• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand Tariq Ramadam répondait déjà à Eric Zemmour, sur les prénoms (...)

Quand Tariq Ramadam répondait déjà à Eric Zemmour, sur les prénoms français

Après que Hapsatou Sy a répondu remarquablement à Eric Zemmour, nous avons retrouvé une séquence d'un reportage où Tariq Ramadam le 2 mai 2010 répondait déjà à ce type d'insulte.

 

 

Tags : Eric Zemmour Polémique Tariq Ramadan




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 11:00

    Dommage pour la qualité du son !


    Trouver le Tariq comme témoin de moralité, ben, il y a mieux je pense !


    @+ P@py


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 19 septembre 15:20

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Je ne crois pas qu’il soit choisi dans cet extrait en témoin de moralité mais en qualité d’intellectuel. 


    • 2 votes
      Yakaa Yakaa 19 septembre 16:06

      @maQiavel
      Intellectuel, c’est vite dit...


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 septembre 16:12

      @Yakaa
      Ok, en qualité d’écrivain dont l’opinion est suivie par de nombreuses personnes si c’est moins polémique ...


    • vote
      Yakaa Yakaa 20 septembre 09:25

      @maQiavel

      Je dirais plutôt propagandiste (particulièrement habile et charismatique).


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 septembre 10:01

      @Yakaa
      Cela ne s’oppose pas à mon propos, c’est un écrivain dont l’opinion est suivie par de nombreux individus et qui propage des idées. 

      Propager des idées (donc faire de la propagande) n’est pas forcément péjoratif, on le fait tous d’une certaine manière... 


    • vote
      Zatara Zatara 19 septembre 12:31
      TVnet citoyenne ou l’art de promulguer la marchandisation totalitaire mondialiste par une petite chaine gauchiste régionnale


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 19 septembre 15:16

        Il ne me semble pas que Zemmour insulte qui que ce soit dans l’extrait vidéo mais bon on va m’accuser de faire de la scolastique, de m’attarder sur la définition des mots ou sur des éléments périphériques sans importance. Mais je crois que ceux qui prétendent que Zemmour a insulté Sy font partie de ces gens qui ont une certaine tendance à criminaliser les opinions qui ne sont pas les leurs afin d’en interdire l’expression . Une tendance très présente dans une certaine catégorie de la population qui se prétend de gauche ou progressiste... 


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 19 septembre 15:18

          Je fais référence à cette partie du texte de l’article "Tariq Ramadam le 2 mai 2010 répondait déjà à ce type d’insulte."


        • 1 vote
          CoolDude 19 septembre 15:23

          @maQiavel

          Si je dis que ton prénom est une insulte la France et que votre mère a eut tord !

          Ce n’est pas insultant ?

          Non ?

          Quand même !


        • vote
          CoolDude 19 septembre 15:25

          @CoolDude

          Si je dis que votre prénom...


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 19 septembre 15:44

          @CoolDude
          Tu peux me tutoyer , pas de soucis .

          Je pourrais avoir le sentiment que c’est insultant. Est-ce que ce sentiment est un fait objectif ou alors un ressenti qui découle de ma subjectivité ( que je ne dévalorise pas du tout) ? 

          Il me semble qu’on est dans le second cas de figure , Zemmour ne l’a pas insulté mais il prétend que son prénom est une insulte à la France. D’ailleurs il a répondu à Sy qui estimait que les propos de Zemmour étaient une insulte à la République, lui aussi aurait pu se sentir insulté à ce moment là, non ?

          Bref, le vrai sujet c’est que Zemmour a le droit d’exprimer son opinion et tout le monde a le droit de lui répondre, cette judiciarisation des opinions devient insupportable, j’ai l’impression qu’on vit dans une société de lavette ( on va m’accuser d’homophobie ou je ne sais quoi) dans laquelle les gens sont devenus tellement fragiles qu’ils sont perturbés par l’expression d’opinions qui diffèrent des leurs , j’avoue que ça commence à m’irriter. Quel est le problème d’avoir une opinion différente ? Ok, Zemmour estime que "Hapsatou" est une insulte à la France,mais ça fait quoi exactement ? Qu’est ce qui est grave là dedans ? smiley


        • vote
          CoolDude 19 septembre 15:53

          @maQiavel

          Zemmour étaient une insulte à la République Française...

          Dans un autre post, j’ai rappelais sa devise associée.

          Zemour est bien une insulte à celle-ci, car il ne la respecte pas.

          Bref, le vrai sujet c’est que Zemmour a le droit d’exprimer son opinion et tout le monde a le droit de lui répondre, cette judiciarisation des opinions devient insupportable, j’ai l’impression qu’on vit dans une société de lavette...

          Je vois ma Mme Sy se lever et lui en foutre une...

          Donc !

          Et pour un donneur de leçon, qui n’aime pas que l’on en lui donne, c’est sans pitié que je lui foutrai un procès surtout qu’il n’est pas à son coup d’essai.


        • 1 vote
          Qirotatif Qirotatif 19 septembre 16:54

          @CoolDude
          "c’est sans pitié que je lui foutrai un procès surtout qu’il n’est pas à son coup d’essai."

          Ca me rappelle le jovial microf qui m’avait menacé de poursuites pour une simple boutade qu’il n’avait pas pigé smiley Punaise, qu’est-ce qu’il a pu me faire rire smiley


        • 2 votes
          Qamarad Qamarad 19 septembre 19:48

          @Qirotatif
          Ah oui quand même, j’ai bien pouffé en voyant le message du concerné smiley

          Sinon vraiment d’accord avec ce que dit MaQ, Zemmour s’emporte quelque peu, mais à sa place je crois que je finirais par céder aussi. Le combo "psychiatrisation" et "judiciarisation" se banalise sur le plateaux TV. Je ne sais pas vous, mais lors du passage de Zemmour chez Ruquier pour le suicide français, j’étais consterné de voir comment Salamé invoquait ses origines avec la formule "Vouloir faire plus goy que le goy". 


        • 1 vote
          Zatara Zatara 19 septembre 22:34

          @Qamarad

          j’étais consterné de voir comment Salamé invoquait ses origines avec la formule "Vouloir faire plus goy que le goy".

          je n’avais jamais vu ce passage de Salamé...

          https://www.youtube.com/watch?v=zULFSA—tnI

          hallucinant..


        • 1 vote
          Belenos Belenos 20 septembre 01:03

          @CoolDude

          "Si je dis que ton prénom est une insulte la France et que votre mère a eut tord !

          Ce n’est pas insultant ?

          Non ?

          Quand même !"

          Si quelqu’un me disait cela, je n’y verrais pas une insulte mais seulement un jugement vrai ou faux. Je me demanderais donc uniquement si c’est vrai ou faux que mon prénom a été mal choisi par mes parents, et ce que cela signifie exactement dans la bouche de celui qui me dit ça. Je ne penserais pas qu’il veut dire que mes parents ont souhaité insulter la France mais plutôt qu’ils ont fait un choix qui, en définitive, peut-être ressenti par d’autres Français comme une insulte à l’encontre de leur pays. Et cela serait très intéressant pour moi de réfléchir à tout ça pour tenter de voir ce qu’il y a éventuellement de vrai là-dedans. Peut-être rien. Peut-être un peu quand même. En quoi serait-ce douloureux de réfléchir à ça ? Ca fait mal où de réfléchir ? A la tête, au cul, aux ongles des doigts de pied ? 

          De plus, à la manière dont le dit Zemmour, on voit très bien qu’il n’a rien contre cette jeune femme en particulier et qu’il n’a aucune intention de l’insulter, elle : il ne la connaît pas et son propos était général. Sinon, il dirait plutôt que c’est une potiche stupide ou d’autres choses de ce genre. Il y aurait bien des moyens de l’écraser, cette gamine. Ce n’est pas ce qu’il fait, il reste au contraire très courtois alors que le niveau culturel de la demoiselle devrait seulement lui faire espérer d’avoir un jour de chance un Zemmour comme professeur de raisonnement. Il est probable que cette jeune femme qui se sent insultée sans raison souffre d’un désordre psychologique, une sorte de manque d’estime d’elle-même. Et dire ça n’est pas une insulte non plus (faut arrêter un peu avec ça, les gens en guimauve, hein !), c’est juste un diagnostic assez simple à faire. Probablement même, le fait qu’elle réagisse si violemment à la remarque de Zemmour, indique qu’elle sait qu’il a raison. Peut-être qu’elle en a voulu a ses parents inconsciemment de lui avoir donné ce prénom étranger dont ses camarades d’école se sont si souvent moqué et qui a fait qu’elle s’est senti séparée des autres, mal intégrée. Bien entendu, c’est là pure spéculation de ma part. Mais ça expliquerait très bien sa crise d’hystérie : Zemmour lui a dit ce qu’elle n’a jamais osé se dire à elle-même mais qu’elle ressentait inconsciemment. Il est très difficile d’admettre que nos parents ont eu tort. On en veut souvent aux gens qui nous montrent ça. 


        • vote
          CoolDude 20 septembre 13:24

          @Belenos

          Si quelqu’un me disait cela, je n’y verrais pas une insulte mais seulement un jugement vrai ou faux. etc...

          Il n’y a pas à juger de quoique ce soit.

          Votre prénom de "baptême" a été choisi par votre père et mère et il faut le respecter et l’accepter, pour votre bien personnel et il faut respecter celui des autres pour la même raison.

          C’est une question de mœurs et de moral qui n’est pas nouveau.

          Bref...

          Votre volonté de sauver le petit soldat Zemour parce qu’il correspond à votre idéologie... Moi, je dirais plutôt qu’il faut l’achever pour éviter que ses idées d’un Français qui n’a pas la culture Française soit médiatisée continuellement.

          Un prénom ne fait pas un Homme. C’est ce qu’il dit et ce qu’il fait.


        • vote
          Belenos Belenos 20 septembre 13:59

          @CoolDude

          "Il n’y a pas à juger de quoique ce soit."

          Il s’agit de "juger" au sens philosophique (réfléchir correctement) et non de juger au sens juridique. J’ai le droit de réfléchir à ce que je veux. 


          "Votre prénom de "baptême" a été choisi par votre père et mère et il faut le respecter et l’accepter, pour votre bien personnel et il faut respecter celui des autres pour la même raison."


          Ce que vous dites est peut-être vrai au niveau personnel, mais la remarque de Zemmour n’a rien de personnel et c’est ce que vous ne comprenez pas : c’est une remarque générale concernant une tendance et un changement de loi récent (à l’échelle de l’histoire de la France). C’est la jeune femme qui prend tout au niveau personnel et qui l’attire sur ce terrain. C’est un peu comme si vous remettiez en cause la vaccination intensive des enfants et que quelqu’un vous disent "ah, oui, ce que vous êtes en train de me dire, c’est que mes parents sont des cons et des assassins de m’avoir faire vacciner, c’est ça, hein !!". Les gens qui prennent tout personnellement ne peuvent pas participer à un débat, tout simplement, ils doivent d’abord faire un travail sur eux ou une thérapie. 


          "Votre volonté de sauver le petit soldat Zemour parce qu’il correspond à votre idéologie... Moi, je dirais plutôt qu’il faut l’achever pour éviter que ses idées d’un Français qui n’a pas la culture Française soit médiatisée continuellement."


          Comme je vous l’ai dit, je n’en fais pas une affaire personnelle et je n’ai pas de sentiment particulier à l’égard du journaliste et écrivain Zemmour. J’essaie de trouver ce qui est vrai ou faux dans les propositions, sans réaction émotionnelle. Zemmour n’a pas besoin d’être sauvé et ses idées sont largement partagées.Je trouve que sa remarque sur les prénoms étrangers en France a du sens. Je ne partage pas toutes ses autres idées. 


          "Un prénom ne fait pas un Homme. C’est ce qu’il dit et ce qu’il fait."

          Vous ne donneriez pas un prénom de fille à un garçon, même si ce n’est pas le prénom qui fait l’homme, n’est-ce pas ? Eh bien Zemmour dit qu’il ne faut pas donner un prénom étranger à un français, même si ce n’est pas le prénom qui fait la nationalité à lui seul. Et puis si cela a si peu d’importance que vous le dites, acceptons de prénommer les Français avec des prénoms français sans convulsion hystérique.  smiley


        • vote
          CoolDude 20 septembre 14:26

          @Belenos

          Vous ne donneriez pas un prénom de fille à un garçon, même si ce n’est pas le prénom qui fait l’homme, n’est-ce pas ?

          Homme avec un Grand H ! H comme Humanité... C’est non-genré grammaticalement parlant.

          Et puis si cela a si peu d’importance que vous le dites, acceptons de prénommer les Français avec des prénoms français...

          Ou des prénoms de leurs choix.


          PS :
          La Philosophie, c’est comme les Mathématiques... On part d’idées de base indémontrable, d’idéologie. C’est de la théorie.

          Les mœurs sont les règles tacite qui régisse la société. C’est de la pratique.

          Quand on dit que le Prénom de quelqu’un est une insulte...

          Désolé, ce n’est pas de bonne mœurs. Par contre, ça peut être compatible avec une philosophie comme celle de Zemour.

          Quand on part dans le philosophiquement parlant, ça fait cultivé, mais... Ça n’empêche pas de dire n’importe quoi.


        • vote
          Belenos Belenos 20 septembre 14:48

          @CoolDude
          "Homme avec un Grand H ! H comme Humanité... C’est non-genré grammaticalement parlant."

          Oui, ça j’avais compris ! Vous ne donneriez pas un prénom de fille à un garçon ?


        • vote
          CoolDude 20 septembre 15:00

          @Belenos

          Oui, ça j’avais compris ! Vous ne donneriez pas un prénom de fille à un garçon ?

          D’après vous, que disent les mœurs de votre milieu sociale et celle des autres ?


        • vote
          CoolDude 20 septembre 15:13

          @Belenos

          Et pour éviter de perdre du temps...

          Que dit la Constitution Française sur les Mœurs ?

          Cette qu’elle ne les gère pas.

          Alors à droit de ce qu’il veut, mais ce qu’il est anticonstitutionnel et pour un soit intellectuel plus Français que les Français, c’est ballot.


        • vote
          CoolDude 20 septembre 15:15

          @CoolDude

          Alors il a le droit de dire ce qu’il veut, mais ce qu’il dit est anticonstitutionnel et pour un soi-disant intellectuel plus Français que les Français, c’est ballot.

          C’est un peu mieux ainsi...


        • 1 vote
          Belenos Belenos 20 septembre 23:34

          @CoolDude
          Zemmour dit qu’il est favorable au retour de la loi d’avant 1993 qui limitait le choix des prénoms à des prénoms français. 

          http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/dans-le-retro-choix-du-prenom-l-annee-ou-la-loi-a-change-13-10-2015-5182111.php

          Il serait très facile de remettre en vigueur une telle loi, pour les bébés à venir, bien sûr. Mais il est peu probable que cela arrive, puisque la France doit être dissoute dans la mondialisation et que rien de français ne doit perdurer en France, afin qu’elle deviennent un hôtel neutre où chacun pourra apporter sa tradition tribale et ses récriminations d’éternelle victime.. 


        • vote
          CoolDude 20 septembre 23:51

          @Belenos

          Sauf que Haptsatou Sy est Franco-Sénégalaise. Le Sénégal étant une ancienne colonie Française, son prénom rentre dans le cadre d’une coutume régionale.


        • vote
          Belenos Belenos 21 septembre 04:57

          @CoolDude
          Non, c’est inexact, les anciennes colonies ne sont pas des régions françaises et de toutes façons les prénoms pratiqués dans ces parties du monde ne faisaient pas partie de la liste des prénoms autorisés en France, point barre. Avec l’ancienne législation, ses parents auraient du choisir un autre prénom auquel la petite se serait aussi bien identifié. Par exemple, Corinne.   smiley 

          Les législateurs qui ont aboli cette juste loi sagement conservatrice et peu contraignante, pour la remplacer par cette permissivité parfumée à la mondialisation molle, ont fauté et sont coupables. Bien plus que les parents Sy, qui n’ont rien fait d’illégal. Ces législateurs ont trahi la France, tandis que les parents Sy n’ont pas pensé à mal. Dans le feu du dialogue, Zemmour n’a pas eu le temps ou la présence d’esprit d’apporter cette précision pour proportionner correctement les responsabilités. 


        • 1 vote
          Qirotatif Qirotatif 21 septembre 08:55

          @Qamarad
          Chez Ruquier, EZ avait face à lui trois femmes sur le plan intellectuel : le plus viril des trois était Caron mais ce pauvre Caron et ses "sources" bloquait sur ce que Sauvy avait déjà compris bien avant lui : si les chiffres sont nécessaires pour objectiver le monde, ils ne peuvent suffire pour en appréhender pleinement sa réalité. Les femmes réagissent souvent en estimant qu’avant elles il n’y avait rien et c’est un peu normal ; c’est de leur bas-ventre que jaillit la vie. EZ pète un plomb parce qu’il observe la malsaine évolution de médias dans lesquels il n’avait pas sa place initialement. C’est un rat de bibliothèque qui s’est retrouvé dans la grande lessiveuse des esprits où il ne reste plus que des émotions, parce que les émotions sont toujours plus communicatives que les raisonnements. A l’évidence dans cette dégradation lente du savoir au profit du spectacle, il est usé d’être confronté à ces institutrices dénuées de tout sens du tragique, désespéré de constater que le consensus est devenu obligatoire, que l’Histoire doit être exclusivement au service des impératifs du présent, que l’entertainment a effacé quasi intégralement les questions de fond. Certains se demandent "mais que va-t-il faire dans ces shovvs ridicules ?". La réponse est la même que celle des chanteurs de variétoche contraints de se cogner des Star Ac : les émissions des années 50 à 90 où ils pouvaient produire leur contenu original ont été remplacées par des émissions de karaoké. Pour continuer d’exister, il a bien fallu s’adapter. EZ fait la même chose. Exit les CSOJ, les émissions de Pivot ou de Pollack, ne reste plus que des talks où il doit se coltiner des chanteurs de karaoké et autres artistes sans art. Quand on écrit c’est pour être lu de même que si l’on veut chanter c’est pour être écouté. On peut refuser le game comme on dit maintenant si on veut diffuser sa production originale massivement c’est impossible. 

          Angot, Hapsatou, Salamé, toutes sont des femmes mentales, à savoir des êtres inaptes à détacher les problématiques du monde de leur propre condition. Toutes ces femmes jouissent de ce que d’autres ont obtenu pour elles. Les femmes viriles qui se battaient pour leurs droits n’ayant plus lieu d’être en occident, d’autres pensent prendre leur relais en se rabattant par sur-investissement sur d’autres causes... et comme les êtres à materner ne manquent pas... 


        • vote
          CoolDude 21 septembre 19:49

          @Belenos

          Non, c’est inexact, les anciennes colonies ne sont pas des régions françaises et de toutes façons les prénoms pratiqués dans ces parties du monde ne faisaient pas partie de la liste des prénoms autorisés en France, point barre.

          Hapsatou Sy, née le 10 avril 1981

          1981 c’est bien avant 1993, non ?

          Oui, non ? Peut être... Je ne sais pas ?


        • vote
          CoolDude 21 septembre 19:53

          @CoolDude

          Hapsatou Sy, née le 10 avril 1981... A Sèvres ! (Ça a sont importance) au cas ou.


        • vote
          Belenos Belenos 21 septembre 21:19

          @CoolDude

          "Hapsatou Sy, née le 10 avril 1981

          1981 c’est bien avant 1993, non ?

          Oui, non ? Peut être... Je ne sais pas ?"


          Les explications ci-dessous :


          La France a pendant longtemps restreint la liberté de choix des prénoms. Pendant la Révolution, les lois françaises limitaient l’éventail de choix d’un prénom à ceux du calendrier et d’une liste établie. (Loi du 11 germinal, an XI). Les prénoms qui n’étaient pas suffisamment conformistes n’avaient aucune chance d’être acceptés par les fonctionnaires d’Etat.

          Loi du 11 germinal an XI :

          "... les noms en usage dans les différents calendriers, et ceux des personnages connus dans l’histoire ancienne pourront seuls être reçus, comme prénoms, sur les registres de l’état civil destinés à constater la naissance des enfants ; et il est interdit aux officiers publics d’en admettre aucun autre dans leurs actes.”

          L’Instruction ministérielle du 12 avril 1966 marque la première étape vers l’ouverture. Cette dernière admit en effet que “la force de la coutume, en la matière, a sensiblement élargi les limites initialement assignées à la recevabilité des prénoms par les prescriptions littérales de la loi du 11 germinal an XI.”

          L’Instruction ministérielle du 12 avril 1966 élargit donc le répertoire de prénoms recevables à des prénoms tirés de la mythologie, prénoms régionnaux, prénoms composés, tolérant même dans certains cas les diminutifs et les variations.

          L’arrêté de la Cour de Cassation du 10 juin 1981 emboîte le pas à l’Instruction ministérielle du 12 avril 1966 en décidant que “les parents peuvent notamment choisir comme prénoms, sous la réserve générale que dans l’intérêt de l’enfant ils ne soient jugés ridicules, les noms en usage dans les différents calendriers et, alors qu’il n’existe aucune liste officielle des prénoms autorisés, il n’y a pas lieu d’exiger que le calendrier invoqué émane d’une autorité officielle.”

          Mais c’est depuis 1993, avec l’Article 57 du Code civil, (Titre II, chapitre), que la loi a le plus considérablement assoupli sa législation, garantissant virtuellement l’acceptabilité de n’importe quel prénom.



        • vote
          CoolDude 21 septembre 21:45

          @Belenos

          Pour Emmanuel Macron, il manque un roi à la France...

          ..

          .

          Pour Eric Zemmour, il faut que des nom Chrétiens...

          Et pour vous ça se justifie par les lois de l’an XI.

          Je ne serais pas étonné que l’on retourne en - 500 avec JC à cette allure.

          Bon moi, j’arrête là.


        • vote
          Belenos Belenos 21 septembre 22:29

          @CoolDude

          Je ne suis pas moderniste. Je ne pense pas que ce qui est récent soit forcément préférable à ce qui est ancien. 


        • 2 votes
          ezechiel 19 septembre 23:42

          Je ne vois pas non plus ce qui est reproché à Zemmour.

          Hapsatou Sy à Zemmour : "Ce que vous venez de dire est une insulte à la France"

          Il a juste dit qu’il aurait aimé qu’elle s’appelle Corinne au lieu de Hapsatou pour qu’elle soit assimilée. Les Français depuis 15 siècles ont des prénoms français, pas des prénoms maghrébins ou de l’Afrique subsaharienne !


          • 1 vote
            ezechiel 19 septembre 23:51
            Tariq Ramadan n’est peut-être pas le mieux placé pour défendre les prénoms d’origine maghrébine ou africaine.

            « Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
            (page 36)
            « La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
            (page 35)
            « De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
            (page 38)

            4. Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.

            5. Le président de la nation est donc choisi par la communauté (hommes et femmes doivent avoir le droit de participer à ce choix). Comme n’importe quel président lié par la constitution de son pays, il se doit de respecter les principes de références islamiques et en cela, il en est le garant devant le Conseil de la shûra (et devant le peuple) à qui il doit rendre compte de sa politique générale et de celle de ses ministres. C’est très exactement ce que faisait Abou Bakr et Omar, et c’est bien en ce sens que s’articulent, dans les sociétés modernes, les instances exécutives et législatives.
            (page 97-99)

            Rassurez-vous, dans l’état islamique de Tariq Ramadan, les mécréants seront "protégés" :

            « on appelle les citoyens n’étant pas de confession musulmane les « ahl dhimma » ou « al mû ahidun », « ceux qui ont passé un contrat », ce contrat est clairement un contrat de protection des personnes et de leur droit fondamentaux. L’Etat s’engage à leur offrir toutes les conditions qui leur permettent de vivre sereinement. lIs ne sont pas soumis à l’impôt social purificateur(zakat) qui est le troisième pillier de l’Islam, ni au service militaire : en échange de cette protection, ils sont tenus de payer un impôt, la « jazya », qui est l’équivalent d’une taxe militaire. »

            Tariq Ramadan - Islam, le face à face des civilisations



              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 20 septembre 01:07
                Quoi qu’il en soit ... vous imaginez toutes les Fatima, Zohra, Nadia ... ou Mohammed, Camel, Cheikh etc ... s’appeler d’un seul coup ... Marie, Hélène, Georgette ... Jean, Pierre ou Romain ... ça ne fera pas sérieux, ni pour le porteur du prénom, ni pour ceux qui s’adressent à lui.
                .
                Un exemple frappant ... Alexandre Benalla ... a t-il une tête à s’appeler Alexandre ?-qui ne s’est pas déjà posé la question ?- A la limite, il aurait eu un prénom italien, portugais ou espagnol ... ça passe facile, mais un prénom (classé français) de France, d’Allemagne, de Scandinavie ou de Russie, chacun est en droit de se dire ... tiens ? Sans pour cela polémiquer, critiquer, insulter ... voire rabaisser, simplement que ça ne colle pas, ne cadre pas. D’ailleurs, aucun prénom n’est au-dessus des autres. Les ex chrétiens qui se convertissent et changent de prénom, ce n’est pas sérieux, ni demandé par aucune religion.
                .
                Perso, je suis ravi quand je vois une franco/italienne s’appeler Paola ou Veronica ... ou une franco/russe s’appeler Natacha ... en général, l’origine se voit ... et il est normal que ça cadre avec le prénom. Eric lui, a une tête de chameau comme le disait si bien Dieudo. 
                .
                A cela, il faut ajouter autre chose ... un chinois qui s’appelle Vincent (j’en connais un ... mais son prénom d’origine est imprononçable et trop long ... pareil pour une cambodgienne qui s’appelle Céline car son vrai prénom est toute une phrase à rallonge), japonais ou autre asiatique qui porte un prénom français ... ça ne fera pas le même effet que si c’est un Arabe (l’histoire est passée par là) ou un noir, bien que les noirs, via les colonies et territoires DOM TOM se sont francisés depuis longtemps.
                .
                Mais perso, je comprends la jeune black qui veut garder son prénom en étant bien française ... elle le prouve, par la langue, par son comportement et on prénom lui va bien. Zemmour lui, ne prouve qu’une chose ... qu’il est un agent du chaos. Lorsque tout est calculé tout, organisé, prévu et en toute connaissance de cause ... facile de s’appeler Eric, ou Paul ... pourquoi pas Jésus. L’arnaque n’a pas de nom propre ni de prénom. Si je croisais Zemmour, lui dirai gentiment ... que Eric ne cadre pas avec son nom ... de berbère converti, qu’il y a de très charmants prénoms berbères ... (mais peu utilisés pour leur majorité ... voilà pourquoi ceux du Maghreb portent généralement des prénoms arabes, surtout les hommes). Un gars peut être berbère et français ... même converti et garder son prénom disons arabe, en quoi cela fera t-il de lui un non français ? ...

                • 2 votes
                  Belenos Belenos 20 septembre 01:18

                  @Hijack ...
                  "Quoi qu’il en soit ... vous imaginez toutes les Fatima, Zohra, Nadia ... ou Mohammed, Camel, Cheikh etc ... s’appeler d’un seul coup ... Marie, Hélène, Georgette ... Jean, Pierre ou Romain."

                  Si c’est depuis la naissance, en quoi ça serait bizarre ? Les prénoms étrangers sont sympa à entendre quand ils sont portés par des étrangers. Mais, oui, j’imagine très bien que tous les Français puissent porter des prénoms français (il ne s’agit pas de les changer bien entendu, mais de faire ce choix à la naissance).


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 20 septembre 01:23

                  @Hijack ...
                  "Eric lui, a une tête de chameau comme le disait si bien Dieudo. "

                  Si j’accouchais moi-même d’un petit chameau (on n’arrête pas le progrès), je pourrais très bien le nommer Eric !! 

                  Et Dieudonné, c’est pas français ? Et ça lui va bien, au gros, non ?  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tvnetcitoyenne

tvnetcitoyenne
Voir ses articles







Palmarès