• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pablo Servigne et Jacques Blamont : Introduction au siècle des (...)

Pablo Servigne et Jacques Blamont : Introduction au siècle des menaces

Entretien avec l'écologue Pablo Servigne et l'astrophysicien Jacques Blamont, en direct sur Thinkerview le 18 octobre 2018.

Tags : Environnement Société Prospective et futur




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 1 vote
    PumTchak PumTchak 19 octobre 15:49
    Que pensez-vous des médias ?

    - ... ces jours ci, aujourd’hui, même chose, la télévision est complètement saturée par les colères de Monsieur Mélenchon, ce qui est un non-évènement, une affaire sans importance, aucune.

    Heureusement qu’on a Agoravox pour échapper à toutes ces débilités télévisuelles, hein...

    Pas fini d’écouter, manque de temps, mais c’est passionnant. Jacques Blamont, 92 est une pointure au moins aussi clairvoyante que Pablo Sévigne.

    • 2 votes
      Qirotatif Qirotatif 19 octobre 19:10

      @PumTchak
      En revanche il place un espoir (très mince) assez surprenant dans les églises et leur capacité à être les vecteurs d’une réaction. Il semble que ce soit pour lui une sorte d’ultime possibilité avant de sombrer dans le désespoir du réalisme. Servigne est encore plus pessimiste... Cela pourrait fonctionner avec des pays à la population très religieuse (sous-continent indien, Afrique, Amérique du centrale et du sud, Asie du sud-est) mais la logique de la survie individuelle a toutes les chances de l’emporter sur la nécessité de faire survivre l’environnement. 

      Quant à la révolution spirituelle, peut-être surviendra-t-elle... mais probablement une fois que la population mondiale aura été réduite d’une façon ou d’une autre et que le mode de vie des restants aura radicalement changé. Entre ceux qui aspirent à accéder à la consommation et ceux qui y ont accédé depuis les années 50, la plupart des personnes sur la planète ne sont absolument pas prêtes à abandonner le confort de la dépense sans compter, de la dépense sans compensation. Blamont lui-même continue de voyager aux quatre coins de la planète contribuant à sa destruction. Son bilan carbone personnel et la pollution qu’il a du générer au cours de sa vie doivent être bien plus désastreux que la plupart des gens. Il a la sagesse de l’homme qui sent sa fin arriver et intuitionne celle de son espèce, mais, à l’instar de nous tous, cette réaction est probablement déjà trop tardive. 

      "Heureusement qu’on a Agoravox pour échapper à toutes ces débilités télévisuelles, hein..."

      Cette émission ne passe pas à la télé il me semble... mais cela devrait être le cas. Tous les soirs à la place d’Hanouna, des JT et autres... mais à ce moment personne ne regarderait. Ces deux personnes considèrent que cette problématique est le sujet des sujets et ont raison - il n’en existe aucun autre plus crucial - mais peu de gens sont prêts à les écouter. 


    • 3 votes
      Zatara Zatara 19 octobre 21:02

      @Qirotatif
      En revanche il place un espoir (très mince) assez surprenant dans les églises

      Il faut voir le côté pratique de cet aspect, en tant que canal de communication très puissant pour certaine population sous développé... pas vraiment comme une réponse purement spirituel justement...

      Il n’y a rien à attendre du côté spirituel des masses. C’est au delà de la réalité quotidienne, du niveau d’instruction, d’accès à l’information et de réflexion individuel...


    • 2 votes
      Zatara Zatara 19 octobre 21:08

      ...des majorités des populations dans le monde.


    • 2 votes
      PumTchak PumTchak 19 octobre 23:07

      @Qirotatif

      .

      Il y a des moments où je ne comprends pas Blamont, comme quand il dit que la recherche spatiale ne s’arrêtera pas. Mais ça n’est pas important, c’est sa vision d’ensemble qui m’a impressionnée, vraiment. C’est une pointure scientifique (voir Wiki). Je sais qu’à partir d’un certain âge, la représentation du monde devient rouillée (exemple Stéphane Hessel, que je trouve admirable, mais à la fin de sa vie, il a soutenu DSK sans comprendre que le socialisme c’est fini : il y a un âge où on ne peut plus trop en demander). Blamont il a cette clairvoyance, ce culot de se remettre à jour. Ça m’a fasciné cette vigueur de pensée à 92 (on parle collapsologie...). Edgar Morin est passé juste avant à Thinkerview. C’est un philosophe plus intéressant que, par exemple, Michel Onfray qui n’est qu’un simple touche à tout (j’y vais à gros traits). Pourtant, sur Thinkerview, Morin, c’est du pipi de chat à côté de Blamont.

      .

      Sur le religieux, je ne sais pas. Il était mal entouré pour développer, de toute façon : Servigne a reconnu que ce n’est pas son sujet d’intérêt et l’intervieweur est un matérialiste basique. Ici les mélanésiens, qui sont pour la plupart convertis cathos ou protestants, ont cette foi simple de premiers chrétiens (ou « foi de charbonnier ») : faire le bien, c’est tout simplement mieux que faire le mal, et c’est cohésif. On peut regarder du côté des Amish, ce sont de bons exemples. Mais en France, le catholicisme, c’est vieillot maintenant : le français moyen, de culture chrétienne a l’esprit trop blasé pour cela. Après l’anticléricalisme et Rhaa Lovely, c’est dûr d’y croire à nouveau. Il y aura sans doute d’autres formes religieuses/spirituelles qui viendront : à condition qu’elles ne soient plus anthropocentristes et qu’elles sachent faire la part entre l’empathie utile dans la communauté et la classe de farouches guerriers nécessaires à la lutte contre les déferlantes barbares qui ne manqueront pas.

      .

      Son idée de vertical (pile cumulative de connaissances et techniques) et d’horizontal (jeunes qui tournent en rond à ne pas savoir quoi faire de leur vie) est intéressante. Par exemple la R&D du kit de matériels lows tech nécessaires à la vie d’une communauté, ce serait utile et sympa.

      .Si cela ne tenait qu’à moi, j’imposerais en effet cette emmission tous les soirs pendant un mois sur toutes les chaînes TV : cela changerait rapidement l’état d’esprit dans le pays. C’est rageant, mais on peut se dire aussi que cela tient à peu de choses. Finalement, l’action la plus utile du ministre Hulot, c’est son départ et ses propos qu’il a balancés sur la planète qui fout le camp : il a marqué les esprits


    • 1 vote
      Le Celte Le Celte 20 octobre 05:27

      @PumTchak
      Les politiciens en n’ont strictement rien à foutre de la sauvegarde de vos miches et à fortiori de la nature, ils ont laissé ces problèmes aux mains des enculés d’experts multinationaleux qui en profitent et se gavent comme des gloutons à spatules. Voilà c’est fait, la masse organique humaine étant déjà morte, pour un réveil citoyens va falloir attendre la prochaine extinction.

      C’est d’ailleurs bien fait pour vos gueules, fallait réagir avant, quand des sois-disant blaireaux vous l’annonçaient, mais à cette époque vous étiez tous acculés derrière le comptoir, celui du progrès poussant la performance comme des coureurs qui ne regardent que leurs chronomètres, maintenant c’est un juste retour de bâton que vous allez prendre en pleine face. Merci qui ? ... mère Denis !

      pour info, si ça sert encore à quelque chose, les scientifiques constatent que la fonte des glaciers alpins n’est pas due à la révolution industrielle mais au réchauffement cyclique réglé par des irruptions volcaniques planétaires ! ... On leur a certainement coupé les budgets de recherche, pour que ces péripatéticiens du désert retrouvent la vue.


    • 1 vote
      Le Celte Le Celte 20 octobre 05:32

      @Le Celte

      @PumTchak ce commentaire n’est pas une réponse et ne t’était pas destiné, je me suis planté, je le souhaitais sur le fil général. Sorry ! smiley


    • 2 votes
      Qirotatif Qirotatif 20 octobre 08:29

      @Zatara
      "Il faut voir le côté pratique de cet aspect, en tant que canal de communication très puissant pour certaine population sous développé... pas vraiment comme une réponse purement spirituel justement..."

      Il y a un peu des deux chez Blamont me semble-t-il, mais il le dit sans trop y croire non plus. Servigne, que je trouve vraiment intéressant (il semble ne pas avoir d’âge...) y croit encore moins. Je ne suis pas étonné que certains repartent de ses conférences en larmes parce qu’il y a quelque chose de saisissant et de l’ordre du contraste entre ce qu’il annonce et la manière dont il le fait. 


      "Il n’y a rien à attendre du côté spirituel des masses. C’est au delà de la réalité quotidienne, du niveau d’instruction, d’accès à l’information et de réflexion individuel..."

      Peut-être parles-tu de "foules"... mais si de prime abord je serais plutôt d’accord avec cela, d’une part cela peut se discuter (les foules peuvent communier et devenir autre chose qu’une somme d’individus) et d’autre part ne sommes-nous pas tous membres d’une foule ? Par exemple tu dois (moi aussi) probablement faire partie d’une foule de gens qui consomment, ont une voiture, achètent des biens qui contribuent à accélérer notre destruction, comme Blamont. A moins d’être un ermite qui vit reclus et qui assure sa propre subsistance à 100% et ne fait jamais avoir recours aux services de santé, aux transports en commun, aux services admin, etc., nous faisons tous partie d’une foule, celle de ceux qui consomment de l’électricité, des télécoms, de l’essence (directement ou non), de l’eau, du transport aérien, des livres, des émissions sur le ouèbe, etc. C’est plutôt une question de proportion, de niveau d’inclusion que de nature, non ? 


    • 2 votes
      Qirotatif Qirotatif 20 octobre 09:04

      @PumTchak
      "cela changerait rapidement l’état d’esprit dans le pays. C’est rageant, mais on peut se dire aussi que cela tient à peu de choses."

      Es-tu certain que les gens regarderaient ? Bcp trouveraient cela déprimant... Nous pouvons tous constater à quel point la production de qualité a peu d’audience. Les rares émissions où des personnes intelligentes ont quelque chose à dire ont toutes fait un four... On pourrait se dire que c’est une question de forme, que les producteurs de contenu s’y prennent comme des manches, mais sans doute que le problème est ailleurs, chez le récepteur, dans son éducation même, dans la sacralité du divertissement et de l’information (la fameuse "grande messe du 20h"), du plaisir personnel érigé en absolu et parallèlement dans la désacralisation de l’essence au profit de l’existence. Cette idée qu’après nous, le déluge, alors carpe diem, etc. 


      "Blamont il a cette clairvoyance, ce culot de se remettre à jour. Ça m’a fasciné cette vigueur de pensée à 92"

      Idem. Passé un certain âge, les idées ont tendance à se figer. Cette exception relève de son esprit de scientifique : quand les données du problème changent, le scientifique se doit d’en tenir compte. Blamont a le recul d’un homme qui a quasiment vécu intégralement un siècle qui était déjà lui-même à cheval sur deux époques (modernes et contemporaines) et avec la projection dont il est capable, il a la réflexion d’un homme qui en vit désormais trois tout en s’interrogeant s’il en existera une quatrième. Il est très rare de pouvoir écouter de personnes comme lui. Il est anecdotique et à la fois révélateur qu’il ait été le seul à avoir réussi sans même le vouloir à déstabiliser d’entrée de jeu, et en deux mots seulement, l’animateur. smiley


    • 1 vote
      Zatara Zatara 20 octobre 10:47

      @Qirotatif
      (les foules peuvent communier et devenir autre chose qu’une somme d’individus)

      Justement... ou vois tu encore des communions ? dans les matchs de foot ? et encore...ça dépend des "communions"... du genre de celles qui ont suivi la dernière finale de la coupe du monde...

      et d’autre part ne sommes-nous pas tous membres d’une foule ? Par exemple tu dois (moi aussi) probablement faire partie d’une foule de gens qui consomment, ont une voiture, achètent des biens qui contribuent à accélérer notre destruction, comme Blamont

      haaa... tu parles de la communion consummeriste smiley Ce sentiment de chaleur poupoulaire quand tout un chacun se retrouve pour faire les soldes smiley

      Non je ne parles pas d’une foule ou des foules... je parle de ce qu’il reste dans les esprits, de cohésion national et de rapport à la politique, aux principes, à la nation, au monde... Servigne dit, dans cette vidéo, que nous (humains) sommes des adolescents. Je pense que nous sommes des gosses de 5 ans surexcités et foutrement turbulent dans une cour de récréation.


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 20 octobre 17:19

      @Zatara
      "Justement... ou vois tu encore des communions ?"

      En Europe ? Au travers des JMJ, de certains meetings politiques (oui je sais, ça fait ringard à notre époque...), de certains festivals, de "nuit debout" (non là je déconne). Nous arrivons bien à nous réunir pour défendre des idées. Il y a pas mal de gens qui ont défilé pour la question du climat récemment. Alors peut-être que ça ne sert à rien et sans aucun doute que c’est très insuffisant s’agissant des masses mais il en a toujours été ainsi avec elles : elles ont besoin d’être dirigées. Les foules peuvent avoir un objectif commun, une dynamique propre, les masses par définition sont inertes. Le poids (en tant que force) varie avec les conditions, la masse demeure.


      "je parle de ce qu’il reste dans les esprits, de cohésion national et de rapport à la politique, aux principes, à la nationau monde..."

      Difficile de sonder les esprits. La cohésion nationale, le capital social comme le décrit Obertone, a assurément éclaté en occident. Cela étant, nous ne sommes qu’une toute petite partie du monde... 

      "Servigne dit, dans cette vidéo, que nous (humains) sommes des adolescents. Je pense que nous sommes des gosses de 5 ans surexcités et foutrement turbulent dans une cour de récréation."

      Bcp d’entre nous ont encore des idéaux et se posent des questions comme le font les adolescents. Les gosses de 5 ans se posent moins de questions : ils font et généralement là où on leur dit de faire. La problématique me semble davantage être un mélange d’être et de situation et peut-être sommes-nous des adolescents dans un train en marche qui accélère et qui tôt ou tard va dérailler. Une majorité ne se soucie pas de la destination du train, d’autres ont dans l’idée que la vitesse va poser un problème et finissent par se mettre sur le marche-pied pour être prêt à en descendre au cas où. Mais ceux qui choisissent de sauter en marche et sont dans une forme ou une autre de renoncement représentent une extrême minorité. Dans certains pays ils sont d’ailleurs vénérés quand dans d’autres ils sont pris pour des hurluberlus. 


    • 1 vote
      Zatara Zatara 20 octobre 13:34

      Marrant de voir Blamont dire que la critique du capitalisme est une bétise (à 56:44, en réponse à une critique de Servigne), puisque c’est l’âme qui donne sa coloration destructrice et non pas le système (comprendre par là qu’il y a une faction de vilains vilains mais que dans l’ensemble, ça va)... C’est comme balancer sans trembler que si les gladiateurs de battaient à mort dans les arènes romaines, c’est parce qu’une partie d’entre eux étaient foncièrement mauvais.... Quand on conçoit les "règles" d’un jeu, si on ne prend pas en compte cet aspect de l’âme, il ne faut pas s’étonner que ça parte inévitablement en vrille. On aura beau dire que Blamont, pour son âge, est au top sur bien des sujets, mais sur les conséquences du capitalisme, j’ai bien peur qu’il en soit resté à une opposition binaire avec le communisme, comme pour mieux évacuer les conséquences des abus de l’hyperconsommation... M’en vais lui faire voir 99Fr de Jan Kounen, moâ smiley


      • 2 votes
        Qirotatif Qirotatif 20 octobre 17:21

        En tout cas, cet article nous démontre qq chose : 13 réactions. Sur la page d’accueil, 7 ou 8 articles pour les aventures de la merluch’ et des centaines de posts... smiley


        • 1 vote
          Zatara Zatara 21 octobre 00:22

          @Qirotatif
           smiley c’est fabuleux en effet...


        • 1 vote
          Zatara Zatara 21 octobre 00:40

          @Qirotatif
          vaut mieux en rire...


        • vote
          Le Celte Le Celte 22 octobre 06:23

          Pas assez violent comme discours, analyse gentillette qui donnera toujours plus de crédibilité aux conneries buzziques que tous les blaireaux encensent. Je te fous un article sur l’I-phone 1 million de vues, un truc sur la disparition des espèces 200 vues, choisis ton camp camarade !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès