• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faut-il financer la mosquée à Strasbourg ?

Faut-il financer la mosquée à Strasbourg ?

 

Source LCI du 23/03/2021 - Faut-il financer la mosquée à Strasbourg ?

 

Tags : Religions Islam




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Orwell Orwell 26 mars 10:17

    La France traverse une crise économique sans précédent, huit millions de Français ont besoin de l’aide alimentaire pour vivre, des étudiants sont en train de suicider, des petits commerçants sont en train de se suicider, des retraités sont en train de suicider, pendant ce temps ces têtes de pipe de LREM se lancent dans une énième diversion alors que leur gestion de la crise sanitaire est de plus en plus calamiteuse. MDR  smiley

    Si Dar- de- nain et les LREM sont contre ces subventions pour financer les lieux de culte, alors pourquoi se sont-ils opposés aux demandes des insoumis d’abrogation du Concordat d’Alsace Moselle ? Députés LR et RN aussi hurlaient contre les députés insoumis. L’hypocrisie cela suffit ! smiley

    Rappelons qu’en Alsace-Moselle, les cultes peuvent obtenir des subventions publiques, notamment pour la construction d’un édifice religieux. Cela résulte d’une disposition du droit local, issu du régime concordataire de 1802, qui n’a pas été aboli en 1905 sur ces territoires, alors sous occupation allemande, ni après le retour dans le giron français. Depuis, 10 % du coût total des chantiers des édifices religieux peut-être assumé par la ville.

    C’est pour ça qu’en 2010, la Mairie de Strasbourg a financé à hauteur de 10 % une église orthodoxe directement liée à l’ état russe. A l’époque Fontanel n’a pas moufté. Il était élu. Et maintenant le palpitant de ce pue la pisse s’emballe parce qu’il entend parler d’une Mosquée lié à l’Etat turque. PTDR  smiley

    Abrogez ce putain de Concordat. 

    https://www.youtube.com/watch?v=Taf71uHl9LQ

    Et occupez-vous de la misère qui s’installe au lieu d’alimenter l’extrême droite bande de sac à foutre de gouvernants.  smiley


    • 3 votes
      Conférençovore Conférençovore 26 mars 10:55

      @Orwell
      "La France traverse une crise économique sans précédent"

      Bah justement. filer 2,5 millions d’€ d’argent public, qui plus est pour financer un culte qui pose tant de problème chez nous n’est pas franchement une priorité. Avec ce pognon, on peut peut-être aider l’hôpital public, construire un truc utile comme une crèche ou une bibliothèque ou aider les étudiants, agriculteurs, commerçants français qui rament plutôt que favoriser l’implantation du monument dégueulasse qui n’a rien à faire chez nous et qui sera une "caserne" avec des "baïonnettes" en guise de minarets selon les propres termes d’Erdomerde, non ? Déjà soumis ?

      "rappelons qu’en Alsace-Moselle, les cultes peuvent obtenir des subventions publiques, notamment pour la construction d’un édifice religieux."

      La réalité est que partout sur le territoire les cultes et notamment l’islamique sont financés par de l’argent public au travers de subventions détournées (aux assos culturelles islamiques, par la donation de terrains, par la non-perception de loyers et quantités d’autres dispositifs). Encore une fois, vu comment se comportent certains fidèles de cette religion de merde, il est grand temps de stopper cette islamisation. Dans les pays islamiques, les autres cultes sont soit interdits soit leurs membres persécutés. Il n’existe aucune réciprocité dans le respect. Mais je suis d’accord avec l’absurdité du financement d’une église ortho russe. Tout ce qui a été construit après 1905 devrait être à la charge des croyants des cultes respectifs et avec un respect d’un cahier des charges précis (pas de dômes, pas de minarets, pas d’inscriptions en langues étrangères, comme en Chine).

      "Et maintenant le palpitant de ce pue la pisse s’emballe parce qu’il entend parler d’une Mosquée lié à l’Etat turque."

      Toutes les mosquées turques sont liées à leur Etat : les imams tucs sont des fonctionnaires de l’Etat turc. La Russie est un pays d’Eurasie, la Turquie un pays ennemi et colon d’un Etat membre de l’UE (Chypre) qui nous menace en permanence de balancer ses faux migrants tout en nous faisant chier pour rejoindre l’UE. La Turquie convertit des églises en mosquées. Les connards que les Français élisent donnent notre fric pour nous islamiser. Si cela te convient, le qualificatif d’islamo-collabo est alors le bon. 

      "Et occupez-vous de la misère qui s’installe au lieu d’alimenter l’extrême droite bande de sac à foutre de gouvernants.  "

      Ah oui, c’est vrai... Le pb en Fr c’est l’essstrême-droate. Vite, dissolvons les mecs qui portent des doudounes bleues et déploient des banderoles et finançons les mosquées de merde. Ca va bien faire chier l’ED ça... Au fait, le castor Orwell est-il prêt à construire son petit barrage pour 2022 ? 


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 26 mars 11:39

      @Orwell

      Totalement d’accord avec ton propos, l’intervention de Mélenchon est par ailleurs la plus cohérente que j’ai entendue sur cette question, il faudrait abroger le concordat d’Alsace-Moselle, il n’y a en effet aucune raison pour que la communauté nationale finance par des impôts des cultes religieux, les croyants devraient s’organiser d’eux-mêmes pour s’auto financer, c’est ce que font beaucoup de communautés protestantes par exemple.  

      Je rajouterai qu’il faudrait également une loi qui durcirait le financement des associations par des puissances étrangères sur le modèle de ce qui a été mis en place en Russie ( et bien évidemment, je parle là d’une loi générale et impersonnelle à intégrer à la loi commune et non pas d’une loi d’exception discriminatoire visant spécifiquement les musulmans ou les Etats musulmans comme en rêvent beaucoup au sein des mouvances anti-islam, comme elle serait générale et impersonnelle, les associations financées par les Etats unis, la Russie, la Chine ou autre et indépendamment de leur caractère religieux seraient aussi concernées ).


    • 4 votes
      ezechiel ezechiel 26 mars 13:11

      @Orwell "Rappelons qu’en Alsace-Moselle, les cultes peuvent obtenir des subventions publiques, notamment pour la construction d’un édifice religieux. "

      Pas les cultes.
      Les cultes concernés par le Concordat d’Alsace-Moselle sont les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite.
      L’islam n’a donc pas à bénéficier de cette largesse.



    • 2 votes
      Orwell Orwell 26 mars 13:25

      @Conférençovore
      J’parle pas aux pignoufs de sous fafs dans ton genre


    • 3 votes
      Conférençovore Conférençovore 26 mars 14:08

      @Orwell
      Bah non, surtout pas... faudrait alors avancer des arguments... un peu trop compliqué. Non, toi "tu traques" et tu cognes en groupe avec tes copines d’antifas lâches et idiotes. 
      Au fait pourquoi "sous" ? Je m’insurge étant 100% pour la France aux Français comme d’ailleurs pour le Sénégal aux Sénégalais ou la Chine aux Chinois. C’est censé être une insulte "faf" ? "Pignouf" déjà un peu, mais c’est léger petit con d’antifa suce-boule (précision : ceci n’est pas une insulte mais une simple description).  


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 26 mars 14:11

      @ezechiel
      "Pas les cultes.
      Les cultes concernés par le Concordat d’Alsace-Moselle sont les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite.
      L’islam n’a donc pas à bénéficier de cette largesse."

      Oui mais bon... il y a des électeurs à la clé donc, pour certain, ça mérite bien quelques largesses court-termistes, surtout si c’est fait avec l’argent public. 


    • 2 votes
      julien julien 26 mars 16:55

      @Orwell
      "Si Dar- de- nain et les LREM sont contre ces subventions pour financer les lieux de culte, alors pourquoi se sont-ils opposés aux demandes des insoumis d’abrogation du Concordat d’Alsace Moselle ? "

      Le problème premier n’est pas le concordat en soi (que l’on peut et même peut être doit par ailleurs remettre en cause) mais le financement d’une mosquée tenue par des islamistes.


    • 2 votes
      ezechiel ezechiel 26 mars 18:48

      @Orwell "Par souci d’équité, une délibération du conseil municipal strasbourgeois a décidé en 1999 d’adopter la même règle pour tous les cultes."

      Ça c’est du clientélisme islamo-gauchiste, ça n’a rien à voir avec le concordat.


    • vote
      maQiavel maQiavel 26 mars 20:18

      @ezechiel
      Ce qu’il vous explique, c’est que c’est parce qu’il y’a le concordat que la même règle est adoptée pour tous les cultes, ça relève du principe d’équité. 
      Mais bon, à partir du moment où l’épouvantail de l’islamo gauchisme est brandi, ça ne sert plus à rien de discuter, donc je passe. 


    • 2 votes
      ezechiel ezechiel 26 mars 23:40

      @maQiavel "Ce qu’il vous explique, c’est que c’est parce qu’il y’a le concordat que la même règle est adoptée pour tous les cultes, ça relève du principe d’équité. Mais bon, à partir du moment où l’épouvantail de l’islamo gauchisme est brandi, ça ne sert plus à rien de discuter, donc je passe. "

      Il n’y a pas à revendiquer un principe d’équité, le concordat, c’était une forme de compensation attribuée par l’état aux Églises qui avaient été spoliées pendant la révolution. Les mosquées n’ont rien à voir là-dedans.


    • vote
      LUCA LUCA 27 mars 05:53

      @maQiavel
      "...l’intervention de Mélenchon est par ailleurs la plus cohérente que j’ai entendue sur cette question..."
      https://www.youtube.com/watch?v=H7Q9n0SSLfo


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mars 14:32

      @LUCA

      Oui Mélenchon a voté en faveur du traité de Maastricht, je suis au courant depuis l’an pèbre. Quel est le rapport avec mon propos ?  smiley


    • vote
      maQiavel maQiavel 27 mars 14:35

      Je ne vais pas répondre à ezechiel parce que ça ne sert à rien mais s’il y’a des gens qui sont vraiment intéressé par le sujet, je les renvoie à cet excellent article qui dresse un état des lieux des dispositions en vigueur dans le droit alsacien et mosellan ainsi que sur la place qu’y occupe le culte musulman.

      On y explique entre autres que les principaux textes applicables aux cultes statutaires datent du XIXe siècle, qu’ils correspondent donc à des techniques juridiques que l’on utilisait à cette époque et que l’on a conservées par tradition et par simplicité mais qui contiennent de nombreux défauts qui sont fréquemment corrigés par des actualisations des textes. Donc, depuis 1918 il y’a eu de nombreuses modifications, et certaines des dispositions de ces textes ont été supplantées ou mis en conformité avec des textes ultérieurs ou supérieurs comme le principe d’égalité consacrés par la constitution et par la CEDH. Ainsi, l’État dispose de moyens d’intervention sur les cultes, mais ne les utilise pas pour faire prévaloir une conception religieuse par rapport à une autre puisque ça apparaitrait comme une forme de discrimination religieuse. Au total, un examen détaillé permet donc de constater qu’en Alsace-Moselle le droit local prend en compte de manière assez large le culte musulman. Il apparaît donc de plus en plus indéfendable de prétendre que ce régime serait définitivement réservé à certains cultes « historiques » à l’exclusion de tous les autres.

      Que ceux qui veulent s’informer sur l’état des lieux lisent l’article. Moi je n’ai plus rien à dire à ce sujet.


    • 4 votes
      ezechiel ezechiel 26 mars 13:06

      "Faut-il financer la mosquée à Strasbourg ?"

      Non, car Strasbourg bénéficie déjà de deux grandes mosquées de l’islam fondamentaliste misogyne, antichrétien et antisémite financées par des puissances étrangères, rejetant les valeurs et l’identité de la civilisation européenne :
      — La Grande mosquée de Strasbourg, inaugurée en grande pompe par notre cher ministre Manuel Valls en compagnie des Koweïtiens et Marocains de la mouvance radicale des Frères MusulmansLe projet, qui date de 1993, a coûté 10,5 millions d’euros, dont 26 % financés par les collectivités locales grâce aux spécificités du droit d’Alsace-Moselle, L’édifice a bénéficié de subventions publiques comme celles de la mairie de Strasbourg (610.000 euros), du Conseil régional d’Alsace (420.000 euros) et du Conseil général du Bas-Rhin (510.000 euros), 37 % par le gouvernement marocain, et 13 % par l’Arabie Saoudite et le Koweït.

       La Grande Mosquée salafiste du quartier HautePierre inaugurée le 19 mai 2017, en présence du maire socialiste Roland Ries, et avec la bénédiction de la sénatrice Fabienne Keller. On trouve par exemple comme prédicateur dans cette mosquée Nader Abou Anas, professeur à l’école coranique de Bobigny et imam de la mosquée du Bourget qui explique devant ses fidèles musulmans qu’une femme doit demander la permission à son mari pour sortir de la maison.


      • 4 votes
        MAZIG 26 mars 13:26

        Et faut-il continuer ,en Alsace-Moselle , à payer les salaires des prêtres , des pasteurs et des rabbins , financer les églises , temples et autres synagogues ???? sachant que cela est pris en charge par de l’argent public émanant des impôts et que les musulmans payent aussi des impôts. Autrement dit , les sus-dits musulmans ont des devoirs (payer des impôts ...) mais pas les mêmes droits .

        Waouh !!!!! La patrie des droits de l’homme à condition de ne être musulman. Il y en a sur ce site qui devraient commencer par apprendre à se torcher le cul avant de venir étaler leur merde et pourrir l’espace , genre ezechiel , le prédicateur frustré qui nous gave avec ses copié-collés qu’il ramasse dans les poubelles les plus puantes.


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 26 mars 15:47

          @MAZIG
          Pauvres musulmans... C’est vraiment l’enfer pour eux en Europe. On ne leur construit pas assez de mosquées, surtout en France. Djamel avait expliqué il y a qq années que 2000 déjà faites, c’était vraiment pas assez et qu’il en fallait au moins le triple. Moi, je propose que l’on coupe toutes nos églises en deux et qu’on aménage une mosquée afin que les musulmans persécutés de France puissent enfin se sentir à l’aise. Evidemment on retirement les clochers afin que les fidèles ne soient pas détournés de leur foi ainsi que toutes les inscriptions assimilabls à de l’idolâtri fermement condamnée par la religion de paix et d’amour. Mais il faut aller plus loin encore : je propos de supprimer tous les calvaires à l’entrée de tous les villages de France et d’Europe, provocation insoutenable pour les musulmans. Je propose que l’on transforme tous les abbayes en madrasas et que seule la nourriture halal soit permise. Pour l’alcool, il va de soi qu’il sera interdit et il faudra procéder à quelques petits aménagements mineurs afin de préserver la vertu des mouq... des femmes pieuses et au besoin châtier en place publique les counasses en jupe.

          La patrie des droits de l’homme doit se mettre au niveau de la tolérance pakistanaise, saoudienne ou même marocaine afin que les millions de musulmans qui se précipitent dans nos horribles pays (qui les persécutent ignominieusement) soient enfin respectés à la hauteur du respect que les 58 pays islamiques témoignent à l’égard des minorités religieuses, sexuelles, des femmes et enfants... oui, même les enfants car après tout... qui peut moralement condamner une belle histoire d’amour entre un homme de 42 ans et une femme de 11 ans ? Hein, qui ? Après tout, le fidèle de 42 piges paye des impôts. Il suffit qu’il soit considéré comme comme un sous-citoyen par ces sales kouffars... 


        • 9 votes
          Orwell Orwell 26 mars 17:37

          @MAZIG

          Répond pas à ce faquin, il ne faut jamais débattre avec l’extrême-droite, montrer aux fachos qu’ils ont tort n’a aucun impact sur eux. J’ai zieuté maQ s’époumoner débattre avec celui-là dans le vide en lui montrant par A + B qu’il déblatérait conneries sur conneries mais ça glisse sur lui sans le moindre effet, il rebondit en sautant du coq l’âne, sans aucune suite logique dans ses dires. Dire à quelqu’un d’extrême-droite qu’il a tort revient à dire à un platiste qu’il a été démontré que la Terre est ronde. Y dira pas “oups, j’ai fait erreur, j’arrête immédiatement d’être platiste, dans ce cas”. Lol

          Les progressistes voient le débat comme une manière de trouver ensemble la vérité. Ils croient qu’il suffit donc d’avoir raison pour gagner le débat. C’est ignorer le fonctionnement de nos cerveaux émotionnels. L’extrême-droite a une explication simple du monde. On peut parler de n’importe quoi : c’est la faute de l’Islam. Le concept du bouc émissaire est consubstantiel à son logiciel. Elle comprend très bien qu’il suffit de passer son temps à lancer des accusations ou des trucs faux courts, sur un ton confiant de manière à générer en face de longues justifications. Quand la personne a fini de se dépêtrer elle lance d’autres trucs faux ou une autre accusation. Et ainsi de suite. Loi de Brandolini : certaines bêtise prennent vingt secondes à dire, mais des heures à réfuter. Le débat, comme la boxe, sous-entend qu’on est d’accord sur certaines règles. L’une d’elle étant de ne pas volontairement dire des bêtises. Débattre avec l’extrême-droite c comme vouloir faire un match de boxe avec quelqu’un qui s’autorise l’utilisation d’un couteau.


        • 1 vote
          Conférençovore Conférençovore 26 mars 18:04

          @Orwell
          "Répond pas à ce faquin"

          Oh bah non, surtout pas hein... 


          "il ne faut jamais débattre avec l’extrême-droite, montrer aux fachos qu’ils ont tort n’a aucun impact sur eux"

          Bah comment tu fais pour nous montrer à nous les "fachos" que nous avons tort si tu te crapahutes ? 

          "J’ai zieuté maQ s’époumoner débattre avec celui-là dans le vide en lui montrant par A + B qu’il déblatérait conneries sur conneries mais ça glisse sur lui sans le moindre effet"

          A de maintes reprise, Mecqu’allah s’est vu confronté à ses limites. J’ai échangé avec lui pendant des années et suis bien mieux placé pour en parler. Il s’est fait coincer, depuis il fuit...

          "On peut parler de n’importe quoi : c’est la faute de l’Islam."

          Non. Ici par exemple, l’islam n’est pas en cause : ce qu’il l’est c’est la soumission de ces élus clientélistes (qui ne sont pas musulmans, ils s’en foutent probablement d’ailleurs) prêts à tout pour gagner les voix d’une communauté assez nombreuse pour décider de l’issue d’un scrutin sans comprendre que dès que les autres seront assez, ils mettront leurs chefs à eux (un des commandements collectifs en islam, comme le fait d’avoir ses propres juges, etc).


          "Le débat, comme la boxe, sous-entend qu’on est d’accord sur certaines règles."

          Oui, la règle est de débattre, pas de menacer de "traquer les gens comme toi". Ca c’est effectivement une règle que personne n’accepte. Le pb est que les antifas ne savent précisément pas débattre parce que, pour les moins cons, ils savent qu’ils risquent d’y perdre des plumes alors ils préfèrent diaboliser l’autre en le traitant de "facho"... tiens, exactement comme le fait le système ! Etonnant, non ? Non. Le syst est intégralement acquis à la cause des antifas gauchistes (rappelle-moi quel groupe d’antifa pourtant revendiquant des violences a été dissous ? Oui, aucun...)

          "Débattre avec l’extrême-droite c comme vouloir faire un match de boxe avec quelqu’un qui s’autorise l’utilisation d’un couteau."

          Venant d’un antifa habitué aux attaques par derrière et en meute, c’est savoureux... 


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 26 mars 20:12

          @MAZIG @Orwell

          Je confirme le diagnostic d’ Orwell. J’ai débattu longtemps avec le Konführer te la NaZion, au début, je ne comprenais pas que c’était une stratégie mais à un moment donné à force de voir le même schéma se répéter, j’ai compris. Vous réfutez deux points spécifique « A » et « B », dans sa réponse, il va vous sortir 3 nouveaux points « C » « D » et « E », et lorsque vous allez y répondre, il va vous sortir 5 nouveaux points et après 7 et ainsi de suite, sans se soucier des réponses que vous lui aurez apporté. A un moment donné, même en ne répondant qu’au quart des points qu’il soulève, vous vous retrouver à enchainer pavés sur pavés et pour rien. Et il peut continuer comme ça à l’infini avec ses milles feuilles argumentatifs.

          Et au milieu de tout ça, vous avez des appels à l’émotion, des contradictions incroyables ( y’a pas besoin de chercher loin, il suffit de lire ce qu’il écrit sous cet article pour en repérer), des accusations mensongères et surtout l’une de ses tactiques préférées qui consiste à dire que vous dénaturez ses propos parce que vous n’en reprenez qu’une partie, un peu comme s’il fallait faire un copié collé de l’intégralité de ses coms avant d’y répondre ( et là par exemple, il dira « ah mais je n’ai jamais dit qu’il fallait faire des copiés collés, tu dénatures mon propos », en faignant de ne pas avoir lu les mots « comme si »  smiley  ), tout ça pour faire diversion.

          Personnellement, j’ai rarement vu un troll de cet espèce. C’est-à-dire qu’au début, vous croyez vraiment avoir affaire à quelqu’un qui veut débattre sérieusement mais petit à petit au cours de l’échange, il met ses gants blancs, son nœuds papillon vert sequin, son pantalon rayé rouge et blanc accrochés à bretelles à points multicolores, son nez en mousse, sa perruque rouge et verte, et au moment où il a terminé de se grimer et qu’il réussit la performance de jongler tout en jouant de la trompette, vous vous rendez compte que vous vous êtes fait troller en beauté par un clown des familles, c’est un truc de dingue.  smiley

          Mais une fois qu’on a compris son petit manège, ça devient marrant smiley

          , ce trolling ne peut fonctionner qu’à partir du moment où on ne sait pas que c’est du trolling, lorsque le voile est levé c’est terminé. Depuis que j’ai compris ce qu’il était, ma méthode avec le Konführer est la suivante : je ne l’interpelle jamais ( après tout, je ne viens pas ici pour courir après les trolls sachant que le débat n’a strictement aucun intérêt, j’essaie de m’inscrire autant qu’il est possible la logique du débat citoyen qui est la raison d’être de ce site). Par contre, lorsque des trolls m’interpellent ou me citent, ( comme il l’a fait juste au-dessus), je réponds mais en ayant préalablement intégré l’idée que la règle du jeu se limite à la capacité à faire marrer et à balancer des punchlines. smiley


        • vote
          maQiavel maQiavel 26 mars 20:15

          D’ailleurs pour aller au-delà du cas du Konführer , j’ai remarqué que lorsqu’on a affaire à l’extrême droite 2.0 ( qui est d’une inculture crasse en comparaison des militants d’extrême droite canal historique qui avaient au moins le mérite de connaitre leur propre corpus idéologique, aujourd’hui au lieu de lire des Maurass, des Barrès, des Drumont ou d’autres, ils se forment sur des vidéos épileptiques youtube du raptor dissident, de Conversano ou de Teddy RSA ou je ne sais comment on dit, mais bon on va dire que c’est l’époque), donc lorsqu’on a affaire à cette nouvelle extrême droite, lorsque vous relevez le gant du débat, ils passent successivement à plusieurs modes  : d’abord, ils vous répondent avec condescendance ( évidemment puisque vous êtes forcément un gauchiste et que les gauchiasses sont stupides), ensuite lorsqu’il constatent que vous avez du répondant, ils essaient de vous tourner en dérision et à la fin, lorsqu’ils se rendent compte que vous savez aussi jouer à ce petit jeu, ils s’énervent, disent que vous êtes un méchant très malhonnête et se mettent à pleurer comme des Madelaine. Pour en avoir fait l’expérience, le débat avec eux se résume vraiment à ça ( cela dit il y’a des exceptions). Dans cet univers-là, le Konführer fait office de prix Nobel, c’est pour dire.

          Donc je comprends tout à fait les gens qui n’ont pas envie de perdre leur temps à débattre avec ça, et le plus drôle, c’est qu’eux prennent ça pour une victoire, du genre « on a trop raison c’est pour ça qu’ils ont peur de débattre avec nous ».  smiley


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 26 mars 21:08

          Ca en fait des lignes consacrées au Konführer et tout ça pour conclure que de répondre sur le fond, bah, ça ne sert rien... cette méthode de lâche smiley 

          Pour calibrer la cohérence des uns et des autres, ce fil est un petit et simple aperçu. Il y a bcp mieux (pas le temps mais j’ai encore bcp mieux en mémoire et... ago en réserve). 


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 26 mars 21:26

          @mecqu’allah
          "Personnellement, j’ai rarement vu un troll de cet espèce."

          "Cette"... Non, en fait, tu n’as juste jamais été confronté à ce point à tes manigances et n’as, malgré le vernis, pas niveau pour m’affronter réellement, sur le plan strict des idées et arguments. Alors, tu te caches derrière cet artifice du "trolling", complètement bidon, aussi bidon que l’accusation d’antisémitisme ou de complotisme. Le but est évidemment de renforcer l’autre antifa d’Orwell (quelle arrogance, s’approprier un tel nom... et encore plus quand on est un instrument du système) ou l’autre pseudo, manipuler, ne jamais répondre sur le fond. L’islamo-pute s’agite...
          Depuis le temps, j’ai l’habitude de ce clown fan de "démocratie directe" en djellaba smiley 


        • 2 votes
          Mr.Knout Mr.Knout 27 mars 11:53

          @maQiavel @Orwell

          Parce qu’à l’extrême gauche c’est différent ?
          La confusion, l’émotionnel, l’entre soi 2.0 et la mauvaise foi ne sont malheureusement pas l’apanage de l’extrême droite.
          L’obsession sur "l’identité" c’est pareil et pose le même problème dans un débat, la même réduction de l’individu à une seule identité (femme,noir,gay), identité qui n’a aucune pertinence la plupart du temps.

          Alors oui avox est devenu un repaire de confus tendance extrême droite mais on peut toujours s’y défendre. Je compte plus le nombre de forums d’extrême gauche où même une critique polie et argumentée de certaines positions, sur une base matérialiste, vous vaut le ban. 


        • 1 vote
          Conférençovore Conférençovore 27 mars 12:58

          @Mr.Knout
          Parler d’obsession est abusif. La question identitaire se pose, qu’on le veuille ou non. Et elle ne se pose pas comme cela, par simple "obsession" ou lubie mais parce que toute société qui se transforme génère forcément un questionnement, surtout si ce changement n’apporte pas un mieux-être. Elle se pose parce que nous assistons bien à une "séparation de fait" comme l’admettent de plus en plus de gens, y compris les promoteurs du multi-culturalisme comme Macron. Elle se pose concrètement dans les choix de domiciliation des Français qui, pour de plus en plus d’entre eux, partent de certaines zones où ils se sentent en insécurité culturelle (et physique). Elle se pose dans les sondages d’opinion où il apparaît évident, depuis quelques années, que l’immigration de masse et de peuplement afro-islamique (et celle-ci en particulier, pas celle de pop d’Extrême-Orient... ce qui bousille complètement l’accusation de racisme/xénophobie de certains) est rejetée par une majorité de Français.

          Quant à la "confusion", comme j’ai pu l’expliquer récemment, c’est devenu la nouvelle arme : dire de quelqu’un qu’il est confus (ce qui est aussi un état mental qui a des conséquences notamment au plan juridique : quelqu’un qui n’a pas toutes ses facultés mentales peut être reconnu irresponsable de ses actes), c’est le rabaisser tout en se plaçant soi-même dans le camp des êtres rationnels, structurés, logiques... Le recours à la taxation de confusionisme s’accompagne également d’un autre élément de langage qu’est l’émotionnel, celui-ci venant renforcer l’idée que l’autre est enfermé par ses émotions (principalement deux : sa peur supposée  et supposée irrationnelle comme le suggère le suffixe phobos et sa haine toute aussi décrétée comme s’il était impossible d’être critique sans forcément être haineux), son irrationalité. La dernière "arme" qui n’est même pas rhétorique est le mépris : l’autre est taxé d’inculte. Ceci n’a cependant rien de nouveau. Cela a été l’angle d’attaque principal des pseudo-sachants durant des décennies envers les gens de droite jugés par défaut incultes, beaufs, racistes, etc.

          C’est amusant parce que l’on peut faire un parallèle : usul a refusé de débattre avec un type qui n’avait, selon lui, "pas le niveau". Or, en principe, quand on affronte qq’un qui est censé ne pas avoir le niveau, on est sûr de soi et sûr du fait qu’on va le ridiculiser. Deux risques expliquent cette dérobade : le premier est qu’ils n’en savent rien (encore qu’il soit probable qu’usul ait un bagage idéologique plus solide qu’un prof de muscu comme raptor) mais surtout... ce qu’ils craignent est d’à la fois donner une exposition à des idées opposées aux leurs mais pire, ne pas être convaincants et donc susciter un intérêt de leur public pour elles. Je crois que ces gens  les moins abrutis du moins  sont parfaitement conscients de leurs failles idéologiques et de la principale qui est que les faits leur donnent tout simplement tort. Alors ils préfèrent éviter la confrontation, rabaisser les autres et ils peuvent d’autant plus le faire qu’ils savent aussi que tout le système est acquis à leur cause, de la justice à la plupart des politiques, du monde culturel au monde universitaire et jusqu’aux ultra-puissantes GAFAM en passant par l’écrasante majorité des médias, des écoles de journalisme et des réseaux de pouvoir.
          Ce qui les terrifie est que, malgré cette quasi hégémonie idéologique, et face aux faits (et là, pas besoin d’avoir lu des auteurs du 20ième ou 19ième siècles de droite), malgré la censure évidente (et ce site est effectivement une des exceptions), la nouvelle opinion progresse, même si, s’agissant de la France, cela ne se traduit pas encore par des victoires électorales contrairement à d’autres pays.
          Je note aussi une attitude assez typique de donneuse qui se manifeste par des posts de délation du type "attention, ne discute surtout pas avec lui..." assez pitoyables qui ne sont pas sans évoquer ce que fait le système. Et ce sont ces mêmes femelles qui parlent de "pleurniche" alors qu’ils se crapahutent systématiquement... smiley
           

          * les minuscules sont volontaires.


        • vote
          maQiavel maQiavel 27 mars 14:47

          @Mr.Knout

          Je ne sais pas pourquoi tu me cites pour parler de l’extrême gauche dont certaines de ses mouvances ont par ailleurs joué un rôle prépondérant dans les attaques envers Etienne Chouard, les citoyens constituants en général, Jean Bricmont, Méta tv à l’époque et beaucoup d’autres gens qu’il serait trop long de tous citer, moi je ne les défend pas. Bien sûr que tout ce que tu décris n’est pas l’apanage de l’extrême droite, ça me semble une lapalissade.

          Si ago bleu est devenu un repaire de confus tendance extrême droite selon tes propres termes, le site n’est pas tenu par ces gens-là. Sur les sites où ces mouvances ont le pouvoir de bannir les gens qui ne leur plaisent pas, une personne avec mes idées ne pourrait pas y exister, c’est quasiment impossible. D’ailleurs, remarque bien que si ce site a la coloration idéologique qu’il a aujourd’hui ( alors qu’il était beaucoup plus diversifié à l’époque si tu te rappelles bien ), c’est à cause de l’agressivité des sympathisants de ces mouvances. Et pas que des gens étiqueté de gauche, à l’époque on avait des conservateur plutôt classiques, des libéraux, des socio-démocrates etc., c’était véritablement pluraliste, aujourd’hui c’est l’identitarosphère et la complosphère qui domine outrageusement, agoravox est devenu un mix entre Fdesouche et onnouscachetout.com. Et comme ça fonctionne en bulle, dès qu’une opinion discordante émerge, elle concentre sur elle l’agressivité des intervenants. Moi cette ambiance me va très bien, elle m’amuse, et j’y suis comme un poisson dans l’eau mais pour beaucoup d’autres, c’est insupportable, donc ils se tirent.

          Pour ce qui est de l’obsession de l’identité, là par contre non, je ne mets pas sur le même plan l’extrême gauche et l’extrême droite. Quand bien même il existe à l’extrême gauche des mouvances extrêmement critiquables sur ce point, il n’y a qu’à l’extrême droite qu’on retrouve la théorisation et la fabrication d’un ennemi intérieur ethno religieux à déporter hors du territoire ( la fameuse rémigration qui ne s’applique évidemment pas qu’aux étrangers puisqu’ils font la distinction entre les vrais français « de souche » européenne et les faux français de papier allogènes d’origine africaine, pour rester politiquement correct et ne pas user de qualificatifs raciaux, dont ils se privent de moins en moins d’user au passage). Une fabrication d’un ennemi intérieur ethno religieux qui s’inscrit d’ailleurs dans l’histoire. Quand on s’intéresse à l’histoire des idées on constate que les rhétoriques d’altérisation qu’on voit aujourd’hui sont quasiment les mêmes depuis le 19 ème, ce sont justes les cibles qui changent. Tout ne se vaut pas politiquement, et je m’exprime bien évidemment là de la perspective que ce n’est pas la couleur de peau, les origines ou la religion qui détermine l’appartenance à la communauté nationale française. 


        • vote
          Mr.Knout Mr.Knout 28 mars 18:16

          @maQiavel

          Je voulais juste nuancé ce propos dans ma reponse commune : "j’ai remarqué que lorsqu’on a affaire à l’extrême droite 2.0.." 
          .
          .
          "Pour ce qui est de l’obsession de l’identité, là par contre non, je ne mets pas sur le même plan l’extrême gauche et l’extrême droite. Quand bien même il existe à l’extrême gauche des mouvances extrêmement critiquables sur ce point, il n’y a qu’à l’extrême droite qu’on retrouve la théorisation et la fabrication d’un ennemi intérieur ethno religieux à déporter hors du territoire "

          Je ne parle pas de xénophobie mais d’obsession sur les questions identitaires au sens large du terme, car tu le sais trés bien, les questions identitaires qui bouffent l’espace public ne s’arrêtent pas aux rejet d’identités culturelles ou génétiques. Et cette obsession pour les identités touche, contrairement à ce que tu dit, une large majorité de la gauche, encore plus la 2.0. "dont certaines de ses mouvances" oui certaines attaquent mais toute la sphère politico-mediatique de gauche participe , sauf de rares exceptions, à l’ostracisation d’un pan entier de la société. Et l’anathème est toujours liées à une question identitaire (racisme, sexisme, antisemitisme)

          L’évolution d’avoxbleu est aussi l’évolution de certains individus, ça vire au brun tout autant que ça quitte le navire, j’en ri jaune. Et pour la censure je persiste à dire que je risque moins à jouer la nuances dans une réunion de l’AF ou chez des confusionistes soraliens (ouais j’aime bien perdre du temps et me divertir) que dans un meeting LFI ou tout groupes dans la mouvances "SJW". Mais je ne me fait pas d’illusions, dans le fond ce sont les mêmes, rouges ou bruns, qui ostracisent et tuent quand ils sont forts.


        • 3 votes
          Mr.Knout Mr.Knout 28 mars 18:44

          @Conférençovore

          Confusion intellectuelle et non confusion mentale, voilà votre première confusion.

          "Elle se pose parce que nous assistons bien à une "séparation de fait" comme l’admettent de plus en plus de gens, y compris les promoteurs du multi-culturalisme comme Macron."

          Nier la "séparation" c’est une confusion de gauche, votre confusion c’est de croire que la promotion du multiculturalisme est une fin en soit et que Macron en est un promoteurs, et qu’il fait autre chose que de la manipulation quand il met en lumière cette séparation malgré son "attachement viscéral au multiculturalisme". Votre confusion c’est de croire que le muticulturalisme est une cause, et non un effet. Parler d’identité culturelle française à défendre alors qu’on a laissé celle ci se faire ravagé par les anglo saxons depuis des décennies et face à cette argument se rabattre sur une identité européenne fantasmagorique, voilà de la confusion.

          S’attaquer aux populations plutôt qu’au phénomène, avec rage et vulgarité, jusqu’à proposer des traitements inhumains. Blâmer sévèrement des individus de par leurs groupe d’origines et non leurs actes, individus pris tout autant que nous dans des courants d’histoire qui nous écrasent plutôt que de faire face directement à ce qui se jouent de nous, ça c’est de la confusion.


        • vote
          sls0 sls0 26 mars 15:43

          Où est le problème ? S’il ne sont pas d’accord avec les principes qui ont cours en France, ils n’ont pas de fric.

          Et l’autre LREM qui parle de loi alors qu’il n’est qu’un toutou qui signe quand on lui dit de signer.

          Les députés ne sont plus des élus qui décident des lois mais des marionnettes qui enregistrent les lois décidées par des non-élus.


          • 1 vote
            Conférençovore Conférençovore 26 mars 15:48

            "Et l’autre LREM qui parle de loi alors qu’il n’est qu’un toutou qui signe quand on lui dit de signer."


            Entre toutous, on se reconnaît... smiley


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack ... 27 mars 00:36

              Des conneries, encore et encore. Concordat ou pas, la France n’a pas à financer une mosquée (ni autre chose qui n’a rien à voir avec la France), ni en autoriser le financement par des fonds privés étrangers, tout au plus, cette mosquée pourra s’autofinancer, se débrouiller avec ses fidèles.

              J’apprends en plus qu’il s’agit d’une mosquée ayant des sympathies avec Erdogan et ses idées. Franchement, c’est pas le moment de sortir de telles foutaises. On dirait qu’en France, on aime bien allonger les problèmes, au lieu de les régler de suite. De nos jours, ce genre de problèmes ne devraient plus exister.


              • vote
                LUCA LUCA 27 mars 05:28

                La France est un gruyère, plus il y a de fromage et plus il y a de trous mais plus il y a de trous et moins il y a de gruyère. Quand on décide de l’affiner avec rigueur c’est pour mille ans, mille ans de cultures bactériennes qui travailleront au formatage de la meute...meule. D’abord une croûte épaisse comme un couvercle sécuritaire sans soupapes, un truc uniformisé et armé favorisant la fermentation interne qui produira sur les ruines de l’alchimie d’affinage les fameux espaces vides, vides et prêts à être comblés. Pis après c’est la découpe au fil d’acier, une coupe en quartiers homogénéises qui seront ensuite emballés, étiquetés et vendus aux amateurs de fromage de vea ...vaches !

                Je ne suis pas raciste mais je ne tolère pas la privation de nos libertés individuelles imposée par un protocole politico-éducationnel de nivellement par le bas. Et pour supporter cette acceptation forcée on nous fait revivre l’univers parallèle de l’occupation de 40, son pétainisme délateur, sa propagande, son lot de censures et d’interdits, double peine pour nous, les utopistes croyant encore aux lumières.

                Moralité, le pognon n’a ni couleur ni patrie et peu aussi éteindre la lumière de la cave d’affinage.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès