• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > BRIDGESTONE : Qui sont les responsables ? Qui sont les traitres (...)

BRIDGESTONE : Qui sont les responsables ? Qui sont les traitres ?

Le fabricant de pneus Bridgestone a annoncé vouloir fermer sa seule usine française (Béthune) en 2021. Une fermeture synonyme de perte d'emploi pour 863 personnes. La firme japonaise a pourtant fait un confortable bénéfice net de 2,4 milliards d'euros en 2019 (pour un chiffre d'affaires de 28 milliards)...

Le porte-parole du gouvernement parle d'une trahison de la part de Bridgestone.

Mais qui sont les responsables ici ? Qui sont les traitres ?

 

BRIDGESTONE : QUI SONT LES RESPONSABLES ? ( Le Fil d'Actu - Officiel, 24 septembre 2020, 12:48 )

Regardons ça de plus près :

Bridgestone fermera l'usine en France, mais en ouvrira en Estonie et en Biélorussie. Et investira en Pologne avec quelques millions d'euros d'aides européennes à la clé. Donc les contribuables français qui financent le budget européen, financent ainsi les usines polonaises qui vont entraîner la fermeture d'usines en France (trahison ?)

Bridgestone a touché des aides en France, sous forme de subventions ou via le CICE... sans aucune contrepartie en termes d'emplois, ni même la garantie que l'usine maintiendrait à terme son activité. (trahison ?)

Bridgestone vit sa vie de multinationale et n'a donc pas vocation à préserver des emplois en France si elle peut produire ailleurs... Elle délocalise donc, pour produire à moindre coût, car l'Union européenne "sans frontières" laisse rentrer les pneus chinois concurrents à bas coût ("au mépris du droit du travail et des normes environnementales") sans faire payer de droits de douane. (trahison ?)

L'Etat pourrait être un "acteur à part entière d'une stratégie industrielle nationale, pouvant entrer au capital de certaines industries, voire prendre le contrôle de certaines usines, afin de maintenir sur le territoire des emplois ou des outils de production jugés essentiels à la préservation de l'intérêt général". Et "mettre en place des barrières douanières destinées à protéger notre production, face à des marchandises produites à l'autre bout du monde, au mépris de toute norme sociale ou environnementale". Une stratégie que nos dirigeants rejettent évidemment... (trahison ?)

 

Alors, qui sont les responsables ? Qui sont les traitres ?

Nos "dirigeants" européistes ne devraient-ils pas se regarder dans un miroir pour y trouver le reflet de la trahison...

 

Tags : Economie Politique Emploi Entreprises Travail Emmanuel Macron Industrie Union européenne Multinationales




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    Eikthyrnir Odinson Eikthyrnir Odinson 26 septembre 09:42

    Ha c’est triste ce qui ce passe avec cette entreprise qui ferme, l’économie mondiale c’est difficile, déjà quand on a fait l’Europe nous aurions du je pense mettre tout le monde a la même échelle en matière de taxes et de payes, il y aurait eu moins de problème comme ça, enfin il y aurait eu certainement d’autre problème.


    • vote
      Vraidrapo 26 septembre 12:00

      Quand quelques uns d’entre nous dénonçons Le Système (mondialisation touça -touça..), il semble peut-être qu’il s’agit de généralités dérirsoires mais, quand la casse sociale met des gens au pied du mur... !

      Beaucoup persistent à vouloir défendre l’U.E. (plus de guerre, on est tous frères etc, etc...). Talonnettes et Flanby qui nous ont niqué le Referendom de 2005 ne sont "frères qu’entre eux"... en plus, ils continuent de venir nous narguer et de vendre des bouquins à des vieilles peaux bourrées d’immobilier en location


      • vote
        Réago 26 septembre 15:19

        La France n’était pas adaptée à la concurrence totale non faussée établie à l’intérieur de l’Union Européenne élargie à présent à des pays à bas coût qui reçoivent de plus en plus les entreprises délocalisées venant de France, d’Italie, etc. La plus grosse partie de la désindustrialisation de la France provient de la concurrence interne à l’intérieur de l’UE et moins de l’extérieur, notamment de la Chine ou de l’Inde qui y contribuent aussi cependant. En délocalisant, les entreprises ne font qu’optimiser leur coût dans le contexte hyper-concurrentiel dans lequel elles se trouvent. Peut-on le leur reprocher ? Si elle voulait protéger son industrie ou du moins certains filières industrielles la France aurait du conserver quelques instruments de souveraineté qui ont été transférés au niveau européen dont la monnaie, le droit de la concurrence, etc.


        • vote
          Vraidrapo 26 septembre 15:40

          @Réago
          "La France" a qd mm conservé le Franc CFA !
          Gare à celui qui y touche smiley c’est tout ce qui lui reste à "La France" ! smiley
           smiley


        • vote
          pegase pegase 26 septembre 17:02

          @Réago
          -
          Il semble que nous n’avez pas compris grand choses concernant ce qui a engendré les délocalisations depuis le traité de Maastricht, mais comme je suis bon prince, je vous colle le lien d’une vidéo très explicite concernant l’article 63, le grand responsable ....

          Ouvrez grand vos oreilles ...

          https://www.youtube.com/watch?v=rxRsyJ4xuRU&feature=youtu.be&t=3309

          Il faut laisser la vidéo commencer à 55 minutes ...


        • vote
          pegase pegase 26 septembre 17:04

          que vous n’avez pas compris


        • vote
          Réago 26 septembre 21:52

          @pegase

          En effet l’article 63 de l’UE est mettre en N° 1 dans les causes de délocalisations. Ce qui n’empêche qu’il y a d’autres causes : La monnaie qu’on ne peut plus déprécier en cas de perte de compétitivité, les entreprises que l’État n’a plus le droit d’aider, les marchés publics pour lesquels l’UE interdit de les réserver à des entreprises françaises ou étrangères qui emploient du monde en France ou sous réserve de créations d’activités en France ou de fabrication des produits achetés en France (les chinois ne se sont pas gênés pour faire tout cela). Bref tout ce qui entrave la concurrence totale non faussée dans laquelle la classe politique Française a mis la France par le biais de l’UE et avec l’impossibilité de revenir en arrière, à moins de passer par le Frexit. Mais on sait que des grandes puissances dans le monde continuent de mettre en œuvre des stratégies protectionnistes, notamment celles auxquelles on achète de plus en plus de choses. La seule grande puissance mondiale qui sen sort encore sans stratégie protectionniste c’est l’Allemagne grâce à l’Euro qui lui a permis d’affaiblir des concurrents partageant la même monnaie.

          https://www.lopinion.fr/edition/wsj/commerce-apres-chine-l-inde-est-dans-collimateur-americains-212309

          http://www.epge.fr/wp-content/uploads/2019/01/Le-protectionnisme-sud-cor%C3%A9en-1.pdf

          http://www.epge.fr/wp-content/uploads/2019/01/Japon-Protectionnisme-2.pdf


        • vote
          Toyet 27 septembre 10:07

          tout ça parce que les français ne veulent pas travailler, alors pourquoi ouvrir des usines. Heureusement que le président Macron va être réélu pour sauver la Rance.


          • vote
            Eschyle 49 Eschyle 49 27 septembre 16:18

            Vous vous posez encore la question de savoir pourquoi Bridgestone ferme ?

            https://www.contrepoints.org/2018/10/10/327118-quest-ce-que-le-rsi-deux-catastrophes-trois-problemes-une-solution



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès