• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Norman Bates

sur Christian Perronne au Défi de la vérité, le retour


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Norman Bates Norman Bates 16 janvier 22:15

Le problème avec Louis la brocante, l’obsédé du "factuel", c’est qu’il y a le "factuel" qui lui convient et celui qu’il abhorre...
Par exemple ici :
https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/vers-un-conseil-scientifique-88261#forum13312435
J’ai le malheur de lui opposer du "factuel" difficile à contester, et le voilà qu’il s’éclipse séance tenante avec les jambes au cou et la queue entre les mêmes jambes (oui, il faudrait en faire une discipline olympique) sous prétexte d’avoir "autre chose" à faire...
"Autre chose" c’est par exemple pointer de son doigt fripé les "complotistes" qu’il range dans la case "extrême-droite" puis inévitablement au rayon "fachos"...
Disqualifier les contradicteurs avec ces artifices c’est le "propre" de la pensée unique pur jus, c’est du Cohen, du Barbier, du Apolline de Malherbe...Louis n’est que la voiture-balai de la pensée unique, sa mission consiste à ramener dans le droit chemin de la pensée unique les brebis égarées qui osent se poser des questions dérangeantes, des moutons rebelles quelque peu excédés par le régime de la tonte quotidienne pour tous...
Louis ne tolère pas ces têtes qui dépassent et qui ont le toupet de penser, au minimum de s’interroger...l’expatrié tropical n’obéit qu’à sa loi, celle du "factuel" validé par les puissances dominantes...la remise en question, chez lui c’est souligner une profonde infirmité qu’il cherche à imposer à autrui comme on disperse un virus...il a raison avec ses "sources officielles", les autres ce sont des "fachos"...
Quand il ne prend pas la poudre d’escampette avec sa poudre de perlimpinpin il s’obstine à étouffer la révolte croissante avec ses moyens aussi rudimentaires que connus, se croyant héros solitaire face à une horde de barbares, zeste de barrière de protection pour son "factuel" à lui alors que ce n’est qu’une bouse malodorante écrasée par une légion de semelles, une ligne Maginot "intellectuelle" encore moins efficace que celle de 40...
Ce bon Louis, certes buté comme un âne bâté, gagnerait à être un contradicteur honnête, loyal, capable d’admettre ses erreurs, mais non, c’est un individu omniscient par auto-suggestion qui transfère aux autres ses propres vilenies et qui en dernier recours détale comme un lapin quand il est coincé et disparaît par un trou de souris après avoir déposé sa crotte...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès