• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Nigari

Nigari

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2009
  • Modérateur depuis le 08/06/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 421 916 8748
1 mois 3 4 90
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 140 76 64
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 5 votes
    Nigari Nigari 25 février 15:56

    @sls0
    De l’imposture de cette théorie fumeuse mise en avant par les lobbies pédos :
    http://mk-polis2.eklablog.com/syndrome-des-faux-souvenirs-p646525

    Ralph Underwager, ex directeur de l’Institute for Psychological Therapies du Minesota (USA), était régulièrement appelé à témoigner dans les tribunaux où il attaquait systématiquement la crédibilité des personnes faisant des accusations d’abus sexuels. En 1993, il est venu témoigner en France, à Aix en Provence, pour défendre les membres de la secte "La Famille" (ex Enfants de Dieu) mis en examen pour "proxénétisme aggravé, violence volontaire sur mineurs, séquestration et corruption de mineurs". Les 22 membres de la secte ont tous été acquittés en partie grâce à Underwager.

    C’est Ralph Underwager qui est le fondateur officiel de la False Memory Syndrome Fondation, la FMSF (fondation pour le syndrome des faux souvenirs). Cette fondation, qui n’a rien d’une organisation scientifique compétente en matière de psychiatrie, est régulièrement appelée à la rescousse dans les dossiers de pédocriminalité impliquant des mémoires traumatiques, notamment liées aux abus rituels sataniques. Lorsque Underwager et d’autres membres fondateurs de la FMSF ont été eux-mêmes mis sous le coup d’accusations de pédophilie, Underwager a rapidement été poussé à la démission pour être remplacé par Pamela Freyd, se disant elle-même victime des fausses accusations d’abus sexuels que sa fille, Jennifer J. Frey, porte contre elle et son mari. Sa fille, professeur de psychologie à l’Université d’Oregon a publiquement accusé ses parents lors d’une conférence intitulé "Controversies around Recovered Memories of Incest et Ritualistic Abuse" (controverse autour des mémoires retrouvées d’inceste et d’abus rituels). Une conférence donnée en août 1993 à Ann Arbor dans le Michigan (USA). La mère s’est alors tournée vers le psychiatre Harold Lief (membre du conseil d’administration de la FMSF) pour poser un diagnostic sur les "troubles" de sa fille : selon ce psychiatre, les couples hétérosexuels ne violent pas leurs enfants et les mémoires refoulées dans les cas d’abus sexuels n’existent pas, l’affaire est close...

    En 1995, lors d’une conférence de thérapeutes regroupés dans la "Society for the Investigation, Treatment and Prevention of Ritual and Cult Abuse" (société pour l’étude, le traitement et la prévention des abus rituels et sectaires), Walter Bowart (l’auteur du livre "Operation Mind Control") a déclaré que la FMSF, tous ces gens qui travaillent à faire passer les mémoires traumatiques, dissociatives, pour de "faux souvenirs", était une création de la CIA visant à discréditer et désinformer le milieu de la santé mentale, et qu’elle servait principalement à faire taire les victimes des expériences gouvernementales de contrôle mental.




  • 5 votes
    Nigari Nigari 25 février 10:21

    ☞ Rituel de la Golden Dawn impliquant du Pédo-Satanisme - Samir Aouchiche "L’Enfant sacrifié à Satan" : https://www.youtube.com/watch?v=zNXwH68IL6A

    ☞ Archive TV France2 : https://archive.org/details/AffaireKriptenArchiveTele



  • 5 votes
    Nigari Nigari 5 février 20:11

    @Tchakpoum

    Merci pour votre commentaire, vous avez visiblement bien cerné les choses.

    Concernant les rituels sataniques, il y a en effet parfois un côté mise en scène mais ne sous-estimez pas le côté surnaturel : certaines (hautes) loges pratiquent un occultisme où les rituels ont une fonction bien définie qui interagissent avec d’autres dimensions. Nous avons affaire à des sorciers ni plus ni moins...

    Les Trumpistes subissent effectivement une propagande médiatique relevant de l’inversion accusatoire : La "déprogrammation mentale" devrait s’appliquer, non pas aux gueux lucides, mais à tous les esclaves MK de cette industrie médiatique.

    L’image du Syndicat Maçonnique est bien vue, d’ailleurs les syndicats pour prolos sont pour la plupart noyautés et dirigés par la FM = canalisation des mécontents.



  • 13 votes
    Nigari Nigari 5 février 09:55

    Dans son œuvre de subversion, la Franc-Maçonnerie s’assigne trois tâches qui sont trois étapes progressives vers le but final :

    1 / Le travail à l’intérieur des loges :

    La Franc-Maçonnerie imprègne graduellement ses membres - qualifiés d’initiés - de principes et de conceptions maçonniques. C’est l’équivalent, en plus subtil, du lavage de cerveau tel qu’il se pratique chez les communistes. Les Frères ainsi formés constitueront les cadres de l’action au-dehors des loges.

    2 / Le travail de propagande extérieure dans le monde profane :

    La Franc-Maçonnerie a mis au point une technique très efficace de propagande occulte dans le monde extérieur. Il s’agit de répandre et d’imposer au-dehors les idées et conceptions maçonniques sans dévoiler la source secrète d’où proviennent ces courants d’idées. « On doit sentir la Maçonnerie partout, on ne doit la découvrir nulle part. », disait l’un des rapporteurs au Convent du Grand Orient de 1922. Il s’agit de faire croire à une évolution naturelle et inévitable, qualifiée de marche irréversible vers le progrès humain.

    3 / L’action politique :

    Ce travail de propagande idéologique s’accompagne d’un travail de conspiration politique en vue de s’emparer du pouvoir et de mettre aux leviers de commande des Frères dont on ignorera autant que possible la qualité de maçons.

    Toute cette vaste activité est protégée par un double secret :

    Un secret ésotérique à l’intérieur des Loges Maçonniques.
    Un secret d’action politique à l’extérieur des Loges.

    Première étape : on attire les membres dans la Franc-Maçonnerie par des professions de foi humanitaires, séduisantes et généreuses - accessoirement par des promesses de pouvoir et d’aide occulte.

    On choisit soigneusement les candidats et on les étudie longuement avant de les contacter. A leur réception en loge, on leur fait prêter un serment secret, serment qui sera renouvelé à chaque élévation en grade.

    Deuxième étape : Le candidat une fois reçu franc-maçon, avec le grade d’apprenti, le travail de formation doctrinale, autrement dit le lavage de cerveau, commence et s’exercera sans arrêt.

    Les déclarations de principes sont rédigées très habilement en termes humanitaires vagues et généreux qu’on peut interpréter de façon fort différentes. Prudemment et progressivement, on révèle aux néophytes que ces formules ont un sens caché, un sens supérieur qui demande pour être compris une initiation préalable. Il y a aussi une succession progressive de sens cachés qu’on présente comme une montée vers la Lumière et dont le Frère s’imprègne graduellement ; c’est à cela que sert la succession de grades ; si le maçon est réceptif, il avance dans la hiérarchie maçonnique, hiérarchie assez secrète, de sorte que le Frère ne sait jamais exactement où il en est ni quels supérieurs dirigent l’organisation.

    La Franc-Maçonnerie est donc en quelque sorte une superposition de sociétés secrètes selon un mécanisme qui a été lentement découvert, au moins dans ses grandes lignes, par une succession de chercheurs tenaces mais qui reste inconnu du grand public et, somme toute, très efficace.

    - Léon de Poncins sur le secret maçonnique -



  • 12 votes
    Nigari Nigari 18 janvier 15:23

    @sls0
    En quoi cet article vient défendre Qanon ? Cette vidéo mets simplement en évidence l’hypocrisie crasse des institutions se disant lutter contre les sectes.... tout en laissant les pires réseaux vaquer à leurs horreurs dans la plus stricte impunité. Cela fait plus de 20 ans que des gens, en France, travaillent à exposer cette occulte facette de notre société, avec des sources autrement plus sérieuses que l’enfumage numérique Qanon.... instrumentalisé par la sphère politico-merdiatique qui amalgame aujourd’hui dénonciation de la pédocriminalité de réseau (élitiste) et délire sectaire provenant des USA... #NousNeSommesPasQanon !

    Vous ne relevez pas les graves déclarations du Dr Michaela Huber (à 3:20) ? Cette psychotraumatologue allemande est pourtant bien loin de la mouvance Qanon, elle peut difficilement être qualifiée de "complotiste", "ultra-catho" ou "nazie" par les commissaires politiques de seconde zone... pourtant elle dénonce bien des groupes sectaires de type pédo-satanique pratiquant sévices rituels et contrôle mental basé sur les traumatismes.... Voilà le genre de témoignage qui ne franchie généralement pas les frontières françaises (pourtant si perméables), et qui reste étouffé sous l’édredon ! Et pour cause !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité