• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Chronique d’une éradication annoncée pour les "Inutiles"

Chronique d’une éradication annoncée pour les "Inutiles"

Le "dégraissage" en cours va s'accélérer. Nous sommes à l'aube d'une troisième guerre mondiale pour laquelle tous les ingrédients sont réunis. Par défaut, si ce plan devait échouer, il reste l'option de l'empoisonnement qu'il suffira de réactiver massivement. 

Les "esclaves" vont gueuler, mais à quoi bon puisqu'il est si facile de les domestiquer, de les manipuler, de les pousser à s'entretuer.

Ce sinistre dialogue entre deux idéologues et activistes mondialistes pourrait être pioché dans quelque conclave secret de Davos, ce n'est heureusement qu'une parodie avec De Niro et Pacino issue du mémorable "Heat" (Michael Mann, 1995) 

Une parodie ? vraiment ? pourtant, il existe une troublante promiscuité entre ce texte digne d'une frappe chirurgicale et la réalité du monde. Pour ceux qui veulent et peuvent voir...

La chaîne EALS est au meilleur de sa forme. Après cette merveille de mécanique de précision, nouveau détour par Hollywood avec le trio Spacey, Freeman et Pitt dans "Seven" (David Fincher, 1995) 

Cette "educative box" glorifie le "progrès" en pleine expansion dans les écoles. Manifestement ces méthodes d'éducation un peu particulières ne font pas l'unanimité, loin de là. 

Alors ? la sentence de l'inspecteur Mills vous semble justifiée ou excessive ?

Tags : Humour Guerre Nouvel Ordre Mondial Manipulation Génocide Psychiatrie




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Norman Bates Norman Bates 15 novembre 2023 10:42

    Les "utiles" ne doivent pas se bousculer par ici, alors un grand merci aux "inutiles" qui ont poussé ce bébé module jusqu’à la lumière du jour agoravoxien...

    Le module de la maturité, oui j’ose le dire...

    J’ai oublié de mentionner la présence vocale de l’excellent Sébastien Recchia (De Niro) dans la première vidéo...

    Un mot sur "Heat" : peu sensible en général aux grosses productions hollywoodiennes, j’avoue que ce film sort du lot...absence d’idéologie, très bon réalisateur, grands acteurs (inclus les seconds rôles) scénario remarquable...

    J’en profite pour glisser une petite promo à l’occasion de la sortie ce jour en France de Sound of Freedom...que le journal Libé (tiens tiens) qualifie de "navet complotiste"...oui bien sûr, et le dernier four de BHL (1024 entrées) est un film culte...

    J’en reviens au contenu de ce module et la chaîne EALS qui se bonifie avec le temps...c’est un plaisir de partager ce travail, tantôt c’est un peu trash et sanguinolent, tantôt c’est subtil, finement ciselé à l’instar de la parodie réalisée à partir de "Heat"...

    J’aime bien le passage sur ceux "qui vont se lancer en politique", voie sans issue puisqu’ils devront composer avec leurs règles...ce sont ces dernières qu’il faudra annihiler en s’inventant une nouvelle table de jeu et en neutralisant les croupiers actuellement aux commandes...

    Je connais et comprends toutes les objections suscitées par mon propos qui implique un bouleversement total par rapport au système actuel...mais il faut intégrer aussi le fait que ledit système est une impasse où chaque lueur visible est un mirage...

    Le cours de l’Histoire du monde ne manque pas de rebondissements inattendus, de ces sursauts qu’on espérait plus...100% des peuples libérés ont tenté leur chance et conservé la foi en leur destin...


    • 2 votes
      Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 14:07

      @Norman Bates

      "implique un bouleversement total par rapport au système actuel...mais"

      ... en ce qui me concerne, je n’ai toujours pas compris en quoi consistait ce fameux bouleversement. J’ai plutôt une bonne oreille et pas que musicale et pourtant, en plusieurs années d’échange, je n’ai jamais entendu en quoi il consistait. Nan parce que autant les cocos, j’arrive très bien à comprendre leur projet, autant les wokistes aussi (aussi timbré soit-il), autant l’ultra-libéralisme aussi, etc, mais là...


    • vote
      Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 15:06

      @Conférençovore
      Un monde multipolaire avec des lois internationales et des états plus puissants que les banques et fonds d’investissements (avec des limites à la finance), donc pas le rêve des mondialistes, ni celui des impérialistes américains, ni l’ultra libéralisme.


    • 2 votes
      Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 17:25

      @Manuel 235 Je posais une question rhétorique à l’aubergiste dont je connais très bien les idéaux mais la question demeure : comment et qui ?


    • vote
      Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 18:11

      @Conférençovore
      En sortant de l’UE ou en la changeant profondément déjà et en rejoignant les BRICS peut être.
      Et qui ? les élections présidentielles sont pas pour demain et c’est là le problème.
      Et se prendre la tête sur qui aujourd’hui n’a aucun sens à mon avis car les choses vont surement bien changer après la crise à venir, y’aura pleins de pauvres et pleins d’autres changements.


    • vote
      Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 19:51

      @Conférençovore
      Plus bas tu dis :
      "Peut-être que certains ici, plus érudits en philosophie antique confirmeraient sans problème que d’autres l’ont également formulé encore avant. Il y a des maîtres parce qu’il y a des esclaves."
      Dans l’antiquité ils croyaient quasiment tous en la réincarnation et donc les jeunes âmes étaient faites pour être des paysans, travailleurs, les âmes moyennement vielles des guerriers et les vieilles âmes des spirituels ou intellectuels. D’où les système de caste en Grèce et Europe, en Inde et ailleurs.
      La mythologie des paganismes et d’autres avait trois dieux principaux un pour chaque caste.
      .
      Les esclaves vraiment esclaves c’était la punition des perdants des guerres.
      .
      "Le combat est père de toute chose, de toutes les lois ; les uns, il les porte à la lumière comme dieux, les autres comme hommes ; les uns, il les fait esclaves, les autres, libres." Héraclite


    • 3 votes
      Norman Bates Norman Bates 15 novembre 2023 20:01

      @Conférençovore & Manuel

      Comment et qui ? je n’en sais rien...ma seule priorité c’est la démolition du système carcéral totalitaire et meurtrier dans lequel nous sommes...évidemment il faut avoir conscience des pages sombres du projet mondialiste pour comprendre mon propos...sinon on se dit qu’il est urgent d’attendre et il sera trop tard...on se dit qu’on va voter pour un "moins pire" potentiellement pire, sachant que les pourfendeurs du système sont à mille lieux de pouvoir simplement être candidats...
      EALS frappe juste sur ce point : la "démocratie" est un attrape-nigauds, le triangle des Bermudes des illusions émancipatrices...
      Par conséquent le "comment" cheminera forcément hors de ce système, et face à la bête traquée, poussée dans ses derniers retranchements, il y aura de la vaisselle cassée...je ne vois aucune alternative, le pack "bisous et bouquets de fleurs" ne marchera pas...
      Les BRICS ? pourquoi ne pas s’attacher à une pleine souveraineté, y compris par rapport aux BRICS.. ? être une Nation libre qui discute, commerce, s’allie avec d’autres nations sans considération d’un quelconque bloc...


    • 2 votes
      Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 20:24

      @Norman Bates
      "ma seule priorité c’est la démolition du système carcéral totalitaire et meurtrier dans lequel nous sommes"
      C’est pour ça que je parle autant de psychologie ou d’éveil (c’est pareille en fait).
      .
      Un des plus gros problèmes des partis politique est à mon avis :
      "Avis aux chefs de parti. — Quand on peut amener les gens à se déclarer ouvertement pour quelque chose, on les a la plupart du temps amenés aussi par là à se déclarer pour elle intérieurement ; ils veulent désormais être trouvés conséquents." Nietzsche

      .
      Et si il y a tant de gens très impliqué, trop partisans de la gauche ou de l’extrême droite c’est par ce qu’ils détestent la xénophobie ou l’autoritarisme pour les 1er ; et la dissolution de notre culture et le laxisme pour les seconds.
      "Avantage d’adversaires incipides. - On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent pas d’être incipides." Nietzsche

      Et les médias cultivent ça tous les jours.
      .
      Sinon je pense que la crise à venir va en secouer beaucoup, la question est quelle sera leur réaction ?
      .
      Les BRICS c’est une eventualité pour pouvoir tenir tête aux USA de toute façon aujourd’hui c’est pas EM qui vas nous y mener.

       


    • 2 votes
      yoananda2 15 novembre 2023 20:33

      @Norman Bates

      ma seule priorité c’est la démolition du système carcéral totalitaire et meurtrier dans lequel nous sommes...

      bon courage alors ! comment ça avance ? c’est quoi ton plan ? tu en es à quelle étape là ?
      Tu connais "our world in data" ? tu vas dire que ça fait partie de la conspiration pour nous endormir, mais ce site démontre statistique à l’appui qu’on n’a jamais été si riche, nombreux et en paix sur cette planète. Pour le dire autrement, c’était bien pire avant, peu importe la métrique que tu prends.

    • 1 vote
      Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 21:07

      yoananda2 le symbole de l’archétype du médiocre qui est content de son bocal à poisson rouge, il est content de ses plantes en plastique de son coffre fort rempli d’or en plastique et des flocons de déchets alimentaires remplis de pesticides au goûts sauce barbecue.

      "Qu’est ce qu’elle est bonne l’eau, 21,5°c comme je l’aime."


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 15 novembre 2023 11:24

      Puisque je cite le navet de BHL...qui a tout de même coûté 300000 boules au contribuable français, merci à lui...

      Il a eu l’honneur du service public hier soir en prime time...

      Résultat : encore un flop monumental...

      https://twitter.com/f_philippot/status/1724714540514893957

      Décidément, quand ça ne veut pas...

      Bonne journée ! smiley


      • 2 votes
        Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 11:25

        Le premier est le fruit d’un discours éculé, celui des méchantes élites qui veulent nous empoisonner... Ça marche toujours et je dirais même que ça marche à fond (petite dédicace à Mike Borowskydefon et toute la dream-team du complotix game).

        Même s’il est évident que nous n’avons pas forcément des amis qui nous veulent du bien, à ce discours, ils faut surtout en opposer un autre : arrêtons de nous faire b*****. En ce moment, c’est un peu mon leitmotiv, mais le sujet s’y prête très bien. Personne n’oblige les esclaves à se comporter comme tels. Un penseur infiniment plus brillant que moi l’a écrit il y a déjà des siècles de cela. Peut-être que certains ici, plus érudits en philosophie antique confirmeraient sans problème que d’autres l’ont également formulé encore avant. Il y a des maîtres parce qu’il y a des esclaves.

        Dans ce monde moderne qui permet d’avoir l’intégralité des connaissances dans une poche, il n’y a plus aucune excuse à être un p***** d’esclave et à chialer parce que "les méchantes zélites ceci cela".

        Tu en as marre de bouffer de la merde achetée au supermarché ? Bah vis à la campagne et développe un peu ton autonomie alimentaire. Par chez moi, je vois des gens payer des œufs au supermarché alors que dans mon village et tous ceux qui l’entourent, il n’y a pas un seul immeuble. Même les maisons du bourg ont leur petit bout de terrain... Comment cela se fait-il que dans ma rue où il y a plusieurs dizaines de maisons (dont certaines ont des très grands jardins), seules quelques-unes aient un petit enclos avec une basse-cour ? Comment ça se fait que vous avez des gens qui préfèrent faire 25 bornes, payer un abonnement à la salle plutôt que de faire un peu d’exercice avec un potager ? Personne ne les oblige dans un sens ou les interdit dans l’autre. Arrêtons de chialer : les gens prennent leurs propres décisions et si malgré tous les moyens dont ils disposent, ils veulent rester des Cypher, il n’y a effectivement rien à faire.

        Tu en as marre d’être dépendant des augmentations de tarifs gaz/élec ? Trouve des solutions alternatives.

        Tu ne veux pas te faire vacciner pour x ou y raison ? Bah ne le fait pas et arrête de nous faire chier parce que le restaurant du coin t’impose un pass de merde. N’y va plus, change de restau, change de boulot, de vie, ne respecte plus la loi. Arrête d’être un esclave.

        Tu fumes de l’herbe mais tu n’as pas envie d’enrichir des racailles ? Bah fais-la pousser chez toi. Tu sais que la justice et la sécurité n’est plus assurée pour le Français moyen ? Bah assure ta propre défense. Renseigne-toi, forme-toi. De toute façon la loi est contre toi et elle est du côté de la racaille, donc qu’est-ce que tu te fais chier à la respecter encore ?

        Après si tu as envie, tu peux toujours aller manifester tous les samedis/dimanches. C’est pas compliqué, en Fr, il y en a pratiquement tous les jours des manifs. Tu n’as qu’à choisir ta cause camarade. Va pleurer sous les fenêtres de véran ou de darmanin pour réclamer à ton maître État ceci/cela.

        La deuxième parodie, pour moi, tombe à l’eau mais c’est personnel : Seven m’a bcp marqué au moment de sa sortie. Outre l’ambiance du film, la photographie, la réalisation tout simplement et puis évidemment les acteurs principaux tous très justes, cette scène finale est le paroxysme d’une mise en tension progressive. Le point fort du film n’est pas ce petit twist (dont on se doute qu’il va se produire) : beaucoup de gens se doutent aussi de la manière dont cela va se terminer tout simplement parce que beaucoup de gens feraient pareil. Non, le point fort est ailleurs. C’est un peu comme le voyage : heureux sont ceux qui comprennent que le principal intérêt du voyage n’est très souvent pas la destination.

        Je comprends leur message (comment ne pas le comprendre tellement c’est lourdingue...) mais fustiger la colère est, là encore, une réaction d’esclave. Il est au contraire parfaitement humain et même sain (au sens premier) parfois d’y céder. Perso, je comprends très bien la colère d’un parent qui perd un enfant assassiné par des gens qui sont rentrés sur le territoire à cause d’une politique leur permettant de le faire. Je comprends que les objets de la colère soient "en même temps" celui qui tue et celui qui laisse tuer. À mon sens, ce qui ne l’est pas, c’est d’accepter le fait établi, se vautrer comme par réflexe dans le "vous n’aurez pas haine" et pardonner à des gens qui ne demandent même pas pardon. C’est cela la soumission mentale, une attitude (liée à un conditionnement) dont l’objectif est d’obtenir une résignation. Ce qui est malsain, c’est de ne rien faire de cette colère par la suite. "Rien faire" au sens politique même si, à titre personnel, je comprends parfaitement la réaction de la vengeance (ou plutôt je ne suis pas certain à 100 % que je n’y céderais pas moi-même, ceci explique une certaine réserve...).

        Enfin bref, ces criminels qui ont touché à Seven ont toute ma haine. (Smiley pas content + diabolique*)

        * Ça c’est juste une cassdédi à mon fidèle lecteur juanito. A côté de sa colère à lui, celle de Mills, c’est du lait pour nourrissons si j’ose dire. Mais quel psychopathe je fais...


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 12:30

          @Conférençovore

          « Il y a des maîtres parce qu’il y a des esclaves.« 

          Entièrement d’accord. Par contre, le revers de la médaille à ton message incitant chacun à se prendre en main (et c’est une très bonne chose, entendons-nous bien) est que celui-ci sous-entend qu’il n’y a aucune solution « politique » à cette situation et que la seule solution pour s’en sortir est individuelle et personnelle. Or, me semble-t-il, c’est précisément ce que tu reprochais à notre ami Y2 qui tient très exactement ce discours et qui lui ne croit pas en la politique. Alors même si j’imagine bien que ce n’est pas le fond de ta pensée, c’est en tout cas ce que laisse à penser ton présent message pour celui qui ne te connaît pas.


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 12:45

          @micnet

          Or, me semble-t-il, c’est précisément ce que tu reprochais à notre ami Y2 qui tient très exactement ce discours et qui lui ne croit pas en la politique

          hum, petite précision, je ne crois pas en la république française et à son jeu politique (la démocratie, les partis, les assemblée, le sufrage universel). Je pense que la politique en France (et en occident de manière générale) ne rime plus à rien et j’ai plein d’arguments à l’appui. Ce qui me classe à l’extrême droite même si je ne suis pas royaliste pour un sou.

          Mais "la politique" (au sens général), c’est inévitable en un sens, donc je ne peux pas vraiment dire que je n’y crois pas.


        • 1 vote
          Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 14:29

          @micnet Ah non, je ne lui reproche pas de penser qu’il y a de solution qu’individuelle. Je dis juste que quand on pense que seules les solutions individuelles ont un sens, il faut arrêter de s’intéresser à la question politique. Un peu de cohérence quoi...

          Mon discours est de dire que quoi que nous fassions, de toute façon la réalité politique nous rattrape et donc nous avons plusieurs options que nous adoptons tous à peu et qui fonctionnent en cercles concentriques. On part du plus proche pour aller au plus éloigné de nous. D’abord, la cellule familiale, puis le cercle amical, puis celui des connaissances, celui des gens dont on peut se sentir proches ne serait-ce que par une simple proximité linguistique ou territoriales (il est évident que je me sens plus proche de quelqu’un de ma région que d’un basque ou d’un alsacien même si ces derniers sont mes compatriotes). Puis il y a l’idéologie qui, parfois, brouille l’échelle individuelle. Mais il y a une loi qui est que plus les cercles deviennent larges, plus les dénominateurs communs sont simples et reposent sur l’appartenance à un peuple et, à défaut, au moins au sentiment d’appartenance d’un même peuple.

          En France (et pas seulement...), en 2023, penser qu’il n’y a de peuple que s’il y a uniformité raciale parfaite, cela relève quasiment de l’handicap mental. NB : je ne reproche pas à quelqu’un de penser que seul la grille raciale existe et est pertinente. Je lui conseille juste de partir vivre dans un pays où celle-ci existe vraiment : il s’apercevra très vite que, malgré ses gènes issus de la race supérieure, il sera traité en migrant (ce qu’il sera d’ailleurs concrètement) smiley


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 14:42

          @micnet

          "sous-entend qu’il n’y a aucune solution « politique » à cette situation et que la seule solution pour s’en sortir est individuelle et personnelle. "

          Peut-être que tu as raison. Ceci étant, j’ai quand même écrit un certain nombre d’articles avec des propositions purement et bassement politiques, pour ne pas dire politico-politiciennes. Je dirais même que je suis quasiment le seul sur ce site (à quelques exceptions près) à dire très ouvertement ce que je prône ne serait-ce qu’en termes de candidats pour lesquelles j’estime que le plébiscite doit être fait. C’est quand même amusant de lire l’inverse de ta part...


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 15:08

          @Conférençovore

           j’ai quand même écrit un certain nombre d’articles avec des propositions purement et bassement politiques

          Oui je suis au courant et c’est bien ce que j’ai écrit, c’est juste que la teneur de ton message vis-à-vis de celui qui te lirait pour la première fois laisse à penser qu’il n’y a rien à attendre de la politique et que la seule solution est de se démerder tout seul (je la fais court mais c’est ça qu’on comprend).
          Or tu es convaincu comme moi que la politique a bien un sens et qu’il y a donc moyen malgré tout de changer (un peu) les choses en soutenant les bonnes personnes (même si on a un désaccord concernant UNE personne en particulier smiley), d’où ma surprise et ma réaction.


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 15:20

          @micnet

          Or tu es convaincu comme moi que la politique a bien un sens et qu’il y a donc moyen malgré tout de changer (un peu) les choses en soutenant les bonnes personnes

          qu’est-ce qui te convainc que ça fonctionne au juste ? ("soutenir les bonnes personnes")

          tu (ou ceux que tu soutiens) as obtenu quel résultat ?

          ce n’est pas une question rhétorique, moi je pense que ça ne donne rien ou si peu qu’on ne peut le distinguer du rien cette méthode. Si toi tu penses l’inverse, c’est que ça a du fonctionner un minimum non ?

          Je ne dis pas que cette méthode ne fonctionne jamais dans aucun domaine hein, c’est pour ça que je demande TOI, par rapport à tes causes à TOI, ce que TOI (ou ton camp si tu préfères) avez obtiendu.


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 15:44

          @yoananda2

          qu’est-ce qui te convainc que ça fonctionne au juste ? ("soutenir les bonnes personnes")

          Le critère c’est la place de la France dans le monde qui était en pointe dans plusieurs domaines jusque dans les années 60 (meilleur système scolaire, meilleur système de santé, meilleure éducation nationale,...) et qui s’est effondré depuis 40 ans. Or la seule solution pour redresser la barre (si tant est qu’on s’intéresse un tant soit peu à l’avenir de notre pays ce qui n’est pas ton cas si j’ai bien tout compris) se joue au-niveau politique. Maintenant QUI a les épaules pour ça aujourd’hui en France, j’avoue humblement que je sèche un peu et que le "personnel" présent ne fait pas franchement rêver, j’en suis bien conscient.

          tu (ou ceux que tu soutiens) as obtenu quel résultat ?

          Aucun pour la simple et bonne raison que ceux que je soutiens n’ont jamais eu encore l’occasion d’exercer le pouvoir (même si ces derniers ne font pas spécialement rêver non plus comme écrit précédemment).


        • vote
          Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 15:53

          @micnet
          " (si tant est qu’on s’intéresse un tant soit peu à l’avenir de notre pays ce qui n’est pas ton cas si j’ai bien tout compris)"
          T’as compris qu’il s’inquiète pas pour la France et pourtant tu m’as traité de fils de p... soit disant parce je l’avais pas assez respecté.
          Tu m’a l’air bien bien bidon toi.


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 15:56

          @micnet
          donc si je comprends bien ton raisonnement, tu pars du constat que la place dans le monde de la France à régressé. Tu attribue cela aux politiques menées. Etant donné que les politiques en place sont toutes pro-européennes, tu en conclues que le souverainisme (dans le sens anti-européen) serait plus mieux.
          Est-ce que j’ai compris ou pas ?
          (tu es bien souverainiste hein ? c’est bien ça ta politique ? je ne confonds pas)
          Deuxième question : pourquoi, selon toi, les "bonnes" personnes n’ont pas réussi à obtenir le soutient suffisant ? (question subsidiaire : est-ce que ce soutient augmente avec le temps, laissant présager que dans un avenir prévisible ils seront enfin au pouvoir) ?

          Qu’est-ce que tu penses de la Meloni ? sauf erreur de ma part, elle est souverainiste non ? ça a donné quoi ?
          Tu dis que les souverainistes n’ont pas eu l’occasion d’exercer le pouvoir, mais c’est faux, ils sont au pouvoir dans beaucoup de pays, et l’ont été en Europe jusque dans les années 45 ... il n’y avait pour ainsi dire que ça ... ils ont déjà exercé le pouvoir et comme tu le sais, ça ne s’est pas forcément bien terminé, du coup je ne comprends pas trop pourquoi tu affirmes le contraire.
          (sauf à dire qu’il faut encore leur laisser leur chance jusqu’à ce que ça marche ?)


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:10

          @Manuel 235

          T’as compris qu’il s’inquiète pas pour la France et pourtant tu m’as traité de fils de p... soit disant parce je l’avais pas assez respecté.

          Euh...à qui ai-je l’honneur ?,,. Désolé cher ami, je crois que tu me confonds avec un autre car je ne me souviens pas qu’on ait déjà échangé...



        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:16

          @yoananda2

          donc si je comprends bien ton raisonnement, tu pars du constat que la place dans le monde de la France à régressé. Tu attribue cela aux politiques menées. Etant donné que les politiques en place sont toutes pro-européennes, tu en conclues que le souverainisme (dans le sens anti-européen) serait plus mieux.
          Est-ce que j’ai compris ou pas ?

          Yep, c’est assez bien résumé

          Deuxième question : pourquoi, selon toi, les "bonnes" personnes n’ont pas réussi à obtenir le soutient suffisant ? (question subsidiaire : est-ce que ce soutient augmente avec le temps, laissant présager que dans un avenir prévisible ils seront enfin au pouvoir) ?

          Parce que ces personnes sont diabolisées depuis plus de 40 ans et que cette diabolisation se révèle toujours efficace auprès du "bon peuple" encore aujourd’hui (même si cela fonctionne de moins en moins bien, soyons juste)

          Qu’est-ce que tu penses de la Meloni ? sauf erreur de ma part, elle est souverainiste non ? ça a donné quoi ?

          Sauf erreur de la mienne, l’Italie est toujours dans l’UE (même s’il y a probablement aussi d’autres raisons spécifiques à ce pays que je ne connais pas)

          Tu dis que les souverainistes n’ont pas eu l’occasion d’exercer le pouvoir, mais c’est faux, ils sont au pouvoir dans beaucoup de pays,

          Là il faut que tu donnes des exemples concrets pour pouvoir en discuter


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:19

          @Manuel 235

          Ah oui c’est vrai, j’avais oublié smiley ! Mais bon si tu n’as pas saisi l’ironie du commentaire, qu’est-ce que je peux y faire ?


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 16:24

          @micnet

          Là il faut que tu donnes des exemples concrets pour pouvoir en discuter

          Modi en Inde par exemple. Kim Jon Un en Corée du nord.

          Mais en fait je pensais surtout aux pays d’europe avant la 2ème guerre mondiale, ils étaient tous souverains au sens ou tu l’entends il me semble, non ?

          Si le souverainisme est diabolisé et si le peuple adhère, c’est un peu à cause de ça. Enfin, je ne suis pas dans la tête des gens, mais ça me semble être communément admis.

          Je suppose que tu va m’objecter "ce n’était pas du souverainisme mais du nationalisme". Tu admettras que la différence EN PRATIQUE est ténue non ? Sinon donne-moi un exemple concret ou un pays souverain soutiendrait une politique différente d’un pays nationaliste.


        • vote
          Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 16:28

          @micnet
          Et toi tu a compris ma réponse ?
          Ou tu espère toujours qu’en parlant "sagement" tu vas atteindre le nirvana ?


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:33

          @Manuel 235

          Et bé...ma petite taquinerie de l’époque t’a autant marqué que ça ? Tu vois, moi j’avais complètement oublié cet épisode (et tant pis si je n’atteins pas le nirvana) smiley


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:36

          @yoananda2

          Mais en fait je pensais surtout aux pays d’europe avant la 2ème guerre mondiale, ils étaient tous souverains au sens ou tu l’entends il me semble, non ?

          Oui et ? Je ne comprends pas où tu veux en venir ?

          Je suppose que tu va m’objecter "ce n’était pas du souverainisme mais du nationalisme".

          Non et je t’avoue que cette nuance m’importe peu, ce n’est vraiment pas là-dessus que je me focalise.


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 16:39

          @micnet

          Oui et ? Je ne comprends pas où tu veux en venir ?

          et bien le souverainisme a échoué, déjà, il n’y a pas si longtemps que ça. Faut-il que j’explique plus ?


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:41

          @yoananda2

          et bien le souverainisme a échoué, déjà, il n’y a pas si longtemps que ça. Faut-il que j’explique plus ?

          Ah oui s’il te plaît car je ne vois pas en quoi le souverainisme a échoué et je ne vois pas le rapport avec les pays d’avant la seconde guerre mondiale...


        • vote
          Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 16:45

          @micnet
          J’ai une mémoire d’éléphant, mais rêve pas tu risque pas de me marquer avec des insultes.
          Et fils de p. c’est pas une taquinerie, mais bon t’es pas con au point de le croire...


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 16:45

          @micnet

          Ah oui s’il te plaît car je ne vois pas en quoi le souverainisme a échoué et je ne vois pas le rapport avec les pays d’avant la seconde guerre mondiale...

          les pays d’avant la 2ème mondiale étaient (en Europe) tous souverainistes, que je sache. Le souverainisme à échoué parce qu’il a mené à la guerre (en gros la compétition entre les états souverains défendant leurs intérêt propres à fini par aboutir à de la rivalité, puis de l’hostilité bref l’équilibre Wesphalien a évité les guerres internes, mais s’est traduit par des boucheries entre pays). Vouloir retourner à cet état, ce serait comme retourner à la royauté sans démontrer que ça n’aboutirait pas encore à la décapitation du roi.

          J’ai l’impression de traduire une évidence commune. Peut-être que je me trompe puisqu’il semble qu’elle n’en soit pas pour toi.


        • vote
          Manuel 235 Manuel 235 15 novembre 2023 16:46

          @yoananda2
          "et bien le souverainisme a échoué, déjà, il n’y a pas si longtemps que ça. Faut-il que j’explique plus ?"

          Tout change et il n’y a pas qu’un souverainisme...


        • 1 vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 16:59

          @yoananda2

          Le souverainisme à échoué parce qu’il a mené à la guerre (en gros la compétition entre les états souverains défendant leurs intérêt propres à fini par aboutir à de la rivalité, puis de l’hostilité 

          Ah ok c’est bien à ça que tu voulais en venir ! C’est aussi ce que je me suis dit mais comme tu ne l’avais pas écrit explicitement, je me suis permis de te demander des précisions. Mais tu vois, ce que tu soulèves là relève pour moi de la propagande du système médiatico-politique qui affirme, dans la foulée de François Mitterrand, que "le nationalisme c’est la guerre". Et depuis cette formule de "l’homme à la francisque", tout le monde répète ça en boucle. Je n’ai pas du tout cette lecture là de l’Histoire, je pense même exactement le contraire à vrai dire. Je partage l’analyse d’Onfray qui prétend que les 2 guerres mondiales sont des "guerres d’empire" et non de "nations". C’est précisément la volonté impériale de conquête qui mène à la guerre alors que le souverainisme (ou même le nationalisme) consiste à défendre précisément la "souveraineté" des peuples quels qu’ils soient. Et si on a une paix (certes de plus en plus relative mais pour d’autres raisons) en Europe, ce n’est certainement pas grâce à l’UE mais parce que nous avons l’arme nucléaire.


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 15 novembre 2023 17:31

          @micnet "c’est juste que la teneur de ton message vis-à-vis de celui qui te lirait"

          En 2023, les gens qui lisent, en réalité, sont peu nombreux. Ici, je suis là pour témoigner, exprimer une pensée et dire la vérité. J’en ai strictement rien à battre si, sur la seule base d’un unique post parmi des milliers et des centaines d’articles, des consommateurs de tik tok et autres petites salopes ne captent pas. Ici, je ne fais pas de politique. Je n’essaie pas de convaincre des masses. J’ai toujours dit que pour cela, il fallait aller sur les marchés...


        • vote
          yoananda2 15 novembre 2023 17:47

          @micnet

          Et si on a une paix (certes de plus en plus relative mais pour d’autres raisons) en Europe, ce n’est certainement pas grâce à l’UE mais parce que nous avons l’arme nucléaire.

          Ca je suis d’accord.

          Je n’ai pas du tout cette lecture là de l’Histoire, je pense même exactement le contraire à vrai dire. Je partage l’analyse d’Onfray qui prétend que les 2 guerres mondiales sont des "guerres d’empire" et non de "nations".

          Certes, et je suis moi-même plutôt favorable à cette idée mais je vais me faire l’avocat du diable (parce que je ne suis pas non plus totalement convaincu par cette idée).

          L’idée, c’est que CERTAINES nations vont fatalement finir en empire, de fil en aiguille, parce que tu ne peux pas vivre en autarcie comme la Corée du nord (qui ne survit que grâce au grand frère chinois) et que la compétition entre nations se traduit en rivalité qui aboutit à l’hostilité.

          En l’occurrence, les empire coloniaux étaient une compétition entre nations européennes plus ou moins inévitables. On ne peut pas dissocier les révolutions industrielles de la période coloniale, les exploitations de ressources externes.

          Regarde la Chine par exemple, elle a eu une politique explicitement anti-impériale. L’empereur a fait couler sa flotte qui était à l’époque équivalente à nos caravelles. Résultat des courses, tu le connais, guerre de l’opium, une régression historique sans précédent, et une volonté de retour en force qui fait que la Chine est maintenant au coude à coude avec les USA pour la conquête du système solaire (annoncée il y a peu), et avec son projet de nouvelle route de la soi, elle est entraînée malgré elle dans de l’impérialisme, puisqu’il faut bien sécuriser les routes commerciales.

          Le dilemme est simple, c’est une course à l’armement : si tu refuses l’impérialisme pour ton pays, tu te fais défoncer le fion si ton voisin ne le refuse pas. La nation souveraine, c’est-à-dire sans aucune autorité supérieure, aboutit forcément à cette situation, c’est un peu comme les monopoles de marché, winer takes all ...

          Le mondialisme est la tentative de solution de ce problème.


        • vote
          micnet micnet 15 novembre 2023 18:00

          @Conférençovore

           J’en ai strictement rien à battre si, sur la seule base d’un unique post parmi des milliers et des centaines d’articles, des consommateurs de tik tok et autres petites salopes ne captent pas. 

          Ce n’était pas le sens de mon propos, effectivement on s’en branle des masses. Non c’est juste que ton post me semble en contradiction avec le reste de tes écrits justement dans la mesure où t’es conscient de l’importance des politiques que l’on mène (ou pas). En fait, pourquoi je te fais cette remarque ? Ce n’est pas par pinaillage stérile, c’est parce que si on part du principe que la politique a un sens, et en particulier en France, on est obligé de prendre en compte la mentalité du peuple dont il est question. Et dans ton post, tu fais (en gros) l’apologie de l’individualisme et de l’importance à s’affranchir de l’état. or, et ce n’est pas à toi que je vais l’apprendre, tu sais bien que les français sont étatistes dans leur état d’esprit et qu’ils attendent tout de l’état. On peut s’en plaindre ou s’en réjouir (et perso ça m’agace) mais c’est ainsi. Les français ne sont pas les anglo-saxons et ils privilégieront toujours (ou en tout cas la plupart du temps) leur sécurité (à tout niveau) à leur liberté. De plus, les français sont attachés à leur identité et à leur culture (la laïcité "à la Française" reste une exception dans le monde) mais aussi à la justice sociale. Et le seul parti politique, me semble-t-il, qui ait pris en compte cette double aspiration du peuple, est le RN d’où sa popularité. Et si le Z ne décolle pas, c’est précisément parce qu’il n’arrive pas à admettre que les français accordent une importance considérable à la question sociale..
          Bref tout ça pour te dire à nouveau que j’adhère à ton post d’un point de vue personnel mais il est inaudible pour la plupart des gens (même si tu t’en branles, je sais ^^)


        • vote
          Norman Bates Norman Bates 16 novembre 2023 03:26

          Ce fil (qui n’est pas à couper le beurre ni les cheveux en quatre) est très intéressant...

          N’étant ni théoricien ni penseur je laisse aux théoriciens et aux penseurs le soin de théoriser et de penser une solution que je ne conçois pas comme individualiste mais collective...j’aimerais ajouter "politique" mais le "qui" pose problème...sans doute faut-il patienter avant de voir surgir de la poussière consécutive à l’explosion du système les silhouettes qui incarneront la reconstruction...

          Mouais..."l’explosion du système", la "reconstruction"...mouais...

          Je le livre en toute transparence : parfois il m’arrive d’appuyer sur la touche "pause", de relever la tête du guidon, de me laisser envahir par des questions dérangeantes...l’humeur verse dans le fatalisme et recouvre de son glacial réalisme les braises incandescentes des idéaux...

          J’aimerais revenir quelques années en arrière lorsque je n’avais pas conscience de ce qui se trame dans les coulisses...je sentais, devinais des choses, parfois des bribes saillantes de cette réalité venaient heurter les hublots clos de ma capacité de compréhension parce que je nageais encore (avec quelques écarts de conduite) dans le sens du courant, de la pensée unique qui rend impensable tout ce qui s’en détache...

          C’est simple : je croyais déceler des convictions et de la sincérité chez certains représentants de la crasse politique...c’était déjà du théâtre certes, mais avec quelques trouble-fêtes capables de renverser la table...ou du moins de la secouer...ou de la faire vibrer...aujourd’hui seul le portable de ces piètres acteurs de série B peut faire vibrer la table...

          Ce qui se trame dans les coulisses, parfois j’aimerais ne pas savoir...croire qu’il s’agit d’un ramassis d’âneries, de délires névrotiques d’hurluberlus bons pour la camisole et la chambre capitonnée...c’est hélas une sinistre réalité, une réalité étayée, documentée, qui se traduit dans les faits...c’est une réalité qui n’a rien à voir avec les idéologies d’antan qui ont fait ruisseler le sang par hectolitres...

          D’ailleurs les dingos, les zinzins contemporains n’ont pas besoin d’un déluge d’hémoglobine pour arriver à leurs fins et à la fin des "inutiles"...comme certains d’entre eux le disent ouvertement, ils disposent de technologies et jouissent de "progrès" scientifiques que leurs ancêtres siphonnés n’avaient pas...ils peuvent surveiller, contrôler, domestiquer et éliminer à bas bruit, dans un silence de mort parce qu’ils maîtrisent toutes les techniques de manipulation des esprits avec la peur et ses multiples variants en essence principale...

          Le diable se niche dans les détails, dit-on, leur venin mortel se niche partout...du berceau à la tombe, il s’injecte dans les fibres et les cellules, il s’immisce dans les pensées jusqu’à l’hypnose, il réglemente les gestes et les déplacements, il construit des geôles invisibles d’une inimaginable inventivité...ce n’est que le début...la suite de l’agenda est à l’avenant...tout est écrit, programmé...

          J’aimerais qu’on puisse extraire de ma conscience l’existence de cette réalité...au cours d’échanges dans la "vraie vie" ou ici par le biais de quelques dizaines de modules consacrés à cette thématique je nourrissais peut-être l’espoir inconscient qu’avec la confrontation des idées ces convictions s’en trouvent détruites, ou du moins amendées...qu’il existât une voie intermédiaire, avec une marge de manœuvre à portée de révolte...

          Si celle-ci devait ne pas exister il faut l’inventer par la force d’une rage de vaincre salvatrice qui ne pourra être que massive...la lueur d’espoir est là...diffuser, partager l’information, même si ce partage ne va pas engendrer une vague de liesse et de jovialité...il va heurter bien des murs d’incrédulité et de scepticisme comme il pouvait naguère entrer en collision avec la coque étanche de mes doutes...

          Bon, il ne me reste plus qu’à me remercier pour cette contribution très spontanée, inattendue, alors que je passais par là pour rebondir sur une multitude d’idées et d’opinions intéressantes lues dans les commentaires...

          Un dernier point que je lance à la réflexion : si face à la radicalité il me semble évident que la riposte ne peut être que radicale, faut-il aussi face à une attaque mondiale-mondialiste une réponse mondiale.. ? en clair, si la France sort de l’UE, de l’OTAN, de la CEDH (la GB y vient) l’OMS, le FMI, Davos etc...(la souveraineté impose ce pack global, me semble t-il...) est-ce viable ou y aura t-il fatalement un effet dominos et une vraie bascule.. ?


        • 6 votes
          Conférençovore Conférençovore 16 novembre 2023 08:09

          @Norman Bates

          Je vais faire un commentaire pas forcément plaisant à lire mais qui est sincère.

          Sans vouloir te vexer bien évidemment parce que chacun a le droit d’avoir ses idées et les exprimer, la dernière question que tu poses et celle que tout communiste envoie de rédemption s’est posée.

          Je m’explique. Le communisme postule l’idée d’une révolution mondiale dans laquelle le prolétariat prendrait le pouvoir. Le seul moyen que cela fonctionne est que ce soit mondial. Ceci implique évidemment la fin des frontières. C’est une idéologie foncièrement anti-nationaliste même si, quand tu discutes avec des communistes sérieux (c’est-à-dire les trotskystes), tous t’expliqueront que les nationalistes ne sont pas leurs ennemis principaux parce qu’il ne les considère que comme des idiots utiles de la bourgeoisie. Bon je ne vais pas faire un pavé sur le communisme mais juste expliquer pourquoi les personnes faiblement endoctriné parviennent à s’en extraire pour généralement complètement jeter le bébé avec l’eau du bain de cette idéologie. Cela se résume en deux mots : l’échelle humaine.

          La question que tu te poses, tous les grands penseurs des courants communistes se la sont posée également mais ils ont tous fait la même erreur (plus ou moins) volontaire à mon avis. Leur erreur est de postuler que les vérités d’une dimension humaine donnée (généralement petite comme l’est l’usine) devaient forcément être les mêmes dans une autre (comme celle d’une région, d’un pays ou d’un continent). Prenons un exemple concret : il est évident qu’il peut exister une solidarité de classe entre des personnes très différentes (par exemple des Maghrébins, Blancs, Noirs, etc) dans une dimension humaine telle qu’une usine ou une entreprise. Mais il y a deux problèmes qui se posent à cela.

          Le premier, c’est qu’il existe une société en dehors de l’usine. L’ouvrier passe en réalité les 4/5e de son existence (si l’on inclut les périodes d’inactivité que sont l’enfance, la retraite, les vacances et le fait qu’il ne travaille que 8h sur 24). Il n’y a aucune raison que la réalité de la structure sociale qu’est l’usine soit automatiquement la même que celle du reste de la société dans laquelle nous passons l’écrasante majorité de notre existence. Or les communistes ont toujours réduit l’Homme à sa dimension purement matérialiste qui plus est dans le cadre strict de l’environnement économique.

          La seconde est que non seulement il existe une société en dehors de l’usine mais il existe DES sociétés dans monde. Et les membres de ces dernières qui sont unis par une histoire humaine commune, des jeunes communs, des langues communes, des cultures bref, ces membres forment des communautés de destin bien au-delà de la seule dimension matérialiste. Dis autrement, il n’existe strictement aucune solidarité entre un ouvrier chinois et un ouvrier français ou d’un autre pays. Ces gens ne se parlent pas, ne se connaissent même pas. Demande à un ouvrier chinois s’il se sent plus solidaire d’un ouvrier français que d’un notaire chinois (je ne sais pas si ça existe), et tu comprends immédiatement avec qui le premier voudra bien discuter. Les responsables communistes des différents pays du monde se connaissent et peuvent même se rencontrer, mais ça s’arrête là.

          Bref, encore en 2023 et à mon avis pour plusieurs décennies et peut-être siècles, l’échelle humaine qui permettra d’avoir des sociétés à peu près fonctionnelles restera celle de la nation. La seule chose qui pourrait faire que les cartes soient redistribuées et qu’il y ait un profond changement de paradigme, je pense que c’est le progrès technique. Nous sommes en train de vivre une révolution à ce niveau et très franchement, j’ignore complètement où cela va nous mener mais je ne crois pas à la gouvernance mondiale en l’état actuel des choses. Je suis plutôt de la team "révolte des nations". Là encore, c’est juste une question de pragmatisme. En revanche virgule je ne sais pas trop comment mais il est tout à fait possible que dans un futur même assez proche, le bon technologique soit-elle qu’il change la face de l’humanité. Mettons par exemple que l’on découvre une source d’énergie à profusion et éternelle. Il est évident que cela changerait fondamentalement les rapports entre les nations et ouvrirait peut-être les portes à une autre alternative que l’opposition nationalisme/mondialisme. Je pense également que c’est le pari de mecs comme Elon Musk.

          Un dernier truc que je relève parce que cela me semble extrêmement emblématique de l’erreur des souverainno-souverainiste tendance anti-élitaire et utopiste (je ne sais pas si cette catégorisation te convient mais disons que, en philosophie politique et s’agissant de quelqu’un qui s’intéresse à la marche du monde et de la société dans laquelle il évolue*, on peut en établir), c’est le paradoxe alter-mondialiste, avec une espèce de fascination pour les BRICS. Notons que c’est un avatar (un peu plus cohérent tout de même) du tiermondisme qui, généralement, accompagne le courant de pensée qu’est le tient.

          Il faut tout de même rappeler un certain nombre d’évidences que vous avez tendance pourtant à oublier. Je comprends que l’on ait une certaine défiance vis-à-vis de la démocratie occidentale et de ses valeurs, etc. Ceci étant, il faut regarder la réalité telle qu’elle est. Des pays comme l’Inde et la Chine laissent se perpétuer des pratiques que nous avons abolies il y a près de deux siècles de cela : je pense par exemple à l’esclavage, au travail des enfants, à l’enfermement dans des camps de rééducation, à la surveillance réellement de masse (chez nous, elle existe évidemment mais ce qu’il faut regarder ce sont les conséquences au quotidien pour les populations : on est très loin d’avoir celles du crédit social à la chinoise...). Personnellement, je n’ai pas envie de rejoindre une organisation dont les pays tolèrent ce type de pratique. Je ne partage pas la même vision de l’humanité qu’eux. On pourrait citer d’autres exemples, comme la gestion ou plutôt la destruction absolument désastreuse des forêts primaires par des pays comme le Brésil ou l’Indonésie. On pourrait également parler de la politique raciale anti blanche, une politique pour le coup réellement systémique, qui a cours en Afrique du Sud. Perso, ça non plus je ne valide pas. De même que les systèmes avec président à vie et enfermement/exécution de tous ceux qui s’y opposent (Russie, Chine...).

          Bref, le tiermondisme, c’est un peu la version moderne de l’orientalisme du 18-19e siècle. Je peux comprendre cette soif d’exotisme car elle est liée directement à une légitime déception par rapport aux dérives de notre propre système mais il faut raison garder : la plupart des gens qui nous parlent des BRICS n’accepteraient jamais les conditions de vie des pays concernés.

          * Il existe aussi des gens qui n’ont strictement aucune opinion ni même intérêt pour ces questions. Ce sont d’ailleurs les seuls abstentionnistes réellement cohérents avec eux-mêmes (avec les ermites, les moines retirés du monde et les marginaux complets)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès