• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Laurent Toubiana : "La légende selon laquelle les vaccins COVID (...)
#16 des Tendances

Laurent Toubiana : "La légende selon laquelle les vaccins COVID préserveraient des formes graves est potentiellement mise en cause"

Laurent Toubiana, épidémiologiste et directeur de l'Institut de recherche pour la valorisation des données de santé en France, expose de nombreux faits sur la pandémie dans une interview sans concession : 

 

Tags : Vaccins Covid-19




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 2 votes
    juanyves 13 janvier 15:38

    Toujours aussi clair et comprehensible Laurent Toubiana.

    Il sait de quoi il parle


    • vote
      juanyves 13 janvier 16:12

      @juanyves
      L’Irsan : http://recherche.irsan.fr/


    • vote
      sls0 sls0 13 janvier 17:09

      @juanyves
      Vu que tu as l’adresse du site, trouves nous donc un papier de Toubiana sur le covid 19.


    • 7 votes
      juanyves 14 janvier 00:18

      @sls0
      Arrêtes de jouer au con et de te foutre de la gueule du monde. Toi aussi tu l’as l’addresse. En première page et en gros tu as : https://covid.irsan.eu/
      Ce n’est pas parce qu’une publication est publiée sur le Lancet qu’elle est juste : LancetGate. Son rédacteur en chef dit que 50% sont de la poubelle.
      Je croyais que tu ne te fiais qu’aux épidémiologistes et bien cet homme parle d’épidémiologie et d’épidémie. Et ça ne t’interpelles pas que tous les chercheurs non conformes avec la Doxa soient censurés et quasiment interdits de publications ou restent en pre-print, que tu t’empresses de dénoncer comme ton pote Bubu. Ce n’est pas parce qu’une publication est publiée sur le Lancet qu’elle est juste : LancetGate. Son rédacteur en chef dit que 50% des articles sont de la poubelle.
      TOUS les chercheurs dénoncent l’Omerta qui s’est instauré : pouquoi ?
      T’es juste un Tartuffe.
      Plus de 80% des entrées en hospitalisation sont des non-vaccinés. Tartufferie :

      • durant les 15 jours après la réception d’une dose (2 ou 3) l’injecté est considéré comme non-vacciné, 1 dose -> non-vacciné. C’est durant cette période qu’il y a le plus de cas.
      • 14% des plus de 80 ans ne sont pas vaccinés. Seulement 2% des 70 à 80 ans : pourquoi ? Simplement parce que ces personnes agées ont été déconseillées par leur médecin de se vacciner en raison d’un risque élevé de s’en aller plus vite qu’avec le covid. Ce sont 480 000 personnes. Pourquoi ne dit’on pas à quelle tranche d’age correspondent les entrées et pour quelle raison ils ne sont pas vaccinés. La fake de 10% avec un faux pass est juste ridicule.
      • 60 à 70 entrées en hospitalisation sur 480 000, ça correspond juste au nombre de gens qui s’en vont naturellement après 80 ans surtout s’il y a une comorbidité en plus.

      Les chiffres je ne vais pas m’emmerder à les chercher et je vis sans calculette, mais ça me suffit pour voir qu’il y a des biais énormes et donc que les conclusions sont fausses et ceux qui les véhiculent des menteurs. De plus, comme ces mêmes personnes se sont fait prendre avec d’autres mensonges plus gros que des boeing 747 puis se chargent de véhiculer que se vacciner c’est protéger les autres, que les asymptomatiques sont contagieux, que la faute du nombre de cas ce sont les non-vaccinés etc ....

      Et tu fais partie de ces connards, point barre.

      Sam’s ufi


    • vote
      juanyves 14 janvier 01:12

      @sls0
      Pour avoir les textes sur papier tu seras obligé de les imprimer.


    • 3 votes
      bubu12 14 janvier 04:51

      @juanyves

      • durant les 15 jours après la réception d’une dose (2 ou 3) l’injecté est considéré comme non-vacciné, 1 dose -> non-vacciné. C’est durant cette période qu’il y a le plus de cas.

      tu racontes n’importe quoi. Est considéré non vacciné est quelqu’un qui n’a reçu aucune dose. Quelqu’un qui a eu une dose n’est pas considéré comme non vacciné. Quelqu’un qui à eu 2 doses et pas de rappel est considéré comme vacciné sans rappel. Un vacciné 3 dose avec une dose de rappel de moins de 14j est toujours considéré comme vacciné 2 doses, pas du tout comme un non vacciné. Bref tu racontes des conneries plus grosse que toi comme d’habitude.

      14% des plus de 80 ans ne sont pas vaccinés.  Simplement parce que ces personnes agées ont été déconseillées par leur médecin de se vacciner en raison d’un risque élevé de s’en aller plus vite qu’avec le covid

      ah donc le vaccin serait plus dangereux pour les vieux que le covid, intéressant ca pour une maladie ou plus tu es âgé plus tu es à risque ! Ta pas l’impression que c’est plutôt parce que dans cette classe d’âge il y a beaucoup de gens isolés et loin des parcours de soins ?


    • 2 votes
      juanyves 14 janvier 11:12

      @bubu12

      Est considéré non vacciné est quelqu’un qui n’a reçu aucune dose. Quelqu’un qui a eu une dose n’est pas considéré comme non vacciné. Quelqu’un qui à eu 2 doses et pas de rappel est considéré comme vacciné sans rappel. Un vacciné 3 dose avec une dose de rappel de moins de 14j est toujours considéré comme vacciné 2 doses

      Tes histoires de considération sont prises totalement à l’enverset sont des suppositions de ton espriy pervers :
      • Un non-vacciné n’est pas considéré du tout. Tout non-vacciné le sait.
      • Un vacciné 1 dose n’est pas considéré vacciné donc non considéré même s’il a fait un effort (insuffisant)
      • Un vacciné 2 doses n’est pas considéré comme vacciné complet dans les 15 jours suivant l’injection donc non considéré (en liste d’attente)
      • Un vacciné 3 doses est considéré comme fou et suicidaire alors je ne sais pas trop, c’est possible qu’entre fous l’on se considère

      Résultat des courses, quand on fait de la statistique on le fait pour que les chiffres correspondent à ce que l’on veut prouver dixit Churchill et bien d’autres. Donc l’on ne considère que ce qui est digne de considération, CQFD.
      Question connerie et grosseur du bide c’est toi qui veut nous faire avaler des couleuvres. Celle-ci ne sont pas digne de considération ni toi d’ailleurs.

      14% des plus de 80 ans ne sont pas vaccinés, c’est un chiffre considéré par les officiels de la considération. Les +80ans, bien qu’ils aient droit à notre considération du fait de leur grand âge, sont très propices à être complotistes ou consultent beaucoup plus que leur juniors des médecins complotistes ou habitent tous dans des lieux isolés au fin fond de la France rurale. Ton manque de neurone ne te permet pas de supposer que leur médecin a un peu de respect pour la fragilité de leurs organes et de ne pas leurs imposer un stress qui pourrait les envoyer bien loin, ce que certains sans vergogne n’ont pas hésité à faire.

      On sait parfaitement que toi la vergogne tu ne connais pas et seul le cynisme outrancier t’habite.

      Remue ton groin dans d’autres eaux, celle-là elles sentent mauvais.


    • 1 vote
      bubu12 14 janvier 13:49

      @juanyves

      quelqu’un comprend quelque chose a ce que cet individu essaye de dire ? franchement ca devient compliquer la 

      Tes histoires de considération sont prises totalement à l’enverset sont des suppositions de ton espriy pervers

      non c’est comme ca que fait la DRESS, tu sais les chiffres officiels, ca te dit quelque chose ?

    • 1 vote
      juanyves 15 janvier 17:42

      @bubu12
      Larousse :
      Considération : Bonne opinion qu’on a de quelqu’un ; estime, égards accordés à quelqu’un : Traiter quelqu’un avec considération.


    • 2 votes
      bubu12 15 janvier 17:51

      @juanyves

      c’est toi qui a utilisé ce mot à la base gros clown


    • 6 votes
      albert123 13 janvier 16:25

      cessez de poster des vidéos qui passent sur youtube qui disparaissent en moins de 24 h,

      il existe d’autres plateformes qui censurent beaucoup moins.

      Youtube c’est bon pour les bouffons du roi, les antispécistes bobo zeteticiens et bouffeurs de burger collabos avec passeport interieur.


      • vote
        sls0 sls0 13 janvier 17:02

        @albert123
        Que dit YouTube ?

        YouTube interdit les contenus sur la COVID-19 qui présentent un risque important de préjudice majeur.

        YouTube n’autorise pas les contenus qui propagent des informations médicales incorrectes contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la COVID-19. Cela ne s’applique qu’aux contenus allant à l’encontre des conseils de l’OMS ou des autorités sanitaires locales sur les sujets suivants :
        • Traitement 
        • Prévention
        • Diagnostic
        • Transmission
        • Consignes de distanciation sociale et d’auto-isolement
        • Existence de la COVID-19

        YouTube a fermé 1% des comptes qui posaient problème. Oui, que 1%.

        Aller sur une autre plateforme c’est devenir invisible. Vivre dans un microcosme complotiste non visible de l’extérieur et sans revenus. Le complotisme a rapporté, il y en a qui sont devenus millionnaires, c’est fini maintenant.


      • 4 votes
        juanyves 14 janvier 00:50

        @sls0
        Tartufferies véhiculé par un Tartuffe.

        YouTube interdit les contenus sur la COVID-19 qui présentent un risque important de préjudice majeur.

        C’est quoi un préjudice majeur, qui juge le préjudice : tartufferie.

        les contenus qui propagent des informations médicales incorrectes contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la COVID-19

        Tartufferies : l’OMS dit que les vaccins empêchent la transmission parce que Pfizer leur a dit. Des chercheurs trouvent que les vaccins n’empêchent pas la transmission et, avec les yeux ouverts, c’est évident. Donc la norme : il est interdit de dire que le vaccin n’empêche pas la transmission. Résultat des courses : l’information en question ne circule pas et tout le monde tombe malade même le Véreux.
        Ça c’est l’excelente logique des merdias et de sls0.
        Reconnaissons l’avantage pour un Omicron : on gagne l’immunité collective. Mais si c’était la peste noire avec un vaccin de merde.
        On peut aller sur l’option Traitement ou Prévention on aura le même sketche.

        1% de suispendu autre tartufferie quand on sait la quantité de merde qu’il y a sur youtube. La vérité heureusement c’est que c’est moins de 1%, mais c’est énorme en absolu et dans le principe.

        Aller sur une autre plateforme c’est devenir invisible.

        Autre Tartufferie : aller sur une autre plateforme c’est faire vivre et apparaître d’autres plateformes, c’est casser un monopole qui comme tous les monopoles est hyper dangereux (ce que l’on vit avec youtube, facebook, twitter, google). Retour sur 1984

        Le complotisme a rapporté, il y en a qui sont devenus millionnaires, c’est fini maintenant

        Dernière tartufferie. Ce qui a rapporté c’est le fanatisme covidiste : 60 000$ par minute, grâce à la censure et à la zombification de la population mondiale, un tour de force jamais réalisé dans l’histoire de l’Univers, même mon pote Jean de Patmos n’en croyait pas ses yeux il y 2 000 ans. Les millionaires complotistes et les hyper milliardaires de l’injection d’eau frelatée, ta dernière tartufferie du jour.

      • 3 votes
        phan 13 janvier 16:29
        Les autorités québécoises envisagent une taxe financière pour les non-vaccinés.
        Les non-vaccinés font économiser : 60€ par non-vacciné (Coût de 3 doses Nocebo de Pfizer) et jusqu’à 750 euros de l’heure : la rémunération des médecins vaccinateurs.

        • 1 vote
          sls0 sls0 13 janvier 16:44

          Il y a deux épidémiologistes qui se sont planté avec le covid.

          Le premier, Fergusson avec son modèle de merde qui donnaient 500000 morts en Angleterre. C’est un peu à cause de lui que les gouvernements ont sur-réagit.

          Le deuxième est Toubiana avec son absence de deuxième vague.

          Deux clowns aux antipodes.

          À choisir je préfère Martin Blachier.

          Je suis d’accord avec lui, les chiffres absolus sont une hérésie. On parle en incidence. Il n’y a pas que l’incidence, il y a aussi la létalité. En multipliant les deux ont a les risques et c’est le risque qui compte.

          Quand on regarde le risque, il a franchement diminué depuis mars 2020. En regardant le rapport nombre de cas divisé par le nombre de mort en Espagne entre mars 2020 est aujourd’hui il a changé d’un facteur de 230. Bon il faut tenir compte du dépistage qui a changé, au début c’était du dépistage à l’hôpital, maintenant c’est du test facile. Ce facteur de 230 doit se situer autour de 20.

          Ce facteur de 20 explique le changement du discours de Blachier, le risque a diminué.

          Ça a un coté comique, les covidistes extrêmes ne tiennent pas compte de la diminution du risque et les covidiots prennent les chiffres actuels pour rendre anormales des décisions passées.

          C’est le problème avec les extrêmistes, la voie du milieu ils ne connaissent pas.


          • 6 votes
            abolab 13 janvier 19:39

            @sls0

            Il n’y a pas eu de deuxième vague avec le premier variant. Ce que l’on appelle deuxième vague était une toute nouvelle épidémie en provenance d’élevages de vison français, un variant très meurtrier qui a sévi dans toute l’Europe.


          • vote
            sls0 sls0 13 janvier 20:37

            @abolab
            Rien que votre commentaire indique que vous avez une connaissance au raz des pâquerettes coté covid et acquise sur des sites covidiots.

            Effectivement c’est peut être une vue de l’esprit cette deuxième vague.
            Mais quand on regarde les graphiques ça fait pas trop vue de l’esprit.
            https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-france.FR

            Pour ce qui est des variants et de leur arrivée dans les différents pays, ça vaut le coup d’aller jeter un oeil sur covariants.org qui est employé entre autres par Raoult.


          • 2 votes
            juanyves 14 janvier 01:09

            @sls0
            Tu ne connais rien à l’épidémiologie, c’en est lassant de repéter les même choses, tes chiffres sont biaisés et ta calculette pourrie.
            Toubiana explique parfaitement bien la soi-disant 2 ème vague :
            Les gens quand une épidémie commence, tu les enfermes, leur interdit de sortir, voir les amis, s’embrasser, et en cas de sortir rester hors de portée des postillons etc... Résultat des courses le virus reste à l’affut de ses proies devenues invisibles : ça baisse et c’est normal.
            Maintenant, comme ça baisse tu laches le troupeau, le virus saute sur tout ce qui bouge : re vague.
            Tu peux faire ça pendant des années.
            Il n’est nul besoin d’avoir une calculette pour comprendre ça ni de faire des études avec des diplomes grands comme les tours qui se cassent la gueule quand un oiseau les percutent. Même un gamin de 5 ans vacciné et bailloné peut comprendre ça.
            Le clown c’est toi avec ta calculette et ton discours, juste une tartufferie de plus.
            Moi j’aime beaucoup Martin Blachier comme je te l’ai dit c’est la meilleure girouette que nous avons en France : il suffit de le regarder ou de l’écouter siffler et l’on sait tout de suite d’où vient le vent et, bien sûr où il va. L’immense avantage qu’il a c’est que de plus il a un don d’anticipation (probablement parce qu’il vise un fauteuil Véreux). Regardes bien notre Martin national ça t’aideras à sortir moins de tartufferies.


          • 1 vote
            Zip_N 14 janvier 09:29

            @juanyves

            Monsieur le professeur ? Au niveau du traitement de l’information vous êtes en dessous de sls0, vous remplacez une bonne partie d’intelligence et de raison par de la péjoration et vulgarité, au mieux, et des injures au pire.


          • 1 vote
            Eric_F 14 janvier 10:19

            @sls0

            "ll y a deux épidémiologistes qui se sont planté avec le covid.
            Le premier, Fergusson avec son modèle de merde qui donnaient 500000 morts en Angleterre. C’est un peu à cause de lui que les gouvernements ont sur-réagit.

            Le deuxième est Toubiana avec son absence de deuxième vague"

            Judicieuse remarque, en précisant qu’ils n’étaient pas seuls dans le camp, mais ils sont représentatifs du covido-catastrophisme et du covido-négationnisme.
            Les covido-catastrophistes sont désormais aussi vaccino-maximalistes, et les covido-négationniste, par "retournement dialectique", sont devenus vaccino-catastrophistes.
            Ces courants se radicalisent par une approche idéologique (despotisme sanitaire vs anti-système), mais les réalités de cette épidémie et des mesures à prendre n’ont rien à foutre de l’idéologie, elles ne sont pas manichéennes.

          • vote
            juanyves 14 janvier 11:23

            @Zip_N
            Décompresses ça ira mieux et tu comprendras. Sinon ton propos est tellement compressé qu’il ne reste plus rien, aucun arguments dans tes propos juste du comprimé de propagande. Je suis en état de légitime défense contre des hordes de fascistes/nazis qui me poursuivent avec une seringue pour m’injecter dans le corps un produit toxique à titre d’expérimentation. Et si j’avais une mitraillette je tirerais dans le tas de mes poursuivants : la légitime défense ne se comprime pas mon peti zippon.


          • 1 vote
            Zip_N 14 janvier 15:31

            @juanyves

            Vous m’avez compris. Pour le reste il n’y a personne pour s’occuper de vos maladies psychotiques ? Manque de personnel  ?


          • vote
            juanyves 14 janvier 20:23

            @Zip_N
            Tes conseils ?


          • vote
            Zip_N 14 janvier 08:14

            Qu’est ce qui est remis en cause ? La légende

            La légende est de croire que le vaccin étudié pour le 1er variant serait plus efficace pour le variant d’après, celui étudié pour la légende. Dans ce cas il faut mettre en cause celui qui fait la légende. Une autre légende est de croire que tous les vaccins sans comparaison se valent en efficacité.


            • vote
              juanyves 14 janvier 11:28

              @Zip_N
              Décompression du mot vaccin

              Le Larousse :

              • 1. Substance d’origine microbienne (microbes vivants atténués ou tués, substances solubles) qui, administrée à un individu ou à un animal, lui confère l’immunité à l’égard de l’infection déterminée par les microbes mêmes dont elle provient et parfois à l’égard d’autres infections.
              • 2. Substance microbienne analogue, mais utilisée dans un dessein curatif et non plus préventif.
              • 3. Ce qui immunise contre un mal, un danger : Un vaccin contre la passion.

              Le Robert :

              Substance pathogène qui, inoculée à un individu, lui confère l’immunité contre une maladie.

              Dictionnaire français :

              • Substance destinée à être injectée dans le corps et permettant de l’immuniser contre une maladie.
              Doctissimo :
              • Un vaccin est une préparation contenant des micro-organismes qui sont soit des germes inactivés, soit des germes tués. Cette préparation est administrée dans le but d’immuniser l’organisme contre des maladies infectieuses.
              Immuniser :
              Larousse :
              • 1. Rendre quelqu’un, un animal réfractaire à une maladie : Immuniser quelqu’un contre la variole en le vaccinant.
              • 2. Garantir quelqu’un contre l’atteinte d’un mal, le mettre à l’abri d’un certain risque : Cet accident l’a immunisé contre la peur.

              Tu peux continuer ave google.
              Une injection qui n’empêche pas d’être malade, qu’il faut répéter après 6 mois puis tous les 3 ou 4 mois pour empêcher d’être trop malade peut-elle, décemment et en français, s’appeller vaccin.


            • vote
              Zip_N 14 janvier 13:09

              @juanyves

              Ca vous fait du bien de réviser, c’est comme votre immunité ça se perd avec le temps. J’ai le petit Robert : Fig. Ce qui immunise contre..., préserve de....

              Je vous propose 2 solutions : 1) De modifier la définition de vaccin dans le dictionnaire, ou 2) de remplacer le mot vaccin par celui qui vous parait plus adéquat, que choisissez-vous ?


            • 1 vote
              juanyves 14 janvier 20:26

              @Zip_N
              Une autre solution : tu arrêtes de parler de vaccin pour quelque chose qui n’en est pas et parles d’injection ou de shoot au choix ça correspond au dictionnaire..


            • 3 votes
              Zip_N 14 janvier 08:50

              La on est avec omicron qui est 3 fois moins dangereux que le précédent, lorsque le virus n’aura quasiment plus de mortalité vous chercherez encore le % d’efficacité du vaccin (des vaccins) par rapport aux 1er variants pour faire une légende ?


              • vote
                alphomega 15 janvier 12:01

                Au fond, l’estimation de l’impact de la vaccination sur les formes graves du covid ne tient qu’à un raisonnement bancal.(sans parler d’o-micron)

                La formation mathématique étant défaillante, la plupart des gens ne maîtrisent pas les critères de l’implication logique, et encore moins ceux de l’induction.

                C’est d’ailleurs une opportunité fantastique pour manipuler les foules. 

                On adhère en particulier à une implication logique (nécessité) pour élaborer le risque absolu de faire une forme grave en étant non vacciné, alors que cela ne devrait rester au mieux qu’une induction, émise avec de nombreuses réserves (expression au conditionnel, avec la possibilité de réfutation de l’hypothèse induite — principe de la science vs fausse science...) :

                En effet, on ne peut contester qu’il suffirait que le vaccin soit efficace à 89% pour que le nombre de formes graves constatées pour les vaccinés (90%) soit égal au nombre de formes graves pour les non vaccinés (50 V en SC et 50 NV en SC) :

                1-[(10/50)/(90/50)]= 89%

                Pourtant, même avec ces effectifs constatés en soins critiques, rien ne permet d’en déduire que le vaccin est bien efficace à 89% dans un échantillon représentatif de 100.000 personnes. 

                En effet, sans connaitre les profils des non vaccinés en soins critiques (données non stratifiées !), les "projeter" sur une population représentative de 100.000 personnes est juste fallacieux.

                D’ailleurs cette projection artificielle produirait sans doute une population artificielle de personnes âgées, obèses, en mauvaise santé, éloignées de tout suivi médical, souffrant de pathologies chroniques non compensées, etc...

                Ce qui ne correspond évidemment pas à la réalité en population générale.

                Sans se poser la question de savoir pourquoi et comment une personne en mauvaise santé ne s’est pas fait vacciner, on abuse de raisonnement étriqués et surtout anti-scientifiques.En observant les différences d’efficacité relative entre régions, on voit déjà se dessiner l’arnaque sous-jacente...

                Mais c’est de bonne guerre, du pain béni pour les politiciens !

                "Là où meurt le doute, naît la tyrannie".



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

abolab


Voir ses articles


Publicité





Palmarès