• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Regardez la lumière mes jolis (VOSTFR)

Regardez la lumière mes jolis (VOSTFR)

La dystopie c'est maintenant.

Un excellent documentaire sur les impacts physiologiques, sociaux et écologiques du numérique, des technologies-écrans et d'internet, sur la manière dont les principales multinationales du web (Google, Facebook, Yahoo, etc.) dominent et organisent à leur guise le flux d'information, et sur d'autres choses encore (réalisé par Jordan Brown - https://stareintothelightsmypretties....) :

L'invasion des écrans dans nos vie à fait de la mégamachine "internet" le parfait outil d'espionage et de contrôle des masses. Nous vivons déjà dans une dystopie mais nous continuons de parler des problèmes potentiels comme s'ils n'étaient pas déjà là et qu'on pouvait encore s'en prémunir.

Avec l'arrivé prochaine de la 5G et de l'internet des objets le pouvoir du big data combiné à l'IA va être décuplé. Le pire c'est que les services rendus seront bien réels. L'IA est déjà meilleure que le meilleur des experts pour diagnostiquer certaines maladies et la liste des compétences ou l'humain est obsolète s'allonge de jour en jour.

Tout ceci participe d'un mouvement plus profond d'artificialisation, dont le transhumanisme est le porte drapeau mais qui en réalité, là encore, n'est pas un futur fantasmé mais une tendance actuelle déjà bien établie et qui ne fait que se renforcer.

Le point commun de tous ces "progrès" en apparence disparate sont le combat contre la nature : combat contre les insectes qui ravagent les mono-cultures, contre la filiation traditionnelle avec le mariage pour tous, contre les peuples autochtones avec l'immigration et l'antiracisme, contre le manque de productivité de la nature et le manque d'uniformité des consommateurs, etc...

La technologie n'est pas neutre en elle même, mais en plus, elle est souvent au service d'une idéologie.

Tags : Internet Société Google Ecologie Informatique Science et techno Apple Facebook Surveillance Intelligence artificielle GAFAM




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    



    • 10 votes
      Norman Bates Norman Bates 30 décembre 2019 12:19

      Que de chemin parcouru...de progrès, depuis l’antique écran de cinéma...

      La civilisation de l’écran total a ses vertus, prenez le couple usé par vingt années d’épousailles qui va dîner au restaurant...au lieu de se regarder dans le blanc des yeux, de scruter le décor en bredouillant deux-trois banalités pour suspendre le pesant silence, chacun peut se divertir avec son écran, voire prospecter sur quelque site adapté à la recherche du prochain substitut conjugal...

      Il me revient en tête ces images d’individus qui se prennent en selfie devant le cercueil de Chirac...le progrès devrait s’étendre jusqu’au cercueil ouvert et le selfie aux côtés de la dépouille...cheeeeeese.. !

      Ou ces types qui se filment absolument partout...une fête de mariage, un concert, un match de foot etc...l’important c’est leurs réactions à eux qu’il convient d’immortaliser, comment ils (ne) vivent (pas) l’événement par le prisme du saint écran...

      Prenez Peng Shuilin...c’est qui.. ? un flic chinois qui s’est fait couper en deux par un camion...je ne transmets pas le lien parce que c’est franchement gore, les âmes sensibles vont vomir...le mec a les tripes à l’air, il les palpe et comprend sa triste situation car il reste conscient...que font les nombreux badauds autour de lui.. ? ils se bousculent pour avoir la meilleure prise de vue, posséder l’agonie en plein écran...manque de bol (de riz) il survivra...

      Je n’endosse pas la panoplie de l’archaïque réfractaire au progrès, n’ayant guère connu le monde d’avant où on allait vers l’écran et pas lui vers nous...les oracles du siècle passé voyaient la machine devenir Homme alors que c’est l’Homme qui devient machine...progressive et indolore colonisation de l’esprit devenu masse pixelisée qui s’efface par l’interface vers les meilleures des ondes...

      L’Autre n’est plus qu’une entité abstraite assignée à somnolence, les yeux rivés sur l’écran, les oreilles farcies d’écouteurs, présente physiquement à moins d’être hologramme, mais absente humainement, proie captive de la "toile", du "réseau", ultra connectée au néant et à la désincarnation, en overdose d’octets...

      Cette aliénation numérique n’est que confort et douceur, bain de cristaux liquides avec nettoyage-formatage en profondeur, gommage des instincts d’émancipation et de liberté, exfoliant au goût capiteux de capitulation...

      Le Maître de la toile vend ces chaînes à l’esclave volontaire fier de sa condition dont il fait étalage...cela explique aussi l’état de notre monde...

      Pour finir...j’ai bien conscience de l’aspect paradoxal de ma posture présente, ces mots rédigés les yeux rivés sur un écran...comme un comateux qui gigote encore...


      • 2 votes
        yoananda2 30 décembre 2019 12:37

        @Norman Bates
        quelle plume !

        Je n’endosse pas la panoplie de l’archaïque réfractaire au progrès, n’ayant guère connu le monde d’avant

        mais il existe encore ce "monde d’avant", tu n’es pas curieux de la connaître ? d’aller y faire un tour ?


      • 6 votes
        Norman Bates Norman Bates 30 décembre 2019 13:02

        @yoananda2

        Merci pour la plume... smiley

        Je le connais, ce "monde d’avant", et m’y immerge autant que possible...le lien humain direct les yeux dans les yeux est inestimable...
        Auparavant il y avait les intoxiqués à la télé, addiction strictement domestique...maintenant quand tu vas siroter un café tu es entouré d’hommes-machines...et c’est partout...l’écran total est totalitaire...
        Je voulais développer la partie "Maître de la Toile" (qui n’est pas une IA) mais le pavé en eut été interminable...
        ...et je dois finir un travail sur Excel... smiley


      • 4 votes
        Norman Bates Norman Bates 30 décembre 2019 13:30

        @Norman Bates

        "le lien humain direct les yeux dans les yeux est inestimable..."

        Même lorsque la cruelle lame fatale perfore l’abdomen il est important de garder le contact visuel avec la proie, c’est une éthique davantage qu’une convenance...
        Voir dans l’œil de l’Autre la résignation succéder à la panique avec en bruit de fond les tissus qui se déchirent est toujours un moment crucial où l’empathie et la pudeur s’imposent...

        Et c’est follement distrayant... smiley


      • vote
        pegase pegase 30 décembre 2019 15:28

        @Norman Bates

        ...et je dois finir un travail sur Excel... 

        Tu sais seulement utiliser excel toi ? une tarte pareille smiley

        Il utilise les logiciels édités par les gens qu’il rejette, alors qu’il existe des tas de tableurs libres tout aussi efficaces Pfffff ... 

        tout fout l’camp, même cet idiot bête !


      • 1 vote
        Laconicus Laconicus 30 décembre 2019 17:44

        @Norman Bates
        "le lien humain direct les yeux dans les yeux est inestimable... "

        Il y a une application androïd pour ça ? 


      • 4 votes
        Norman Bates Norman Bates 30 décembre 2019 19:29

        @pee-gaz

        Argh.. ! j’ai été démasqué par le malicieux pegaz la tremblote...un ordi pro avec Excel c’est une preuve irréfutable de ma duplicité...je suis fait comme un rat, quasiment 6 ans de contributions s’effondrent comme un château de cartes...
        J’en tire les conclusions qui s’imposent en me retirant définitivement de la vie agoravoxienne...peut-être vais-je même opter pour le suicide maquillé en homicide, ultime pirouette perverse de mon esprit décadent...
        Voila, je clos cette parenthèse destinée à satisfaire l’autre grosse buse qui se contente de peu...cette chiffe molle qui me "coince" avec Excel comme Francis Heaulme tremble d’indignation devant un voleur de poules...
        Il est vrai que la casquette de "résistant" s’accommode davantage avec le lustrage lingual du service trois-pièces d’un oligarque véreux ou le statut de catin pleurnicharde aux ordres d’une clique communautaire...
        C’est comme larmoyer sur la vilaine censure quand on a soi-même en ce domaine un palmarès qui ferait rougir Staline...
        Ces petits rappels vont tempérer les ardeurs de la tourte volante...elle va pleurnicher à la "modération" en faisant du chantage puis s’en ira par son trou à rat habituel...cette quiche est non seulement un vendu doublé d’un faux derche de compétition, c’est aussi un individu tristement prévisible...


      • 5 votes
        Norman Bates Norman Bates 30 décembre 2019 20:02

        @Norman Bates

        — Norman ?
        — Oui Norman...tu...
        — Oui, je me parle à toi-même mais c’est important...j’ai pensé à un truc...
        — Ouais...
        — Je rebondis sur ton texte...le Maître et sa toile...pourquoi trouve t-on une "dissidence" sur cette toile.. ?
        — Ben...question bête, Norman...c’est pour échanger des infos, des idées...et de ces bavardages émergeront un jour des actions, une union et...
        — Stop Norman. Ces "bavardages" comme tu dis ont peut-être une utilité, comme une soupape de sécurité qui permet de relâcher la pression...les gens ont l’impression d’appartenir à une "dissidence" et d’agir, mais concrètement...
        — Tu me fatigues, Norman, et on va encore passer pour des siphonnés...
        — Imagine le monde sans cette "dissidence", Norman...la révolte ne serait pas canalisée, verbale, mais sauvage et surtout sans surveillance...la "dissidence" numérique n’est qu’une "révolution" sous cloche et sous étroite surveillance, tu ne trouves pas.. ?
        — Je trouve que tu m’emmerdes. Prépare la table, on va bouffer.


      • 1 vote
        yoananda2 30 décembre 2019 20:10

        @Norman Bates

        comme une soupape de sécurité qui permet de relâcher la pression.

        Et ouai, Neo lui même n’est qu’un autre système de contrôle.


      • 3 votes
        Djam Djam 31 décembre 2019 11:22

        @Norman Bates
        Bonjour Norman...
        Ben nous y voilà, empêtrés dans la colle mortifère de l’océan numérique, pataugeant presque heureux (l’anesthésie consciente à quelque chose d’océanique) dans l’espace sans fond d’un univers artificiel imposé perversement au monde entier au nom de... la liberté d’accéder à l’information sans limite.

        Comme l’écrivait fort bien Robert-Dany DUFOUR dans son livre "La Cité perverse", l’homo post modernus du 21ème siècle est un pervers achevé. Replié sur son égo, penché au bord de son reflet permanent, il s’auto défini au prorata d’un diktat planqué dans les détails... tel le diable.

        Même ceux qui, comme certains d’entre nous, sont parfaitement conscients de l’emprise de cet univers binaire sur nos cerveaux, le Système a été suffisamment habile, et totalement pervers, pour nous inventer des "autoroutes numériques" desquelles il est quasi impossible de sortir. Essayons d’acheter un billet de train sans être obligé de "créer son espace en ligne, puis son pseudo, puis son mdp...", et l’on se retrouve dépassé par la quête devenue quasi impossible pour le faire concrètement avec une personne en face de soi !

        Ce ne sont pas les gens qui plongent et regardent les écrans omniprésents mais le Grand Ecran de la Vie Artificielle qui regarde l’individu. Hypnotisé, fasciné, perdant jusqu’à la notion du temps, addict aux divertissements permanents de la Global Open Society (muchas gracias señor Soros), cet homoncule se noie en lui-même.

        Il est réellement devenu difficile d’y échapper. C’est tout le génie maléfique de cette invention diabolique que d’avoir reconfiguré la société entière à l’aune du numérique et d’avoir enfermé l’individu zombifié dans un lacis indénouable de parcours concrets et... virtuels comme autant de couloirs traçant selon un pointillé d’aliénation parfaite les parcours obligatoires : couloirs des transports en commun, rails des déplacements de mégapole mégapole, GPS guidant l’automate qu’est devenu le conducteur, autoroutes en tout genre qui déchirent les campagnes pour emporter de plus en plus vite le vulgum pecus de plus en plus pressé de se rendre quelque part.

        A force de vitesse d’échange numérique, ce zombie ne fait plus que du sur-place... son écran devenant la mare immobile et glacée dans laquelle ce narcisse dépressif se noie avec son propre consentement. Se défaire de cette aliénation est possible, encore faut-il déjà être conscient de sa propre fascination et avoir envie profondément de retrouver un empire, même partiel, sur soi... ce n’est pas dans la poche.

        Oui, la terre est bien devenue plate... le temps de sa rondeur est dépassée par la mise à plat d’une information perpétuelle dans la presque immédiateté, dépliant ainsi les reliefs et les plis d’ombre dans lesquels l’on pouvait encore il y a peu d’années se rapatrier. On appelait cela la "vie privée". Cette vie pour soi, en soi, avec soi est en passe de trépasser, décapiter par la contondance des bords du Grand Ecran du monde dont la technologie divinisée repousse les limites chaque jour un peu plus.

        Mourir dans l’écran, n’est-ce pas le rêve délirant de plus en plus de jeunes qui se jettent en images virales sur le net ? Une mort sans douleur, permettant même de croire à l’immortalité, paquets de pixels lâchés dans un océan artificiel qui attire le désincarné post moderne comme la lumière attire les mouches qui finissent cramées par le tube bleu...

        Bonne fête de Saint Sylvestre quand même !


      • vote
        Norman Bates Norman Bates 31 décembre 2019 19:17

        @Djam

        Je commence par la fin, chère Djam, en vous souhaitant également une belle fête de la Saint Sylvestre pour accueillir dignement l’an nouveau...
        Votre texte finement ciselé aux mots savamment choisis est un portrait d’une incroyable précision de notre époque...je n’ose guère rebondir sur l’un ou l’autre passage de crainte de l’altérer...
        Heureusement qu’il demeure sur cette autoroute virtuelle des aires de repos, et de vie, où on peut faire le plein d’essentiel...l’Autre n’est plus un bolide impersonnel noyé dans la masse mais un être incarné, connecté à la vie, la vraie...
        Merci pour vos écrits, c’est une source belle et pure d’inspiration...


      • vote
        Djam Djam 1er janvier 23:27

        @Norman Bates
        Merci à vous cher Norman pour vos encouragements rédactionnels smiley
        Vous avez raison de rappeler que l’on peut trouver sur le bord du chemin, le temps d’un inspire, d’une pause dans la partition de chaque existence, un Être qui prenne le temps de partager un moment de vie pour de vrai...
        Que ce nouveau cycle soit généreux avec vous et vos proches...
        A bientôt dans l’espace-temps smiley


      • 1 vote
        tobor tobor 31 décembre 2019 00:49

        Oui bon, on la regarde la lumière ...et alors quoi ?


        • vote
          tobor tobor 31 décembre 2019 03:04

          @tobor
          Non mais sans blague, très bon docu ! 
          Vu ce que semble en penser la réalisation, je ne capte pas trop pourquoi on ne trouve ce film qu’exclusivement chez gougle (?) Dailymotion, vimeo, archive.org, rutube n’y sont pas pointés de la sorte.


        • vote
          yoananda2 31 décembre 2019 09:12

          @tobor
          rien ne t’empêche de le diffuser sur ces autres canaux.


        • vote
          tobor tobor 3 janvier 01:00

          @yoananda2
          ...le copyright essaye quand-même un peu...


        • vote
          yoananda2 3 janvier 09:09

          @tobor
          j’ai vu que suivant les principes anarchiques ce docu était libre de droit, mais je ne retrouve pas. Sinon y a une campagne de soutient ulule pour avoir la suite.


        • vote
          tobor tobor 4 janvier 00:47

          @yoananda2
          suivant les principes anarchistes, les droits en question sont plutôt une usurpation (même si ce n’est pas ce qu’en pense les cr@ss...)
          Personnellement, je suis pour le libre partage des octets et, s’il y a lieu, sous license libre pour palier à d’éventuelles arnaques.
          Effectivement, les projets ont besoin d’être soutenus pendant leur réalisation, pour leur réalisation, tout le délire marchand qui peut se dérouler par la suite est d’un autre ressort, surtout lorsqu’il s’agit de simples fichiers.

          Par-contre, je n’ai pas trouvé de lien "ulule" relié à ce film (qui ne doit pas compter que des sympathisant/es !)


        • vote
          tobor tobor 4 janvier 01:16

          En gros : "...réalisé par Jordan Brown ... Il a placé quelques unes de ces oeuvres sous licence libre BY NC SA" apparaît en recherche via google (duck duck trouve juste rien) mais la page est inaccessible. On peut en déduire qu’il comprend le fair-trade et je vais le poster ailleurs.

          Sinon, ça ne m’empêche de m’interroger sur le seul gars qui a choisi de le diffuser et qui l’a fait uniquement chez google...



        • vote
          yoananda2 4 janvier 09:16

          @tobor
          pardon, j’mé gourré, j’ai mélangé entre les 2 discussions sur l’anarchisme. Le docu libre de droit c’est sur l’anarchisme : https://fr.ulule.com/anarchisme/


        • vote
          crow crow 31 décembre 2019 08:31

          "...

          La technologie n’est pas neutre en elle même, mais en plus, elle est souvent au service d’une idéologie."

          La nature humaine est faite ainsi et la technologie n’est effectivement pas neutre, elle est cependant au service de l’amélioration des conditions globales de vie et, au détriment du terme "idéologie", je lui attribuerais davantage le terme "instinctive".

           


          • 1 vote
            yoananda2 31 décembre 2019 09:17

            @crow

            elle est cependant au service de l’amélioration des conditions globales de vie

            disons qu’elle est au service du moindre effort, mais, l’argument développé dans le docu est pertinent je trouve.


          • vote
            pegase pegase 31 décembre 2019 11:06

            Ben oui les écrans, mais on doit bosser, le steak ne tombe pas tout seul dans notre assiette, et aujourd’hui utiliser une planche à dessin plutôt qu’un logiciel de CAO équivaudrait à couper son steak avec un silex mal taillé...

            D’ailleurs même norman Bates a jeté son boulier et utilise excel,

            c’est dire smiley

            ps : ne jamais se moquer des bouliers, cet outil diabolique fumerait ma TI83 dans des mains habiles ...


            • 4 votes
              Norman Bates Norman Bates 31 décembre 2019 19:02

              @pegaz la tremblote

              Misère misère...c’est trop pitoyable...
              Bon, je vais être sympa avec toi...si si, grosse tanche, je t’assure...
              Je t’offre (c’est gratuit, ne t’affole pas) un tuto consacré au trollage...c’est moins intellectuel que ton tuto sur l’arbrissage mais plus utile...
              Je te vois grimper aux arbres avec ton excelgate...ta jouissance fait plaisir à voir, on dirait le passager qui découvre la "terre promise" en débarquant de l’Exodus...cette métaphore te parle, je sais, mais tu évoques davantage le naufragé du Titanic qui s’agrippe à un bout de bois pourri...
              Je saute le chapitre "humour, ironie, caricature" pour ne pas éclairer ton infirmité bien connue en ce domaine...tu n’atteins même pas le niveau 1 dans le genre pipi-caca...un grabataire dépressif est plus marrant que toi...mais bon, glissons...
              Il reste l’essentiel : le fond et la matière...tu as trouvé l’excelgate, bravo, ça m’embête vachement...ouh la la, que ça me contrarie...
              Cet élément ô combien compromettant tu le mets en contradiction avec quoi.. ? je peux t’en fournir d’autres si tu veux, tu pourras t’exercer...mais cherche par exemple un texte où je suis en contradiction sur le principe de la liberté d’expression...allez cherche, vite, et apporte...ouh il est gentil...
              Il faut du fond pour "coincer" le contradicteur...toi y en a comprendre ou moi devoir traduire en borborygmes vosgiens.. ? récemment je t’ai "coincé" lorsque tu déplorais de la censure sur Youtube...venant d’un zélé élève de l’école stalinienne cela ne peut que tilter...toi avoir compris.. ? ou quand tu te plains des oligarques...je te ressors le lien "grand Serge" et Boum.. ! quand tu désignes des "collabos" j’ai pléthore de sources (merci) pour te badigeonner la hure...
              Bon, ma foi...j’ai l’impression de sortir une masse de gelée de son bol pour lui apprendre à marcher, mais au moins j’aurais essayé...


            • 2 votes
              Conférençovore Conférençovore 1er janvier 09:39

              Monsieur Bates,

              Je reviens vers vous suite à l’établissement du compte d’exploitation de votre établissement hôtelier.

              Hélas, le tableau excel des recettes que vous m’avez fourni afin que je procède, entre autres, à votre déclaration de TVA pour le dernier trimestre de l’exercice 2019, présente, pour la quatrième fois consécutive, une anomalie étrange Le résultat est... 0,00 €. Peut-être est-ce lié à un bug de votre tableur. J’ai eu vent de certaines rumeurs à ce sujet...

              Nonobstant, en tant que comptable dévoué et soucieux d’honorer son devoir de conseil avec le professionnalisme qui caractérise les collaborateurs du cabinet Qiqicompta-2000, je me dois de vous rappeler que, pour la bonne tenue des comptes et des relations apaisées vis-à-vis de l’administration fiscale, Ursaaf et autres organismes, il importe particulièrement de facturer à vos rares clients les nuitées AVANT de faire leur check-out ou les écorcher vifs dans votre cave.

              Bien entendu, loin de nous l’idée de vous apprendre votre métier d’aubergiste taxidermiste psychopathe mais c’est très naturellement que nous nous préoccupons de la bonne santé financière de nos clients.

              Autre chose, vos achats massifs de bidons d’eau de javel, de ruban adhésifs et de multiples panoplies de couteaux vous donne droit à une TVA déductible de 27 000 € pour le seul dernier trimestre et je suis certain que vous apprécierez cette bonne nouvelle mais sans vouloir nous immiscer dans vos affaires, ces achats semblent un tantinet éloignés d’une activité traditionnelle d’hôtellerie. Ainsi, je vous propose de les passer en amortissements sur 5 ans, de même que les achats de bâches en plastiques, sacs pour congélateur et autres hachoirs à viande.

              Noël Tuperds, Expert-comptable de père en fils depuis avril 2019


            • 2 votes
              Norman Bates Norman Bates 1er janvier 12:54

              @Conférençovore

              Cher monsieur Tuperds,
              J’ai pris bonne note concernant les anomalies comptables que vous portez à ma connaissance...
              Je soupçonne effectivement un bug du tableur Excel, peut-être n’est-il pas adapté à l’ancien appareil de type "minitel" que j’ai converti en ordinateur portable avec quelques soudures, fils, trombones et épingles à nourrice...le Bates motel subsiste avec des moyens de fortune, notez-le bien...
              Je dois aussi signaler une vague inquiétante de délinquance, en l’occurrence la filouterie de motel...des clients peu recommandables qui profitent de la vulnérabilité de ma respectable mère, Norma Bates, pour s’éclipser discrètement sans demander leur reste, ni la note...c’est pénible, et nous souffrons...oh oui nous souffrons...
              Concernant les achats hétéroclites que vous soulignez, nous sommes également victimes (et nous souffrons encore) d’une véritable invasion de taupes et autres nuisibles...j’ai trouvé une idée lumineuse pour nous débarrasser de ces taupes, grâce aux bâches je les enterre vivantes...les hachoirs et couteaux sont destinés à d’autres parasites, mais je n’épilogue pas ici sur ce point...
              A ce propos je vous invite en toute cordialité à venir nous rendre visite au motel afin que nous éclaircissions les divers points encore flous qu’il serait fastidieux de gérer par voie postale...vous m’êtes sympathique, monsieur Tuperds-ware, je vous invite également à partager un dîner concocté par mon honorable mère, un cordon bleu dont la réputation n’est plus à faire...ne soufflez point mot de ce convivial partage dans les tuyaux hiérarchiques des administrations avec lesquelles vous êtes en lien, ni auprès de vos proches, laissez-vous surprendre en toute confidentialité par la qualité de l’accueil que sait réserver la famille Bates...vous en garderez un souvenir impérissable, je vous en fais la promesse...
              Au plaisir de vous rencontrer en chair et en os...


            • 2 votes
              Conférençovore Conférençovore 1er janvier 15:45

              Cher client,

              Permettez-moi, au nom de ma dynamique équipe, de vous souhaitez nos meilleurs vœux de réussite.

              Vous répondez à mes comptables interrogations mais... je me dois, en qualité d’expert bac+x (x étant un nombre irrationnel compris entre 6 millions et 666 trillards) de l’unidiversité Muhammad 33 d’Oran, de vous partager quelques réserves.

              Alors que j’avais quelques doutes quant à la bonne tenue de vos comptes, je me suis permis de dépêcher sur place mon honorable père, fondateur émérite de notre noir cabinet. Je vous livre ci-après la transcription téléphonique de notre échange qui me laisse perplexe :

               Moi : Bon t’en es où ? On a l’gros Serge à auditer juste après et toi tu t’rinces la panse dans un routier au frais du cabinet ! Tu crois que...
               Le viok : Ptit con ! Au lieu d’m’aboyer d’ssus, tu f’rais mieux de r’vérifier les comptes d’c’t’ordure... Ouais, Roger, pas plus haut qu’le verre... ah ah ah, ’culé va !
               De quoi tu parles ? Bon.. Tu m’vides ça fissa et dans 10 minutes, t’es d’vant le gourbi...

              Une demi-heure plus tard, le daron me rappela.

               Yo fiston, ça sent bizarre dans’l’coin...
               Bizarre... Bizarre comme quoi ?
               Ché pas... C’est ptète les pichets à Roger qui’m jouent des tours... Au fait ça va mieux avec ta pu... j’veux dire ta femme ?
               Papa...
               j’t’avais bien dit qu’cte’ salope, elle en voulait qu’à not’blé... Bon, chui sur plave...oulala... franco de port, ça sent la boucane...
               OK, j’ai pigé... T’as pris le menu "rosé à volonté" chez ce fils de pute de Roger et maintenant...
               ... Nan...vraiment, fiston, ça r’nifle pas la rose ici... On dirait qu’l’proprio a installé un abattoir en sous-sol, un truc dan’l’style...
               Bon, tu vas voir la vieille pute qui tient le bouge et tu m’rapportes les livres des comptes et...
               Arrrrrrrghhh !
               Quoi encore ?
               Fils, aides-mo... Aaarghhh, j’suis vot’ comptab’ m’sieur... Cabinet Qiqicom... arrrrghhhh

              Bon, voilà. Non pas que je sois particulièrement attaché au fondateur de notre cabinet, m’enfin si vous pouviez m’expédier ses restes, je vous en serez gré. D’autant qu’au rique de paraître calculateur il y a un abattement sur les dépouilles de crevures...

              Bien à vous,


            • 2 votes
              Norman Bates Norman Bates 1er janvier 16:51

              @Conférençovore

              Cher monsieur Tuperds,
              Vous me voyez confus à la lecture de votre récit...et carrément accablé, car en dépit de l’affection semble t-il modérée que vous portâtes à monsieur votre paternel, je me dois de vous annoncer la haute probabilité qu’une sinistre hypothèse se matérialise...l’ombre mortifère de la fatalité, je le crains, s’est attachée aux pas de monsieur Tuperds père...
              Ou plutôt les roues puisque un véhicule a été incidemment retrouvé dans les marécages sis à proximité de mon modeste motel...selon les premiers éléments de l’enquête menée par le shérif, le conducteur s’est livré à un insensé rodéo dans les parages avant de perdre le contrôle de son véhicule, ce qui peut expliquer les perforations ventrales causées par un ustensile contondant visibles sur la dépouille...
              La position atypique de la victime, recluse dans la malle arrière, semble interpeller le shérif qui n’exclut pas une thèse moins accidentelle...heureusement l’homme de loi est de bonne composition, et je suis certain que c’est aussi votre cas, monsieur Tuperds, nous trouverons donc un arrangement à l’amiable pour une signature prompte du permis d’incinérer...ainsi Bates gagne et Tuperds gagne...n’est-ce pas beau.. ?
              La dépouille vous parviendra sous peu, soit par Chronopost, soit par l’entremise d’un bon copain employé au service livraison de la maison Picard...votre papa ne souffrira pas d’un coup de chaud post-mortem...
              Bien cordialement... 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

yoananda2


Voir ses articles







Palmarès