• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La procréation est-elle un marché comme les autres ? avec Marianne (...)

La procréation est-elle un marché comme les autres ? avec Marianne Durano

"Après avoir réclamé une jouissance sans procréation, on milite désormais pour une procréation sans jouissance" Un schéma complètement ubuesque, rocambolesque, burlesque dans lequel on voit des hommes utiliser l'émotion et les bons sentiments pour justifier la PMA pour toutes, face à une femme qui utilise la logique et la raison pour s'y opposer.

 

Tags : Société Femmes Famille Polémique GPA




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 2 votes
    La mouche du coche 6 février 13:45

    Tant que cette femme n’aura pas compris que le féminisme n’existe pas, elle se fera avoir. La seule réalité est le LESBIANISME qui se cache sous le mot féminisme.


    • 1 vote
      pegase pegase 6 février 16:43

      @La mouche du coche

      Je vois surtout de l’eugénisme qui est à mon sens bien plus grave que l’idéologie LGBT (quoique ça ce rejoint quelque part) ...


    • vote
      mmbbb 7 février 09:30

      @pegase il est évident que nous voyons poindre le profil de l eugenismeme . Pierre Berger soutenant LGBT considerait les femmes porteuses telles des sacs a viande ".Louer son ventre pour faire un enfant oulouer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? Il n avait pas plus de compassion qu un Nazi , ces mêms nazis n aimant guere ces degenres d homosexuels . Il est étonnant par ce raccourci historique que ces promoteurs de ces " avancées sociétales " arrivent à épouser de facto l eugenisme tant proné au XIX et appliqué au XX siècle . LGBT refusera de reconnaitre ses positions extrémistes. Pierre Berge a eu un chaleureux hommage lors de son décès de la part du monde intellectuel . 


    • 2 votes
      mmbbb 7 février 09:38

      @La mouche du coche toujours aussi subtil Les féministes d hier etaient loin de ces préoccupations sexuelles. Les femmes ont commence à revendiquer leurs droits dès qu elles ont occupé la place des hommes dans la société Durant la premiere et seconde guerre elles travaillaient dans les usines d armement puisque les hommes se faisaient trouer la boyasse au champ d honneur . 


    • 1 vote
      pegase pegase 7 février 15:30

      @mmbbb

      N’y aurait il pas aussi une volonté, qui aurait un rapport avec la géopolitique, de faire progresser les natalités coute que coute ? 

      Vous savez la Chine pousse fort derrière, ils ont abandonnés leurs obligations d’un seul enfant par couple ; autant dire qu’on ne pèse pas grand chose dans le nouvel échiquier mondial qui se dessine ..


    • 5 votes
      PLACIDE2 6 février 16:46

      Je suis impressionné par la pertinence de cette jeune femme qui ne se décourage pas et martèle que si le désir suit la technique en la matière(les intérêts privés font un travail de propagande) nous arrivons très rapidement à la déshumanisation sous des formes plus ou moins violentes .Certains hommes sur le plateau font pitié.


      • 4 votes
        Yakaa Yakaa 6 février 19:12

        @PLACIDE2
        C’est clair qu’elle ne se démonte pas face à ces deux connards "progressistes"de mes d... qui veulent la faire passer pour une réactionnaire catho-intégriste.


      • 8 votes
        Yakaa Yakaa 6 février 19:17

        Ce gros nul de Bruno-Solo après son gros cinoche émotionnel bien manipulatoire : "De toutes façon ça se fera, l’opinion est prête" dans la droite linge du "There is no alternative" de Margaret Thatcher, comme quoi le libéralisme économique et sociétal vont toujours de pair.


      • 1 vote
        Zatara Zatara 6 février 19:50

        @Yakaa
        Ce gros nul de Bruno-Solo

        .....encore une larve télévisuelle qui confond notoriété et érudition...

        toujours ébahi de voir l’autre navet tenter de faire dialoguer la profondeur avec la superficialité.....


      • 3 votes
        Yakaa Yakaa 7 février 15:36

        @Zatara
        Bon, les commentaires de la vidéo Youtube font plaisir à lire...

        Bruno Solo va pouvoir encore bomber le torse et se prendre pour un grand résistant en pensant que toute la "Réactosphère", la "Fachosphère", les ZheuresLesPlusSombres et MonCulSurLaCommode sont venus l’agresser...  smiley 


      • vote
        mmbbb 7 février 09:03

        Les arguments de cette femme sont clairs et precis . Par ailleurs la condition de la femme poreuse par GPA rejoint celle de la condition bovine Depuis fort longtemps ces methodes sont employées. Elle met en perspective les dangers de l eugenisme puisque non seulement le desir ( pour reprendre les propos de cet imbecile de Solo sont illimités et notre sociéte occidentale est tout oriente vers le desir ) d avoir un enfant sur mesure et parce que demain, l avancee technologie le permettra Dans 10 ou 15 au plus il y a aura des uterus artificielle et nul doute que les ciseaux moleculaires permettront une selection des embryons Nul doute que la biologie couplee a l informatique permettront de tracer des cartes de l enfant tant desire et sur mesure .De facto en USA ces embryons sont selectionnnes il y a même une unite de sperme de prix nobels et de grands intellos.  Le meilleur des Mondes se profile et les Amerloques avec le transhumanisme ont jalonne le chemin Les hommes sur ce plateau sont tres décevant . Le legislateur n est pas la pour le sentiment mais encadre la vie sociale Lefiger au cas par cas n a aucun sens Quant a Baffie, il devrait lire certaine etude sociologique ou il y a quelque millions de gosses vivant des des familles eclatées Ces études évidemment ne font pas la une des médias. Il devrai tout de meme lier la réussite des enfants a leur environnement familiale Les africains n ont pas ce probleme, ils font cela a l ancienne et leur population doublera d ici 2050 . Leur sperme est de bonne qualite nous nous sommes décadents. Quant a Macron, il est dans l essence même de sa politique, le mondialisme. ou tout se resume a la marchandisation A quant les organes preleves chez les pauvres et vendus officiellement pour des transplantations des insuffisants. Et pour terminer , pourquoi devrais je donner mes organes mon sang mes plaquettes ma moelle puisque de facto dans cette societe mercantile , je serai le dernier des couillons a donner C ’est un debat sans fin


        • 3 votes
          mmbbb 7 février 09:12

          Quant aux enfants en France, je suis un con mais je ne comprends pas : lien repris en choeur par la presse http://www.huffingtonpost.fr/jean-luc-ginder/le-scandale-de-nos-trois-millions-denfants-pauvres-de-france_a_22023927/
          Donc on va depenser une fortune afin de généraliser la PMA et nous sommes incapables de donner une vie décente à ces gamins,. J ’eusse aimé au moins que l un de ces intervenants dégoulinant de bon sentiments avance ce chiffre. Ces gens la sont typiques de la bo bo sphere


          • 6 votes
            edwig 7 février 10:08

            C’est amusant...
            personne ne parle de la construction identitaire de l’enfant par la suite.
            L’enfant aura BESOIN de connaitre son père ET sa mère, c’est un Besoin, même pas un désir...et ce besoin là ? qui en parle ?


            • 2 votes
              mmbbb 7 février 10:40

              @edwig non c ’est tabou l identité est devenu tabou qu elle soit individuelle ou nationale . Macron s inscrit dans cette démarche mondialiste ; des êtres hors sol comme les animaux d elevages en batterie . Tout est interchangeable ou devrait l être.


            • 1 vote
              Yakaa Yakaa 7 février 15:20

              @edwig
              Les besoins de l’enfant n’existent plus pour ces gens, seul compte le "désir d’enfant" qu’il faut à tout prix satisfaire car le marché s’en charge et peut faire d’énormes profits, donc si en plus c’est bon pour le "dieu croissance"....
              Pour eux l’enfant n’est plus qu’un produit comme un autre, alors leurs besoins...


            • vote
              Zatara Zatara 7 février 21:07

              @Yakaa
              En fait, ce n’est même pas l’enfant qui est le produit.... le produit, c’est le fait d’être parent....


            • 1 vote
              Belenos Belenos 8 février 00:03

              @Zatara
              Exact ! Et ça ressemble précisément à ce qui se passe quand une enfant joue à la poupée. C’est le droit pour tous d’être une petite fille qui joue à la poupée, qui est ici revendiqué. A quand une "Déclaration universelle des droits de la petites fille capricieuse ?" 


            • vote
              Zatara Zatara 9 février 23:47

              @Belenos
              du coup, on attend plus que la version adulte du catalogue de noël....


            • 2 votes
              spoty spoty 7 février 19:00

              Marianne Durano a eu beaucoup de mérites face aux peoples-bouffons du système, Bruno Solo déchainé, qui a fait de la chialerie LGBT et Baffie qui voulait la Frigide Barjotiser.


              • vote
                wendigo wendigo 7 février 22:45

                Donc en bref pour baffi, un papa une maman, cela correspond à des "relents" ....
                 la dernière fois qu’il m’a été donné de lire une chose du genre c’était dans "le meilleur des mondes" .
                Ite missa est !


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 7 février 23:59

                  Bruno Solo dit des choses tellement stupides qu’on croirait qu’il joue un rôle. Je ne savais pas qu’il était si con au naturel. En fait, son personnage de crétin dans les petits sketchs de Caméra café est plus intelligent que lui. 


                  • 2 votes
                    Elisa 8 février 09:19

                    Dans ce débat on oublie l’essentiel.
                    Ce qui fonde notre contrat social est le premier article de la Déclaration des Droits de l’Homme : "tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit".
                    Dès qu’on utilise le corps d’une femme comme un réceptacle de convenance dans une relation marchande c’est pire que la servitude, c’est la réification pure et simple d’un être humain réduit à un état d’aliénation absolue.
                    Imaginons le contrôle que serait "en droit" d’exercer les "clients" de ce "commerce" sur la vie personnelle du ventre chargé de leur livrer dans les meilleures conditions leur précieuse progéniture.
                    Imaginons les contentieux gérés par des armées d’avocats pour leurs clients fortunés. Quel recours pour les victimes de cet odieux trafic ?
                    Et surtout qu’on n’évoque pas la bienveillance potentielle de loueurs compréhensifs.
                    Le simple fait de recourir à la GPA prouve que l’égoïsme balaiera très vite l’empathie en cas de Problème.
                    "Ce qui se paie n’a guère de valeur" affirmait Nietzsche, voilà un propos qui a ici une singulière pertinence.


                    • 1 vote
                      louis 8 février 20:18

                      @Elisa
                      j’aurais aimer pouvoir vous plusser plusieurs fois pour ce com pertinent et plein de valeurs humaine .


                    • vote
                      njama njama 8 février 12:54

                      Si les droits de l’enfant existent, le "droit à l’enfant" n’existe pas juridiquement, il est un produit de la propagande dans la foulée du mariage pour tous.
                      Mais comme nous vivons de plus en plus dans une société qui supporte de moins en moins bien la frustration, ce genre d’invention prospère sur les possibilités techniques, qui ne sont pas des soins pour cause d’infertilité comme le rappelle cette courageuse jeune femme.
                      On ne voit pas non plus pourquoi des personnes non stériles (femmes célibataires ou les homosexuels) auraient accès à une aide médicale remboursée pour procréer. C’est une dérive pas moins choquante, que celle de payer cher une PMA, ou très cher une GPA.
                      Ce qu’il y a d’étonnant aussi dans ce genre de discours, c’est que si l’enfant est bien au centre des préoccupations égotiques des partisans de la PMA pour tous, puis de la GPA pour tous, il n’est jamais questionné ... ne fut-ce que par quelques études sur les cas existants. Compte-tenu du taux des divorces actuellement (45% des mariages finissent par un divorce en France), ces enfants nés par artifices scientifiques ne seront pas plus épargnés que dans le cas de couples hétéros, ce qui pourraient encore plus compliquer leur équilibre psychologique.


                      • vote
                        njama njama 8 février 13:00

                        enfants élevés par des homosexuel(le)s ce qu’ils en pensent, et comment ils l’ont vécu ?
                        ... troublants témoignages qui invitent à la réflexion sur la PMA et GPA que le lobby LGBT réclame.

                        Élevés par des homosexuels, ils confient leur souffrance à la communauté gay

                        Un témoignage désarmant pour des activistes LGBT souvent tentés par la violence et l’agressivité lorsque certains, et même leurs propres enfants, leur rappellent la souffrance immense qu’impose leur négation.

                        « Un grand nombre d’entre nous a peur de parler et de vous dire sa peine et sa souffrance parce que quelles que soient les raisons, vous n’avez jamais l’air de nous écouter. Vous ne voulez pas entendre. Si nous disons que nous souffrons d’avoir été élevés par des parents homosexuels, nous sommes ignorés ou catalogués comme haineux. Cela n’a rien à voir avec la haine du tout […] Je sais que vous avez vraiment été haïs et que vous avez réellement souffert […] J’étais là. J’ai pleuré et j’ai ressenti la colère directement dans la rue avec vous. Mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas nous. »

                        http://www.bvoltaire.fr/eleves-par-des-homosexuels-ils-confient-leur-souffrance-la-communaute-gay/

                        Les couturiers homosexuels Dolce et Gabbana défendent la famille traditionnelle et se mettent à dos Elton John et le lobby LGBT

                        Domenico Dolce et Stefano Gabbana, duo homosexuel célèbre dans le monde pour avoir créé la marque Dolce & Gabbana, ont surpris tout le monde en prenant la défense de la famille traditionnelle et en présentant plusieurs arguments contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. Ils ont même réprouvé la possibilité de fécondation in vitro des enfants parce qu’à leur avis, chaque enfant a droit à un père et une mère.

                        http://www.medias-presse.info/les-couturiers-homosexuels-dolce-et-gabbana-defendent-la-famille-traditionnelle-et-se-mettent-a-dos-elton-john-et-le-lobby-lgbt/27728/

                        ce qui ne veut pas dire que les enfants d’hétéros soient forcément heureux ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès