• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les trois niveaux de la conscience Jean-François Houssais

Les trois niveaux de la conscience Jean-François Houssais

Lorsque Jean-François Houssais a vécu trois sorties hors du corps, deux lorsqu’il était enfant, et une autre en 1961, lorsqu’il était médecin en Algérie et qui fut la plus « longue » et la plus impressionnante, personne ne parlait d’OBE, ni même de NDE.

C'est maintenant où la parole semble se libérer un peu plus, qu'il fait part de ses expériences, au grand public.

Chaîne you tube de Expansion du Réel

 




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Djam Djam 29 décembre 2017 20:51

    Sujet captivant.... mais quel dommage que l’interrogé lise son écran... on décroche au bout de 5 mn parce que cela donne un ton désincarné et ennuyeux. Si cet homme a fait 3 expériences fortes pourquoi ne raconte-t-il pas naturellement au lieu de lire ??


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 29 décembre 2017 22:10

      Bonjour Djam ; certes, c’est un peu lent, mais vraiment passionnant, c’est un homme qui n’a, me semble-t-il, peut-être pas l’habitude d’être interviewé, mais il est surtout un scientifique, dit "rationnel", c’est comme cela qu’on le présente et donc, pur et dur, c’est tout là, l’importance de son témoignage, tout comme rappelons-nous, Eben Alexander, c’est très courageux de sa part d’avoir fait part de ses expériences, au travers de son livre et au travers de cette seule interview.

      J’ai lu son livre, cela doit faire un an je crois, son livre est passionnant au début, mais hélas à la fin, je vais être honnête, je me suis ennuyée et j’ai même décroché. 


    • 1 vote
      Zatara Zatara 29 décembre 2017 22:23

      @Djam
      ce type est médecin...c’est surement par souci de bien faire, et d’être précis dans ce qu’il a vécu et ressenti, ainsi qu’une façon d’affiner et de peser chaque mot, comme un rapport médical...



    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 30 décembre 2017 10:03

      Merci Zatara, ce qui confirme votre commentaire plus haut !


    • 2 votes
      Djam Djam 30 décembre 2017 21:37

      @Simple citoyenne
      Mais oui, je comprends que vous vous soyez ennuyée à la fin. Oui, le sujet est captivant et je connais le livre et le témoignage de A. Eben. C’est juste dommage qu’il n’ait pas tout simplement raconter son parcours, c’eut été plus... vivant, incarné ;o)


    • 1 vote
      Djam Djam 30 décembre 2017 21:39

      @Zatara
      Je comprends... mais voilà, c’est aussi soporifique qu’un rapport médical... alors que le sujet est crépitant.


    • 2 votes
      Zatara Zatara 29 décembre 2017 23:30

      bon..... autant le début (disons 20 minutes, le récit de sa décorporation) est un truc qui résonne avec quelques autres récit... autant le reste est brouillon et sans grand intérêt...


      • 4 votes
        medialter medialter 30 décembre 2017 11:33

        @Zatara
        Je te trouve encore fort généreux. Ce mec là porte un regard médical sur ce qui transcende le médical. On peut comprendre son enchantement, mais son intervention ne va pas plus loin que la ré-invention de la poudre. La fluidité de l’information fait qu’aujourd’hui on en connaît infiniment plus sur les méandres de la conscience par toutes les expériences psychotropes qui convergent et qui abondent en littérature ou en forums, quand on ne l’a pas expérimenté soi-même. Une chiure de mouche de psilocybine ou de LSD mènent bien plus loin en terme d’exploration qu’une NDE où il faut temporairement y laisser sa peau. Et je ne parle même pas de toutes les expériences d’ordre chamanique, car réservées à une élite, où il n’y a rien besoin de tout ça, si ce n’est qu’un lâcher-prise totalement contre-nature. Ce mec là me fait penser aux passionnés d’aéronautique d’aujourd’hui, qui reconstruisent les premières machines volantes d’antan, à l’heure des avions de chasse de 6° génération smiley


      • 1 vote
        vesjem vesjem 30 décembre 2017 13:56

        @medialter

        méandres de la conscience

        le concept de conscience est une utopie


      • 1 vote
        Belenos Belenos 30 décembre 2017 16:19

        @vesjem
        "Le concept de conscience est une utopie"

        Cette remarque est très pertinente si on la prend au sens étymologique, puisque la conscience est non localisable et que le mot "utopie" désigne au sens propre ce qui est "sans lieu".

        "De l’anglais utopia, mot inventé, en 1516, par Thomas More dans son livre Utopia. Construit avec le préfixe grec ??-, ou- de sens privatif et noté à la latine au moyen de la seule lettre u, et ?????, tópos (« lieu »), signifiant donc « (qui n’est) en aucun lieu  ».

        https://www.google.fr/search?q=utopie+%C3%A9tymologie&spell=1&sa=X&ved=0ahUKEwjv2MrRg7LYAhUJIcAKHVUVAk8QvwUIJCgA&biw=1137&bih=707


      • vote
        Zatara Zatara 30 décembre 2017 16:50

        @medialter
        Je te trouve encore fort généreux.

        nul mention d’une référence qualitative dans mon post, c’est juste en terme d’information.

        J’ai déjà lu quelque part ce thème d’une rencontre avec en toile de fond une ""bibliothèque universel du cosmos"" même si la trame est différente (cad pas dans le cadre d’une décorporation)


      • 2 votes
        medialter medialter 30 décembre 2017 20:30

        @vesjem
        "le concept de conscience est une utopie"

        *

        3 mots qui en disent long sur ton inexpérience de scientiste. A l’inverse, ceux qui ont vécu la sublime expérience de la conscience accrue me comprendront si je dis que l’étude de la conscience et l’étude de l’Univers sont une seule et même chose. Bon, je sais que je perds mon temps dans ce dialogue de sourd, c’était juste pour que cela soit dit.


      • vote
        vesjem vesjem 31 décembre 2017 12:48

        @Belenos

        alors, je précise ; la conscience n’existe pas


      • vote
        vesjem vesjem 31 décembre 2017 13:04

        @medialter

        C’est vrai, on a plaisir à être écouté à défaut d’être compris ;

        C’est ce que j’ai tenté d’expliquer (dans un article qui nie la conscience, ou la met en doute), sans être parvenu soit à me faire comprendre, soit en ne trouvant pas les bons mots pour le faire ;

        Ce qui ne signifie pas non plus que ce dont tu parles est faux ;

        La compréhension de notre supposée présence ici-bas , n’est pas près d’être élucidée ;

        "supposée" ne signifie pas non plus que nous n’existons absolument pas, mais introduit un doute


      • vote
        Simple citoyenne Simple citoyenne 31 décembre 2017 13:31

        Bonjour vesjem ; pourriez-vous nous éclairé ? ! quant-à ce commentaire ?


      • 2 votes
        medialter medialter 31 décembre 2017 19:58

        @vesjem
        "La compréhension de notre supposée présence ici-bas , n’est pas près d’être élucidée"

        *

        Là non plus je ne suis pas d’accord, en ce qui me concerne (uniquement), les choses me semblent claires .... enfin disons assez compréhensibles. Contrairement aux apparences, tout a un sens, en dépit des atrocités commises sur cette planète, paradoxalement nécessaires. J’ai été assez loin dans l’exploration de la conscience via un processus dont je ne parlerais pas ici, d’où j’ai faillit ne pas revenir (et sans que cela soit une NDE, d’où mon intervention plus haut). Toutes les connaissances sont à notre portée, même si certaines d’entre elles peuvent coûter très cher. Je n’en parlerai pas non plus, pas envie d’être enfermé smiley Mais je peux évoquer le début. Nous sommes presque au bas d’une échelle où nous participons à une construction à notre insu (subie pour la plupart, mais pour certains par choix pré-natal, effacé ensuite) dont la portée et l’objectif dépassent tout ce que l’humain peut imaginer. Pour ça, un stratagème absolument terrifiant a été mis en place : notre vie ne nous appartient pas, elle n’est qu’un prêt. Le carburant de ce système étant justement la conscience, construite pour devenir l’Alpha, et à achever pour devenir l’Oméga. Voilà, j’en ai assez dit, j’aime assez les mots d’Héraclite qui a assez bien transcrit une partie de ce phénomène : "Les hommes, dans leur sommeil, participent et collaborent au devenir de l’Univers"


      • vote
        vesjem vesjem 3 janvier 00:23

        @medialter

        Tu t’es construit une philosophie basée sur tes expériences bonnes et mauvaises ;

        J’ai écrit un "truc" qu’on peut appeler article, sur la non-conscience, qui ne se base pas sur l’expérience, et qui peut n’être qu’une hypothèse

        J’essaie de faire comprendre le concept, non pas philosophique, mais, en se débarrassant de tout égocentrisme qui peut entraver la réflexion utile à cela, du fonctionnement apparemment conscient de nos pensées et actions ;

        Pourquoi se débarrasser, le temps de la réflexion, du narcissisme intrinsèque ?

        Car cette fonction innée, qui tout au long de notre vie nous a été ressassée pour mieux nous imprégner et qui nous est malgré tout nécessaire à une différentiation par rapport aux autres pour justifier inconsciemment le sens de son existence, nous empêche d’imaginer ou de concevoir que nous n’avons ni libre-arbitre ni conscience ; toutes choses que j’explique dans l’article

        En général et en particulier, prétendre que je ne suis pas responsable de ce que je viens de penser ou faire, n’est ni compréhensible ni acceptable ; c’est même de nature à rendre inquiet, si l’on ne se place pas dans une hypothèse 

        "Contrairement aux apparences, tout a un sens"

        Au contraire, pour moi tout est chaos aléatoire, individuel ou général ; le déterminisme n’y a pas non plus sa place


      • 1 vote
        vesjem vesjem 3 janvier 00:29

        @Simple citoyenne

        peux-tu lire l’article dont je parle (j’en ai écrit que 4 ou 5 ; c’est si difficile à le repenser

        tu peux lire plus bas la réponse à médiater


      • vote
        Simple citoyenne Simple citoyenne 3 janvier 10:23

        Bonjour vesjem ; ok !


      • 1 vote
        demissionaire bonalors 30 décembre 2017 10:54

        Probablement pour expérimenter des niveaux de conscience supérieure il faut ’décrocher’ des niveaux de conscience inférieur qui nous rive au plancher des vaches. Les hindouistes ont été de tout évidence les premiers a fonder cette perception d’une vie extra sensorielle, ou d’autres facultés et destinées se révèlent. Maintenant en disant cela on n’a rien dit, car reste a le vivre, ou plutôt expérimenter, car ces strates de la conscience sont aux confins ou limite de la vie organique.


        • 2 votes
          gaijin gaijin 30 décembre 2017 11:17

          @bonalors
          " Les hindouistes ont été de tout évidence les premiers a fonder cette perception d’une vie extra sensorielle, "

          de toute évidence ? et pourquoi ça ? de toute évidence je dirais les indouistes sont les héritiers de cultures antérieures .....les plus anciennes auxquelles nous avons accès étant les aborigènes australiens séparés des autres depuis 50 000ans et témoignant des mêmes expériences .....ce qu’apporte un témoignage comme celui ci c’est que l’expérience des " états spirituels " est naturelle et spontanée. il n’y a aucune raison de penser qu’elle ne se soit pas produite de la même façon depuis " l’aube " de l’humanité partout et toujours


        • vote
          vesjem vesjem 3 janvier 15:22

          @bonalors

          encore faut-il définir avec précision ce que sont les niveaux de conscience supérieure et inférieure, toutes choses très abstraites voire transparentes, donc impossible à caractériser ;

          on ne peut donc que spéculer


        • 1 vote
          gaijin gaijin 30 décembre 2017 11:29

          bon sauf sur la distinction sapiens-néanderthal le sapiens ancien contrairement a ce qui a été cru pendant longtemps n’est ni spécialement agressif ni porté sur la création d’outils ......ces traits n’apparaissent que vers l’horizon néolithique


          • vote
            le celte le celte 30 décembre 2017 15:50

            @gaijin
            Euh !....Etes vous certain que le sapiens soit attribué de tant de non facultés ?

            Je crois qu’au contraire le Néandertal était pacifique et rustique, ce qui lui à valu sa disparition.


          • 1 vote
            gaijin gaijin 30 décembre 2017 17:01

            @le celte
            de non facultés ? je ne comprends pas ............

            les premiers sapiens ont vécu en harmonie avec leur milieu pendant des centaines de milliers d’années ....c’est une non faculté ?

            la vie d’un chasseur cueilleur c’est 5 h de taf par jour pour la survie et le reste pour le social et le spirituel ....qui dit mieux ?

            des traces fossiles d’humains australiens ont démontré qu’ils mesuraient dans les 1m80 et courraient a la vitesse d’un champion de 100m .....pas si mal non ?

            contrairement a ce que nous a raconté le néolithique a été une régression du point de vue de la vie individuelle : plus de maladies , une vie plus dure et plus courte .....une impasse de l’évolution ( quasi impossible de faire marche arrière quand on a perdu les compétences précédentes .....)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès