Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Europe > Beppe Grillo : "Les citoyens doivent devenir l’Etat, les intermédiaires ça (...)

Beppe Grillo : "Les citoyens doivent devenir l’Etat, les intermédiaires ça suffit !"

A la rencontre de Beppe Grillo, la surprise (l'espoir ?) des dernières élections en Italie.

 

 

L’ancien clown ne fait plus rire personne... à Bruxelles. Et il exaspère Nicolas Demorand, le boss de Libé, qui le range dans la catégorie "des populismes bas du front ou vidéocratiques". Un homme qui exaspère Nicolas Demorand ne peut pas être tout à fait mauvais...

 

Son discours rappelle parfois celui d’Etienne Chouard en France, lorsqu’il veut des citoyens qui aient le dernier mot, qui votent eux-mêmes les lois, qui se passent de leurs représentants... Ce qui interroge sur la stratégie à adopter pour faire progresser ce genre d’idées. Chouard refuse d’incarner le mouvement, il parie sur la contagion de l’idée par de "gentils virus", mais force est de constater que ça ne progresse pas vite. Grillo, lui, incarne le mouvement, même s’il refuse de devenir un politique comme les autres, et notamment un ministre. Sans doute faut-il admettre que les hommes, même pour promouvoir la démocratie, ont besoin de leaders. La France a aussi besoin de son Beppe Grillo.

 

A moins que le top du top soit l’association d’un sage comme Chouard (qui explique, qui fait de la pédagogie) et d’un trublion médiatique comme Grillo (pour booster le mouvement).

Tags : Europe Démocratie Citoyenneté Italie Etienne Chouard Beppe Grillo


Sur le même thème

Giulietto Chiesa sur l’Ukraine : les menteurs paniquent
Le vice obscur de l'Occident par Massimo Fini
"Réapprendre la démocratie - Un chef est-il nécessaire en démocratie ?" avec Étienne Chouard
Charles Beigbeder vs Pierre Lellouche : « Mais c'est une honte ! » « Conseiller de Paris, c'est 4000 € par mois + 4200 € de notes de frais »
Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux


Réactions à cet article

  • 20 votes
    Par Hijack (---.---.---.187) 2 mars 2013 14:56
    Hijack ...

    Je ne connais pas encore très bien cet homme, qui a l’air honnête, courageux ... et sympa, en plus d’être intelligent et désintéressé.
    .
    La meilleure indication que nous donne l’auteur (que je remercie pour ce sujet) ...
    c’est ... l’exaspération de Démorand !!! ... quelle meilleure information que celle-là !
    .
    Hé Beppe, remercie la direction de Libé ... ils viennent de rendre un fameux service en te rejetant !!!
    .
    C’est l’anti-Berlusconi même !

  • 25 votes
    Par machiavel1983 (---.---.---.236) 2 mars 2013 15:00
    maQiavel

    Ce mec est une quenelle vivante pour l’ oligarchie.

    Il y’ a une règle , pour savoir à quel point une personne est mouillé avec l’ oligarchie , il faut voir la quantité de ses passages télé. Lui a bien compris qu’ en passant dans les médias il aurait finit en Cheminade Italien rampant et humilié par les médiacrates , constamment manipulé donc il les snobe , c’ est génial.
    Pour ce qui est du populisme , c’ est un honneur d’ être traité ainsi , rappelons qu’ a la base le populiste est celui qui défend le peuple.
    Sur la comparaison avec Etienne Chouard c’ est une bonne question à poser : un mouvement citoyen sans leaders est il préférable à un chef charismatique incarnant ce mouvement ? C’ est une question difficile mais en politique pour chaque alternatives il y’ a des inconvénients , il faut choisir celles qui en ont le moins.
  • 6 votes
    Par Arsene Icke (---.---.---.98) 2 mars 2013 16:23
    Arsene Icke

    Dieudo pourrait-il faire la même chose ?

    • vote
      Par Rick (---.---.---.19) 3 mars 2013 19:33
      Rick

      Justement, les problèmes de dieudo ont commencé lorsqu’il lui est venu l’idée de se lancer en politique. On lui a reproché avec une violence rare le fait d’avoir répondu qu’il preferait incarner ben laden à bush lors d’une entrevue ( dans ce cas pourquoi poser la question mais bon bref !) comme vieux prétexte pour le discrediter.
      L’affaire du sketch est intervenue bien après.

  • 23 votes
    Par esthete (---.---.---.55) 2 mars 2013 16:51

    C’est très irrévérencieux de comparer Grillo à Chouard, ou à Coluche.

    Grillo est brillant, Chouard non, quant à Coluche, il manquait de détermination.

    J’ai demandé à Chouard comment faire évoluer la société sans une forme de violence (qu’utilise Grillo dans ses excellentes diatribes).

    Chouard n’a eu rien à répondre.

    Son fétichisme du tirage au sort ne répond en rien aux enjeux actuels.

    Est-ce que Carlo Revelli diffuserait un edito appelant Beppe Grillo à présenter une liste 5 stelle aux élections européennes en France en 2014 ?

    Le score de Beppe Grillo en Italie est enthousiasmant.

    Beppe Grillo a une constance dans la détermination, l’énergie, qui a manqué à Coluche.

    Beppe Grillo est un authentique progressiste, aux électeurs plus jeunes, mieux éduqués, que la moyenne, contre une gérontocratie corrompue.

    Beppe Grillo a pris des risques, viré pour irrévérence sur un gouvernement dit « socialiste », n’est pas un rabatteur servant la mafia politico-financière, contrairement au politicien professionnel Mélenchon qui a soutenu Bachelot dans l’affaire H1N1, a voté une résolution impérialiste sur la Libye.

    Mélenchon, le « révolutionnaire » de plateau télé, qui a voté l’institutionnalisation de la privatisation de la monnaie avec enthousiasme (Maastricht), fait avaler des anacondas à des fans sous syndrome de Stockhölm.

    Mélenchon fuit cette question :

    Vous dites défendre une « VIe République », une « insurrection citoyenne », mais avez, sans argument, refusé d’utiliser la seule arme à votre disposition, mettre une condition au vote Hollande « I am not dangerous » (for the 1%) : un référendum avant les élections législatives sur le scrutin proportionnel intégral aux élections législatives, qui aurait donné du pouvoir aux progressistes, pourquoi ?

    Mélenchon, en ex trotskyste, toujours du côté du manche, ne veut pas du pouvoir.

    Alors que le défaite de Monti remet à sa place ses fans tels que Bayrou, mediapart sert la com de Bayrou, avec une une sur un « événement », la sortie d’un n-ième livre de Bayrou.

    mediapart, rue89, ASI, « marianne » ... refusent de diffuser une information révélant le degré de mensonge absolu pratiqué par Bayrou.

    information : Bayrou a aidé le mariole Mariani de la « droite populaire » à une réélection difficile aux élections législatives, en contradiction totale avec son discours moralisateur contre « tout ce qui divise »

    1. Bayrou a choisi un UMP comme candidat Mo Dem en 11e circo étranger,

    2. ce candidat a appellé au vote mariole contre un socialiste entrepreneur,

    3. Bayrou a autorisé le mariole à utiliser le nom UDF dans sa circulaire de second tour afin de dissimuler aux électeurs l’identité « droite populaire », rhédibitoire à l’étranger.

    Pourquoi les media protègent Bayrou, qu’est-ce que cela cache ?

    Bayrou le « joker » du système ?

    Bayrou ex « plus cynique rénovateur de la droite », en tant que ministre a laissé diminuer le niveau à l’Education nationale, a refusé d’appeler à voter anti-néo-conservateur en 2007, a refusé de quitter l’ADLE quand les Lib Dem de Clegg les « traîtres » ont aidé le néo-conservateur Cameron en 2010, a dit admirer l’exécutant de Goldman Sachs Monti en 2012.

    • 5 votes
      Par Arsene Icke (---.---.---.98) 2 mars 2013 17:02
      Arsene Icke

      Chouard est un technicien. Il n’a pas un immense charisme. Et c’est avant tout le charisme qui fait le grand leader, c’est le charisme qui attire le peuple derrière le grand leader. C’est pour cela que je pense a Dieudo ! Apres effectivement, il faudra des mecs comme chouard, des mecs comme Asselineau, des Pierre Hillard, etc. dans l’équipe qui prendra les commandes pour établir une véritable démocratie dans une France libérée..

    • 6 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.236) 2 mars 2013 17:08
      maQiavel

      Il faut absolument des gourous et des leaders à suivre ?Des gens qui enrégimentent d’ autre personnes dans leurs projets de société ? Je ne sais pas je pose la question ...

    • 22 votes
      Par esthete (---.---.---.55) 2 mars 2013 17:08

      Grillo est au delà du charisme.

      Par exemple, Obama a une forme de charisme qu’Hillary Clinton a caractérisé en discours sans intérêt à l’attention de gogos.

      Sur le fond, le discours de Grillo est très intéressant, sur la forme, Grillo a une énergie, un art rhétorique d’exception au delà du charisme.

      Il donne envie d’apprendre l’italien !

    • 13 votes
      Par esthete (---.---.---.55) 2 mars 2013 17:13

      Hélas oui.

      C’est statistique.

      Les citoyens qui réfléchissent constituent une minorité.

      Sinon, jamais des clowns mafieux ne seraient élus.

       

    • 8 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.236) 2 mars 2013 17:15
      maQiavel

      Moi je donne mon opinion : plutôt qu’ un leader charismatique , éloquent etc , je préfère l’ idée d’ une constitution citoyenne limitant le pouvoir des gouvernants. 

      Un homme peut trahir , se faire tuer, être discrédité etc , tuer une idée c’ est beaucoup plus difficile.

    • 12 votes
      Par esthete (---.---.---.55) 2 mars 2013 17:24

      d’accord avec vous sur le principe

      mais

      1. réformer nécessite un leader déterminé, ou un réseau de leaders, et un réseau citoyen

      un leader comme Grillo cristallise le "désir d’avenir"

      2. la mafia a les moyens de revenir sur les réformes, cas de l’histrion Obama qui viole la Constutition US avec son "droit" d’assassiner (excellent article du Guardian)

    • 2 votes
      Par Arsene Icke (---.---.---.98) 2 mars 2013 17:25
      Arsene Icke

      J’oubliais, il faut du courage aussi.Beaucoup de courage. Du charisme et beaucoup de courage. C’est bien pour cela que je pense Dieudo ... Mais il y en a d’autres certainement.

    • 6 votes
      Par Arsene Icke (---.---.---.98) 2 mars 2013 17:32
      Arsene Icke

      @machiavel : oui mais pour conduire le changement il faut une homme, un catalyseur. C’est la nature humaine, c’est ainsi. Sans grand leader, le péquin reste devant sa télé à matter la star’ac. Avec un grand leader il va dans la rue conquérir le pouvoir,. Ensuite effectivement, il serait bien d’organiser le systeme de maniere a pouvoir s’en passer. Mais pour la transition il n’y a pas d’autre possibilité.

    • 4 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.236) 2 mars 2013 18:31
      maQiavel

      Je comprends vos arguments.

       

      Moi je ne connais pas la réponse,par contre je sais qu’en politique, chaque chose a ses avantages et ses inconvénients et qu’ il faut choisir le parti le moins mauvais.

      Effectivement pour enclencher un mouvement, c’est plus facile s’il y’ a un leader charismatique qui l’ incarne, c’est le grand avantage. Le grand inconvénient est le suivant : si ce leader trahit la cause ou se fait éliminer politiquement (par des ruses, des pièges, des complots qui sont en somme la norme en politique) voir physiquement, le mouvement meurt.

      Par contre dans un mouvement diffus appuyé sur un principe ou une idée, l’inconvénient est que précisément il n’y a pas de leaders, le démarrage est laborieux voir quasiment impossible et les questions d’organisations se posent. Bref c’est le bordel. Par contre une fois qu’un tel mouvement arrive à prendre son ascension et résous la question de l’organisation, il devient une réelle force politique impossible à étouffer. La mafia ne peut revenir sur des réformes si ce mouvement impose un rapport de force qui détermine que la constitution existe pour brider les gouvernants.

      Il faut faire son choix entre des débuts très incertains et un devenir florissant reposant sur une idée forte et des débuts tonitruants et un avenir incertain ne reposant que sur la vertu de quelques personnages.

      Pour ma part je préfère le principe du mouvement diffus sans leader même si les débuts sont pénibles, sceptique que je suis sur la corruptibilité humaine, je suis incapable de me reposer sur la vertu d’hommes faits de chair comme moi donc très imparfait. C’est à mon sens un moins mauvais parti de s’appuyer sur une idée forte plutôt que sur des personnalités fortes.

    • 13 votes
      Par esthete (---.---.---.55) 2 mars 2013 19:08

      machiavel

      c’est inatteignable d’avoir un réseau de citoyens très nombreux s’entendant sur de très diverses réformes dont l’essence est de contrarier divers intérêts, surtout sans ennemi clairement identifié, contrairement au cas de la résistance française

      ce que les 1% exploitent

      d’un autre côté, un leader cela a des limites évidentes

      la solution, ce sont divers mouvements, avec un réseau de leaders

      écologie : le capitaine Watson attaque les criminels écologiques

      information : Assange, ou d’ailleurs des journalistes classiques (cas du "droit" d’assassiner d’Obama) révèlent les agissements d’Etats devenant totalitaires

      démocratie : Grillo s’attaque aux media et politiciens corrompus

      La mafia a les moyens de revenir sur des réformes : l’histrion Obama viole la Constitution US en prétendant avoir un "droit" d’assassiner

    • 2 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.236) 2 mars 2013 19:55
      maQiavel

      @esthete

      1. c’est inatteignable d’avoir un réseau de citoyens très nombreux s’entendant sur de très diverses réformes dont l’essence est de contrarier divers intérêts, surtout sans ennemi clairement identifié

      R / Il est possible d’ avoir un réseau diffus de citoyens s’ entendant sur une réforme fondamentale : la rédaction d’ une constitution et l’ établissement d’ un rapport de force politique pour la légaliser. Le problème n’ est pas de combattre un ennemi , mais d’ instituer le pouvoir populaire.

      Lutter contre des ennemis ou contre des intérêts ponctuellement ne change rien...la constitution d’ un vrai contre pouvoir change tout !!!

      2. la solution, ce sont divers mouvements, avec un réseau de leaders

      écologie : le capitaine Watson attaque les criminels écologiques

      information : Assange, ou d’ailleurs des journalistes classiques (cas du "droit" d’assassiner d’Obama) révèlent les agissements d’Etats devenant totalitaires

      démocratie : Grillo s’attaque aux media et politiciens corrompus

      R / Je suis pour ma part de l’ avis de Chouard : ces différents éléments peuvent être réunit dans la rédaction d’ une constitution. Je trouve que c’ est se disperser que d’ aller résoudre problèmes par problèmes ,d’ aller de combat en combat comme ça. Je pense qu’ il faut remonter les chaines de causalités et en amont on trouve l’ impuissance politique du peuple.

      3. La mafia a les moyens de revenir sur des réformes : l’histrion Obama viole la Constitution US en prétendant avoir un "droit" d’assassiner

      C’ est précisément là que selon moi il faut se focaliser : un mécanisme qui empêche un petit nombre d’ individu de revenir sur des réformes , et ce mécanisme c’ est la rédaction d’ une constitution et la légalisation d’ une constitution citoyenne bridant les pouvoirs. Pas besoins d’ identifier ceux qui exercent le pouvoir , focalisons nous sur le pouvoir lui même  !!!

    • 2 votes
      Par Machiavel (---.---.---.16) 2 mars 2013 20:47

      Esthete : " Coluche manquait de détermination " d’après toi ?
      Les Restos du Coeur , c’est pas rien , il a été au charbon dans l’efficacité et l’urgence .

    • 11 votes
      Par esthete (---.---.---.55) 3 mars 2013 08:26

      d’accord avec vous machiavel sur l’intérêt d’une nouvelle constitution

      d’où l’imposture de Mélenchon, qui promettait une VIe République, mais n’est qu’un rabatteur de Hollande qui n’a mis aucune condition au vote Hollande

      l’exemple US montre qu’avoir une Constitution séparant les pouvoirs n’évite en rien que la ploutocratie (le Congrès US) abuse

      une Constitution c’est insuffisant, c’est un contrôle citoyen effectif permanent sur leurs représentants, avec droit de révocation, etc, qui est nécessaire

      c’est plus facile à atteindre dans un pays comme l’Islande, qu’en France

      Coluche a manqué de détermination en 1981, c’est dommage, cela aurait enlevé des voix à l’imposteur Mitterrand

      Ensuite, il s’est largement rattrapé, avec les restos

    • 1 vote
      Par logan2 (---.---.---.223) 3 mars 2013 10:11

      wow, mais c’est impressionnant tous ces clones qui nous ressortent les mêmes âneries en flot continu

      Mélenchon rabatteur de hollande ?

      Mais pauvre idiot, au second tour de l’élection présidentielle, tu n’as plus le choix qu’entre deux candidats. Si tu t’abstiens tu n’empêcheras pas que c’est l’un de ces deux candidats qui sera président.

      Alors quand ton candidat a été éliminé au premier tour de l’élection, la plupart des gens qui cherchent à agir dans l’intérêt général des français essaient de limiter les dégâts en votant pour le moins pire à leurs yeux.

      Ainsi voter pour l’un des deux candidats pour éviter que ce soit l’autre qui gagne, n’a aucunement valeur de soutien ni d’adhésion ...
      Ce choix, des millions de français le font ...

      Maintenant parlons des fameuses conditions que Mélenchon aurait du poser pour appeler à voter contre Sarkozy ???
      Réfléchis bon sang, utilise ton putain de cerveau ??? Cela veut dire quoi poser ses conditions ???
      Mélenchon savait très bien que Hollande n’avait aucune parole, il savait quelle politique il mènerai alors à quoi cela lui aurait servit de signer des accords avec Hollande si ce n’est à se faire enculer par la suite ???
      Et Mélenchon aurait fait du chantage et Sarkozy aurait gagné ? Qu’est ce qu’aurait fait Hollande d’après toi ??? Il aurait mis la victoire de Sarkozy sur le dos de Mélenchon. Ce sont les millions de gens qui continuent de voter pour le PS qui auraient conspué Mélenchon ...

      Ce qu’a fait Mélenchon était la bonne chose à faire. Il a aidé à éliminer Sarkozy parce qu’avec Sarkozy cela aurait été pire que Hollande.

      Alors arrête stp de propager ces inepties sur Mélenchon, arrête de propager les calomnies du FN, relayées par les vrais rabatteurs du FN que sont Soral et toute sa clique, LLP en tête ...
      Ouvre les yeux. Les gens qui ont soutenu le FN ont voté en masse Sarkozy ...
      La fille LEPEN a beau jeu de faire style elle s’abstient, elle sait très bien que son électorat va voter en masse pour Sarkozy ... C’est de l’hyppocrisie totale .... C’est simplement une posture ...

  • 3 votes
    Par simplesanstete (---.---.---.84) 2 mars 2013 17:06

    J’ai déjà eu des renvois des gens de gôches hystériques,pour qualifier le mouvement BG, des F, des A, des P, y sont inquiets, voilà une valeur sûr, pour eux, l’inquiétude

  • vote
    Par babs (---.---.---.197) 2 mars 2013 17:22

    pour leur foutre au cul !!!

  • vote
    Par jumasi (---.---.---.195) 2 mars 2013 17:29

    Ce type est sur le fond aussi subversif que Marc Jolivet en France, le coté agressif et agité en plus ; bref, je passe.

  • 5 votes
    Par mario du 38 (---.---.---.50) 2 mars 2013 18:53

    Merci Ottavio pour avoir trouvé cet interview de Beppe Grillo en Français car cela est plutôt rare.

    Il y a un point fondamentalement sur Mouvement M5S qui n’est que très rarement souligné alors que cela est quasi l’essentiel.

    Ce mouvement M5S souhaite rendre concrète une Utopie qui s’appelle la démocratie directe.

    Et c’est cela qui fait le plus peur à tous les pays et politiciens de la planète.

    Beppe n’est que l’allumette qui vient de mettre le feu.

    Il y a maintenant plus de 160 sénateurs et députés qui viennent d’être élus. L’ancienne classe politique cherche à les corrompre en offrant des postes de ministre, des présidences de commissions, etc ... bref toutes les combines habituelles.

    Mais une nouvelle ère est arrivée ou les citoyens sont devenus des adultes et ils prennent leur destin en main.

    • 10 votes
      Par Loki (---.---.---.135) 2 mars 2013 19:33
      LoQi

      En Suisse ce n’est pas une Utopie mais une réalité, la démocratie directe, le système le moins pire au centre de l’europe.
      .
      Système, que tous les pays devraient s’appliquer à mettre en place, si nous vivions dans un monde correct. A commencer par la France. Mais avec l’histoire que ce pays a, il est difficile au peuple de se faire à l’idée de changer radicalement de système politique.
      .
      D’autant plus que les marchands du temple ont pris soin de bien cadenasser le jeu politique afin que personne à part eux, ceux en place actuellement et depuis 40 ans, ne prennent les commandes, qu’aucune autre fesse ne s’assoie sur le trône et tire la chasse de la lie parasitaire qui se goinfre sur le bas peuple.
      .
      Ouaip, nous assistons peut être, malgré tout, aux prémices d’un soulèvement populaire global et mondial. Va savoir... Les dormeurs s’éveilleraient ils enfin ?

    • 2 votes
      Par logan2 (---.---.---.223) 3 mars 2013 10:01

      Tu parles d’une démocratie directe.

      Il y a des éléments de démocratie directe oui. Mais il y a aussi de sacrés éléments d’oligarchie dans ce pays.

      Si ce pays était une démocratie, alors l’ordre social en serait chamboulé depuis longtemps.

      Hors ce pays est un paradis fiscal, une plaque tournante de tous les trafics et du crime organisé, et un pays où les inégalités continuent de se creuser.
      C’est une oligarchie, comme la France, comme tous les pays européens à l’heure actuelle.

      La France a aussi des éléments de démocratie. Mais tout est bien verrouillé, comme en Suisse.

    • vote
      Par pegase (---.---.---.226) 4 mars 2013 13:44
      pegase

      par logan2 (xxx.xxx.xxx.223) 3 mars 10:01

      Tu parles d’une démocratie directe.

      Il y a des éléments de démocratie directe oui. Mais il y a aussi de sacrés éléments d’oligarchie dans ce pays.

      Si ce pays était une démocratie, alors l’ordre social en serait chamboulé depuis longtemps.

      Hors ce pays est un paradis fiscal, une plaque tournante de tous les trafics et du crime organisé, et un pays où les inégalités continuent de se creuser.
      C’est une oligarchie, comme la France, comme tous les pays européens à l’heure actuelle.

      La France a aussi des éléments de démocratie. Mais tout est bien verrouillé, comme en Suisse.

      ......

      Je ne suis pas du tout d’accord avec ça ..

      .

      Le vote du peuple Suisse a été NON pour l’UE ..décisions parfaitement respectée par le parlement, on ne peut pas en dire autant en France !

      .

      Idem pour les minarets .. en France vous allez voir qu’ils vont nous les imposer !

      .

      La Suisse est un pays riche, non pas parce que c’est un paradis fiscal, mais surtout parce que les gens bossent, et les entreprises ne croulent pas sous les charges comme en France .. Ils ont leur indépendance monétaire et ils ne dépendent pas des tyrans de Bruxelles, et encore moins de l’Otan !

      .

      La Suisse est un vrais pays démocratique !

  • 1 vote
    Par Aldo Berman (---.---.---.59) 2 mars 2013 18:53
    Aldo Berman

    Il me ferait plutôt penser à Roland Magdane ;)
    http://youtu.be/S327C0ErKRs

  • vote
    Par Croa (---.---.---.55) 2 mars 2013 20:05
    Croa

    Sûrement très intéressant....
    Si cette vidéo voulait bien fonctionner ! smiley

  • 1 vote
    Par bong73 (---.---.---.29) 2 mars 2013 20:14

    https://sites.google.com/site/deven...

    GRILLO gros rigolo
    Chpuard roi du canulars

    LA FIN DE LA DELEGATION DE POUVOIR LORS DU VOTE.

    En une proposition la démocratie est instaurer et réalisable en moins de 1 ans.

    Tout deux se font mousser sur une demande plus que légitime, la démocratie. Pardon la démocratie directe.
    Grillo est comme le NPA ou le FN ils proposent pas ils récupèrent juste ceux qui ont compris l’arnaque droite-gauche afin de les conserver encore dans le panier de crabe.
    Chouard la je vois pas le rapport ou alors il a évolué sont offre. Il souhaite juste le tirage au sort des représentant politiques.

  • 9 votes
    Par BA (---.---.---.142) 2 mars 2013 20:32

    Samedi 2 mars 2013 :

     

    Beppe Grillo veut renégocier la dette italienne.

     

    Beppe Grillo, leader du mouvement Cinq Etoiles (M5S), qui a réuni 25,5% des suffrages lors des législatives en Italie, veut renégocier la dette de son pays, a-t-il indiqué à "Focus".

     

    "Si la situation financière de l’Italie ne change pas, elle quittera l’euro", estime l’ancien comique.

     

    "Nous sommes écrasés, non pas par l’euro mais par notre endettement. Quand les intérêts atteignent 100 milliards d’euros par an, on est mort. Il n’y a pas d’alternative" à une renégociation de la dette, a déclaré M. Grillo dans l’hebdomadaire allemand Focus.

     

    Il a comparé les obligations d’états avec des actions d’entreprises : "quand j’achète une action d’une société, et qu’elle fait faillite, ce n’est pas de chance. J’ai pris un risque et j’ai perdu", a-t-il ajouté.

     

    Il affirme également que la situation est si précaire en Italie que "dans six mois, on ne pourra plus payer les retraites et les salaires du service public".

     

    En Allemagne, des voix se sont déjà fait entendre dans la frange euro-sceptique de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel, pour réclamer une sortie de l’Italie de la zone euro si un gouvernement prêt à continuer les réformes structurelles n’est pas mis en place.

     

    Rappel :

     

    La dette italienne franchit les 2.000 milliards d’euros.

     

    La dette de l’Italie a franchi en octobre pour la première fois le cap symbolique des 2.000 milliards d’euros, selon un document publié vendredi par la banque centrale italienne.

     

    La dette de l’Italie s’est établie à 2.014,693 milliards d’euros en octobre 2012, contre 1.995,143 milliards en septembre 2012, selon un supplément au bulletin mensuel statistique de la Banca d’Italia.

     

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-dette-italienne-franchit-les-2-000-milliards-d-euros_365178.html

  • 7 votes
    Par cassia (---.---.---.125) 2 mars 2013 21:23
    cassia

    Une bouffée d’air frais !
    Il faut dire que le peuple italien est fort ! Il a pour lui d’être enthousiaste et surtout passablement indiscipliné contrairement aux veaux français, totalement lobotomisé...

  • 9 votes
    Par cassia (---.---.---.125) 2 mars 2013 21:49
    cassia

    A défaut de Beppe Grillo, nous, on en tient un bon, un vrai aussi de révolutionnaire... un franc-mac, ancien sénateur, européiste, interventionniste, du lourd..
    J’ai nommé Merluchon !!

  • 12 votes
    Par zeitgest (---.---.---.125) 2 mars 2013 22:13
    zeitgest

    Sur le site du CRIF "Beppe Grillo, le Dieudonné italien, aux portes du pouvoir."
    Il y a le mot "antisémite" dans quasiment toutes les phrases !
    Ce qui est poilant, c’est que pour commenter cet "article" comme on peut le faire librement sur Agoravox, il faut contacter la rédaction du site du Crif !
    Et on comprend pourquoi, car je vous laisse imaginer le nombre incalculables de réactions "positives" qui ne manqueraient pas de pleuvoir à l’issue de la lecture de cette lumineuse analyse !
    ARF ! smiley

  • 8 votes
    Par Famine (---.---.---.247) 2 mars 2013 22:17
    Famine(la grande)

    Attention, citation de ce bon Beppe : « Hitler était certainement un fou malade, mais son idée d’éliminer les juifs était d’éliminer leur dictature financière » smiley Il est très bon

  • 5 votes
    Par cassia (---.---.---.125) 2 mars 2013 22:44
    cassia

    Espérons désormais qu’un drone, qu’une fiole cancéreuse ou à défaut "un putain de camion" ne se charge pas de Beppe...
    Mais bon, on peut tuer un homme mais pas ses idées !

  • 2 votes
    Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 2 mars 2013 23:45
    Qaspard Delanuit

    Certains diront qu’il ne propose pas de solution constructive directement opérationnelle, mais seulement de belles idées. Ok, c’est possible.


    Mais nous sommes devant une porte de pierre depuis plusieurs décennies. Comment briser une pierre ? Parfois seulement avec un petit coin d’acier bien dur que l’on place dans une fissure et sur lequel on tape très fort. Beppe pourrait être ce coin d’acier, petit mais redoutable si le peuple veut s’en servir pour fissurer le consensus diabolique et paralysant actuel. 
  • vote
    Par bong73 (---.---.---.20) 3 mars 2013 08:47

    https://sites.google.com/site/deven...

    Merci de lire avant de dire qu’il n’y a pas de solution. La solution est la sur le lien et pour la résumer en une ligne rien de plus simple. La fin de la délégation de pouvoir lors du vote. Je vote pour toi mais conserve le pouvoir de joindre mon vote aux décisions prise par mon représentant politique. La solution c’est la démocratie et avec cette mesure elle peu être instauré en moins de 1 ans et pour ZERO euro.

  • 5 votes
    Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 09:08
    Éric Guéguen

    C’est vrai que le type rappelle Coluche, et il faut se rappeler qu’un beau jour, Coluche s’est rendu compte que la politique n’était pas l’affaire du premier clown venu et qu’il a failli y laisser sa santé et l’amitié de ses proches.
    La politique, ce n’est pas un Jacques-a-dit géant, c’est un job à plein temps. Le citoyen qui a vocation à "reprendre le pouvoir" ne doit pas perdre de vue qu’il lui faudra ménager dans son emploi du temps déjà bien chargé des plages horaires consacrées spécifiquement à la chose publique, et ce bénévolement, ça va de soi.
    Il en parle de ça à ses tifosi, le saltimbanque transalpin ?

    • vote
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.32) 3 mars 2013 11:42
      Qaspard Delanuit

      @Éric Guéguen "La politique, ce n’est pas un Jacques-a-dit géant, c’est un job à plein temps."


      Je conçois plutôt la politique comme le temps que chacun doit consacrer à la chose publique. "Le job a temps plein", c’est la parti administrative. Or, il ne faut précisément pas confondre l’exercice du pouvoir et son administration technique. 
    • vote
      Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 11:55
      Éric Guéguen

      @ Gaspard Delanuit :
      ------------------
      Quand je dis "job à plein temps", il faut entendre par là "souci constant".

    • 1 vote
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.32) 3 mars 2013 12:18
      Qaspard Delanuit

      Concernant Beppe Grillo, je pense que c’est actuellement son souci constant. 

    • 5 votes
      Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 12:30
      Éric Guéguen

      Le problème - et le risque - c’est de fédérer à soi des gens qui du coup se disent "ouf, un type sympa va enfin s’occuper de tout ça pour nous". Et retomber dans l’erreur, par paresse ou autres.

    • vote
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.32) 3 mars 2013 13:12
      Qaspard Delanuit

      Ah oui, mais ça, c’est inévitable. La paresse intellectuelle et volitive de l’humanité ne va pas disparaître d’un coup de baguette magique. En ce moment il s’agit d’éviter le pire, de choisir le moindre mal, pas de restaurer le jardin d’Eden.

    • 4 votes
      Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 13:20
      Éric Guéguen

      On ne choisit pas le moindre mal, on déplace le mal. Un beau jour, il va nous atteindre. Ce jour-là, on passera d’un extrême à l’autre, c’est effectivement une constante moutonnière dans l’histoire de l’humanité. Il nous reste donc à attendre notre malheur.
      Avant que la démocratie n’advienne en Grèce, elle était impensable. L’après-démocratie adviendra, avec ou sans nous.

    • vote
      Par machiavel1983 (---.---.---.126) 3 mars 2013 13:43
      maQiavel

       smiley smiley smiley

      - On ne choisit pas le moindre mal, on déplace le mal
      Mais peut être est ce déjà cela le moindre mal ...
      Il nous reste donc à attendre notre malheur.
      A repousser son échéance du mieux que l’ on peut et à en diminuer au possible l’ impact.
      Avant que la démocratie n’advienne en Grèce, elle était impensable. 
      Attention si on doit le terme de démocratie aux grecs , la notion de pouvoir du peuple , de souveraineté populaire a existé dans les quatre coins du monde à des degré et sous ds formes différentes ( sans doute lié à des luttes de pouvoir ).

      - L’après-démocratie adviendra, avec ou sans nous.

      Si la démocratie pouvait advenir ce serait déjà pas mal. smiley

    • 7 votes
      Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 13:53
      Éric Guéguen

      @ machiavel1983 :
      --------------------

      "Si la démocratie pouvait advenir ce serait déjà pas mal."
      => Elle se mérite et ne peut s’acquérir dans la mesquinerie du "moindre mal". smiley

    • vote
      Par machiavel1983 (---.---.---.126) 3 mars 2013 14:01
      maQiavel

      Allons, Eric gueguen. Elle ne se mérite pas , elle s’ obtient par l’ imposition de rapport de force. Si le rapport de force est favorable au démos elle advient , si il n’ est pas favorable elle n’ advient pas. C’ est ainsi qu’ elle est né à Athènes : http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/grece-antique-la-revolution-d-38107.

  • 7 votes
    Par Éric Guéguen (---.---.---.37) 3 mars 2013 14:24
    Éric Guéguen

    Allons Machiavel, que les Agoravoxiens le veuillent ou non, la "démocratie" - en tant que souveraineté populaire - est advenue au démos il y a deux cents ans. Toute la difficulté est de comprendre, cher Machiavel, que c’est parce qu’elle a été conçue comme un contre-pouvoir, placé dans les mains de souverains étrangers à ce en quoi peut bien consister la politique que la démocratie se retourne contre elle-même et accouche à présent d’une oligarchie. Le ver était dans l’œuf.
    Le régime représentatif est d’essence économique, non politique, et le démos post-89 fonctionne lui aussi à l’économie, non à la politique. Voilà pourquoi il a longtemps trouvé son compte dans la représentation... avant d’être cocufié.
    ----
    J’ai vu votre lien et je connaissais déjà la vidéo. Mais ça nous emmènerait dans des débats à n’en plus finir que je ne peux plus me permettre en ce moment, à mon grand dam.

  • vote
    Par bong73 (---.---.---.76) 3 mars 2013 21:17

    La démocratie directe instauré par la fin de la délégation de pouvoir de décision lors du vote est la solution de moindre mal et la plus efficace quelque soit le cas de figure.
    Ne pas reconnaitre cette évidence est obligatoirement un parti pris destiné à défendre les castes supérieurs ou ceux qui détienne un pouvoir représentatif ou issue de ce fait. Ou alors de la stupidité ?
    Quand à la révolution de 1789 c’est comme le jardin d’Éden, une jolie histoire.
    https://sites.google.com/site/deven...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Octavio

Octavio
Voir ses articles







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus