• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Interview d’un créationniste

Interview d’un créationniste

Laurent Billaud est ingénieur en informatique, chrétien, et il est devenu créationniste après avoir enquêté sur la théorie de l'évolution qui ne l'a pas convaincu.

Tags : Science et techno Christianisme




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Candaule in the wind Candaule in the wind 16 juillet 11:55

    Comme aurait dit Gainsbourg : qu’a Billaud ?

    Si ce Billaud s’était un peu renseigné sur Robin, et donc avait saisi avec quelle exceptionnelle girouette il s’entretenait : peut-être qu’il aurait reconsidéré sa position sur la théorie de l’évolution.

    En effet, Billaud, il existe sur Terre des espèces capables de se transformer du jour au lendemain, dès qu’elles se trouvent sous la menace d’un procès ou qu’elles espèrent gratter un petit billet.

    Le Jeanus Robinus, espèce rare de Polynésie, peut se transformer brutalement en 24h et passer de « Général des Forces Françaises Libres, à la pointe du combat anti Islam » en « Général des Forces Françaises Libres, à la pointe du combat anti Péril Jaune ». Sans aucune conviction. Ça s’accompagne aussi souvent d’un changement de slip, dû à un brusque relâchement des sphincters après la menace d’un procès.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 16 juillet 14:31

      Le combat de la vie de cuck-dans-l’vent : combattre Robin et ses changements de sous-vêtements idéologiques. Wouaahou... D’un légèreté quasi célinienne le cuck...


    • 2 votes
      Candaule in the wind Candaule in the wind 16 juillet 14:55

      @Je_fais_du_gras_sur_YouTube_vore

      Tiens, t’es encore là, toi ? Toujours aussi complexé ? Bon, apparemment tu ne t’es pas remis de mon dernier commentaire, qui t’a légèrement défoncé l’arrière-train. Je te promets d’y aller un peu moins fort la prochaine fois.

      Sinon, raconte-nous ta vie : ça se passe bien, tes journées consacrée à regarder des conférences sur YouTube ? Tu stockes à fond des réserves de gras pour cet hiver ?


    • vote
      Candaule in the wind Candaule in the wind 16 juillet 15:19

      « Consacrées » et pas « consacrée ». Je crois que mon correcteur orthographique se laisse contaminer par la médiocrité de l’interlocuteur. Je vais lui remonter les bretelles.


    • 2 votes
      zzz999 16 juillet 12:50

      Dans un univers où l’entropie va croissante, la seule existence de l’ADN est simplement incompréhensible. Prenez tout un jeu de scrabble et jetez le en l’air. La probabilité que les lettres forment une phrase complète est évidemment infime.

      Pourtant c’est presque une certitude à côté de la probabilité de la formation de la première molécule d’ADN qu’il n’est pas faux de qualifier de véritable d’ordinateur biologique. Dès lors il faut infiniment de foi (bien plus que chez un croyant en Dieu) pour croire que le hasard est capable de faire ça. L’athéisme est donc radicalement d’une irrationalité totale.


      • vote
        Buk100 Buk100 16 juillet 13:52

        @zzz999

        La théorie qu’une puissance "divine" ou supérieure, ou même extra-terrestre, a crée la vie sur terre n’implique pas nécessairement que ce que raconte la bible est solide scientifiquement. Perso, j’aurais tendance à penser qu’il y a "quelque chose" mais pour autant je ne considère pas la Bible comme un traité de cosmologie. 

        Si on suit la bible, Noé a 600 ans lors du déluge et Adam a 130 ans quand naît son fils Seth....


      • vote
        zzz999 16 juillet 14:27

        @Buk100

        Où ai-je parlé de la Bible dans mon propos ? 

        Mais si vous voulez en parler visionnez donc ceci qui ne dure que 10 minutes et vous m’en direz des nouvelles : 

        (358) Codes mathématiques dans le Nouveau Testament - YouTube


      • vote
        JL 16 juillet 12:54

        Laurent Billaud : « Ce qui m’intéresse c’est la réalité. J’ai lu la Bible, la genèse, et j’ai cherché à y reconnaitre ce qu’on nous avait enseigné en termes de théorie de l’évolution. »

          > Tu parles d’une méthode scientifique !!!

        MDR

         

         

        Jean Robin : « Aux USA, les gens (blablabla incompréhensible) qui trouvent des preuves qui ne vont pas dans le sens de l’évolution, genre des globules rouges de Tyrex, des trucs qui peuvent pas dater de 65 millions d’année, sont virés de leur postes.  »

        > Mekeskidi ???


        • vote
          zzz999 16 juillet 13:01

          @JL

          Explique nous comment le hasard peut créer la molécule d’ADN et tu feras moins le malin.


        • vote
          JL 16 juillet 16:55

          @zzz999
           
          comment peut-on croire au créationnisme et aux humains qui ont marché sur la Lune ?
           
           Ça me dépasse. Ou plutôt : la crédulité d’homo sapiens plus beaucoup sapiens est illimitée.


        • vote
          JL 16 juillet 16:57

          @zzz999
           
          comment peut-on croire au créationnisme et à la potion magique de Pfizer-plus-fort-que-dieu ?
           
           Ça me dépasse. Ou plutôt : la crédulité d’homo sapiens plus beaucoup sapiens est illimitée.


        • vote
          zzz999 16 juillet 17:06

          @JL

          Ce que j’ai bien pigé par contre c’est qu’incapable de répondre vous faites diversion. Facile !


        • vote
          JL 16 juillet 19:39

          @zzz999
           
          ’’incapable de répondre vous faites diversion. Facile !’’
           Non, c’est vous qui bottez en touche mes questions.
           
          Qui est capable de répondre à votre question sur l’ADN aujourd’hui ? Personne. Pourquoi faudrait-il en déduire que l’ADN est une fabrication divine ? Des tas d’énigmes hier ont été résolues depuis. Si demain un chercheur répond à votre question, en déduirez vous que vous vous êtes trompé ? Non, bien sûr.
           
          Vous confondez énigmes et mystère. Une énigme a vocation à être résolue. Un mystère par définition demeurera à jamais un mystère. Le mystère qui demeurera c’est l’origine de l’énergie.
           
          Vous n’acceptez pas le mystère, c’est votre problème. Pas le mien.


        • 2 votes
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 juillet 01:01

          @zzz999

          "Explique nous comment le hasard peut créer la molécule d’ADN et tu feras moins le malin."

          La réponse classique à cette question est que tout peut arriver par hasard avec du temps. 

          Mais la vraie question qui chatouille, ce n’est pas celle-ci, mais plutôt : "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?" 

          Pouvez-vous nous expliquer pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, zzz999 ? 



        • 1 vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 juillet 08:13

          @JL

          "Pourquoi faudrait-il en déduire que l’ADN est une fabrication divine ?"

          Ce qui d’ailleurs ne ferait guère avancer le schmilblick, car il ne serait pas plus facile d’expliquer comment "Dieu" a créé la vie que d’expliquer comment le hasard a créé la vie. Autre question (sérieuse) toujours intéressante à poser aux monothéistes : "Dieu" est-il une femme ou un homme ? 

        • vote
          JL 17 juillet 09:23

          @Gaspard Delanuit
           
          ’’ pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, zzz999 ? ’’
           
          À part dieu et ses apôtres ayant réponses à tout, cette question qui est équivalente à ’’d’où vient l’énergie ? ’’ constitue le mystère absolu. En effet, s’il n’y avait rien, personne ne serait là pour poser la question.
           
          Les croyants, allergiques au mystère ont besoin de recourir à la pensée magique du dualisme. Je serais curieux de connaitre leurs réponses à cette question : ’’pourquoi dieu aurait-il créé l’entropie ?’’
           
          Les processus entropiques dont personne ne peut nier la réalité, ont obligatoirement pour corolaire des processus néguentropiques : il ne pourrait y avoir d’entropie s’il n’y avait pas de néguentropie et réciproquement.
           
          La néguentropie a créé l’ADN.
          CQFD
           

           


        • vote
          zzz999 17 juillet 10:32

          @JL

          Vous me posez des questions absurdes et de plus vous ne me connaissez pas mais vous avez déjà des préjugés sur ce que je penserais ou non, donc vous n’attendez pas de réponses en fait.

          Question : Etes vous sûr que le principe de causalité est partout valable ? méditez cette question et vous aurez peut être un début de réponse.


        • vote
          zzz999 17 juillet 10:36

          @Gaspard Delanuit

          Sauf que la physique répond déjà à cette question en affirmant que l’entropie (le désordre) croit sans cesse. Le désordre crée t’il de l’ordre ? sort-il la moindre information du néant ?


        • vote
          zzz999 17 juillet 10:41

          @JL

          Sans même vous en rendre compte vos affirmations ne sont pas scientifiques mais théologiques car non réfutables , la théologie du hasard. Votre science n’est qu’une théologie déguisée.


        • vote
          zzz999 17 juillet 11:12

          @Gaspard Delanuit

          Vous savez très bien ce que je dirai : La réponse c’est Dieu.

          Est-il plus raisonnable d’attribuer au hasard la puissance d’une entité super intelligente plutôt que de croire directement à cette entité ?

          Le fait même qu’il y a eu un début est une preuve d’un acte de création qu’on le veuille ou non et aucun athée ne pourra jamais démontrer le contraire car du néant ne vient jamais rien.

          La question classique qui est de savoir qui a crée Dieu n’a pas de sens dans la mesure où elle attribue au principe de causalité une omnipotence qu’il n’a pas.

          le principe même du questionnement : question implique réponse suppose valable universellement le principe de causalité, mais est-ce valide ? en d’autres termes il y a des questions qui n’ont aucun sens, et celle de "l’avant Dieu" en est .

          De même que les créations d’un jeu vidéo ne trouveront jamais dans leur propre tissus espace-temps de réponse catégorique finale à l’existence du créateur du jeu, car ce dernier s’inscrit dans un espace-temps plus large, mais le principe de causalité lui ne peut pas s’extraire de l’espace-temps dont il est issu, j’espère être assez clair pour être compris.


        • vote
          JL 17 juillet 11:25

          @zzz999
           
           Le principe de causalité est-il partout valable ?

           
          Réponse : un observateur est-il toujours en mesure d’appréhender correctement les relations de cause à effet autour de lui. Et je réponds : évidemment non.
          Si bien que ceux qui doutent de ce principe feraient mieux de douter de leurs connaissances.
           
          C’est assez savoureux de se faire traiter de dogmatique par un créationniste ! Vous ne doutez de rien vous, hein ? Pouvez vous citer ici une seule de mes affirmation qui ne soit pas réfutable ?
           
          Vous parlez de théologie du hasard au sujet de l’ADN ? Connaissez vous cette expérience théologique qui consiste à combiner toutes les lettres de l’alphabet, à l’infini si nécessaire dans l’espoir de trouver le nom de dieu parce que ces braves savants ne doutent pas un instant que dieu en voyant apparaitre son nom dans leur labo leur répondra ? Ce qu’une vulgaire machine combinatoire peut faire dans un temps limité, la nature ne le pourrait pas dans un temps illimité ? Pfff !
           


        • vote
          JL 17 juillet 12:00

          @zzz999

           en réalité au sujet de l’ADN (entre autres) il ne s’agit pas de hasard mais de combinatoire. Nuance.
           
          Niez vous les mathématiques ?


        • vote
          herve_hum 17 juillet 12:09

          @zzz999

          La question classique qui est de savoir qui a crée Dieu n’a pas de sens dans la mesure où elle attribue au principe de causalité une omnipotence qu’il n’a pas.


          qui n’a pas l’omnipotence, la causalité ou Dieu ???

        • vote
          herve_hum 17 juillet 12:12

          @JL

           en réalité au sujet de l’ADN (entre autres) il ne s’agit pas de hasard mais de combinatoire. Nuance

          je me demande où est la différence ? Vous pouvez me la donner ?


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:32

          @JL

          Appelez Dieu combinatoire si ça vous chante mais c’est toujours pas de la science.

          En parlant mathématiques connaissez vous Yvan panin ?


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:33

          @herve_hum

          JL confond l’esbroufe verbale avec la science.


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:37

          @herve_hum Je demande si le principe de causalité est universellement valable ?

          Je prétends quant à moi qu’il est intrinsèquement lié à l’espace-temps dans lequel il est formulé et n’est pas transposable d’un espace-temps à un autre.


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:39

          @JL

          Je ne nie pas les mathématiques mais ceux qui s’en servent mal.


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:43

          @JL

          Je prétends que la validité du principe de causalité ne franchit pas les barrières de l’espace temps (ou brane) dans lequel il est formulé et enlève donc tout sens à une affirmation causale qui serait à cheval entre 2 espace temps, mais j’attends votre démonstration que je me trompe.


        • vote
          zzz999 17 juillet 12:50

          @Gaspard Delanuit

          La célèbre magie du temps......lol ! Mais là aussi on quitte le terrain de la science pour celui d’une théologie déguisée en science.


        • vote
          herve_hum 17 juillet 13:16

          @zzz999

          Selon ma compréhension du principe de causalité celui-ci est effectivement intrinsèquement lié à l’espace-temps dans lequel il est formulé. Par contre, dès l’instant où il y a espace-temps, il y a causalité, car sans causalité il ne peut pas y avoir d’espace-temps défini. Dans la réalité, l’espace est défini par le temps et réciproquement. L’espace seul est indéfinissable, idem pour le temps et renvoie directement à l’imaginaire.

          Donc, oui, le principe de causalité est universellement valable dans la réalité ou Univers physique, mais il est par contre non valable dans l’Univers imaginaire, c’est à dire, où il n’y a pas d’espace-temps défini.

          Ainsi, avant la création de l’Univers physique le principe de causalité ne s’applique pas, mais dès lors où vous voulez avoir un Univers physique il devient non pas valable, mais omnipotent.

          Autrement dit, la causalité est un ordre secondaire dans l’imaginaire et l’ordre premier, directeur dans la réalité où même un Dieu tout puissant doit s’y soumettre ou renoncer à la réalité, c’est à dire, ne conserver que son propre imaginaire, sauf que cela implique des conséquences contre lesquelles il est impossible de s’affranchir.

          L’être a de choix que des finalités, buts qu’il se propose d’atteindre, pas des moyens qui est le propre de la causalité, même dans l’imaginaire.

          Voilà pourquoi avec une autre raison fondamentale Dieu ne peut pas faire ce qu’il veut avec la réalité, car alors il réduirait cette dernière à son seul imaginaire !

          Pour vous aider à comprendre ma position, je vous invite à répondre à cette question.

          S’il est possible de tout imaginer à partir de la réalité, est il possible de faire de même en partant de l’imaginaire, donc, sans aucune réalité préalable ?


        • vote
          zzz999 17 juillet 14:27

          @herve_hum

          Si vous admettez que la causalité ne s’applique qu’aux problèmes qui relèvent complètement d’un espace temps vous admettez implicitement qu’un problème qui embrasse plusieurs branes et à fortiori toutes , comme Dieu, n’est pas questionnable car non accessible à la causalité propre à une brane. C’est particulièrement le cas des espaces temps circulaires dont les effets sont leurs propres causes. Le cerveau humain n’est pas câblé pour penser tels problèmes, il faudrait inventer une nouvelle physique acausale dont on voit les prémisses dans la théorie de l’information.


        • vote
          herve_hum 17 juillet 15:23

          @zzz999

          Peu m’importe les branes, ici, je parle du principe de causalité et selon la façon de comprendre le principe, toute particule de matière est l’expression d’une relation de causalité. Avec trois catégories aux propriétés propres. Une catégories avec la propriété de récurrence, une autre avec les propriétés de récurrence et itération et la dernière avec les propriétés de récurrence, itération et fractalisation de l’espace-temps.

          Selon ce mode de pensé, un principe est invariant fondamentalement (dans ses conditions d’existences) quelle que soit l’échelle ou le domaine auquel on l’applique, seule la forme change et radicalement selon l’échelle ou le domaine. Autrement dit les branes s’il y a lieu n’échappent pas à la règle. Sauf dans l’imaginaire.

          Je m’intéresse donc pas au formalisme, mais aux conditions fondamentales.

          C’était le sens de ma question posé et qui donne une réponse simple et en respect de la causalité au pourquoi de la nécessité de l’Univers physique tel que nous le vivons.

          Ce que vous n’arrivez pas à saisir, c’est que c’est la causalité seule qui permet de définir quoi que ce soit, sans elle, il n’y a plus de limite d’espace-temps et vos branes n’ont alors aucun sens possible. Car la définition de la causalité est que toute cause produit, dans les conditions parfaitement identique, les mêmes effets. Si vos branes n’obéissent pas à la causalité, sont "acausale", alors, une même cause ne produira pas forcément le même effet et plus rien ne tient. Tout comme dans votre propre imaginaire où vous êtes le seul maître de la relation de causalité qui veut qu’une cause produire l’effet que vous avez décidez, indépendamment de votre voisin.

          Il ne peut donc pas exister de physique acausale dans la réalité, seulement dites "virtuelle", mais qui relève de l’imaginaire. Ce dernier existe bel et bien, mais c’est la causalité qui défini ses conditions d’existences en tant que moyen.

          Encore une fois, selon ce mode de pensé qui repose sur un "câblage" modifié, l’être n’a de choix que de la finalité ou but qu’il se propose d’atteindre, pas des moyens, ces derniers sont le domaine exclusif de la causalité et d’elle seule.

          C’est élémentaire !


        • vote
          zzz999 17 juillet 15:52

          @herve_hum

          Non les branes (ou espaces temps) n’importent pas, vous ne semblez pas avoir compris que des questionnements dont les éléments appartiennent à des branes différentes peuvent mettre en échec le principe de causalité .


        • vote
          zzz999 17 juillet 15:54

          @zzz999

          Je voulais dire au contraire les branes importent, mais vous aurez compris


        • vote
          herve_hum 17 juillet 16:27

          @zzz999

          et je vous répondrai toujours que ces branes ne peuvent pas remettre en question le principe de causalité sans perdre tout sens ou dans un autre univers que votre imaginaire.

          Je vous ait donné une raison simple et vous n’y répondez pas, ce qui devrait être facile pour vous si vous avez les arguments pour.

          Les branes ont été inventés pour tenter de répondre à des questions de physiques, pas pour des questions spirituelles. Or, j’affirme qu’il ne peut exister de physique qui tienne sans causalité, sauf dans votre imaginaire.

          A ce jour, aucune expérience de physique même quantique n’a violé le principe de causalité. Par contre, une théorie peut le faire sans problème dès lors où elle se base sur l’imaginaire de celui qui l’invente, mais confronté à la réalité, aucune théorie a résisté à l’épreuve de la causalité.

          Mais encore une fois, le principe de causalité admet l’existence de l’imaginaire et sa nécessité, mais ce n’est pas la réalité comprise comme ayant la causalité comme ordre premier de l’être.

          Aujourd’hui, il y a pléthore de théories et chacun peut y faire son marché selon ce qui lui plaît...


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 juillet 21:09

          @zzz999

          "Est-il plus raisonnable d’attribuer au hasard la puissance d’une entité super intelligente plutôt que de croire directement à cette entité ?"

          Il n’est pas raisonnable de croire, tout simplement. Donc, cela ne fait aucune différence. "Hasard" et "Dieu" sont des représentations mentales. La première vous semble en-dessous de la conscience humaine tandis que l’autre vous semble au-dessus de la conscience humaine. Vous préférez la seconde (ce qui ne me dérange en rien). Mais les deux sont produites par votre pensée humaine. Le mental humain est une machine à inventer du sens et une fois que la pensée a inventé du sens, elle aime se dire qu’elle l’a trouvée comme s’il existait avant qu’elle le crée ; puis elle s’y accroche comme à une bouée dans un océan d’incertitudes. 

          Quand vous dites "Dieu", je suppose que vous ne croyez pas que c’est son vrai nom, donc voyons ce qu’il y derrière ce surnom. Vous voulez parler d’une entité intelligente, vous l’avez dit. Mais, dans votre représentation, cette entité est-elle seulement intelligente ou bien a-t-elle d’autres capacités et qualités ? Par exemple, est-elle omnisciente et omnipotente ? Est-elle bonne au sens où nous l’entendons moralement, ou bien indifférente ? Etc. Et comment pouvez-vous savoir cela ? 


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 juillet 21:51

          @zzz999

          "Le fait même qu’il y a eu un début est une preuve d’un acte de création qu’on le veuille ou non et aucun athée ne pourra jamais démontrer le contraire car du néant ne vient jamais rien."

          Comment savez-vous qu’il y a eu un début, étiez-vous présent alors ? Il n’y a peut-être jamais eu de début et donc pas non plus de "néant" avant le "début".

          Et d’ailleurs n’est-ce pas ce que vous supposez vous-même en imaginant un être éternel ?

          Je vais résumer : constatant que ce que vous imaginez être la réalité ne trouve pas d’explication en soi, vous imaginez une explication située dans un arrière-monde sous la forme d’une divinité à laquelle vous attribuez des pouvoirs magiques infinis. Mais... ne voyez-vous pas que c’est votre pensée qui joue avec elle-même au ping-pong ? Quoi que puisse être ce que vous appelez "Dieu", vous ne pourrez pas atteindre cette réalité suprême avec la pensée car la pensée est toujours dualiste. C’est comme si vous tentiez de mettre les couleurs d’un arc-en-ciel en pots. 

          Si vous sentez qu’elle vous appelle, marchez à la rencontre de cette réalité suprême (sans lui donner un nom) plutôt que d’essayer de la décrire ou d’en convaincre les autres.  


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 18 juillet 04:40

          @zzz999

          "Le désordre crée t’il de l’ordre ? sort-il la moindre information du néant ?"

          Je ne sais pas. Mais il faudrait commencer par bien considérer si ce que vous appelez du désordre d’un certain point de vue n’est pas de l’ordre d’un autre point de vue. Quand vous mangez une pomme, ce que fait votre corps à la pomme relève-t-il de l’ordre ou du désordre ? Est-ce qu’un changement politique majeur est entropique ou néguentropique ? Quand une prise de conscience détruit vos croyances et que vos illusions se dissipent, c’est de l’entropie ou de la néguentropie ? 

        • vote
          JL 18 juillet 07:33

          @herve_hum
           
          ’’je me demande où est la différence (entre hasard et combinatoire) ? Vous pouvez me la donner ?’’
           

          Merci de me donner l’occasion de préciser ma réponse : quand dans un paradigme le nombre de combinaisons possibles est fini et le nombre de tirages illimité, alors l’apparition d’événements et ou catastrophes est inévitable.
           
          Ceci pour expliquer que l’apparition de l’ADN ou ce qui serait équivalent dans une autre chimie organique, n’est pas le fruit du hasard mais inéluctable dans tous les environnements favorables.
           
          Le dipôle "Entropie / Néguentropie" sans lequel l’univers ne serait que chaos et ne connaitrait aucun processus, est la version scientifique du vieux binôme "Yin / Yang" auquel il confère ses lettres de noblesse.

          S’il faut donner un nom à l’entropie, je consens à l’appeler dieu mais c’est collaboration avec son alter ego l’entropie qu’il a fait émerger et fait perdurer l’univers depuis une origine inconnaissable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès