• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qu’est-ce que l’Hypergamie féminine ?

Qu’est-ce que l’Hypergamie féminine ?

A l'opposé de ce que prétendent les disours progressistes modernes, les hommes et les femmes sont des créatures très différentes en de nombreux points, pas seulement d'un point de vue physiologique d'ailleurs, nos esprits sont aussi souvent très dissemblants. Dans la continuité de notre première et indépassable différence, notre sexe, hommes et femmes possèdent chacun leur propre stratégie reproductive :

"L'hypergamie constitue l'essence de la stratégie reproductive féminine. Le pendant masculin étant la polygamie. La stratégie masculine originelle est axée sur une logique de quantité, alors que la stratégie féminine est davantage axée sur une logique de qualité. Pour une femme, l'hypergamie consiste en substance à rechercher un partenaire disposant de la qualité et de la valeur la plus élevée possible. Et plus précisément et par définition, une valeur supérieure à la sienne. C'est ce que signifie en termes simples l'hypergamie. Les femmes sont programmées pour s'intéresser au sommet de la hiérarchie masculine, programmées pour aspirer à s'associer avec la meilleure qualité génétique et sociale possible : elles sont destinées à monter en gamme."

Femme Mode d'Emploi - La Révélation Red Pill, Alexandre Berger.

Vous trouverez dans cette vidéo une présentation et une définition du concept d'hypergamie ainsi qu'une brève réflexion sur les enjeux de sa revitalisation dans nos sociétés modernes. 

 

 

Tags : Société Femmes




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Carmela Carmela 19 mai 2020 11:30

    @Djam

    Bonjour Djam smiley

    "J’espère me faire conchié par les femmes commentatrices d’AV... ce serait jouissif

    "

    Je suis souvent d’accord avec vos propos mais là, vous dépassez les bornes !!!

     smiley

    Ne vous laissez pas endormir dans la cours des fifils à mémère, je vous en supplie smiley au même titre que les français ne savent plus ni respecter ni savourer leurs propre souveraineté ! Pour la poignée de gonzesses complément a iech et décrites dans votre post, bien évidemment, suis d’accord avec vous... smiley

    Et pour toujours plus de jouissance, je vous partage une prophétie d’un auteur que j’apprécie tout particulièrement :

    https://mon-khalil-gibran.blogspot.com/2012/04/sur-lamour.html

    Voilou, bonne journée à vous !

     smiley


  • 1 vote
    Djam Djam 20 mai 2020 00:12

    @Carmela

    Merci pour la splendeur poétique de Gibran... je suis fan de poésie !

    J’avoue mon péché passager... j’ai en effet un peu pousser le bouchon dans mon précédent commentaire...

    Vous me pardonnez ?
    Bonne soirée smiley


  • vote
    Carmela Carmela 20 mai 2020 10:58

    @Djam

     smiley

    "Merci pour la splendeur poétique de Gibran... je suis fan de poésie  !

    "

    Heureuse que vous ayez réceptionné avec enthousiasme les sublimes pensées de cet auteur, je trouve que ses fulgurances poétiques nous voyagent loin en nos profondeurs et je rajoute bien volontiers : aucunes ailes froissées entre nous  smiley


  • 1 vote
    Gollum Gollum 18 mai 2020 17:12

    La femme recherche le plus faible quant à la reproduction car c’est un gage de fidélité. Mais à l’inverse elle est attirée par le plus fort pour des raisons érotiques.

    Ou alors elle cherche d’emblée le plus fort afin d’être considérée, riche, entretenue, mais avec le revers de la médaille : être à peu près sûre d’être trompée à un moment ou à un autre...

    Dans tous les cas, c’est pas simple... smiley


    • 2 votes
      micnet micnet 18 mai 2020 17:20

      "l’hypergamie consiste en substance"


      ---> C’est bien formulé smiley


      • 5 votes
        medialter medialter 18 mai 2020 19:08

        Assez peu d’accord avec l’article. Les hommes dans la polygamie sont justes ceux qui n’ont pas encore trouvé le bon calibre féminin, ou alors qui n’ont pas la compétence pour l’aborder. L’homme aussi est dans l’hypergamie, mais pas sur la même dimension. L’homme est surtout attiré par de la bombe, pas forcément des beautés, mais de la bombe qui lui fasse voir les étoiles. Et à la limite, il est prêt à en payer le prix fort (en pognon pour ceux qui n’ont pas d’autres ressources, mais aussi en âme, en emmerdes, en remises an question ...). Ca, c’est l’hypergamie masculine, le problème, c’est que ce type d’hypergamie épuise rapidement le lion, qui devient rapidement confronté au pb de tenir la distance.

        *

        La femme, souvent (et heureusement, pas que), c’est de l’hypergamie sociale, c’est à ça qu’on reconnaît la pétasse, et en règle générale, ça sera un mauvais coup, car l’homme aura en face d’elle une rentière et un dragon (je dis dragon, mais dans une immense subtilité), qui saura très bien écarter les cuisses pour maintenir sa position. Les meilleures sont celles qui recherchent la passion. Elles sont rares, mais c’est ce qui fait leur valeur. Les débutantes recherchent plutôt le mouton à 5 pattes, il leur faut en général 10 ou 20 ans pour se rendre compte que ce n’est qu’une légende urbaine, ou alors que les contreparties sont justes ingérables

        *

        Dans tous les cas, l’amour reste systématiquement dans une logique de rapport de force, où chaque partenaire fera continuellement, de manière sous-jacente, le paon dans les profondeurs de ses prédispositions. Jurer amour et fidélité, peut-être, mais le non-dit jamais évoqué dans le contrat tacite, c’est qu’à la moindre faiblesse, dans les valeurs qui animent le couple (donc pas nécessairement pour l’argent), le contrat prend fin, officiellement si l’authenticité anime le couple, ou par derrière dans une ambiance de fourberie, souvent motivée par des intérêts non avoués. Désolé pour ceux qui croient encore au havre de paix de l’Amour, c’est beau, c’est magique, mais vous risquez d’y laisser votre peau, enfin si toutefois vous voulez autre chose qu’un rapport triste et convenu


        • 1 vote
          Alexandre Berger Godfather 18 mai 2020 20:15

          @medialter

          Dans le détail des individus, tout est possible, et de plus la culture et les croyances peuvent avoir une énorme influence chez l’humain. Mais il n’empêche que, à la base, les hommes produisent des millions de spermatozoïdes par jours et sont conçus pour les répandre un maximum. Du côté des femmes c’est très différent. Pour elles il s’agit de sélectionner les mâles du haut de la hiérarchie. Elles ne disposent elles que d’une ovule par mois et sont, une fois fécondées, neutralisées pendant un bon moment. Le mâle, lui, dans l’absolu, peut féconder une femelle différente tous les jours, voir même plusieurs et tout au long de l’année.

          En pratique, les hommes du haut de la hiérarchie sociale masculine ne se contentent que très rarement d’une seule femme, à moins d’être particulièrement attachés au mythe de l’amour, et c’est parce que depuis toujours à la base, exactement comme on l’observe chez la plupart des mammifères, c’est les mêmes mâles alphas qui se tapent toutes les femelles !


        • 2 votes
          medialter medialter 18 mai 2020 21:31

          @Godfather
          "c’est parce que depuis toujours à la base, exactement comme on l’observe chez la plupart des mammifères"
          *
          Sauf que chez les mammifères, on ne trouve que du compulsif. Chez l’humain, il y a la dimension passionnelle. Avec, en corollaire, ce qui est certainement le sommet de ce qu’on peut trouver en amour, le passionnel et l’animal conjoints


        • 1 vote
          Alexandre Berger Godfather 18 mai 2020 22:39

          @medialter

          Je trouve hasardeux de résumer l’instinct au strict compulsif, et inexact de ne voir aucune passion chez les autres mammifères. Je crois que ce que vous appelez passionnel, j’appellerais plutôt ça du romantisme


        • vote
          Laconicus Laconicus 19 mai 2020 22:32

          @Godfather
          "Du côté des femmes c’est très différent. Pour elles il s’agit de sélectionner les mâles du haut de la hiérarchie."

          Pourtant, dans les faits, très peu de couples viennent confirmer cette théorie. Est-ce que toutes les femmes que vous connaissez, ou par exemple vos voisines, sont accouplées avec des mâles du haut de la hiérarchie ? Bien sûr que non, puisque tout le monde ne peut pas être en haut de la pyramide. 


        • vote
          Alexandre Berger Alexandre Berger 19 mai 2020 23:59

          @Laconicus

          C’est qu’il s’agit là de la programmation instinctive d’origine, ensuite en pratique, les conventions culturelles et la monogamie ont longtemps tempéré grandement cela, en effet, ce qui coïncide avec ce que vous décrivez. Mais c’est de moins en moins vrai, et l’idée est que du fait des changements culturels, notamment via le féminisme, l’hypergamie est en train de grandement se libérer chez les plus jeunes générations, d’où une misère sexuelle grandissante dans nos sociétés pour l’homme moyen, tandis que le haut de la hiérarchie masculine fornique plus que jamais.


        • vote
          Djam Djam 20 mai 2020 00:30

          @medialter

          Vous êtes mûr pour lire "Précis de l’amour fou" de Michel Clouscard... sauf si c’est déjà fait smiley


        • vote
          medialter medialter 20 mai 2020 11:55

          @Djam
          J’ai regardé vite fait le résumé, à priori je ne pense pas. Rien que le mélange de la politique avec l’amour, c’est pour moi rédhibitoire. Seuls les auteurs qui se sont penchés sur la mystiques et la métaphysique de l’amour m’interessent (Georges Bataille, Pierre Klossowski, Schoppenhauer, et bien sûr Evola)


        • 4 votes
          ETTORE 18 mai 2020 19:37

          . C’est ce que signifie en termes simples l’hypergamie. Les femmes sont programmées pour s’intéresser au sommet de la hiérarchie masculine, programmées pour aspirer à s’associer avec la meilleure qualité génétique et sociale possible : elles sont destinées à monter en gamme."

          Euhhh ! Au sommet de la hiérarchie masculine....Je comprend !

          Pour "aspirer" à s’associer à la meilleure qualité génétique et sociale possible

          ...Là.... je ne comprend plus, depuis que j’ai vu Hollande et Julie GAYET, mais peut être qu’il n’y a que l’aspiration dans ce cas de figure ?


          • 4 votes
            Alexandre Berger Godfather 18 mai 2020 20:06

            @ETTORE

            C’est très simple, à partir d’un certain niveau de qualité sur l’échelle sociale, ça compense largement le reste !


          • 2 votes
            Djam Djam 19 mai 2020 11:05

            @ETTORE
            Oui, mais c’est juste une théorie cette affirmation que les femmes "seraient programmées pour engendrer le meilleur". Ça ressemble davantage à une manipulation intellectuelle qu’à une vérité scientifique. C’est comme la théorie de l’évolution darwinienne : pertinente dans son principe, elle a été détournée habilement pour devenir un outil justifiant la lutte dominant / dominé des sociétés occidentales revendiquant "progrès et modernité". En clair, revendiquant surtout la possibilité d’exploiter les plus faibles.


          • vote
            Laconicus Laconicus 19 mai 2020 22:39

            @Djam
            "Oui, mais c’est juste une théorie cette affirmation que les femmes "seraient programmées pour engendrer le meilleur"."

            En effet, car la Nature aime peut-être faire plein d’expériences amusantes comme un enfant qui joue et non pas chercher seulement l’économie et l’efficacité maximale comme un technocrate. C’est pourquoi certaines femmes aiment les mecs à grand nez, chauves, gros, maigres, etc. Un mec sportif sera attirant parce qu’il est rassurant comme un gros singe mais aussi parfois à l’inverse un mec avec un petit handicap physique sera ressenti comme attendrissant, émouvant, et finalement sexuellement troublant, etc. 


          • 1 vote
            Djam Djam 20 mai 2020 00:35

            @Laconicus

            J’ajouterai que nous sommes également toujours plus ou moins dépendantes du cliché "Prince charmant". Même celles qui le nient en rêvent !
            Mais il ne faut pas non plus mettre de côté les schémas intériorisés au niveau du développent affectif.
            La répétition des relations fiasco ou toxiques découlent de ces schémas archaïques. On croit s’éprendre d’une représentation alors qu’en réalité on s’aliène à un certain type de relation qui se répète à notre insu.
            En clair, on ne choisit jamais un compagnon (ou inversement une compagne), c’est le choix (inconscient) qui choisit et notre "moi" subit...


          • 1 vote
            Laconicus Laconicus 20 mai 2020 01:56

            @Djam
            Oui, et ce jeu d’illusion conduisant à la répétition des échecs relationnels est vrai autant du côté masculin que du côté féminin. L’homme ou la femme de ses rêves n’existent pas dans la réalité. Il faut donc un jour commencer à s’intéresser vraiment à la réalité, donc commencer à s’intéresser aux autres en tant qu’ils sont eux-mêmes, et pas seulement pour leur faire interpréter les rôles prévus par nos rêves (et se fâcher contre eux quand ils jouent mal ce rôle qu’ils n’ont pas choisi).


          • 1 vote
            Djam Djam 20 mai 2020 11:27

            @Laconicus

            Tout juste Laconinus !
            Notre problème vient de notre propension à projeter sur autrui une représentation artificielle. On ne voit jamais qui est vraiment le/la partenaire.

            C’est d’ailleurs pourquoi nos arrières-grands parents pratiquaient les fiançailles. Ils connaissaient très bien cette chimère projetée que l’état amoureux créé dans toutes les rencontres fortes.

            Les fiançailles duraient environ 2 ans... exactement la durée que l’on observe lorsqu’un couple commence à entrer dans les habitudes et par conséquent le moment où l’on commence à se déciller et à découvrir qui est celui ou celle que l’on croit aimer...

            Le fond du problème est que l’on confond Désir et Amour. L’on peut désirer sans aimer et aimer sans désirer. Réunir les deux exige que l’on soit un esprit adulte, conscient de soi et des pièges du désir smiley


          • vote
            Mollah Homard 18 mai 2020 20:35

            Un jour des gays m’avaient dit que les femmes ne sont pas interessantes, avec l’age j’ai enfin compris ce qu’ils voulaient dire , elles répondent a ne fonction. Les femmes voient rarement plus loin que leur ménage . Elles ne sont pas dans la lutte sociale et l’ouverture au monde Conversations futiles, banales, pensée conformiste. Cela dit on ne peut pas s’en passer, on les aime ainsi, en complément .


            • vote
              sls0 sls0 18 mai 2020 21:43

              Alors comme cela ça serait l’hypergamie qui serait responsable qu’une bonne partie de ma vie j’étais polygame ?

              Je ne recherchais pas la polygamie, je la subissais. Bon coté des choses coté dispute de couples c’est plus cool surtout que je ne sais pas me disputer. Philippe je viens vivre chez toi, si Coralie est d’accord je n’y vois pas d’inconvénient. Si il y a un inconvénient, une femme a toujours froid au lit, l’homme c’est l’inverse. Par souci d’équanimité on est au milieu où il fait plus chaud, assez illogique et thermiquement inconfortable.

              Je n’ai jamais recherché d’être en haut mais libre.

              A mon âge ça me gonfle d’être un ermite entouré de pisseuses.

              Le respect de l’autre a peut être une influence aussi.

              Le covid 19 avec sa distanciation sociale c’est un peu une bénédiction pour un ermite. Je suis destinataire de photos très sexy via wastapp, le début en deux jours 5 expéditrices différentes, c’est plus de la concertation que le hazard. Il y a peut être une "normalité" dans la vision féminine de la polygamie. 


              • 2 votes
                Guepe maçonne Saxons 19 mai 2020 00:39

                Raisonnement de puceau , qui serait incapable d’écarter la moindre cuisse féminine.

                Il n’y a pas d’hypergamie féminine. Seulement des Monogames comme Dieu l’a voulu. Les femmes n’aiment pas le sexe comme les hommes. Mais il y a des hommes méritants, beaux ,intelligents, croyants et il y a des loosers qui projetent leurs fantasmes et frustations de baises sur les femmes. Comme ils sont laids et repoussants de l’intérieur comme de l’extérieur, ils n’attirent que les mouches et crachent sur les belles gazelles qui nous sont réservés. smiley

                Vous vous etes éloignés de Dieu et regardez les fruits pourries que vous récoltez. smiley

                Ces loosers sont les alliés du lesbianisme révolutionnaire, qui cherchent à détruire la féminité et la virilité pour lui substituer un ersatz d’homme ou femme " moderne", BCBG non binaire, athée, goy, pacifiste et soumis à des pulsions commerciales et sexuelles. Au genre , et donc à la sexualité, parfaitement indifférencié.

                No rage à ceux qui se reconnaitront. C’est ce que les pervers athées appellent " l’évolution." smiley

                Mais ne vous inquiètez pas, pour peu que vous écartiez les votres de cuisses, il y a tout un tas d’homme voir meme femme "moderne" qui serait ravi de vous comblé le fondement. Prenez ça comme une chance d’explorer de nouveaux horizons. smiley


                • vote
                  totof totof 19 mai 2020 02:10

                  Vidéo bien peu rigoureuse. Exemple, à 3:24, le fait que les femmes soient si exigeantes et sélectives pour se reproduire tend à tirer vers le haut la qualité des êtres humains en termes génétiques. Là, le mec leur fait un compliment inutile et faux car il confond le social et le génétique. Alors là, c’est limite nazi, ça sent la solution finale... En plus, du coup, selon lui, on serait meilleur que nos anciens ? Discours typique du progrès. En plus, le mec dit que ça permet de remettre en cause les démagogies progressistes (5:06). Il n’a rien compris (en plus il a écrit un livre là-dessus ?!). Au contraire, ce comportement féminin n’a rien de naturel et n’est que le produit de la civilisation. Il est normal qu’elles dégénèrent conformément à l’accentuation de la domination dans la civilisation, jusqu’à donner la petite-bourgeoise féministe de notre époque, véritable plaie de l’humanité du fait de son utilitarisme et de sa haine de la nature (d’où l’apologie de la PMA et de la GPA). La femme embourgeoisée est une fasciste dans son essence, ça c’est vrai.

                  En plus, sa description du patriarcat, en gros le mec baise plusieurs nanas et sa gonzesse accepte, est totalement fausse historiquement. L’adultère est largement pratiqué chez les femmes depuis la nuit des temps. J’avais même entendu une théorie qui affirmait que si les femmes pouvaient se reproduire en dehors des règles, c’était une façon d’empêcher les hommes de savoir... Donc là, tout faux.

                  Bon, ceci dit, il a raison quand il parle de la supériorité des femmes dans le domaine sexuel. Ca, c’est pas rien. Cette domination façonne la société et violente considérablement les hommes. Le fait que le pouvoir fasse le choix du féminisme aujourd’hui engendre un déséquilibre flagrant qui empêche la formation de couples et l’avènement de l’amour en tant que sentiment simple et désintéressé. En effet, le pouvoir disjoncte les stratégies masculines, dont la violence physique, qui ont pour but de juguler un peu cette supériorité féminine. Sans ces stratégies masculines, je ne vois pas comment une société saine peu tenir.

                  A part ça, l’ensemble de ce qu’il dit n’est pas très travaillé. On sent qu’il est jeune et encore superficiel.


                  • 2 votes
                    Laconicus Laconicus 19 mai 2020 02:18

                    Cet exposé est erroné dans ses fondements et ennuyeux dans ses développements. 


                    • 2 votes
                      gaijin gaijin 19 mai 2020 09:37

                      bcp de confusion dans tout ça qui provient de ce qu’il faut articuler a la fois le biologique et le social

                      au niveau biologique la femme recherche le meilleur mâle possible c’est une logique ( elle produit peu d’enfants ) mais au niveau social elle doit se limiter car sinon elle rencontre trop de concurrence de la part des autres femelles ( a ce stade il n’est pas question d’humain ) c’est comme ça que ça se passe chez les chimpanzés

                      ensuite il ne faut pas confondre géniteur et père : la femelle va spontanément choisir plutôt un male dominant comme géniteur mais dans la société sapiens elle a plutôt besoin d’un mari fidèle et protecteur ...ainsi par ailleurs que d’un amant ...

                      pour les adeptes de la culture chinoise cela correspond aux trois traits des trigrammes : chaque trait yin ou yang correspondant a un type d’homme ou de femme ...


                      • vote
                        ged252 19 mai 2020 09:41

                        Je suis d’accord avec ça, sauf qu’il faut rajouter une close :

                        .

                        Avec "ce qu’elles CROIENT" être le sommet de la hiérarchise.

                         "ce qu’elles imaginent" être le sommet de la hiérarchie.

                        "ce qui a l’"apparence, pour elles", d’être le sommet de la hiérarchie.

                        .


                        • vote
                          Alexandre Berger Godfather 19 mai 2020 12:31

                          @ged252

                          Tout à fait, et cela passe d’ailleurs généralement par le principe de présélection. Les femmes s’intéressent généralement à des individus déjà présélectionnés par d’autres.


                        • 4 votes
                          Alexandre Berger Godfather 19 mai 2020 12:29

                          C’est intéressant de voir débarquer cette foule d’incultes au QI de haricot vert beaucoup plus portés sur l’insulte et le dénigrement gratuit que sur l’échange constructif et la compréhension des choses. Les gens les plus stupides et les plus ignares sont souvent ceux qui se croient les plus malins, et la section commentaires de ce site en est souvent une magnifique illustration.

                          Je ne vais certainement pas commencer à m’étendre en détail sur mes conquêtes personnelles passées et participer au concours de qui peut pisser le plus loin. Cela dit je suis à peu près certain qu’elles sont bien plus nombreuses et furent bien plus belles que ce que la plupart des frustrés revanchards qui s’expriment ici seront jamais capables d’attirer dans leur vie ou dans leur lit.

                          S’il n’est certes pas forcément possible de résumer toute l’étendue et toute la complexité de la chose en 10 minutes, l’hypergamie féminine est une réalité scientifique certaine et indubitable. Dans votre propre intérêt, renseignez-vous donc plutôt que de cracher ainsi votre misérable fiel.


                          • vote
                            medialter medialter 19 mai 2020 12:42

                            @Godfather
                            "Je ne vais certainement pas commencer à m’étendre en détail sur mes conquêtes personnelles passées et participer au concours de qui peut pisser le plus loin"
                            *
                            Ben non, ça sera incongru, et ça laisserait supposer que pour écrire votre bouquin, vous avez pris votre cas personnel à remplir un tableau de chasse pour en faire une théorie universelle. Pas vous, vous ne feriez pas ça
                            *
                            Cela dit je suis à peu près certain qu’elles sont bien plus nombreuses et furent bien plus belles que ce que la plupart des frustrés revanchards qui s’expriment ici seront jamais capables d’attirer dans leur vie ou dans leur lit
                            *
                            Ha mais si, il le fait quand même, il veut jouer à celui qui pisse le plus loin smiley Ben puisqu’on en est aux cas persos, effectivement, sur ce terrain, je serais battu à plates coutures. Parce que je suis un hypergamme, il n’y a que l’hyper-femme qui m’intéresse, donc je ne me range pas dans vos catégories simplistes, et surtout pas dans celle où vous êtes fier de figurer, un queutard. Donc pour faire de votre cas particulier un universalisme, il faudra repasser. En attendant, écrire un bouquin de coaching sur l’Amour en vous gargarisant du quantitatif, mon pauvre ami, vous devriez plutôt figurer chez les coachés


                          • 1 vote
                            gaijin gaijin 19 mai 2020 13:29

                            @Godfather
                            "C’est intéressant de voir débarquer cette foule d’incultes au QI de haricot vert beaucoup plus portés sur l’insulte et le dénigrement gratuit que sur l’échange constructif et la compréhension des choses"
                            c’est intéressant comme point de vue ....pas du tout celui d’un inculte plus porté sur le dénigrement que sur l’échange smiley smiley


                          • 2 votes
                            Alexandre Berger Godfather 19 mai 2020 13:44

                            @medialter

                            Ben justement, si vous êtes dans "l’hyper-femme", il va falloir apprendre à en changer régulièrement, car l’hyper-beauté ne dure pas je vous signale. Vous avez la condescendance facile je trouve, surtout pour quelqu’un qui de toute évidence ne s’exerce que via un écran d’ordinateur. Mais sachez que la pornographie et la réalité des relations sont deux choses différentes, et si vous pratiquiez un peu plus dans la réalité, vous sauriez que plus elles sont belles, plus elles sont chiantes, et que votre régime d’esthète est donc par conséquent grandement utopique. smiley


                          • vote
                            medialter medialter 19 mai 2020 14:38

                            @Godfather
                            Dans l’hyper-femme, aucun besoin de changer, 10 femmes en une, avec les changements physiologiques qui vont avec, le travail, c’est juste affiner les facettes du diamant. Quant aux 2 ou 3 facettes d’hyper-chiant, catégorisons ça dans un sport, y a toujours un prix à payer pour les perles, et là il est élevé. Et de toutes manières, y a les mm pb en pire avec les pétasses de seconde zone, qui forment 95% du cortège des ouvreuses de cuise, donc autant les éviter et rester dans sa catégorie smiley


                          • vote
                            louis 19 mai 2020 16:14

                            Moi qui pensais que pour la reproduction , le sommet de la hiérarchie pour une grande majorité de femme c’est le type au porte feuille énorme ( en cas de pension alimentaire ) et peu importe comment le mec qui l’a sur lui est gaulé .


                            • 8 votes
                              Hijack ... Hijack ... 19 mai 2020 20:27

                              Cette analyse, c’est du Delavier tout cru.

                              L’hypergamie féminine jusqu’ici, a permis comme il est dit dans la vidéo de tirer l’homme vers le haut ... comme quoi, la nature est bien faite.

                              De nos jours, la complémentarité homme/femme étant annihilée, le déséquilibre est déjà amorcé (via la faillite des valeurs naturelles) ...

                              La femme et l’homme, à moins de souhaiter la fin de l’humanité ... sont condamnés à retrouver les valeurs dites du passé, pour tenter de rééquilibrer ce qui reste de l’humanité. Amen.

                              Je dis ça ... je dis rien.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès