• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Affaire (Claude) Allègre

L’Affaire (Claude) Allègre


 

Observez bien cet homme :

Il nous tourne le dos. En fait, il tourne le dos à Ségolène Royal.

Une caméra le suit. Lui, il marche. Il fait comme si elle n’était pas là, la caméra. Il fait comme si, car il était prévu qu’il n’y en aurait pas de caméra. C’est Nicolas Sarkozy qui le lui avait promis. Sarkozy, l’homme qui ne trahit jamais.

Pourtant, elle est là, la caméra. Dans cette ruelle, elle attendait l’homme, cet homme qui marche. Il marche alors qu’il voudrait fuir, cet homme. Ou alors, être invisible. Déjà sortir par une porte dérobée, ça n’est pas très glorieux. C’est encore pire quand on vous y surprend. Alors il fait comme si, mais sa démarche est malhabile. Il sent bien qu’il est piégé. Comment s’en sortir ? Peut-être se retourner ? Comme on retourne sa veste ?
Alors, il se retourne. Une première fois. Mais c’est trop de souffrances. Il se ravise. Il reprend sa marche en avant. On dirait qu’il va tomber, s’écrouler, tellement c’est humiliant.

 

Mais non ! Il se retourne encore, brusquement cette fois. On dirait qu’il veut en découdre. On dirait qu’il va frapper. Est-ce un mot, un nom ("Espèce d’Eric Besson, va ?") qui lui a déplu ? Il dit, la respiration difficile : "Je suis venu voir François Fillon pour une interview !" On dirait un petit garçon pris la main dans le sac qui cherche une excuse, une justification. La voix lui répond : "Pourquoi ne pas l’avoir rencontré ailleurs qu’au QG de Nicolas Sarkozy ?"

Les bras lui en tombent de désespoir. Cette ruelle est désormais une impasse, la sienne.
Et sa réponse sonne comme un cri de détresse ou de honte. "Mais parce qu’il m’a dit qu’il ne pouvait pas .."
Il a dit cela comme on dirait : "Mais euh !" Comme un môme. Un môme qui a cru à ce qu’on lui a dit et promis : une porte dérobée, un ministère.
C’est par la porte principale qu’entre, veste sur l’épaule,
Nicolas Sarkozy. Il paraît allègre, Sarkozy. Il le peut. Il est content de son coup. Il connaît le sort que l’on réserve aux traîtres. Ce ne peut être que l’humiliation. C’est fait.

Tags : Stratégie Destabilisation Présidentielles 2007 Présidence Sarkozy Ségolène Royal




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 8 votes
    (---.---.113.180) 7 mai 2007 22:14

    Là c’est un peu dure, les gars...Faut pas tirer sur une ambulance...Le talon d’Achille de Jospin et l’une de ses plus grandes erreurs...Je pense que M. Allègre pourrait même être dans les livres d’histoire dans 100 ans comme étant la genèse de la descente aux enfers du parti socialiste !!


    • 10 votes
      Christoff_M (---.---.134.71) 8 mai 2007 02:21

      Quand on se rend compte que le PS est une mascarade et qu’il n’a plus rien de gauche on peut changer de parti !! Mr BESSON l’a fait, ALLEGRE aussi...

      Bizarrement qand Mr BEGAG claque la porte à SARKOZY, en crachant dans le dos de la droite, on en fait un héros !!


      • 0 vote
        Sage Sage 8 mai 2007 16:51

        Je ne suis pas sûr que l’on fit de M. Begag un héros.

        Cependant, il y a une différence de poids entre M. Begag et M. Besson. M. Besson était un adhérent du PS. Il fut élu député-maire sous l’étiquette PS. En revanche, M. Begag n’a jamais fait partie de l’UMP. Il n’a jamais eu la carte. Il n’a donc pas quitté l’UMP en cours de présidentielle, vu qu’il n’en faisait pas partie !

        Quant à Claude Allègre, c’est encore différent. C’est un socialiste atypique dans la mesure ou c’est avant tout un ami de Lionel Jospin et un universitaire. Il n’a jamais été élu sous l’étiquette PS. En ce sens, c’est vrai, il ne semble pas qu’il trahisse un camp. Simplement Jospin (ami de Claude Allègre, donc) est présent dans les 13 du Pacte Présidentiel de Mme Royal.


      • 0 vote
        Yvon (---.---.180.223) 8 mai 2007 12:18

        Que l’on aime ou pas Sarkozy, là n’est pas la question. Je n’ai qu’une culture sommaire, mais ce qui est troublant, c’est qu’autant d’hommes et de femmes politiques grossissent les rangs d’un homme qui a une vision assez primaire du monde et de la France en particulier. Sans parler de l’engouement populaire autour de sa personnalité. Apportant la plupart du temps des réponses très simplistes a des questions complexes étudiées depuis des siècles par les penseurs. Sans prendre uniquement en considération ses propos les plus controversés, on peut dire qu’il ne me semble pas très sage (au sens noble du terme) et même obtu, ce qui me parait dangereux pour un président de la république.


        • 0 vote
          Christoff_M (---.---.195.107) 8 mai 2007 12:47

          Si des gens de tous bords se rassemblent derrière lui, c’est peut-être que c’est toi le manipulé,qui a une vision simpliste des choses ; c’est peut etre que la presse est mani- pulée dans l’autre sens ; et c’est peut etre que ce personnage simple sur les écrans, est surement beaucoup plus complexe qu’il n’y parait dans des caricatures faciles ...


          • 0 vote
            (---.---.63.52) 9 mai 2007 03:59

            Il y a des gens que l’on se demandait (et que l’on se demande encore) ce qu’il foutait a gauche, un probleme esthetique ? d’opportunisme ? Tapie, Allegre, Gallo, Seguela... Maintenant que Sarkozy a decomplexé le fait d’etre reactionnaire, il y a "un peu moins" de faux-semblants. Tant mieux finalement. Mais si ce flux migratoire continue, il n’y aura plus grand monde a gauche d’ici peu. smiley

            ps : quand a begag il n’a pas fait le chemin inverse : Bayrou est de droite (liberal) que je sache, juste qu’il ne supportait pas les "manieres brutales" sarkozienne.


            • 3 votes
              Christoff_M (---.---.134.182) 9 mai 2007 23:11

              REGARDEZ le reportage de MOATI, vous verrez qui est brutal, qui repousse les journalistes, qui est d’une droite hautaine, le seul à s’énerver et à avoir des propos...

              On devrait voir plus souvent les coulisses des elections...


              • vote
                armana (---.---.194.214) 28 octobre 2007 09:19

                monsieur allegre a dit des choses veridiques surtout quand il a parlé du mamouth !! ( je ne sais pas l’écrire !!) mais c’était vrai !!!! les enseignants se sont révoltés de cela ,à l’époque pourquoi ???? il avait raison , il devrait donner ses impressions à Mr Sarkozy , cela ferait du bon travail sans rivaliteés !!!




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès