• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Guit’z

38 ans, Paris.
Curiosité pour le commentaire en général. D'où ma sympathie pour AV ;)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 232 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Guit’z 5 mai 06:49

    @chantecler
    Bonjour,
    J’ai toujours éprouvé une certaine réticence à l’égard du jeu de Samson François, que je trouve assez péniblement romantique et surfait. Faire gémir Chopin, c’est l’alourdir d’un propos qu’il n’a pas tenu. S’agissant de Mozart, cela relève carrément du contre-sens. Quoi qu’il en soit je préfère de loin la retenue et la sobriété d’un Pollini (le meilleur selon moi, dans Chopin du moins), et de nos jours d’un Daniel Barenboïm (prodigieux dans Mozart).
    J’avoue trouver Stéphane Blet très impressionnant aussi... (non, ce n’est pas parce qu’il est pote avec Dieudo smiley !

    @ Gaspard :
    très drôle votre commentaire...



  • 2 votes
    Guit’z 1er mai 10:27

    @Nigari

    Je m’associe chaleureusement aux remerciements de Joe, chère Nigari !



  • vote
    Guit’z 28 mars 18:52

    @Conférençovore

    Sauf erreur de ma part, je crois que la Voie Lactée notre galaxie, donc comprend quelque 100 millions d’étoiles ; et non 100 milliards comme vous l’écrivez. Vous me direz qu’à une telle échelle, quelques zéros de plus ou de moins...

     smiley



  • vote
    Guit’z 27 juillet 2020 20:06

    @armand griffard de la sourdière

    En l’occurrence ce n’est pas son cas. Je voulais simplement dire qu’elle est au moins curieuse, opiniâtre et a priori pas trop bête. Maintenant c’est vrai, les caniches savants ça existe et les journalistes ou les gens de la com’ (je sais de quoi je parle pour avoir été les deux !) sont plutôt des teckels en meute et même en essaim. Elle a pour sa part un côté chien de salon.

     smiley



  • 1 vote
    Guit’z 27 juillet 2020 17:19

    @albert123
    Bien de votre avis. Comment dire... j’écoute cette jeune femme assez sympathique, et je suis saisi par un sentiment de vacuité, d’inconscience totale ; ce dont me paraît témoigner son allégeance à peu près spontanée à tous les faux concepts, les mots-clés creux, les gimmicks que charrie l’époque, par fournées sidérantes, et dont son langage est émaillé.
    Je suis allé consulter sa page LinkedIn... en anglais bien sûr, pour faire "in". Ce qui est dingue, c’est que la fille parle cinq langues, est surdiplômée... pourtant, pas un atome d’intelligence n’émane de son discours. C’est vraiment une caricature de cette figure apocalyptique : le "bon pro".
    "L’entreprise est violente", observe-t-elle : mais à aucun moment l’idée du combat politique ne lui traverse l’esprit (elle parle à un moment de "réflexion collective" pour élaborer des "garde-fous"... mais c’est du vent !).
    En fait, ce témoignage est insupportable : elle ne nous parle que de sa petite pomme et son effort d’universalité n’excède pas la cause, non des femmes, mais de l’arrivisme social de quelques unes.
    Bref, nul !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité