• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Suicide assisté / Euthanasie active : les programmes de la Franc-Maçonnerie (...)

Suicide assisté / Euthanasie active : les programmes de la Franc-Maçonnerie (Serge Abad-Gallardo)

L'ex franc-maçon Serge Abad-Gallardo nous parle du projet de loi sur l'euthanasie, une idée ayant pris forme dans les loges maçonniques bien avant de faire son chemin dans le débat public... comme beaucoup de lois républicaines.

Serge Abad-Gallardo constate que, depuis quarante ans, les loges militent pour un « droit à mourir » alors que cela est loin de répondre à une attente populaire : les malades demandent de l'attention plutôt qu'une piqûre létale. Pourquoi cet acharnement à voler leur mort ?

Source : https://www.radiopresence.com/emissions/foi/temoignages/des-cles-pour-vivre/

Tags : Politique Santé Vieillissement Témoignage Nouvel Ordre Mondial Franc-maçonnerie Polémique




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 3 votes
    CoolDude 2 février 18:16

    Quand Serge Abad-Gallardo

    aura un cancer en phase terminale, je lui demanderais ce qu’il en pense.

    Et la loi Leoneti sur la fin de vie par sédation profonde, ce n’est pas du tout au point et pas du tout confortable pour le malade et pour les très proches.

    Bref...


    • 1 vote
      sls0 sls0 2 février 19:44

      L’ennemi pour l’église a toujours été les francs maçons qui empêchaient l’exploitation des masses.

      L’euthanasie qui est un autre nom du suicide est interdite par l’église.

      Que l’on casse du sucre sur ces deux thèmes sur une radio catho est normal.

      Ils ne risquent pas de casser du sucre sur le dos des créationnistes, histoire de croyance.


      • 1 vote
        Erwan Prigent Erwan Prigent 2 février 20:06

        Il y a une fascination morbide pour le mot "lucifer" rien que dans l’image de garde. Besoin de frisson, quand tu nous tiens ... et il faudrait croire la psychologie de la repentance, comme si elle n’était pas une façon de se faire remarquer, vanité de vanités ... On sait bien qu’il n’y a de satanisme qu’après avoir jugé bon d’évaluer tout à l’aune du monothéisme. C’est un délire manichéen qui ne peut s’empêcher de se craindre soi-même, par crainte d’être trompé par la qualité d’un signal lumineux (luciférien ou divin ?). Bref, c’est de la paranoïa. Les polythéistes étaient bien mieux lotis, qui disposaient d’un dieu de la tromperie (Apatée chez les Grecs, Loki chez les Vikings, etc.) sans lui accorder de valeur paranoïaque de l’avoir placé en tête-à-tête avec un seul autre principe rédempteur focal (Dieu, dans une unique perspective de rédemption-salvation de l’anti-principe !). Au contraire, la pluralité des dieux, qui effraiera tout "bon" monothéiste de mobiliser des styles et des esthétiques pseudo-sataniques, est finalement bien plus riches (puisque ne mettant pas un principe et un anti-principe en lice, à définir le principe rapport à l’anti-principe seulement) et finalement bien plus enjouante à vivre (plus enjouante à vivre que la quête angoissée d’une grâce dont on ne peut espérer être touché qu’en se faisant sage comme une image angélique ... tout en craignant paranoïaquement que cet ange ne soit luciférien !). Le monothéisme devant Satan, c’est comme le féminisme devant "le Mâle" : un délire 


        • vote
          lariost 3 février 09:29

          @Erwan Prigent
          Il n’y a pas de tête à tête, de manichéisme, Lucifer n’est pas un principe opposé, c’est une créature, de plus ce n’est que la figure de proue d’une pluralité, le premier a avoir chuté, celui qui a entrainé la chute des autres.

          Le polythéisme est au passage une très bonne représentation de cette pluralité, car il n’y a pas que Lucifer qui a sa volonté de singer la divinité, ils veulent tous avoir droit à leur culte, chaque ange déchu veut se faire adorer, d’où tous ces dieux des polythéismes, mais tous ne sont pas à la même enseigne, la hiérarchie céleste a été conservée.
          Ceux dont la place était la plus élevée devant Dieu savent mieux s’y prendre pour tromper leur petit monde, mais à la différence de Dieu qui est vérité éternelle, ils ne peuvent faire cela qu’un temps, comme pour l’homme le mensonge est trop compliqué à tenir sur la longueur, il faut rebondir et passer à un autre type de mensonge, établir des variations dans les panthéons, renouveler les idéologies, c’est tout une organisation, une intelligence de la tromperie...
          Et donc pour s’en sortir face à ces attaques, si nous ne possédons pas l’intelligence suffisante pour démasquer au premier coup d’oeil la tromperie, il reste un principe de base, qui demande du temps et de la vigilance, celui de juger l’arbre à ses fruits.


        • vote
          Belenos Belenos 3 février 14:11

          @lariost
          Comment savez-vous si ce que vous dites est vrai ou faux ? 


        • 1 vote
          lariost 3 février 20:44

          @Belenos
          Le problème n’est pas là. L’honnêteté veut qu’il faille aller au bout du raisonnement et du point de vue, pour sonder la cohérence d’un système. Or si par contre on ne considère pas toutes les informations on peut alors arriver à une prétendue incohérence qui n’en est pas une tout simplement parce qu’on n’a pas considéré tous les éléments de base.

          Je vais d’ailleurs aller un peu plus loin. Dans le système du monothéisme chrétien, c’est précisément l’adversaire qui a tendance à vouloir s’arroger sa place et se mettre à la même hauteur que la divinité, d’ou cet aspect dualiste, tête à tête, et donc dans un sens on ne peut pas reprocher à Dieu ce schéma, puisqu’il ne vient précisément pas de lui, mais de celui qui veut se faire adorer comme lui, de celui qui singe. Dieu tolère et permet juste que l’adversaire fasse illusion, parce qu’il en tire un profit, cela lui permet de nous mettre à l’épreuve, mais tout cela n’est qu’une illusion, il n’y aura pas non plus de match retour au grand dam de ceux qui pensent avoir partie gagnée, qui vont s’en mordre les doigts jusqu’au grincement de dents, il n’y a même pas de suspens, on sait déjà tout cela depuis 2000 ans.

          Ce système est donc cohérent, les prétendus incohérences viennent du brouillage de l’adversaire, retirez le brouillage et les choses deviennent beaucoup plus claires.


        • vote
          Belenos Belenos 3 février 21:14

          @lariost
          Ce système est cohérent, mais un conte de fée ou un roman d’espionnage aussi peut l’être. Il existe d’ailleurs bien d’autres explications religieuses sur la nature et la fonction des démons, qui sont tout aussi cohérentes. Pourquoi croire l’une plutôt que l’autre ? D’où ma question : comment savez-vous que ce que vous croyez est vrai ? 


        • vote
          lariost 4 février 14:49

          @Belenos
          La cohérence est le minimum, ensuite c’est une question d’apologétique, pour déterminer dans le lot des religions, laquelle est la vraie religion.

          Ma réflexion : 
          Jean le baptiste dans sa prison se demandait si Jésus était le christ, et le Christ lui fit dire : "les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent ..."
          Jésus fait des miracles jusqu’à redonner la vie, ensuite quand on compare au message initiale des apôtres après la résurrection du Christ, on retrouve la même information, ces derniers prêchent la résurrection du Christ et la notre à venir, le message qu’on retrouve est en définitive le triomphe sur la mort.
          Qui dit triomphe sur la mort, dit dépassement de la nature, surnaturel, sauf que ce surnaturel n’est pas là non plus pour en mettre plein la vue, pour forcer la main, mais il est là pour soutenir la vérité. 

          Ma conclusion :
          Le christianisme est la seule religion qui n’a aucune raison humainement de marcher, si le christianisme n’est pas la vraie religion, il serait mort de sa belle mort sous les premières persécutions, il suffit de voir le temps des martyrs, cette religion sans le saint esprit, sans le surnaturel, et sans aussi la participation, le dévouement et le sens du sacrifice des premiers chrétiens qui ont enduré tout cela parce qu’il pensait précisément qu’ils détenaient la vérité, cette religion n’avait humainement aucune raison de marcher et de triompher.


        • 1 vote
          JL 3 février 10:27

          Aux réactionnaires de ce site : vous devriez savoir qu’il y a des souffrances qui sont pires que la mort.

           

          La mauvaise nouvelle : nous allons tous mourir.

          La bonne : les souffrances endurées lors de ce passage ne nous laisseront aucun souvenir. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas les abréger.



            • vote
              crow crow 3 février 12:36

              Faut pas non plus lui foutre tout sur le dos à Lulu, le pauv’type n’en peut plus ! ...opposé au dogme hégémonique qui souhaitait la congélation des âmes, il a juste voulu apporter un peu de lumière et de chaleur pour réanimer les fêtes joyeuses et feux de joie de l’inquisition en fournissant le combustible humain ! Un pote ça s’invite pas sans sa bouteille ! Bref, Dieu et Lucifer c’est molécule...


              • 1 vote
                alanhorus alanhorus 4 février 12:31

                https://www.medias-presse.info/revelations-dun-franc-macon-de-haut-grade-repenti-les-loges-sont-les-laboratoires-des-lois-de-la-republique/30976/

                https://www.infocatho.fr/tag/serge-abad-gallardo/

                Il est rare qu’un franc maçon arrive à s’éclipser, mais ça arrive, la preuve.

                L’accusation de satanisme contre la franc maçonnerie vient en fait d’eux même puisque albert pike grand franc maçon américain le revendique, or serge abad gallardo a compris ce problème.

                https://www.medias-presse.info/je-servais-lucifer-sans-le-savoir-serge-abad-gallardo/63382/

                http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t18234-message-maconnique-d-albert-pike-lucifer-est-notre-dieu


                • vote
                  Scalpa Scalpa 4 février 23:37

                  Si il se repent c’est qu’il s’est raté la première fois, la corde était trop longue.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès