• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > " L’Eglise dans la tourmente de Roberto de Mattei " par Franck (...)

" L’Eglise dans la tourmente de Roberto de Mattei " par Franck ABED

" Aujourd'hui, la barque de Pierre affronte des crises internes aussi bien que des persécutions sanglantes, notamment en Orient. Les papes successifs parlent volontiers d'affaiblissement de la foi, et le message de Notre-Dame de Fatima semble chaque jour plus actuel.
Mais le combat de Satan contre l'Église n'est pas nouveau. Celle-ci a dû dès le départ s'établir par le martyre, avant de connaître des hérésies terribles et des compromissions odieuses, mais aussi de grandes manifestations de sainteté - comme le monachisme.
Connaître l'histoire de l'Église aide à rester sur la voie droite dès lors que la tempête se déchaîne. La dimension naturelle du Corps mystique du Christ, liée à la fragilité des hommes, ne fait que rehausser l'éclat de sa dimension surnaturelle.
Des premiers martyrs à la libération de Jérusalem, le professeur de Mattei nous invite en toute simplicité à mieux connaître les ombres et lumières qui ont marqué le premier millénaire de L'Église. 

L'auteur. Roberto de Mattei est né en 1948 à Rome. Historien, il a enseigné à l'Université européenne de Rome et à l'université de Cassino, où il a été titulaire de la chaire d'histoire moderne. Président de la fondation Lépante, il anime également la revue Radici Cristiane ainsi que les agences d'information Correspondance européenne et Corrispondenza romana. De 2004 à 2007 et de 2008 à 2011, il a été le vice-président de l'équivalent du CNRS en Italie. Enfin, entre 2002 et 2005, il a été conseiller du gouvernement italien pour les questions internationales. "

Pour toutes questions : auteur.franck@gmail.com 

Mon site internet : www.franckabed.com&nbsp ;

Pour commander le livre : http://le-drapeau-blanc.fr/fr/&nbsp ;

 

 

Tags : Livres - Littérature Religions




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • vote
    Jean Keim Jean Keim 9 février 08:12

    Je ne sais pas si c’est un mouvement d’empleur mais des gens cherchent le message originel qu’un homme singulier a annoncé il y a environ 2000 ans, ils se rendent compte que ce qu’a dit cet homme n’a pas grand chose à voir avec le discours doctrinal des églises, avec les organisations religieuses et leurs pompes, leurs hiérarchies et leurs imprécations. En fait il n’y a pas de quoi ériger un culte dans le sein d’une religion, alors dans ces conditions que les églises se délitent est une évolution logique.


    • vote
      Franck ABED Franck ABED 10 février 09:49

      @Jean Keim

      Quelle est votre religion ?


    • vote
      microf 9 février 11:25

      C´est l´Église en Occident qui est dans la tourmente, car l´Occident a toujours été paienne.
      Dans l´histoire de l´Église jamais la FOI n´a été combattue comme elle l´a été, ou comme elle l´est en Occident.
      Toutefois, l´Église Catholique, celle á laquelle j´appartiens est en pleine croissance dans toutes les autres régions du monde.
      Pendant le Pontificat de Jean-Paul II, le nombre de Catholiques dans le monde a augmenté de 391 millions, et la tendance est á la hausse.
      De ces 391 millions de nouveaux Catholiques, plus de la moitié en Afrique, á savoir, 191 millions.
      Il ya aujourd´hui une autre tendance qu´on veut taire en Occident, á savoir, de nombreux musulmans qui deviennent chrétiens, pas en Occident, car on pourrait croire qu´ils le font parcequ´ils veulent rester dans ces pays Occidentaux, non, mais ces conversions se font dans les pays hors Occident.

      Bien sûr la Foi est toujours aujourd´hui très combattue dans le monde par des attaques de toutes sortes, mais ce sont justement ces attaques, qui donnent la force á l´Église qui perdurera jusqu´á la fin des temps.


      • vote
        Franck ABED Franck ABED 10 février 09:49

        @microf

        Quelle est votre religion ?


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 10 février 13:53

        @microf
        Désolé mais dans le message de Jésus il n’est pas question de Papes, de religions, etc., ce sont d’autres hommes qu’on appelle les Pères de l’église qui ont institutionnalisé tout cela, et pour rendre indiscutable leurs allégations ils ont affirmé que c’est Dieu qui s’exprime à travers eux, c’est le dogme de l’infaillibilité du Pape, d’autres hommes d’autres religions (rivales ?) ont également ce genre de discours.

        Il faut être lucide et ne pas se laisser abuser par les ors et les pompes, il suffit de lires les Évangiles, tout ce qui a été rajouté dans le N.T., n’est justement pas/plus paroles d’Évangile, ce ne sont que paroles d’hommes.


      • vote
        microf 10 février 15:53

        @Franck ABED

        Je suis de confession catholique, praticant, et je vais á la Sainte Messe tous les jours.

        Aujourd´hui 10 février, l´Église Catholique célèbre la fête de Sainte Scholastique la soeur de Saint Benoit.

        Sainte Scholastique nait á Nursie près de Pérouse en 480, elle quittera tout pour rejoindre son frère au pied du Mont Cassin, pour vivre comme lui dans la pauvreté, la pureté du coeur et dans l´obéissance filiale.

        D´après Saint Grégoire le Grand premier biographe de Saint Benoit, elle ne rencontre son frère et ne lui parle qu´une journée par an. Lors de leur derniére entrevue, un orage "miraculeux" vient permettre aux saints de prolonger leur dialogue spirituel jusqu´au matin. Sainte Scholastique meurt trois jours plus tard et apparait á son frère sous la forme d´une colombe entrant dans le ciel.

        Saint Benoit demande alors qu´elle soit ensevelie dans le tombeau qui était prévu pour lui, Saint Benoit meurt quelques semaines après sa soeur.

        Demain 11 février, c´est la fête de Notre Dame de Lourdes... le monde entier vient aujourd´hui á Lourdes y compris ceux qui ne croient pas. C´est une fête très importante pour l´Église Catholique en général, mais en particulier pour l´Église de France fille ainée de l´Église, mais combien de Francais le savent ?, combien prieront-ils demain pour leur pays ?, qu´á cela ne tienne, nous autres prierons pour la France, Dieu n´a crée ni Francais ni non Francais, Dieu n´a crée que des êtres humains qui doivent prier les uns pour les autres.

        Je connais aussi personnellement Robert de Matei.


      • vote
        microf 10 février 16:04

        @Jean Keim

        Désolé aussi de ne pas engager une discussion inutile avec vous en ce qui concerne la Foi, discussion qui ne nous mènera á rien.

        "On ne discute pas de la Foi, on exhorte á la Foi".

        Je crois tout simplement, même si comme vous dites ce sont les hommes qui ont inventé tout cela, je crois en ce qu´ils ont inventé car ce qu´ils ont écrit, ne vient pas d´eux, mais du Saint Esprit qui les inspiré pour l´écrire.


      • vote
        zzz999 10 février 20:10

        @microf

        Dieu a de multiples reprises a indiqué qu’aucune autre entité ne devait recevoir de culte en opposition complète avec le culte des saints et de Marie que vous semblez défendre. N’oubliez pas 2 Corinthiens 11-14 indiquant que le diable se déguise en permanence en ange de lumière. S’il le fait c’est bien pour détourner l’adoration due a Dieu sous une fausse identité.


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 11 février 09:25

        @microf

        « ... je crois en ce qu´ils ont inventé car ce qu´ils ont écrit, ne vient pas d´eux, mais du Saint Esprit qui les inspiré pour l´écrire. »

        Qui le dit ? 

        Il faut le croire même si ce qu’ils ont dit est en contradiction avec le paroles de Jésus, il y a dans votre déclaration toute la contradiction de la religion dont la première préoccupation est de perdurer à travers son organisation, même si pour cela le message originel est oublié, je crois pourtant que la vérité rend libre et que la liberté n’est pas dans le choix de ses chaînes.


      • 1 vote
        Djam Djam 14 février 11:50

        Il est douteux d’affirmer (comme le fait le commentateur dans la vidéo) que l’église catholique est celle du Christ.

        Il apparait de plus en plus évident que l’homme qu’on appelle Jésus Christ n’avait vraisemblablement pas l’ambition de lancer une nouvelle religion mondiale. A l’époque on ne pensait certainement pas en ces termes mondialistes même si la Rome impériale de l’époque rêvait d’expansion illimitée. Yeshoua (Jésus) envisageait probablement d’offrir à ses compatriotes usés à juste titre par les occupants romains de quoi entretenir leur espoirs et leurs forces vives.

        On en fini pas de gloser sur l’homme appelé Christ mais on ne sait pas grand chose en réalité. 90 % de ce que l’on entend affirmer un peu partout viennent des nombreux rédacteurs (apôtres) qui rédigèrent leurs mémoires qui, comme toutes les mémoires, sont subjectives et interprétatives car elles servent toujours à renforcer des idéologies stratégiques du moment.

        En revanche, le message dit "du Christ" demeure l’un des plus pertinents pour n’importe quel humain qui a compris l’urgence d’une vie de sagesse. Ce message conseille largement à tout humain de : pardonner, faire la paix, partager, vivre frugalement, ne jamais utiliser autrui à des fins personnelles, ne pas employer l’usure, conserver une part sacrée dans sa vie comme dans la société elle-même, aimer son prochain...

        Quoi de plus humaniste que ce message ? Et pourtant... les divers obédiences religieuses de l’époque (judaïsme multiformes qui s’entre-déchirait déjà) n’appréciaient pas du tout qu’un tel message prenne de l’ampleur... il allait bien évidemment gêner les affaires, le lucre, le profit et tout ce qui va avec un goût du libéralisme commercial déjà pratiqué en ces temps-là. (cf. l’épisode des "marchands du Temple" est emblématique de leurs inquiétudes de marchands). Il fallu donc diaboliser ce prophète de la frugalité et du partage et comme souvent, la technique consista faire faire le sale boulot par l’occupant de l’époque : l’armée romaine. La tactique est toujours très prisée de nos jours...

        L’invention du catholicisme n’a en réalité pas grand chose à voir avec le christianisme. L’empereur Constantin, habile stratège, dont le règne était fragilisé par des agitations sérieuses de la société romaine, savait ceci : La puissance d’un empire exige une spiritualité unique pour se tenir solidement debout. Un certain "christianisme" fit l’affaire. Cela accoucha ensuite d’un Vatican et tout son falbala. Très vite, cette institution s’auto proclama "église de St pierre" porte parole du Christ. Facile... le prophète n’était plus là pour dénoncer cette imposture.

        L’église dite de St Pierre fut également très vite infiltrée par ce qu’on appelle les marranes (https://fr.wikipedia.org/wiki/Marranisme). Le procédé est vieux comme le monde, il consiste à introduire dans un groupe des "ennemis" masqués parce que convertis en façade. Cela permet d’opérer une dénaturation du mouvement par l’intérieur. L’infiltration est aujourd’hui encore l’arme préférée des empires envers ses vassaux.

        L’église catholique ne représente pas du tout le christianisme originel. Malheureusement, la majorité des cathos ignorent largement l’histoire complexe de leur religion. On peut ne jamais suivre des messes ni mettre ses pieds dans une église et être un authentique chrétien au sens pratique du message originel.

        C’est pourquoi, même en subissant ces attaques inouïes qui la détruisent depuis plus d’un siècle, le catholicisme devient l’ombre de lui-même, il n’est plus qu’un bla bla qui fait ricaner tous ses ennemis. Mais le christianisme authentique survit réellement, il attend son heure pour remonter à la surface du monde... après le chaos que certains mettent en place d’une façon palpable partout.

        Les francs maçons et leur Droits de l’Homme n’ont fait qu’emprunter le message généreux du Christ, ça leur donne bonne conscience. La sainte laïcité est devenue leur nouvelle religion. Elle consiste à faire croire qu’une multitude de religions différentes peuvent cohabiter sur un seul territoire défini à condition qu’elles soient pratiquées en privé. Mais...

        ...comme aucune civilisation ne perdure sans un terreau spirituel (relire l’histoire de l’effondrement de toutes les civilisations pour en saisir la pertinence), la république laïque à la française fera long feu. Les effondrement par pans successifs en cours en sont les évidentes preuves. Le talon d’Achille des républiques laïques se manifeste par ce "trou" spirituel unifié et assumé. Aucune grande civilisation n’a duré sans sa fondation spirituelle forte, admise, observée et noble. Les "valeurs républicaines" ne sont que des pansements de surface et elles ne permettront jamais l’établissement d’une grande civilisation moderne. Notre régime républicain sera considérée comme une éclipse dans la Grande Histoire de l’Humanité. On en perçoit déjà notoirement la fin...


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 16 février 07:57

          @Djam
          Le point central du message de Jésus est dans son dialogue avec Nicodème, Jean 3.1-21 : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu. », il s’agit bien plus que de sagesse ou encore d’un savoir quelconque, il est question d’un passage obligé ; ce verset de l’évangile de Jean – le disciple qui a le mieux compris Jésus et le seul des 4 évangélistes à l’avoir connu, est quasiment ignoré des églises, c’est normal tant il est émancipateur.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès