• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Comprendre le génie de la Relativité

Comprendre le génie de la Relativité

Albert Einstein a sublimé le travail d'un chercheur français. Il a ainsi permis une avancée phénoménale de la science, grâce à sa foi en la vie, son génie voulant améliorer les limites de l'humain, le dialogue avec sa femme. Il a ainsi rendu exacte la formule E=mc2. On voit dans la référence Larouche/Riemann "Alors vous vous voulez tout savoir sur l'économie ?" qu'un chercheur, croyant lui aussi en la vie avait trouvé E=1/2 mc2. La théorie de la relativité adapte les découvertes de Kepler, non pas de Newton ayant réutilisé les travaux de Kepler grâce à une pomme, aux découvertes récentes de la physique, génialement.

 

 

 

 

À imprimer :

http://www.larecherchedubonheur.com/article-27284380.html

 

L’article sur Kepler et Newton est dans le tome 2 du magazine Fusion.

Numérisé :

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur-economie

 

Tags : Economie Energie Censure Enseignement Destabilisation Science et techno Solidarité Liberté d’expression Polémique




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 1 vote
    pegase pegase 19 mars 2015 10:24

    Il a travaillé avec Mileva Maric (sa future femme), brillante physicienne mathématicienne de nationalité serbe ..


    Pour tout dire je pense qu’il n’a fait que reprendre les travaux de Poincaré avec l’aide de Mileva pour l’appuyer mathématiquement parlant ..
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_la_paternit%C3%A9_de_la_relativit%C3%A9

    ""Le débat sur la contribution et le rôle de Mileva Mari ? dans les travaux de son mari a été relancé dans les années 1980 lors de la publication des lettres échangées entre Albert Einstein et elle. Le contenu de ces lettres n’était pas uniquement personnel et sentimental, mais portait également sur la physique et sur leurs travaux scientifiques respectifs""
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mileva_Einstein


    • 1 vote
      gerfaut 19 mars 2015 11:36

      C’ est Poincaré qui le premier a écrit E=MC2, mais il est mort sans pouvoir défendre sa découverte.


      • vote
        mat-hac matthius 19 mars 2015 12:41

        @gerfaut

        On m’a fait comprendre ça.
        Il y cette vidéo de l’espace des sciences à regarder :

        https://www.youtube.com/watch?v=dpiNYrPasac&list=PLGuujBHMMF1nf1SFv7JNylNmA-FHKzSJ5&index=49
        Chaînes à regarder :
        https://www.youtube.com/channel/UCcziTK2NKeWtWQ6kB5tmQ8Q
        https://www.youtube.com/user/TroncheEnBiais
        La première vidéo en haut en montre d’autres.
        Pour les malthusiens :
        https://www.youtube.com/channel/UCnf0fDz1vTYW-sl36wbVMbg
        N’hésitez pas expliquer sur Agora Vox une vidéo qui a créé la passion. C’est lorsqu’on apprend qu’on est accessible aux débutants.


      • 2 votes
        Ladykiller Ladykiller 20 mars 2015 11:51

        @gerfaut
        Bravo, tu es au niveau 1 dans le jeu du "On nous ment depuis le début mais moi je sais mieux que tout le monde car j’ai lu Leveugle "

        Pour ton information, Poincaré est loin d’être tombé dans l’oubli. Il a même un institut à son nom au coeur de Paris !

        La controverse n’est pas nouvelle d’ailleurs : http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_la_paternité_de_la_relativité

        Merci d’intervenir quand vous serez de niveau 2 ou plus.


      • vote
        ffi 19 mars 2015 16:19

        La relativité, ce n’est pas Einstein, c’est Poincaré.
         
        Mais comme la relativité, c’est juste débile, en fait...
        le plagieur est ainsi puni de son plagiat.
         
        Toute cette partie de la science que l’on appelle "physique moderne" n’ont pas de génie, si ce n’est celui de la complication. Autant la physique classique est claire, cohérente et compréhensible. Autant la physique moderne est obscure, paradoxal et incompréhensible.
         
        Or, une science, c’est un savoir et un savoir, c’est quelque chose que l’on conçoit clairement. Puisque la physique moderne n’est pas conçue clairement, c’est donc qu’elle n’est pas une science, mais seulement une pseudo-science.

        Résultat : les pauvres étudiants soumis à ces théories incompréhensibles ne peuvent que répéter comme des perroquets les phrases toutes faites qu’ils ont apprises, sans jamais les avoir comprises. Ceci fait que la théorie ne peut plus être développée plus avant, qu’elle se fige comme une sorte de révélation, faisant de ses auteurs comme des prophètes, qu’il ne reste alors plus qu’à vénérer. C’est une théorie scientifiquement débilitante.
         
        Il n’y a nul génie dans la relativité, il y a un "trick", une astuce, pour contourner une expérience (celle de Michelson) remettant en cause une certaine hypothèse (celle de l’éther fixe de Lorentz) afin de conserver cette hypothèse malgré tout grâce à certaines corrections ad hoc (contraction des distances - imaginées par Lorentz, dilatation du temps - ajoutée par Poincaré pour rester cohérent physiquement), dont l’objet physique central (l’éther) a finalement été évacué par Einstein (remplacé par le vide), lequel affirmera paradoxalement dans sa conférence de Leyde quelques années plus tard qu’il faut bien un éther pour porter la lumière...
         
        Le seul génie qu’il y a là-dedans, c’est celui de la complication, terme logique d’une sophistication progressive par fuite en avant.
         
        Au contraire, lorsqu’une hypothèse est réfutée par l’expérience, il faut revoir les fondements et ne pas chercher à la sauver coûte que coûte. C’est de la très mauvaise science que d’avoir fait autrement.


        • vote
          mat-hac matthius 19 mars 2015 17:15

          @ffi
          Remettre en cause la science est l’aboutissement du libéralisme et de son idiocratie.


        • vote
          ffi 19 mars 2015 18:16

          @matthius
          Déjà essayez de faire une historique correcte de la genèse de cette théorie et on en reparlera.


        • vote
          La Vouivre La Vouivre 19 mars 2015 22:51

          @ffi
          Merci ffi pour ce commentaire et cette phrase particulièrement "Résultat : les pauvres étudiants soumis à ces théories incompréhensibles ne peuvent que répéter comme des perroquets les phrases toutes faites qu’ils ont apprises, sans jamais les avoir comprises."

          .

          J’ajouterais que les batailles d’égos et idéologiques inhérents à chaque individus surtout dans un système comme celui ci qui va jusqu’à mettre un prix sur la "propriété intellectuelle" à indiviualiser un concept, une idée, que n’importe qui dans le même concours de circonstance aurait pu avoir à la place de tel ou tel que l’on considère à tort comme le seul et unique père d’une découverte alors qu’elle n’est que suite de causes et d’effets, de recherches partagées, de questions posées par millions d’entre nous et que l’on attribue à un seul homme ou femme la réponse à la somme incalculable de ces interrogations collectives additionnée à la possibilité physique et/ou matérielle d’arriver à une conclusion objective est proprement injuste car sans Poincarré et d’autres anonymes qui ont permis à Poincarré d’aller si loin dans ses travaux, point d’Einstein qui a servi de vitrine pour promouvoir en quelque sorte la physique au milieu d’autres sciences dans la course aux subventions étatiques indispensables à la poursuite des chercheurs qui devraient essayer de trouver de temps à autres plutôt que se tirer dans les pattes pour savoir qui sera inscrit dans le grand livre, le hall of fame of heroes of mankind et laisser, telle une trace de pneu dans un string rose, leurs noms en lettres d’or, pour la postérité dont tout le monde s’en branle, sauf ceux qui veulent y figurer...

          .

          Le partage, la transmission des informations, du savoir, des arts comme des lettres, des sciences mathématiques et autres, médecines, progrès technologiques, devraient rester gratuits et disponibles à tous, dans un monde apaisé ce serait le cas, pour nous, c’est encore un peu trop tôt...


        • vote
          mat-hac matthius 19 mars 2015 23:06

          Le livre de Lyndon Larouche possède effectivement des références nombreuses de pions libéraux ayant faussé les recherches des scientifiques qui ne voulaient pas orienter leurs recherches selon les directives libérales. Il suffit de rechercher dans ce livre Marx ou Einstein pour voir la référence de libéraux. Un ami qui lit beaucoup m’a dit qu’Einstein voulait être colporteur pour financer lui-même ses recherches, afin de faire ce qu’il veut sur ses recherches.


        • 2 votes
          Ladykiller Ladykiller 20 mars 2015 10:57

          @ffi : Haha, j’ai rarement lut un post aussi stupide. Le top pour moi : "Or, une science, c’est un savoir et un savoir, c’est quelque chose que l’on conçoit clairement. Puisque la physique moderne n’est pas conçue clairement, c’est donc qu’elle n’est pas une science, mais seulement une pseudo-science."

          Donc en gros, si la réalité est complexe, alors elle est fausse, seule une réalité simple est possible. On dirait du Jean Robin ! smiley

          Votre dernière phrase est à côté de la plaque, ça se voit que vous n’avez jamais fait de science de votre vie, vous avez lu certainement, mal interprété de surcroit, mais jamais pratiqué, car un petit peu suffit à le comprendre : la science, c’est justement avoir raison CONTRE les faits ! Car une expérience possède toujours une gangue d’interprétation souvent difficile à percer, et donc trompeuse sur la réalité qu’elle cherche à révélée. La plupart des lois de la physique n’ont pas de vérification directe (i.e : mouvement inertiel) et pourtant elle fonctionnent déraisonnablement bien, comme pouvait le dire Wigner en son temps (il parlait de "La déraisonnable efficacité des mathématiques dans les sciences naturelles")


        • vote
          ffi 22 mars 2015 03:29

          @Ladykiller
          La science, ce serait avoir raison contre les faits ? Drôle de définition... Avec ce genre de propos vous pourriez donc établir n’importe quoi en contradiction avec les faits et le considérer comme valide...

           

          Les lois inertielles sont très bien vérifiées, ne vous en déplaisent. La notion de frottement qui la complète est d’une manifestation tout-à-fait pratique (par exemple en vélo), largement étudiée en aérodynamique comme en hydrodynamique. 

           

          Personnellement, j’ai fait une école d’ingénieur, donc j’ai étudié la relativité et la mécanique quantique pendant mon cursus. Comme j’aime bien l’histoire des sciences, j’ai passé pas mal de temps à étudier cette période. 

           

          D’ailleurs, il se fait que vous seriez bien en peine de contester les repères historiques que j’ai fixés, puisqu’ils sont vrais (éther de Lorentz fixe pris comme référence de mouvement, expérience de Michelson, hypothèse de la contraction du bras de l’interféromètre par Lorentz pour sauver sa conception de l’éther, ajout par Poincaré de la notion de dilatation du temps pour obtenir une théorie cohérente, suppression de la notion d’éther par Einstein qui fixe pour nouvelle référence de mouvement la vitesse de la lumière).

           

          La relativité n’est pas complexe, elle est compliquée, tordue et sophistiquée.

          Paradoxalement, cette complication est le fruit du choix de la simplicité au départ : garder cette hypothèse de l’éther fixe de Lorentz, qui avait apporté quelques résultats, mais qui fut ensuite démentie par les faits.

           

          Mais penser qu’il y aurait un éther fixe était déjà en soi étrange, la matière étant alors vue comme une sorte de noeud en mouvement d’une substance unique fondamentale. Imaginer que la matière se contracte dedans dans le sens de son mouvement, pourquoi pas. Mais le temps ? Le temps n’est pas un objet physique à proprement parler. Puis supprimer l’éther et le substituer par le vide fut encore plus aberrant : comment établir alors des propriétés du "vide" (permittivité, perméabilité) ? C’est forcément une substance qui a des propriétés.

           

          De la bonne science aurait été de reprendre tous les éléments et les mettre sur la table pour reconsidérer le problème dans son ensemble, non en privilégier un seul. Par exemple, en reprenant l’éther de Stockes, un éther circulant avec les planètes, qui est à mon avis moins absurde que l’éther fixe de Lorentz, c’est l’interprétation de l’aberration de la lumière qu’il faudrait changer, ce qui n’est pas forcément moins absurde que les contractions de distance et dilatations du temps de la relativité.


        • vote
          Ladykiller Ladykiller 24 mars 2015 11:33

          @ffi
          La définition que j’ai donné est volontairement provocatrice, c’est pour ça que j’ai défini le terme "fait" ensuite. Un fait n’est jamais nu comme je le disais, c’est toute la difficulté des sciences modernes d’arriver à le "dénuder".

          Les lois inertielles sont vérifiées je n’en doute pas, je parlais de mouvement inertiel,, soit un mouvement qui ne subit aucune action extérieure et qui, comme le disait Newton, "persévère dans son état de repos ou de mouvement uniforme". Dans les faits ça n’arrive jamais, il y a toujours du frottement et donc de l’échauffement, même minime.

          Je ne conteste pas vos repères historiques, désolé pour le ton un peu péremptoire de mon premier message, mais quand je lis "Il n’y a nul génie dans la relativité" je trouve ça franchement présomptueux et un brin malhonnête ! S’il n’y a aucun génie alors pourquoi personne ne l’a fait avant ? Si c’est juste une astuce, pourquoi Einstein aurait travaillé sur la relativité générale pendant 8 ans non stop, sans que personne ne lui grille la priorité ?

          Deuxièmement, pour vos questionnements sur le vide, il faut savoir que le "vide" ce n’est pas "rien". Puisque vous avez fait une école d’ingé, vous avez du avoir des cours sur le vide, qui peut être primaire, secondaire, ultra-vide, etc. Tout est question de pression et donc de quantité de matière dans un volume donné. C’est bien une substance, qui a des propriété comme vous l’avez dit. Simplement ce n’est pas un "ether", c’est-à-dire un fluide avec son propre mouvement, son propre référentiel (comme un train en mouvement qui a sa propre vitesse, mais que l’on ne ressent pas à l’intérieur de celui-ci). C’est ça la différence entre l’éther et le vide. Les deux peuvent avoir des propriétés, mais l’un ne peut pas être l’autre.

          Sur les contractions de temps et de distance, j’avoue mon incompétence sur le sujet et je ne pense pas être apte à savoir si l’interprétation pourrait être complètement différente. Néanmoins, il se trouve que cette vision marche, rudement bien même (on aurait pas de GPS sans ça), donc certainement que l’on pourrait remettre ça en cause, mais l’argumentaire a intérêt à être solide derrière, il ne suffit pas de dire que c’est absurde.


        • 1 vote
          ffi 24 mars 2015 20:14

          @Ladykiller
          Oui, en fait, le vide, chez Einstein, c’est l’éther chez Poincaré. Ce n’est qu’un changement de terme, mais le concept reste le même, c’est une question de modèle physique : on attribue toujours les propriétés à quelque chose.

           

          Les relations de la relativité restreinte reviennent à l’éther partiellement entraîné de Fresnel, comme l’a montré Von Laue. La question de la relativité générale est un petit peu différente, il s’agit d’une théorie de la gravitation, qui essaye de se passer de la notion de Force. Mais il y a aussi des accusations de plagiat pour la relativité générale (par Hilbert, si mes souvenirs sont bons). C’est sûr que la lumière ne se déplace pas tout-à-fait identiquement dans le plan horizontal et dans le plan vertical.

           

          Mais 8 ans, c’est très court à l’échelle de l’histoire des sciences. Je pense que les formules sont plutôt bonnes, mais que c’est la formulation qui est tordue. La science doit s’appuyer sur des choses concrètes, pas tout faire découler d’un chiffre magique... 

           

          A mon avis, l’électricité et la gravitation sont liées. Poincaré a d’ailleurs fait cette suggestion, hélas, Einstein ne l’a pas reprise. Une des manières de linéariser la relativité générale est ce que l’on désigne par gravito-magnétisme, ce qui permet alors d’exprimer la gravitation en un jeu d’équations similaire à celui des équations de Maxwell. Poincaré l’évoque en page 72 de ce fichier.


        • vote
          Ladykiller Ladykiller 25 mars 2015 16:00

          @ffi
          Non, le concept est différent. Le vide n’est pas un autre nom de l’éther et vice-versa. L’éther est assimilable à un fluide, pas le vide. Le vide n’a pas de "mouvement propre" par exemple.

          Quand à l’article que vous me citez, je ne suis pas apte à juger donc je veux bien vous donner raison. Mais je ne vois pas en quoi cela remet en question les travaux d’Einstein, vu qu’il est allé suffisamment loin pour, en gros, dire que la gravitation n’existait pas, qu’elle n’est qu’une manifestation de la déformation de l’espace-temps (ou espace de Minkowski) par un corps massif, Donc lier l’électromagnétisme et la gravitation n’est à ce niveau même plus une question qui se pose.


        • vote
          Soi même 19 mars 2015 17:03

          c’est bien beau tous cela, en réalité ce n’est que du cérébrale, la réalité à d’autres tours dans son sacs ...


          • vote
            mat-hac matthius 19 mars 2015 17:20

            @Soi même
            C’est la vie qui s’auto-détermine. La réalité de la vie dont vous parlez c’est l’humain, qui n’a d’ennemi qui lui-même. Je pense que vous êtes vous même un tour dans votre sac.


          • vote
            Soi même 19 mars 2015 17:48

            @matthius, la nature ne livre pas ces secrets au premier venue, surtout quand l’on a une vision unilatéralement physique de sa causse ....

            Pas besoin d’êtres grand sorcier ce que vous énoncez et partiel et incomplet ...


          • vote
            mat-hac matthius 19 mars 2015 22:57

            @Soi même
            Votre compte sert très clairement à apporter la contradiction. Je pense qu’il est inutile à votre tourne en rond, proche des maladies psychiques.


          • vote
            Soi même 19 mars 2015 23:44

            @matthius, c’est évident mon cher, c’est pour cela que je me soigne et vous, vous soufrez de quoi ?

            Votre compte sert très clairement à apporter la contradiction, oui surtout sur des certitudes stupides ....


          • vote
            mat-hac matthius 20 mars 2015 11:11

            @Soi même
            Je soufre de la maladie humaine qui consiste à rechercher la vérité.


          • vote
            Soi même 20 mars 2015 12:33

            @matthius, bonne maladie, il faut juste la mettre à la sauce de la relativité d’Einstein qui est une abstraction théorique...


          • 1 vote
            DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 20 mars 2015 22:47

            Si Albert Einstein avait été instruit, il n’aurait jamais révélé au grand public ses découvertes ... Albert Einstein était un génie qui n’avait pas d’autorité spirituelle qui le dirige dans le bon sens ... de ne pas chercher du coté atomique ... ou du coté génétique pour d’autres, nano-technologies, trans-humanisme ... tout ces domaines scientifiques vont nuire à l’homme ...


            • vote
              Soi même 21 mars 2015 19:21

              @DJL 93VIDEO, oui, il y a des inspirations qui aurait due êtres combattues, questionnement impossible pour ces amoureux épris de science qui font passés les monstruosités qui en découlent pour une ode au progrès ....

               



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès