• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

pierre247

pierre247

Citoyen excédé par le discours économique ambiant. Des lois économiques fausses ou désuettes relayées par des soit disant "experts" médiatisés qui concourent au modèle de pensée unique et nous envoient droit dans le mur.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/11/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 16 66
1 mois 1 16 66
5 jours 1 16 66


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • vote
    pierre247 pierre247 16 novembre 09:06

    @pegase
    Vous ne pouvez pas nier le lien entre les 2. Regardez le parcours des directeurs dans banques françaises. Ce sont tous des anciens fonctionnaires de Bercy. Comme une bonne partie des membres des cabinets ministériels d’ailleurs.

    Bref, imaginez qu’après l’ENA vous embrassez une carrière d’inspecteur des finances. Vous remarquez très vite que, vos prédécesseurs, ont fini à la tête des grandes banques pour des salaires complètement délirants... Quel impact cela va avoir sur votre comportement ? Peut-être que votre intégrité est telle que cela ne changera rien à votre détermination. Mais sur la masse des inspecteurs des finances ? Vous ne pensez pas que certains sont là pour se faire un réseau solide et se préparer une place au soleil ? Ne soyons pas naïf. L’intégrité n’est pas universelle. Je ne m’aventurerai pas à dire qu’il s’agit de 100% du corps qui est corrompu... Mais je pense que la traque de l’évasion fiscale des grandes banques, tenue par des anciens collègues, est assez faiblarde...



  • vote
    pierre247 pierre247 14 novembre 20:55

    @alchimie
    Pour investir. Certains de ces investissements sont probablement fantoches. Il peut aussi y avoir des levées de fonds exceptionnels en cas de catastrophe par exemple. En fin d’exercice si le budget finalement ne tient pas. Par exemple parce qu’on a eu moins de TVA que prévue parce que les échanges ont baissé ou parce que certain contribuables ou entreprises ont planqué du pognon ailleurs.

    Il est interdit de voter un budget en déséquilibre en début d’exercice excepté pour les investissements.



  • vote
    pierre247 pierre247 14 novembre 13:36

    @pegase
    En effet l’argent est détruit lors des remboursements quel que soit l’emprunt. État ou particulier c’est pareil.

    Vous admettez donc que la masse en circulation augmente au moment de l’emprunt. Continuons le raisonnement. Il y a en permanence des emprunts privés de particuliers et d’entreprises. Donc en permanence des emprunts (crédits pour utiliser le bon terme) augmentent la masse monétaire.

    Si la masse monétaire de crédits accordés ne fait qu’augmenter (les nouveaux emprunts sont plus nombreux que les remboursements) alors la masse monétaire augmente bien sans arrêt sous l’impulsion de citoyens et d’entreprises.

    Pour aller un peu plus loin dans les concepts c’est même ce qui fait qu’on peut constater de la croissance (une augmentation de la valeur ajoutée vendue sur une année)



  • vote
    pierre247 pierre247 14 novembre 13:29

    @pegase
    En effet je ne parle pas de l’article 123. C’est la continuité de la loi de 1973 et de l’article 104 du traité de Maastricht. Je parle un peu de ce dernier car c’est là qu’on été fixées les règles du 3% et 60% du PIB (sous conseil de la France).

    Je ne voulais pas faire toute l’histoire (j’ai divisé par deux environ mon écrit original pour aboutir à cette version) juste essayer d’avoir une explication qui tienne la route pour comprendre la situation actuelle.

    Certains commentaires amènent des arguments et des compléments très intéressants, je ne regrette pas de l’avoir partagé.



  • vote
    pierre247 pierre247 14 novembre 12:23

    @ged252
    Vous avez raison sur la dévaluation. On peut par contre débattre sur les bienfaits et méfaits de la dévaluation.

    Si vous êtes libéral, considérant que la monnaie est neutre, peut vous importe que le cours de la monnaie soit à un certain niveau ou à un autre puisque les prix s’adaptent automatiquement à la quantité de monnaie.

    Si vous êtes capitaliste c’est une autre histoire... Les seuls vrais défavorisés de l’inflation (pas de l’hyper inflation c’est autre chose) sont les gros détenteurs de capitaux qui voient fondre leur capital par rapport au prix des biens.

    Bref, la seule question à se poser est : le capital monétaire correspond-il à un réel "mérite" ou une "chance" pour la société qu’il faudrait préserver ?

    Les technocrates bruxellois et de la BCE répondent "OUI (puisque c’est nous et nos copains)" en réussissant le tour de force de faire tourner la planche à billets sans faire d’inflation ! (En arrosant les plus riches qui conservent cette monnaie sur les marchés sans la faire circuler)

    À nous citoyens de mendier suffisamment pour que ces gentils mécène deviennent un jour propriétaire de ce que nous avons et le partage avec nous...

Ses favoris


Les thèmes de l'auteur

Arnaque ? Banques Dette Monnaie



Articles les plus lus de cet auteur

  1. L’arnaque de la dette



Palmarès