• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Sandeman

Sandeman

Etudiant en droit

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 76 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Sandeman Sandeman 29 janvier 2012 17:38

    EDOUARD
    Je vous propose de regarder ce film qui vous démontrera pourquoi votre idée d’éliminer le smic est une tartuferie et que vous allez droit dans le mur. Les faits relatés dans ce documentaire ne sont pas une fiction. Cette matière n’est pas enseignée dans vos universités. Le film est en anglais mais l’option CC vous affichera des sous-titres en français acceptables.
    Bon visionnage

    http://youtu.be/3X4hwQzTTL4



  • vote
    Sandeman Sandeman 26 janvier 2012 12:49

    Tiens, superfayot : voilà de quoi te faire ravaler ta bave. http://www.slateafrique.com/2787/top-5-mensonges-afrique



  • vote
    Sandeman Sandeman 25 janvier 2012 00:26

    @Morice

    Merci.



  • 1 vote
    Sandeman Sandeman 24 janvier 2012 23:44

    Le statut juridique d’une fondation relève, par ordre d’importance, de la nature de son projet, de la volonté des fondateurs et des enjeux mis en œuvre. Elle se crée à partir d’une dotation, d’un legs. Elle a effectivement un ouvrant droit à réduction fiscale mais reste néanmoins encadrée par le Code Général des impôts (CGI). Elle permet également de protéger les grandes fortunes - lors d’une transmission de patrimoine - des caprices familiaux. Si par exemple tu héritais la somme d’un milliard d’euros via une fondation, cette dernière t’empêcherait d’acheter 4 porsches pour tes maitresses, 7 villas à Genève ou un collier Mauboussin à 400 000 euros pour ton chihuahua. Athina Onassis, la fille de... doit par exemple justifier chacune de ses dépenses qui sera soumise à l’approbation des membres gérants de la fondation si toutefois ces dépenses venaient à dépasser son budget initial prévu dans les dividendes qui lui sont mensuellement versés. Tout comme d’ailleurs - tu le dis bien - les familles royales soumises à peu près au même régime. J’ajouterais que pour bénéficier de la réduction de régime fiscale, ladite fondation doit entrer dans des catégories bien distinctes d’activités que je ne détaillerai pas ici.
    -------------------
    Par contre, quand j’entends que la fondation est un "truc" pour payer moins d’impôts, cela me fait sourire : il existe des tas d’astuces et de montages fiscaux plus géniaux les uns que les autres - autres que la fondation - pour contourner l’impôt. Les gens qui œuvrent pour le bien de l’humanité existent réellement et la fondation Bill Gates en est une. J’en veux pour ça à ce triste journaliste, petit fouille-merde, renifleur de truffes et défonceur de porte ouverte qui tente de se faire passer pour un Torquemada de l’info, alors que tout est clair et transparent. Ce petit Ravachol du dimanche, donneur de leçon socialiste, est le genre à fouiller tes poubelles pour choper le ticket de caisse du sextoy que t’as offert à ta maitresse. On est la dans le journalisme de caniveau dont raffole le petit peuple. Ouais, chouette ! on s’est fait un riche...comme l’autre punaise de tabernacle qui compare ici Gates à Dutroux.
    ------------------
    Quant à son malthus machin, chacun son truc. Et baisser la population mondiale quand on sait qu’au Nigéria ils font plus d’enfants en un an que dans tous les pays d’Europe réunis sur la même période, je signe tout de suite.



  • 2 votes
    Sandeman Sandeman 24 janvier 2012 21:09

    Vous associez des faits juridiquement qualifiés de criminels à des personnes qui n’ont commis ni crime, ni délit, en utilisant à dessein une thèse mensongère et fallacieuse que vous alimentez par un raccourci intellectuel nauséabond et manipulateur mêlant la pédophilie et le viol  : argument populo-crasseux que l’on retrouve fréquemment dans les conversations de bistro. Et qui vous dessert plus qu’elle ne vous éclaire. Ayez le courage de combattre avec des preuves et pas des insinuations qui, je vous le rappelle, tombent ici sous le coup de la loi sur la diffamation. (article 29 de la loi du 29 juillet 1881). En attendant, je vous laisse sécréter votre bave.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès