Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le Big Bang est-il un mythe ? & Big Bang et au-delà !

Le Big Bang est-il un mythe ? & Big Bang et au-delà !

Quelles sont les origines du Big Bang ?

Quels sont les fondements scientifiques ou non de cette théorie ?

Et est-ce que les dernières découvertes sur les ondes gravitationnelles apportent de réels éléments sur le Big Bang ?

 

1.- La théorie du Big Bang et le Big

 

La théorie du Big Bang est née au XXème siècle, et elle a surtout été développée dans les années 1920 par l’astrophysicien belge Georges Lemaître et le physicien Russe Alexander Friedmann. L'idée de cette théorie est que l’Univers ne semble ne pas avoir éternellement existé dans le passé, et qu'il y aurait un évènement initial, décrit comme une sorte d’explosion, suivi d’une phase d’expansion de l’Univers.
Une équipe américaine de physiciens avait annoncé la détection des vibrations du Big Bang, les ondes gravitationnelles ; puis elle a annoncé maintenir ses résultats tout en admettant la possibilité d'une erreur. Qu'est-ce que ces dernières découvertes changent à la définition du Big Bang ?

 

Avec :

 

Jean-François Robredo, philosophe et historien des sciences, pour son livre "Le Big Bang est-il un mythe ?" (PUF, 2014)

 

Aurélien Barrau, astrophysicien, professeur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie et enseignant à l’Université Joseph Fourier Grenoble I, auteur du livre « Big Bang et au-delà » (Editions Dunod, 2012)

 

 

 

2.- La conception cyclique du temps des Hindous avec les "kalpa" !

 

L'hindou envisage le temps comme un cycle, un éternel recommencement.

 

L'occidental croit à une progression constante en ligne droite.

 

 Pour les Hindous, le temps tourne en rond ; il n'y a ni commencement ni fin,

Question débatue par les intervenants sans mallheureusement citer cette interprétation ; or l'approche des Hindous nous apparait d'évidence davantage pertinente... à la lumière du Big Bang !

 

Tags : Livres - Littérature Information et Médias Recherche Religions Philosophie Science et techno Université Polémique Ecole Science-Fiction



Réagissez à l'article

27 réactions à cet article


  • 3 votes
    Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 14 mars 15:40

    Le terme exact n’est pas Big Bang mais éjaculation, et oui, nous sommes le résultat d’une éjaculation, réussie avec fécondation, et nous nous trouvons, à l’échelle de l’infiniment petit, quelque part sur une particule atomique du corps d’un nouveau né à l’échelle de l’infiniment grand, c’est aussi simple que cela, ou alors dans le jarret d’un cochon dimensionnel qui gambade dans les champs d’un autre univers dont ce que nous considérons comme "notre" univers n’est qu’une infime partie subatomique. Spermatozoïde tu as été, spermatozoïde tu seras, mais pas forcément le premier à chaque fois, c’est aussi ça, la mort des perdants. CQFD CQFD CQFD CQFD etc...


    • 1 vote
      njama njama 14 mars 17:22

      L’inventeur de l’expression Bing Bang, c’est Fred Hoyle, astrophysicien. C’était ironique, il ne croyait pas dans cette théorie, il la récusait.

      Je suis d’accord avec lui que "l’Univers ne s’est pas créé lors d’un événement mythique : il est alimenté en permanence par la nouvelle matière."

      D’autres théories existent, comme la théorie de l’état stationnaire de Fred Hoyle qui, pour imparfaite qu’elle soit, présente l’univers comme éternel.

      Extrait d’une conférence de Sir Fred Hoyle, « la place de l’homme dans l’univers en expansion » - 1951 ICI


      • 5 votes
        njama njama 14 mars 17:27

        Le scientifique ne peut absolument rien dire de ce qui « est » avant le Bing-Bang qui ne marque seulement que le début du temps.

        D’une certaine manière nous dirons que le Bing Bang crée le temps, et que en-deçà et au-delà de cet "espace temps" la science ne peut rien en dire ...


        • vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 14 mars 17:31

          Le 11/9/2001 c’est hier après-midi... !


          Or le temps est déjà tellement "brouillé" que l’on peut dire ; ou plutôt, que très nombreux sont ceux qui disent n’importe-quoi dessus... !... alors si l’on veut remonter à l’origine de l’univers, de notre univers ? ... n’en parlons pas : tout devient mythe obligatoirement !

          Alors mythe pour mythe écoutons les Hindous -il s’agit des immémoriaux bien sûr ; pas ceux d’aujourd’hui !- un instant :
          "Le cosmos existe dans un kalpa sans fin, c’est à dire d’immenses cycles qui passent approximativement par trois stades ; un mouvement ascendant qui du chaos atteint un sommet puis redescend -Big Crunch- vers la destruction et le chaos où un nouveau cycle prend forme. Un kalpa peut être pris pour une unité de temps ; les kalpas se succèdent sans fin les uns aux autres."

          Kalpa 4 320 000 000 ans ou un jour de Brahma !

          Il serait intéressant ici de comparer ce temps à celui de nos physiciens modernes, spécialistes et convaincus de la réalité du Big Bang ?!

          D’autre part on m’a suffisamment entendu prétendre connaitre le début de la FIN du Kali-Yuga [partie intégrante du kalpa actuel] ; certains plus que perplexes pour mes propos, m’ont gentiment fait remarquer que la date que je donne,
          plutôt que j’ose donner :
           - 600 serait fausse !
          Or je précise ici de suite qu’il ne s’agit pas de ma part d’un calcul... mais de constats "historiques"... et ce jusqu’à nos jours !

          Pourquoi mes contradicteurs ânonneurs sont-ils si sûrs d’eux ?!

          C’est écrit... pardi ! nous disent-ils !

          Alors qu’ont-ils lu pour être si péremptoires ?

          "nous sommes entrés dans un Kali Yuga qui aurait commencé vers -3000, ce qui impliquerait qu’il reste 427 000 années à vivre dans cet âge de Kali." !

          S’en suit la question que je vous pose à tous :

          Qui de mes contradicteurs ou de moi-même serait dans l’erreur ?... et pourquoi ?

          Merci

          CQFD



          • 1 vote
            yoananda yoananda 14 mars 18:01

            On s’en fou un peu du bigbang franchement.
            Quand on remonte en arrière, alors, étant donné la relativité général et la dilatation du temps qu’elle implique, le temps lui même n’existait pas, c’est une "singularité".
            Ca sert à quoi de philosopher ce des théories fumeuses ?
            Y a quand même mieux à faire.


            • vote
              njama njama 14 mars 19:18

              @yoananda

              Certains prennent tout pour argent comptant, le Bing Bang n’est qu’une théorie, c’est à dire une hypothèse.

              Parmi d’autres.

              D’où je viens, où je vais, dans quel état j’erre  smiley ... voilà bien des questions que se pose le commun des mortels.

              La théologie athée, je veux dite la téléologie a comme les autres téléologies_des_théologies besoin de son Mythe pour (- en place de Dieu Créateur -), quoique la Science de la Matière en fait un peu office, donner du sens à l’Univers, à la vie ...

              Je pense qu’il faut prendre la théorie du Bing Bang pour ce qu’elle est, c’est à dire juste une image, une représentation des débuts de l’Univers, sortis d’une Grande Soupe Primordiale dont l’humanité ne connaît rien


            • vote
              lemi lemi 15 mars 11:48

              @yoananda
              j’espère que tu es satisfait de la réponse de njama !

               smiley


            • vote
              SérumV pilule rouge 14 mars 21:27

              Reste peut-être la théorie des branes, multivers etc..
              voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=VGKVJ6jmb-8


              • vote
                Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 14 mars 22:02

                pilule rouge (---.---.---.208) 14 mars 21:27

                @bonjour à pilule rouge et à tous les chercheurs : physiciens et métaphysiciens, qui peuvent réfléchir dans la bonne humeur en consultant ce lien !

                Merci, votre lien est très sympa !

                Nonobstant je ne me souviens plus si kalpa/big bang coïncident à peu près en tant que temps cosmique ?!

                Cette coïncidence fondamentale, si elle existe, n’aurait pas à ma connaissance inspirée les chercheurs qui ont abouti au modèle du big-bang !7

                Évidemment qu’en mathématiques/physique on parle de modèle et non de réalité... mais parfois on a de bonnes surprises... très inattendues !

                CQFD


              • 4 votes
                Norman Bates Norman Bates 14 mars 23:26

                L’auteur de l’article est certainement trop modeste pour en faire mention, mais il est indéniable que le big bang s’est produit au centre du nombril de Mao-Sait-Tout, tous les scientifiques contemporains s’accordent sur cette évidence qu’il est vain de démontrer, elle s’impose d’elle-même...

                Le reste n’est que bavardage...

                • 1 vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 15 mars 00:18

                  Norman Bates (---.---.---.48) 14 mars 23:26

                  L’auteur de l’article est certainement trop modeste pour en faire mention, mais il est indéniable que le big bang s’est produit au centre du nombril de Mao-Sait-Tout, tous les scientifiques contemporains s’accordent sur cette évidence qu’il est vain de démontrer, elle s’impose d’elle-même...

                  Le reste n’est que bavardage...
                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                  @Norman Bates

                  Merci le camarade modeste autoproclamé, qui ne sait pas tout mais... qui fait comme s’il savait tout : c’est à dire qu’il se dit dans le secret des dieux en publiant le premier les derniers potins de la commère, des fois qu’un compère troll le précéderait !

                  Je ne joue pas les modestes et j’assume tout ce que j’écris ; et je n’utilise pas la stratégie de l’escroc type qui traine par ici, qui consiste à dessiner la caricature de quelqu’un à sa convenance, et de surfer sur la connerie humaine pour s’assurer de la réussite de son entreprise de troll distingué... devant l’éternel des cons ... !... des cons effectivement, ce n’est pas ce qui manque... et avec cette clientèle vous êtes sûr de gagner... mais qui gagne sans péril, triomphe sans gloire camarade : je vois que malgré vos prétentions, qui ne peuvent occulter quelque jalousie, vous n’avez pas fait vos humanités ; tout au moins à la bonne école et que votre QI ne doit pas être très élevé... !

                  Pour ceux qui n’auraient pas compris la stratégie géniale ; pour les cons :

                  1 ) en un tour de main, la caricature est conçue, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !

                  2 )on déblatère un maxi sur la dite caricature dont tous les troll vont se presser de reconnaitre comme une œuvre plus vrai que nature, incotable à l’argus comme probablement leur anus... ! C’est parfait la confrérie attend son prochain avatara... !

                  A quand les arguments sur le fond camarade syndiqué ?!

                  Merci

                  CQFD CQFD


                • 2 votes
                  Norman Bates Norman Bates 15 mars 00:25

                  @Mao-Sait-Tout

                  Et ben...pour une fois que je me montre élogieux j’en prends plein la gueule pour pas un rond, je me prends un vent aux effluves de naphtaline...

                  La gratitude distillée avec la machine à baffes, sympa...cela m’apprendra...


                • 3 votes
                  Norman Bates Norman Bates 15 mars 00:49

                  @Mao-Sait-Tout (MST)

                  Sur le fond, oui mon QI n’est pas très élevé, il est rampant, inerte comme une limace asthmatique à l’agonie, comparé au votre à l’envergure indicible...

                  Pourtant c’est la deuxième fois que vous tombez naïvement dans mon panneau...pas une machination savamment étudiée et exécutée avec finesse et intelligence, non, un simple canular, un attrape-nigaud de base, bâclé à la hâte, sans même une once de finition qui pourrait sauver les apparences de votre orgueil...

                  Oh oui vous êtes un génie, un monstre d’érudition mais aussi un monstre de papier qui s’enflamme à la moindre éclaboussure sur votre ego fragile comme une porcelaine balancée au milieu d’un troupeau de pachydermes en rut...

                  Votre vanité vous pousse à l’égocentrisme, à l’auto-célébration, à l’érection, si j’ose dire, de votre statue, de votre Toute Puissance qui rejette avec ardeur la moindre trace d’auto-dérision, d’humour, de recul sur vous-même...

                  Sans doute êtes-vous trop occupé à lustrer avec une jouissive énergie toutes les infinies facettes de vos connaissances pour découvrir d’autres horizons, d’autres formes de plaisirs, d’autres satisfactions, oui, il existe une vie extérieure à votre ego, votre Dieu, il existe même d’autres êtres humains qui ne sont pas que des miroirs où se reflète votre Grandeur Cosmique infaillible qui sait tout, mais qui, peut-être, oublie simplement de vivre pleinement sa vie...


                • 1 vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 15 mars 00:57

                  @Norman Bates

                  ... merci d’avoir enrichi ma ? votre ? caricature ?!

                  Je ne vous avais rien demandé pourtant !

                  ALLEZ DODO !

                  CQFD CQFD


                • vote
                  sls0 sls0 14 mars 23:53

                  J’ai plus difficile à conceptualiser un début et une fin, que l’infini à ce niveau. Ce que l’on connait est après un milliardième de milliardième de seconde après quelque chose que l’on appelle bing bang si l’on veut ça me va très bien.
                  Je vis très bien avec de l’inconnaissable.
                  Cause>effet ça me va très bien même s’il y a des causes qui me sont inconnues.
                  Il y a de quoi déjà avec ce que l’on sait.
                  La science est vivante, la théorie va peut être changé, une théorie en théorie ne peut jamais être prouvée, c’est le consensus qui est recherché.

                  Les religions ont aussi des théories mais c’est au niveau de la croyance, de l’imaginaire. Là le consensus se fait à coup de guerres de religions.

                  Ensuite il y a le lecteur qui donne son avis, 7 milliards de personnes sur terre, 7 milliards d’avis. 1/7000.000.000, ce n’est pas rien mais c’est vraiment pas beaucoup, on comprend que l’on dise que le silence est d’or.
                  Mon avis n’apporte rien, je n’ai pas les connaissances nécessaires.

                  Science, religions et individus, j’ai plutôt tendance à écouter où il y a discussions, analyses et consensus sur ce sujet.

                  La discussion se focalise sur 3,2356930595678149494196460928359e-28 du temps de l’univers, ouais. C’est le même rapport entre l’énergie d’une balle de 22lr et l’énergie de rotation de la terre pour se faire une idée du e-28.


                  • vote
                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 15 mars 09:16

                    sls0 (---.---.---.85) 14 mars 23:53

                    La discussion se focalise sur 3,2356930595678149494196460928359e-28 du temps de l’univers, ouais. C’est le même rapport entre l’énergie d’une balle de 22lr et l’énergie de rotation de la terre pour se faire une idée du e-28.
                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                    @sls0 BONJOUR,

                    1 )L’hindou envisage le temps comme un cycle, un éternel recommencement.

                    donc l’instant initial : "connais pas" ! HORS SUJET !

                    2 )L’occidental -moderne- croit à une progression constante en ligne droite.

                    donc l’instant initial : "ça le turlupine" obligatoirement !

                    Cette comparaison nous montre clairement, que devant un thème fondamental de la métaphysique, les approches et représentations sont à l’opposé les unes des autres !

                    CQFD


                  • vote
                    sls0 sls0 15 mars 17:39

                    @Mao-Tsé-Toung

                    1 )L’hindou envisage le temps comme un cycle, un éternel recommencement. donc l’instant initial : "connais pas" ! HORS SUJET !

                    Il m’est arrivé par le passé de faire à manger pour des moines tibétains qui appréciaient ma cuisine. Il nous arrivait de discuter. Comme parler de cul ça lasse, de temps en temps notre discussion glissait sur le bouddhisme tibétain. 

                    J’aimais les taquiner avec les dieux tibétains qui étaient en légère opposition avec les dires du Bouddha. Leur réponse était que les dieux représentaient plus des qualités que des personnifications mais que la plupart des gens aiment à s’accrocher à du divin à la fioriture métaphysique.

                    Le Bouddha ne s’attardait jamais sur le métaphysique, c’était une perte de temps.

                    S’il parlait de kalpa c’est pour employer le langage de tout le monde dans un contexte temporel mais il ne s’attardait pas dessus.

                    Le Bouddha enseignait qu’il ne faut pas croire dans les doctrines et qu’il faut utiliser son intelligence et son bon sens pour arriver à la vérité, qu’il faut vivre l’expérience par vous-même et se décider par la ensuite.

                    Le fait que ce soit fini ou infini, ça m’intéresse sur le plan intellectuel mais ça n’a aucune importance sur mon présent donc c’est accessoire.

                    Commencer à discuter de l’architecture des maisons et palais environnants quand sa maison risque de brûler ou brûle c’est peut être une perte de temps.


                  • vote
                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 mars 00:01

                    sls0 (---.---.---.85) 15 mars 17:39

                    1 )

                    Le Bouddha ne s’attardait jamais sur le métaphysique, c’était une perte de temps.

                    2 )

                    S’il parlait de kalpa c’est pour employer le langage de tout le monde dans un contexte temporel mais il ne s’attardait pas dessus.

                    Le Bouddha enseignait qu’il ne faut pas croire dans les doctrines et qu’il faut utiliser son intelligence et son bon sens pour arriver à la vérité, qu’il faut vivre l’expérience par vous-même et se décider par la ensuite.

                    3 )

                    Le fait que ce soit fini ou infini, ça m’intéresse sur le plan intellectuel mais ça n’a aucune importance sur mon présent donc c’est accessoire.

                    4 )

                    Commencer à discuter de l’architecture des maisons et palais environnants quand sa maison risque de brûler ou brûle c’est peut être une perte de temps.

                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                    @sls0

                    Bonsoir,

                    1 )

                    (préambule)

                    J’ai étudié particulièrement le mythe du Bouddha ; car n’oublions pas que jusqu’à preuve du contraire, le Bouddha est avant tout un mythe, pour ceux qui savent ce qu’est un mythe -dans le sens de mythe fondateur évidemment- !

                    "Le Bouddha ne s’attardait jamais sur le métaphysique, c’était une perte de temps."

                    ... la métaphysique est une approche intellectuelle très stricte d’interprétation de notre monde, ou des mondes, si l’on veut !

                    En vérité, ce que l’on dit, c’est que le Bouddha ne voulait pas tchatcher de
                    métaphysique, ce qui est différent !

                    2 )

                    Le Bouddha enseignait qu’il ne faut pas croire dans les doctrines et qu’il faut utiliser son intelligence et son bon sens pour arriver à la vérité, qu’il faut vivre l’expérience par vous-même et se décider par la ensuite.

                    C’est ce que j’écris ici tous les jours sans ânonner le Bouddha ! Par contre il n’est pas interdit d’invoquer les doctrines pour les relativiser en argumentant ! Meilleur Exemple : la date que je donne pour le début de la FIN du Kali-Yuga en désaccord avec les textes de l’hindouisme !

                    3 )

                    La polémique est très importante sur le plan des métaphysiques que je mets en exergue ici depuis longtemps ; ceci dit je n’oblige personne à s’intéresser à ce débat !

                    4 )

                    Là l’allégorie n’est pas très heureuse !

                    Merci beaucoup pour votre contribution

                    CQFD


                  • vote
                    lemi lemi 15 mars 11:52

                    et que dire du mythe d’ennemis qui mythifieraient de simples théories


                    • 1 vote
                      christophe nicolas christophe nicolas 15 mars 14:36

                      Oui, le big-bang est faux, c’est évident puisque de très nombreuses expériences montrent de la fusion froide qui perturbe toutes les hypothèses, il suffit de consulter l’ICCF19 mais la difficulté est de remplacer la vieille dame.


                      A mon avis ce n’est pas un problème urgent mais c’est bien de détricoter le mythe et d’annoncer que cette théorie n’est pas en bonne santé. 

                      L’étude de ce qui est proche précédera tout de même ce qui est loin, c’est normal. 

                      • 2 votes
                        jeanpiètre jeanpiètre 15 mars 19:57

                        @christophe nicolas
                        le big bang est la première apparition de marie , en bon scientifique vous devriez le savoir


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 15 mars 18:14

                        Bonjour à tous

                        Je crois et c’est quelque part "normal" que dans ce débat on dise "n’importe quoi" !

                        Aussi pour éviter au maximum, dans la mesure du possible, de dire trop de "conneries" commençons par consulter les scientifiques "officiels" ; pas pour les approuver ni les désapprouver... pour essayer de faire le point sur le mythe... ou bien la théorie cosmologique "officielle" défendue au jour d’aujourd’hui par les universités "officielles" de part le monde... !
                        ... Ne faisons pas savant et commençons par WIKI, et discutons après !

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_standard_de_la_cosmologie

                        On nous propose un modèle standard de la cosmologie !!!
                        ... puis

                        Position du problème : qu’est-ce qu’un modèle cosmologique réaliste ?

                        A nos neurones : nous en avons sur le coup, vraiment besoin !

                        Merci

                        CQFD



                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 mars 05:47

                          @Mao-Tsé-Toung
                          Préambule :
                          Le modèle standard de la cosmologie illustre le fait que la cosmologie moderne est entrée dans une ère dite de « précision »1, où une somme importante de données permet une confrontation très contraignante entre modèles cosmologiques et observations.

                          ________________________________________

                          A )

                          le protocole classique en physique semble respecté !

                          Qu’en pensez-vous ?

                          Merci
                          _________________________________________
                          Ces exposés militent indiscutablement pour l’hypothèse du Big Bang

                          1 )
                          Les deux principales caractéristiques de l’univers observable sont que celui-ci est homogène et isotrope à grande échelle, et qu’il est en expansion. Le but de la cosmologie est donc de proposer un modèle décrivant un tel univers, et expliquant les structures qui s’y sont formées. En pratique, la dynamique de l’expansion de l’univers est régie par la relativité générale, ou éventuellement une autre théorie relativiste de la gravitation2. Celle-ci prédit que si l’univers est, comme on l’observe, homogène et isotrope, alors celui-ci possède en général une dynamique (il est soit en expansion, soit en contraction). L’expansion observée de l’univers indique que celui-ci était plus dense et plus chaud par le passé. Un certain nombre d’indications, notamment l’abondance des éléments légers (issus de la nucléosynthèse primordiale), indique que cette phase chaude a atteint au moins une température de 1 milliard de °C : c’est le Big Bang.

                          2 )
                          L’univers actuel comporte un grand nombre de structures comme les étoiles, les galaxies, les amas de galaxies et les superamas de galaxies : à grande échelle, il est homogène, mais est plutôt irrégulier à petite échelle. L’observation de l’univers 380 000 ans après le Big Bang, par l’intermédiaire du fond diffus cosmologique montre par contre que l’univers était à cette époque bien plus homogène qu’il ne l’est aujourd’hui. Le mécanisme d’instabilité gravitationnelle permet d’expliquer que les objets astrophysiques puissent éventuellement se former à partir d’une répartition de matière initialement peu inhomogène, l’effet attractif de la gravité ayant tendance à aider des régions plus denses que leur environnement à attirer la matière voisine. C’est donc progressivement que les grandes structures de l’univers se sont formées. Les détails de ce processus de formation des grandes structures dépend par contre de nombreux paramètres, en particulier les propriétés des formes de matière qui emplissent l’univers.

                          L’objectif d’un modèle cosmologique réaliste est donc de proposer un scénario qui permette de rendre compte le plus précisément possible de l’ensemble des observations. L’on distingue essentiellement deux étapes :

                           Celle qui relève de la cosmologie primordiale qui doit expliquer :
                           comment pendant le Big Bang l’univers a pu se trouver dans l’état très homogène que l’on observe par le fond diffus cosmologique,
                           pourquoi à cette époque de petites irrégularités existaient déjà,
                           comment les différentes formes de matière que nous connaissons (matière baryonique (c’est-à-dire les atomes), neutrinos, photons) ont pu être issus du Big Bang ;
                           Celle qui relève plus de la cosmologie observationnelle, qui doit expliquer :
                           la répartition actuelle des galaxies, amas et superamas de galaxies révélée par les catalogues de galaxies,
                           les propriétés physiques de ceux-ci (taille, masse, température, etc),
                           l’évolution de leur répartition que l’on observe en comparant la répartition actuelle de ces objets à celle qu’ils avaient par le passé en observant les époques plus anciennes de l’histoire de l’univers.

                          3 )
                          Les tests cosmologiques disponibles

                          Pour cela, un certain nombre d’observations sont à disposition :

                           la mesure de l’abondance des éléments légers : il est établi que quand la température de l’univers descend en dessous d’un milliard de degré, protons et neutrons qui existent alors se combinent pour former parfois quelques noyaux d’atomes à faible numéro atomique : deutérium, hélium et lithium : c’est la nucléosynthèse primordiale. L’abondance relative de ces éléments dit « légers » dépend des conditions physiques qui régnaient à cette époque ;
                           le fond diffus cosmologique, qui offre une photo de l’univers à l’époque où celui-ci est devenu suffisamment peu dense pour que la lumière puisse s’y propager librement (époque dite de la recombinaison, environ 380 000 ans après le Big Bang) ;
                           les observations des galaxies, amas de galaxies et super amas situés à différentes distances et donc vus à différentes époques,
                           la mesure de l’influence gravitationnelle de ceux-ci sur leur environnement par les effets de lentille gravitationnelle
                           la mesure de l’absorption par de la matière non concentrée dans les galaxies du rayonnement des quasars lointains (forêt Lyman-α),
                           la mesure du taux d’expansion de l’univers (la constante de Hubble), ainsi que de son évolution au cours du temps par l’intermédiaire de la distance de luminosité de certains objets comme les supernovae de type Ia.

                          Dans un avenir plus ou moins éloigné, il est envisageable d’observer d’autres phénomènes qui permettraient de sonder d’autres aspects de l’univers observable :

                           Le fond cosmologique de neutrinos, qui correspond à l’équivalent du fond diffus cosmologique, mais pour les neutrinos. Celui-ci a été émis bien plus tôt dans l’histoire de l’univers, une fraction de seconde après le Big Bang.
                           Le fond cosmologique d’ondes gravitationnelles, qui représente des ondes gravitationnelles primordiales issues de l’époque où des effets de gravité quantique se produisaient dans l’Univers. Il permettrait de sonder l’Univers à des époques encore plus anciennes.

                          _________________________________________

                          B )

                          Cet exposé me semble clair, cela ne veut pas dire qu’il soit exhaustif... et encore moins concluant pour la théorie, mais il a l’avantage d’exister !
                          A vos critiques -argumentées SVP- si vous en avez !

                          Merci d’avance

                          CQFD


                        • vote
                          toborr (---.---.177.59) 16 mars 00:17

                          Bonjour,
                          pour être réaliste, je dirais que le système cosmologique est la résultante d’une adaptation qui, elle-même modifie son environnement, comme c’est également le cas pour la vie terrestre.

                          À l’échelle de l’univers, articulé avec sa durée, il serait impensable de retrouver la source de chaque modification qui a mené à l’état actuel.
                          Remonter à un éventuel big-bang depuis la planète Terre est tout d’abords un énorme raccourci, car chercher à savoir comment s’est équilibré notre système solaire est déjà suffisamment ambitieux !

                          Je ne suis pas sûr que les questions fondamentales sur la nature de l’univers soient si fondamentales pour l’humanité. Les humains ont dus se poser plein de question sur le soleil et la lune, les planètes observables, les étoiles au même titre que les orages, les nuages. De là à penser galaxies puis univers, ce me semble surtout être un apport culturel incontournable.
                          De plus, que ce soit tel ou tel modèle qui colle à la réalité objective de l’univers ne change absolument rien à notre condition terrestre.

                          S’il faut s’en tenir à la linguistique, "univers" clos toute discussion : c’est l’ensemble le plus large. Trouver un big-bang et un "avant" ne fait qu’en accroître l’espace-temps. À quoi bon inventer le concept de "l’ensemble le plus large" si c’est pour chercher à le dépasser ?! C’est qu’on joue essentiellement sur les mots en les vidant de leur sens pour ouvrir sur de la recherche mystificatrice et subsidiée.


                          • vote
                            tobor tobor 16 mars 14:13

                            @toborr
                            Donc ce qui est vraiment faut, c’est en regard de l’hypothèse d’un big-bang, la croyance qu’une inversion vers la contraction de l’univers mène, à un big-crunch qui soit un retour à l’état initial du big-bang.

                            Chaque collision et ses conséquences ne s’opèreront jamais à l’envers pour mener à quelque-chose d’identique au point de départ (s’il devait y en avoir un)

                            CCQQFFDD


                          • 1 vote
                            aktarus89 (---.---.88.182) 16 mars 16:31

                            non ! pas un mythe mais une invention pour répondre a la question comment. quand tu peux voir que 5% de l univers, explique comment tu fais pour voire le point sois disant zéro. connerie sur extrapolation de pecno en chemise a carreaux. salut


                            • vote
                              Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 mars 20:38

                              aktarus89 (---.---.---.182) 16 mars 16:31

                              non ! pas un mythe mais une invention pour répondre a la question comment. quand tu peux voir que 5% de l univers, explique comment tu fais pour voire le point sois disant zéro. connerie sur extrapolation de pecno en chemise a carreaux. salut

                              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                              @aktarus89

                              Gaffe quand mème camarade, vous ne savez peut-être pas que vous contestez là les grandes prêtres de la "science sacrée moderne", avec notamment les équations d’Einstein... !... en plus sans vraiment argumenter ! On n’en a dégommé pas mal dans l’histoire pour moins que ça... !

                              Votre intervention, je pense que vous le savez, n’est pas du tout anonyme !

                              Merci

                              CQFD

                            

                            Ajouter une réaction

                            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès