• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le harcèlement, c’est avant tout les racailles qui le font

Le harcèlement, c’est avant tout les racailles qui le font

Témoignage d'une femme.

Tags : Société Témoignage Femmes Polémique




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • 8 votes
    ezechiel 23 décembre 2017 14:46

    "Tu te comportes comme une putain occidentale, c’est normal qu’on te traite comme telle."
    [06:05]

    Tout est résumé ici.
    Dans les sociétés islamiques, Le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité, ses cheveux et son corps sont une tentation perpétuelle qu’il faut cacher car ils détournent le Musulman du chemin d’Allah et son Prophète.

    Musulmans et musulmanes ne prient pas ensemble dans une Mosquée par exemple (les femmes sont reléguées à l’arrière de la salle de prière, derrière un rideau, ou en sous-sol), car la Femme par sa présence tourmente l’Esprit du Croyant. Pour ces Imams, les Musulmanes doivent donc porter le voile Islamique, qui couvre les cheveux, symbole de féminité, ou mieux, un voile qui couvre toutes les courbes du corps féminin, (cheveux, taille, hanches, fesses, décolleté, jambes), le hijab.

    Dans l’Islam rigoriste le plus traditionnel, cela n’est pas suffisant, le visage et le regard de la Femme sont également sources de Séduction, de Tentation, de Charme, de Féminité, pouvant attirer le Malin, et il a été décidé qu’il fallait bâcher le tout : la Burqa ou le Niqab.
    Ce comportement déviant doit sans cesse être sous contrôle des hommes.
    Dans la sourate "les femmes" (An_nisan 4:34) du Coran, le Prophète Mohamed ordonne :
    "Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les."
    http://www.coran-en-ligne.com/Sourate-004-An-Nisa-Les-femmes-francais.html

    L’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou ’alayhi wa salam- qu’il a dit : “ Je me suis posté à la porte du Paradis et j’ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres. Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d’entrer [et devaient attendre que tous les pauvres s’y introduisent]. Lorsque les gens de l’enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d’entre eux étaient des femmes. ”
    Rapporté aussi par Muslim (4/2236)
    http://www.rappel01.fr/article-la-majorite-des-habitants-de-l-enfer-sont-des-femmes-67292592.html

    On voit que la majorité des habitants qui peuplent l’Enfer sont des femmes, qui par leur comportement déviant, incitent l’homme à la débauche.
    C’est pour cela qu’elles doivent se couvrir.

    "Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer."
    [05:04]
    Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest

    « une femme qui se montre et s’embellit est de la chair humaine, une femme d’un soir pour assouvir le plaisir des loups »
    [10:38]
    Youssef Abou Anas, imam de la mosquée d’Ecquevilly
    http://islamineurope.unblog.fr/2016/02/26/les-predicateurs-du-reseau-la-voie-droite-endoctrinent-des-milliers-de-musulmans-a-lislam-fondamentaliste-misogyne-intolerant-antichretien-et-antioccidental-dans-les-mosquees-de-ecquevilly-pa/

    Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, et permet à la femme Musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde Occidental.
    Le voile islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos Valeurs Occidentales pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).


    • 2 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 23 décembre 2017 23:01

      @ezechiel
      Au bled, tu peux voire les hommes marcher la main dans la main et çà n’a rien à voire avec l’homosexualité, c’est un signe d’amitié et d’affection entre 2 hommes ... Au bled, vu que tu ne connais pas, les hommes draguent les femmes dans la rue comme en France, que veux-tu, C leur coté latin au sang chaud coureur de jupes ^_^ lol ...

      G peur que tu parles sans connaitre.
      Tu sais 2/3 trucs sur l’Islam mais tu ne connais pas l’Islam. On peut savoir 10.000 choses sur une personne mais tant qu’on a pas rencontré la personne, on ne l’a connait pas.

       

      Le voile islamique n’est obligatoire au Maroc, en Algérie, en Tunisie et dans les pays Africains musulmans. Je parle de ces pays les immigrés en France viennent de ces pays ... Le voile est obligatoire dans les pétromonarchie comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite, tu sais ceux qui financent les barbus terroristes au coté de la France et les USA ...

       

      Les musulmanes sont des femmes libres ... Libre de porter le voile ou la jupe, libre de choisir le métier qu’elles veulent, les petits amis et le mari qu’elles veulent ... Voilà comment çà se passe aujourd’hui, ce dont tu parles est d’une autre époque ...


    • 3 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 23 décembre 2017 23:03

      * correction :
      Le voile islamique n’est PAS obligatoire au Maroc, en Algérie, en Tunisie et dans les pays Africains musulmans.


    • 4 votes
      ezechiel 24 décembre 2017 01:44

      @DJL 93VIDEO "Les musulmanes sont des femmes libres ... Libre de porter le voile ou la jupe, libre de choisir le métier qu’elles veulent, les petits amis et le mari qu’elles veulent ..."

      "Au Maroc, avoir des relations sexuelles en dehors du mariage est proscrit et passible d’une peine de prison, une législation qui a contribué à mettre à l’écart et à stigmatiser les mères célibataires. Ces femmes sont le plus souvent abandonnées par les pères des enfants et traitées en pestiférées.
      Pour éviter une telle stigmatisation, certaines Marocaines sont prêtes à risquer leur vie en se soumettant à des avortements clandestins, également interdits par la loi marocaine, même en cas de viol. Plus de 800 avortements clandestins seraient pratiqués tous les jours au Maroc, selon un rapport de l’Institution nationale de solidarité avec les femmes (INSAF)."

      http://observers.france24.com/fr/20150330-meres-celibataires-parias-societe-marocaine

      Les femmes célibataires en Algérie ont très difficilement accès à la location de logements.


    • 5 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 24 décembre 2017 05:22

      @ezechiel
      Moi je sais qui tu es, tu es une espèce de sale raciste qui vomit des textes de lois qui ne sont que rarement appliqué dans les faits ... Idem en France, renseignes toi sur les textes de lois Françaises et tu verras que les sentences sont souvent méchantes, sauf pour les politiciens dont tu te nourris d’informations loin de la réalité !

       

      T’es musulman ou non ? ... Tu connais ou tu sais ? ... A mon avis, ni l’un ni l’autre ... Par ce contre de toi à moi, je sais tu es en colère, tu as la haine ... Vas cogner ceux qui t’on fait du mal au lieu de te soulager comme un flic raciste ...

       

      Vis-tu en pays musulman pour avoir tant de certitudes ?

      Si tu veux avorter au Maroc, c’est facile, çà coute juste un peu de fric comme tout dans ce monde ... Si tu veux acheter du porc au Maroc, tu trouveras des musulmans ou des juifs qui te vendront du porc ... Tu vis sur quelle planète toi ? ... La planète BFM TV et Macron&Cie ? ... Renseignes toi avant de chanter ... tu fais pitié !

       


    • 10 votes
      ezechiel 24 décembre 2017 10:55

      @DJL 93VIDEO "Moi je sais qui tu es, tu es une espèce de sale raciste"

      Il n’y a aucun propos raciste dans mes commentaires, c’est de la pure diffamation.
      Je ne signale pas votre commentaire afin que tous voient le vrai visage de @DJL 93VIDEO

      Les pays du Maghreb sont des pays avec une culture islamique, donc profondément misogyne.
      Au Maroc, jusqu’à récemment, une femme violée était obligée d’épouser son violeur (article 475 du code pénal marocain), selon certaines règles de la loi coranique.
      On se souvient de l’affaire Aminal El Filati, qui s’était suicidée en 2012 après le jugement du tribunal l’ayant forcé à épouser son violeur.
      https://www.opinion-internationale.com/2013/06/17/larticle-475-devait-annoncer-le-printemps-au-maroc-mais-les-femmes-lattendent-toujours_18114.html


    • 5 votes
      ezechiel 24 décembre 2017 11:08

      @DJL 93VIDEO "T’es musulman ou non ? ... Tu connais ou tu sais ? ... A mon avis, ni l’un ni l’autre ... "

      Je suis né et j’ai vécu près de 35 ans dans les banlieues islamisées près de Paris pour comprendre précisément les problèmes soulevés par Marion dans la vidéo.


    • 1 vote
      simplesanstete 24 décembre 2017 18:00

      @DJL 93VIDEO
      Au bled, au Maroc, en 1976 ils se touchaient pour rester vierge entre mecs....avant un éventuel mariage. PATHÉTIQUE & PRIMAIRE ! J’arrivais même pas à y croire !


    • 2 votes
      louis 24 décembre 2017 18:23

      @ezechiel
      faites ce qu’il faut pour ne plus ressentir de tentation, parce que la tentation est votre problème et pas celui de la pomme qui est sur le marché


    • 1 vote
      simplesanstete 24 décembre 2017 18:24

      @DJL 93VIDEO
      Et t’y t’es un propre raciste , restons poli !


    • 7 votes
      Hieronymus Hieronymus 23 décembre 2017 15:07

      elle parle cash mais en même temps ne va pas au bout
      définition des racailles, qui sont ils ?
      ...
      les seuls vrais auteurs d’agression raciste sont les racailles
      si on veut observer des actes racistes, il suffit de prendre les enregistrements des caméras de surveillance
      les pseudo campagnes d’anti-racisme ne sont que des campagnes de propagande mensongère


      • 4 votes
        Belenos Belenos 23 décembre 2017 20:35

        @Hieronymus

        "elle parle cash mais en même temps ne va pas au bout. définition des racailles, qui sont ils ? "

        Elle répond : petite racaille, émigration massive, qui vient d’Afrique du nord, les même qui sont en train de dealer. C’est assez clair. 


      • 9 votes
        Hieronymus Hieronymus 23 décembre 2017 21:05

        @Belenos
        oui c’est vrai elle donne des petites brides mais sociologiquement on peut être plus clair :

        les racailles sont majoritairement d’origine africaine et de confession musulmane, c’est d’ailleurs le principal élément fédérateur de ces populations hostiles à la société française traditionnelle, ils sont pour la plupart nés sur le sol français (pas d’immigration récente)


      • 3 votes
        Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:08

        @Hieronymus
        "les racailles sont majoritairement d’origine africaine et de confession musulmane"

        Effectivement, je pense que c’est ce que chacun peut constater. 


      • 3 votes
        mmbbb 23 décembre 2017 15:14

        j ai survole cette video Cette femme n a pas de langue de bois, c’est son mérite Toutefois deux remarques en complément qu elle n aborde pas : pays remarquable le Conseil d Etat qui interdit les Creches dans les mairies et autorise le port du Burkini ( ce n est pas une vetement neutre ) Aucune attaque contre l élite, les politiques de droite de gauche qui ne cessent de nous imposer " ce vouloir vivre ensemble " . Durant la campagne, aucun candidat n a aborde ce probleme hormis le Pen mais c est la seule xenophobe de France . Melechon a élude ce probleme en bon politicien . Macron est allé faire le pitre a Nanrterre . Les ONG promeuvent cette immigration Grand combat de nos feministes interdisant l emploi de " Mademoiselle " et sont pour l elargissement des trottoirs . Les enfants des bo bos commencent a avoir le bénéfice des dividendes de l engagement de leurs parents. Je vous rassure jeune femme je ne ferai rien, j ai ete traite de react , je ne ferai rien . Donc immigration immigration chance inouie pour ce pays Ne chnagez rien Macron s en charge


        • 2 votes
          Qiroreur Qiroreur 23 décembre 2017 17:22

          La culture d’origine, avec ses interdits, sa conception profondément inégalitaire des rapports entre les sexes qui induit que la femme doit être soumise par un homme - père, mari, frères, peu importe... - et que si elle ne l’est pas, c’est que c’est une dévergondée, une impure qui mérite le mépris, génère une évidente frustration sexuelle chez ces jeunes gens par ailleurs bourrés de testostérone et trouve son expression dans l’agressivité avec deux possibilités (comme elle l’explique : tu réponds favorablement à la sollicitation, t’es une pute, tu n’y réponds pas, t’es une pute). A cette frustration également alimentée par un relatif échec de ces pop sur le plan éco-socail, s’ajoute un cocktail de causes dont l’incapacité de verbaliser les affects d’une manière générale, les ressentiments profonds qu’ils ont envers l’autochtone (homme et femme, peu importe) qui poussent à vouloir l’humilier. Cette culture implique aussi une dimension de contrôle social qui se manifeste au travers de ce harcèlement et que l’on retrouve dans le monde arabo-musulman ; c’est un ensemble qui fait que l’individu n’existe qu’en tant que membre d’un être collectif et que chaque individu a presque le devoir de contrôler ce que fait un autre (ici ça peut être la manière dont s’habille la fille, mais aussi des réflexions à l’endroit de ceux qui ne respectent pas le ramadan, etc.). 

          On a donc là véritablement un gap lié à la "civilisation" comme l’explique cette jeune femme (qui est très charmante en passant). 

          • 3 votes
            Belenos Belenos 23 décembre 2017 21:06

            @Qiroreur

            "c’est un ensemble qui fait que l’individu n’existe qu’en tant que membre d’un être collectif et que chaque individu a presque le devoir de contrôler ce que fait un autre (ici ça peut être la manière dont s’habille la fille, mais aussi des réflexions à l’endroit de ceux qui ne respectent pas le ramadan, etc.)."

            Je vais parler depuis ma subjectivité culturelle. 

            Ce que vous décrivez est tout simplement un comportement tribal, un comportement naturel aux groupes sociaux au sein desquels le principe d’individuation n’est pas encore arrivé à maturité, une sorte de chaînon maquant entre la meute et la société humaine, sans la dignité de l’animal, loin de la politesse humaine. Ce comportement n’a pas sa place en France mais il est difficile à "interdire" (pour des raisons pratiques, car comment interdire la grossièreté d’un barbare ? ) Cette prolifération de singes ratés est le résultat d’une faillite éducationnelle et du sida culturel de notre pays, qui va de la nullité des écoles publique à l’art contempourien en passant par la gangrène télévisuelle. Au bout de 3 générations, la pourriture invasive laissée à elle-même s’est développée sans obstacle et elle est devenue une norme, une espèce de modernité progressivement présentée par les médias et banalisée dans les fictions télévisuelles comme la nouvelle culture avec laquelle chacun doit composer. Si la culture française était droite et bien campée, cela n’arriverait pas. Elle s’est ramollie, comme une vieille queue d’impuissant : il n’y a plus de cinéma français, plus de peinture française, plus de sculpture française, plus de poésie française. L’espace est disponible pour les barbares, qui ne manquent pas de se l’approprier. Merci Jack Langue. 


          • 1 vote
            Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 décembre 2017 23:04

            @Belenos
            Jack est emballé...

            C’est chébran non ?

            .

            Niiiiiiiike ta mèèèèèèèère


          • 1 vote
            yao_1989 24 décembre 2017 14:23

            @Qiroreur

            Dites moi un peu .. c’est ça votre avis, votre opinion des musulmans .. de cette culture musulmane (comme vous le dites si bien) ?? 

            Vous savez au delà de votre théorie sur les musulmans et de la culture musulmane et bien cher monsieur il y a un véritable gouffre entre ce que vous pensez des musulmans et la réalité que vivent la plupart des musulmans, même si je nie pas le fait qu’il ait un problème avec une part, une frange de la population des banlieues françaises, je crois qu’on peut en parler sereinement et franchement mais remettre le problème à chaque sur les musulmans et la culture musulmane c’est vraiment peu objectif et non pertinent .. car chaque fois que je lis vos posts il est question de l’islam et des musulmans, en effet il est de votre liberté de critiquer l’islam et les musulmans mais seulement je vous demande une once de neutralité et d’impartialité, car il est totalement faux de penser que les musulmans vivent dans une vie d’interdits perpétuelles et frustrantes, d’une vie sociale inerte et inexistante, restant entre soi, vivant d’humiliation d’autrui, et dictant ses ordres à ses sœurs soumises. 

            Je ne savais que je me conduisais de la sorte, vous m’apprenez des choses sur moi, sur ma nature profonde. 

             smiley

             

             P.S : de la part d’un musulman, qui n’est pas une racaille frustré, inculte, lourd, tyrannique .. mais un musulman aimant profondément la liberté, l’ouverture d’esprit, la divergence d’opinion, la courtoisie et la galanterie.   smiley 


          • 2 votes
            Zatara Zatara 24 décembre 2017 14:54

            @yao_1989
            pourquoi n’y a t’il aucun discours et surtout aucune critique venant d’une partie des musulmans sur 1/ les caïdats dans certaines banlieues (tous issu de la culture hindouiste ?) 2/ certains mouvements politiques (affiliés à l’extrême gauche mais on se demande bien pourquoi...) du type PIR et autre QG décoloniale ? 3/ la dénonciation d’une radicalisation évidente de l’Islam en France qui ne change rien, au fond, à la haine démesurée (là où la critique a toute sa place), ethnicisé, contre ce pays ?

            On voit toujours une crispation, dans un réflexe communautaire quasi tribal, bien aidée par la bienpensance médiatique (moraline 2000, padamalgam 300, cépasalislam 1g) qui renvoi, inexorablement, à une crise de hoquet qui ne dépasse jamais le bulbe rachidien (sans mauvais jeu de mot) : fach-hic-o


          • vote
            Zatara Zatara 24 décembre 2017 15:03

            @yao_1989
            mais je dois aussi reconnaitre que la gauche au pouvoir a su faire prendre à bras le corps ce problème... Un Mélenchon par exemple, qui a su, tout au long de ses 20 années sénatoriales, faire bouger les choses... véritable insoumis au statu quo (quand il ne fanfaronne pas sur le nombre d’étoile du drapeau européen).... si tu fermes ta gueule, tu peux rester socialiste... si tu l’ouvres (et peu importe la profondeur de ton analyse), les médias s’occuperont de te faire porter la svastika


          • 1 vote
            yao_1989 24 décembre 2017 16:12

            @Zatara

            1/ les caïdats dans certaines banlieues (tous issu de la culture hindouiste ?)

            Je crois sincèrement que la majorité des musulmans dénoncent et rejettent cette partie de la population des quartiers même si tous ces caïds ne sont pas forcément musulmans car il y a une mosaïque d’origine dans les banlieues, mais c’est vrai que les musulmans sont majoritaires, je parle ici des délinquants.

            Je pense que les populations qui vivent dans ces quartiers gangrené par le trafic de drogue et surtout les musulmans puisque c’est d’eux qu’il est question ici, veulent eux aussi que ces problèmes disparaissent de leurs environnements, il suffit d’aller dans ces zones là et de poser la question, en effet les musulmans devraient être les premiers à dénoncer ces trafics vigoureusement, je vous l’accorde. 

            Mais de l’autre côté, même si ils (les musulmans) manifeste leur désapprobation et qu’ils condamnent publiquement (et je crois qu’il a eu des précédents) : qu’est ce que ça apporte de plus ? La sécurité, un meilleur environnement, une paix sociale, non rien de plus que des dénonciations sans effet.

            Donc je pense que la question est plutôt étatique, que c’est à l’Etat de garantir la sécurité de ces citoyens, et c’est par ce moyen seulement qu’on pourra éradiquer le problème mais aussi c’est une question d’éducation que ça soit du côté de l’éducation nationale que du côté de l’autorité parentale .. c’est un sacré chantier.

              2/ certains mouvements politiques (affiliés à l’extrême gauche mais on se demande bien pourquoi...) du type PIR et autre QG décoloniale ?

            Je crois que ces assoc sont juste là pour garder les immigrés dans une victimisation et une chialerie éternelle dû à l’esclavage et la colonisation et ça il faut être sourd et muet pour ne pas s’en apercevoir, et c’est souvent eux qu’on invite dans les plateau tv et tout .. exemple SOS Racisme et PIR .. ces assoc ont t’elle fait progressé les choses .. j’en doute .. plutôt régresse les relation entre l’autochtone et l’allogène, donc je me désolidarise de ces organisations malfaisants .. et normalement la majorité des musulmans (éclairé) devraient le faire aussi .. ceux qui ont un œil aiguisé des choses. 

            3/ la dénonciation d’une radicalisation évidente de l’Islam en France qui ne change rien, au fond, à la haine démesurée (là où la critique a toute sa place), ethnicisé, contre ce pays ?

            Non, pas de l’Islam .. ce qui revient à dire à une radicalisation des musulmans en général, donc je ne dirais pas d’une radicalisation de l’Islam .. mais plutôt de certains courants des plus radicaux, extrêmes et marginaux .. exemple les courants se revendiquant ibn tamiyya et les rigoristes, ceux qu’on appelle maladroitement les salafiste (je ne suis d’accord pour cette terminologie), les takfiristes .. à mon humble avis je rejette l’idée que tous les musulmans seraient entrain de se radicaliser et de ce fait ils auraient des ennemis parmi la nation .. ce qui pousse forcément vers la paranoïa, la suspicion et la méfiance de la plèbe envers son co citoyen musulman .. je peux vous rassurer étant musulman  smiley .. je ne me radicalise pas et je n’ai pas la haine de la France si ça peut vous rassure .. et je pense que la majorité des musulmans français sont aussi dans cette optique




          • 1 vote
            yao_1989 24 décembre 2017 16:19

            @Zatara

            mais je dois aussi reconnaitre que la gauche au pouvoir a su faire prendre à bras le corps ce problème... Un Mélenchon par exemple, qui a su, tout au long de ses 20 années sénatoriales, faire bouger les choses... véritable insoumis au statu quo (quand il ne fanfaronne pas sur le nombre d’étoile du drapeau européen).... si tu fermes ta gueule, tu peux rester socialiste... si tu l’ouvres (et peu importe la profondeur de ton analyse), les médias s’occuperont de te faire porter la svastika

            Voilà c’est une question politique. 


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 25 décembre 2017 14:33

            @yao_1989
            D’une ce n’est pas "mon" avis. C’est une analyse froide d’une partie de la réalité. Tu sembles vouloir me faire réduire le système arabo-musulman à l’islam mais ce n’est pas ce que je dis. Le contexte arabo-musulman se nourrit en partie d’islam et en partie de traditions. 

            "je crois qu’on peut en parler sereinement et franchement mais remettre le problème à chaque sur les musulmans et la culture musulmane c’est vraiment peu objectif et non pertinent .. "

            Non, on ne peut pas. Je le fais (et ne suis pas le seul) mais dans les MSM mes propos sont proscris, assimilés à du racisme (ce qui n’est pas le cas, le pb est pour moi culturel et non racial) à de l’islamophobie.


            "car chaque fois que je lis vos posts il est question de l’islam et des musulmans"

            Clique sur mes plus de 90 articles, l’islam est peu présent dans les sujets abordés. 


            "car il est totalement faux de penser que les musulmans vivent dans une vie d’interdits perpétuelles et frustrantes, d’une vie sociale inerte et inexistante, restant entre soi, vivant d’humiliation d’autrui, et dictant ses ordres à ses sœurs soumises. "

            L’islam est un ensemble humain à l’expression protéiforme mais unique dans la doctrine résumée dans la chahada. Je n’ai jamais parlé de vie sociale "inexistante", au contraire même, je parle d’"être collectif" pour expliquer un phénomène qui ne concerne évidemment pas tous les musulmans mais une partie d’entre eux qui pose pb à la société française qui ne fonctionne pas ainsi. De même qu’ici le sujet est les racailles (souvent d’une même origine... on ne connait pas de racailles asiatiques en France, ni de racailles d’origine européenne ou alors à la marge) qui harcèlent, le pourquoi de ce harcèlement, et pas toutes les personnes d’origine et de culture arabo-musulmane. 

            "P.S : de la part d’un musulman, qui n’est pas une racaille frustré, inculte, lourd, tyrannique .. mais un musulman aimant profondément la liberté, l’ouverture d’esprit, la divergence d’opinion, la courtoisie et la galanterie.  "

            Je n’en doute pas. 


          • vote
            yao_1989 25 décembre 2017 16:04

            @Qiroreur

            "D’une ce n’est pas "mon" avis. C’est une analyse froide d’une partie de la réalité. Tu sembles vouloir me faire réduire le système arabo-musulman à l’islam mais ce n’est pas ce que je dis. Le contexte arabo-musulman se nourrit en partie d’islam et en partie de traditions."

            Il est vrai que vous établissez une analyse à moitié réelle que je ne nie pas, mais dans les faits, cette partie que vous décrivez sont infiniment minoritaires. Ils se revendiquent de courant les plus radicaux, extrêmes d’un des rites de l’Islam en l’occurrence, le rite hanbalite, vous devez sûrement connaître, qui provient exclusivement de l’Arabie saoudite et des pays limitrophe à celui ci.

            Et souvent ces rigoristes sont vraiment bornés, obtus, et excessives dans leur accomplissement religieux et même dans les discussions avec d’autres musulmans, ils se disent être dans le véritable Islam et ne laisse pas place à la divergence d’opinion. C’est un réel problème dans la communauté musulmane, mais pas que .. c’est un problème pour toute la société. Ma question est comment ces individus qui ont vécu et grandi en France peuvent ils avoir une telle aversion pour ce pays ??

            "Non, on ne peut pas. Je le fais (et ne suis pas le seul) mais dans les MSM mes propos sont proscris, assimilés à du racisme (ce qui n’est pas le cas, le pb est pour moi culturel et non racial) à de l’islamophobie."

            Et bien si on ne peut pas débattre d’un problème, nous vivons dans une dictateur de la pensée. pour ma part, on peut en débattre sans aucune animosité et sans censure, c’est le propre de la démocratie. 

            Vous dites donc que c’est un problème culturel. Qu’il ait une différence culturelle indéniable, je ne vous contredit pas mais je voudrais que vous développiez.

            "L’islam est un ensemble humain à l’expression protéiforme mais unique dans la doctrine résumée dans la chahada. 

            Oui, et donc.

            "Je n’ai jamais parlé de vie sociale "inexistante", au contraire même, je parle d’"être collectif" pour expliquer un phénomène qui ne concerne évidemment pas tous les musulmans mais une partie d’entre eux qui pose pb à la société française qui ne fonctionne pas ainsi."

            D’accord, je vois ce que vous voulez dire, excusez moi j’ai surinterprète vos propos.

            "De même qu’ici le sujet est les racailles (souvent d’une même origine... on ne connait pas de racailles asiatiques en France, ni de racailles d’origine européenne ou alors à la marge) qui harcèlent, le pourquoi de ce harcèlement, et pas toutes les personnes d’origine et de culture arabo-musulmane."

            C’est un problème d’éducation essentiellement, que ça soit de l’instruction publique que celui de l’autorité parentale : ceci n’est que la conséquence de la faillite des causes que j’ai précité, ce n’est pas une spécifique à une ethnie, une communauté, ou une nationalité particulière.

             

             

             

             

              


          • vote
            Belenos Belenos 25 décembre 2017 16:44

            @yao_1989
            "C’est un problème d’éducation essentiellement"

            Cela me semble évident. Mais il est aussi évident que ce problème d’éducation se constate avec une récurrence spectaculaire sur un certain groupe identifiable culturellement. A partir de là, il est logique de supposer une relation entre ceci et cela, vous ne croyez pas ? Et que pensez-vous, vous-même, de cette relation ? 


          • vote
            yao_1989 25 décembre 2017 17:53

            @Belenos

            "Cela me semble évident. Mais il est aussi évident que ce problème d’éducation se constate avec une récurrence spectaculaire sur un certain groupe identifiable culturellement. 

            Quelque fois, il est important de noter ces évidences pour pouvoir établir une réelle analyse. Mais c’est vrai, il semble que ce problème d’éducation est partiellement lié à cette partie de la population, disons le .. une part des maghrébins et/ou subsahariens de confession musulmane vivant dans les banlieues.

             "A partir de là, il est logique de supposer une relation entre ceci et cela, vous ne croyez pas ? Et que pensez-vous, vous-même, de cette relation ?"

             Vous pouvez en déduire qu’il peut y avoir une corrélation, et ça semble logique mais est ce vraiment pertinent .. je ne le crois pas .. car il y a d’autres paramètres qui rentrent en jeu. On ne peut ça s’arrête à l’appartenance d’un groupe spécifique, je veux dire qu’il y a le milieu social, le fait du chômage de ces zones, la précarité, et l’environnement général qui n’est pas propice à extirper, à élever ces individus vers quelque chose de positive, de meilleur et c’est vrai qu’il n’y a pas vraiment d’autorité parentale digne de ce nom qui leur inculque le savoir, la connaissance, la curiosité, et le respect des autres, sûrement qu’il y a des parents qui éduquer ainsi leurs progénitures et qu’il y a des enfants qui malgré l’éducation parentale choisissent les "lois" du quartier, un éternel recommencement et même temps l’éducation nationale qui laisse en désarroi ces gosses. Donc je dis, que si on rassemble des populations semblables culturellement dans le même quartier sur plusieurs générations en plus du bannissement, la barrière culturelle, l’exclusion du marché de l’emploi, le manque d’éducation de ces populations entraînera un rejet, une violence et d’une inculture grandissante et de ce fait, ils se marginalise eux même : c’est ce qu’il font en manifestant leur différence culturelle. 

            Exemple : si un enfant maghrébin ou subsaharien musulman vivaient dans un lieu différent, genre dans la compagne, la ville ou périurbain côtoyant la population autochtone(où il y a de la mixité sociale), avec des parents qui travaille et éduque leur marmot et bien nous aurions un autre résultat.  

             


          • 1 vote
            Djam Djam 25 décembre 2017 21:14

            @yao_1989
            Ne vous fatiguez pas Yao... vous avez affaire avec cette quantité impressionnante d’individus auxquels on a montré un "ennemi" à haïr. La plupart n’exprime que ce qu’ils lisent et entendent sur les médias, lesquels ont eux aussi comme mission de faire en sorte que la guerre contre l’islam aille de soi.

            On a fabriqué des djihadistes de pacotille, véritables crétins utiles, faciles à manipuler par le fric et les drogues qui libèrent l’instinct primaire et agressif. On les a estampillés "islamistes", on laisse un Zemmour répéter en boucle, sans qu’un CSA ne soit vraiment sourcilleux, que tous musulmans est forcément islamistes (sic). On touille bien toute cette propagande et on obtient exactement ce que vous lisez dans le fil de ce forum... des individus qui affirment sans savoir ou qui pensent être dans l’argument en transmettant un lien de france24 (sans rire !)... une radio qui répand la propagande d’état atlantiste et anti islam avec une aisance incroyable.

            Ces gens n’ont évidemment jamais lu René Girard et on en voit les conséquences. Girard rappelle dans ses derniers ouvrages à quel point l’humain a besoin d’imiter (répéter ce qu’autrui dit) et d’avoir un bouc émissaire pour canaliser son agressivité.


          • vote
            Zatara Zatara 25 décembre 2017 21:23

            @Djam
            "quels bande de naïf sans cervelle"... j’ai bon ?

            put... ça c’est surement l’analyse la plus pointu sur le sujet....

            vous fatiguez pas la prochaine fois, balancé juste deux facho par ci et 3 bas du front par là : même condescendance de feignasse intellectuelle....


          • vote
            Zatara Zatara 25 décembre 2017 21:25

            @Djam
            ah si, la prochaine fois, si vous voulez envoyé du lourd, n’hésitez pas à sortir du Bourdieu, ou même du Usul médiaparté


          • vote
            Zatara Zatara 25 décembre 2017 22:14

            @yao_1989
            c’est vrai qu’il n’y a pas vraiment d’autorité parentale digne de ce nom qui leur inculque le savoir, la connaissance, la curiosité, et le respect des autres, sûrement qu’il y a des parents qui éduquer ainsi leurs progénitures

            justement, comment vous l’expliquez

            et qu’il y a des enfants qui malgré l’éducation parentale choisissent les "lois" du quartier,

            chiffres ? ou on peut sauter le couplet qui concerne les fils de bourgeois antifa ?


          • 2 votes
            Belenos Belenos 25 décembre 2017 22:22

            @yao_1989
            Vous pouvez en déduire qu’il peut y avoir une corrélation, et ça semble logique mais est ce vraiment pertinent .. je ne le crois pas .. car il y a d’autres paramètres qui rentrent en jeu."

            Il me semble à moi, comme à beaucoup d’autres, que ce paramètre est déterminant, pour ce qui concerne un certain rapport aux femmes. Car ce comportement très particulier n’est pas significativement présent dans d’autres groupes de population même lorsque tous les autres paramètres que vous indiquez sont réunis. De plus, c’est logique si l’on considère les fondements idéologiques de cette culture impliquant une soumission de la femme à l’homme. A partir de là, vous pouvez toujours penser qu’il n’y a pas de preuve de relation entre l’eau et les poissons, libre à vous. 


          • 2 votes
            Qiroreur Qiroreur 25 décembre 2017 23:04

            @yao_1989
            "Vous dites donc que c’est un problème culturel. Qu’il ait une différence culturelle indéniable, je ne vous contredit pas mais je voudrais que vous développiez."

            Ces jeunes sont pris en étau entre les traditions/religion plus ou moins inculquées dans des familles qui tiennent à les garder et la société libertaire, hyper-individualiste et où le cul est partout dans laquelle ils évoluent. Forcément il y a de la casse sur le plan humain. Mais est-ce de notre faute ?

            Donc, oui, pour moi, c’est un pb culturel - il n’existe pas de gène qui rende frustré, cela dit il y a d’autres facteurs... par contre une éducation, des tradi, une religion, plus généralement une culture, oui - mais il faut que vous - personnes issues de cette culture - compreniez notre point de vue d’autochtone : de plus en plus de gens d’ici en on marre (un FN à 35% au second tour, malgré la pitoyable candidate MLP est un bon indicateur) et estiment que l’islam, les "étrangers" (et par là, ils ne pensent pas aux australiens ni même aux personnes d’origine asiatique) sont un problème. Et pourquoi le pensent-ils ? Parce qu’ils ont été agressés (parfois plusieurs fois) ou ont constaté cette agressivité chez certaines pop. Les filles comme celle de la vidéo, se sont pris des centaines, des milliers de "hé mad’moiselle, t’es jolie... vvallah vas-y arrêtes-toi qu’on discute... fais pas ta princesse..." suivi parfois d’un "allez, c’est ça barre-toi sale pute...". Alors évidemment - et c’est ce qu’elle dit - à un moment, elles/ils n’ont plus envie d’écouter, de discuter ou même de comprendre. Certain(e)s finissent même par se dire que vous êtes tous comme ça (tout en sachant que c’est faux) et a simplement avoir une attitude d’évitement systématique, et dans ce "vous" ils confondent musulmans et racailles d’autant qu’il y a intersectionnalité d’emmerdeurs si je puis reprendre la rhétorique du PIR. 

            Ca aussi, l’amalgame, est une attitude humaine aturelle, et encore plus quand la bien-pensance a asséné depuis 40 ans que le racisme ne pouvait que venir du blancos, y compris quand il se fait insulter et agresser gratuitement. 


            "ceci n’est que la conséquence de la faillite des causes que j’ai précité, ce n’est pas une spécifique à une ethnie, une communauté, ou une nationalité particulière."

            Dans l’absolu non, mais du point de vue développé précédemment et qui a un solide ancrage dans la réalité française (et européenne), si. Quand on a un certain âge on ne connait généralement pas une seule personne qui se soit faite agressée par un groupe de jeunes d’origine chinoise ou portugaise (pour citer deux très importantes diasporas en France)... C’est comme ça. 


          • 2 votes
            Qiroreur Qiroreur 25 décembre 2017 23:17

            @yao_1989
            "car il y a d’autres paramètres qui rentrent en jeu. On ne peut ça s’arrête à l’appartenance d’un groupe spécifique, je veux dire qu’il y a le milieu social, le fait du chômage de ces zones, la précarité, et l’environnement général"

            Le chômage, la précarité existent en bien pire ailleurs - à la campagne par ex. - et pourtant il n’y a pas ce rapport détestable entre hommes et femmes. 


            "et même temps l’éducation nationale qui laisse en désarroi ces gosses."

            L’EN porte mal son nom. Elle est là pour instruire, pas éduquer. 


            "si on rassemble des populations semblables culturellement dans le même quartier sur plusieurs générations en plus du bannissement, la barrière culturelle, l’exclusion du marché de l’emploi"

            Pourquoi dans le 13e ou dans les campagnes/ villes de provinces épargnées par la diversité ce genre de comportement n’existe pas alors ? Ce sont des zones homogènes sur le planculturel aussi pourtant...


            "le manque d’éducation de ces populations entraînera un rejet, une violence et d’une inculture grandissante et de ce fait, ils se marginalise eux même : c’est ce qu’il font en manifestant leur différence culturelle."

            Pas clair. Es-tu en train de dire qu’il y aurait une violence de la part des autres ou de ces jeunes d’origine africaine ? 

            Ne pas avoir de boulot n’excuse en rien de traiter les femmes comme des chiennes. mais quand tu parles de différence culturelle, finalement, ne valides-tu pas sans le vouloir ce que je/nous dis/ons, à savoir qu’il y a dans cette culture une différence évidente dans les rapports hommes-femmes, mais plus généralement à l’altérité ?


          • vote
            yao_1989 26 décembre 2017 14:18

            @Qiroreur

            "Ces jeunes sont pris en étau entre les traditions/religion plus ou moins inculquées dans des familles qui tiennent à les garder et la société libertaire, hyper-individualiste et où le cul est partout dans laquelle ils évoluent. Forcément il y a de la casse sur le plan humain. Mais est-ce de notre faute ?"

            Sur ce développement, je suis en accord avec vous. Mais en même temps vous n’énoncez pas toutes les causes, qu’importe que ces jeunes soit dans une culture quelconque, leurs envies, leurs souhaits : c’est de participer à cette société que vous décrivez, ils (les jeunes d’origine étrangères) voudraient jouir comme tous citoyens à toutes les possibilités qu’offrent la vie en intégrant cette société pour qu’ils puissent bénéficier d’un salaire, d’un appart, d’une vie sociale, et d’être utile à la société dans laquelle ils vivent. Je crois que chaque être indépendamment de ces caractéristiques culturels aspire à vouloir appartenir à la communauté dans laquelle il évolue.  

            "Donc, oui, pour moi, c’est un pb culturel - il n’existe pas de gène qui rende frustré, cela dit il y a d’autres facteurs... par contre une éducation, des tradi, une religion, plus généralement une culture, oui - mais il faut que vous - personnes issues de cette culture - compreniez notre point de vue d’autochtone : de plus en plus de gens d’ici en on marre (un FN à 35% au second tour, malgré la pitoyable candidate MLP est un bon indicateur) et estiment que l’islam, les "étrangers" (et par là, ils ne pensent pas aux australiens ni même aux personnes d’origine asiatique) sont un problème."

            Non, je ne crois pas et ce que vous dites est vraiment dangereux : que c’est un problème culturel .. non mais vous êtes sérieux .. vous énoncez que c’est à cause de la culture arabo-musulmane que certains sont frustrés .. non, monsieur vous faites fausse route .. la frustration est dû à l’incapacité de pouvoir s’insérer dans la vie sociale, dans la vie active, et dans la vie de la nation ..ce n’est en rien le fruit d’une culture, d’une religion ou d’une idéologie quelconque. 

            Je comprends votre point de vue, mais il faut aussi essayer de prendre le problème dans toute sa globalité et pas seulement un seul facteur .. ce n’est en rien un problème culturel mais en revanche un problème politique qui nous concerne tous.

            Et pourquoi le pensent-ils ? Parce qu’ils ont été agressés (parfois plusieurs fois) ou ont constaté cette agressivité chez certaines pop. Les filles comme celle de la vidéo, se sont pris des centaines, des milliers de "hé mad’moiselle, t’es jolie... vvallah vas-y arrêtes-toi qu’on discute... fais pas ta princesse..." suivi parfois d’un "allez, c’est ça barre-toi sale pute...". Alors évidemment - et c’est ce qu’elle dit - à un moment, elles/ils n’ont plus envie d’écouter, de discuter ou même de comprendre. Certain(e)s finissent même par se dire que vous êtes tous comme ça (tout en sachant que c’est faux) et a simplement avoir une attitude d’évitement systématique, et dans ce "vous" ils confondent musulmans et racailles d’autant qu’il y a intersectionnalité d’emmerdeurs si je puis reprendre la rhétorique du PIR."

            Donc, le véritable ras le bol, c’est dû à ces agressions physiques, ces agressions verbales, ces interpellations impromptues dans la rue,et ces remarques désobligeantes envers la gente féminines(pas qu’européenne) : c’est tellement exagéré et dénué de toute nuance que de remettre tous ces petits problèmes sur le dos des musulmans alors qu’il s’agit des infimes minorités(ex : si je me fais agresser par des blancs catholiques, à quelques reprises, dois je en conclure que ces même personne sont agressive et sauvage du fait de leur culture ou idéologie religieuse .. non je ne le crois pas). Et en plus de ça, si vous ne voulez plus communiquer, écouter, et de discuter avec des musulmans et que vous vous persuadez vous même qu’ils sont tous pareilles .. je peux vous dire que ce n’est pas le problème des musulmans ça malheureusement .. les choses ne sont pas en noir et blanc, il y a des nuances tantôt tirant vers le noir tantôt tirant vers le blanc. Je comprends qu’ils puissent y avoir des amalgames et des confusions mais si on refuse de pouvoir parler avec autrui et bien on renonce à vouloir comprendre les choses.

            "Dans l’absolu non, mais du point de vue développé précédemment et qui a un solide ancrage dans la réalité française (et européenne), si. Quand on a un certain âge on ne connait généralement pas une seule personne qui se soit faite agressée par un groupe de jeunes d’origine chinoise ou portugaise (pour citer deux très importantes diasporas en France)... C’est comme ça."

            Vous vous concentrez sur le sujet dans ce problème et non l’objet du problème, c’est ça que j’essaie de vous expliquer, si nous voulons nous comprendre, il faut absolument qu’on soit en accord sur ce principe dialectique.


          • 1 vote
            WakeUp 26 décembre 2017 15:09

            @yao_1989
            Vous êtes en déconnexion certaines avec la réalité. Le simple exemple de l’immigration asiatique (pauvre, ne parlant pas la langue, dont les ancêtres ont été victimes de colonisation, de culture radicalement différente et vivant dans les mêmes ghettos) met en échec votre raisonnement gentillet.

            Le pire, c’est que vous pensez sincèrement protéger les populations (en l’occurrence musulmanes) en jouant à ce petit jeu de l’esquive et de l’excuse. Et pourtant... c’est bien ce discours qui empêche toute évolution, qui enferme chacun dans ses comportements. Beaucoup de personnes de l’immigration, bien lucides elles sur les causes profondes et culturelles des problèmes que nous évoquons, vomissent vos propos et se retiennent de décrocher quelques paires de claques lorsqu’ils les entendent.

            La rhétorique colonialiste et paternaliste (désormais plutôt maternaliste) se retrouve en de très nombreux point dans votre argumentation.

            La dimension culturelle est toujours primordiale. Pour s’en rendre compte il faut voyager, partir vivre loin et longtemps. Travailler, se plier aux conditions locales, aux règles, aux coutumes.

            Le sens du mot "diversité" vous jaillit alors à la figure. Nous pas à la façon "multicolores mais tous frères jumeaux" scandé par une certaine gauche qui n’a jamais vraiment rencontré l’autre, mais tous fondamentalement différents, non interchangeables, et ne nous comprenant pas mutuellement dans de très nombreux cas. La véritable richesse de la diversité en fait... avec son revers.

            => Au Japon les trains arrivent à l’heure, et ce n’est pas qu’une question de moyens ou de volonté, mais bien une question culturelle profonde. Ils arrivent toujours à l’heure, même dans un pays coincé entre séismes et tsunamis, même avec un taux d’endettement de 200%. Par contre, mettez 25% d’effectif méditerranéen (pas de racisme, les deux côtés sont similaires) dans les compagnies de trains japonaises, et ceux-ci arriveront en retard.


          • 1 vote
            Zatara Zatara 26 décembre 2017 15:21

            @yao_1989
            Donc, le véritable ras le bol, c’est dû à ces agressions physiques, ces agressions verbales, ces interpellations impromptues dans la rue,et ces remarques désobligeantes envers la gente féminines(pas qu’européenne) : c’est tellement exagéré et dénué de toute nuance que de remettre tous ces petits problèmes sur le dos des musulmans alors qu’il s’agit des infimes minorités

            ce qui est exagéré, c’est ce réflexe tribal qui consiste à prendre une critique nuancé pour la ramener à une critique global des musulmans (comme si cela n’avait pas été précisé en amont, à savoir que "ces interpellations impromptues dans la rue,et ces remarques désobligeantes envers la gente féminines(pas qu’européenne)" viendraient de personne allant tous les jours à la mosquée... ramener insidieusement, toujours dans ce réflexe défensif tribal, la racaille de rue au même niveau que le muzz dévot.... L’amalgame n’est pas tant le fruit de ceux qui critiquent (à part les 5% de vrais racistes), que ceux qui font dans le l’antiracisme dogmatique et primaire....


          • vote
            yao_1989 26 décembre 2017 15:21

            @Qiroreur

            "Le chômage, la précarité existent en bien pire ailleurs - à la campagne par ex. - et pourtant il n’y a pas ce rapport détestable entre hommes et femmes." 

             Je n’ai pas dis ça .. et vous caricaturez mes propos, en faisant des raccourcis, et il est vrai que le chômage existe dans d’autres lieues en France, mais c’est dans les banlieues qu’il est le plus criant. Il suffit de comparer les chiffres du chômage dans ces zones là. Je ne justifie pas le rapport compliqué entre homme et femme par le chômage.

            http://www.journaldunet.com/management/ville/campagne/ville-24076/emploi&nbsp ;

            Ce sont les statistiques dans les campagnes françaises. 

            http://www.lemonde.fr/banlieues/article/2016/05/03/dans-les-quartiers-prioritaires-le-chomage-affecte-de-plus-en-plus-fortement-diplomes-et-non-immigres_4912791_1653530.html

            Ce sont les statistiques dans les banlieues françaises.

            "Pourquoi dans le 13e ou dans les campagnes/ villes de provinces épargnées par la diversité ce genre de comportement n’existe pas alors ? Ce sont des zones homogènes sur le planculturel aussi pourtant..."

            Je crois que vous n’avez pas bien saisi ou peut être que j’ai mal formulé mon explication, dans ces zones que vous citez, il est évident qu’il n’y a pas de problème puisque ce sont des autochtones qui y vivent. Je voulais montrer que si on enferme des personnes culturellement proche mais de culture différente des autochtones dans le même quartier et en plus de ça, on les bannit, les rejette et les exclue de la société en leur faisant comprendre qu’il vaut mieux qu’ils restent dans leurs miteux espaces à vivre : il est logique qu’après tout ça, qu’ils se sentent à l’écart de la société qu’ils manifestent de la frustration, de la violence et de l’aigreur( pas tous évidement).

            Pas clair. Es-tu en train de dire qu’il y aurait une violence de la part des autres ou de ces jeunes d’origine africaine ?

            Il y a une certaine violence dans une frange de la population des banlieues. Je ne vais pas le nier, se sentant mis à l’écart et rejette par la société mais c’est pas une excuse par contre (mais pas tous .. certain oui) . Je me répète encore.

            "Ne pas avoir de boulot n’excuse en rien de traiter les femmes comme des chiennes."

            Il n’y a absolument aucune excuse à ces manières .. et je suis ferme sur ce sujet.

            "mais quand tu parles de différence culturelle, finalement, ne valides-tu pas sans le vouloir ce que je/nous dis/ons, à savoir qu’il y a dans cette culture une différence évidente dans les rapports hommes-femmes, mais plus généralement à l’altérité ?"

            Non .. je dis que qu’il y a une différence culturelle entre un français catholique et un français musulman et c’est évident. il peut y avoir une différence culturelle dans les rapport homme femme, mais pas forcément la vision que vous dites, que vous pensez et que vous fantasmez .. c’est pas du tout celle que je remarque, j’observe au quotidien dans les rapports homme femme que la majorité des musulmans appliquent .. à partir de là, vous pouvez me sortir que dans la culturelle musulmane la femme n’est pas égale de l’homme et tous les raccourcis .. et aussi la minorité rigoriste de musulman qui surinterprète les textes religieux .. mais je vous dis que les faits sont là et la majorité de musulmans vivent de façon respectueuse, morale, et éthique dans la société .. et si quelque uns vont des actes et disent des paroles agressives, violentes, menaçantes et insultantes .. ce n’est pas une constante à la pop arabo-musulmane mais plutôt des sombres crétins.  

              




          • 1 vote
            Belenos Belenos 26 décembre 2017 16:03

            @yao_1989
            "qu’importe que ces jeunes soit dans une culture quelconque"

            Non... qu’importe pas.  smiley


          • vote
            yao_1989 26 décembre 2017 16:18

            @WakeUp

            "Vous êtes en déconnexion certaines avec la réalité. Le simple exemple de l’immigration asiatique (pauvre, ne parlant pas la langue, dont les ancêtres ont été victimes de colonisation, de culture radicalement différente et vivant dans les mêmes ghettos) met en échec votre raisonnement gentillet."

            Je vous rassure sur cette comparaison .. vous avez raison .. mais je ne voulais pas justifier les causes de l’échec de certaines populations des quartiers par la victimisation .. non c’est pas mon objectif et j’ai horreur de ça .. mais plutôt comprendre comment une partie de la population des quartiers est la marge de la société. Vous pouvez voir que la majorité des arabo-musulmans sont dans la vie de la société, en ayant un travail, et ne vivant pas forcément dans les banlieues françaises.

             "Le pire, c’est que vous pensez sincèrement protéger les populations (en l’occurrence musulmanes) en jouant à ce petit jeu de l’esquive et de l’excuse. Et pourtant... c’est bien ce discours qui empêche toute évolution, qui enferme chacun dans ses comportements. Beaucoup de personnes de l’immigration, bien lucides elles sur les causes profondes et culturelles des problèmes que nous évoquons, vomissent vos propos et se retiennent de décrocher quelques paires de claques lorsqu’ils les entendent"

            Si vous avez lu mes commentaires précédents, je faisais état de l’éducation inexistantes des parents, et de tout ce qui entoure environnement nocif de la banlieue et que ceci était une question politique .. j’essayais et j’essaie toujours de comprendre la situation des banlieues pour réellement trouver des solutions .. des réponses capable de répondre à la situation.

            Dites moi un peu quelles sont les causes profondes et culturelles de ses problèmes ? .. Puisque vous savez .. et pour les claques .. c’est pas très gentil.

            "La rhétorique colonialiste et paternaliste (désormais plutôt maternaliste) se retrouve en de très nombreux point dans votre argumentation."

            Énumérez les svp.  

            "La dimension culturelle est toujours primordiale. Pour s’en rendre compte il faut voyager, partir vivre loin et longtemps. Travailler, se plier aux conditions locales, aux règles, aux coutumes."

            Sur ça, on est d’accord.

            "Le sens du mot "diversité" vous jaillit alors à la figure. Nous pas à la façon "multicolores mais tous frères jumeaux" scandé par une certaine gauche qui n’a jamais vraiment rencontré l’autre, mais tous fondamentalement différents, non interchangeables, et ne nous comprenant pas mutuellement dans de très nombreux cas. La véritable richesse de la diversité en fait... avec son revers."

            Non, je crois que vous me faites un procès d’intention, je parlais d’une cohésion sociale. je voulais expliquer qu’il fallait avoir des quartier représentatives de la population française dans sa globalité générale, en d’autre terme, même si je n’aime pas le terme, une "mixité sociale".

             " Au Japon les trains arrivent à l’heure, et ce n’est pas qu’une question de moyens ou de volonté, mais bien une question culturelle profonde. Ils arrivent toujours à l’heure, même dans un pays coincé entre séismes et tsunamis, même avec un taux d’endettement de 200%. Par contre, mettez 25% d’effectif méditerranéen (pas de racisme, les deux côtés sont similaires) dans les compagnies de trains japonaises, et ceux-ci arriveront en retard."

            C’est une question de culture de travail, oui c’est vrai, il y une différence de culture de travail, mais c’est peut être que depuis qu’on les a castré par les deux bombes atomique, et bien ils ont mis tous leurs ardeurs dans leurs jobs .. un peuple que j’admire par leur ardeur.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès