• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pierre-Yves Rougeyron : "Les progressistes et les libéraux détruisent nos (...)

Pierre-Yves Rougeyron : "Les progressistes et les libéraux détruisent nos libertés"

Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote, nous livre son analyse sur le progressisme et le libéralisme qui au nom de la démocratie détruisent nos libertés.

Extraits :

“De gens qui s'estiment progressistes et on ne voit pas très bien où est le progrès, et qui veulent nous interdire de retourner à ce que nos peuples et nos nations ont toujours été.”

“Ils s'appellent progressistes, alors que ce sont des décadents, excusez-moi, parce qu'ils aiment la société quand elle tombe, ils aiment les comportement asociaux, ils aiment la destruction de leur propre pays.”

"C'est horrible, ce sont des gens qui au nom de la démocratie, du social, de l'ouverture, de l'inclusivité, pour parler comme eux, se comportent comme des flics. Ce sont des gens qui se sont prétendus libéraux qui ont détruit ma liberté.”

Tags : Etats-Unis Démocratie Liberté d’expression Libéralisme Joe Biden




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 4 mars 13:24

    Ségolène ne détruit pas nos libertés.


    • 1 vote
      Djam Djam 5 mars 11:15

      @mat-hac
      Non, elle est comme Hidalgo, elle envisage de gérer le pays en nous traitant comme des mômes... vous l’aimez bien, donc vous êtes un môme smiley


    • 1 vote
      Étirév 4 mars 13:36

      « Les progressistes et les libéraux détruisent nos libertés », mais pas que.
      En réalité, depuis la fin du Moyen âge et surtout le début du « monde moderne » le monde s’est divisé entre Conservateurs et Progressistes.
      L’affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L’affaire des Conservateurs est d’éviter que les erreurs ne soient corrigées.
      BLOG


      • 4 votes
        Super Cochon Super Cochon 4 mars 14:26

        @Étirév
        .
        .
        Manipulation de le Novlangue ........ N’utilisons pas le vocabulaire de la Gauche moisi !
        .
        .

        Progressisme = Régressisme
        .
        .
        .


      • 2 votes
        Djam Djam 5 mars 11:35

        @Étirév
        Le "progressisme" est une névrose mentale. Il consiste à distiller un évangile basé sur l’idée (farfelue, voire imbécile) que le "mieux" est forcément devant (futur) et le pire forcément derrière (passé).
         
        La révolution "culturelle" de Mao a démontré la stupidité achevée d’un tel raisonnement. Aujourd’hui la Chine réhabilite bon an mal an ses traditions, elle a pigé que le présent et un hypothétique futur ne sortent pas d’un néant. On appelle ça l’Histoire et elle produit ce qu’on appelle des cultures, lesquelles permettent ensuite de "faire civilisation". On comprend mieux pourquoi la nôtre est en phase terminale.

        On rappelera par la même occasion que la notion de temps linéaire (le temps qui "passe") est une pure fiction. Passé, présent et futur sont intriqués, tout est cyclique, circulaire d’une certaine façon.

        Les humains ont l’impression que le temps "passe" tout simplement parce qu’ils vieillissent, ils se détériorent, s’effondrant sur eux-mêmes par un phénomène naturel qui s’appelle Vie et elle est éphémère.

        Rien ne dure, seuls les délirants de l’immortalité supposée possible par l’IA et les technos (je songe, entre autres, au dingue Laurent Alexandre) tentent de faire croire ce énième épitre de l’évangile de la Modernitude et du Progrès.

        En réalité, nous ne progressons plus depuis fort longtemps. Nous régressons depuis des siècles déjà. Si l’on trouve normal d’envisager "d’augmenter" un humain c’est qu’il a été gravement "diminué" depuis des siècles et plus particulièrement par ce qu’on appelle la Modernité.

        Depouillé de tous ses Savoirs-faire, de ses Connaissances ancestrales, de ses capacités physiologiques originelles de vitalité, l’homo post modernus est un ver nu qui craint absolument tout et ne résisterait pas plus de quelques heures là où nos lontains ancêtres tenaient des jours. 

        Le progressisme est la religion du diable. Je le formule ainsi parce que cette secte pond des dogmes à la chaîne, aussi délirant les uns que les autres. Diable = diabolo = diviser. Les masses de la techno post moderne sont totalement divisées, vis-vis d’autrui et, plus grave, en eux-mêmes.

        Ôtez donc les petits joujous technos qui "augmentent" le lien social de l’avorton d’aujourd’hui ? Vous les verrez mourir d"angoisse. Essayez donc de dire à un pecus aujourd’hui de laisser son mobile chez lui pendant une semaine sans l’allumer... vous verrez son regard rempli d’horreur. Et il ne s’agit que du mobile ! Imagnez si en plus on lui enlève sa télé, sa radio, sa musique, ses robots de cuisine, ses jeux en ligne, son lave-linge, sa bagnole !!! smiley


      • 1 vote
        sls0 sls0 4 mars 13:38

        Pas toujours d’accord avec Rougeyron mais il fait réfléchir.

        Là il vend son âme à NTD qui vient polluer en Europe après avoir pollué aux USA en accord avec la CIA et par après Q anon.

        Par respect j’ai écouté 10 minutes.


        • 10 votes
          Mr.Knout Mr.Knout 4 mars 14:09

          @sls0

          Votre vocabulaire d’inquisiteur en dit long...


        • 7 votes
          Super Cochon Super Cochon 4 mars 14:23

          @Mr.Knout
          .
          .
          C’est un colleur d’étiquettes ........ Qanon , Nazi , Complotistes , Raciste , etc ...
          .
          .
          .
          Sans arguments de contradiction , il ne reste que le CHANTAGE à la Gauche pour cacher les crimes et les échecs de leurs politiques de destruction des peuples , des cultures et des nations .
          .
          .


        • 1 vote
          Mr.Knout Mr.Knout 4 mars 18:28

          @Super Cochon

          C’est exactement ça, le même que vous, "gauche, gauchiste, soumis, ....", la vulgarité en moins.


        • vote
          wendigo wendigo 4 mars 16:24

           Analyse de surface qui donne l’impression d’être logique et qui en fait ne l’est pas ou rate l’essentiel !
          La première chose à se demander est que sont les progressistes et les libéraux ?
          Très simple, ce sont des gens stéréotypé totalement intégrés dans le système et qui ont peur ! peur car ils sentent se système se finir, et se savent (inconsciemment parlant) incapables de pouvoir s’adapter à autre chose. Ils sentent qu’il va falloir changer, alors ils se phantasment des orientations pour se donner l’impression d’ apporter un changement sans changer.
          En somme ils sont de type paranoïaques, des gens qui vivent par tableur exel et qui déni ou flippe de tout ce qui ne rentre pas dans une case.
          Il est facile de vérifier cela en regardant les conditions sociales et professionnelles de ces personnes. De la bourgeoisie ou des moyens sup, pauvre culturellement et intellectuellement. Des paranoïaques qui trouvent refuge dans leurs délires et leurs phantasmes. Combien d’entre eux sont écolos et pourtant habitent en ville sans aucune intention d’en partir ? et dont l’écologie et à des années lumière de la vie naturelle, car, cette idéologie n’est qu’un phantasme sécurisant et il en va de même pour toutes les autres formes de ce progressisme et libéralisme qui en fait ne sont que les symptomes de troubles psy.


          • 3 votes
            Nainconnu 4 mars 17:51

            Et il faut être au Cercle Aristote pour arriver à cette conclusion ??

            Le programme des Libéraux est connu depuis longtemps et tient en 1 phrase :

            "Ce que veulent les Libéraux c’est la liberté d’exploiter les autres " ...


            • vote
              HELIOS HELIOS 4 mars 19:08

              Bonsoir...

              Je ne suis pas sur de savoir ce que sont les progressistes ou les liberaux...

              Ce que je sais, par contre c’est que je m’oppose a ce que n’importe quel trou du cul, quel que soit son age ou ses options politiques viennent m’imposer quoi que ce soit.

              Pourquoi... tout simplement parce qu’une societe cela se vit et la vie n’est pas comme une feuille de papier avec une signature en bas.

              La vie, voyez vous, elle commence avec des parents, a l’école avec ce que l’on a appris, puis l’insertion dans la société adulte avec ses règles ses droits et ses devoirs et une participation active à la construction de la société.

              Cette "vie" sociale et economique s’est constituée a coup de consesnsus acceptables et de rspect pour tous les autres (ce que je reclame de ceux qui sont actuellement aux commandes de la nation)

              Pendant les premiers 40 ou 50 ans de la vie, le citoyen s’est installé, a fait ses choix, avec des renoncements quelquefois douloureux, avec des investissements aussi bien humains qu’économiques... et ne voila pas, comme je l’ai ecrit vulgairement au début de cette réponse que quelques trou du cul viennent effacer d’un mouvement de main ces 50 ans d’investissements alors qu’il ne reste plus ni temps ni force pour recommencer !!!

              Comprenez bien, sur les bases d’un accord national, les choix sociaux (ie se marier, avoir des enfants, son lieu de residence, d’activité), les choix economiques (ie son domaine d’activité, ses choix financiers) bref ses choix de vie qui ne peuvent évidement etre remis en cause que trés partiellement si on suppose que la loi du plus fort n’est pas applicable dans ce domaine.

              Au passage : il n’y a aucun domaine humain qui nous imposerait une quelconque obligation dogmatique et collective sans que cette obligation viennent en contradiction avec le passé sans une juste compensation. (La loi des hommes elle même n’est nulle part retroactive)

              Alors, voyez vous, quand j’entends quelques personnages imbus de leur personne se pretendant au service de la nation a travers leur action politique nous imposer de perdre notre identité, d’abandonner notre mode de vie, de vivre avec des contraintes strictement administratives... je ne suis pas d’accord. 

              Celui qui veut supprimer les avions parce qu’il souhaite diminuer le CO2, qu’il commence par ne plus prendre l’avion lui-même (qu’il prenne le train qu’il construise des lignes) , idem pour l’automobile, les chauffages, les aménagements etc....

              Ne plus manger de viande, effacer la mémoire des jeunes sur les sacrifices fait par leurs ancetres, effacer l’histoire donc, modifier les fondements de la spiritualité pour se soumettre a d’autres ensembles plus ou moins compatible... NON.

              Il en va de même pour toute la société... et c’est l’evolution des générations qui règle l’orientation générale... cela s’appelle "faire société" et construire une civilisation.

              Alors, disserter sur l’identité de progressistes, de conservateurs, de liberaux economiques... cela ne doit pas et ne peut pas etre l’excuse d’une mise en place d’un systeme excluant ceux qui ont participé à la construction d’un pays et personne n’a le droit de leur imposer des regles les spoliant du travail et de l’environnement d’une vie ou de quelques avantages que ce soient. 


              • vote
                Djam Djam 5 mars 11:44

                @HELIOS
                D’accord avec vous.
                J’ajouterai que c’est en réalité la totalité du choix politico-économique de société qui devrait disparaitre. 

                Tant que nous chercherons à l’améliorer ici et là dans un système auquel on ne touche pas dans son principe même, on ne fera que perdre du temps et de l’énergie.

                La réalité (je l’écrivais plus haut) c’est que notre civilisation s’effondre. L’homme moderne est une fin d’espèce, défait de toutes ses capacités originelles. 

                Le libéralisme est une petite pensée merdique au milieu d’une civilisation terrestre moderne décomposée. Nous sommes une masse de 7,5 milliards d’avortons totalement aliénés par une destruction lente et inexorable de toutes les compétences qu’avaient une très probable Grande Civilisation Ancestrale dont l’existence reposait à l’évidence sur un système de pensée totalement différent que celui de cet homo sapiens qui ne sait en réalité plus rien du Monde Vivant ni de ses gigantesques mystères.

                Bonne journée !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès