• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

paulau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 157 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires






  • 6 votes
    paulau 3 février 12:58

    La PMA pour toutes ne doit pas être vu que du point de vue de l ’enfant mais prendre en compte l ’ ensemble de la vie de celui que l ’on veut mettre au monde. En effet être enfant est un moment de la vie, l ’enfant va devenir adulte, on n’est pas enfant pour toujours. Le jouet reste jouet toute sa vie, la peluche reste peluche, l’enfant, lui, porte un avenir autre que celui de sa condition d’enfant. Il va devenir un adulte.
    Dans ces conditions les notions de "désir d’enfant", de "droit à l’enfant", ne valent rien face à cela. L ’ adulte, ancien enfant né de PMA, vivra soixante-dix années, quatre vingt ans ou plus. Nous serons alors loin, très loin, dans le temps du "besoin d’amour parental d ’un enfant, amplement satisfait par les soins aimants d’un couple de lesbienne comblé par sa venue", pour plagier les partisans de la PMA pour toutes. Cet enfant devenu adulte vivra loin de la "joie d’avoir été désiré" que mettent en avant les pro PMA . Dénué de filiation sûre, cet adulte vivra dans le doute de risquer de coucher ou d’avoir couché avec sa sœur ou son frère, et toute relation qu’il entamera sera chargée de ce point d’interrogation. Il ne pourra jamais dire : " papa".
    Cet adulte vivra face au mur de l’opacité de son origine.
    Ses parents "créateurs" disparus, il n’aura, pour remonter en amont de sa "création" que la béance et le néant à scruter. Il aura été un produit conçu par caprice, par le seul caprice aveugle d’une femme ou d ’un couple de femmes, entichés de leur propre bonheur d ’avoir un enfant , sans songer à l ’adolescent puis à l ’adulte qu ’il va devenir et qui va vivre un drame : il ne peut connaître son origine.



    Malheureusement, si la PMA est votée, le problème de la GPA sera posé. C ’est ainsi qu ’ ont progressé les revendications des lobbies pro-homosexuels : d ’abord le PACS durant la discussion duquel on affirme qu ’il est dédié à ceux qui " ne peuvent ni ne veulent se marier " , qu ’il n’ annonce donc en aucune manière le mariage pour les homosexuels. Puis le mariage homosexuel, camouflé sous l ’appellation " mariage pour tous" , arrive . Au cours des débats on nous précise bien qu ’il n’est pas question de permettre la PMA pour les couples de lesbiennes. Aujourd’hui la PMA pour les lesbiennes et les femmes seules arrive. On peut donc être sur que la GPA sera demandée.

    Cette GPA consiste à convier les femmes pauvres à louer leur utérus afin que les couples d ’hommes des pays riches puissent avoir un enfant. Enfants qui seront orphelins de mère, qui ne pourront jamais dire "maman". Toute leur vie ils seront confrontés à cette béance.

    Les lobbies homosexuels, et ceux qui les écoutent , nous préparent une drôle de société : des enfants sans père ou mère, des femmes qui louent leur corps, auxquelles on arrache " le fruit de leurs entrailles" . Vraiment une drôle de société.

     



  • 1 vote
    paulau 18 janvier 10:23

    @Djam
    J ’ai posté sur les 3 forums que je suis



  • 1 vote
    paulau 15 janvier 15:41

    Voilà une Hollandaise qui en 5 minutes offense les féministes, qui le méritent bien :

    http://img.xooimage.com/files114/b/9/9/16195962_99843468...80258517-56c1c73.jpg



  • 12 votes
    paulau 6 janvier 17:39

    La liberté de migration ne signifie pas qu’un étranger a le droit d’aller là où il veut, mais qu’il peut aller librement là où on veut bien le recevoir

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès