• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Echo

Echo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 70 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 5 votes
    Echo Echo 4 mars 04:56

    Aux Belges et aux Européens qui ont encore un vestige de lucidité

    Salut,

    Vos médias vous mentent. Ils ont tellement menti que votre vision du monde en est complètement travestie.
    Vous êtes passés, entre autres sur le SARS-CoV-2 et l’Ukraine, si loin au large de la vérité que vous ne l’avez même pas aperçue.

    Vous devez donc, d’abord et surtout, vous méfier de vous-mêmes.

    Ne soyez plus complices, car vous risquez maintenant l’effacement nucléaire en vous racontant des salades.
    Sans quoi, je devrai, face à l’infini de votre naïveté, admettre que vous l’aurez bien cherché.
    Sans quoi, Peuples soumis de la vieille Europe, personne ne vous libérera.
    Sans quoi, vous serez éternellement à genoux devant une paire de bottes.
    Qu’elle soit nazie, anglo-saxonne ou bientôt russe.

    C’était un conseil de l’ami lointain qui a eu la chance de ne pas se faire laver le cerveau.

    Je sais, persiste et signe

    Je m’appelle

    Echo



  • 6 votes
    Echo Echo 9 janvier 04:57

    Le virus qui rend fou et...le vaccin qui rend con !

    Une dose,

    deux doses,

    trois doses,

    quatre doses,

    cinq doses, overdose, thrombose, fibrose, nécrose, névrose, sclérose...

    Nos maîtres grandioses en élite virtuose
    Nous aiguillonnent pauvres vermines
    Nous les riens ou pas grand-chose
    A cette heure ils nous exterminent

    Il est un fait indiscutable que le variant omicron n’a pu envahir la planète que par des sujets vaccinés puisque les non-vaccinés ne peuvent embarquer sur un vol international. Alors, svp, cessez d’attaquer les non-vax qui ne sont en rien responsables de la vague mondiale omicron.



  • 2 votes
    Echo Echo 17 novembre 2021 05:34

    @Norman Bates

    Trop aimable cher Norman.

    Je vous remercie.



  • 8 votes
    Echo Echo 17 novembre 2021 01:03

    A tous - vaccinés ou pas - salut,


    Ils l’admettent enfin : les vaccins n’empêchent en rien la transmission du sars-cov2.


    Mais, ils oublient de nous dire que ces simulacres de vaccins créent les conditions (circulation, variation, sélection) idéales pour générer des mutants de + en + résistants, proliférants et agressifs. Cela pourrait finir par une hécatombe incontrôlable et qui pourrait bien être le but poursuivi. Certains, aussitôt taxés de complotisme, le proclament. Franchement, je n’en sais rien. Mais c’est une hypothèse qu’il faut toujours garder à l’esprit car un trop plein de théories de ce genre fera toujours moins de dégâts que le règne d’une pensée unique, politiquement correcte et débordante d’un angélisme niais.


    L’Autriche vient d’imposer un confinement strict des non-vaccinés. Si cette mesure échoue à enrayer la progression des contaminations, il sera alors démontré que les vaccins n’apportent aucun progrès. Et cette démonstration sera tellement indiscutable que je fais déjà confiance à nos Diafoirus pour creuser encore un peu plus dans leur inépuisable mauvaise foi afin de nous expliquer qu’il faut encore plus de ce qui ne marche pas. Ce sera démentiel, mais je sens qu’on y va à fond, en ligne droite et en klaxonnant.

    Au sujet de l’Autriche, je me demande en plus à quoi sert de confiner chez-eux des gens qui, déjà dépourvus de passe sanitaire/vaccinal, ne pouvaient plus faire grand chose, comme aller au cinéma, resto, stade, bar, salle de sport etc...


    Il me semble, et c’est mon avis personnel, que la seule attitude qu’il convient d’adopter face à ce délire est l’abstention fondée sur un scepticisme raisonnable. En ne nous vaccinant pas, nous avons une chance de conserver intacte notre immunité naturelle qui est la seule capable d’évoluer en s’adaptant aux futures menaces. L’immunité synthétique fournie par les vaccins n’est bénéfique que si elle atteint sa cible. Dans le cas contraire, en s’y substituant elle inhibe notre système immunitaire naturel en s’exprimant piteusement à sa place.

    Face au sars-cov2, je me résumerai par la boutade suivante : "un mauvais vaccin est plus dangereux que pas de vaccin du tout". La sacro-sainte évaluation bénéfices/risques penche ici clairement en faveur du camp des réfractaires à ces vaccins-là. Je précise que je ne suis pas anti-vaccin. Je fais mes rappels des vaccins conseillés dans mon pays de résidence, même si les risques sont faibles.

    Bien entendu, je n’ai aucune certitude absolue. Je peux me tromper et c’est d’ailleurs en cela que je me sens différent des guignols qui nous terrorisent. Le vrai soucis c’est l’absence de débat, alors qu’il s’agit de défendre nos libertés fondamentales. L’autre sujet concerne l’acharnement mis à nous vacciner avec des produits inefficaces : nous sommes quand-même en droit de nous demander si ces vaccins ne sont pas conçus pour avoir une action n’ayant aucun rapport avec le contrôle de l’épidémie.



  • 2 votes
    Echo Echo 14 octobre 2018 12:15
    Salut les copains,
    Le doigt d’honneur, c’est ringard.
    Vive la quenelle !
     :->

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité