• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Qui est vraiment Alex Jones ?

Qui est vraiment Alex Jones ?

Alex Jones est un animateur de radio et de télévision très célèbre aux États-Unis qui s’est spécialisé dans la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial. Il s’agit d’un personnage haut en couleur (ses colères homériques ont fait le tour du web), adoré par certains et considéré comme dérangé mentalement par d’autres.

 

Hicks-Jones

À gauche : Bill Hicks. À droite : Alex Jones.

 J’ai pour ma part toujours eu la conviction qu’Alex Jones était un agent gouvernemental mis sur le devant de la scène pour faire de la désinformation. Lorsque j’ai consulté sa biographie « officielle » sur wikipedia, et que j’ai vu que ce type était sensé avoir seulement quarante et un ans, alors qu’il paraît avoir la cinquantaine bien tassée, je me suis dit qu’il y avait quelque chose de très étrange derrière ce personnage.

 

 Après quelques recherches rapides sur le net, je suis tombé sur une théorie qui prétend, depuis environ la mi-2012, qu’Alex Jones n’est autre que Bill Hicks, un humoriste assez célèbre outre-Atlantique. Bill Hicks est officiellement décédé en 1994 à l’âge de trente-deux ans d’un cancer du pancréas, une forme de cancer extrêmement rare chez les personnes de moins de quarante-cinq ans.

 

 Cette théorie m’a semblé très convaincante. De nombreux sites internets et de nombreuses vidéos la relaient (voir ci-dessous pour quelques exemples). La vidéo dont je vous propose la traduction sous-titrée est, à mon humble avis, à la fois la plus convaincante et la mieux argumentée, même si elle n’invente presque rien, ayant été postée à la mi-2014, et que je ne partage absolument pas les vues des auteurs (un couple, dont le mari se présente comme un ancien flic de la brigade des mœurs de Los Angeles, et la femme comme ayant travaillé dans le domaine médico-légal) sur le « gouvernement mondial ».

 

 

Il est intéressant de noter que la vidéo originale non sous-titrée a été censurée sur Youtube, tout comme la vidéo des mêmes auteurs sur Michelle Obama, qui démontre que la première dame américaine est en fait un homme. J’imagine que ce n’est pas très surprenant, Youtube faisant désormais partie de la galaxie Google, qui est une création de la CIA (traduction française). Leurs vidéos sur Justin Bieber et Serena Williams démontrent elles aussi que le véritable sexe de ces deux célébrités n’est pas celui qu’on veut nous faire croire, et méritent le détour. Leurs autres vidéos ont pour thèmes Jésus, le Diable et les Illuminati... J’imagine que personne n’est parfait.

 

 Je rappelle que l’article La secte des trolls de la sécurité nationale : Art Bell et Coast to Coast AM évoquait les liens entre Alex Jones/Bill Hicks et les milieux néo-conservateurs (le CNP en particulier). Ceci explique peut-être l’empressement d’Alex Jones/Bill Hicks à relayer l’information selon laquelle Michelle Obama est en fait un homme, ainsi que sa phrase énigmatique à 21:57 dans la vidéo ci-dessus : « la fin justifie les moyens ». Il semble clair qu’il souhaitait affaiblir l’administration démocrate et servir ses amis néo-cons. Mais il est allé trop loin, pour une fois : une telle information risquait de faire vaciller tout le système, et il a été contraint de se déjuger piteusement en direct.

 

 Les arguments présentés dans cette vidéo suffisent, à mon sens, à démontrer qu’Alex Jones et Bill Hicks sont une seule et même personne, même s’ils ne sont pas exhaustifs. Par exemple, le meilleur ami de Bill Hicks était un certain Kevin Booth. Ils avaient créé ensemble une société de production nommée Sacred Cow Productions, dont le site internet est désormais fermé (une conséquence de cette polémique ?). Après le décès de Bill Hicks, il semblerait que ce dernier ait été remplacé en tant que copropriétaire de cette société par un certain Alex Jones (information à vérifier, cependant). Depuis, Alex Jones et Kevin Booth sont très proches ; Alex Jones a ainsi reçu un prix des mains de Kevin Booth à l’occasion d’une cérémonie commémorant les dix années écoulées depuis le décès de Bill Hicks (!).

? Qui est vraiment Alex Jones?

Kevin Booth et Alex Jones

 Le passé de Bill Hicks mériterait sans doute une enquête approfondie. Il semblerait par exemple que son mentor était un certain Frank Gannon, ancien conseiller de Nixon (information à vérifier, là encore).

 

 Voici une autre traduction par mes soins d’une des crises de colère (réelle ou surjouée ? Bill Hicks était aussi connu pour perdre ses nerfs sur scène) d’Alex Jones/Bill Hicks dans laquelle il laisse échapper :

Vous savez ce que c’est d’aller se coucher en sachant que vous travaillez pour une bande de tueurs psychopathes, et que ces bâtards vont probablement finir par me tuer un de ces jours ? Vous savez ce que c’est de savoir que vous avez détruit ma vie ? Vous savez ce que c’est ? Fils de putes ! J’en ai assez de vos saletés !

 

Il est certain que la vie factice d’un agent de la CIA aussi exposé que peut l’être Alex Jones/Bill Hicks ne doit pas être facile tous les jours... La pression psychologique est sans doute énorme.

 

 

Plus d’informations (en anglais) sur ce sujet :

 

cette vidéo est l’une des plus anciennes que j’ai pu trouver sur cette théorie. Comme on le voit, les arguments de la vidéo que j’ai traduite sont anciens. L’auteur de cette vidéo laisse entendre à la fin qu’Alex Jones/Bill Hicks aurait des liens avec la Fabian Society, sans apporter d’éléments concrets pour soutenir cette affirmation. Cela mériterait sans doute quelques recherches supplémentaires, car après tout Alex Jones/Bill Hicks est bel et bien un loup déguisé en agneau, sans compter que ses spectacles en Angleterre ont connu un succès immédiat (ce qui rappelle le parcours d’un autre agent secret célèbre : Houdini).

? Qui est vraiment Alex Jones?

Le blason de la Fabian Society

 

cet article est le plus ancien que j’ai pu trouver à ce sujet.

 

celui-ci est l’un des plus complets sur la question.

 

 Bien entendu, il convient de rester prudent et de ne pas prendre pour argent comptant toutes les informations contenues dans ces sites et vidéos.

 

 Pour conclure, je crois que cette vidéo doit nous pousser à nous interroger sur cette pratique de l’échange de personnalités que la CIA a très clairement mis en œuvre dans le cas d’Alex Jones. Quelle en est l’ampleur ? Les personnalités médiatiques qui nous sont familières sont-elles vraiment les personnes que nous croyons être ? Les opérations de chirurgie esthétique monstrueuses pratiquées sur certaines vedettes ne sont-elles que de simples accidents industriels (les stars n’auraient-elles donc pas les moyens de s’offrir les services de chirurgiens compétents ?), ou un moyen de camoufler le fait que la personnalité originale a été remplacée ? L’exemple qui vient immédiatement à l’esprit est celui de Michael Jackson, dont la rumeur court qu’il pourrait avoir été remplacé dès le début des années 90.

 

 Au-delà de ça, cette affaire pose également la question de l’infiltration des médias et du milieu culturel américains par les services de renseignement. Combien d’agents de la CIA se cachent-ils dans les médias ? L’article sur L’histoire secrète des champignons hallucinogènes a démontré que le groupe Time-Life était entièrement contrôlé par la CIA, les autres médias (mainstream et « alternatifs ») sont-ils dans le même cas ? C’est plus que probable. Bill Hicks était très probablement un agent avant de devenir Alex Jones. Combien d’autres humoristes et acteurs sont eux aussi des loups déguisés en agneau ? Gary Devore partait faire des barbouzeries en Amérique Latine entre l’écriture de deux scénarios de blockbusters hollywoodiens. Frances Stonor Saunders a montré que les artistes dits avant-gardistes étaient soutenus par la CIA, et qu’à la fin des années 60, l’agence de renseignement avait commandé la publication de plus de mille livres à des fins de propagande. Les recherches de Dave McGowan montrent que les vedettes de la chanson des années 60-70 sont quasiment toutes issues du milieu du renseignement et/ou de l’armée. Etc. etc.

 

 Il serait sans doute naïf de croire que cette infiltration se limite aux États-Unis. La France se trouve très certainement dans le même cas. Le « duo » Alex Jones/Bill Hicks évoque d’ailleurs furieusement le duo Alain Soral/Dieudonné. Les médias et la culture français sont eux aussi totalement sous le contrôle de la machine étatique. Heureusement, il reste quelques espaces de liberté sur internet... Pour combien de temps ?

 

Source : http://triangle.eklablog.com/qui-est-vraiment-alex-jones-a118655930

 

Tags : Médias Etonnant




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès