• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ernst Zürcher, expert en langues des bois

Ernst Zürcher, expert en langues des bois

Ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois à la Haute École spécialisée bernoise, Ernst Zürcher nous invite à une promenade en forêt, en Lausanne, qui devient vite une leçon passionnante sur le cosmos.

 

 

 

Ernst Zürcher étudie plus particulièrement les structures temporelles des arbres (la chronobiologie). Il est l'auteur de nombreux articles scientifiques.

 

 

Tags : Etonnant Nature




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • 4 votes
    LUCA LUCA 17 juillet 14:45

    Comme je suis dans la branche si je puis dire et lorsque l’on diffuse ce genre d’excellents articles, ma présence ici prend tout son sens. Merci à l’auteur.



    • 1 vote
      Gollum Gollum 17 juillet 14:49

      Pas mal le titre smiley


      Sinon je réagis sur la vidéo 1 vers 3’40" le monsieur nous parle des celtes qui avaient une véritable vénération pour la nature..

      Vénération qui finit par mourir grâce au christianisme qui jugeait le culte de la Nature comme païen..

      On en déduit donc que l’on doit la pollution capitaliste actuelle au.. christianisme qui parvint à éradiquer cet amour de la Nature. smiley

      Alors quand je vois Pierre Hillard vitupérer ce retour du culte de la Nature soit disant encouragé par le NOM je vois rouge.. smiley

      Signalons quand même qu’il y eut des chrétiens qui renouèrent avec ce culte de la Nature, notamment Bernard de Clairvaux et tout le courant du christianisme dit celtique, dont procède notamment les romans de la Table ronde et du cycle du Graal, courant qui d’ailleurs renoua avec l’ésotérisme, avec le Temple chapeautant le tout. Ce qui bien évidemment, n’est pas un hasard. Le même Temple voué aux gémonies par le même Pierre Hillard, ce qui là encore n’est pas un hasard, et pour cause..

      Sinon, vidéo 2, j’ai été assez stupéfait par le lien chêne, planète Mars.

      Pour en revenir au christianisme, signalons un véritable retour à la nature de type taoïste qui est en train de s’instaurer un peu partout, je veux parler de la permaculture, révolution silencieuse, autrement plus importante que les guignoleries de la "dissidence", permaculture née dans les années 70, au même moment où le christianisme ancien mourrait grâce à Vatican 2.. Et je ne pense pas que ce soit un hasard non plus.

      Du reste c’est fou comme la disparition du christianisme réactionnaire qu’affectionne Hillard (et Soral) a permis l’émergence de tas de choses qui n’auraient jamais pu émerger autrement..

      • vote
        Ozi Ozi 17 juillet 17:30

        @Gollum :"Alors quand je vois Pierre Hillard vitupérer ce retour du culte de la Nature soit disant encouragé par le NOM je vois rouge"

        Son nom est assez révélateur du potentiel clownesque du personnage .. smiley

        .

        "Signalons quand même qu’il y eut des chrétiens qui renouèrent avec ce culte de la Nature, notamment Bernard de Clairvaux et tout le courant du christianisme dit celtique"

        En effet, on pourrait également citer Saint François d’Assise (patron des écologistes) pour son amour inconditionnel de la création sous toutes ses formes, des fleurs aux arbres, des oiseaux aux étoiles..

        Il est d’ailleurs amusant de constater actuellement la prise de conscience écologique de l’Eglise au travers du Pape François, naturellement ce dernier est perçu par la frange réactionnaire et les clowns habituels comme une diablerie du NOM .. smiley

        .

        "c’est fou comme la disparition du christianisme réactionnaire qu’affectionne Hillard (et Soral) a permis l’émergence de tas de choses qui n’auraient jamais pu émerger autrement"

        Yep, de la même manière que la fin de la domination sans partage des bactéries anaérobies il y a des centaines de millions d’années a permis l’émergence d’autres formes de vie plus complexes.. smiley



      • 1 vote
        wendigo wendigo 18 juillet 07:45

        @Gollum

         Hop hop hop ; je vous arrête là !
         qu’est ce que vous apportez comme crédit à hilard ? ce type n’a pas la science infuse, c’est juste un gars comme vous et moi qui au lieux de bajafer sur un forum, raconte ses lacune dans des bouquins et conférences et pour débiter quoi ? des trucs boiteux et majoritairement toujours la même chose. Il s’y connait en histoire, oui serte, mais l’histoire n’est pas aussi lisse qu’on le croit, il existe toujours plusieurs versions des faits ainsi que des versions occultées. Et puis une question, est ce qu’un gars aussi croyant est vraiment le mieux placé pour avoir un avis neutre, a t’il assez de distanciation ? La réponse est simple et limpide , NON ?
        C’est juste un catho qui défend son bout de quiche, c’est un peu une sorte d’antithèse de jacques Attali ; l’un dénonce le futur en regardant le passé et l’autre récuse le passé en regardant le futur. Les deux sont intéressants à écouter, mais aucun n’est parole d’évangile (enfin le mot est peut être mal choisi mais je crois qu’on me comprend smiley )
         Bon quant à soral ............... il était punk avant de trouver la foi ? ou c’est juste un surfeur qui planche sur des vagues à la mode et qu’on ne verra jamais sur le pipe ou backdoor. Je n’irais pas plus loin le concernant, ça entrerait dans un cadre plus psychologique en abordant un manque flagrant de reconnaissance de lui qui l’amène à porter des t.shirt revendicatifs comme un gamin de 15 ans et une démultiplication de l’égo qui en est burlesque. Ce qui n’empêche en rien un bon esprit d’analyse et une grande culture et chose appréciable (l’une des rares) un coté politiquement incorrecte respectable. Mais bon ce n’est pas ce qui va non plus lui permettre d’être honnête sur la vision concrète du rapport à la nature.
         Et puis c’est le coté paradoxale chez les curatons, le fait de dire que la nature est la création de dieu, mais qu’elle est l’incarnation du diable . Ces gens là ne sont pas à une contradiction prêt vous me direz.
         Ils n’ont pas compris qu’être adepte de la nature peut aussi rimer avec être anti N.O.M.
        Allez demander à Attali ce qu’il pense de la nature, ce gars là n’est pas foutue de faire la différence entre une botte de radis et une botte en caoutchouc !


      • vote
        Gollum Gollum 18 juillet 09:21

        @wendigo

        Mais je n’apporte pas spécialement de crédit à Hillard, moi…

        Je lui suis même assez opposé.

        Quant à Soral il s’appuie sur la frange catholique extrême pour des raisons politiques car il ne voit pas de courant capable de s’opposer au NOM autre que ce courant là..

        Et je pense qu’il fait ici une grossière erreur.

        Si pour échapper au NOM il faut revenir à l’ancien système de l’Église réactionnaire toute puissante je dis : pas question.

        Du reste, je suis bien persuadé que c’est la toute puissante Providence qui nous a débarrassé de tout ça, c’est pas pour que ça revienne..

        Bref, faut faire du neuf. smiley

        Sur le retour à la Nature avec un grand N comme on voit d’ailleurs cela chez les peuples primitifs (enfin dits tel par vous savez qui..) je suis à 100% pour.

        D’ailleurs si j’ai toujours été, à la fois, anti Rome papale, et anti ordre mondial occidental capitaliste, c’est bien par mon côté celte, qui n’a jamais pu être annihilé chez moi...


      • vote
        Gollum Gollum 18 juillet 09:27

        @Ozi

        Il est d’ailleurs amusant de constater actuellement la prise de conscience écologique de l’Eglise au travers du Pape François

        Oui, bon, on va pas cracher dans la soupe.. M’enfin, comme toujours avec Rome, ça arrive bien tard, et même trop tard

        Et ce que je constate c’est que l’Église arrive toujours après la bataille quand tous les autres ont déjà plus ou moins évoqué les problématiques..

        On se demande d’ailleurs quand Rome sera capable d’anticiper quoi que ce soit et d’être réellement un phare..

        Si, ils ont été capables d’être contre le communisme assez avant tout le monde. Mais bizarrement contre le capitalisme, non.. Cherchez l’erreur.


      • vote
        wendigo wendigo 18 juillet 10:58

        @Gollum

         Nous sommes en complet accord sur ce point, même si je ne me dis pas Celte étant Slave, mais plutôt Païen, puisque c’est une philo païenne ou du moins l’une des philo païenne et que ce mot "païen" visiblement emmerde le monde. smiley
        La nature est parfaite la combattre est stupide, faire avec est à mon sens plus d’avenir, les curés et les banquiers (appelons un chat un chat) eux voit la nature comme un produit exploitable, mis là juste pour combler nos désirs délirants et passer nos caprices ; "le don de dieu et l’erreur de la nature" je n’ai jamais rien entendu de plus con, hors mis peut être dans la bouche du banquiers qui lui parle de "croissance" !
        Mais bon, les anciens disaient à juste titre "la nature reprend toujours ses droits" autant dire que les uns comme les autres ne sont que juste emmerdants momentanément, jusqu’au retour de bâton .


      • vote
        Ozi Ozi 18 juillet 12:46

        @Gollum :"Oui, bon, on va pas cracher dans la soupe.. M’enfin, comme toujours avec Rome, ça arrive bien tard, et même trop tard"

        Et rien ne nous dis que se soit pérenne, tentative évidente de renaissance d’une institution politico-religieuse, louable dans sa nouvelle orientation (écologie, s’occuper des humbles..) mais caduque dans le sens l’histoire, la fin des intercesseurs entre l’homme et le divin est déjà programmée, ainsi va l’évolution..


      • 1 vote
        Ozi Ozi 18 juillet 12:58

        Pour revenir au sujet, et pour ceux qui ont un peu de temps, un entretien intéressant avec Ernst Zürcher : https://www.youtube.com/watch?v=7qC8p7HEHRU
         smiley


        • 2 votes
          Gollum Gollum 18 juillet 15:21

          @Ozi

          Houlà une heure et demi.. Bon, comme ce genre de sujet m’intéresse de plus en plus je vais faire l’effort.

          Et comme je suis bien parti pour ma critique de ce qui est biblique je signale que la permaculture est en train de faire mentir le vieil adage biblique. 

           Petit rappel (Genèse (3,17-19)) : 

          Et à l’homme il dit : "Parce que tu as cédé à la voix de ton épouse, et que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais enjoint de ne pas manger, maudite est la terre à cause de toi : c’est avec effort que tu en tireras ta nourriture, tant que tu vivras. 18 Elle produira pour toi des buissons et de l’ivraie, et tu mangeras de l’herbe des champs. 19 C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, - jusqu’à ce que tu retournes à la terre

          Or la permaculture c’est justement avoir une abondance de légumes et de fruits, et ce avec peu d’efforts, mais beaucoup d’observation..

          Encore un truc biblique foireux.. décidément.. smiley


        • 1 vote
          Gollum Gollum 18 juillet 19:00

          @Ozi

          J’ai presque fini.. Franchement c’était passionnant ! Je recommande chaudement.

          Je crois qu’il n’y a pas révolution plus importante actuellement, relativement silencieuse, que ces nouvelles visions de la nature, absolument réconfortantes de surcroît, et qui montrent que la nature communique de partout, champignons avec racines, les arbres arrivant à modifier localement le climat afin de bénéficier de la pluie.. Bon j’en oublie, mais c’est autre chose que les visions mécanistes de la nature machine du XIXème siècle.. smiley

          Avec la potentialité d’édéniser la terre à plus ou moins brève échéance. Et c’est fou ce que les choses vont vite en ce moment.

          Bon ça n’empêchera pas la catastrophe à court terme mais pour les survivants ça va être le pied.


        • vote
          yoananda yoananda 18 juillet 19:09

          @Gollum
          c’est le paradoxe de notre époque : pour les gens qui savent en profiter, Internet est une bénédiction de connaissance. Pour les autres, c’est un amplificateur de connerie.

          Je ne suis pas sûr que les survivants soient les meilleurs humains qui resteront, ceux ayant accumulés/transmis le meilleur de tout ça (et s’ils arrivent à se préserver dans le merdier, chapeau bas), mais bon ...

          La connaissance se perds, il ne faut surtout pas croire que c’est un processus d’accumulation irréversible. Si Internet foire un jour, tout ça sera très vite oublié définitivement. C’est déjà arrivé par le passé des pertes de ce genre (semble-t-il).


        • vote
          Gollum Gollum 19 juillet 08:36

          @yoananda

          Je ne suis pas sûr que les survivants soient les meilleurs humains

          Les survivants seront hors des villes. Or 90 % des permaculteurs sont hors ville parce que ce sont des gens qui ont décidé de rompre avec le système.. En plus ce sont les mieux armés pour arriver à se nourrir sans apports extérieurs.

          Mais bien évidemment tout dépendra du degré de destruction..


        • vote
          yoananda yoananda 19 juillet 08:38

          @Gollum
          je crains que ceux qui survivrons seront juste ceux qui sont prêt à faire ce qu’il faut pour cela. 

          Les gentils sédentaires spirituels faces aux hordes de pillards nomades échappés des villes ...

          Je vois mal dans quel scénario les "meilleurs" puissent survivre mieux que les autres (les "cruels") à vrai dire. Mais bon ...


        • 1 vote
          Carmela Carmela 18 juillet 22:44

          @ Tous

          Bonsoir,

          Merci Ozi pour cet écosystème forestier en partage et efficient dans "son vivre ensemble"
          (..Juste un petit mot sur P. Hillard... fait sa part d’éclaireur smiley Et c’est bien aussi !)

          Par ailleurs, les propos tenus sur ce fil témoignent "beau"de la Nature et j’ai envie d’agrémenter par cette petite merveille écrite par Didier Van Cauwelaert "Le journal intime d’un arbre" :
          http://www.michel-lafon.fr/livre/958-Le_journal_intime_d_un_arbre.html
           
          Et si vous avez un peu de temps pour vous plonger dans cet exceptionnel documentaire :
           "Le Vaudois Kim Pasche vit la plupart du temps dans les forêts du Nord-Ouest canadien. Désireux de s’affranchir de sa dépendance du monde moderne, cette expérience a radicalement modifié sa vision de la durabilité de notre société."

          http://echelledejacob.blogspot.fr/2017/07/kim-pasche-lhomme-qui-vit-au-fond-des.html

          Bonne soirée,
           


          • vote
            yoananda yoananda 19 juillet 00:02

            ça a l’air passionnant !! merci pour le partage.


            • 1 vote
              guepe guepe 19 juillet 00:04

              Mouais.... l’éloge de la Nature pourquoi pas ? Mais de quelle Nature parle t-on ?

              Contrairement à ce que je lis sur ce fil, la Nature est quelque chose de très bien vu chez la plupart des personnes. Pourtant, c’est une nature dégradée qui est proposée à chaque fois, une Nature vue comme "bienveillante". Mais cette image bienveillante n’est pour moi, qu’une création de ce fameux "capitalisme moderne".
              Dans les forets, avant, il y a des loups et des ours et meme des lions. Qui ne sont pas d’un naturel sympathique avec les humains. La nature, ce sont aussi les champignons et fruits venimeux et les bactéries comme le tétanos éradiqué. Ca n’a rien de bienveillant.

              Et je trouve qu’il y a aussi une idéalisation de la vie en tribu. Les tribus gauloises ( avant le contact avec rome ) se faisaient la guerre constamment et il n’y avait aucune loi, aucun code d’’honneur pour les empecher des massacrer les prisonniers ou violer les femmes.

              Regardez comment vivent les grands mammifères dans la nature. Ils sont territorialistes, solitaires ou réduit à une meute. Les suricates sont meme beaucoup plus violent que les humains dans leur rapport.


              • vote
                yoananda yoananda 19 juillet 00:45

                @guepe
                remarque pertinente : la nature n’est pas "gentille". C’est d’ailleurs pour ça que le combat contre elle s’est institué.

                Survivre contre les éléments, les animaux, les maladies n’est pas de tout repos.

                Cependant, oui, il y a de la beauté dans la nature, il y a de la force, et surtout, nous en faisons partie que nous le voulions ou non. Je pense, à titre personnel, que c’est surtout nous qui devrions être bienveillant envers elle.

                Je ne sais pas résoudre le paradoxe du fait qu’elle veuille nous "bouffer" (littéralement) et qu’on doit néanmoins la respecter, voire l’admirer, mais il me semble que le rejet pur et simple, le combat, n’est pas bon non plus, surtout parce qu’on est en train de gagner ...


              • 1 vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 juillet 06:25

                @yoananda
                Est ce que la maladie vient de la nature ? C’est une question profonde. A priori, la nature, elle, n’est pas malade car elle équilibre naissance et mort des individus et des espèces. Et c’est encore plus mystérieux si on envisage sa vie sous son aspect minéral ou plus encore particulaire, car alors c’est l’univers entier qui devient vivant (comment penser qu’une étoile n’est pas vivante ?) Dans une pensée d’inspiration chinoise, on aurait tendance à dire que toute guérison vient de la nature (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de poison ou de danger dans la nature... comme il peut d’ailleurs y en avoir dans un hôpital). Mais l’Occident chrétien a développé l’idée que la nature a été précipitée dans la chute de l’Adam originel, ce serait donc une nature déchue, d’où la détestation du naturel et du corps. Paradoxalement, c’est sur cette haine de la matière que le matérialisme s’est développé. Du point de vue taoïste, le corps en santé est celui qui reflète l’équilibre de l’univers en s’accordant avec ses rythmes et avec sa fluidité énergétique. Mais ce genre de "chinoiserie" constitue un charabia abscons et irréel pour le médecin mécaniste. 


              • 2 votes
                Gollum Gollum 19 juillet 09:01

                @guepe

                la Nature est quelque chose de très bien vu chez la plupart des personnes. 

                Bof. Elle est bien vue mais il s’agit juste d’une idéalisation, d’un fantasme. 

                Mais la nature n’est pas connue, ni vécue de façon intime. 

                Le bobo s’en sert pour ses loisirs en faisant du VTT en forêt après avoir amené son VTT avec son 4x4. Mais ça s’arrête là.

                Une caissière de supermarché actuellement n’est même plus capable de reconnaitre des petits pois ou quelle catégorie de salade elle a entre les mains..

                Les gosses ne savent pas que le lait vient de la vache..

                Etc..

                Mais cette image bienveillante n’est pour moi, qu’une création de ce fameux "capitalisme moderne". 


                Alors là je m’inscris en faux. Je pense que cette image bienveillante est toute récente et participe du marketing, de l’enfumage pour brosser le bobo dans le sens du poil..

                Mais le Capitalisme date du XIXème siècle et là c’est l’image d’une nature à mater, exploiter, dangereuse, hostile, et j’en passe, qui était véhiculée.. Image d’ailleurs sans doute liée à la notion de nature déchue liée au péché originel.

                Or les études scientifiques ont complètement mis à mal cette image d’une nature hostile.

                Certes il y a de la prédation (loups, ours, lions) mais dans le fond il y a quasiment tout autant de coopération et peut-être même plus, que ce que l’on croyait avant.

                Enfin, on croyait la nature ingrate, hostile à l’homme, incapable de donner (relire là-dessus mon verset biblique) or la permaculture démontre tout l’inverse, qu’avec de l’observation et de la jugeote on peut avoir une fertilité surabondante..

                C’est d’ailleurs à cause de la vision d’une nature hostile et ingrate que l’agriculture moderne utilise force engrais et pesticides. Engrais pour pallier au côté ingrat de la terre, pesticides pour lutter contre les vilains prédateurs qui veulent détruire ma récolte..

                Là aussi la permaculture s’inscrit en faux. Pas besoin d’engrais si l’on sait enrichir le sol grâce aux champignons mycorhyzes , au BRF en utilisant du paillage.. Pas besoin de pesticides si on cultive en dispatching les cultures avec biodiversité maximale..

                Bref, pour faire court, la nature est beaucoup moins hostile que le monde chrétien ne l’a dit (on peut pas trop savoir ce que les celtes en pensaient vu qu’il n’y avait pas d’écriture celte et qu’ils ont été envahis et domestiqués)..

                Quant aux peuplades vivant au contact des loups et ours, par exemple les Indiens d’Amérique du Nord, je suis bien persuadé qu’ils voudraient revenir à l’époque bénie où ils étaient les rois de leur espace vital avant que l’homme blanc leur apporte les "bienfaits" de la civilisation..

                On peut d’ailleurs se reporter à la vidéo longue proposée par Ozi, chez Kokopelli, où ils évoquent la productivité en riz en Inde avant colonisation par rapport à l’époque actuelle.. Perte de productivité colossale, comme perte de biodiversité colossale.. CQFD comme dirait un grand philosophe (non, non, c’est pas Mao, il s’agit de Spinoza.. )

                On s’achemine à plus ou moins long terme vers une catastrophe d’ampleur planétaire, une famine gigantesque, quand les sols seront complètement massacrés, pollués par des tonnes de produits déversés..


              • 1 vote
                yoananda yoananda 19 juillet 09:07

                @Gollum
                "C’est d’ailleurs à cause de la vision d’une nature hostile et ingrate que l’agriculture moderne utilise force engrais et pesticides."

                D’après ce que je sais tout découle surtout de la mécanisation en premier lieu. La permaculture n’est pas mécanisable. La mécanisation implique de grandes surfaces de plantes identiques, ce qui les fragilise elles et le sol et donc ce qui implique engrais et pesticides.

                On produit moins au m2, mais plus par personne.

                Quand à la permaculture, tu pratiques ? j’ai l’impression que tu idéalise ça un peu quand même. Non pas que j’en rejettes les principes, mais que ce n’est pas toujours si simple que dans les vidéos promotionnelles ou les stages WE découverte.

                Attention, je ne suis pas contre, mais il y a encore du boulot avant qu’elle ne tiennent toutes ses promesses.


              • 1 vote
                Gollum Gollum 19 juillet 09:24

                @yoananda

                Non il n’ y a pas de boulot pour qu’elles tiennent ses promesses. D’une part c’est pas récent, ça date des années 1970 on a donc presque un cinquantenaire de vision de la chose.. D’autre part je me fous des stages (où c’est vrai il y a souvent des arnaques comme tout phénomène de mode engendre) mais il existe des vidéos sur youtube où l’on peut constater à quel point cela marche très bien.

                La productivité est supérieure à la production mécaniste. Voir la ferme du Bec Helloin en Bretagne ou encore les miracles opérés par Pascal Poot (bien envie de mettre ça sur Avox d’ailleurs).. Je connais aussi des vidéos d’un type qui habite en ville avec un très petit jardin et qui se nourrit de façon exclusive de ce jardin, et ce toute l’année.. !

                Mais le mieux serait que les gens se remettent au potager individuel basé sur ces principes là, car assurer sa propre alimentation soi-même c’est le meilleur moyen d’échapper au totalitarisme marchand.. plutôt que de voter pour Mélenchon.. smiley

                Sinon, non, je ne pratique pas encore, mais c’est en cours… smiley

                Autre chose : gros avantage avec zéro pesticide, donc capital santé augmenté, avec des légumes frais qui ont donc des capacités alimentaires supérieures, plus une biodiveristé bien supérieure que ce que l’on trouve dans un hypermarché (où ce sont toujours les mêmes légumes qui tournent)..

                Sans compter les autres aspects : zéro transports, etc.. 


              • 1 vote
                Zatara Zatara 19 juillet 10:19

                @Gollum

                Certes il y a de la prédation (loups, ours, lions) mais dans le fond il y a quasiment tout autant de coopération et peut-être même plus, que ce que l’on croyait avant.

                https://www.youtube.com/watch?v=Vbp7pqolp3U

                http://www.ferus.fr/actualite/l-importance-ecologique-des-grands-predateurs-sur-nos-ecosystemes


              • vote
                Zatara Zatara 19 juillet 10:23

                @Gollum
                alors après, certains vont se risquer à faire des parallèles hasardeux avec le monde de la finance, histoire de bien assoir cette idée de "main de dieu" ou de loi de la nature, de la jungle, toussa, toussa.... Autant placer, disons, 10 000 loups dans un enclos de 100km² et patienter 1 mois, histoire de voir le résultat global.....


              • 2 votes
                Gollum Gollum 19 juillet 10:28

                @yoananda

                D’après ce que je sais tout découle surtout de la mécanisation en premier lieu.

                Pas faux non plus. Et cela vient du mécanicisme lié à la vision capitaliste et matérialiste. Or le vivant est ce qui s’oppose le plus à cette vision des choses. C’est pour cela que le monde agricole est le secteur qui souffre le plus du mécanisme.. Au XIXème sicle ce furent plutôt les ouvriers dans les usines à cause du taylorisme et de l’homme ramené à l’état de robot..

                Aujourd’hui ce sont les paysans. Paysans qui n’ont d’ailleurs plus aucun lien réel avec le vivant, ce sont de simples ouvriers gestionnaires de surfaces agricoles qu’ils massacrent avec leurs engins en s’endettant de façon monstrueuse au profit du système financier.. Et en fin de parcours, suite à un endettement colossal, c’est le suicide.. Voilà la triste réalité.


              • 1 vote
                Gollum Gollum 19 juillet 10:32

                @Zatara

                Oui je connaissais le rôle des prédateurs, merci. 

                En fait, jamais rien n’est inutile dans la nature.. Mais les gens à paradigme matérialiste n’aiment pas ces façons de voir car elles accréditeraient l’idée que tout est finement agencé, trop intelligent, trop bien ordonné, etc.. smiley


              • 1 vote
                yoananda yoananda 19 juillet 10:44

                @Gollum
                "Et en fin de parcours, suite à un endettement colossal, c’est le suicide.. Voilà la triste réalité."

                Oui, et probablement aussi parce que l’exposition aux pesticides ça attaque la santé à force.


              • vote
                yoananda yoananda 19 juillet 10:49

                @Gollum
                on en reparle quand tu auras pratiqué.


              • vote
                yoananda yoananda 19 juillet 10:50

                @yoananda
                PS : oui je connais ces vidéos sur la permaculture.


              • vote
                Gollum Gollum 19 juillet 12:24

                @yoananda

                on en reparle quand tu auras pratiqué.


                Pourquoi moi ? Si j’échoue c’est que j’aurai mal appliqué le truc, si je réussis tu voudras demander à quelqu’un d’autre pour confirmer ?

                Moi les cas que j’ai vu sur Youtube ça me suffit c’est suffisamment explicite, en plus ils sont suffisamment nombreux, c’est pas quelqu’un plus doué que les autres ou qui aurait eu de la chance...


              • vote
                yoananda yoananda 19 juillet 12:36

                @Gollum
                pourquoi toi  ?

                parce que c’est à toi que je parle ! lol

                C’est toi qui, selon moi, est dans la phase "euphorique c’est trop génial faut que j’en parle" qui se calme un peu une fois qu’on pratique smiley lol

                Tu te trompes si tu crois que je t’ai répondu ça parce que je voudrais démonter la perma. Pas du tout. Je ne suis pas dans un jeu réthorique.

                Moi je trouve la permaculture très bien, et j’encourage les gens à ... la pratiquer ! lol (n’est-ce pas ce que je t’ai proposé ?)

                Si tu perçois une sorte d’opposition de ma part, ce n’est pas contre la permaculture, mais contre "internet" et ses effets sur notre cerveau (en l’occurrence s’emballer un peu trop vite après avoir vu 2/3 vidéos bien foutues).


              • vote
                Gollum Gollum 19 juillet 13:14

                @yoananda

                Non mais d’accord.. smiley J’ai bien senti que tu en avais contre Youtube et les déformations éventuelles.. 

                Mais je me permets de penser que je suis suffisamment formé pour faire la distinction entre des vidéos attrape couillon et celles vraiment sérieuses. Sans compter que je ne me suis pas contenté de vidéos, j’ai pas mal potassé.. Quant aux vidéos c’est pas 2 ou 3 là non plus, c’est beaucoup plus… smiley L’autre, comme si j’allais me faire un jugement sur 2 vidéos.. smiley

                En général quand je parle de quelque chose c’est que j’y ai passé pas mal de temps dessus. C’est une règle de déontologie.

                D’autre part je ne m’emballe jamais.. Je suis un animal à sang froid. Et prudent smiley

                Si j’en parle c’est parce que je pense, et j’ai de très bonnes raisons pour cela, que c’est une révolution fondamentale, sans doute la plus importante de ces dernières années..

                Autrement plus importante comme révolution que n’importe quelle révolution politique..

                Mais si tu préfère jouer au sceptique libre à toi. smiley

                Et encore une fois si j’échoue, je ne vais pas me calmer suite à la dure réalité de la pratique.. Non, c’est tout simplement qu’il y a quelque chose que je n’aurai pas bien capté et donc je reprendrai tout à zéro tout simplement.. smiley


              • vote
                yoananda yoananda 19 juillet 13:56

                @Gollum
                je pense quand même que tu t’es emballé un peu smiley

                Je suis cependant d’accord avec toi sur le caractère révolutionnaire de la perma (tout comme celui des logiciels libres par exemple) et j’espère qu’il se répandra.

                "la révolution d’un seul brin de paille" smiley


              • 1 vote
                guepe guepe 19 juillet 19:01

                @Gollum

                D’accord avec vous, c’est vrai que j’ai dressé un tableau un peu "hostile" de la nature mais c’était pour dire que la nature n’était pas quelque chose de bonne ou de mauvaise pour l’homme alors qu’elle est souvent idéalisée comme sans danger par certains écolos.

                D’accord, sur la coop, qui est très présente dans la nature mais assez méconnu, c’est vrai que c’est moins sensationnel que ça.

                @Qaspard

                La vie est considérée comme quelque chose de sacré qu ’il faut absolument préserver en Occident. Vision qui vient en partie des religions. Du coup, pas étonnant que ces médecins cherchent à sauver à tout prix. Je ne pense pas que la vision mécaniste du "corps" est joué beaucoup la dessus. Vision qui est dépassé, on ne voit plus du tout le corps comme la " chaudière" dont parlait Descartes en médecine.


              • 1 vote
                le celte le celte 19 juillet 08:05

                Ernst Zürcher est l’auteur du livre Les Arbres, entre visible et invisible 

                Extrait du livre Les Arbres, entre visible et invisible : 

                « Lorsqu’on côtoie l’arbre, on devient comme lui un canal où transite et se transforme tout ce qui le traverse et passe à sa portée. Comme lui on se transforme et on se renouvelle, on corrige la perception que l’on peut avoir des choses et, comme les arbres qui changent tout ce qu’ils touchent, on change aussi les autres et le regard qu’ils portent et sur ces êtres indicibles, et sur la nature dont ils sont la figure la plus emblématique. On touche alors au plus profond de la nature humaine, dans le regard qu’elle porte sur la nature qui la contient, et dans la manière dont l’humanité imagine et choisit le paysage dans lequel elle vit. Les arbres nous racontent de fait notre propre histoire ».

                © éditions Actes Sud (p.234, extrait de la postface de Bruno Sirven © éditions Actes Sud 


                Attention, sublimer l’esthétique, s’extasier ou s’émouvoir sont de puissantes émotions humaines voilant de leur linceul la réalité, la neutralité, l’apathie et bien évidemment le "mécanisme machiavélique" générant l’expansion de notre si charmante Nature.

                Merci pour le partage, super sujet !




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès