• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Greg Tabibian : sur les 10 critères du basculement vers la dictature, on (...)

Greg Tabibian : sur les 10 critères du basculement vers la dictature, on coche toutes les cases...

 Ce dimanche 11 avril, Tatiana Ventôse et Greg Tabibian étaient les invités d'Eric Morillot dans l'émission Les Incorrectibles.

 Vers la fin de l'émission, Greg Tabibian donne une liste des grands critères permettant de caractériser une société qui bascule vers la dictature. Et il en conclut que la France, sous la présidence Macron, coche toutes les cases...

 

Les youtubeurs @TatianaVentose @LeFildActu1 et @gregtabibian étaient ce dimanche les invités d'@EricMorillot dans la spéciale @Incorrectibles
 "Les nouveaux influenceurs politiques à un an de la présidentielle !"

—> par @SudRadio (le 11 avril 2021)

(à 46:35) Les 10 critères globalement acceptés montrant une société qui tend à basculer de la démocratie vers la dictature :

1) Le commandement absolu de l'armée
2) La garantie et l'entretien par les pouvoirs de l'Etat de l'impunité policière
3) La législation effectuée davantage par le dirigeant et ses conseillers que par les élus de la nation
4) La pratique de la censure et d'une forme de propagande d'Etat, notamment par le relais des médias d'information
5) L'absence, le report, ou la falsification des élections
6) Le narcissisme ou la cruauté du chef de l'Etat, doublé en général d'un culte de la personnalité
7) La supériorité de l'émotion sur le droit
8) La limitation des libertés fondamentales
9) La limitation de l'enseignement ou la falsification de l'histoire
10) Un degré anormal de corruption ou d'enrichissement personnel des premiers cercles du pouvoir

 

 

Sur le même thème :

 

 —> "Alexis Poulin : "et tout le monde accepte ce délire" liberticide digne du 1984 d’Orwell" (par Antigone Polynice, AgoraVox, 21 janvier 2021)

« Extrait de "Éducation politique et art du roman - Réflexions sur 1984" :

« Ce qu’il décrit longuement, en revanche, ce sont les transformations des cadres sociaux, culturels et psychologiques de la pensée :
– l’effet sur les esprits de la surveillance constante par les caméras cachées des télécrans ;
– l’appauvrissement et l’uniformisation du langage par la destruction des mots et l’imposition du novlangue ;
– la modification permanente de l’histoire et des mémoires par l’élimination de toute trace du passé et la rectification permanente des archives ;
– la répression de toute expression, si minime soit-elle, d’une émotion authentique ou spontanée ;
la diffusion par la propagande d’un flot d’informations et de statistiques qui ne sont pas seulement des déformations de la réalité mais n’entretiennent plus aucune sorte de rapport avec elle ;
– la mise en place de mécanismes de formation des croyances dans lesquels ni la perception de la réalité ni l’évidence rationnelle ne jouent plus aucun rôle, et pour lesquels le seul critère est la conformité au dogme politique du jour. »

Chroniques orwelliennes, Jean-Jacques Rosat
https://books.openedition.org/cdf/2084?lang=fr
Collège de France »

 

Deux exemples récents de falsification de données et de mensonge de la part du gouvernement actuel :

 

 —> La République antidémocratique : l’élection contre la démocratie (par Adrien Boniteau, Philitt, 16 décembre 2018)

« La France n’est pas une démocratie pour la simple raison qu’elle ne l’a jamais été. Ce trait ne lui est d’ailleurs pas propre, puisqu’elle le partage avec les autres pays occidentaux. Dans la théorie politique classique, qui prévaut entre le Ve siècle av. J.-C. et le début du XIXe siècle, la démocratie est associée au tirage au sort plutôt qu’à l’élection. C’est justement pour éviter les « excès » de la démocratie qu’est instauré un « gouvernement représentatif » lors de la Révolution française. Depuis lors, aucun régime politique de l’histoire de France ne peut être défini comme « démocratique », du moins selon les critères de la théorie classique. Et la République n’y fait pas exception : il s’agit même d’un régime explicitement antidémocratique... »

 

Tags : Politique Société Démocratie Médias Police Corruption Manipulation Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 2 votes
    mac1 12 avril 2021 18:01

    Greg est bien meilleur que Tatiana dans cette émission.

    Se foutre d’être en démocratie ou pas du moment que tout le monde a à manger et un toit et le minimum vital, ce sera probablement le cas en Chine dans quelques années et ce n’est pas satisfaisant du tout !


    • 4 votes
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 12 avril 2021 18:12

      @mac1

      C’est vrai, mais en même temps je comprends par là qu’elle en a assez de cette invocation abstraite à la démocratie qui permet en pratique de faire accepter une situation complètement pourrie. Parce qu’à la limite on pourrait aussi inventer des élections prétendument démocratiques dans un camp de concentration, et sortir l’argument démocratique pour dire que même si tout va mal, c’est quand même la démocratie alors donc tout va bien. 



    • 4 votes
      mac1 12 avril 2021 19:37

      @Gaspard Delanuit
      C’est un peu ce qui se passe chez-nous. Sous prétexte qu’on vote tous les 5 ans à des élections où les candidats sont portés aux nues par des propriétaires de médias milliardaires, les gens pensent pouvoir choisir et se croient en démocratie. Après on sait que les élus n’ont pratiquement pas de contre-pouvoirs et font ce qu’ils veulent, surtout lorsqu’ils mettent le pays en état d’urgence quasi permanent...


    • 1 vote
      BA 13 avril 2021 00:55

      La pandémie a atteint un « point critique » avec des infections qui croissent de manière exponentielle, a averti ce lundi 12 avril l’OMS, selon qui le Covid-19 pourrait être maîtrisé en « quelques mois » si les bonnes mesures sont prises.


      « Nous sommes actuellement à un point critique de la pandémie. La trajectoire de cette pandémie est en pleine expansion. Elle croît de manière exponentielle. Ce n’est pas la situation dans laquelle nous voulons nous trouver 16 mois après le début de la pandémie, alors que nous disposons de mesures de contrôle efficaces », a déclaré Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l’OMS de la lutte contre le Covid-19, en conférence de presse.


      La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 937 355 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 10 h GMT.


      https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-la-pandemie-est-a-un-point-critique-et-en-pleine-expansion-alerte-l-oms-97ee7394-9b9d-11eb-ad81-37cde232b8a1


      • 4 votes
        LUCA LUCA 13 avril 2021 05:33

        Heureusement qu’il y a des citoyens qui se révoltent légitimement et avec des arguments solides, les "oppositions" politiques quant à elles sont les complices du pouvoir fasciste en place, elles ne s’opposent à rien, elles ont notamment la fâcheuse tendance à se rapprocher de la gravité jupitérienne. Quand j’écoute el presidente Larcher le chef des Sénateurs, je me dis qu’effectivement, ces mecs ne sont plus des mecs mais des serpillières pleureuses en plein essorage. On dépasse le scandale du siècle et comme par un coup de baguette d’incompétence crasse, l’opposition se métamorphose en papier abrasif ou en lingette décapante qui, manipulée par le pouvoir, ne servent qu’à poncer le vieux vernis pour anticiper la pose de la nouvelle couleur politique, couleur qui selon moi sera d’un noir mat et profond.


        • vote
          Vraidrapo 13 avril 2021 11:08

          Il faudra qu’on m’explique comment un pays de l’UE pourrait basculer vers la dictature compte tenu de la primauté du Droit européen :

           La France n’arrive même pas à expulser un terroriste condamné par sa Justice...

          ( à moins d’un frexit... ? !) smiley


          • 2 votes
            Conférençovore Conférençovore 13 avril 2021 12:00

            @Vraidrapo
            La Hongrie est dans l’UE et n’a même pas à expulser de terroristes : ils se contentent de ne pas en importer. La France a les problèmes qu’elle a indépendamment de l’UE. L’UE est juste une merde de plus mais en faire LE problème des problèmes est aussi absurde que simpliste et faux. 


          • vote
            Vraidrapo 15 avril 2021 10:00

            @Conférençovore

            ça ne répond pas à ma question.
            Quant à ton appréciation sur la mise en cause de l’UE... ce n’en est qu’une parmi d’autres. smiley


          • 1 vote
            Conférençovore Conférençovore 15 avril 2021 10:25

            @Vraidrapo

            Je répondais à cette question bizarre (avec un " ?!" confus) : 

            "La France n’arrive même pas à expulser un terroriste condamné par sa Justice...

            ( à moins d’un frexit... ? !) "


            S’agissant du droit européen, certains pays s’en affranchissent ou font ce qu’il faut pour s’en affranchir. Si nous avions des dirigeants souverainistes le pb serait réglé. Un exemple : L’UE impose des migrants ? Très bien, certains pays acceptent bien de prendre des migrants mais des Biélorusses ou Ukrainiens.
            Certains pays membres de l’UE ont même décrété que certains pays (comme ceux du Maghreb) n’étaient pas à risque : donc les clandestins de ces pays peuvent être rapatriés. Le Danemark vient de décider de la fin de l’asile de certains réfugiés, à juste titre d’ailleurs : un réfugiés est une personne qui s’installe temporairement dans un autre pays. Ce n’est pas un immigré qui vient pour s’y installer définitivement. Le réfugié a vocation à repartir dans son pays. Ce sont juste des exemples simples pour montrer une fois de plus que les contraintes de l’UE peuvent être dépassées et que l’UE n’est pas le réel pb ou la cause de nos pbs : les upériens ont systématiquement buté sur cela qui n’est pas juste "une appréciation" mais une argumentation. J’attends toujours qu’un mec de l’UPR ou pro-frexit vienne m’expliquer en quoi l’UE est responsable par exemple de la politique migratoire délirante de la France (Belgique et autres) qui a commencé dans les années 70. Depuis une dizaine d’années, personne n’a pu me répondre la-dessus et pour cause...


          • 3 votes
            Djam Djam 13 avril 2021 11:42

            La Grande Illusion des temps post-modernes est la croyance en une sorte d’immortalité espérée. 

            Les occidentaux n’admettent plus l’idée que l’on puisse mourir d’une maladie somme toute ordinaire et quand j’écris ordinaire cela n’ôte rien de la gravité des pathologies du vivant.

            L’autre Grande Délire de cette même époque de plomb est la vaccination généralisée. Un raisonnement toujours basé sur le pasteurisme qui affirme qu’il faut aseptisé tout organisme, toute surface, tout objet pour rester en bonne santé. C’est juste une pensée délirante d’esprits qui semblent ignorer que les bactéries, les parasites, les virus nous permettent de vivre précisément. Pas de la faute de ces milliards d’organismes vivants microscopiques si le stystème immunitaire humain est devenu aussi peu actif. Pas non plus de leur faute si la modernité a inventé des milliards de tonnes de saloperies dans l’air, l’eau et les sols et qui nous empoisonnent lentement mais sûrement.

            Et pendant ce temps, on casse, on détruit, on massacre, on assigne, on terrorise, on menace, on interdit, on contrain des milliards d’individus juste parce qu’une poignée de salopards ont laissé échappé un virus agressifs de leur labo et de leurs manipulations de Dr Folamour !

            Avouons que l’état de l’humain en cet an 2021 ne donne pas envie de vivre avec eux...


            • 1 vote
              BA 14 avril 2021 09:27

              Covid-19 : le Brésil est devenu une usine à variants.


              A Rio de Janeiro, 60 % des patients en réanimation ont moins de 40 ans.


              Covid : au Brésil, les moins de 40 ans saturent les réa.


              La situation est hors de contrôle dans le pays, qualifié d’« usine à variants ». Et la moyenne d’âge des patients en soins intensifs ne cesse de baisser …


              Ils ont 33, 39 et 20 ans, et sont sous assistance respiratoire. Les derniers patients hospitalisés à São Sebastião, hôpital public de référence pour la lutte contre le Covid-19 à Rio de Janeiro, n’ont plus le même profil que ceux du début de l’épidémie. « 60 % ont moins de 40 ans », précise Clarisse Pimentel, médecin épidémiologiste et directrice de cet hôpital où plus aucun lit n’est disponible. Parmi les plus jeunes, certains souffrent d’obésité, mais d’autres n’ont aucune comorbidité.

              https://www.lepoint.fr/monde/covid-au-bresil-les-moins-de-40-ans-saturent-les-rea-14-04-2021-2422129_24.php


              • vote
                Vulpes vulpes Vulpes vulpes 14 avril 2021 09:37

                @BA
                 

                Auriez-vous une autre source qu’un article réservé aux abonnés sur le site lepoint.fr ?

                 


              • vote
                simplesanstete 14 avril 2021 15:56

                Ah j’ai bien ri avec son co-vide long......toute l’histoire de la gôchiasserie cocue qui n’en finit jamais....même pas une petite pensée pour Fmy Asse le De Gaule 2.0

                Bonne WW3 à tous, tous les signes sont là & trêves de balivernes sur les vérolutions



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès