• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Gnomedia

Gnomedia

« La terre est remplie presque jusqu'au centre de Gnomes, gens de petite stature, gardiens des trésors, des minières et des pierreries. Ceux-ci sont ingénieux, amis de l'homme et faciles à commander. Ils fournissent aux enfants des Sages tout l'argent qui leur est nécessaire et ne demandent guère pour prix de leur service que la gloire d'être commandés. »

Tableau de bord

  • Premier article le 24/06/2018
  • Modérateur depuis le 11/11/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 38 496
1 mois 2 1 43
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6 6 0
1 mois 2 2 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Gnomedia Gnomedia 6 février 14:54

    https://www.youtube.com/watch?v=MxdgiTymQyU

    *

    De omnibus dubitandum est



  • vote
    Gnomedia Gnomedia 17 janvier 23:37

    @Vraidrapo
    *
    Ordo ab Chaos
    *
    Le règne de la division. Les petits peuples français sont, bon gré mal gré, actuellement trop occupés à s’écharper pour entrevoir la possibilité d’aller à la racine des choses.
    *
    La patience est mère de Vertu



  • 2 votes
    Gnomedia Gnomedia 14 janvier 21:44

    @Conférençovore
    *
    Pas faux sur le décompte. On pourrait objecter que ce qualificatif de "pire année de l’histoire de l’humanité" a été largement exagéré et que toute personne un tant soit peu rationnelle s’accorde à le dire. 2020 pourrait même nous paraître rétrospectivement avoir été une sinécure comparé à 2021, mais étant en janvier et n’ayant pas de Nostradamus sous la main, ce ne peut être que supputation subjective. Mes amis les gnomes ne veulent pas non plus en dire davantage.
    *
    Pour le complot sino-confucéen, cela semble tout de même peu probable. D’un point de vue historique déjà, l’empire chinois n’a jamais eu de visée de conquête mondiale autre que ses frontières "élargies". Se prenant pour le centre suprême de la civilisation mondiale, il a surtout misé sur sa capacité à irradier, par sa culture raffinée, sur les peuples barbares alentours. Cette vision a été néanmoins été fort mis à mal par les guerres de l’opium et il est vrai que de nos jours on peut se poser des questions. Le pays semble néanmoins surtout chercher à sécuriser ses approvisionnements pour nourrir et enrichir sa population. Il l’aurait fait pour atteindre la première marche du podium de l’économie, peut-être, mais avaient-ils vraiment besoin de cela pour franchir cette marche ? Rien n’est moins sûr, tout le monde savait que la Chine allait bientôt l’atteindre et ce, depuis des années.
    *
    Mais surtout, pourquoi balancer le virus sur leur propre territoire, sachant que niveau publicité pour le pays, ils auraient pu faire mieux... Le "virus chinois" est sur toutes les lèvres, pour dissimuler les coupables on aurait difficilement pu faire pire. Soit, admettons, mais à qui profite le crime ? Avaient-ils besoin de ce virus en sachant que leur population a accueilli le crédit social quasi les bras ouverts et qu’ils font tous dorénavant du travail d’intérêt général et nettoient eux-mêmes comme des grands leurs rues ? Comme disait David (non pas celui de la Bible), le frère de Nelson, ils montrent la Voie, ce sont des modèles à suivre. Ceux qui avaient besoin du virus, c’était nous pas eux.  



  • vote
    Gnomedia Gnomedia 14 janvier 09:11

    Toute cette affaire est résumée dans cette vidéo de LLP, qui a déjà lu le livre qui est sorti jeudi dernier :

    *

     https://www.youtube.com/watch?v=iaOXR5X_7Ww

    *

    Et pour répondre à certaines critiques, ce n’est pas de la "délectation dans le sordide", c’est de la sociologie des élites. Dieu seul sait que l’on en a besoin pour seulement imaginer la façon dont ils peuvent vivre, car leur expérience du quotidien diffère radicalement de celle du travailleur lambda. 



  • 6 votes
    Gnomedia Galahad 11 novembre 2020 20:37

    @medialter

    J’ai aussi visionné le documentaire. Entièrement d’accord avec tes propos.
    *
    À ceci près qu’il convient d’ajouter que si tout ces vocables de réinitialisation (Great Reset) et d’ingénierie sociale ne sont pas reliés aux problématiques de la baisse du taux de profit ainsi qu’à la crise de la marchandise, cela n’aboutit à rien. On est dans une histoire pour enfants où il y a des gens qui veulent dominer d’autres hommes comme l’a par exemple souligné Hijack bien qu’il ne soit pas vraiment certain qu’il l’entendait ainsi.
    *
    Il faut bien identifier que le mondialisme est lié à une idéologie, qui est le monothéisme de la marchandise totalitaire, elle même d’abord liée à une pratique qui est la valeur d’échange. Celle-ci a surgit au néolithique, elle n’a pas cessé de se répandre...
    *
    Or, et c’est la critique que l’on pourrait faire de ce film-documentaire, il n’en est question nulle part. Ce qui peut par ailleurs expliquer qu’il puisse exister médiatiquement car il n’est au final pas subversif, il laisse la porte ouverte au néo-prouddhonisme, c’est-à-dire à la reconstruction d’une économie et d’une politique nouvelle.
    *
    Après ce discours est inintelligible pour celui qui baigne dans la société de l’indistinction et du divertissement. Celui qui ne sait pas creuser ne peut que se contenter de percevoir la surface des choses.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité