"

            "La croyance en une justice naturelle n’était rien de plus qu’une veilleuse pour ceux qui ont peur du noir, elle le savait bien. Quoi qu’elle fît, elle finirait comme tout le monde, allongée dans un lit d’hôpital, un tube dans le nez. Et à l’esprit, cette question : "C’est donc tout ?"."


            "Nous nous félicitons de savoir qu’il n’y a pas de Dieu,Mischa.Que tu n’es pas en esclavage au paradis,forcée de lécher le cul de Dieu à jamais.Ce que tu as est bien mieux que le septième ciel Mischa : la bénédiction du néant.Tu me manques chaque jour."

            Thomas Harris. 


          • vote
            Jean Robin 12 novembre 00:06

            @ezechiel Vous n’avez pas lu Le serf-arbitre de Luther, ou si vous l’avez lu vous ne l’avez pas compris. "L’homme devient seul tout puissant, n’ayant plus aucune entrave, aucune limite, ce qui donnera les dérives de notre temps, reprises par les loges maçonniques" : belle définition du catholicisme, qui croit au libre arbitre humain... comme les loges maçonniques.


          • vote
            Jean Robin 12 novembre 00:20

            @Heimskringla Vous lècherez le cul à Satan pour l’éternité, vous verrez si c’est mieux.


          • vote
            Heimskringla Heimskringla 12 novembre 08:00

            @Jean Robin

            On verra, si je le rencontre, je te le tiendrai en respect mais j’ai des doutes car je n’ai pas besoin qu’on appelle cela Satan pour comprendre la différence entre faire du mal ou du bien. 

            Le problème est que la mal parfois est nécessaire et l’enfer pavé de bonnes intentions donc tout est relatif...


          • vote
            ezechiel 12 novembre 10:28

            @Jean Robin "Vous n’avez pas lu Le serf-arbitre de Luther, ou si vous l’avez lu vous ne l’avez pas compris."

            Les Chrétiens dédiaient leur vie sur Terre au respect et à l’application des bonnes oeuvres comme le veut la Bible, la recherche de la vérité, la pratique de la justice, de l’entraide, du travail, des valeurs familiales, l’abolition de l’esclavage (l’esclavage, l’exploitation de l’homme sont proscrits au Moyen-âge sous peine d’excommunication) pour plaire à Dieu dans l’autre Monde et mériter la Vie Éternelle en évitant l’Enfer. C’est cette société chrétienne qui a donné naissance à la civilisation occidentale, ses institutions, ses universités, ses écoles, ses hôpitaux, ses corporations ouvrières, ses cathédrales,... la naissance de l’État Français sur près de 1000 ans.
            L’hérésie protestante, ayant pour origine les nouvelles idées des humanistes du XIV et XVème siècle, a introduit le fait que l’homme n’avait pas de libre-arbitre, tout est prédestiné, il n’a donc pas besoin de faire de bonnes oeuvres pour mériter sa place auprès de Dieu.
            N’ayant plus de comptes à rendre, tout lui est alors permis, il peut jouir sans contraintes de tous les plaisirs et abus de la vie, dans l’immédiateté, (pratique de l’usure et naissance du capitalisme sans travail, exploitation de l’homme par l’homme, etc...) sans obligation de respecter aucune morale, amenant sur le long terme, la déconstruction d’une société que avait été patiemment bâtie sur plusieurs siècles.

            -----------------------------------
            "belle définition du catholicisme, qui croit au libre arbitre humain... comme les loges maçonniques."

            Les loges maçonniques ont franchi le pas supplémentaire que les protestants n’osaient pas faire pour éviter de faire les bonnes oeuvres : ils admettent l’existence du libre arbitre...mais il n’y a plus de Dieu !
            "Écrasez l’infâme !" écrivait l’Encyclopédiste dans toutes ses lettres !


          • vote
            ezechiel 12 novembre 15:20

            @Jean Robin "Luther s’est trompé à la fin de sa vie sur l’antisémitisme. Il était philosémite avant. Sur le protestantisme, et le libre arbitre humain qu’il a brillamment démontré comme anti-biblique, donc antichrist, il ne s’est pas trompé !"

            Luther est un hérétique tourmenté car il savait qu’il avait injecté un poison violent, une hérésie abominable dans la doctrine de l’Église, il l’a lui-même reconnu à la fin de sa vie :
            « Il est terrifiant de devoir reconnaître que dans le passé tout était calme et tranquille, que la paix régnait partout, alors qu’aujourd’hui surgissent dans tous les Pays des groupes factieux, c’est une abomination qui fait pitié. Je dois confesser que mes doctrines ont produit de nombreux scandales. Oui, je ne peux le nier : souvent cela m’épouvante, spécialement quand ma conscience me rappelle que j’ai détruit la situation en place de l’Église, si calme et si tranquille sous la papauté ».
            Lettre de Martin Luther à Zwingli
            https://notredamedesanges.wordpress.com/2015/01/13/les-protestants-peints-par-eux-memes-luther-partie-1/


          • vote
            Gollum Gollum 12 novembre 15:28

            @ezechiel

            Intéressant. Y a t il des historiens sérieux ici sur Avox pour contredire ou affirmer les affirmations hallucinantes de Luther sur ce site catho (notre dame des anges) ?

            Car j’ai comme des doutes là et je ne serai pas étonné que l’on ait affaire à de la manipulation pure et dure… Ce ne serait pas la première fois. smiley


          • vote
            Jean Robin 12 novembre 23:26

            @Heimskringla Nul, à part Jésus, ne tient Satan en respect.


          • vote
            Jean Robin 12 novembre 23:50

            @ezechiel Ceux que vous appelez "chrétiens" étaient en fait catholiques et persécutaient les juifs, puis les protestants, puis les cathares, puis les noirs, puis les indiens... L’abolition de l’esclavage, 400 ans après l’avoir mis en place avec le pape Nicolas V et sa bulle infâme de 1454. Et Schoelcher n’était pas catholique, mais franc-maçon. Perdu. Et les premiers à avoir aboli était les révolutionnaires dans la constituante de 1792. Encore perdu. Ce n’est pas le catholicisme qui a donné lieu à tout ce que vous racontez, mais le protestantisme. Les catholiques ne voulaient pas élever les gens mais uniquement les rendre dépendants de l’Eglise. Ainsi ils mirent la Bible à l’index pendant 3 siècles, ces antichrist ! Vous allez défendre ça peut-être ? Vous dites n’importe quoi, les humanistes du 14 et 15è siècle n’ont jamais dit nulle part que l’homme n’avait pas de libre arbitre. Cette idée est dans la Bible, et se retrouve chez Saint Augustin et de nombreux autres Pères de l’Eglise (la vraie). Le protestant a des comptes à rendre à Dieu, alors il suit ses paroles qui se trouvent dans la Bible. Pendant que les cathos s’enferment et se cloître pour prier (idée qui ne se trouve nulle part dans la Bible et qui est contraire à l’exemple donné par Jésus), les protestants bossent et sortent de la pauvreté ("Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus", 2 Thessaloniciens 3:10, un des versets clés du protestantisme). Les catholiques font bosser le bas peuple, pendant que le clergé se la baille belle et que les chevaliers sont payés pour défendre le Seigneur qui opprime les serfs. Tu parles d’un modèle ! Vous n’arrivez pas à admettre que le catholicisme est plus proche de la franc-maçonnerie et des Lumières que le protestantisme, du fait de la croyance dans le libre arbitre humain des premiers. Désolé, c’est ainsi !


          • vote
            Jean Robin 13 novembre 00:21

            @ezechiel Luther n’est pas mon idole, car je n’en ai pas. Je condamne son antisémitisme comme ses appels à la violence. Mais sur la foi il avait raison.


          • vote
            ezechiel 13 novembre 00:53

            @Jean Robin "L’abolition de l’esclavage, 400 ans après l’avoir mis en place avec le pape Nicolas V et sa bulle infâme de 1454."

            Les Papes ont continuellement condamnés dans de nombreuses Bulles l’esclavage, considéré comme un crime contre l’humanité. Pendant le moyen-âge, tout esclavagiste était excommunié par l’Église Catholique.

            Thomas D’Aquin, un des plus importants guides spirituels de l’Église Catholique, écrivait au XIIIème siècle que l’esclavage est un "pur péché", toutes les créatures humaines ayant droit à la justice et à la dignité. C’est sur cette base que l’Église qualifia l’esclavage de "péché contre la dignité humaine".

            En 1437, le Pape Eugène IV publia la bulle "Sicut Dudum", qui menaçait d’excommunication les esclavagistes.
            Les Papes Pie II (1458 à 1464) et Sixte IV (1471 à 1484) édictèrent des bulles condamnant sans équivoque l’esclavage.

            Le Pape Paul III (1534 à 1549) édicta une bulle condamnant l’esclavage en Amérique en ces termes :
            "Satan, l’ennemi de la race humaine, a remué le monde de ses alliés qui, désirant satisfaire leur propre avarice, osent affirmer en long et en large que les Indiens de l’ouest et du sud puissent être réduits à notre service comme des animaux brutaux, sous le prétexte qu’ils ne connaissent pas la foi catholique. Et il les réduisent ainsi à l’esclavage, les traitant par des afflictions qu’ils emploieraient à peine avec les animaux. Nous considérons que les Indiens eux-mêmes sont des hommes vrais. Par notre décret apostolique d’autorité, déclarons et décrétons par ces lettres que ces mêmes Indiens et tous autres peuples, même s’ils sont en dehors de la foi, ne doivent pas être privés de leur liberté ou de leurs autres possessions et n’ont pas à être réduits en esclavage, [...] quoi que ce soit qui soit fait en contradiction de ce que nous disons est proclamé comme nul et non avenant."
            C’est l’Église, qui, informée par les missionnaires, condamna l’esclavage des Indiens par les conquistadors et les trafiquants d’esclaves noirs dans les Caraïbes.
            Le 22 avril 1639, le Pape Urbain VIII publia la bulle "Commissum Nobis" menaçant d’excommunier les esclavagistes. Quand cette bulle fut diffusée par les jésuites, grands défenseurs des Indiens, à Rio de Janeiro, ceux-ci furent agressés et expulsés en raison de leur opposition à l’esclavage et de leur volonté de faire appliquer les décisions du Pape.
            Bien que n’ayant pas réussi à éradiquer l’esclavage, l’Église parvint, par son autorité morale à défendre "les droits des esclaves et leur bien-être matériel" (Codigo Negro Espanol), imposant des obligations aux propriétaires d’esclaves. Les jésuites protégèrent et éduquèrent les Indiens Guarini jusqu’à ce qu’ils deviennent des êtres libres (XVII-XVIIIème siècle).

            La bulle de Nicolas V en 1454 à destination du roi du Portugal ne parle pas d’esclavage, mais de guerre contre les sarrasins, les jihadistes musulmans ayant pillé et détruit Constantinople (la Rome Orientale) six mois avant la déclaration de cette bulle, bloquant l’accès à l’Orient et aux Indes par la méditerranée. Il s’agissait de se défendre de la guerre totale livrée par les musulmans, et les ottomans en particulier, contre les chrétiens en Orient, réduisant des milliers de familles en esclavage.


          • vote
            Jean Robin 13 novembre 00:59

            @ezechiel mais arrêtez un peu vos sornettes (dit sur le ton désemparé face à tant de dénégations) : https://rebellyon.info/8-Janvier-1454-l-eglise-catholique


          • vote
            ezechiel 13 novembre 01:00

            @Jean Robin "Ainsi ils mirent la Bible à l’index pendant 3 siècles, ces antichrist ! Vous allez défendre ça peut-être ?"

            Vous vous surpassez là, la Bible à l’index, n’importe quoi !
            Si c’est avec ça que vous allez débattre avec Abauzit, il va être mort de rire !


          • vote
            Jean Robin 13 novembre 01:11

            @ezechiel C’est pourtant connu (extrait de mon livre noir du catholicisme) : 

            « Parmi tous les écrits présents dans l’Index, la Bible avec ses adaptations, ses commentaires et les études bibliques, est de loin le livre le plus censuré jusqu’à la suppression de l’Index. Les éditions de la Bible en latin, en grec, dans les langues vulgaires en tout ou en partie, ainsi que des commentaires bibliques figurent nombreux dans le premier index roman. L’interdiction, maintenue pendant deux siècles, d’adapter la Bible en langue vulgaire finit par assimiler dans l’imaginaire collectif les traductions bibliques aux livres hérétiques. Plusieurs raisons justifiaient ces interdictions aux yeux des censeurs, principalement l’existence d’éditions altérées et commentées par des hérétiques, et la méfiance à l’égard d’une interprétation personnelle du texte révélé, que seule l’Église pouvait interpréter d’une façon authentique. Le contact direct avec les sources de la foi pouvait provoquer des remises en question et altérer la doctrine, la morale, et l’organisation de l’Église. » (2) Gigliola Fragnito, La Bibbia al rogo, La Censura ecclesiastica e i volgarizzamenti della scrittura, 1471-1605, éd. Il Mulino, 1997, p. 20.


          • vote
            ezechiel 13 novembre 01:14

            @Jean Robin "mais arrêtez un peu vos sornettes (dit sur le ton désemparé face à tant de dénégations) : https://rebellyon.info/8-Janvier-1454-l-eglise-catholique"

            Dans la Bulle, il n’est nulle part mention d’Africains ou de Noirs, cela a été rajouté par l’auteur de votre article, mais de sarrasins, à l’époque, c’est ainsi que l’on désignait les musulmans.

            Le dernier paragraphe :
            "Beaucoup de Guinéens et d’autres Noirs qui avaient été capturés, certains aussi échangés contre des marchandises non prohibées ou achetées sous quelque autre contrat de vente régulier, furent envoyés dans les dits Royaumes."
            n’est pas dans la Bulle, il a été rajouté par l’auteur de votre article. C’est de la pure propagande politique.

            Vos manipulations ne trompent plus personne, et c’est probablement pour ça que Abouzit ne vous attache aucun crédit.


          • vote
            ezechiel 13 novembre 01:21

            @Jean Robin "Parmi tous les écrits présents dans l’Index, la Bible avec ses adaptations"

            Vous délirez complètement, ce n’est pas une mise à l’index de la Bible, mais de ses traductions en langues vulgaires jugées peu fiables, voire hérétiques.
            Et c’est normal, quand vous diffusez la Parole de Dieu par écrit, vous devez vous assurer que les traductions sont conformes aux textes originaux si vous voulez annoncer le message des Évangiles et non pas des textes hérétiques, ça ne veut pas dire que la Bible est mise à l’index !!

            En plus, vous l’expliquez vous même :
            "Plusieurs raisons justifiaient ces interdictions aux yeux des censeurs, principalement l’existence d’éditions altérées et commentées par des hérétique"


          • vote
            Jean Robin 13 novembre 01:22

            @ezechiel Vous êtes formidable. En Afrique en 1454 il n’y avait donc aucun noir ? "paien", ça veut dire quoi ? Mes manipulations ? Elle est bien bonne. C’est vous qui soutenez un gars qui fait une dédicace à l’Algérie, pas moi. C’est pour ça qu’il ne me répond pas, parce qu’il a honte de s’expliquer. Et j’imagine donc que vous défendez comme lui les massacres de protestants et de juifs et de cathares par l’Eglise catholique ? C’est encore une manipulation de ma part ?


          • vote
            Jean Robin 13 novembre 01:23

            @ezechiel Jan Hus et Tyndale ont dû être brûlé par l’opération du Saint Esprit pour avoir traduit la Bible en langue vernaculaire... Donc selon vous il ne fallait pas traduire la Bible et la mettre entre toutes les mains, ce qui était le projet de l’Eglise catholique ? J’imagine que vous avez une Bible en latin chez vous alors. Même l’Eglise a sa version de la Bible dans toutes les langues aujourd’hui. Délire, oui.


          • vote
            ezechiel 14 novembre 00:13

            @Jean Robin "Donc selon vous il ne fallait pas traduire la Bible et la mettre entre toutes les mains, ce qui était le projet de l’Eglise catholique ?"

            Ça n’a jamais été le projet de l’Église catholique.
            Le problème est de contrôler que la traduction est conforme aux textes originaux, afin d’éviter que n’importe qui diffuse n’importe quoi en le nommant "Bible".

            Pour qu’une traduction en langue vernaculaire soit admise, il faillait qu’elle ait la validation de l’Église, tout comme aujourd’hui vous avez des traductions officielles (Bible de Jérusalem, Segond 21, TOB, TOL, ..) reconnue par les instances religieuses.
            À l’époque, c’était pareil.


          • vote
            Jean Robin 14 novembre 05:29

            @ezechiel ça, c’est la théorie. La pratique, c’est votre bible catholique. Ouvrez-la et dites-moi ce que vous lisez en Actes 8:37. Dans 99% des Bibles catholiques, ce verset a sauté. Pourquoi ? Parce qu’il parle du baptême des enfants, impossible selon la Bible. Donc voilà.


          • 2 votes
            Qiroreur Qiroreur 10 novembre 14:13
            Protestant vs. catholique... voilà le genre de débat qui doit bien amuser nos amis des deux autres religions abrahamiques qui pendant ce temps-là font avancer leurs idées, derrière le paravent droit-de-l’hommiste pour in fine imposer dans l’espace public un nation qui est ouvertement opposée aux principes de liberté d’égalité et de fraternité.. 
            Ah oui c’est sûr qu’Abauzit est l’ennemi prioritaire, et qu’il vaut le coup d’y consacrer 50 minutes... D’ailleurs il faudrait consacrer 3 ou 4 heures de plus afin de démontrer que cette crapule est marxiste jusqu’au trognon... Bien vu l’artiste ! Et sinon, plutôt Bernard L’Hermite ou Thierry ? (tu as 4 heures... hurry up, take your time). 

            • vote
              Jean Robin 11 novembre 05:46

              @Qiroreur Quand vous en aurez fait autant que moi contre la judéomanie et contre l’islam, vous viendrez me faire la leçon ;) Quand je parle d’islam on me le reproche, quand je n’en parle pas on me le reproche. Arf !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès