• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

edwig

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 490 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 3 votes
    edwig 30 décembre 2017 19:13

    Je suis toujours ébahis quand je vois tous ces articles et autres réflexions sur du vide...
    Si vous n’avez pas encore compris que la démocratie n’est qu’un leurre.
    Que peut importe votre choix, vous votez toujours "capitalisme". Autrement dis, vous votez TOUJOURS pour que les banquiers dirigent et décident tout de votre vie ! Le boss, c’est la finance et les banques, point. Personne d’autres n’a d’actions sur vos vies. Le reste, c’est de la fumée.

    Alors commencez à vous scandaliser avec des "macrons président des riches"...ça frise le ridicule.
    un président aujourd’hui n’est qu’un porte serviette des banques.

    Le seul "choix" que vous avez, c’est l’aile gauche ou l’aile droite du capitalisme...
    pourquoi pensez vous que tous les journaux et médias appartiennent aux banques ?
    qui décide de qui fera sa petite carrière de marionnette du théâtre politique sinon les médias ?
    Ce sont les médias appartenant aux banques qui élisent la marionnette qui leur convient et la marionnette fait TOUJOURS ce que la banque décide.

    Et vous, vous perdez encore votre temps à vous scandaliser quand le pantin de service ne correspond pas à l’illusion qu’il y a dans votre tête ?

    Je vais vous l’écrire une bonne fois pour toute "un président dans le sens ou vous l’imaginez : ça n’existe pas ! " c’est comme le père noël !
    La politique, la démocratie, n’est qu’une vaste pièce de théâtre destinée à vous distraire !

    Mais parfois, je me dis, que vous le savez très bien et que toutes vos prises de positions ne sont destinées qu’à calmer votre conscience.



  • vote
    edwig 24 décembre 2017 15:04

    Comme les instalateurs fractionnent des portes et serures pour ensuite expliquer, que ce n’est pas eux, que c’était comme ça avant qu’il n’arrive, sans doutes des voyoux qui étaient passer avant eux...il suffit d’agir exactement de la même manière avec les compteurs et expliquer qu’on ne comprends pas, que des voyoux se sont introduits chez vous et on sabotés, voir volés, les compteurs.
    vous leur expliquer que vous voulez qu’on remette un ancien compteur qui évite d’attirer les voyoux dans votre maison !



  • 3 votes
    edwig 23 décembre 2017 20:02

    il ne faut pas se tromper de combat...
    vous pouvez passer le reste de votre existence à dénoncer des évidences...si la pensée unique explique que vos évidences n’existent pas, vous perdez votre temps.
    en réalité, "le problème en question", n’est là et ne fait que se développer, parce qu’il y a une police de la pensée qui empêche ce genre de discours taxé de raciste d’engendrer des considérations et actions concrètes. .tant que la police de la pensée sera en action, le problème grandira...

    c’est exactement comme si on expliquait qu’une nationalité ne vole jamais et que le penser équivaudrait à du racisme...cette nationalité disposeraient alors grâce à cette police de la pensée d’avantage quant au vole et pourrait alors aller beaucoup plus loin dans ses actes sans êtres inquiétés et tant que cette censure mental sera place, le problème ne cessera de s’amplifier.

    Tout le problème prend racine dans cette police de la pensée.



  • 5 votes
    edwig 3 octobre 2017 10:08

    ces vidéos trottoirs peuvent être tellement simplement manipulées pour orienter la conclusion de celui qui regarde, qu’il est impossible d’émettre la moindre critique.
    Mais si je décode le propos , on découvrirait que ces immigrés totalement dépolitisés sans aucune conscience sociales sont ce que le capital veut.
    c’est pertinent, car il faut dire qu’ils tombent à point nommé pour mettre la pression sur les travailleurs français. Sans cette immigration, les patrons et les actionnaires auraient bien du mal à baisser les salaires et demander à leurs employés d’être plus compétitifs en renonçant à leurs acquis sociaux. Ben oui, le gars là, l’immigré, ils s’en fout complètement d’un syndicat et il accepte un salaire de misère ! Alors ?
     
    L’immigration c’est le jackpot non seulement pour les grosses entreprises, mais aussi pour les politiques, qui se retrouvent avec une masse colossale de travailleur docile et dépolitisé.



  • vote
    edwig 10 mai 2017 23:19

    @edwig
    a un orthographe...hum....

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès