• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

therasse

Quelques années de fac de droit. Stop aux études en troisième année, et "real orientation" de ma carrière professionnelle vers la banque et les assurances où j’ai dirigé une petite succursale pendant 13 ans. Fin de carrière dans un service crédit. Actuellement pré-retraité. 
"Hobbies passions" : le tennis, lire, écrire.
Activités actuelles :
-problèmes de hanche : le tennis, c’est quasi-définitivement compromis
- restent la lecture et l’écriture, exclusivement sur le net.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 505 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    therasse 28 août 2020 13:29

    Le masque va dissuader de se promener et va rabattre les gens chez eux où ils se re-confineront pour pouvoir enfin rerespirer ; ils se re- confineront dans ces lieux clos qui ont déjà tant tué durant des mois et permis à nos pays de l’Europe de l’Ouest de battre des records de mortalité.
    Pourtant on sait aujourd’hui que les lieux clos sont un lieu de fermentation des épidémies, que si un seul individu y ramène un virus il sera partagé avec les autres.
    Voyez donc le tableau actualisé à la date actuelle ; constatez que les 5 premiers au classement par millions d’habitants étaient des confineurs. Que la Suède, les Pays Bas, la Suisse n’avaient pas confiné ; que Pays Bas et Suisse s’étaient contentés de fermer les lieux publics.
    Que Grèce (16 décès par million après la 1ère vague) et Bulgarie (34 décès par M) avaient utilisé l’hydroxychloroquine. Hé oui, j’ai vérifié en tapant chacun de ces deux pays dans Google associé à hydroxychloroquine.
    Par contre le Pérou super confineur doublé de couvre feu, touché par le virus après le Brésil a doublé ce dernier en trombe et l’a laissé loin derrière 300 morts par million d’habitants plus loin ; il est aujourd’hui passé en tête de la mortalité relative.
    https://mail.google.com/mail/u/0?ui=2&ik=3d46f1968b&view=lg&permmsgid=msg-a%3Ar4536094793090322180&ser=1&fbclid=IwAR1WiAcAw7YNjNPV-NHynKWT7Ag4jVat4b30zn-mpI-SAZ5yQ8qcSyk8QkQ



  • vote
    therasse 18 septembre 2018 11:27

    La science n’est aucunement "fille" de la religion.
    On peut la faire débuter à différentes dates : 1/philosophes ioniens puis matérialistes gréco-latins 2/ avec le cartésianisme et le doute méthodique 3/ avec le positivisme de Comte qui généra la méthode scientifiqhe

    J’aurais personnellement tendance à considérer la religion comme l’étouffoir, le frein qui empêcha la science d’aboutir plus tôt à grands coups d’Inquisition sur la tronche.. 



  • vote
    therasse 28 mai 2017 21:23

    En Belgique, probablement en France également, de la seconde guerre mondiale à 1968, les programmes scolaires étaient imprégnés d’humanisme, de culture générale et la méthodologie avait pour objectif la formation des esprits de synthèse et critique, le but étant de fabriquer des personnalités dotées d’une personnalité capables de résister aux endoctrinements divers.
    Mais ceci ayant conduit aux révoltes que l’on sait, il fallait s’attendre à ce que les choses soient reprises en main et que les différentes formations se recentrent sur des objectifs plus pragmatiques, ce qui fut fait.
    Résultat des courses : à la moindre question mettant en cause les infos de la grande messe du 20h de TF1, on se trouve étiquetés conspi.
    Autrefois l’esprit critique était une valeur en soi, un gage de personnalité, de capacité à faire évoluer les choses dans une entreprise ; aujourd’hui, la valeur première, c’est la soumission aveugle à la hiérarchie dans l’entreprise et la croyance à tout ce que racontent les médias de masse, propriétés descomplexes militaro-industriels.



  • vote
    therasse 28 mai 2017 11:27

    @Sylvain : applicable à .... tous les autres, à l’exception de ceux qui ne sont pas autorisés, invités, à apparaître médiatiquement. En fait, ce sont les Ruquier, Drucker, Ardisson, Elkabach et autres Hanouna qui décident. Ce sont ces maîtres de cérémonie de cette "société du spectacle".
    A condition qu’ils y soient autorisés par leurs patrons, eux-mêmes contrôlés par les propriétaires des lieux, les grands patrons des complexes militaro-industriels.
    Et derrière eux, en coulisses, qui y a-t’il ? Les politiciens affiliés au Bilderberg évidemment.



  • 1 vote
    therasse 24 mai 2016 09:41

    @DJL 93VIDEO : Précision liminaire : je suis athée comme plus de 60% des belges et des français. Inutile donc de me renvoyer à Jésus.
    Cependant Jésus n’a jamais recommandé de lapider, amputer, décapiter les adeptes des autres religions, ...
    Le """véritable""" islam le fait, comme le prophète (voir les hadiths).

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité