• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Conscience (avec Monsieur Phi)

La Conscience (avec Monsieur Phi)

Qu'est-ce que la conscience ? Les Autres en ont-ils une ? Sont-ils juste des zombies ou des robots très bien foutus ?

La chaîne de Monsieur Phi : https://www.youtube.com/channel/UCqA8...

Tags : Société Histoire Humour Philosophie Science et techno




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 4 votes
    BlueMan BlueMan 4 novembre 16:24

    On est jamais conscient quand notre cerveau est en état de sommeil profond" : c’est faux : on peut rêver, ou avoir des rêves lucides, ou s’éveiller et vivre dans le monde Astral, exactement comme dans le monde physique (mais certaines lois y sont différentes). Le cerveau n’a rien à voir avec la Conscience. Le cerveau n’est qu’une interface avec la Conscience, une interface reliée aux capteurs des sens, et dotée d’une mémoire. Quand au "Je pense donc je suis" de Descartes, c’est encore faux car le doute ne vient pas de la conscience. Je me fais l’avocat du Diable : ce pourrait être un penseur en moi. En revanche, ce que l’on peut discerner de manière crue et éclatante, c’est l’existence d’une relation observateur-observé. J’observe un doute, des pensées, des images, des émotions, en moi. C’est cela qui prouve donc que j’existe puisque JE, ma conscience, les observe. Il faut donc conclure plutôt : "J’observe donc je suis". Mais cela a une conséquence inattendue, surprenante, et terrible : si j’observe une pensée, alors obligatoirement la pensée n’étant pas l’observateur (puisqu’elle est observée), elle n’est donc pas moi, elle n’est donc pas ma conscience. ^^ Il ne viendrait à personne l’idée saugrenue et absurde de confondre la lampe-torche avec l’objet qu’elle éclaire... En aucun cas la lampe-torche ne peut être l’objet qu’elle éclaire. Corollaire : ainsi, aussi surprenant que cela puisse paraître au premier abord, il existe dans la psyché humaine des éléments étrangers, qui ne sont pas nous, qui ne sont pas notre conscience. Ce sont les terribles parasites de la Légion du Moi pluralisé. "Mon nom est légion" Marc 5:9. Ceci n’est connu que par environ une personne sur 500.000, et intellectuellement, et par environ 1 personne sur 2.000.000 directement. Explorez la relation observateur-observé en vous, DIRECTEMENT : un univers insoupçonné infiniment vaste vous attend. "Homme, connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’Univers et les Dieux." Ne jugez pas trop vite. Relisez lentement ce texte, et faites des expériences directes en vous-mêmes de la relation observateur-observé. Vous allez être très surpris ! Bonne chance !


    • vote
      matthius matthius 4 novembre 16:25

      @BlueMan
      Le sommeil profond est un moment du sommeil. Le moment où on a des rêves est quand on va se réveiller.


    • 4 votes
      BlueMan BlueMan 4 novembre 18:19

      @matthius : non. Le sommeil profond est un état dans le monde Astral où la conscience est totalement endormie, intégralement hypnotisée par le Moi pluralisé.

      D’autre part, on peut rêver à tout moment de la nuit. Tout dépend de l’état dans lequel se trouve la conscience. On peut même se coucher, faire dormir le corps toute la nuit tout en étant conscient dans le monde astral pendant toute la nuit. Ceux qui jouissent de "la conscience continue", parce-qu’ils ont intégralement détruit les parasites de la Légion du Moi, bénéficient alors de cette possibilité naturelle.


    • vote
      CoolDude 5 novembre 15:13

      @BlueMan

      Les théories modernes et matérialistes disent que le cerveau est le siège de la conscience et que sont fonctionnement est électrochimique.

      On peut donc mesurer quantifier sont fonctionnement en mesurant son activité électrique.

      Pas d’activité électrochimique -> Pas de conscience. Etc...

      Une autre idée lié a l’émergence de la cybernétique, c’est de dire que la conscience est une propriété émergente et quelle doit être lié à un mécanisme de feed-back.

      En gros, combien de neurones artificielles et de contre-réactions faut-il pour voir naître un IA conscience !?

      Combien d’éléments discrets faut-il pour voir émerger une fonction continue ?!

      Si on en croit ces théories, nous sommes limités par l’architecture de notre réseaux de neurones et par son nombre lui même, ainsi que par l’énergie qu’il consomme.

      Ce qui ne sera pas le cas d’une IA.

      http://www.numerama.com/sciences/302577-stephen-hawking-craint-que-lia-remplace-completement-les-etres-humains.html


    • vote
      CoolDude 5 novembre 15:26

      @BlueMan

      Donc, même si tu n’y crois pas... Méfie quand même un peu !

      On risque de voir émerger des machins type "The Spirit Of God" super sympathique dans peu de temps.


    • 2 votes
      BlueMan BlueMan 5 novembre 18:43

      @CoolDude : aucune chance de voir un jour une IA avoir de la conscience..., avoir conscience de soi.

      La conscience ne peut pas naître de circuits inconscients et de programmes eux aussi totalement inconscients et MÉCANIQUES. Tu devrais y réfléchir.

      Autre élément de réflexion : il faut 3 millions d’images aux IA les plus performantes pour reconnaître ensuite à coup sûr une image de lion. Soit 6 millions d’images à donner à un réseau profond de neurones pour reconnaître un lion ou une lionne.

      En revanche, il ne faut que 5 images à un enfant pour reconnaître un lion et aussi 5 autres images pour les lionnes.

      Conclusion : le DISCERNEMENT ne provient pas des neurones mais de la CONSCIENCE.

      Avec un rapport de 6.000.000 / 10, la conscience est donc 600.000 fois plus performante que l’IA la plus puissante développée selon les techniques du Deep Learning.

      Il faut oublier les théories modernes et matérialistes : elles sont complètement erronées en ce qui a trait à la conscience qui n’est pas un phénomène émergeant.


    • 1 vote
      CoolDude 5 novembre 19:22

      @BlueMan

      Donc, vous pensez que la conscience est réserve qu’aux humains, enfin, juste qu’a une certaine "classe" de vie.

      Mouais... Moi, je pense qu’il n’y a rien de magique. C’est juste une question d’un nombre important de cellule logique et d’une architecture bien particulière. Et plus t’en a...

      Et on ne peut pas comparer un cerveau d’enfant... Avec un réseau de neurones tel que l’on fait actuellement.

      Et cette histoire de reconnaissance... J’ai vu il y a pas si longtemps des gens confondre un Héron avec un cygne... ! Alors Pioufffffff...


    • vote
      CoolDude 5 novembre 19:51

      @BlueMan

      Dans cette vidéo, ils disent qu’un Cacatoès a des facultés cognitives équivalentes à un enfant de 8 ans !

      Rooohhh... Comme quoi la taille ne compte pas !

      https://youtu.be/8zxJEyzeQvE


    • 2 votes
      BlueMan BlueMan 5 novembre 21:20

      @CoolDude : Ce que tu dit à propos des cacatoès est un fait de plus démontrant que tous les êtres vivants ont une conscience.

      Les différences principales qui existent entre l’être humain et un animal (comme un chat par exemple) sont les suivantes :

      1) L’animal est un être bi-cérébré : il a un cerveau émotionnel et un cerveau instinctif-moteur-sexuel. L’être humain a lui en plus un cerveau intellectuel, c’est un être tri-cérébré. Il ne faut pas ici voir les cerveaux comme purement physiques.

      2) Le spectre d’intervention est plus réduit pour les animaux. Par exemple la patte d’un chat n’a pas la dextérité de la main humaine. Ce qui qui n’empêche pas certains animaux d’avoir certaines capacités plus développées que nous : le hiboux voit dans la nuit, le chien entend les ultrasons, etc.

      Quand on pense que Descartes battait son propre chien pour se convaincre que c’était une machine. Il faut vraiment avoir de la merde dans les yeux, être une aveugle de l’esprit, et avoir un cœur de pierre, totalement fermé, pour penser une telle chose et maltraiter un animal, à fortiori un petit compagnon de vie. ^^ La leçon, c’est que le mental est aveugle. Il croit voir et comprendre alors qu’il ne voit pas le réel, il ne voit que ses représentations, ses concepts, et ses théories. "On ne voit bien qu’avec le cœur." Saint-Exupéry.


    • 1 vote
      gaijin gaijin 5 novembre 06:42

      A vomir ......
      réussir a parler conscience et philosophie sans évoquer la phénoménologie
      partir des " évidences" cartésiennes dans un monde cartésien
      oser : " je ne peux pas me tromper sur mes états mentaux "
      faire croire que le lien conscience cerveau est évident, alors qu’avant descartes ça n’a jamais été le cas, et que par exemple pour les japonnais le siège de la conscience était l’abdomen .......
      ...........
      bref parler de conscience sans savoir de quoi on parle c’est une pure imposture .....


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 5 novembre 09:13

        Au début de la vidéo « ... ce qu’est la conscience c’est un peu plus que cela ... » et voilà tout est dit : la conscience littéralement est une définition, elle est un savoir parmi d’autres, en fait elle est ce que nous mettons dedans, donc la conscience est un contenu et dans le contenu il y a l’idée que la conscience s’exptime dans un contenant qui est lui-même un élément du contenu.

        Que dire de la conscience si ce CONCEPT nous est inconnu.
        Que dire de la conscience sinon ce que nous en savons. 


        • vote
          Jean Keim Jean Keim 5 novembre 11:04

          S’exprime et non pas s’exptime... difficile de se relire.


        • vote
          clément dousset 15 novembre 10:57

          Le point de départ est très bon puisqu’on part d’une expérience sûrement subjective et certainement intégrée à la conscience phénoménale : "une douleur très vive au bras". Mais rapidement on oublie cette douleur-là, on la balaie avec les qualia dans la poubelle des hypothèses dualistes comme celles de Chalmers. Et on ne considère plus que le fonctionnalisme et le connectivisme pur et dur à la Denett. Et l’on vante comme une nouvelle bible le livre de Stanislas Dehaene : "Le code de la conscience". Si l’on veut bien considérer une autre approche, lire mon article sur Dehaene justement :


           Et puis ceux-ci sur le "modulisme"  :


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès