• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LINKY : la vidéo pour tous !

LINKY : la vidéo pour tous !

Tout ce que vous devez savoir sur les compteurs communicants Linky, Gazpar et cie, et sur pourquoi et comment les refuser

Précision : Stéphane Lhomme ne vend rien et intervient de façon bénévole (hormis frais de déplacement)
pour défendre les valeurs du Service public, bafouées par le gouvernement et les dirigeants d'Enedis

Tags : Energie EDF Nicolas Hulot Linky




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • 5 votes
    simplesanstete 20 décembre 2017 21:56

    Je m’en fou je suis radio actif et je repousse les mauvaises ondes.


    • 2 votes
      lilou 20 décembre 2017 22:25

      Le linky c’est bien, ça crée du lien ! Tininnnnnnn


      • 17 votes
        Parce que c'est Notre Projeeeeeet ! JE BOYCOTTE YOUTUBE (#WorldPeaceNow*) 21 décembre 2017 00:53

        Bravo Lhomme ! Je constate que malgré tous vos détracteurs vous ne renoncez pas !

        Le plus gros souci avec ces technologies c’est l’asservissement et le flicage entre autres, il faut tout faire pour refuser le Linky, les objets connectés et les smart cities sinon c’est 1984 multiplié par le Meilleur des Mondes assuré !

        Continuez comme ça !


        • 7 votes
          HELIOS HELIOS 21 décembre 2017 04:59

          ... Bravo !!!

          Même si c’est un combat perdu d’avance, même si, même si... il vaut le coup d’être mené... la garde meurt mais ne se rend pas.

          • 9 votes
            zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2017 08:51

            Comme cette arnaque de compteur balance des fréquences autre que le 50Hz dans l’installation et que celle ci est notre propriété il faudrait un filtre secteur placé en sortie du compteur pour filtrer et ne laisser passer que le 50Hz necessaire a nos appareils , il ne resterai que la conso et impossible pour le compteur de savoir quel appareil est utilisé ....


            • 5 votes
              le421 22 décembre 2017 09:07

              @zygzornifle
              Exact.

              Les anciens (enfin, le mien a moins de cinq ans !!) étaient étanches aux données informatiques alors que le Linky laisse passer les données transmises en CPL. Si vous avez une télé branchée sur la box, en général avec des boitiers CPL, l’intrusion dans votre réseau domestique est hyper simple !!


            • 2 votes
              Alren Alren 22 décembre 2017 17:14

              @le421

              C’est bien ça la menace le plus inquiétante : savoir ce que vous regardez sur la TV ou l’ordinateur. Et si une caméra et un micro fonctionnent sur celui-ci en permanence, voir et entendre ce qui se passe dans la pièce de l’ordinateur !

              Je pense que les fils électriques de la maison servant d’antenne, ils pourront également capter les signaux wi-fi.

              N’oublions pas enfin que conformément aux injonctions impératives de l’UE ces compteurs permettront de rationner l’électricité, et de la faire payer beaucoup plus cher en imposant un intermédiaire privé (certains en salivent à l’avance) entre le véritable producteur d’électricité et le client final.

              Bien entendu le prix de l’électricité sera rapidement triplé pour distribuer des dividendes aux actionnaires qui recevront une rente perpétuelle sans risque, les clients étant captifs.


            • 5 votes
              zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2017 08:53

              Je suis sur qu’ils mettent au point le même compteur pour l’eau même si cela est plus compliqué a réaliser ....


              • 6 votes
                tintin06 21 décembre 2017 13:09

                Merci pour cette présentation d’une clarté lumineuse et avec des arguments implacables en béton face aux bobards des industriels.

                Le plus dangereux est évidemment le fait que plus rien de votre vie privée n’échappera aux marques en tout genre.

                Une chose très importante à savoir, cependant :
                Pour contrer cela, les consommateurs disposeront dans quelques mois d’une arme nucléaire : le RGPD.
                https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8glement_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_la_protection_des_donn%C3%A9es

                Ce règlement sur la protection des données va s’imposer à tous, particuliers et entreprises dès le 25 mai 2018, en Europe.
                 
                Grace à ce reglement, chacun de nous pourra décider de ce qu’il est prêt à communiquer concernant ses données personnelles, et à qui.
                Pour EDF, enedis ou autre, il ne sera plus possible de communiquer quoi que ce soit vous concernant à des tiers si vous n’en avez pas donné l’accord formel.
                Des amendes jusqu’a 20 millions d’euros, et des dommages et intéret sont prévus pour les contrevenants.


                • 7 votes
                  zzz999 21 décembre 2017 15:16

                  Un argument est rarement évoqué : celui de la fragilité d’un tel système aux attaques informatiques globales de plus en plus présente à l’échelle d’Etats entiers : La France entend t’elle livrer son pays pieds et poings liés paralysé par des terroristes informatiques disposant de moyens d’Etats (étrangers) ? c’est à croire !

                  Autre problèmes : la plupart des appareils qui comportent des temporisations sont sensibles à des créneaux brutaux (signaux logiques par exemple) harmoniques dans le signal 50Hz avec le risque d’incendie, je le sais j’ai déjà fait l’expérience avec un mauvais convertisseur 24/230 V sur le programmateur de ma machine à laver.


                  • 1 vote
                    makhno makhno 21 décembre 2017 16:04

                    @zzz999

                    Salut...

                    Pourrais-tu développer... ? ( je ne saisi pas tout à fait , je suis plutôt nul en élec. et j’aimerai comprendre ton exemple.. ! )

                    Merci d’avance...


                  • 4 votes
                    gaston6 21 décembre 2017 15:48

                    Merci pour ta persévérance.

                    Merci pour la pertinence de tes infos .
                    Tu as de nombreux alliés contre les crétins
                    barbares qui jouent avec notre santé,nos libertés,
                    et se comportent comme des dictateurs.
                    Tiens bon !

                    • 5 votes
                      le421 21 décembre 2017 18:22

                      J’ai reçu le mail hier soir pour le changement de compteur, tout neuf au passage !!
                      La lettre recommandée avec accusé de réception à ENEDIS est partie cet après-midi...


                      • 1 vote
                        Neptunus 22 décembre 2017 14:36

                        Bonjour M. L’Homme,

                        J’ai commencé à visionner votre vidéo sur les compteurs Linky. Au moment où je vous écris, j’en suis à la 22-ème minute. Vous trouverez ci-dessous mes premiers commentaires.

                        Contrairement à ce que vous laissez entendre, en France, le qualificatif exact de ces compteurs est bien « communicant » (cf. Wikipedia). S’ils sont appelés « intelligents » par certains, c’est pour mieux les dénigrer... ce que vous faites. S’ils sont appelés smartmeters dans les pays anglo-saxons ce n’est pas parce qu’ils sont « intelligents » mais parce qu’ils constituent un élément des smartgrids (réseaux électriques intelligents de distribution d’électricité). Vous semblez l’ignorer.

                        L’enquête présentée dans le Dossier Noir de l’UFC Que Choisir sur Linky est biaisée. Les pourcentages d’adhérents ayant rencontré des problèmes sont plus élevés que dans la réalité pour plusieurs raisons : Sur 6700 réponses reçues par les auteurs de l’enquête, 4700 n’étaient pas exploitables car provenant de personnes non équipées du compteur… Comme c’est étrange. Le questionnaire ne leur était pourtant pas destiné, ils y ont répondu quand même. Dès lors, on peut se poser la question des critères qui ont été retenus pour conserver les 2000 réponses qui ont servi à établir les statistiques. Et c’est sans compter que les personnes rencontrant des problèmes sont plus enclines à répondre que celles chez qui tout s’est bien passé.

                        L’inspecteur des finance honoraire Patrice Cahart est aussi pro-nucléaire et farouchement anti-éolien… donc plutôt opposé à la transition énergétique telle que définie par le gouvernement. Etes-vous, vous aussi, opposé à la transition énergétique, M. L’Homme ? Il est paradoxal de noter que le militant anti-nucléaire que vous êtes, s’appuie sur les arguments d’un pro-nucléaire, pour refuser les adaptations nécessaires à l’abandon des centrales au profit des énergies renouvelables. 

                        Sur le forcing d’Enedis et de ses sous-traitants pour installer les compteurs, leurs mensonges pour intimider les gens… je suis tout à fait d’accord avec vous : c’est inadmissible.

                        Je note que dans votre présentation, vous commencez par parler du refus exprimé par des citoyens de voir leur compteur remplacé, avant d’expliquer pourquoi, selon vous, il faudrait les refuser. N’aurait-il pas été logique de faire l’inverse ?

                        Communes qui ont pris des délibérations pour refuser les compteurs. Certes, à un moment donné plus de 400 communes ont refusé les compteurs. Mais pour nombre d’entre-elles , il s’agissait d’attendre le rapport de l’ANSES paru il y a un an. Depuis, bon nombre de municipalités ont annulé leur délibération, soit parce qu’elles ont été rassurées par l’ANSES, soit par la force des choses : vous omettez bien de dire que toutes les communes qui ont été attaquées en justice par Enedis ont perdu leur procès.

                        Le journaliste qui a écrit dans La Tribune un article sur le congrès Eurelectric 2016 à Vilnius – que je n’ai pas retrouvé -, s’est probablement inspiré de celui d’Euractiv. Il est écrit que Laurence Carpanini (IBM) a dit que les distributeurs d’électricité n ‘avaient pas vraiment besoin des compteurs communicants. Sur le site d’Eurelectric, il est écrit : « He concluded by saying that in his view smart meters are not particularly necessary for smart grids, even though DSO representatives disagree. Autrement dit, cet article met en avant les dires d’un participant au congrès, contredits par tous les distributeurs d’électricité (DSO = Distributing System Operators).

                        Je tâcherai de visionner la suite lorsque j’aurai un moment de libre.


                        • vote
                          pemile pemile 22 décembre 2017 17:12

                          @Neptunus "Etes-vous, vous aussi, opposé à la transition énergétique, M. L’Homme ? Il est paradoxal de noter que le militant anti-nucléaire que vous êtes, s’appuie sur les arguments d’un pro-nucléaire, pour refuser les adaptations nécessaires à l’abandon des centrales au profit des énergies renouvelables. "

                          Pouvons nous espérer une réponde Stéphane Lhomme à cette question ?


                        • 1 vote
                          Neptunus 22 décembre 2017 16:56

                          Minutes 22-31

                           

                          L’Allemagne a renoncé à généraliser le déploiement des compteurs communicants. C’est exact. La directive européenne relative aux compteurs communicants n’impose pas le déploiement de ceux-ci aux états qui, suite à une étude, montreraient des coûts supérieurs aux bénéfices. En Allemagne, le rapport Ernst & Young a montré que le bilan financier d’un déploiement systématique serait déficitaire, alors qu’en France, l’étude De Cap Gemini a montré qu’il serait bénéficiaire. Il n’est pas illogique de penser que la situation peut varier d’un état à l’autre => Ne pas comparer ce qui n’est pas comparable.

                           

                          Suite au rapport Ernst & Young, l’Allemagne n’impose les nouveaux compteurs qu’aux entreprises et gros consommateurs particuliers. Connaissez-vous le seuil pour ces particuliers ? Il est de 6000 kWh par an !! Pas besoin d’avoir un château pour être dans ce cas. En France, cela signifierait tous les foyers qui se chauffent à l’électricité… chauffage qui a été promu dans les années 70-90 par le gouvernement, au moment où la France s’investissait dans le tout nucléaire. Le parc français de chauffage électrique représente la moitié du parc européen. Près de 40% des français se chauffent à l’électricité.

                           

                          Si l’Allemagne, très en avance sur nous pour les énergies renouvelables, ne s’investit pas autant sur les compteurs communicants, c’est que ce facteur n’est pas le seul à prendre en compte. Les modes de consommation, le sont aussi.

                           

                          La contrainte de devoir être présent dans le logement le jour du relevé par un agent d’Enedis - si le compteur est à l’intérieur de celui-ci -, est bien plus pénalisante que vous ne l’indiquez. Vous dites : « et maintenant, énormément de gens ont ce qu’on appelle le relevé à distance »… Ben oui, il s’agit des gens qui ont un compteur électronique : pas très différent du compteur communicant du point de vue conception, si ce n’est qu’il n’est pas communicant. Mais, avant le déploiement de Linky, la majeure partie des habitations dispose encore d’un compteur électro-mécanique pour lequel le relevé à distance n’est pas possible, il me semble.

                           

                          D’accord avec vous sur le fait que les compteurs ne feront pas baisser la consommation d’électricité des ménage. Mais ceci est vrai à court terme. Vous n’êtes pas sans ignorer que la transition énergétique (moins de nucléaire et d’énergie fossile, plus d’énergies renouvelables) va nous obliger à changer nos modes de consommation. Fini les heures pleines/creuses liées à la production d’énergie nucléaire.


                          Le prix de l’électricité sera bien plus fluctuant qu’aujourd’hui pendant la journée. Si nous voulons faire des économies, nous aurons tout intérêt à choisir notre fournisseur d’électricité et son contrat, en fonction de nos habitudes de consommation et de notre capacité à nous adapter (délesteurs, etc…). Sans compteur communicant, ce sera impossible. 

                           

                          Minute 31 : Vous nous dîtes que Enedis veut nous mettre des compteurs communicants pour nous faire faire des économies alors qu’ils font du business en nous vendant de l’électricité. Vous semblez oublier que ce n’est pas Enedis qui a pris la décision de déployer les compteurs, mais le gouvernement (par la loi de transition énergétique) qui a imposé ce déploiement à Enedis


                          Je visionnerai la suite plus tard.

                          • 1 vote
                            Neptunus 22 décembre 2017 20:09

                            Minutes 31-37

                             

                            Vous indiquez qu’énormément de consommateurs voient leur compteur disjoncter après le remplacement du compteur, mais vous vous gardez bien d’en donner les raisons. Le Dossier Noir de Que Choisir en liste un certain nombre. Il peut s’agir d’un mauvais câblage lors de l’installation - du au manque de formation des sous-traitants d’Enedis –, sur des logements équipés de délesteurs. Dans ce cas, le câblage doit être vérifié avant d’augmenter la puissance de l’abonnement.


                            La cause de disjonction du compteur peut aussi être due à la plus grande tolérance des anciens compteurs. Est-il anormal de devoir souscrire à un abonnement qui correspond à notre consommation réelle ?

                             

                            Que Choisir n’en parle pas dans ce dossier, mais il semble s’être avéré aussi que les compteurs d’un certain nombre de consommateurs étaient réglés, par erreur, sur une puissance supérieure à celle de leur abonnement. Les installateurs règlent la puissance des compteurs Linky en fonction des abonnements, pas en fonction de l’ampérage maximal réglé sur le disjoncteur.

                             

                            Dans le Dossier Noir de Que Choisir, il est indiqué que Linky disjoncte dans 11% des cas. Pour les raisons exposées dans un précédent post, ce chiffre est bien plus élevé que dans la réalité. J’interroge régulièrement les gens autour de moi, dans ma commune et les communes voisines pour lesquelles Linky est en place depuis des mois… J’ai rencontré très très peu de gens chez qui le compteur a disjoncté.

                             

                            La qualité des compteurs communicants étudiés par des étudiants hollandais n’a rien à voir avec celle des compteurs Linky. Il ne s’agit pas de compteurs certifiés (répondant à des normes européennes). Leur principe de mesure (effet Hall ou bobine de Rogowski) est différent de celui des compteurs Linky. Il est malhonnête de rapporter cette étude. C’est comme si vous compariez une balance de Roberval à une balance électronique. Peu de journaux on reconnu leur erreur. Cela montre bien qu’ils préfèrent le sensationnel à la réalité (pour vendre du papier).

                            Les augmentations de facture sont à regarder au cas par cas. Lors d’une réunion anti-Linky, les factures d’un consommateur (avant et après l’installation du compteur) étaient présentées. L’une correspondait à une estimation de consommation (apparemment sous-estimée), l’autre à une consommation réelle. Il aurait été plus honnête de présenter les factures de plusieurs années correspondant à des consommations réelles.


                            Certains anciens compteurs pouvaient être défaillants. Il est arrivé aussi des erreurs de point de livraison. D’anciennes erreurs ont pu être corrigées, d’autres ont pu être occasionnées par le changement de compteur.

                             

                            Il est exact que la création temporaire de nouveaux emplois (celle des poseurs), ne compensera pas, à terme, la destruction d’autres emplois (celle des releveurs). La société évolue... trop rapidement sans doute. De nombreux emplois disparaissent en raison de l’automatisation/robotisation : caissières de supermarché et d’autoroutes, pompistes, employés de banque, ouvriers d’usine, conducteurs de métro… Ce n’est pas spécifique des compteurs communicants. C’est tout le fonctionnement de notre société qui doitêtre repensé : réduction du temps de travail et meilleur partage, revenu universel…    

                                


                            • 1 vote
                              Neptunus 22 décembre 2017 23:00

                              Minutes 36-45

                              Le releveur de compteur qui, une fois par an, revissait une ampoule, etc… Vous ne trouvez pas que vous exagérez. Le facteur passe bien plus souvent, heureusement.

                              Minute 37 (la vraie explication du déploiement de Linky selon vous). Vous présentez des extraits du dossier de presse ERDF (cosigné avec l’ADEME) qui date de juillet 2015). Pour commencer, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ce que Enedis veuille exporter son savoir faire en matière de compteur communicant.

                              Certes, le document parle ensuite du big data. Enedis aurait certainement souhaité avoir une plus grande liberté d’exploiter nos données. Potentiellement, le compteur Linky permet beaucoup de choses. Mais la CNIL a été saisie du sujet et a sérieusement limité les désirs d’Enedis : 

                                - courbe de charge (pas de temps limité à 30 minutes) transmise à Enedis à des fin de consultation sur le Web, uniquement à la demande du consommateur ;

                                - fourniture de ces données à des tiers si le consommateur a explicitement autorisé Enedis à le faire. Pas de vente de données donc, comme vous le laissez entendre.

                              Je suis sidéré par la peur qu’ont certains, vis à vis de Linky (qui nuirait à la vie privée) alors qu’ils ont :

                                - des comptes Facebook, Google ou Twitter sur lesquels ils racontent leur vie ; 

                                - un téléphone portable qui permet de les pister à tout instant (voir les affaires judiciaires en cours)…

                                - une carte bancaire qui permet aussi de les pister et de savoir ce qu’ils achètent…

                               … et ils ne s’en offusquent pas !! C’est consternant.

                              « Enedis est un opérateur big data qui gérera bientôt 35 millions de capteurs ». Vous voulez faire peur avec le mot capteur. Le mot en lui-même sous-entendrait quelque chose de malveillant : « capter les informations de notre vie ». J’ai l’impression que vous ne savez pas ce qu’est un capteur. Oui, un compteur, même non communicant, est un capteur (il mesure la consommation électrique)… au même titre qu’un thermomètre, un baromètre ou un voltmètre... captant d’autres paramètres.

                              Amusant : à la minute 45, vous dites que la durée de vie des compteurs sera -selon la personne auditée par le Congrès américain -, de 5 à 7 ans. Et que, par conséquent, il faudra les remplacer dès que l’opération en cours sera terminée. Vous devriez vous réjouir : vous disiez précédemment que les emplois de poseurs étaient temporaires puisque, une fois tous les compteurs remplacés, ils seront licenciés. Vous ne trouvez pas cela incohérent ?

                              Ne pensez-vous pas qu’Enedis a pris des mesures dans le choix des composants, afin que la durée de vie soit conséquente ? En réalité, personne ne sait à l’heure actuelle quelle sera la durée de vie des compteurs Linky et les études économiques tablent sur 15 ans.

                              A noter que la faible durée de vie estimée par M. Gaines (l’américain audité) ne serait pas due, comme vous le laissez entendre, à des problèmes de fonctionnement mais à une obsolescence technologique supposée : de nouveaux compteurs seraient plus performants. Pensez-vous que l’on va nous proposer un saut technologique tous les 5 à 7 ans ? Les américains font ce qu’ils veulent. Nous ne sommes pas obligés de les suivre.

                              En passant, pour créditer les propos de M. Gaines, vous dites qu’au Congrès américain, « il est fortement recommandé de ne pas raconter des salades ». Je vous rappellerait, qu’en 2005, Michael Crichton, auteur de science fiction (Jurassic Park) et climato-sceptique déclaré, a été auditionné par le sénat américain en tant qu’expert du climat. C’est dire !  


                              • 1 vote
                                Bruno86 23 décembre 2017 01:51

                                @Neptunus

                                réponses et raisonnement intéressants mais :

                                1°) Vous faites confiance à la CNIL pour réguler, vous ? moi non...

                                2°) Pour justifier cet "espionnage bienveillant" vous faites allusion à l’attitude imprudente de certains (portables, cartes, réseaux sociaux...) mais tout le monde n’est pas nécessairement exhibitionniste : pourquoi imposer à tous de contribuer au Big Data, que seuls certains alimentent volontairement ? Un téléphone s’éteint ; pas le compteur Linky... 

                                3°) ...faire confiance à Enedis pour "que la durée de vie des compteurs soit conséquente" à l’heure des fabrications low-cost et de l’obsolescence programmée me paraît bien hasardeux ! Enedis a tout intérêt à fourguer du matériel nouvelle gamme régulièrement aux clients captifs que nous sommes !!! voyez les Box wifi...

                                4°) petite différence entre M. Gaines (industriel) et M. Crichton (cinéaste) ; seul le premier peut être condamné pour parjure (cf 7 nains de l’industrie du tabac) donc oui, il a intérêt à ne pas mentir devant les élus US, pays très judiciarisé...

                                Ni angélisme, ni paranoïa... et si on donnait le choix aux consommateurs, tout simplement ? pourquoi ne pas comparer avec les pays voisins ? pourquoi le principe de précaution ne prévaut-il pas ? (cf amiante trop tardivement interdite) pourquoi le débat est-il occulté et les opposants discrédités ? (cas ahurissant de l’UFC) pourquoi refuser la subsidiarité et la décentralisation des pouvoirs aux communes ? N’y a-t-il pas un peu trop d’intérêts financiers en jeu, et un mélange des genres public-privé inquiétant ? (Etat-décideur actionnaire d’Enedis à 100%) Les préfets sont-ils dans leur rôle en attaquant les villes en justice ? Agit-on vraiment dans notre intérêt et pour le bien commun ? ...Il semble que tous les défauts bien hexagonaux soient réunis sur ce cas, y compris charger le bouc émissaire de Bruxelles ; un comble !


                              • vote
                                Neptunus 23 décembre 2017 12:10

                                @Bruno86

                                Vous écrivez : « Vous faites confiance à la CNIL pour réguler, vous ? moi non... » Et vous, vous faites confiance à Agoravox en vous inscrivant sur leur site ?

                                « Vous faites allusion à l’attitude imprudente de certains (portables, cartes, réseaux sociaux...) mais tout le monde n’est pas nécessairement exhibitionniste ». Pace que vous trouvez qu’avoir un téléphone portable ou une carte bancaire, c’est être exhibitionniste ? A quoi sert un téléphone portable s’il est éteint ? À appeler, vous allez me dire. Certes, vous pouvez l’utiliser pour une faible part de ses potentialités. Mais dès lors que vous appelez, vous êtes localisé par le système. Linky lui, ne vous localise pas. On peut aussi ne rien acheter sur Internet, ne pas retirer d’argent liquide dans les guichets automatiques, faire ses achats avec des chèques bancaires. Je suppose que c’est ce que vous faites. Les chèques étant de moins en moins acceptés, comment faites-vous ? Manifestez-vous votre mécontentement comme vous le faites ici ?

                                 « ...à l’heure des fabrications low-cost et de l’obsolescence programmée… » Vous généralisez un peu vite. Si l’obsolescence programmée est une réalité dans certains domaines - des fabricants n’ont pas intérêt à ce que nos équipements durent trop longtemps -, elles est bien moins réelle dans ceux qui font l’objet d’appels d’offre et/ou qui sont contrôlés par des organismes gouvernementaux : transport en commun, aéronautique, énergie…

                                "Enedis a tout intérêt à fourguer du matériel nouvelle gamme régulièrement aux clients captifs que nous sommes !!! ». Où est le problème si des études montrent que la technologie apporte un bénéfice d’intérêt général, comme avec l’arrivée des compteurs communicants ? Bien sûr, toute étude est contestable. Mais encore faut-il avoir des éléments solides pour contester. L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes – qui ne se fera probablement pas -, est un bon exemple de remise en question d’une étude préalable. Après, il y a aussi des ratés : le chantier de l’EPR (comme celui de Super Phoenix) n’aurait jamais du voir le jour. 

                                « Petite différence entre M. Gaines (industriel) et M. Crichton (cinéaste) ; seul le premier peut être condamné pour parjure ». Vous donnez trop d’importance à l’audition de M. Gaines. Il donne son avis. Il ne ment pas comme l’on fait les industriels du tabac. Il ne peut être accusé de parjure. D’ailleurs, je doute qu’il ait prêté serment. Je maintiens que, contrairement à ce que dit M. Lhomme dans sa vidéo, et en m’appuyant sur le cas Crichton, on peut être audité par le sénat américain et dire des âneries. Notez que je ne remets pas pour autant en question l’avis de M. Gaines sur le fond. 

                                « Pourquoi ne pas comparer avec les pays voisins ? ». Lesquels ? Le déploiement des compteurs communicants est terminé en Italie ; en cours en Espagne et au Royaume-Uni, comme chez nous ; en cours aussi en Allemagne pour les foyers consommant plus de 6000 kWh par an (en France cela représenterait 38% des foyers)….

                                 « Pourquoi le débat est-il occulté et les opposants discrédités ? (cas ahurissant de l’UFC)  ». Je suppose que vous évoquez le cas d’un théoricien du complot, spécialiste des chemtrails et du projet HAARP...

                                « Les préfets sont-ils dans leur rôle en attaquant les villes en justice ? ». Dès lors que des municipalité réfutent une loi, je crois savoir qu’ils sont dans leur rôle. 


                              • 1 vote
                                Bruno86 23 décembre 2017 01:19

                                Bravo à M. Lhomme, un élu courageux, pour cette passionnante et éclairante conférence.

                                Un problème complexe est très bien résumé en termes très clairs.
                                Le sentiment qu’on a est qu’une fois installé chez soi l’engin ; c’est un chèque en blanc remis aux fournisseurs d’énergie : abonnements en hausse, équipements domestiques à acheter/adapter, compteurs "communicants" à changer régulièrement (aux frais de qui ? du consommateur bien sûr), sans compter les risques accrus (rayonnements, incendie, piratage, déni de fonctionnement) pour lesquels votre prestataire ne vous couvrira aucunement. 
                                Les incessants renvoi de balle style ping-pong entre l’opérateur historique de téléphonie et les prestataires Web, comme les ratages de la TNT sont là pour nous rappeler que parfois, oui, "c’était mieux avant" plus fiable en tout cas.
                                Pour paraphraser JB Connally, on pourrait résumer ainsi l’attitude cynique de la direction d’Enedis : "Les compteurs Linky, c’est notre produit et nos profits, mais c’est votre problème" 

                                • vote
                                  Neptunus 23 décembre 2017 13:47

                                  Minutes 45-51

                                  Même si théoriquement, il est possible à un compteur de connaître les appareils électriques qui sont en cours de fonctionnement sur une installation électrique, de nombreux développements devraient être réalisés avant que ce principe puisse être généralisé. Pour commencer, il faudrait réaliser une base de données sur le compteur de chaque installation électrique afin d’associer équipements et signatures. Vous imaginez le travail ! Et ce n’est pas la courbe de charge, transmise une fois par jour avec autorisation explicite du consommateur, et avec un pas de temps de 30 minutes, qui va permettre à des tiers de savoir quels appareils vous utilisez.

                                  « Formidable outil d’investigation pour les services de police et de gendarmerie » comme écrit dans Canard PC. Ben oui, mais moins efficace que le tracking des téléphones portables et les écoutes téléphoniques, quand même… Cela ne me choque pas que, sur autorisation judiciaire, la police ou la gendarmerie puisse avoir accès aux données Linky. Nous ne sommes pas dans un pays totalitaire. 

                                  À propos de la Ligue des Droits de l’Homme, vous présentez son communiqué du 19 avril 2016 (Linky ; un compteur communicant qui en dit beaucoup sur notre vie privée). Celui-ci a été publié à une époque ou la LDH se posait des (bonnes) questions… Et vous récusez son communiqué du 7 octobre 2016 (Linky moins bavard que soupçonné ? Enedis devrait mieux communiquer !) dans lequel la LDH déclare avoir reçu les réponses à ses questions et avoir été rassurée par la CNIL. Je ne vois pas en quoi ce communiqué serait alambiqué. Je constate surtout que vous contestez l’autorité de la CNIL comme, je suppose, vous contestez celles de l’ANSES, de l’ANFR, de l’OMS... 

                                  Piratage des compteurs. Bien sûr, tout système est piratable selon les moyens que se donnent les hackers. Mais se baser sur la démonstration de hackers qui ont piraté un compteur communicant du commerce, mal protégé, pour généraliser et laisser entendre que le compteur Linky est aisé à pirater, est malhonnête. C’est comme si vous disiez que parce que certains modèles de voitures peuvent être facilement volés, toutes le sont. Les transactions bancaires sont aujourd’hui relativement bien protégées alors qu’elles transitent pourtant sur Internet. Le niveau de protection des communications Linky est équivalent à celui des transactions bancaires et, de plus, ses données ne transiteront pas sur Internet.  


                                  • vote
                                    Neptunus 23 décembre 2017 16:12

                                    Minutes 50-55

                                    Montrant un article de Clubic, vous dites que des hackers ont démontré comment « en quelques instants à peine, ils pouvaient entrer en contact avec le compteur Linky ». C’est de la désinformation. Ces hackers américains ont mis en évidence une faille de sécurité sur le serveur de leur fournisseur d’électricité. Contrairement à ce que vous dites, il ne s’agissait pas d’un compteur Linky et ce n’est pas le compteur lui-même qui a été piraté mais le site du fournisseur d’énergie. Et vous ajoutez « … lui faisant faire tout et n’importe quoi », ce qui n’a jamais été démontré par ces mêmes hackers, que je sache !

                                    Vous remettez en question le principe de l’effacement - que, semble-t-il, vous n’avez pas bien compris -, mais vous ne donnez aucune alternative. Lorsque la demande est supérieure à l’offre, deux solutions s’offrent aux opérateurs si l’on ne veut pas être en rupture d’approvisionnement et subir des coupures brutales : soit acheter de l’électricité à l’étranger, soit procéder à un effacement de la consommation. Que vaut-il mieux faire ?

                                    L’effacement ne consiste pas à couper brutalement l’électricité comme vous voulez nous le faire croire. C’est justement pour éviter cela que le principe de l’effacement va se développer de plus en plus.

                                    L’effacement consiste, pour les particuliers, à ne faire consommer que des équipements prioritaires (grâce à des délesteurs, par exemple) en cas de déséquilibre de l’offre et la demande. On peut, par exemple, accepter de perdre un ou deux degrés de température durant quelques heures. Ceci se fait sur une base volontaire (vous n’êtes pas obligé d’y souscrire), associé à une incitation financière (le prix de l’électricité varie au cours de la journée). Dans l’industrie, des expérimentations sont en cours. En cas d’effacement, des groupes électrogènes peuvent être mis en service.

                                    Et c’est bien grâce aux compteurs communicants que les effacements pourront être réalisés correctement.

                                    À la minute 52:28, vous prêtez à Enedis des intentions qui ne sont pas les leurs. Dans un document qui a pour titre « Avec Linky, nous pouvons… », il est écrit « couper à distance l’électricité aux gens qui ne peuvent pas payer leur facture, déconnecter à distance sans votre accord pour les besoins du réseau, revendre à des sociétés commerciales les innombrables données captées sur votre vie ». Tout cela est faux. 

                                    Bien sûr, Linky permet les coupures à distance… mais dans la plupart des cas, pour de bonnes raisons : déménagements, par exemple. Cela garanti une plus forte réactivité et le fait de ne pas obliger un agent à se déplacer comme autrefois. Quel rapport avec les services sociaux qui interviennent déjà avant toute coupure pour impayés ? Pourquoi cesseraient-ils d’intervenir ? Ça n’a rien à voir avec le déploiement du compteur.

                                    Vous dites que l’effacement sur la base du volontariat est une belle promesse. Vous préférez sans doute des coupures brutales dues à un déséquilibre entre offre et demande. Car c’est ce qui arrivera si le principe d’effacement n’est pas mis en place. Et pas besoin du Linky pour couper l’électricité à grande échelle. Ce sera fait bien plus en amont. Est-ce cela que vous voulez ? Moi pas ! Merci de nous expliquer ce que vous préconisez lorsqu’il y a surconsommation.

                                    « Les promesses pourront être balayées une fois les compteurs installés ». Comment pourraient-elles l’être sans l’aval du gouvernement, CNIL (pour les données), etc… ? Mais c’est vrai, vous ne faites confiance à personne.

                                    Les problèmes de dysfonctionnements d’appareils électriques ont été identifiés. Certes, Enedis a mis du temps à les prendre en compte. Selon Que Choisir, les lampes tactiles sont désormais remboursées par Enedis sur preuve d’achat (malheureusement car on n’a pas nécessairement conservé les tickets de caisse). Enedis doit prendre aussi en charge les problèmes liés à la domotique. Et la coupure – parfois brutale -, de l’électricité au moment du changement de compteur peut avoir occasionné des dégâts comme aurait pu le faire n’importe quelle autre coupures (due à des intempéries, par exemple).

                                     


                                    • vote
                                      Neptunus 24 décembre 2017 11:40

                                      Minutes 55-1:01

                                      À propos des incendies, vous citez l’un des rares exemples (celui du dépôt de pain de Petite-Forêt dans le Nord) consécutif au remplacement du compteur. Vous laissez entendre que Enedis aurait dit que c’est un hasard. Pouvez-vous prouver que le sous-traitant d’Enedis a refusé de reconnaître sa responsabilité ?

                                      Des collectifs anti-Linky mettent systématiquement en cause les compteurs Linky lors d’incendies électriques près d’un compteur électrique, même quand celui-ci n’en est pas un. Je pourrais montrer de nombreux exemples.

                                      Lorsqu’il s’agit de compteurs Linky, les incendies sont dus, dans la majorité des cas, à un mauvais serrage des câbles lors du remplacement du compteur… Il est consternant de voir que la formation des installateurs a été faite de manière un peu trop rapide et superficielle.

                                      Lors de l’expérimentation, le remplacement de huit compteurs (sur 300000) avait occasionné un incendie. Aujourd’hui, les poseurs de compteurs sont équipés de tournevis dynamométriques. Grâce à eux, le pourcentage d’incendies causés par le remplacement des compteurs a été réduit. 

                                      Sur le danger des ondes, vous extrayez deux phrases de leur contexte (cf. page de l’OMS que vous citez). L’OMS pose la question sur une exposition faible mais prolongée. C’est louable. Mais elle répond en disant : 

                                      « Au cours des 30 dernières années, environ 25 000 articles scientifiques ont été publiés sur les effets biologiques et les applications médicales des rayonnements non ionisants. Certains peuvent penser que cet effort de recherche est encore insuffisant, mais les connaissances scientifiques acquises dans ce domaine sont désormais plus complètes que celles que l’on possède sur la plupart des produits chimiques. S’appuyant sur un examen approfondi de la littérature scientifique, l’OMS a conclu que les données actuelles ne confirment en aucun cas l’existence d’effets sanitaires résultant d’une exposition à des champs électromagnétiques de faible intensité. Toutefois, notre connaissance des effets biologiques de ces champs comporte encore certaines lacunes et la recherche doit se poursuivre pour les combler.  »

                                      Vous vous gardez bien de citer le paragraphe dans son ensemble. Pour vous défendre, vous allez parler du principe de précaution et des normes qui sont « faites pour les industriels », etc… Lorsqu’on mesure, avec Linky, des niveaux d’émission d’ondes électromagnétiques inférieurs aux seuils légaux d’un facteur 100, voire 1000, on devrait être rassuré, non ?

                                      Certes le CPL émet des ondes électromagnétiques dans tout le logement. Mais les niveaux d’émission sont extrêmement faibles : les câbles électriques constituent une très mauvaise antenne pour les signaux CPL. Et quoique vous en disiez, l’ANFR et le CSTB ont mesuré des niveaux sans commune mesure avec les normes. Vous mentez d’ailleurs en disant que les mesures n’ont pas été réalisées sur les compteurs utilisant le CPL G3. Si le CSTB n’a pas pu encore mesurer les ondes de ces compteurs dans un logement, ils les a déjà mesurées en laboratoire. Et il n’y a quasiment pas de différence entre les ondes émises par les compteurs en CPL G1 ou G2. Pourquoi en serait-il autrement dans le logement ? 

                                      Cela fait des decennies que nous sommes environnés d’ondes électromagnétiques d’origine humaine (radio, télévision, TNT…) sans que cela n’entraîne les calamités que vous annoncez. C’est bien parce que ces émissions respectent les normes. Et je ne parle pas des ondes électromagnétiques naturelles.

                                      Votre discours suscite la peur des ondes. C’est ainsi que vous rendez des gens malades. L’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, dont les symptômes sont reconnus par l’OMS est fort probablement due à un effet nocebo. De nombreuses études ont montré qu’il n’y avait aucun lien de cause à effet entre les symptômes de l’EHS et les ondes électromagnétiques. L’exemple de Saint Cloud est édifiant à ce sujet. 

                                       


                                      • vote
                                        Pyrathome Pyrathome 24 décembre 2017 14:23

                                        @Neptunus

                                        Certes le CPL émet des ondes électromagnétiques dans tout le logement. Mais les niveaux d’émission sont extrêmement faibles : les câbles électriques constituent une très mauvaise antenne pour les signaux CPL. 


                                        Il existe déjà des moyens pour filtrer totalement le courant porteur en sortie de compteur, en kit pour les bricoleurs ou en vente sur ebay ou ailleurs.....il faut donc que tout le monde le sache et l’applique !

                                        Très facile et pas cher, et donc de quoi rendre "linky big brother" totalement inopérant pour ceux à qui on a pas demandé leur avis ou leur acceptation pour poser le mouchard....( ce qui, je vous le rappelle s’appelle de la "vente forcée" en droit pénal, autrement dit de l’escroquerie en bande organisée avec abus de position dominante ..)

                                        Mais cette mafia n’est plus à un scandale près, n’est-ce pas ??


                                         


                                      • vote
                                        Neptunus 24 décembre 2017 15:36

                                        @Pyrathome

                                        Les filtres et autres dispositifs pour se prémunir des ondes, les officines qui se proposent de mesurer les ondes chez vous, moyennant finance.... un juteux marché pour ceux qui ont tout intérêt à entretenir l’anxiété  chez les personnes fragiles ;o))


                                      • vote
                                        Neptunus 24 décembre 2017 15:45

                                        @Pyrathome
                                        " Escroquerie ". Vous pourriez développer votre argumentaire pour ce qui concerne Linky ? Où est l’escroquerie ? Merci.


                                      • vote
                                        edwig 24 décembre 2017 15:04

                                        Comme les instalateurs fractionnent des portes et serures pour ensuite expliquer, que ce n’est pas eux, que c’était comme ça avant qu’il n’arrive, sans doutes des voyoux qui étaient passer avant eux...il suffit d’agir exactement de la même manière avec les compteurs et expliquer qu’on ne comprends pas, que des voyoux se sont introduits chez vous et on sabotés, voir volés, les compteurs.
                                        vous leur expliquer que vous voulez qu’on remette un ancien compteur qui évite d’attirer les voyoux dans votre maison !


                                        • 2 votes
                                          vesjem vesjem 24 décembre 2017 16:06
                                          le principal argument contre ce compteur linky, outre la probable nocivité de ses ondes sur le corps humain, son espionnage des citoyens, et les risques pour les appareils électroniques domestiques branchés au circuit électrique de l’habitation, c’est sa totale inutilité quant aux économies d’énergies ;
                                          vraiment un scandale !
                                          dans la foulée de l’installation de ce type de compteur, il faut savoir que les réseaux d’eau et de gaz seront également équipés de ce type de surveillance par compteur similaire, à moyen terme

                                          • vote
                                            Neptunus 24 décembre 2017 18:29

                                            @vesjem
                                            Vous écrivez à propos du compteurs une " totale inutilité quant aux économies d’énergies ". C’est votre avis. Mais ce n’est pas celui des experts de l’ADEME. Lisez, par exemple, ce qui est écrit page 3 sous le titre " Un bilan énergétique favorable " :

                                            " Les gestionnaires de réseau pourront, grâce à une meilleure connaissance des consommations, plus facilement identifier les lieux de pertes, techniques et non techniques, du réseau et de mener les actions pour les réduire. Il est difficile à ce stade de chiffrer les économies d’électricité possibles, mais elles pourraient être de l’ordre de quelques TWh/an (les pertes du réseau de distribution sont de l’ordre de 25 TWh/an dont environ 40% de pertes non techniques soit 8 à 10 TWh) ". 

                                            Pour mémoire, un réacteur nucléaire produit en moyenne 7 TWh par an.



                                          • vote
                                            vesjem vesjem 28 décembre 2017 00:03

                                            @Neptunus

                                            bien entendu que ces spécialistes vont te dire qu’on va réduire de moitié le nombre des centrales nucléaires grâce à linky ;

                                            je donne un avis "averti", ayant travaillé longtemps dans le domaine de l’électricité

                                            on n’est pas obligé de me croire et rester dans ses idées présupposées, quand j’écris que linky est une fumisterie très coûteuse


                                          • vote
                                            Neptunus 28 décembre 2017 10:11

                                            @vesjem
                                            Parce que vous trouvez que les EPR ne sont pas une fumisterie très coûteuse ? 

                                            Où avez-vous lu qu’on va réduire de moitié le nombre de centrales nucléaires grâce à Linky ? Vous faites des raccourcis trompeurs. 

                                            De plus, l’objectif actuel n’est pas de réduire les centrales de moitié mais seulement d’environ un tiers (50% d’énergie électrique d’origine nucléaire au lieu de 75-80 % aujourd’hui). 


                                          • vote
                                            vesjem vesjem 29 décembre 2017 20:42

                                            @Neptunus

                                            parce que tu sembles gober comme un poisson les conneries officielles qu’on te sert


                                          • vote
                                            vesjem vesjem 29 décembre 2017 20:56

                                            @Neptunus

                                            tu es payé par qui ?


                                          • vote
                                            Neptunus 29 décembre 2017 21:28

                                            @vesjem

                                            " Parce que tu sembles gober comme un poisson les conneries officielles qu’on te sert ". Non, je fais plus confiance à des organisations telles que l’OMS pour me renseigner, par exemple, sur la dangerosité des ondes pour le corps humain... plutôt qu’à des collectifs qui font du copier/coller d’informations erronées circulant sur les réseaux sociaux. 

                                            Je lisais encore aujourd’hui, dans un article de La Dépêche, que le système Linky consommera 75% de la puissance d’un réacteur nucléaire. C’est vraiment n’importe quoi. Vous qui avez travaillé dans le domaine de l’électricité, ça doit vous parler, non ? 

                                            Tu es payé par qui ? " => à court d’arguments, il ne reste plus qu’à trouver l’argumentum ad hominem. Il est amusant de constater que pour certains, on peut ne pas avoir d’opinion relativement positive sur Linky sans avoir un lien d’intérêt financier avec Enedis ou EDF. Pas de chance pour vous, ce n’est pas mon cas.


                                          • 1 vote
                                            Neptunus 24 décembre 2017 18:53

                                            @ M. Lhomme,

                                            Avant que vous ne vous investissiez dans la lutte contre Linky, j’avais beaucoup d’estime pour vous. Vos combats contre l’énergie électronucléaire, contre Areva, les voitures électriques – tant qu’elles seront chargées à l’électricité d’origine nucléaire, les rejets de plutonium dans la Loire… étaient légitimes. Votre militantisme à gauche me plaisait aussi. 

                                            Désolé de vous le dire mais avec Linky, vous faites fausse route. Linky est indispensable à la transition énergétique et sans conséquences sur la santé. Du point de vue libertés individuelles, il est infiniment moins intrusif que les téléphones portables et des garanties ont été prises pour que nos données ne soient pas transmises à des tiers sans notre accord.

                                            Dépenser autant d’énergie dans ce combat me désole. Des problèmes bien plus graves doivent être combattus : glyphosate, perturbateurs endocriniens, insécurité de nos vieilles centrales nucléaires… sans compter le réchauffement climatique. Ne pensez-vous pas qu’il y a des priorités ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès