• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

ricquet

ricquet

2 citations et une anecdote pour me présenter : 
"Ce qu’il y a d’emmerdant dans la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres.
Le contingentement est un signe des temps.
Ceux qui pensent en rond ont les idées courbes."

Cette jolie phrase est celle du Mozart de la formule littéraire.
Il m’a beaucoup inspiré et je l’ai beaucoup écouté et aussi lu : Léo Ferré. 
 
Proverbe : "Qui ne dit mot consent." Donc, je participerai à des sujets qui me tiennent à coeur dés lors que mes convictions sont affirmées et étayées, à l’image de ce petit colibri dont voici l’histoire / Légende amérindienne : 
 
Un jour, un grand incendie se déclare dans la forêt… 
Tous les animaux, terrifiés, observaient impuissants ce désastre. 
Seul le petit colibri, aussi frêle que déterminé, s’active en allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec, qu’il jette sur le feu, recommençant son manège sans relâche. 
Au bout d’un moment, le tatou agacé par cette activité à ses yeux inutile, lui dit : 
- « Colibri ! Tu n’es pas un peu fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » 
- « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part. »

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 26 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    ricquet ricquet 17 mai 2017 10:44

    En complément à l’analyse, il manque une notion de destinée que je développe ici

    Belle prestation en effet de Michel Onfray !


  • vote
    ricquet ricquet 19 juin 2016 18:16

    Merci pour cet exposé brillant mais qui tombe à plat.

    Supposons que je sois dans un train en partance de je ne sais où pour aller vers une destination inconnue. Que fais-je dans ce train ? Je ne sais plus. Suis-je amnésique ? Je demande aux autres passagers du train : Où allons-nous et ou étions nous...

    Personne ne sait ! Nous sommes dans le même train, le même paquebot, la même planète et personne ne sait rien sur nos origines, celle du train et sa destination !

    Que faire alors ? 

    1. Regarder par la fenêtre du train les paysages bétonnés, sans se prendre la tête. Bref, On s’en fout : "Après moi le déluge" en quelques sortes, alors on prend ce qui est bon : le consumérisme, l’hédonisme...
    2. Faire des plans sur la comète avec la raison, comme Etienne Klein en additionnant les théorèmes et tergiversations qui remplissent toutes les étagères de la raison bien comprise et sa déraison associée ? Et conclure à l’impasse qui progresse avec la science et des théories toujours plus fumeuses qui confirment que plus on avance et moins on sait que l’on sait ().
    3. Chercher avec les écritures : Regarder les vestiges des temps anciens laissés par des civilisations antérieures (ex : le livre d’Enoch, les anunnaki... La Genèse, le prologue de St Jean... confirmant que le monde appartient au mensonge et à l’occultisme. De fait la science (ex  : L’archéologie) ne peut avancer favorablement que dans des clous stéréotypés et dirigés vers l’impasse...) Les géants du livre d’Enoch ont-ils laissés des vestiges... Oui : innombrables.
    4.  S’intéresser davantage à l’archéologie libre et regarder les vestiges des civilisations antérieures en dehors des sentiers battus : Comprendre le rôle des pierres de Stonehenge autrement, les géants de Memnon (1500 tonnes posés dans le désert), La chambre du roi à Khéops avec ses prouesses mathématiques aussi, le déplacement des pierres du temple d’Héliopolis, La pierre de la femme enceinte au Liban et d’autres qui font dans la démesure (Lien) (Les plus gros camion grues soulèvent 200 tonnes maxi.)


    Bref : Qui accorde les crédits de recherche et pourquoi faire... (Se résume-t-il à chercher dans les clous des sentiers officiels...)

    Voilà un beau sujet de réflexion pour chercheurs en herbe en mal de découverte :Lien sur les raisons de croire. l’origine de l’univers n’est-elle pas beaucoup plus simple ainsi ?

    Etienne Klein : Merci pour votre pédagogie qui mène au néant. 

    Je vous invite à découvrir si la pensée etait une onde, (telle que la prière qui se transmettrait dans des univers parallèles) et créant notre avenir... (JP Garnier Mallet développe cette notion.). (Après tout, Hawking aussi développe la thèse que la matière des trous noirs s’évacue dans des univers autres...)

    L’idée philosophique de Garnier Mallet est assez séduisante : Elle oppose le temps Chronos au temps Kairos en quelque sorte... (le temps prophétique)

    Eric



  • vote
    ricquet ricquet 3 octobre 2014 10:26

    à la lecture du livre de Monseigneur Gaume : "Le traité du Saint Esprit", Je pense à une chose incroyable : Cette volonté d’aller dans le mur, de détruire, est une oeuvre satanique, à laquelle est associée le et les pouvoirs corrompus de ce monde.

    Lisez des pions sur l’échiquier de W G Carr et vous comprendrez !


  • vote
    ricquet ricquet 3 octobre 2014 10:20

    Merci pour cette vulgarisation.

    Tu termines en disant :
    "Nous pouvons encore agir : Toutes et tous, empêchons le tafta"

    Là, je suis en désaccord avec toi :
    Tous ceux qui sont impliqués dans ces négociations sont évidemment cooptés. 
    La force et la loi (transgressée et inique) est avec eux.
    Tout sera ficelé...
    Transgressée, car chacun sait que la démocratie n’est plus qu’un vil mot et que notre constitution est bafouée par ceux même qui doivent la protéger.
    (Exemple sarko qui pour déjouer le référendum du "Non" à Maastricht le fait revoter par l’assemblée des législateurs cooptés. C’est une félonie !)
    ...
    Quelle la réponse alors ?
    La foi ou le chaos par petites touches successives.
    Question :
    Pourquoi l’exploitation pétrolière... est-elle interdite en Antarctique ?
    Réponse : Parce que l’exploration est interdite en vertu d’un traité international.

    Que se passe t-il en France en ce moment avec le gaz de schiste ?
    Après sarko, Ségolène confirme ici : 


  • 5 votes
    ricquet ricquet 25 août 2014 17:39

    Je regarde pas, j’écoute plus les langues de pus...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès