• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

jean maiboroda

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 31 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    jean maiboroda 13 janvier 08:20

    @ L’AUTEUR

    Brillant, clair, lucide ...... et surtout sachant répondre de manière mesurée mais incisive aux chiens de garde médiatiques acharnés à diaboliser le mouvement des Gilets Jaunes.

    Tel me paraît être ce Gilet Jaune




  • 3 votes
    jean maiboroda 12 janvier 10:05

    Brillant, clair, lucide ...... et surtout sachant répondre de manière mesurée mais incisive aux chiens de garde médiatiques acharnés à diaboliser le mouvement des Gilets Jaunes.



  • 5 votes
    jean maiboroda 14 janvier 2017 09:21

    Sublime Fanny Ardant.

    Écrasés, éparpillés, pulvérisés, les journalistes laquais.


  • vote
    jean maiboroda 15 septembre 2016 10:10

    @maQiavel

    Je ne suis pas loin de partager votre point de vue.

    Qu’il s’agisse de religion ou de politique, l’histoire abonde en tragiques dérives doctrinales, car un tel processus guette toutes les idéologies qui s’organisent en groupements de pensée et d’action, surtout lorsqu’elles se donnent un chef suprême. Rappelons les dérives de l’inquisition, celles des restaurations réactionnaires, celles du fascisme, celles du bolchevisme, celles tragiquement actuelles de l’islamisme. 

    BLOG " U ZINU" - Rubrique IDEOLOGIES - article : "Pensées singulières".

    http://www.wmaker.net/u-zinu/



  • vote
    jean maiboroda 15 septembre 2016 10:01

    @pegase

    Tiré de " LES TROIS CARRIERES DE CHARLES ANDRE POZZO DI BORGO - JUIF ERRANT DE L’ANTI-BONAPARTISME ET FOSSOYEUR DE NAPOLEON

    Rubrique : Pozzo di Borgo . Le Corse du Tsar

    Site de l’Association CORSE RUSSIE

    http://www.kalinka-machja.com/

    Pour Napoléon, Il n’est pas inutile ou inopportun de le « revisiter » à la lumière des écrits qui le dépeignent de manière moins complaisante ou laudative que ne le font ceux qui chantent sa geste. En la matière, deux historiens iconoclastes ont fortement relativisé ses mérites et ses exploits.

    Je citerai en premier lieu Roger Caratini, (1924 - 2009), natif de Corse comme l’empereur. Roger Caratini, par ailleurs rédacteur des 23 volumes de l’encyclopédie Bordas, a consacré à Napoléon en 2002 un ouvrage incisif (et controversé), intitulé "Napoléon, une imposture" dans lequel il n’a pas hésité à le comparer à Hitler, ce qui a fait quelque bruit dans le landernau local et lui a valu l’indignation, voire une sorte d’excommunication de la part des historiens faisant autorité dans le docte cénacle de ses confrères « établis ».

    L’éditeur (Archipel – 2002) présente ainsi l’ouvrage incriminé :

    La première dictature militaire des temps modernes, la liberté bafouée par une police secrète d’État, la censure de la presse, le rétablissement de l’esclavage aux Antilles, les « décrets infâmes » contre les juifs, la mort de près de deux millions de soldats français, le mensonge du Code civil. [….] Roger Caratini démonte, pièce par pièce, la plus monumentale construction « mythologique » de l’Histoire de France".

    ______________

    En dehors de Caratini, un autre iconoclaste avait déjà « écorné » la légende de l’empereur. Il s’agit de l’historien Henri Guillemin, que vous citez opportunément.



Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès