• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Nigel Farage : Le véritable état de l’Union

Nigel Farage : Le véritable état de l’Union

Nigel Farage est une personnalité politique britannique, leader du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP). Il est également député européen et co-président du groupe Europe libertés démocratie (ELD) avec Francesco Speroni, depuis le 1er juillet 2009.

Eurosceptique, il dit défendre les « valeurs de démocratie pour les nations », et s’est opposé à l’adoption d’une constitution européenne en invoquant le « non respect des votes des peuples européens » (notamment français, irlandais et néerlandais), ainsi que l’absence de référendums pour l’immense majorité des pays européens.

Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 15 votes
    Alsace Alsace 10 septembre 2010 15:38

    Nigel is my man !


    • 12 votes
      Yoann Yoann 12 septembre 2010 17:11

      Immense respect à Nigel Farage, on fait tourner et merci pour la vidéo smiley


    • 12 votes
      Maldoror Maldoror 10 septembre 2010 17:49

      Bien joué Farage : ces gros parlementaires européens, avec des bons morceaux du genre Eva Joly ou Cohn Bendit, se permettent de diffamer la France alors que c’est leur UE qui a créé un problème (celui des Roms) qui NE DEVRAIT PAS ETRE LE NOTRE.
      On se demande bien quel intérêt a la France d’accueillir des Roms des pays de l’est, leur action étant assurément négative il n’y a guère que la gauche collabo qui veuille les accueillir (mais pas en bas de chez eux hein), parce que la gauche on le voit c’est plus que du sentimentalisme droit de l’hommiste à l’égard des délinquants, sans papiers roms & co, pour cacher leur complicité au système général de l’UE où elle co-vote l’essentiel des directives avec la droite européiste. C’est pourquoi quelqu’un comme Moscovici peut se déclarer favorable à l’impôt européen, on se demande bien ce qu’il leur reste de social au PS.

      Leur projet actuel : la finalisation d’un Etat unique européen. Les pays qui le compose ont déjà moins de compétences propre que des Etats fédéraux américains.

      Pour une littérature critique de l’Union européenne , des tirs croisés depuis différents point de vues, de "gauche" ou de "droite", lisez :
      http://www.amazon.fr/lm/R1VJ4H4AQW3ABN/ref=cm_pdp_lm_title_2
      En particulier "Les Hauteurs Béantes de L’Europe" de Roland Hureaux.


      • 17 votes
        DIVA DIVA 10 septembre 2010 20:27

        Farage épatant de pertinence face à un Barroso, agent de l’empire, aux sourires toujours méprisants !
        ...
        Preuve, s’il en fallait, que l’Europe actuelle n’est qu’un projet américain : tout le monde parle anglais !


        • 8 votes
          Maldoror Maldoror 10 septembre 2010 20:51

          Le projet c’est l’uniformisation à toutes les sauces.
          L’UE est partout et les gens ne sentent pas la manip, alors qu’on voit les choses venir gros comme une maison. Suffit de pousser la logique jusqu’au bout, ou simplement de se référer aux textes de l’UE et à leur discours.


        • 13 votes
          cpt_anderson cpt_anderson 10 septembre 2010 20:40

          Ce type est un véritable héro !!!

          Attention aux accidents d’avions après ces attaques !!!


          • 13 votes
            extralucide 10 septembre 2010 21:02

            C’est toujours un grand plaisir, que dis-je ?, une jouissance d’entendre une intervention de Nigel Farage qui ne pratique absolument pas la langue de bois La plupart des politicards pourraient en prendre de la graine. Comme ce baroso et autres qui n’ont qu’un sourire méprisant parce qu’ils ne peuvent faire autre chose, ni argumenter contre Farage. Baroso  : il veut faire ci, il veut faire ca . Mais ce ne sont que des voeux pieux ou mieux des mensonges. La seule chose visible, c’est qu’il fait du gras. Eh oui, les restaurants payés par nos impôts, ca ne favorise pas la ligne.


            • 11 votes
              Maldoror Maldoror 10 septembre 2010 21:16

              Il ne peut évidemment pas argumenter quoi que ce soit puisqu’il baigne dans son idéologie européiste, c’est comme en URSS, plus le système s’écroulait plus il fallait pousser sa logique, idem pour le neolibéralisme actuel : il faut toujours plus libéraliser et si ça marche pas c’est parce qu’on a pas assez libéralisé, et maintenant l’Union européenne : chaque traité crée un monstre juridique toujours imparfait qui doit toujours être remplacé par un nouveau, plus technocratique, qui attribue toujours d’avantage de compétences à l’UE et démantèle toujours d’avantage la souveraineté des etats-nations, autrement dit la démocratie.

              Et vous verrez que dans les débats il n’y a jamais de vraie argumentation sur l’UE mais une pensée unique qui diabolise tout ce qui va à son encontre : celui qui la critique ne peut être qu’un affreux obscurantiste mal intentionné.

              Et toute cette construction est comme ça, les origines mythiques où l’on trouve de petits agents américains ou presque (Monnet, schuman), les dogmes selon lesquels l’Europe c’est la paix, alors qu’on ne vous parlera jamais de l’avènement de la dissuasion nucléaire qui semble n’avoir aucun rôle là dedans. etc. etc.


            • 7 votes
              l'argentin l’argentin 11 septembre 2010 02:57

              Vive Farage, ça fais du bien de voir ça !


              • 3 votes
                TZ TZ 11 septembre 2010 08:27

                Il y a tout de même un fossé entre la compréhension de Mr Farage sur le problème des roms et les théories racistes de Maldoror.
                .
                Par ailleurs, je trouve les effets musicaux de cet extrait particulièrement déplacés. On peut écouter le discours de Mr Barroso sans entrer dans une contre-propagande du plus mauvais effet.
                .
                Espérons qu’un jour une véritable Europe sociale, économique et culturelle voit le jour. Je doute que revenir aux nationalismes locaux soit un pas en avant. Une Europe respectueuses des cultures qui la composent n’est-elle pas possible ?


                • 7 votes
                  Maldoror Maldoror 11 septembre 2010 09:37

                  "théories racistes", haha, mais bien sûr, pourquoi ? Explique un peu, où est le racisme ? Quand je dis que l’apport des roms est "assurément négatif" ? et que l’intérêt du pays n’est pas d’accueillir tous les rejetés des nouveaux pays entrants à l’UE ?
                  Quand ils auront le droit de résider en France qu’est-ce qu’on dira ?
                  Et quand la Turquie entrera dans l’UE pourquoi les Kurdes ne viendraient pas eux-aussi en France, vivre de "combines" parce que en Turquie, ils sont discriminés (et surement d’avantage que les Roms en France hein, le gouvernement turc à ce moment sera bien content de se débarrasser de ce problème) ce qui de leur point de vue est parfaitement logique d’ailleurs.


                • 5 votes
                  extralucide 11 septembre 2010 09:51

                  @TZ
                  "Espérons qu’un jour une véritable Europe sociale, économique et culturelle voit le jour."
                  Alors là, je me tord de rire mais c’est un rire "jaune" comme les chinois. L’Europe des escrocs est sur la bonne voie. Vive Bolkenstein. Tiens, il a disparu, celui-là (probablement parce qu’il n’aurait pas du dire ce que serait la vraie europe). Les politicards sont devenus des mangeurs de soupe et c’est tout. Trop payés et soumis aux a&nglo-saxons


                • 4 votes
                  Alsace Alsace 11 septembre 2010 21:06

                  C’est clair , TZ ton commentaire frise la mauvaise foi.
                  Essaye d’ ouvrir les yeux , ou au moins change de cabinet de relations publiques , le vent risque de tourner.


                • 4 votes
                  MARECHAL DAVOUT 11 septembre 2010 21:51

                  Ah ça me fait mal au bide mais je dois avouer que le discours du rosbeef ne peut qu’attirer ma sympathie et mon admiration, l’ame de Churchill est encore présente dans son coeur.
                  Et quand je vois les autres députés, leurs sourires entendus, la réponse de l"autre vendu de baroso qui insite dans SA vision des choses, il n’a pas de programme concret, sauf bien sur un emprunt (que s’est original), et en plus il se fournit une excuse en disant : SI LES ETATS EUROPEENS, en bref ça va pas marcher et se sera la faute des autres !
                  Y EN A MARRE.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès