• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bruno Gollnisch dénonce une "dynamique de groupe luciférienne" au Parlement (...)

Bruno Gollnisch dénonce une "dynamique de groupe luciférienne" au Parlement Européen

Lorsque Bruno Gollnish se lâche en plein parlement européen : 

Tags : Nouvel Ordre Mondial Franc-maçonnerie




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • 7 votes
    Pyrathome Pyrathome 24 avril 12:58

    "dynamique de groupe luciférienne"

    Les "porteurs de lumière" sont les maçons pas francs du tout du collier.....

    Allez poser cette question au sieur Jean Culmeschansons ( entre autres...), grand "bâtisseur" de ruine et grand porteur de lumière blafarde..... !


    • 6 votes
      medialter medialter 24 avril 13:43

      Pour avoir discuté longuement avec Gollnisch il y a une vingtaine d’années, je constate ici que, bien qu’étant un des très rares personnages politiques que je respecte, cet homme pourvu d’une immense érudition n’a pourtant pas été au fond du processus conspirationnisme mondial, s’y est arrêté à mi-chemin, et découvre tardivement la puissante ramification du NWO au sein de l’Europe

      *

      Toutefois je ne partage pas l’instrumentalisation théologique qu’en fait Nigari. Le qualificatif "Luciférien" est employé ici dans le sens de "diabolique", "pervers", "dégénéré", "mauvais", sans la moindre connotation biblique. C’est simplement un effet de langage. Il parle aussi bien de "dynamique prométhéenne", qu’il emploie dans le même sens que diabolique, alors que tout érudit mystique sait parfaitement que Prométhée (qui est une figure grecque sans la moindre fonction satanique, bien au contraire) est porteur d’une fonction ésotérique très favorable dans certaines voies initiatiques.

      *

      Petit fil très parlant sur les déviances cathos qui tentent de faire dire à des personnalités ce qu’elles ne disent pas, pour leurs petits choux gras smiley


      • 5 votes
        ezechiel ezechiel 24 avril 23:21

        @medialter "Le qualificatif "Luciférien" est employé ici dans le sens de "diabolique", "pervers", "dégénéré", "mauvais", sans la moindre connotation biblique. C’est simplement un effet de langage. Il parle aussi bien de "dynamique prométhéenne", qu’il emploie dans le même sens que diabolique, alors que tout érudit mystique sait parfaitement que Prométhée (qui est une figure grecque sans la moindre fonction satanique, bien au contraire) est porteur d’une fonction ésotérique très favorable dans certaines voies initiatiques."

        Bruno Gollnisch fait ici référence aux "Fils de la Veuve", dont Lucifer (Esaïe 14:5-20) et Prométhée, (il aurait pu ajouter Mithra entre autres) représentent les principaux mythes fondateurs des cultes des loges maçonniques.
        Lucifer, Prométhée, désobéissent à Dieu et le défient pour apporter le fruit de la connaissance à l’homme afin de le rendre supérieur à Dieu, devenant ainsi seul tout puissant, n’ayant plus aucune entrave, aucune limite, ce qui donnera les dérives de notre temps : capitalisme et mondialisme avec exploitation des ressources naturelles sans limites, destruction de la famille, de l’héritage, de l’identité, de la culture, du patrimoine, de l’Histoire et de la mémoire des anciens, de l’ordre et du bien commun établi depuis des siècles par la civilisation chrétienne.
        Seul le citoyen individualiste face à la république doit subsister, devenant ainsi complètement manipulable, au gré des expérimentations d’une poignée élitiste (mariage gay, GPA, marchandisation du corps humain, nomadisme, travail à la chaîne, déplacement de population en masse,...).
        La franc-maçonnerie est une oeuvre satanique, puisqu’elle s’oppose directement à l’Église catholique par ses héros destructeurs de l’ordre divin.


      • 4 votes
        medialter medialter 25 avril 01:40

        @ezechiel
        "Lucifer, Prométhée, désobéissent à Dieu et le défient pour apporter le fruit de la connaissance à l’homme afin de le rendre supérieur à Dieu, devenant ainsi seul tout puissant, n’ayant plus aucune entrave, aucune limite, ce qui donnera les dérives de notre temps : capitalisme et mondialisme"
        *
        Ca c’est l’interprétation des modernes. La Connaissance dont il est question n’a rien à voir avec un quelconque système politique, financier ou technocratique. Il faut être légèrement demeuré pour avoir cette interprétation là, personne ne peut s’élever avec de pareilles valeurs
        *
        "Seul le citoyen individualiste face à la république doit subsister, devenant ainsi complètement manipulable"
        *
        Au contraire, l’individualisme parvenu à son terme produit des oeuvres humaines sur lesquelles la république n’a plus aucune prise, des êtres au-delà des cultures et des modalités d’époque
        *
        "La franc-maçonnerie est une oeuvre satanique, puisqu’elle s’oppose directement à l’Église catholique par ses héros destructeurs de l’ordre divin"
        *
        La FM est effectivement une immense dégénérescence, non parce qu’elle s’oppose à l’Eglise qui est aussi dégénérée qu’elle, mais par sa nature politique


      • 2 votes
        ezechiel ezechiel 25 avril 08:06

        @medialter "Ca c’est l’interprétation des modernes. La Connaissance dont il est question n’a rien à voir avec un quelconque système politique, financier ou technocratique"

        C’est l’interprétation telle qu’elle enseignée dans le culte maçonnique depuis trois siècles.

        -----------------------------------
        "Au contraire, l’individualisme parvenu à son terme produit des oeuvres humaines sur lesquelles la république n’a plus aucune prise, des êtres au-delà des cultures et des modalités d’époque"

        La république est basée sur "les droits de l’homme et du citoyen" et de ses libertés individuelles.
        Elle nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités, leurs cultures et le bien commun.

        Résultat, la république au nom des droits de l’homme, du multiculturalisme, du vivre-ensemble, de l’islamisation, de l’immigration de masse et du métissage peut venir à bout, en moins de 30 ans de la France en tant que nation.
        Tout ce que les guerres n’ont pas réussi à faire, la république maçonnique va le réaliser en quelques décennies !


      • vote
        Gollum Gollum 25 avril 12:31

        @ezechiel

        dont Lucifer (Esaïe 14:5-20)

        Il n’y a pas de Lucifer dans la Bible. Votre citation d’Isaie concerne le roi de Babel et sa tyrannie exercée. Il suffit de lire le texte en profondeur pour voir qu’il s’agit bel et bien d’un mortel. Et pas du tout d’un ange déchu.


      • vote
        medialter medialter 25 avril 17:27

        @ezechiel
        "C’est l’interprétation telle qu’elle enseignée dans le culte maçonnique depuis trois siècles"
        *
        Je suis parfaitement au fait de l’imposture FM depuis 3 siècles, à commencer par sa prétendue relation avec l’Egypte ancienne. Ceci étant, en regard des 2 millénaires d’imposture de l’Eglise catholique qui a plongé l’humanité dans un obscurantisme dont on sort à peine, la FM n’est encore que Mickey Mouse par rapport au Vatican. Ne soyez pas trop sévère avec la FM, et regardez plutôt la merde et le sang que vous avez sur vos saintes bottes de prédicateur, personne n’a de leçon à recevoir d’un des pires Leviathan de l’histoire
        *
        "Résultat, la république au nom des droits de l’homme, du multiculturalisme, du vivre-ensemble, de l’islamisation, de l’immigration de masse et du métissage peut venir à bout, en moins de 30 ans de la France en tant que nation.
        Tout ce que les guerres n’ont pas réussi à faire, la république maçonnique va le réaliser en quelques décennies !"

        *
        Mon pauvre ami, vous êtes à la ramasse, ce que vous annoncez à la mode prophétique de vos références s’est déjà produit depuis des décennies, la méthode Monnet-Schuman" est opérationnelle depuis 70 ans, c’était il y a un demi-siècle qu’il fallait se réveiller, et non maintenant, la gueule enfarinée, alors que l’édifice est terminé. Sans parler du fait que la FM n’est qu’un des intermédiaires à ce gros oeuvre, les véritables commanditaires sont bien au-dessus


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 25 avril 21:20

        @medialter "Ceci étant, en regard des 2 millénaires d’imposture de l’Eglise catholique qui a plongé l’humanité dans un obscurantisme dont on sort à peine, la FM n’est encore que Mickey Mouse par rapport au Vatican."

        L’Église catholique a donné naissance à la civilisation européenne, une société d’une remarquable stabilité et longévité, avec la "Paix de Dieu" par exemple, propice à la création, la réflexion et le génie humain.
        Il suffit pour s’en convaincre de compter les milliers d’oeuvres écrites (romans, poèmes, essais philosophiques, ouvrages scientifiques...), les architectures monumentales, comme les cathédrales et les églises absolument magnifiques, les découvertes scientifiques (Nicolas de Cues, Oresme, Copernic, Képler, Newton, ...), la musique (Hildegarde Von Bingen, Palestrina, Tomas Luis de Victoria, Bach, Vivaldi, Schubert,...)
        La richesse culturelle, artistique et scientifique de la civilisation européenne n’a pas équivalent dans le Monde.
        Et elle s’est forgée dans le monde chrétien.


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 25 avril 21:25

        @medialter " regardez plutôt la merde et le sang que vous avez sur vos saintes bottes de prédicateur, personne n’a de leçon à recevoir d’un des pires Leviathan de l’histoire"

        L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).

        Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
        Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
        Les universités qui se construisent sur toute l’Europe occidentale, sont à la charge de théologiens, prêtres, chanoines, abbés, soeurs, ordres catholiques bénédictins, cisterciens, franciscains, dominicains,... dans la hiérarchie du Pape de Rome.
        Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
        Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

        La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.

        La littérature chrétienne, le "Paradis perdu" de Milton, "Polyeucte" de Corneille, "Esther", "Athala" de Racine, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.

        Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
        Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
        Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
        Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
        Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
        Noël est fêtée depuis 15 siècles.
        Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

        S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, "fille aînée de l’Église".

        La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 25 avril 21:37

        @Gollum "Il n’y a pas de Lucifer dans la Bible. Votre citation d’Isaie concerne le roi de Babel et sa tyrannie exercée. Il suffit de lire le texte en profondeur pour voir qu’il s’agit bel et bien d’un mortel. Et pas du tout d’un ange déchu."

        Esaïe est un prophète, il utilise des métaphores pour diffuser la Parole de Dieu auprès du peuple. Le "roi de Babylone", "astre brillant", l’ange de Lumière qui déclamait vouloir "monter au ciel, et élever son trône au-dessus des étoiles de Dieu", est tombé devant la puissance divine.

        L’image de l’Antéchrist, héros de la symbolique maçonnique, provient de différents mythes anciens et de textes de la Bible, elle a alimenté par exemple l’extrait de la fresque du dôme du Capitole, temple maçonnique à Washington, siège du Congrès (l’équivalent, très grossièrement, de notre Assemblée Nationale), représentant la puissance du pouvoir de l’homme, mis en valeur par le président George Washington prenant la place de Dieu.


      • 4 votes
        medialter medialter 25 avril 21:51

        @ezechiel
        "L’Église catholique a donné naissance à la civilisation européenne, une société d’une remarquable stabilité et longévité, avec la "Paix de Dieu" par exemple, propice à la création, la réflexion et le génie humain.
        Il suffit pour s’en convaincre de compter les milliers d’oeuvres écrites (romans, poèmes, essais philosophiques, ouvrages scientifiques...), les architectures monumentales, comme les cathédrales et les églises absolument magnifiques, les découvertes scientifiques (Nicolas de Cues, Oresme, Copernic, Képler, Newton, ...), la musique (Hildegarde Von Bingen, Palestrina, Tomas Luis de Victoria, Bach, Vivaldi, Schubert,...)"

        *
        Aussi grotesque que de dire que la preuve de l’existence du boson de Higgs le 28 aout 2018 a été rendue possible grâce à la présidence de Macron smiley Vous avez peut-être un peu oublié de parler d’Hypathie et de Giordano Bruno, pour ne parler que d’eux, et du sort réservé aux génies qui ne convenait pas aux superstars du cierge. Le génie humain est indépendant de toute la misérabilité politique dans laquelle il baigne depuis la nuit des temps. Le christianisme a détruit tout l’héritage grec, scientifique et philosophique, l’Europe tombée dans l’illettrisme pendant des siècles, près de 14 siècles pour réhabiliter Aristote grâce aux arabes, pour ne pas parler de Thalès, Euclide, Erathostène, Hipparque, il est fort probable que sans cette censure dictatoriale, systématique et sectaire, l’aviation eût été inventée il y a un millénaire


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 25 avril 23:12

        @medialter "Le christianisme a détruit tout l’héritage grec, scientifique et philosophique, l’Europe tombée dans l’illettrisme pendant des siècles"

        C’est un peu réducteur comme analyse, non ?
        Toutes les grandes universités européennes enseignant les sciences ont été fondées par l’Église Catholique, et ont été sous son autorité.

        Copernic a étudié dans les universités catholiques de Cracovie, Bologne, Padoue (études de médecine) et Rome, les mathématiques et l’astronomie, ce qui lui a permis d’élaborer ses théories sur l’héliocentrisme, en reprenant le travail de l’astronome et mathématicien grec Aristarque de Samos (vers -200 av JC).

        Le livre de Copernic "De revolutionibus" sur l’héliocentrisme, dédicacé au Pape Paul III, est resté pendant près de 80 ans entièrement libre.
        Dans son épître dédicatoire, Copernic cite les personnalités qui l’ont aidé à publier le manuscrit, comme le cardinal archevêque de Capoue, Nicolas Schonberg, ou encore l’êveque de Culm, Tiedemann Giese, qui considérait que la publication de son oeuvre était un devoir pour la science et l’humanité.
        Les catholiques étaient en général complaisant avec la doctrine héliocentrique, du moins, pendant 80 ans, elle n’est pas attaquée.

        Si "De revolutionibus" a été mis temporairement à l’Index en 1616, c’est à cause de l’influence grandissante du nouveau courant religieux réformiste de Luther, qui condamna avec vigueur la nouvelle astronomie dans ses "Propos de table" en 1539 repris par ses acolytes (Mélanchthon, Andreas Osiander,...) hostile aux thèses de l’héliocentrisme.
        Galilée s’étant montré insolent envers l’Église et le Pape, a provoqué la mise à l’Index de l’ouvrage de Copernic.

        Nicole Oresme, évêque de Lisieux formé au collège de Navarre fondé en 1304 par Jeanne reine de Navarre, a établi la loi fondamentale du mouvement rectiligne uniformément accéléré, à savoir que si la vitesse à l’instant zéro est nulle, la distance parcourue est proportionnelle au carré du temps.
        On a coutume de faire de cette loi l’un des titres de gloire du célèbre Galilée. La raison en est que ce savant italien a eu l’idée d’utiliser un plan incliné pour vérifier expérimentalement que la loi précédente s’applique au mouvement de la chute d’un corps. L’histoire oublie trop facilement l’apport des maîtres du moyen âge qui ont contribué à enrichir un terreau d’où ont germé nombre d’idées modernes.

        Le cardinal Nicolas de Cues, grand savant, philosophe, astronome et épistémologiste a inspiré les travaux de savants éminents.

        Galilée doit son apprentissage de la méthode scientifique auprès des jésuites du Collège Romain de Rome (vers 1589-1591) disciples de Christophorus Clavius.

        En l’an 1000, le Pape Sylvestre II (Gerbert d’Aurillac) était un philosophe, mathématicien, astronome, musicologue, appliquant la méthode scientifique.

        On peut multiplier les exemples.


      • 1 vote
        pegase pegase 25 avril 23:29

        @medialter
        " regardez plutôt la merde et le sang que vous avez sur vos saintes bottes de prédicateur, personne n’a de leçon à recevoir d’un des pires Leviathan de l’histoire"

        Il suffit de bien connaitre la guerre de cent ans pour constater que l’église n’avait guère de pouvoir, vous allez comme à votre habitude me sortir le cas des hérétiques brûlés sur le bucher, comme Jeanne d’Arc, mais la pucelle a été brûlée vive par les anglais, et non pas par l’église catholique ... 


      • 1 vote
        guepe guepe 25 avril 23:53

        @ezechiel

        Les universités auraient été présentes quoiqu’il arrive. Ni les grecs , ni les arabes , ni les Chinois ( qui ont étaient bien plus avancés technologiquement pendant plus d’un millénaire que la " civilisation européenne" ) n’ont eu besoin du christianisme.


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 26 avril 00:29

        @guepe "Les universités auraient été présentes quoiqu’il arrive."

        Ça, on n’en sait rien, les universités sont une invention typiquement européenne.
        Elle ne sont apparues dans les autres civilisations que par les échanges avec l’Europe chrétienne.
        Dans le monde musulman par exemple, il n’y avait pas d’enseignement de la science et de la philosophie de manière désintéressée, pas de monde universitaire.


      • 1 vote
        Gollum Gollum 26 avril 09:13

        @ezechiel

        Isaie n’avait en vue que le roi de Babel et personne d’autre... Logique car cet écrit est obsédé par la déportation du peuple juif à Babel. On ne voit pas en quoi la mythologie de Lucifer l’aurait intéressé.

        Ce n’est que plus tard que des exégètes chrétiens, complètement à côté de la plaque, se sont servi de ces lignes pour inventer, purement et simplement, la mythologie de Lucifer..

        Et vous continuez l’arnaque, qui n’impressionne plus personne, car maintenant les gens sont instruits. Pas comme à l’époque où la lecture de la Bible était interdite au bon peuple.. N’est-ce pas ?

        Sur votre icône de Washington ils n’ont rien inventé. Les César de la Rome antique faisaient de même. Rien que de très banal.

        Pour ce qui est des sciences je rejoins medialter. L’Église a été un frein. L’esprit grec a été enseveli pendant des siècles.. (c’est d’ailleurs un argument nietzschéen bien connu)

        Quant à citer Copernic comme chrétien, etc.. c’est de la vaste rigolade puisqu’on n’avait pas le droit d’être autre chose que chrétien.
        Cela simplifie les choses quand même..

        Vous citez aussi Nicolas de Cues. Mais ce brave homme, tout cardinal qu’il fut, a failli avoir de gros ennuis, car trop favorable à des thèses pas assez orthodoxes..
        Car dès qu’on sortait trop des clous, paf sur les doigts ! On peut pas dire que ce soit une attitude qui favorise la créativité..

        Quant à l’"argument" de pégase comme quoi l’Église n’avait aucun pouvoir (c’est de la Marion Sigaut ça arf !) c’est risible elle avait tout le pouvoir idéologique d’où l’accusation de sorcière pour Jeanne d’Arc qui est précisément un motif d’inculpation qui n’aurait jamais existé si le christianisme ne s’était pas installé.


      • 1 vote
        Micki 26 avril 13:51

        @medialter Je ne suis pas religieux, mais je ne partage pas du tout votre avis sur les termes employés par Monsieur Golnich.

        Je pense que ce terme "luciférien" est très fort de sens, et je le vois personellement comme référence directe (même si justement légèrement masqué en jouant sur le flou autour du sens de ce terme) au satanisme .

        Il aurait pu employer bien d’autre qualificatif. Je pense qu’il est très conscient du possible impact de ce terme, et qu’il ne l’a pas employé à la légère.

        Je pense qu’il faut être capable de lire entre les lignes.

        Il fait reference au nouvel ordre mondial, puis parle de la volonté des elites de bouleverser l’idéologie européenne, pour leur imposer de nouvelles valeurs, notamment sur le plan sexuel...

        L’emploi de ce terme (qui je le répète, pour moi est une alerte, et non pas un terme mal employé) associé à la teneur du discours rendent pour moi assez clair le sens de ce message...

        Quoi qu’il en soit, il n’y a rien de très surprenant là dedans, ni de rapport avec le fait ou non d’être religieux .

        La question n’est pas de savoir si Satan existe, mais de savoir si le Satanisme est une religion installée.

        Et sur ce point, je pense qu’il y’a assez de sources pour voir que c’est le cas.

        Ainsi, cette déclaration de Monsieur Golnich n’a rien de surprenante.


      • 1 vote
        medialter medialter 26 avril 15:03

        @ezechiel
        "Copernic a étudié dans les universités catholiques de Cracovie, Bologne, Padoue (études de médecine) et Rome, les mathématiques et l’astronomie, ce qui lui a permis d’élaborer ses théories sur l’héliocentrisme, en reprenant le travail de l’astronome et mathématicien grec Aristarque de Samos (vers -200 av JC)"
        *
        Vous êtes tellement obtus dans vos croyances que vous ne voyez même pas que vos propres arguments se retournent contre vous. 17 siècles entre Copernic et Aristarque, 17 siècles pour reprendre le taf là où les grecs l’avaient laissé, cherchez l’erreur. A l’époque, Aristarque avait calculé le diamètre de la Terre, Hipparque celui de la Lune, trouvé la distance Terre-Lune à 10% près, je vous fais grâce du calcul des siècles perdus à faire du touche pipi avec les cierges


      • vote
        medialter medialter 26 avril 15:20

        @Micki
        "Je pense que ce terme "luciférien" est très fort de sens, et je le vois personellement comme référence directe au satanisme"
        *
        C’est bien le problème, aujourd’hui tout le monde, et Nigari aussi bêtement que les autres, emploient, à tort et à travers, le terme de luciférisme et de satanisme comme étant le même attribut. Or Lucifer et Satan n’ont strictement RIEN à voir, ou pourrait même dire que d’une certaine manière ils sont antagonistes. Si vous avez suffisamment d’érudition, je vous renvoie vers Fulcanelli pour les attributs de Lucifer, si vous n’êtes que débutant, ce qui me semble être le cas, commencez par Coomaraswamy "La doctrine du sacrifice", chapitre "la face obscure de l’aurore".
        *
        Il faut être érudit pour faire la distinction, et Gollnisch l’est. Il a 2 minutes de temps de paroles, pas des heures pour faire un cours magistral, aussi Il emploie ce terme dans le sens populaire de sa signification. Aujourd’hui, tout le monde parle de luciférien ou de satanique comme "malfaisant", ou "dégénéré", y compris les laïques. Ces 2 termes ont tellement été galvaudés qu’ils sont devenus une nébuleuse employée par toutes les cultures dans des entendements très différents, et vous n’êtes pas encore suffisamment rodé à ce forum pour savoir que Nigari cherche à s’accrocher à tout ce qui bouge pour faire valoir l’existence de la bête à cornes


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 26 avril 22:39

        @medialter "17 siècles pour reprendre le taf là où les grecs l’avaient laissé, cherchez l’erreur. "

        Vous n’ignorez pas quand même que l’empire romain a été détruit, (Rome saccagée, pillée et incendiée en 410 par Alaric), par les invasions barbares, ostrogoths, wisigoths, vikings, huns... ruinant cités et villages, et que c’est la hiérarchie de l’Église catholique qui a permis d’unifier l’Europe occidentale, et de revivifier la civilisation européenne dans tous les domaines (artistiques, philosophiques et scientifiques).
        Ce qui permettra par exemple à un Tomas Luis de Victoria d’étudier la musique en Espagne, de parfaire sa formation à Rome, d’être pris sous la protection du cardinal allemand d’Augsbourg Otto Truchsess von Waldburg, et de composer pour l’Officium defunctorum à six voix pour les funérailles de l’impératrice Marie d’Autriche.


      • 1 vote
        ezechiel ezechiel 26 avril 22:56

        @Gollum "Isaie n’avait en vue que le roi de Babel et personne d’autre... Logique car cet écrit est obsédé par la déportation du peuple juif à Babel. On ne voit pas en quoi la mythologie de Lucifer l’aurait intéressé."

        Isaïe est un prophète du Judaïsme et du Christianisme, le but du Prophète, c’est d’annoncer les prophéties à venir de la Parole Divine, pas de raconter uniquement l’histoire d’un roi de Babel.

        -------------------------
        "Quant à citer Copernic comme chrétien, etc.. c’est de la vaste rigolade puisqu’on n’avait pas le droit d’être autre chose que chrétien."

        Copernic est un chanoine de l’Église catholique, formé par des catholiques, c’est à eux qu’il doit son savoir, c’est un fait. C’est l’ordre Divin, la hiérarchie naissante de l’Église catholique qui a engendré la fondation de l’unité européenne, et l’enrichissement de l’Europe occidentale dans tous les domaines.


      • vote
        Julot_Fr 25 avril 12:38

        Les pseudo pedo elites se font montre du doigts, signe que les temps changent.

        Ceci expliquera eventuellement l’acceleration de leur campagne internationale pour que nous les gueux, nous nous fassions tous vacciner :

        https://www.sgtreport.com/2019/04/dr-graham-downing-mandatory-vaccinations-measles-mmr-vaxxed-autism/


        • 1 vote
          Jean Du Potager Jean Du Potager 25 avril 12:59

          GRIFFIN AU PARLEMENT DE LA COLONIE UE : ÇA DÉPOTE VRAIMENT !
           
          https://www.youtube.com/watch?v=Rf3bymzCnnE

           

          Sinon dans le style pas bobo RN dédiabolisé .... Degrelle, avec l’accent en prime !

           

          https://www.youtube.com/watch?v=47JRajorwAI

           

           smiley


          • vote
            JL 26 avril 11:45

            Si on y fait des discours comme ça, c’est donc que l’on croit possible de changer la politique de l’UE !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès