Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Éric Guéguen

Éric Guéguen

Le monde actuel en 20 penseurs :

Platon - Aristote - Lucrèce - Farabi - La Boétie - Montaigne - Spinoza - Rousseau - Hegel - Tocqueville - Nietzsche - Ortega y Gasset - Orwell - Polanyi - Strauss - Arendt - Villey - Dumont - MacIntyre - Lasch
--------------------------------

« Le citoyen typique, dès qu’il se mêle de politique, régresse à un niveau inférieur de rendement mental. Il discute et analyse les faits avec une naïveté qu’il qualifierait sans hésiter de puérile si une dialectique analogue lui était opposée dans la sphère de ses intérêts réels. Il redevient un primitif. Sa pensée devient associative et affective. »

(Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, Quatrième partie, XXI, 3 (p.346)).

Tableau de bord

  • Premier article le 05/12/2012
  • Modérateur depuis le 28/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 30 3014 1767
1 mois 0 106 0
5 jours 0 59 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 40 40 0
1 mois 4 4 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires


  • 2 votes
    Par Éric Guéguen (---.---.---.64) 2 septembre 20:31
    Éric Guéguen

    @ Piloun et ceux que ça intéresse :
     
    "Non ce n’est pas être de gauche que de penser le social, c’est justement ce qui est expliqué dans la vidéo, et aussi ce qu’explique Michéa dans ses livres. Penser le social c’est être socialiste dans le vrai sens du terme. Hollande n’a pas trahis la gauche il a au contraire renoué avec les valeurs fondamentales de la gauche, idéologiquement progressiste, libérale et voltairienne."
     
    => C’est là, me semble-t-il, que l’on atteint les limites de la réflexion de Michéa.
    Ce qu’il néglige est la chose suivante : bien qu’idéologie du collectif, le socialisme est un individualisme. J’entends par là que l’individu est le matériau sur lequel les socialistes fondent leur philosophie politique. Lorsqu’ils invoquent la "société" ou le besoin d’État, c’est systématiquement au nom des individus. Ils partent des atomes - à qui l’on rabâche par ailleurs qu’ils doivent se penser constamment individus et défendre leurs droits particuliers - et escomptent faire d’un amas disparate d’entre eux une molécule cohérente. C’est peine perdue.
    Au moins le libéral est-il un individualiste qui s’assume de A à Z, sans jamais en appeler à la molécule, fût-ce au service des atomes.
     
    Ce qu’il faudrait parvenir à faire, selon moi, c’est en appeler, non au social, mais au commun. Le commun rassemble, comme le social, mais il ordonne également, se recommande du devoir plus que du droit, et il est davantage en mesure de remettre le marché à sa juste place. Le commun se fonde sur la communauté, sur la molécule antérieure aux atomes, ce à quoi les faits donnent raison. Nous devons passer d’un individualisme antécédent à un individualisme conséquent, c’est-à-dire nous considérer comme déterminés par notre communauté d’appartenance, et passer notre vie à devenir individus responsables. Du coup, on balaie d’un revers de main le socialisme et ses chimères, tout autant que le libéralisme et ses manquements, hérésies de l’histoire.

  • vote
    Par Éric Guéguen (---.---.---.64) 2 septembre 20:18
    Éric Guéguen

    Piloun , je vous réponds plus bas...

  • vote
    Par Éric Guéguen (---.---.---.150) 2 septembre 17:48
    Éric Guéguen

    L’"imposer", c’est-à-dire amoindrir d’autant certaines libertés... Il vous faut choisir. L’équité, elle, tente de concilier les deux, égalité et libertés :
    http://www.agoravox.fr/culture-lois...

  • 15 votes
    Par Éric Guéguen (---.---.---.150) 2 septembre 16:29
    Éric Guéguen

    Mais... il parle anglais comme Louis de Funès !!!
    Déjà qu’il réfléchissait comme Louis de Funès, ça devient du mimétisme, gare aux droits d’auteur !!

  • 5 votes
    Par Éric Guéguen (---.---.---.150) 2 septembre 13:56
    Éric Guéguen

    Le commentaire après le coup de rouge du midi, ça fait des ravages !! smiley