• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Birmanie, Silence on tue !

En Birmanie, Silence on tue !

Viols collectifs, meurtres et actes de torture, voilà le sort des Rohingyas en ce moment même ... Le peuple Rohingya est une minorité musulmane dans une Birmanie à plus de 90% bouddhiste sous la présidence de Aung San Suu Kyi.

 

 

Le Dalaï Lama, le plus haut chef spirituel des tibétains a déclaré qu'il revenait à Mme Aung San Suu Kyi de faire de son mieux pour alléger les tensions entre les bouddhistes et la minorité des musulmans de Rohingyas.

 

L’armée s’est déployée dans la région il y a trois mois, à la suite d’attaques de plusieurs postes frontières qui ont coûté la vie à neuf policiers le 9 octobre. Depuis, 34 000 musulmans rohingya ont dû prendre la fuite, selon les Nations unies. Arrivés au Bangladesh, ces réfugiés ont décrit les exactions de l’armée birmane, dénonçant des viols collectifs, des meurtres et des actes de torture…

 

Jusqu’ici le gouvernement avait toujours rejeté ces allégations. Aung San Suu Kyi, conseillère spéciale pour l’Etat et, de facto, à la tête du gouvernement, avait même récemment affirmé que la situation était « sous contrôle » et demandé à la communauté internationale de cesser de nourrir les « feux du ressentiment ». Mais pour la première fois depuis le début des troubles en octobre, le gouvernement a ouvert lundi une enquête.

 

Tags : International Birmanie



Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • 7 votes
    Flash 17 janvier 20:39

    "Viols collectifs, meurtres et actes de torture, voilà le sort des Rohingyas en ce moment même"

    Pour ma part, j’ai les plus grands doutes sur ces allégations.


    • 4 votes
      V_Parlier V_Parlier 17 janvier 21:16

      @Flash
      En effet, lorsque des pays en phase de transition sortent petit à petit d’une gouvernance autoritaire mais ne suivent pas les canons de l’impérialisme (c.à.d. pas de soumission financière ni de braderie de biens publics à des états tiers, etc...), alors ils sont en grand danger. C’est la phase où ils sont les plus vulnérables (cf. Syrie).

      Or, comme Aung San Suu Kyi a été auparavant encensée par les occidentaux en tant qu’icône de la démocratie, ces derniers ne peuvent directement l’incriminer aujourd’hui. Reste alors l’excuse des "minorités persécutées"... J’imagine qu’il y a eu des troubles interethniques graves et que ça c’est terminé par : les Rohingas sont les seules victimes. On devine à quoi cette communication va finir : Encore un état à reverser...


    • 4 votes
      V_Parlier V_Parlier 17 janvier 21:22

      @V_Parlier
      Il ne m’a d’ailleurs pas fallu chercher longtemps :

      http://www.christiancosteaux.fr/?p=39

      De l’autre côté, on a Libé, Le Monde, L’Obs et La Croix qui répètent la même chose que cet article AV, donc mon choix est fait.


    • vote
      guepe guepe 17 janvier 21:30

      @V_Parlier

      Cherches encore, c’est pas dans un blog pourri que t ’apprendras quoi que ce soit.


    • 10 votes
      Hieronymus Hieronymus 17 janvier 21:54

      @guepe
      dire "blog pourri" faudrait peut être un argument plus construit

      en tout cas au vu de la somme énorme de propagande qu’ils nous assènent depuis des années, le Monde Libé L’Obs & co, idem Vincent dans cette affaire ma religion est faite

      et puis ce serait vraiment bien la 1ère fois que de pacifiques musulmans seraient agressés par des non musulmans d’où l’insupportable scandale, car tout le monde le sait : religion de paix de tolérance d’amour

      j’dis pas ksé absolument impossible, mais j’ai des doutes, des gros...


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 17 janvier 21:57

      @guepe
      Non, c’est à toi de chercher (en dehors des types de médias comme ceux que j’ai cités) si tu as quelque chose à redire là-dessus.

      J’ai trop bouffé de conneries dans le passé, puis pu constater par moi même (lorsque la situation me le permettait) à quel point l’actualité internationale est salement bidonnée, pour continuer à croire cette dernière rumeur mainstream qui semblait d’ailleurs déjà hautement improbable (les minorités musulmanes n’étant de nos jours victimes que d’autres groupes se réclamant eux aussi de l’islam, souvent stipendiés - bien entendu - par des impérialistes occidentaux comme en Syrie).


    • 2 votes
      guepe guepe 17 janvier 22:19

      @Hieronymus

      Bah voyons, c’est comme ça que tu te fait une opinion ? Tu lis Libé, le Monde ? T ’as jamais cherché à réellement savoir pourquoi

      Il m’ a fallu deux minutes pour trouver ça. Et des docs comme ça, on en trouvent plein. Les tensions remontent à très longtemps, mais on surtout connu une pique à la seconde guerre mondiale , quand les rohyngias choisissent de soutenir les Britanniques et les Arakanais les Japonais.

      Le mec, il a juste lu du libé et le monde, consulté une vidéo de 3 minutes et lu un blog de merde sur internet et ça lui suffit pour dire que ce sont les Rohingyas qui l’auraient cherché ? Il est pas un peu léger lui ?

      Et cette manie de croire que, forcément, c’est du mainstream, donc forcément, c’est du mytho.. Tu crois que sptunik et novorussia n’écrivent pas de grosses conneries eux aussi ? Tiens lis ça , tu verras.


    • 1 vote
      guepe guepe 17 janvier 22:26

      @V_Parlier

      Ouais, donc en gros, t’y connais rien. Ca dure depuis les années 70, t’es paradoxalement aussi victime des mainstream vu que t’as pas l’air de savoir que ça fait des décennies que ces massacres mais tu t’y intéresses uniquement quand il en parle. Une "rumeur"...

       " les minorités musulmanes n’étant de nos jours victimes que d’autres groupes se réclamant eux aussi de l’islam, "

      Pas les tchétchénes, pas les ouighours. Je ne sais pas d’où tu sors cette règle générale.


    • 1 vote
      guepe guepe 17 janvier 22:28

      @guepe

      Ca m’apprendras à pas me relire.

      * Il m’ a fallu deux minutes pour trouver ça.



    • 6 votes
      Hieronymus Hieronymus 17 janvier 23:29

      @guepe
      c’est tt de mm formidable, pour une fois que les medias main stream parlent de musulmans persécutés, DJL saute dessus pour en faire un article, à peine de parti pris...

      j’dis pas ksa existe pas des musulmans persécutés, mais j’dis que comparé au nombre de peuples ou individus qui sont persécutés par les muzz, c’est peau de cacahuètes, un épiphénomène comme on dit

      sinon je prends pas Spoutnik ou Novorossia pour parole d’évangile, mais globalement ce qu’ils débitent tient bien mieux la route que l’immonde propagande de masse, à la limite de la débilité, que nous infligent en permanence nos merdias, aussi j’ai été voir le lien indiqué et alors ce que je pense ?

      manque de bol je connais très bien l’histoire de la zone, états Baltes, Biélorussie et toussa, bien sûr l’article est très orienté en faveur du Kremlin mais factuellt c’est juste : Vilnius avant guerre était polonais et juif, de même que Klaipeda était allemand, la population lituanienne ds ces 2 villes ou 2 zones c’était peanuts...

      la Lituanie géographique actuelle est bien plus étendue que la Lituanie ethnique d’origine et elle doit cette expansion aux hasards de l’histoire et à la politique de division du régime soviétique visant à favoriser en priorité les "petits"


    • 2 votes
      yoananda yoananda 18 janvier 01:12

      @V_Parlier
      ça porte un nom cette technique de désinformation : pallywood (patestinian / hollywood ou les arabes se mettent en scène pour des attentats afin de passer pour des victimes, c’est la technique employée partout par les siunnistes).


    • 3 votes
      pegase pegase 18 janvier 08:30

      @guepe

      Et cette manie de croire que, forcément, c’est du mainstream, donc forcément, c’est du mytho..


      "mytho" non ... mais c’est quand même très souvent de la propagande !

      "le monde" je crois que c’est les pires smiley


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 18 janvier 10:14

      @guepe
      "Bah voyons, c’est comme ça que tu te fait une opinion ? Tu lis Libé, le Monde ?"

      En d’autres termes : Je lis la communication officieuse du service de propagande euro-atlantiste (tu n’imagines pas que c’est ma référence quand même ? Sinon je perds mon temps à discuter). C’est d’ailleurs comique que ton texte confirme à 80% ce que je sous entends : Il ne s’agit pas d’une lubie qui aurait tout à coup pris le pouvoir birman du style : "tiens, on va persécuter des Royingas". Et le fait qu’on en parle juste maintenant, comme par hasard, et d’une façon si polarisée, ça s’interprète alors comment, monsieur le plus fin ?


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 18 janvier 10:18

      @guepe
      "Pas les tchétchénes, pas les ouighours. Je ne sais pas d’où tu sors cette règle générale."

      Ceux-ci vivent justement dans des régions où ils sont majoritaires et ne sont pas des "minorités". Ceux qui sont "victimes" de répressions sont des cassos et des terroristes, des militants du "Califat", rien de plus. Et là c’est toi qui n’y connais rien, alors pour la Birmanie je n’ai pas trop de complexes avec mes suppositions (présentées d’ailleurs comme telles) que tu ne fais que finalement confirmer.


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 18 janvier 10:29

      @Hieronymus
      "c’est tt de mm formidable, pour une fois que les medias main stream parlent de musulmans persécutés, DJL saute dessus pour en faire un article, à peine de parti pris..."

      Le plus choquant est que le même Youtubeur Abdel nous a fait la même campagne sur Alep que Hidalgo, Glucksman et consorts. On a tout de suite compris l’orientation.


    • 6 votes
      WakeUp 18 janvier 12:30

      @V_Parlier
      DJL qui publie une vidéo d’Abdel qui parle des musulmans persécutés... ça tourne en rond, et étaye parfaitement le fait que les musulmans se comportent en fait exactement comme les sionistes : ils pratiquent le tribalisme.

      Et les intervenant déclarés ou supposés musulmans sur Agoravox en sont l’illustration quotidienne. Ils perdent toutes objectivité dès qu’il s’agit d’Islam.

      Ce n’est vraiment pas pour rien que les forces néo-capitalistes anglo-saxonnes ont choisit la Oumma (la partie sunnite au moins) comme allié de fait dans la guerre aux peuples enracinés et aux états-nations.


    • 1 vote
      guepe guepe 17 janvier 21:53

      Merci pour ce rappel, les Rohingyas font partie des peuples opprimés qui n’intéresse personne, mis à part quelques Ong malheureusement. Il montre bien d’ailleurs toute la faiblesse de la soi disante solidarité musulmane, qu’expérimente déjà les Touareg, Kurdes et Tchétchène dans d’autres endroits.
      Par contre stop de tous ramener aux nazis et, par contre, dommage de pas parler de la Seconde Guerre mondiale et des tensions qu’il y a eu dans la région. Ces persécutions ne sortent pas de nulle part quand meme. Les "démocraties" ne peuvent rien faire tout simplement car la Chine ne permetrait jamais une intervention à ses frontières, et puis bon, somalie, irak, lybie, afghanistan, il vaut mieux que les "démocraties" restent chez elles, de mon point de vue.

      Malheureusement, les Rohingyas ne sont pas les seuls à qui on renie leur droit. J’ai cité les Touaregs, kurdes et tchètchènes mais aussi les Tibétains, les Congolais du kivu, saharaouis, ouighours...


      • 4 votes
        Joe Chip Joe Chip 18 janvier 09:30

        @guepe

        C’est surtout que la Oumma des premiers siècles de l’Islam n’a rien à voir avec une quelconque notion de solidarité universelle, telle que les musulmans ont tendance à l’idéaliser aujourd’hui dans la mesure où elle s’oppose symboliquement à la mondialisation et à l’universalisme occidental.

        A la base, il s’agissait surtout de justifier la colonisation arabe en affaiblissant les structures politiques et économiques locales souvent héritées de la période impériale romaine. En effet, les Arabes étaient des conquérants nomades qui n’administraient pas directement les régions conquises. La religion musulmane - la religion des Arabes - était donc le moyen d’assujettir les peuples sédentaires (vaincus ou colonisés) à un vaste empire en cours de constitution, dont les frontières n’étaient jamais définitives. Ces régions, qui ont vu naître les civilisations fécondes du Moyen-Orient, ne s’en sont d’ailleurs jamais vraiment remises. 

        En tout cas, ça explique en grande partie l’hostilité des Bouddhistes à l’égard des minorités musulmanes, les Indes ayant conservé la mémoire des vagues d’invasions musulmanes successives, marquées par des massacres de grande ampleur (d’aucuns diraient aujourd’hui génocidaires) et la destruction des édifices religieux.

        Ca ne justifie pas l’oppression de la minorité musulmane en Birmanie, mais il faut bien avoir à l’esprit cette dimension historique.


      • 3 votes
        yoananda yoananda 18 janvier 01:11

        la oumma qui se serre les coudes conte les koufars ... l’histoire se répète.
        les bouddhistes qu’on interroge sur ce qui se passe la bas disent qu’ils défendent leur culture leur peuple, c’est tout.
        la guerre c’est moche.


        • 5 votes
          Heptistika Heptistika 18 janvier 05:16

          @yoananda

          Des méchants boudhistes violant et tuant de pauvres musulmans qui veulent rien que de vivre en paix, c’est en effet dur à croire...


        • 8 votes
          yoananda yoananda 18 janvier 01:18

          Le problème c’est le même partout : l’islam ne s’impose pas par la séduction (contrairement aux évangéliques de nos jours par exemple), mais par la démographie.
          En France il y a plein de bouddhistes, mais tout ceux qui s’y intéressent le font par une démarche personnelle, attirés par cette religion.

          L’Islam c’est un repoussoir pour la plupart des peuples, ce n’est que par la pression sociale et les natalité qu’il avance (et historiquement, la guerre aussi).

          D’ou la réaction épidermique plus ou moins violentes des peuples qui y sont confrontés, encore pire s’ils ont une mémoire de ce qui est arrivé à leurs voisins (80 millions massacrés en Inde au nom d’Allah)
          Et je ne parle pas du fait que l’islam est une arme coloniale arabe ...


          • 2 votes
            Joe Chip Joe Chip 18 janvier 11:29

            @yoananda

            Effectivement, le succès du mouvement évangélique ne doit rien au hasard ou à de simples motivations spirituelles, car il s’appuie sur un réseau d’éducateurs et de professionnels de santé provenant principalement des USA. Le concept de vacances humanitaires est d’ailleurs beaucoup plus développé en Amérique qu’en France. Ce mouvement pastoral et hygiéniste constitue en réalité la pointe avancée de l’influence (ingérence ?) américaine, avant l’arrivée des investisseurs et des institutionnels, en particulier en Afrique, ce qui explique la perte de vitesse du catholicisme dans les pays pauvres.

            Les Américains ont d’ailleurs repris ça très habilement aux Français à partir des années 50/60. Tout en dénonçant le colonialisme à travers l’ONU ils ont adapté les méthodes des colons français du XIXème siècle qui arrivaient avec "l’universalisme républicain" dans une main, et la médecine moderne et l’éducation dans l’autre. Aujourd’hui, c’est évangélisme et financiarisation.

            Il est donc intéressant d’établir en Afrique un parallèle entre le recul du catholicisme et de la francophonie...


          • vote
            yoananda yoananda 18 janvier 22:31

            @Joe Chip
            merci pour ces compléments très intéressants


          • 6 votes
            enzo 18 janvier 01:44

            les "gentils musulmans pacifiques" persécutés par les "méchants bouddhistes" ...

            bof ... ça me laisse un peu dubitatif ce genre d’histoire ... pas vous ?
            d’habitude c’est plutôt les musulmans qui emmerdent le monde non ? 
            allez on va dire que pour une foi ça nous change un peu ...

            • 10 votes
              cassia cassia 18 janvier 08:06

              La seule religions qui supporte l’islam c’est le gauchisme sinon toutes les autres ne sont pas assez masochistes.
              Cela me donne envie de me convertir au bouddhisme smiley



              PS : Dans l’islam, les bouddhistes n’ont aucun statut. Pour eux c’est la mort ou la conversion contrairement aux chrétiens qui ont droit au statut de dhimmi.

              • 4 votes
                Hieronymus Hieronymus 18 janvier 09:46

                @cassia
                La seule religion qui supporte l’islam c’est le gauchisme sinon toutes les autres ne sont pas assez masochistes.

                merci vous m’avez bien détendu les zygomatiques smiley

                mais malheureusement je me demande parfois si les cathos ne rejoindraient pas le lot (des maso), y a qu’à lire un peu La Croix, ce torchon anti-chrétien ou observer l’air benêt du successeur de St Pierre


              • 2 votes
                V_Parlier V_Parlier 18 janvier 10:24

                @Hieronymus
                Il est vrai que la Croix peut être qualifié de la sorte, sous l’habillage catholique.


              • 2 votes
                cassia cassia 18 janvier 13:02

                @Hieronymus
                Oui on a un gros problème avec le clergé qui a amorcé un dangereux virage à gauche depuis le concile de Vatican II. Le pape actuel (encore un François de m..)est un imposteur au service de l’idéologie mondialiste.

                Pourtant il y a un ordre dans la charité chrétienne, d’abord les siens (sa familles, ses amis, ses voisins, ses compatriotes ) et seulement ensuite les autres.

                Charité bien ordonné commence par soi-même.


              • 3 votes
                Haze Haze 18 janvier 08:29

                Le Pakistan et le Bengladesh sont là pour montrer que les musulmans et bouddhistes ne peuvent pas vivre ensemble au XXIeme siècle.
                Il suffit d’aller à Dakka pour comprendre pourquoi.


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 janvier 08:52

                  @Haze
                  Vous ne confondriez pas les bouddhistes et les hindouistes, pas hasard ? 

                  Rappelons que les bouddhistes constituent moins de 1% de la population totale de l’Inde. 


                • vote
                  Qiroreur Qiroreur 18 janvier 09:43

                  @Qaspard Delanuit
                  Il parle du Pakistan (75%de musulmans) et de Dacca - Bangladesh (89,7 % de musulmans). 


                • 2 votes
                  Qiroreur Qiroreur 18 janvier 09:46

                  Cela étant les hindous quittent régulièrement le Bangladesh depuis plusieurs décennies en raison des discriminations qu’il subissent. 


                • 1 vote
                  Joe Chip Joe Chip 18 janvier 09:55

                  @Qaspard Delanuit

                  Rappelons aussi que l’Islam conquérant ne faisait pas non plus la différence entre bouddhistes et hindous...

                  En Occident, le mot bouddhisme est généralement employé par métonymie (contenant l’hindouisme) grâce au succès "spirituel" du bouddhisme depuis les années 60, même s’il s’agit d’une approximation (voire d’un contresens historique), dans la mesure où le bouddhisme est issu de l’hindouisme.


                • vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 janvier 10:05

                  @Joe Chip
                  Le bouddhisme et l’hindouisme sont totalement différents, plus encore que le christianisme et le judaïsme


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 janvier 10:08

                  @Qiroreur
                  "Il parle du Pakistan (75%de musulmans) et de Dacca - Bangladesh (89,7 % de musulmans). "

                  J’ai bien compris mais pourquoi parler des "bouddhistes" concernant ces régions ? 


                • vote
                  Joe Chip Joe Chip 18 janvier 10:51

                  @Qaspard Delanuit

                  Je ne prétends pas être spécialiste de l’hindouisme, et encore moins des similitudes et différences entre bouddhisme et hindouisme (franchement, je n’y connais rien et je serai incapable de dire en quoi le bouddhisme et l’hindouisme sont plus ou moins apparentés que le christianisme et le judaïsme, d’ailleurs je ne crois pas que cela soit le sujet).

                  Je voulais simplement signifier, si ce n’était pas clair, que les occidentaux utilisent souvent le terme "bouddhisme" de manière générique pour désigner indistinctement les deux religions. Et donc que notre camarade Haze ne voulait certainement pas énoncer une vérité définitive sur la proportion d’Indiens adepte du bouddhisme. Dans ce sens, votre rectification par ailleurs pertinente transformait le sens de son propos. Le langage (ou si vous préférez la communication) ne se limite pas à la sémantique et au contenu objectif des énoncés.

                  C’est comme les gens qui sautent au plafond quand on parle de "judéo-christianisme" en disant queça n’a aucun sens sur le plan historique. C’est bien d’être optimiste, mais à mon avis il se sera écoulé quelques siècles avant d’avoir banni cette expression du vocabulaire.

                  Ne soyons pas pointilliste smiley


                • 1 vote
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 janvier 11:13

                  @Joe Chip
                  "Je voulais simplement signifier, si ce n’était pas clair, que les occidentaux utilisent souvent le terme "bouddhisme" de manière générique pour désigner indistinctement les deux religions."

                  Désolé, mais je n’ai jamais observé une telle confusion. Elle serait d’autant plus surprenante que le bouddhisme compte en France 5 millions de sympathisants et plus de pratiquants que le judaïsme. Je ne vois guère de gens autour de moi imaginer Mathieu Ricard en adorateur de Shiva ou confondre un moine zen avec un sâdhu.   smiley

                   

                  "Ne soyons pas pointilliste"

                   https://www.youtube.com/watch?v=aTWT_f-Ftl8

                   smiley


                • vote
                  Joe Chip Joe Chip 18 janvier 11:54

                  @Qaspard Delanuit

                  Je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter pour une simple erreur sémantique. Je crois que tout le monde a compris ce que Haze voulait dire - ce qui est l’essentiel - et vous pinaillez par simple esprit de contradiction.

                  5 millions de bouddhistes en France, ahahah elle est bien bonne celle-là. La plupart optent pour le bouddhisme comme d’autres choisissent le culturisme ou le développement personnel, ce sont de simples choix de consommation et de mode de vie (que je ne critique pas). Je crois d’ailleurs que le terme officiel est "sympathisant", la pratique réelle du bouddhisme étant beaucoup plus limitée. A ce compte-là, il y a encore 30 millions de catholiques en France. J’espère que vous savez encore faire la différence entre 5 millions de "sympathisants spirituels" adepte de la zénitude et d’une version édulcorée du bouddhisme et des millions de croyants qui s’absorbent dans une véritable discipline de vie collective.

                  Je critique beaucoup Soral mais je crois qu’il a tout dit sur les contradictions de ce "bouddhisme" occidental.


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 janvier 16:29

                  @Joe Chip
                  "Je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter pour une simple erreur sémantique."

                  Certes, mais ce n’est pas moi qui en rajoute. Au départ j’ai juste fait une petite remarque peu incisive en quelques mots. J’ai d’ailleurs pensé que Haze voulait peut-être dire autre chose, par exemple son propos pouvait être une allusion aux vestiges bouddhiques détruits par les talibans ou quelque chose comme ça... D’où ma question. 

                  En fait, c’est vous qui en rajoutez encore à propos des bouddhistes en ne faisant que répéter ce que j’ai écrit moi-même. Oui, je sais faire la différence puisque j’ai bien précisé 5 millions de sympathisants bouddhistes (qui ne pourraient pas être 5 millions de sympathisants hindouistes, c’est ça qui était important) et un nombre croissant de véritables pratiquants tout de même. Il suffit de voir le nombre de temples et centres bouddhiste en France pour s’en rendre compte. Je ne dis pas que c’est bien ou mal et je me fous que ce soit une version édulcorée ou pas ; je dis seulement que je ne crois pas que la confusion avec l’hindouisme soit très courante en France (ni ailleurs dans le monde d’ailleurs).  smiley

                  http://www.centrebouddhisteparis.org/Le_Centre/liens/autres_centres_bouddhi stes.html


                • 4 votes
                  cassia cassia 18 janvier 09:03

                  « Nous les bouddhistes leur avons laissé pratiqué librement leur religion »
                  « mais une fois que ces diables musulmans prennent le contrôle, ils ne nous laisserons plus pratiquer notre religion. Nous devons faire attention. Ces musulmans nous détestent vraiment ».
                  http://www.citoyens-et-francais.fr/article-en-birmanie-les-bouddhistes-font-subir-aux-musulmans-ce-que-ces-derniers-infligent-aux-chretiens-en-116730652.html


                  Sai Latt, un journaliste de New Madala :


                  "L’ensemble des musulmans de Birmanie subit cette islamophobie galopante, et les observateurs accusent les musulmans d’en porter une lourde responsabilité "
                  « ils n’ont pas été capable de se distancier assez clairement, de prendre leurs distances et de marquer leurs différences avec les groupes musulmans religieux extrémistes et ceux accusés d’être affiliés à al Qaida »
                  "De plus, les musulmans birmans ont été incapables de modérer les musulmans extrémistes pour calmer la colère populaire. "


                  Comme d’habitude quoi ! Ici les musulmans du quotidien font pareils. Et comme tout le monde le sait c’est tojor la fote des michan siounist


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès