• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pap Ndiaye : "Le terme islamo-gauchisme ne désigne aucune réalité à (...)

Pap Ndiaye : "Le terme islamo-gauchisme ne désigne aucune réalité à l’université"

Un grand intellectuel devient ministre de l'Éducation nationale : Pap Ndiaye, spécialiste d'histoire sociale des États-Unis et des minorités. En février 2021, sur France Inter, il avait contesté la pertinence du concept d'islamo-gauchisme, souvent brandi par l'extrême droite, mais pas seulement.

Sur ce point, Jean-Luc Mélenchon s'est réjoui de la nomination de Pap Ndiaye et des départs du gouvernement de Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal, que le leader de LFI a qualifiés de "croisés de la lutte contre l'islamo-gauchsime".

Pour mieux connaître Pap Ndiaye, voici un long entretien, où l'intellectuel présente ses travaux sur la condition noire et le devenir africain :

Parmi ses prises de position remarquées, on peut relever son opposition à la suppression du mot "race" de la Constitution française :

Tags : Afrique Education Racisme Université Jean-Luc Mélenchon Pap Ndiaye




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • 14 votes
    Mr.Knout Mr.Knout 21 mai 14:10

    Je vois un racialiste qui ne voit le monde qu’au travers du prisme racialiste américain.
    C’est a cause de ces gens là que j’entend des jeunes Français de couleurs me dire "tu te rend compte on était obligé de s’assoir au fond du bus"
    C’est eux qui ont remis la race au centre du débat, eux qui ont insufflés de la force aux identitaires blancs.

    Des pompiers pyromanes.


    • 1 vote
      Vraidrapo 21 mai 15:52

      @Mr.Knout
      jeunes Français de couleurs

      A quand les conférences sur le "Génocide voilé" dans les écoles de la Ripoublic...
      https://www.herodote.net/Le_genocide_voile-bibliographie-214.php

      Tout autre est l’esclavage introduit par les conquérants et les trafiquants arabes dès le VIIIe siècle. Celui-ci s’accompagne de brutalités extrêmes, à commencer par la castration en ce qui concerne les hommes et les viols en ce qui concerne les femmes. Il se double d’un immense mépris pour les Noirs. Ce mépris est réciproque comme l’observe le voyageur écossais Mungo Park, à la fin du XVIIIe siècle. Les « Maures » sont craints tout autant que haïs par les sédentaires noirs de l’Afrique de l’Ouest.



    • 4 votes
      quijote 21 mai 18:55

      @Mr.Knout

      Pourquoi voudrais-tu qu’il(s) renonce(nt) à l’atout maître ? Dans une société qui a fait du statut de victime, authentique ou fantasmé, un brevet de détention de vérité et de bien, donc d’influence et de pouvoir, il faut être structurellement fort et sain ( saint ? ) pour renoncer à ça...

      En dehors de ça, il faut lui reconnaître une certaine cohérence, à la différence des autres représentants du Bien sur terre. Ces derniers sont capables de te dire d’une part que "les races n’existent pas" et d’autre part que "le métissage, c’est pas négociable"... Autrement dit, qu’il faut faire disparaître... ce qui n’existe pas !

      Lui, semble-t-il, ne croit pas que les races n’existent pas. Ce qui lui permet de dire que le groupe auquel il appartient est victime de racisme structurel. C’est d’ailleurs pour ça que le gars est esclave et ramasse le coton dans les champs de son maître... Hein ? Universitaire ? Ah, d’accord. C’est devenu bizarre, le racisme structurel...

      Autre chose à toujours rappeler : nous sommes tous racistes. Mais plus particulièrement ceux qui éprouvent le besoin de crier qu’ils ne le sont pas.


    • 2 votes
      Et Hop ! 23 mai 09:53

      @Mr.Knout : "  j’entend des jeunes Français de couleurs me dire "tu te rend compte on était obligé de s’assoir au fond du bus" 

      En France métropolitaine, il n’y a avait jamais eu de minorités noires, il y avait des martiniquais et des réunionnais qui sont des Français de souche et qui étaient fonctionnaires dans des administration, dans les Postes, dans les hôpitaux publics, ou à EdF, après avoir été recrutés par concours réservés aux Français. Il n’y a jamais eu de question de racisme.

      Au USA il y a depuis 300 des minorités noires et, jusque sous Kennedy (1965), il y avait des lois racistes qui leur interdisait d’aller dans certaines écoles, certains magasins, certains jardins publics, certains quartiers, certains bus, certains cafés, certains bancs publics, avec des pancartes : "Interdit aux nègres", "Réservé aux blancs". Les USA sont un pays raciste.

      Pap Ndyaye est complexé d’être un fils d’immigré africain, il appartient à une troisième catégorie encore différente, et il veut importer en France la question noire américaine qu’il est allé étudier aux USA.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 23 mai 23:19

      Et Hop ! 23 mai 09:53

      Pap Ndyaye est complexé d’être un fils d’immigré africain, il appartient à une troisième catégorie encore différente, et il veut importer en France la question noire américaine qu’il est allé étudier aux USA.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Et Hop !
      "Pap Ndyaye est complexé d’être un fils d’immigré africain"
      JAMAIS DE LA VIE !
      Lisez SVP mon article le concernant : ça vous évitera d’écrire de telles grosses conneries...

      CQFD


    • 1 vote
      Et Hop ! 26 mai 08:20

      @Mao-Tsé-Toung : " Lisez SVP mon article le concernant"

      Quel article ? Celui sur les réactions à sa nomination ?
      Il ne dit rien sur lui, à part que son père est issu d’une famille riche du Sénégal, ce qui est le cas de tous les étudiants africains.

      Pap Ndyaye est obsédé par le fait d’être noir, il l’a choisi comme thème de doctorat, il ne parle que de ça, il s’occupe d’un musée dont c’est le sujet, donc il est complexé par sa noiritude qu’il ressent comme une infirmité et une injustice.

      C’est un parfait crétin, exemples :

      1.  À un journaliste auquel il affirmait qu’il y avait une volonté d’uniformité de couleur chez les danseuses de l’opéra de Paris et chez les chanteurs d’opéra, le journaliste lui demandait de quand cela datait.

      Il a répondu, c’est vers les années 1830 que date la volonté de n’avoir que des blancs pour le chant d’opéra

      Or à cette époque, il n’y avait aucun Africain ou noir vivant en France et en Europe, la question d’en recruter ne pouvait pas se poser.

      2.  Dans les spectacles, il considère qu’un rôle de personnage de noir ou d’asiatique ne peut être interprété que par un vrai noir ou un vrai asiatique, si c’est un blanc qui se déguises, c’est une insulte aux vrais noirs.

      D’une part le principe de la comédie est de jouer le rôle de ce qu’on n’est pas, sinon pour interpréter un rôle de boulanger ou de gendarme il faudrait un vrai boulanger ou un vrai gendarme.

      D’autre part, son principe aurait pour conséquence en Afrique d’interdire de jouer au théâtre le répertoire européen où il y a des personnages historiques blancs, comme le Cid, Phèdre, Robin des Bois, etc..

      3. Il prend parti et s’identifie aux noirs américains qui se revendiquent comme victimes de la traite atlantique, et dénonce les Français actuels comme coupables.

      Or, comme Sénégalais il n’a aucun ancêtre qui a subi la traite atlantique et l’esclavage, par contre il descend peut-être des Africains qui ont capturé d’autres Africains pour les vendre aux traficants.
      Par sa mère française, il est très certainement d’origine paysanne, donc tous ses ancêtres au XVIIIe étaient aussi des paysans, donc ils n’avaient jamais entendu parler des esclaves noirs, ni de la traite négrières, et ils n’ont jamais vu un noir de leur vie. Il n’y a jamais eu de population noire ni d’esclavage en France métropolitaine, ni dans les ports français réputés esclavagistes, avant les années 1980 avec l’immigration africaine clandestine promues par des juifs socialistes.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 26 mai 11:43

      @Et Hop !
      "Il ne dit rien sur lui"...

      Bien évidemment. Les pseudo-articles de moa ne disent jamais rien. Ce sont des copier-coller d’autres (qu’il ne cite jamais) parfois augmentés d’une ou deux phrases ultra dogmatiques et définitives. Et si vous avez le malheur de lui faire remarquer ou de lui poser une simple question, le "prof", le grand "rishi" comme il se présente lui-même voit rouge et vous répond un "arrêtez vos conneries !" en gras surligné comme si ses mots méritaient particulièrement l’attention. Enfin bref.

      Pour Pap, je ne crois pas que ce soit un crétin. Son niveau d’étude atteste plutôt du contraire. Le pb est ailleurs. Comme bcp d’Africains déracinnés (lui en plus a le métissage qui s’ajoute à la confusion), il est juste paumé et le combat de sa vie qui est la lutte raciale anti-blanche n’est rien d’autre qu’un moyen d’essayer de se réconcilier avec lui-même.
      En soi, c’est tragique mais c’est aussi un des résultats concrets de l’immigration que ce ressentiment, cette haine parfois même rabique des Blancs. Et cette haine du blanc est d’autant plus forte qu’il a en lui mais sait très bien que, pour un Blanc, pour n’importe qui en réalité, il reste un Africain... exactement comme Barak Obama qui est, pour l’unanimité des gens est un "black" alors que c’est aussi un métis... mais personne ne penserait à le définir comme un Blanc car physiquement il ressemble bien à un Noir (même si des Africains le voient presque comme un Blanc). C’est exactement la même chose avec Yannick Noah (qui explique qu’il est "en voyage depuis qu’il a quitté son Cameroun"), Dieudonné et bcp de métis afro-européens. Le fait est qu’ils ont plus des têtes d’Africains que d’Européens, que leur peau est plus noire que blanche.
      C’est très compliqué... et au-delà de la compassion (un truc de Blancs...) que l’on peut avoir pour ce trouble identitaire profond et même cette souffrance reste que... perso, je fais partie des gens qui disent "putain, ça suffit ! On ne va pas s’excuser pendant mille ans et s’auto-flageller parce que Pap, Houria, Rockaya et cie se sentent mal. Nous ne les avons ni colonisé ni esclavagisé. Nous ne les oppressons en rien, bien au contraire... les gauchistes les survalorisent... c’est une constante chez bcp de Blancs au-delà des gauchistes eux-mêmes : un Noir brillant est très souvent perçu comme un génie alors qu’un Blanc de même niveau est juste banal et c’est limite s’il n’a aucun mérite et ce, même si le Noir vient d’un milieu aisé (ce qui est souvent le cas de ces étudiants). Je ne vais pas me forcer à trouver les Noires belles si leurs traits physiques m’indiffèrent. Je n’ai jamais flashé sur une black et je ne vois rien de problématique là-dedans (ni de raciste d’ailleurs) : à de très rares exceptions, je ne les trouve pas belles et rarement intéressantes ou drôles. C’est juste comme cela.

      Bref, le Pap a ce complexe terrible du déracinné et cela a fait de lui une parfaite cible de l’idéologie woke et de l’import artificiel en Europe des luttes afro-américaines. Son parcours ne doit rien au hasard : les afro-américains sont l’incarnation même du déracinnement. Ce ne sont pas les seuls à avoir été déportés (nombre d’Irlandais ou d’Anglais pauvres ont été expédiés aux Amérique ou en Australie, parfois réduits eux-aussi à l’état d’esclaves) mais leur situation reste perçue comme exceptionnelle et à juste titre d’ailleurs : ce sont des Africains qui ont été propulsés de manière violente dans le nouveau monde, un monde dans lequel ils étaient des sous-hommes et ont été maintenus dans cette condition durant plusieurs générations. Mais Pap n’est pas un crétin : il sait très bien que l’histoire des immigrés africains en Europe n’a strictement aucun rapport avec celle de ces malheureux Africains expédiés aux Amériques (et souvent vendus par leurs propres frères). Pap intègre simplement en lui-même cette violence qu’ont subi ces Africains et la fait sienne par mimétisme. Il intègre en lui-même cette histoire douloureuse pour tenter d’y trouver une sorte d’issue à son propre malaise. Et cette porte de sortie, c’est la cancel culture, à savoir littérallement* : la destruction du monde des Blancs, de leurs figures historiques, de tous leurs éléments culturels qu’il faudrait automatiquement soit effacer soit mutualiser de force, quitte à ce que cela n’ait aucun sens. Mais le pb est que cela ne marche pas : désolé, mais une troupe de danse classique composée de 20 jeunes filles avec 19 jolies gracieuses filles blanches et une jeune noire va forcément introduire une rupture de l’harmonie. Ce n’est pas du racisme que de le dire mais juste une évidence : on ne remarquera que cela, même si toutes sont habillées pareillement. La danse classique, l’opéra et tout un tas d’expressions artistiques sont des "trucs de Blancs", crées par des Blancs, incarnés par eux et qui parlent à notre imaginaire collectif de Blancs. De même que virer des musiciens classiques parce qu’ils sont blancs et qu’il faudrait mettre à leur place des noirs est non seulement injuste mais en plus absurde. Détruire la culture des blancs, la noyer par un métissage forcé, est non seulement un ethnocide culturel inique (on parle là de la plus riche de toutes les cultures, que ce soit en terme de sophistication musicale, de la littérature, de la peinture, sculpture, danse, théâtre, opéra...) mais en plus, cela ne satisfera guère plus que des non-Blancs revanchards (qui ne sont pas la majorité non plus...). 
      De même un personnage historique européen, une figure du passé, qu’elle soit mythologique ou réelle, incarnée par un Noir est un non-sens qui choque les Blancs et rend l’oeuvre tout simplement ridicule. Mais l’objectif derrière tout cela est bien de redessiner l’imaginaire des plus jeunes. Et voici ce que cela donne avec des trucs qui semblent innocents en apparence : https://www.youtube.com/watch?v=quhF0vXO4PE&t=2s
      Notez bien les commentaires sous la vidéo (de gamins pour la plupart... cela se lit sans peine). Cette vidéo est juste une retranscription d’un humour (de merde) woke d’adulte racisé mais ça ne prend pas... parce que le public visé (les enfants) ne comprennent pas cet humour. En revanche cela sert bien à faire passer le message aux gamins qu’il existerait un racisme institutionnel, historique même, envers les "rebeux et les renois". Cela les conditionne à se positionner en tant que victimes d’un racisme prétendumment "structurel". C’est avec ce genre de saloperies qui, glissées un peu partout, permettent de formater des gamins qui, blancs ou noirs, ne se posent absolument pas ce genre de question.

      Récemment j’ai regardé le dernier James Bond. Tout le monde disait que "non, le nouveau personnage une femme noire - ne remplaçait pas le classique 007 un Anglais BG blanc" et pendant une partie du film, je me suis presque laissé convaincre que c’était une polémique montée artificiellement par l’ED (comme le disaient les merdias). Mais en réalité... si, c’est bien une opération de cancel culture. Désolé de spoiler mais... dans le film qui est par ailleurs assez moyen, le 007 original meurt à la fin : c’est la première fois de l’histoire de ce personnage de fiction et ce n’est pas un hasard mais bien une volonté de le faire mourir. Plus exactement et c’est encore plus fort symboliquement parlant, il se sacrifie. Ainsi concrètement, physiquement, il est cancelé et concrètement, physiquement, remplacé, non pas par un 007 simplement plus jeune mais une 007 de la diversité. Il y a même une petite réplique explicite entre le personnage incarné par cette actrice noire qui dit à James, "vous savez, le monde a changé...". C’est censé être un trait d’humour mais cela n’en est pas un. Et les scénaristes n’ont pas seulement choisi un personnage plus jeune ou même une femme blanche mais ont opté sciemment pour une femme noire, pas très belle d’ailleurs... L’idée n’est d’ailleurs pas seulement idéologique : le film est vendu dans le monde entier et le calcul (mauvais à mon sens parce que, pour tout le monde, 007 est un homme blanc, séduisant, audacieux, avec cet humour typiquement british, courageux, juste... et pas une Noire... ça ne fonctionne pas... d’ailleurs les productions ciné qui font cela ont tendance à moins marcher) est que la pop mondiale étant très majoritairement non-blanche, il y aura une sorte d’identification facilitée avec des personnages noirs ou métissés.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 26 mai 11:44

      Bref, j’ai digressé mais tant que cela : le fait de coller un demi-africain revanchard à l’Educ Nat (ce qui fait mouiller tous les indigénistes et autres cucks de LFI) est un choix hautement symbolique qui va dans le même sens que celui de donner le porte-parolat du gouvernement à une black habillée en clown au prénom éloquent (Sibeth) ou encore de donner le même ministère à une Marocaine. C’est d’une perversité sans nom car les gens qui font cela, en réalité, méprisent profondément ceux qu’ils utilisent pour nous humilier. En dernière instance, si Pap n’est pas un crétin, on peut aussi noter qu’il n’a strictement aucune légitimité professionnelle à être nommé à un poste de Ministre de l’Educ Nat : c’est aussi cela l’humiliation des FDS : "on va vous coller un historien spécialisé dans l’histoire sociale (raciale en réalité) des EUA (? ???) sans aucune compétence ni expérience dans le monde de l’enseignement et obsédé par la question noire et vous allez la fermer bande de sans-dents"... tel est le message à peine voilé des patrons de Macron. Mais comme je le conclus souvent : les Français l’ont voulu à 58%... ils l’ont.

      * Ce que l’on ne dit jamais... alors que c’est pourtant central de savoir ce qui est "cancélé", traduction : annulé (étymologiquement, réduit à l’état nul, à l’état d’inexistant)


    • vote
      Et Hop ! 28 mai 13:53

      @Conférençovore

      C’est pas parce qu’il a acquis la manière de ratiocinner des uniiversitaires de l’EHESS que ce n’est pas un imbécile, puisqu’il manque totalement de jugement pour comprendre des situations, à commencer par la sienne de métis d’un Sénégalais et d’une Française, en se prenant pout un noir américain, lesquels ont deux parents qui sont états-uniens de souche et sans aucun lien avec l’Afrique. Si il avait été intelligent il aurait refusé le poste de ministre de l’Éducation nationale en disant qu’il n’avait pas l’expérience ni la formation pour ça.

      Tous les métis sont considérés comme noirs par les Blancs et comme blancs (non noirs) par les Africains. C’est leur malédiction, ils ne peuvent s’en prendre qu’à leurs parents.

      Il a en plus comme femme dont il a deux enfants batares Jeanne Lazarus qui est une juive descendante de René Pleven, lui aussi juif tendance radicale par sa mère, et auteur de la loi scélérate qui porte son nom, ce qui lui fait un second métissage, et un deuxième engagement contre la population fançaise et de civilisation catholique.

      Elisabeth Borne n’a pas choisi ce fanatique sans raisons : un métis complexé lié éternellement à Israël, quand même, merde !


    • 7 votes
      albert123 21 mai 15:12

      "Un grand intellectuel"


      non juste un wokiste, cad un agent au service d’une puissance étrangère avec un fort potentiel de foutage de merde.


      si vous voulez la guerre civile dans ce pays mettez des wokistes au pouvoir, ça arrivera très vite.


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 23 mai 23:31
        albert123 21 mai 15:12

        "Un grand intellectuel"

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
        "Un grand intellectuel" ???
        @albert123
        Peut-on qualifier ainsi un gus plébiscité par les siens ; cad par d’autres idéologues de son camp, plus politiques qu’intellectuels ???

        ...ça sentirait la grosse arnaque de notre intelligentsia moderne ???!!! NON ???

        Merci
        A Suivre !

        CQFD


      • 3 votes
        Vraidrapo 21 mai 15:45

        Le travail de sape de la France a commencé en mai 68 avec le binome Cohn-Bendix, Geismard piloté depuis Washington...

        relayé par Yoyo, le PM caillassé par les étudiants palestiniens à Jérusalem,

        Yoyo qui a nivelé par le bas, les promotions de l’Educ Nat...

        Papé N’Diaye mènera (sournoisement) à son terme le travail commencé il y a 54 ans !

        Entendu hier, il parait que la France est au 10 ème rang de la maitrise du français parmi les pays francophones... Alors, c’était pas mieux avant !!! ??


        • 2 votes
          christophe nicolas christophe nicolas 21 mai 16:35

          Je lance le débat qui fâche : pourquoi se coiffer la boule à zéro comme les blancs souvent sujets à la calvitie tel Michel Blanquer lorsqu’on a les cheveux crépus, il faut assumer les spécificités capillaires de ses origines et la pousse sphérique sinon c’est qu’on se soumet à un colonialisme cognitif insidieux... :) 

          https://www.ghostofthedoll.co.uk/retromusings/wp-content/uploads/2017/11/Afro-Sheen-1972-Ebony-Sep-1972.jpg


          • 3 votes
            Mollah Homard 21 mai 19:41

            on est des sous américains,vos parents,amis,voisins ont voté pour ca 


            • 7 votes
              ezechiel ezechiel 22 mai 10:28

              Faire rentrer un Noir raciste au gouvernement, c’est une première !

              Pour Pap Ndiaye, le racisme anti-blanc n’existe pas, car il fait partie d’un « vocabulaire d’extrême droite ».

              Pap Ndiaye : « Il existe bien un racisme structurel en France », la France serait donc un pays raciste pas essence !

              Pap Ndiaye participe à des réunions interdites aux Blancs, car les Blancs seraient des oppresseurs et instigateurs du mal sur Terre.

              Il y a longtemps que je t’aurais viré ce type par avion charter direction l’Afrique, il verrait si c’est mieux !


              • 6 votes
                Le Glaude Le Glaude 23 mai 11:46

                @ezechiel ........ exact !

                .
                .
                La plus belle PREUVE du Racisme Anti-Blanc ....... c’est de dire qu’il n’existe pas !

                .
                .
                .
                C’est ce qu’à dit Pap Ndiaye !

                .
                .



              • vote
                Le Glaude Le Glaude 23 mai 11:49

                .


              • 3 votes
                sylvain66 22 mai 15:51

                ce mouvement sert de cache sexe a la caste dominante depuis un bon moment .Ca évite de parler de sujets qui fachent, comme l’explosion des inégalités et ce genre de choses .

                Ce choix n’est pas étonnant


                • vote
                  Zolko Zolko 22 mai 22:36

                  des intervenants qui portent des masques "à la radio "  !?!?!? Ça protège qui contre quoi ? L’imbécilité n’a pas de limites.


                  • 2 votes
                    Conférençovore Conférençovore 23 mai 10:26

                    "Pap Ndiaye, spécialiste d’histoire sociale des États-Unis et des minorités."

                    Rien d’étonnant à ce que l’Education Anti-nationale ait été confiée à une sorte de Rockaya en short. C’est leur projet.

                    On peut d’ailleurs déjà prédire les grands chantiers de Pap : lutte contre les prétendues discriminations (en réalité, ces discriminations existent : les politiques publiques favorisent ouvertement les quartiers remplacés au détriment des zones encore françaises et ce depuis des décennies mais ça, ça passe...), importation et mise en avant des luttes afro-américaines en France, victimisation des gens issus de la diversité dont les échecs seront expliqués par un prétendu racisme systémique, abaissement du niveau général pour que toute cette richesse puisse mettre sur son CV un joli diplôme (qui ne vaut donc plus rien mais c’est pas grave), mise en avant de "figures" issues de la diversité avec des lycées Montaigne débaptisés en Thomas Sankara et des collèges Pierre de Ronsard en Ecole Inclusive Camélia Jordana et autres réécritures des programmes pour enseigner aux petits Françaouis les merveilles des civilisations africaines et l’âge d’or de l’islam et ses fabuleux apports à cette civilisation arriérée qu’est l’Occident et ce pays de racistes congénitaux qu’est la France, pays coupable bien évidemment de toutes les misères de ce monde. Ah oui, après le petit dèj gratos on aura sans doute droit aussi à la cantoche gratos et halal pour les (((jeunes défavorisés des quartiers hyper-sensibles stigmatisés par le racisme systémique))).

                    En même temps près de 6 Français sur 10 ont veauté pour ce progrès en marche... donc ils pourront difficilement se plaindre de l’avoir (d’autant que ce ne sont pas eux qui se mangeront les conséquences). Quand on a pour seul objectif de préserver sa petite retraite et le confort de sa fin de vie quitte à bousiller celle de ses petit-senfants, enfin... quand on en a... faut pas s’étonner du résultat.

                    La gérontocratie enfante irrémédiablement des monstres comme ce revanchard déracinné de Pap machin qui ferait mieux de régler ses pbs avec son paternel Sénégalais rentré au bled quand lui commençait à peine à marcher au lieu de nous faire chier avec des histoires de Noirs dans les bus. Et puis tout est logique. Macron ne pouvait quand même pas prendre un Valls ou une Taubira (trop magouilleurs et infidèles pour être cornaqués) : il lui fallait des têtes nouvelles, des petits arrivistes qu’on peut manipuler facilement et éventuellement dégager s’ils posent trop de pb mais surtout des gens qui ne remettront jamais en cause le projet mondialiste des patrons de Manu puisque eux-mêmes y trouvent leur intérêt. 

                    Quand je regarde le nouveau gouv, j’avoue que j’ai un rire nerveux difficile à arrêter : Justine Bénin (just in Bénin... tout un programme !), le Dupond qui se fait applaudir dans les prisons à la justice, Rima Abdul-Malak à la Culture française (qui n’existe pas), Moussa Darmanin à L’Intérieur, Catherine Colonna au Ministère de l’Europe (et accessoirement des Affaires étrangères) avec Clément Beaune, Franck

                    en second (fallait bien être au moins 2 et surtout mettre un mec sous l’autorité d’une femme...)... ah on est pas mal là...

                    J’ai pas vérifié mais s’ils nous ont pas collé un trans pour gérer le Ministère de la petite enfance, je serai déçu fâché


                    • vote
                      Conférençovore Conférençovore 23 mai 20:27

                      Si on peut virer ce déchet du site, on gagnera du temps : c’est le même sous-homme derrière ce pseudo que celui qui avait le pseudo paroissien machin.


                    • 1 vote
                      paulau 23 mai 10:29

                      Ce ministre est un wok.

                      Être wok ( éveillé ) , c ’ est bien ; mais sur quel critère va-t-on choisir ce qui vaut la peine d ’ être éveillé ? Une fois éveillé, après on « cancelled » , on annule, on censure. On porte atteinte à la liberté d ’ expression de toutes les personnes qui contestent le bien fondé de l ’ opération de wokisme. Le wokisme doit être combattu y compris à l ’ école où le nouveau ministre ne manquera pas de le faire entrer.


                      • vote
                        méditocrate méditocrate 24 mai 22:53

                        @paulau

                        Hummm... presque paulau.

                        Un wok c’est un ustensile de cuisson à fond arrondi.

                        Un woke c’est un conscient des pbs de justice sociale et d’égalité raciale :)


                      • vote
                        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 25 mai 01:12

                        Le wok est utile, le woke est nuisible. 


                      • vote
                        joelim joelim 25 mai 11:25

                        @Gaspard Delanuit
                        C’est pareil : ils sont lourds et ont un fond plat.


                      • vote
                        méditocrate méditocrate 25 mai 16:13

                        @joelim
                        Attention de nuancer le woke passif, plutôt serein et ouvert, du woke actif qui monte vite en température comme homonyme...


                      • 3 votes
                        Le Glaude Le Glaude 23 mai 11:45

                        .
                        .
                        La plus belle PREUVE du Racisme Anti-Blanc ....... c’est de dire qu’il n’existe pas !

                        .
                        .
                        .
                        C’est ce qu’à dit Pap Ndiaye !

                        .
                        .


                        • vote
                          alanhorus alanhorus 25 mai 17:22

                          Macron aura trouver les meilleurs contradictions en politique (mais c’est une marque de fabrique chez lui l’adepte de la grande duperie) Mette un ministre raciste anti-blanc ministre de l’education national, mettre un ministre handicapé accusé de viol par GHB comme ministre du handicap.....quelque part c’est un peu le miroir de lui même tout ce binz, n’a t il pas envoyé des armes françaises à des nazis ukrainiens ? La duperie dans toute son horreur "ce" president (pas le mien).


                          • vote
                            Serge ULESKI Serge ULESKI 26 mai 15:30

                            P. Ndiaye ministre de l’Education nationale…

                             

                            Sans doute Zemmour est-t-il déjà aux Urgences…

                             

                            Sans doute… Marine Le Pen, terrassée, étendue sur un lit de fortune improvisé à la hâte… tient-elle fermement d’une main une plaquette de TRANXENE ( ELLE EN EST A SON TROISIEME) et de l’autre un verre d’eau…

                             

                            Goldnadel et E. Lévy… au bord de l’apoplexie… la haine au ventre… y survivront-ils seulement ?

                             

                            C-News – Praud, Mabrouk et d’Ornellas en tête (ainsi que Causeur, Sud Radio, le Figaro, Opinion, Marianne, Atlantico, Valeurs actuelles) - qui ne souhaitera pas être en reste, redoublera d’efforts pour matraquer un discours revanchard, d’une complaisance inouïe à l’endroit du racisme et des théories complotistes de suprémacistes blancs («  Grand remplacement » en particulier)…

                             

                            Pour cette nomination coup de tonnerre, nous tous, à gauche, bien à gauche, aurions alors pu faire le choix d’un vote en faveur de Macron… car notre plaisir est immense.


                            • vote
                              Serge ULESKI Serge ULESKI 26 mai 15:31

                              En ce qui concerne l’accusation en « islamo-gauchisme » adressée à La France Insoumise par les intervenants médiatiques et politiques (Cnews, le Figaro, BFMTV, Marianne, Causeur, Valeurs Actuelles, Sud-radio, France info, Le Monde… LR, RN), il devrait être possible d’assimiler cette attaque à de la dénonciation calomnieuse, en particulier dans le contexte français suivant : "L’islamisme est associé au terrorisme ; l’islamisme, c’est le terrorisme." Par conséquent, lancer l’accusation d’islamo-gauchisme à l’endroit de La France Insoumise, c’est affirmer que ce mouvement soutient le terrorisme lié à l’Islam.

                              Il serait temps que la menace de poursuites envers ceux qui ont recours à l’accusation en « islamo-gauchisme » soit prise au sérieux par ces derniers, et ce… dans les meilleurs délais.

                               

                              A vos plaintes LFI !

                               



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès