• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Guit’z

38 ans, Paris.
Curiosité pour le commentaire en général. D'où ma sympathie pour AV ;)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 232 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Guit’z 22 février 2020 19:53

    @maQiavel
    ha ha ha !



  • vote
    Guit’z 22 février 2020 19:50

    @Scalpa
    Peut-être, mais ça ne change rien à son calvaire. Blanc, noir, pauvre, star ou handicapé : le harcèlement est inadmissible et j’ai appris à mon corps défendant qu’il s’agit d’un phénomène en plein essor chez les gamins. Un phénomène qui je crois résume assez bien le monde aussi ce monde d’adultes que sont nos sociétés.



  • 3 votes
    Guit’z 22 février 2020 19:46

    @Mr.Kout (en réponse à votre réponse à Vraidrapo, au début de ce fil) :
    Je ne crois pas être raciste du tout (c’est une formule de politesse pour dire qu’en fait je m’en fous dans mes relations et ma vie, et que ne m’importent que les individus), mais je crois vraiment que vous vous trompez.
    Les violences existent certes chez les cathos, les laïques et les autres. Mais j’ai pu constater, au collège où j’aurai exercé, que les petits Africains (qui du reste joue à l’Islam comme d’autres font du karaté bien plus qu’ils ne sont musulmans en conscience) étaient de loin les plus tyranniques, les plus violents, les plus "racailles" ; un comportement que j’attribue à la mentalité tribale et blédarde de beaucoup d’entre eux mentalité il est vrai parfaitement soluble dans l’esprit communautaire anglo-saxon, et consumériste à l’américaine. Mentalité de plus encouragée par la culture actuelle, clairement anti-française et anti-européenne ("repentance").
    J’ai été particulièrement fasciné de voir à quel point, dans l’esprit de maints petits blancs de 10 à 14 ans, tout ce qui est "africain" (selon la vision complètement débile qu’ils se font d’une Afrique dont ils ignorent tout) est d’emblée mythifié, survalorisé par rapport à ce qui est occidental : par rapport à leur propre milieu. Je ne doute pas qu’ils grandiront. Quand même : dans leur esprit, noir égale cool et ouvert blanc ringard et raciste ; c’est une réalité, que l’aura des caïds contribue à imposer dans les têtes blondes ; au prix d’une insupportable, à tous le moins absurde violence (nous sommes, bel et bien ou bon gré mal gré, en France) pas seulement symbolique.
    Bien sûr, j’ai aussi connu d’adorables petits africains : je pense à un bambin de dix ans, débarqué de Mayotte où sa famille ne pouvait plus s’occuper de lui, et qui était juste un amour, d’autant plus touchant même au regard d’une fin d’enfance difficile, tout seul si loin des siens, dans une famille d’accueil fauchée, entouré de petits ruraux à des années lumière... Mais c’est l’exception. Et globalement, d’un point de vue strictement "sociologique", fors les inévitables cas particuliers, pour ce que j’en ai vu, le vivre-ensemble ça ne marche que si le blanc cède, je veux dire est contraint par le Pouvoir et ses idéologues à céder la place corps et âme à toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ethnoculturel ; couleur in fine fédérées sous la seule bannière US du "melting-potes" Nike/Apple/MacDo soit les véritables "valeurs de la République" globalisée que n’intéresse que la croissance du PIB.
    En vérité, à l’École de la Ripoublique, la civilisation française et ses ressortissants sont aujourd’hui comme des pèlerins en terre païenne.



  • 1 vote
    Guit’z 22 février 2020 19:03

    @Vraidrapo
    Très juste votre remarque : je l’ai vérifié à l’EN, où la plupart des parents se comportent comme des consommateurs programmés, des géniteurs dégénérés de petits génies, auxquels tout est dû à commencer par de bonnes notes ; alors que le niveau des chiards n’a sans doute jamais été aussi affligeant.



  • 7 votes
    Guit’z 21 février 2020 13:29

    Pauvre gosse, quelle abomination...ça me déchire le cœur de voir ce minuscule bout de chou dans cet état.

    Les enfants ont toujours été des monstres entre eux, mais il me paraît incontestable que la violence permanente, explicite ou subliminale, propagée par la télé d’une part, que l’état d’hystérie et de lobotomie dans lequel les entretiennent le multimédia d’autre part, que cette sous-culture du stimuli-réflexe aggravée par le multiculturalisme et l’immigration ingérables enfin, ont produit une espèce de monstres inédite que, par expérience de la dés-Éducation antinationale et de l’ dés-Instruction étatique anti-famille, je crois ne plus pouvoir être humanisée que par le rétablissement dare-dare des châtiments corporels (au moins pour les garçons). Je sais c’est dur, mais je le crois... et je suis pas le seul à l’EN !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité