• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Farida Belghoul : La décadence de la théorie du genre

Farida Belghoul : La décadence de la théorie du genre

La théorie du genre est enseignée à des groupes d'élèves tests cette année, avant d'être étendue à tous les élèves dès la rentrée 2014.

Farida Belghoul explique les bases idéologiques de la gauche ayant amené à cet "enseignement" de l'éducation nationale.

 

Télécharger le rapport Teychenné (pdf) - « Discriminations LGBT-phobes à l'école : état des lieux et recommandations — Rapport de Michel Teychenné à Monsieur le ministre de l'Éducation nationale — Juin 2013 » : http://cache.media.education.gouv.fr/...

Télécharger le document du SNUipp (pdf) - « Éduquer contre l'homophobie dès l'école primaire » :http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document...

 

Tags : Education Enseignement




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • 19 votes
    maQiavel machiavel1983 16 novembre 2013 12:29

    Entretient intéressant Nora , merci du partage.

    Franchement elle m’ a fait peur sur l’ école , ça devient vraiment dangereux d’ envoyer ses gosses à l’ école aujourd’hui apparemment , on leur met n’ importe quoi dans la tête ...

    • 9 votes
      Jean Rigole Jean Rigole 16 novembre 2013 12:49

      Après nous avoir conté par le menu l’arnaque de SOS Racisme (Jacques Attali, UEJF, Julien Dray, Jean-Philippe Désir...) avec la récupération de la marche des Beurs de 1983, Farida s’attaque à la théorie du genre de nos élites socialistes du Grand Orient. Excellent !
       
      J’avais mis un lien sur cette analyse dans l’article « Vincent Peillon et sa religion de la laicïté, nouvelle croisade anti-catholique », récemment censuré !


    • 1 vote
      Jean Rigole Jean Rigole 16 novembre 2013 12:55

      Me suis trompé de lien « réagir à », sorry machiachel1983.
      Y-a-t-il un webmestre sur ce site ?  smiley


    • 2 votes
      Nora Inu Nora Inu 16 novembre 2013 17:34
      Machiavel ,

      Moi aussi ça m’a fait peur .
      Si j’avais des gosses , je ne les enverrai vraiment pas dans "l’éducation nationale" .

    • vote
      LadyFel 16 novembre 2013 14:18

      Vu que la seule raison d’être de l’école, c’est l’instruction.... personne n’est obligé d’accepter le formatage de ses enfants avec ce genre de théorie fumeuse, mais destructrice... On peut toujours aller voir ailleurs. 


      • 4 votes
        maQiavel machiavel1983 16 novembre 2013 15:00

        Ce serait bien qu’ on puisse le faire , "voir ailleurs".Cela est il seulement possible ?



      • 1 vote
        LadyFel 16 novembre 2013 15:29

        Do it... moi je l’ai fait, et je connais des centaines de personnes qui l’on fait. Avec succès. 


      • 2 votes
        maQiavel machiavel1983 16 novembre 2013 15:32

        Ah bon ? Comment faites vous ?


      • 3 votes
        LadyFel 16 novembre 2013 16:10

        Moi j’ai choisi l’instruction en famille, jusqu’à ce que mes enfants décident eux-même d’entrer au lycée, en première... C’est le cas le plus fréquent chez les enfants non scolarisés...


        Mes frères et soeurs : 

        - mes neveux ont été scolarisés en secondaire dans un établissement sous contrat de prestige, après une scolarité primaire dans le public., suite à un constat défavorable à la mixité sociale.
        - ma nièce : elle vient ce mois-ci de quitter le collège public, suite à une entrevue avec un principal qui a affirmé à sa mère " il faut que votre fille apprenne à s’ennuyer"... Dans l’établissement sous contrat qui l’accueille, elle a été admise dans la classe supérieure.. 

        Je ne vais pas vous détailler toutes les parades possibles, telles que je les connais, mais j’affirme que, chacun a une solution à sa portée, il suffit de réfléchir et d’être déterminé ; 

      • 1 vote
        maQiavel machiavel1983 16 novembre 2013 20:26

         

        Intéressant !

        - Moi j’ai choisi l’instruction en famille, jusqu’à ce que mes enfants décident eux-même d’entrer au lycée, en première... C’est le cas le plus fréquent chez les enfants non scolarisés...

         

        R /Mais vous avez le temps ? Si c’est le cas c’est parce que vous avez de l’argent non ?

        a. Si oui, quand on est un prolétaire obligé de vendre sa force de travail 8 à 9 heures par jour comment on fait ?

        b. Si non comment faites-vous ?

        -mes neveux ont été scolarisés en secondaire dans un établissement sous contrat de prestige

        R /Qu’est ce que c’est ?

        - ma nièce : elle vient ce mois-ci de quitter le collège public, suite à une entrevue avec un principal qui a affirmé à sa mère " il faut que votre fille apprenne à s’ennuyer

        R / smiley


      • 2 votes
        LadyFel 16 novembre 2013 21:52

        La plupart des parents non sco... vivent la décroissance au quotidien...en clair ils vivent avec la moitié des revenus d’une famille sco... et ec quelque soit leur statut social... alors soit un parent ne travaille pas, soit les deux diminuent de moitié leur temps de travail et le revenu qui va avec... Il y a aussi un bon nombre de personnes qui vivent en auto-suffisance, loin des villes. 



        Un établissement privé sous contrat de prestige... Qu’est-ce que c’est ? une enseigne, si je puis dire, qui dans toute la France truste les meilleurs résultats non seulement au bac mais aussi à les entrées des Grandes Ecoles...reportez-vous aux pages officielles, vous trouverez.... je vais quand même pas faire de pub...

        Sinon, je trouve tragique qu’on traite les enfants comme l’ont été non seulement ma nièce mais mon aîné... C’est vraiment éteindre une personne.... je me doute que des milliers d’enfants subissent le même régime... je ne peux qu’encourager les familles à se rebiffer avec les moyens dont elles disposent.

      • vote
        LadyFel 16 novembre 2013 21:53

        ..aux entrées...


      • 1 vote
        pegase pegase 17 novembre 2013 15:15

        Hier, j’ai questionné une copine qui est instit dans mon village, rien à changé selon elle, ils enseignent comme avant, donc pas de théories du genre à la petite école ...


        Ce qui ne veut pas dire que c’est partout le cas ! 

      • 10 votes
        concombres 16 novembre 2013 14:24

        athéisme = illetrisme = transexualité
        merci farida
        merci ER qui sait bien s’y prendre pour réveiller nos instincts conservatistes


        • 2 votes
          TZ TZ 22 novembre 2013 13:41

          Oui, sauf que Mme Farida a une forte tendance à imposer sa vue sans que les événements ne prouvent son discours.
          .
          J’ai été à l’école primaire publique, et jamais on ne m’a "forcé" à être athé.
          .
          A partir du premier constat fallacieux sur Jules Ferry qui aurait imposé l’athéisme, difficile de continuer l’interview, et pourtant la théorie du genre est bel et bien une infamie.


        • 2 votes
          LadyFel 16 novembre 2013 14:26

          PS : Il serait quand même temps, un siècle après, de dénoncer l’endoctrinement républicain des hussards noirs, qui aboutit à la catastrophe de 14-18... et ces 1 397 800 soldats tués, 300 000 morts civils et ces 4 266 000 soldats blessés... pour une population de 39,6 millions de Français... 


          • 3 votes
            funambule funambule 16 novembre 2013 16:25
            Enfin, l’école essaye d’apprendre à remettre en cause les catégories au lieu de simplement s’y conformer et de s’y soumettre.

            L’école doit former le sens critique et pas de conforter des stéréotypes.
            La théorie LGBT n’est pas prescriptive.
            Déconstruire les modèles, ce n’est pas interdire de les suivre, mais laisser le choix de les suivre ou non.

            • 9 votes
              fawkes 16 novembre 2013 17:47

              Salut funambule,
              Ce n’est pas à l’école d’apprendre celà à mes enfants à un age aussi précoce. Mais à sa famille plus tard et à sa demande dans le cadre d’un dialogue sain entre parents et enfants. Point barre. Je me souviens de mes cours de Sciences Naturelles de 4e (en 1984) où l’on parlait de la sexualité hétérosexuelle dans le cadre de la reproduction. Point d’homophobie mais juste un constat biologique. La différence des sexes sert à créer la vie.

              Les catégories existent dans tous les domaines de la vie. Il faut l’accepter parfois quand l’injustice n’est pas le lot quotidien de telles catégories. Et arrêter de confondre égalité et normalisation.

              On est passé d’une loi interdidant les actes homophobes, ce que je comprends en termes humains et philosophiques. Là où je comprends moins, c’est que maintenant on en fait la promotion en plein jour. Le truc vient de se retourner, et si l’on proteste contre cette propagande, on est alors traité d’homophobe. Ce qui est tout aussi manipulatoire. Surtout sur des enfants.

              Funambule, faites attention, le fil de cette question peut être glissant.


            • vote
              funambule funambule 16 novembre 2013 21:35
              à fawkes :

              Honnêtement, je ne sais pas à quel âge on apprend quoi, je ne prend en compte que ce que dit Farida Belghoul.
              L’école peut essayer de compenser les stéréotypes véhiculés par les séries télés pour enfants, où l’on appelle "papa" un chien, ou un canard (du moment que c’est un mâle).
              "papa" et "maman", pour les petits enfants, ont des significations sociales, avant d’avoir une signification sexuelle, de procréation, ou même de genre.

              La différence des sexes est une manière de créer la vie, parmi d’autres. L’école doit donc par exemple corriger cette croyance selon laquelle "la différence des sexes sert à créer la vie".

              Mais rien n’empêche les parents de faire part de leurs croyances à leurs enfants, ni dans cette matière, ni en astronomie, ni en mécanique des fluides.

              Quand des livres pour enfants parlaient d’enfants orphelins, est-ce que quelqu’un s’offusquait en faisant semblant de comprendre que ces livres prônaient l’assassinat des parents ?

              Si ça peut apparaître comme une promotion, personne n’interdit aux parents de corriger le tir, comme ils doivent le faire sur tous les sujets, y compris sur la matière à dormir debout. L’histoire.

              Quand à se faire traiter d’homophobe si l’on n’est pas d’accord, je ne sais pas par qui, je ne suis pas porte parole des fantômes.
              Une insulte ne manipule pas, de façon générale, mais c’est l’occasion de discuter. 
              Ca apprendra aux enfants qu’une insulte n’a pas pour fonction de clouer le bec de son interlocuteur.
              Encore une information que les parents ne donnent pas, faut-il que ce soit l’école qui le fasse ça aussi ?



            • 6 votes
              ffi 17 novembre 2013 03:24

              L’éducation aurait pour rôle de déconstruire les catégories... d’enfants qui n’en ont pas encore ?
               
              Bizarre comme idée.
               
              Ces catégories que les enfants n’ont pas, ce sont celles des parents...
               
              Si l’école consiste ainsi à déconstruire en classe ce que les parents construisent à la maison, alors son but est de briser la transmission familiale.
               
              L’école n’est donc plus un service public, car elle ne sert pas de point d’appui aux familles.
              Au contraire, elle se sert des gosses pour influencer les familles.
               
              L’école ne vient pas conforter l’autorité parentale. Elle vient la contester, la disputer. Comme si chaque enfant appartenait à l’État...
               
              Prendre des mesures pour entraver les naissances est un des critères pour caractériser les crimes de génocides. La promotion de l’homosexualité à des gamins de primaire y participe.
               
              Quel intérêt donc de déconstruire les catégories que les enfants n’ont pas encore. L’école est au contraire faite pour instruire les enfants à des catégories sensées, lesquelles leur permettront de s’orienter dans le monde.
               
              Les enfants qui auront des parents instruits qui les instruiront, face à la déconstruction scolaire, seront plongés dans la confusion. Les enfants qui auront des parents non instruits, n’auront pour toute instruction qu’une déconstruction à priori de catégories qu’ils ignorent... C’est-à-dire que ces enfants-là n’auront rien, que du nul et du néant... Ils sombreront dans le nihilisme.
               
              Et c’est exactement ce qu’est l’homosexualité : du nihilisme pur.
              C’est ne rien construire de durable.
              C’est même souvent se détruire (par exemple en se coupant le sexe...)
               
              Donc il faudrait à l’école déconstruire à priori toute instruction constructive, désinstruire à priori les enfants de toute construction familiale, pour être bien sûr qu’ils achève leur scolarité dans le néant intellectuel et moral, avec une mentalité nihiliste, à mener une vie de débauche dans la drogue ou la luxure,...etc. Pourquoi ?

              Afin de détruire la continuité des familles ?
               
              CQFD. C’est donc une mesure génocidaire.


            • 1 vote
              LadyFel 17 novembre 2013 16:14

              Effectivement, les programmes officiels s’emploient à ridiculiser les parents... à saper leur autorité. 


              Dans les manuel primaires du CNED, ( 2008 je crois) ils n’en loupaient pas une.
              Exemple, cours de sécurité routière : .. ’je dis à mes parents de ne pas stationner sur les emplacement réservés aux handicapés".. Pourquoi ? les parents sont trop cons pour reconnaître le panneau ? ce sont des délinquants, il m’appartient de les remettre dans le droit chemin ? 
               

            • 4 votes
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 novembre 2013 17:33

              Commentaire pertinent de Ffi. Je me demande comment le caractère destructeur de ces sombres manigances ne saute pas aux yeux de tout le monde. Il faut vraiment être aveugle. 


            • 1 vote
              funambule funambule 18 novembre 2013 11:37

              "il faut vraiment être aveugle"

              Certes, lorsque toute le monde ne voit pas la même évidence, c’est que certains sont aveugles.

              C’est là que ça pourrait commencer à devenir intéressant... s’interroger sur cet aveuglement.
              "Aveugle" ce n’est pas forcément "corrompu", ou "de mauvaise foi" ... 

              Le premier aveuglement, c’est celui qui empêche de comprendre que tout le monde n’a pas les mêmes estimations de la réalité, des probabilités, des opportunités et des risques ...

            • vote
              funambule funambule 18 novembre 2013 11:42

              @ladyfel


              Un parent qui ne se gare pas sur une place réservée aux handicapés et à qui son enfant reproche de se garer sur une place handicapé, et qui ne sait pas quoi répondre, OUI, c’est un parent TROP CON, mais heureusement, je ne crois pas que ça existe ailleurs que dans votre imagination.

            • 3 votes
              Aiezoa Aiezoa 16 novembre 2013 17:35

              Mme Belghoul fait deux petites erreurs de vocabulaire en employant deux fois je crois le verbe"déséculariser" qui n’existe pas ,peut etre voulait elle dire "séculariser"qui selon le dico veut dire §Action de soustraire une fonction, une institution sociale à la domination, à l’influence religieuse, ecclésiastique, de (la) mettre entre les mains des laïcs, des pouvoirs publics§, et donc résultat de cette action ,avec pour synonyme" laïciser" par exemple ou peut être voulait elle employer "désacraliser" qui lui est un verbe.
              Sans cela sont analyse n’est pas inintéressante  ; ).



              • 6 votes
                Hijack ... Hijack 16 novembre 2013 18:00

                Je l’ai visionné il y a quelques jours, en entier.
                A voir et revoir et faire passer. Quel courage, quelle clairvoyance, cette femme !
                Bon courage à elle.


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 novembre 2013 03:17

                  Vraiment très bon reportage. Attention il y a une confusion entre déséculariser et séculariser. Séculariser, c’est désacraliser, faire passer du domaine religieux au domaine publique. 


                  • 1 vote
                    pegase pegase 17 novembre 2013 15:12

                    Oui, il faut connaitre un peu l’histoire pour ne pas tout mélanger, le pouvoir séculier était le pouvoir administratif, souvent les gens font l’amalgame avec le pouvoir religieux, ce qui fait qu’ils attribuent à tord pas mal d’atrocités commisent par le pouvoir séculier au clergé !


                    D’ailleurs les franc mac abusent largement de cette confusion, pour accuser les cathos des pires horreurs .. 

                  • 3 votes
                    Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 novembre 2013 17:30

                    "D’ailleurs les franc mac abusent largement de cette confusion, pour accuser les cathos des pires horreurs .. "


                    Exact. D’ailleurs les imbéciles des deux groupes ont en commun de s’accuser réciproquement des mêmes horreurs. 

                  • 1 vote
                    jeanpiètre jeanpiètre 17 novembre 2013 15:32

                    j’ai arrété à faire sortir le ciel de l’école 

                    quel ciel pour l’école d’aujourd’hui ?
                    celle ci ne nous propose plus d’instruction classique, trop dangereuse pour l’ordre établi.
                    ne reste que du conditionnement .
                    je comprend et approuve nombres de ses critiques, mais ses propositions ne sont qu’un retour en arrière, qui est loin d’être idéale, il suffit de voir nos élites de la soixantaine pour voir dans quel creuset ils ont été moulés.
                    la France n’est pas un pays de discimination sexuelle, à partir du moment où l’on accepte l’homme blanc de classe supérieure de 50 ans comme dominant naturel
                    n’est ce pas Mr soral ?

                    • 1 vote
                      ffi 17 novembre 2013 23:58

                      Il me semble que la coutume de Galanterie permet de reconnaître que certains sont avantagé par rapport à d’autres dans certains domaines mais implique simultanément pour eux un devoir d’assistance au plus faible.
                       
                      Au contraire, l’idéologie égalitariste permet de nier ces positions avantageuses et permet donc de nier au final le devoir d’assistance du plus avantagé... L’idéologie égalitariste est donc au fondement du libertarisme.
                       
                      La coutume de Galanterie, c’est-à-dire le devoir du plus fort d’aider le plus faible, plus le respect nécessaire du plus faible envers le plus fort, propose une norme infiniment supérieure à toutes celles colportées par ces idéologies égalitaristes / libertaires. Le premier dispositif regarde la réalité en face, et propose des moyens de compensation. Le second dispositif nie la réalité et s’oppose au discernement des distinctions, et ce faisant, il ouvre la porte au libertarisme.


                    • vote
                      LadyFel 17 novembre 2013 23:20

                      Le 26 janvier , à Paris, le collectif Jour de colère appelle à manifester. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès