• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Doctorix

Doctorix

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 17/12/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 272 12
1 mois 0 73 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • 2 votes
    Doctorix Doctorix 8 janvier 08:41

    suite :

    Après le 6 janvier :
    L’infiltration par le PCC des grandes entreprises pharmaceutiques, des grandes technologies, des médias traditionnels, des machines à voter, des législateurs, des régulateurs, des universités et autres. « Nous vivons sous l’occupation ennemie ».
    Les patriotes s’agitent de plus en plus, sur le point de lancer leur propre action pour défendre la république.
    Trump doit invoquer la loi sur l’insurrection, déployer les troupes et arrêter les traîtres.
     
    DES APPELS ONT ÉTÉ ENTENDUS ! 
    Des appels de plus en plus nombreux sont lancés à Trump pour qu’il invoque l’Insurrection Act, émanant de l’avocat Lin Wood, du journal The Epoch Times, du général McInerney et de bien d’autres.
    Sidney Powell affirme que des preuves évidentes d’ingérence étrangère permettent à Trump d’invoquer sa loi sur l’insurrection de 2018 et de saisir tous les actifs des sociétés et des individus qui ont été complices du truquage des élections.
    Le général Flynn demande à Trump d’invoquer le décret de 2018 sur l’ingérence étrangère.
    L’avocat Lin Wood a également tweeté récemment :
    Notre pays se dirige vers une guerre civile. Une guerre créée par de mauvais acteurs tiers à leur profit - pas pour Nous, le peuple.
    La Chine communiste est à la tête des efforts infâmes visant à nous priver de notre liberté.
    @realDonaldTrump devrait déclarer la loi martiale.
    Nous concluons que le Dominion Voting System est intentionnellement et délibérément conçu avec des erreurs inhérentes pour créer une fraude systémique et influencer les résultats des élections", a déclaré Russell Ramsland Jr, co-fondateur du Allied Security Operations Group, dans un rapport préliminaire.
    L’ACTE DE TRAHISON A EU LIEU ET LES ARRESTATIONS S’EN SUIVRONT


  • 2 votes
    Doctorix Doctorix 8 janvier 08:40

    Suite : 

    Après le 6 janvier :
    L’infiltration par le PCC des grandes entreprises pharmaceutiques, des grandes technologies, des médias traditionnels, des machines à voter, des législateurs, des régulateurs, des universités et autres. « Nous vivons sous l’occupation ennemie ».
    Les patriotes s’agitent de plus en plus, sur le point de lancer leur propre action pour défendre la république.
    Trump doit invoquer la loi sur l’insurrection, déployer les troupes et arrêter les traîtres.
     
    DES APPELS ONT ÉTÉ ENTENDUS ! 
    Des appels de plus en plus nombreux sont lancés à Trump pour qu’il invoque l’Insurrection Act, émanant de l’avocat Lin Wood, du journal The Epoch Times, du général McInerney et de bien d’autres.
    Sidney Powell affirme que des preuves évidentes d’ingérence étrangère permettent à Trump d’invoquer sa loi sur l’insurrection de 2018 et de saisir tous les actifs des sociétés et des individus qui ont été complices du truquage des élections.
    Le général Flynn demande à Trump d’invoquer le décret de 2018 sur l’ingérence étrangère.
    L’avocat Lin Wood a également tweeté récemment :
    Notre pays se dirige vers une guerre civile. Une guerre créée par de mauvais acteurs tiers à leur profit - pas pour Nous, le peuple.
    La Chine communiste est à la tête des efforts infâmes visant à nous priver de notre liberté.
    @realDonaldTrump devrait déclarer la loi martiale.
    Nous concluons que le Dominion Voting System est intentionnellement et délibérément conçu avec des erreurs inhérentes pour créer une fraude systémique et influencer les résultats des élections", a déclaré Russell Ramsland Jr, co-fondateur du Allied Security Operations Group, dans un rapport préliminaire.
    L’ACTE DE TRAHISON A EU LIEU ET LES ARRESTATIONS S’EN SUIVRONT


  • 5 votes
    Doctorix Doctorix 8 janvier 08:40

    @joelim
    Ce matin, France Inter et les media pourris reprochent à Trump d’avoir tardé à faire un appel au calme.
    Hé, bande de couillons, on lui avait sucré twitter et face de bouc...
    Bon, c’est pas tout ç : j’ai un article qui vaut ce qu’il vaut, mais qui mérite l’attention :
    #USA : C’EST QUAND TOUT SEMBLERA PERDU QUE LA VICTOIRE VIENDRA POUR LES JUSTES - AIMEZ ET DÉFENDEZ LA VÉRITÉ !

    C’EST QUAND TOUT SEMBLERA PERDU QUE LA VICTOIRE VIENDRA POUR LES JUSTES - AIMEZ ET DÉFENDEZ LA VÉRITÉ !

     
    Pence devait trahir pour que le crime soit complet, et que tous les traitres soient démasqués.
    L’inauguration de #Biden sera leur « DERNIÈRE TRAHISON » !
     
    Loi sur l’insurrection de 1807
    Le président doit ordonner aux insurgés de se disperser avant de promulguer la loi sur l’insurrection. Nous sommes témoins du plus grand crime jamais commis dans notre histoire. Lorsque l’élection sera certifiée, le crime sera complet« .
    Une loi autorisant l’emploi des forces terrestres et navales des États-Unis, en cas d’insurrections
     
    L’Insurrection Act de 1807 est une loi fédérale des États-Unis qui habilite le président des États-Unis à déployer des troupes militaires américaines et des troupes de la Garde nationale fédéralisée sur le territoire américain dans des circonstances particulières, par exemple pour réprimer le désordre civil, l’insurrection et la rébellion.
    Cette loi prévoit une »exception statutaire« à la loi de 1878 sur le Posse Comitatus, qui limite l’utilisation de personnel militaire sous commandement fédéral à des fins de maintien de l’ordre sur le territoire des États-Unis.
    Avant d’invoquer les pouvoirs prévus par la loi, l’article 254 du 10 USC exige que le président publie d’abord une proclamation ordonnant aux insurgés de se disperser. Dans le cadre de la loi sur le Posse Comitatus de 1878, ces dispositions sont désormais codifiées telles que modifiées.
    Il existe des exceptions constitutionnelles aux restrictions du Posse Comitatus, enracinées dans l’autorité constitutionnelle du président lui-même. Les directives du ministère de la défense décrivent la »défense de la patrie« comme une »exception constitutionnelle« à la restriction du Posse Comitatus, ce qui signifie que les mesures nécessaires pour garantir la sécurité nationale contre »LES MENACES EXTÉRIEURES" ne sont pas soumises aux mêmes limitations.




  • 4 votes
    Doctorix Doctorix 8 janvier 08:04

    Regardez le délicieux spectacle de ces députés et sénateurs courageux qui envoient les enfants américains se faire tuer dans des pays lointains au profit des banquiers quand des manifestants sans armes s’approchent :
    https://twitter.com/Techno_Fog/status/1346993928910811138/photo/1
    On peut acheter leurs votes, mais le courage ne s’achète pas.



  • 7 votes
    Doctorix Doctorix 8 janvier 00:27

    @bubu12
    Votre problème à vous, c’est une totale absence d’imagination et du moindre esprit.
    C’est pour cela que vous abusez des émoticones.
    Mais n’ayez pas d’illusion : ça ne remplace pas.
    Ici, vous n’existez tout simplement pas.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité