• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les causes de l’incendie de Notre-Dame de Paris

Les causes de l’incendie de Notre-Dame de Paris

Il est question de bétonner une nouvelle cathédrale en 5 ans top chrono. Mais est-ce vraiment la bonne solution ? Quand on constate le raté de notre technologie actuelle pour empêcher ce drame, ne devrait-on pas au contraire prendre le temps d'honorer les anciennes techniques ?

Tags : Notre-Dame




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Et Hop ! 20 avril 17:06

    L’agent a peut-être mal interprété une localisation valable indiquée par la centrale d’alarme, donc il est allé voir au mauvais endroit.

    Vu la taille énorme de la charpente, et même des charpentes, 3 000 m2 au sol, il était impossible de l’inspecter sans y passer des mois.

    Il reste la question de la cause : origine de l’étincelle, nature du combustible intermédiaire pour enflamer des poutres massives en coeur de chêne très ancien, sachant qu’il n’y a aucune installation électrique dans les combles, même pas un simple éclairage électrique : on utilise des lampes à batteries pour les inspections et le dépoussiérage.

    Les Nazis qui ont voulu incendier Notre-Dame, c’est une légende, de la propagande de guerre, ils ont au contraire sauvé l’abbaye de Mont-Cassino.

    C’est l’architecte en chef des monuments historiques chargé du monument qui décidera du projet, après de nombreuses analyses discutées avec les services concernés, ça ne fait pas partie des attributions du premier ministre ni du président de la République, en plus du fait qu’ils n’y connaissent rien.

    Il existe des entreprises capables de refaire à l’identique cette charpents. Mais l’ancien architecte en chef de Notre-Dame Benjamin Mouton dit que le problème est qu’on ne possède plus en France de chênes de plus de 350 ans dans les forêts domaniales, un ministre a décidé en 1979 de baisser l’âge de coupe par l’ONF à 250 ans.

    Il ne faut pas vouloir avoir un avis sur des sujets qu’on ne connaît pas, il est possible que les dégradations des maçonneries qui sont en pieres calcaires ne leur permetent plus de porter une charpente en bois.


    • vote
      nono le simplet 21 avril 02:55

      @Et Hop !
      ils ont au contraire sauvé l’abbaye de Mont-Cassino.

      faut pas exagérer smiley
      ils n’avaient pas de poste d’observation dans l’abbaye alors que les américains ont justifié le bombardement pour cette fausse raison ... mais les allemands ont investi les ruines de l’abbaye ensuite ...


    • vote
      crow crow 21 avril 06:13

      @Et Hop !
      Pour les chênes je sais qu’il y a déjà une forte mobilisation de privés qui offriraient leurs arbres sur pieds, il y a aussi "taper dans les stocks" nationaux par réquisition rétribuée ou non, ou enfin refaire une charpente en une autre matière que le bois !


    • 1 vote
      flolenigo 20 avril 21:52

      Exode 20
      3Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. 4Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 5Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent,…

      Exode 32:8
      Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite ; ils se sont fait un veau en fonte, ils se sont prosternés devant lui, ils lui ont offert des sacrifices, et ils ont dit : Israël ! voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte.

      Exode 34:17
      Tu ne te feras point de dieu en fonte.

      Lévitique 19:4
      Vous ne vous tournerez point vers les idoles, et vous ne vous ferez point des dieux de fonte.

      Lévitique 26:1
      Vous ne vous ferez point d’idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle ; car je suis l’Eternel, votre Dieu.

      Deutéronome 4:15
      Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes,

      Deutéronome 4:16
      de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un homme ou d’une femme,

      Deutéronome 5:8
      Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

      Deutéronome 27:15
      Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, oeuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret ! Et tout le peuple répondra, et dira : Amen !

      2 Rois 17:12
      Ils servirent les idoles dont l’Eternel leur avait dit : Vous ne ferez pas cela.

      Psaume 78:58
      Ils l’irritèrent par leurs hauts lieux, Et ils excitèrent sa jalousie par leurs idoles.

      Ézéchiel 20:7
      Je leur dis : Rejetez chacun les abominations qui attirent vos regards, et ne vous souillez pas par les idoles de l’Egypte ! Je suis l’Eternel, votre Dieu.


      Vive Le Feu : Bérurier Noir

      ...Trois millions de lycéens carbonisent leurs bouquins
      Une concierge allumée fout le feu au quartier
      Le président fêlé enflamme l’Elysée
      Trois secrétaires en chaleur calcinent leur directeur
      Une tribu de bonnes soeurs incendie l’Sacré-Coeur

      ...

      ...Les jeunes chômeurs s’la donnent aux cocktails molotov
      Des iraniens enflamment le corps de l’oncle Sam

      ...

      Il y a le feu partout c’est la fête des fous
      Il y a le feu partout viv’ le feu viv’ les fous !

      https://www.youtube.com/watch?v=dhQGyN7XrZs

      R5S5T...


      • 4 votes
        Belenos Belenos 20 avril 22:26

        @flolenigo

        Maudits soient les imposteurs qui t’incitent à idolâtrer la parole humaine en la présentant comme la parole divine. (22:26)


      • 2 votes
        Hijack ... Hijack ... 21 avril 14:24

        Tout à fait d’accord avec sa conclusion ... Il faut éviter tout empressement, autrement, c’est la rapidité au détriment de la qualité.


        • vote
          Justin 21 avril 17:58

          La thèse officielle déjà établie presque définitivement reste l’incendie accidentel.

          La couleur jaunâtre de la fumée serait due au plomb d’après les journalistes commentant en direct l’incendie. La flamme du plomb (ce n’est pas la fumée) est bleue/blanc : https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_flamme

          "Un forgeron montre qu’il est difficile de faire brûler du chêne"  : https://www.youtube.com/watch?v=Fb9vp3qa1pg


          • vote
            Justin 21 avril 18:02

            Flammes blanches/grises : https://actu.fr/normandie/montville_76452/incendie-du-chateau-de-mesnieres-il-y-a-dix-ans_4437123.html

            ... d’où est venue cette couleur jaunâtre à Notre-Dame ?
            Notre-Dame "à l’état de déchet toxique" à cause du plomb fondu ? https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/notre-dame-a-l-etat-de-dechet-toxique-a-cause-du-plomb-fondu_2073978.html


          • vote
            Justin 21 avril 19:08

            Twitt très polémique et supprimé (donc erreur) d’un journaliste du Time 
            https://twitter.com/Real_Matty_Mac/status/1117849686147100672
            Un ami jésuite à Paris qui travaille à Notre-Dame m’a dit que le personnel de la cathédrale avait déclaré que l’incendie avait été intentionnellement allumé. » Et il a ensuite supprimé le tweet après quelques minutes.


          • 1 vote
            Et Hop ! 21 avril 22:44

            @Justin : " La thèse officielle déjà établie presque définitivement reste l’incendie accidentel. "

            Il y aura vraiment une thèse quand on dira quelle sont les causes de l’étincelle et de l’embrasement des poutres en chêne.

            Pour le moment, l’enquête a révélé : 
            1°) que ce ne sont pas les ouvriers puisqu’ils n’ont fait aucun travaux, sauf de monter des échafaudages en serrant des boulons.
            2°) ce n’est pas une cause électrique puisqu’il n’y a aucune canalisation ou boite électrique dans les combles des charpentes, même pas pour l’éclairage courant qui se fait avec des lampes portatives à piles.
            3°) que le comble de la charpente était truffé de capteurs pour signaler un incendie, avec une installation ultra moderne centralisée dans un bureau où il y avait deux surveillants en permanence 7/7 24/24.


          • 1 vote
            Justin 22 avril 01:27

            @Et Hop !  "A 15 heures, un obus touche l’échafaudage en bois de pin qui depuis mai 1913 ceinturait la tour nord de la cathédrale et l’enflamme. Vers 15h30, la toiture prend feu rendant l’incendie visible de loin ce qui amène les Allemands à cesser leur tir. Mais la chaleur de l’incendie met en ébullition les 400 tonnes de feuilles de plomb qui recouvrent la toiture. Le plomb fondu se répand alors sur les voûtes et coule par les gargouilles, provoquant une spectaculaire fumée couleur jaune d’or. A 15h50 l’échafaudage s’effondre sur le parvis, remplissant celui-ci de fumée. Quant à l’incendie de la charpente, il se poursuit jusque vers 20 heures. "
            https://www.reims.fr/culture-patrimoine/archives-municipales-et-communautaires/guerre-1914-1918/5-l-incendie-de-la-cathedrale-de-reims-19-septembre-1914-7633.html

            ... une spectaculaire fumée couleur jaune d’or. 


          • vote
            Et Hop ! 22 avril 10:04

            @Justin

            Sauf que là il n’y a pas eu d’obus ni de bombe incendiaire, et qu’il n’y avait aucune installation électrique dans le comble, même pas pour l’éclairage courant.

            Le coeur de chêne ancien est calcifié, presque impossible à enflammer sans un accélérateur thermique. Une fois enflammé, il brûle très lentement.

            Travaux pratiques :

            https://www.youtube.com/watch?time_continue=100&v=Fb9vp3qa1pg

            Par contre il y a un projet gouvernemantal de 2016 de remplacer la couverture et la charpente actuelle par un toit-terrasse, ou jardin suspendu, avec une pyramide à la placede la flèche. Ce projet totalement irréalisable du fait que l’édifice est protégé comme monument historique, intitulé " Île-de-la-Cité 2040 " a eu l’approbation d’Anne Hidalgo et du gouvernement de Manuel Vals auquel participait Macron.

            Il se trouve donc que l’incendie a exactement réalisé les démolitions nécessaires pour ce projet qui a commencé avec la fermeture en 2017 de l’Hôtel-Dieu (qui est le complément de Notre-Dame).

            Les discours immédiat de Macron parlant de reconstruire Notre-Dame "encore plus belle" et de Eouard Philippe proposant de faire un concours international d’architecture et de remplacer la flèche par autre chose, se réfèrent implicitement à la réalisation exacte de ce projet, "Car c’est Notre projèèèèè... !! "

            Les affirmations officielles, avant toute enquête, qu’il s’agit d’un incendie accidentel, plaident pour un incendie volontaire. Il y a eu deux alertes, la première était probablement due à l’intrusion.


            (voir la photo du projet de toit terrasse donné dans un commentaire à la suite de l’article)


          • 1 vote
            Belenos Belenos 22 avril 10:33

            @Et Hop !
            "Le coeur de chêne ancien est calcifié, presque impossible à enflammer sans un accélérateur thermique. Une fois enflammé, il brûle très lentement."

            Alors considérant la rapidité de l’incendie, je ne vois qu’une seule explication : la nuit précédent le départ de feu, une équipe d’hommes de main de Macron, probablement mené par l’inévitable Benalla, a discrètement remplacé cette ancienne charpente de chêne calcifié et incombustible par une imitation en sapin achetée chez Bricoman. Tout s’explique. 


          • vote
            Belenos Belenos 22 avril 10:34

            "menée" (l’équipe)


          • vote
            Belenos Belenos 22 avril 10:56

            "précédant" (pffff.... quelle orthographe piteuse !)


          • vote
            Justin 22 avril 11:37

            @Et Hop ! Il y a des particularités à Reims ; après la guerre (manque de bois et de charpentiers) et "modernité" revendiquée pour l’époque :  DOSSIER : Incendie de Notre-Dame : Incendie de Notre-Dame : à Reims, à la découverte de la charpente en béton de la cathédrale. Comment reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris ? Après l’incendie qui a dévasté une partie de la toiture, lundi, beaucoup ont pris l’exemple de la cathédrale de Reims, comme exemple à suivre. Reconstruite dans les années 1920-30, elle s’est dotée d’une charpente en béton. https://www.francebleu.fr/infos/societe/reims-a-la-decouverte-de-la-charpente-en-beton-de-la-cathedrale-1555425233
             .. la charpente a cette particularité d’être totalement invisible et n’était même pas visitable (à part quelques privilégiés). Les contraintes pour les bâtiments historiques n’étaient pas les mêmes dans les années 20 que de nos jours. La flèche qui a disparue était une version modernisée de la flèche du Moyen-Age. Il y a la charpente et la flèche. Cette dernière était indépendante de la charpente et reposait sur les quatre piliers du transept.
            "En 1860, il charge le charpentier Bellu de ces travaux. Le modèle est celui de la flèche à deux étages imaginée à Orléans en 1852 qui s’éloigne fondamentalement de celle du XIIIe siècle. De plus, cette flèche n’est plus un clocher." ... fondamentalement.
            http://www.notredamedeparis.fr/la-cathedrale/architecture/la-fleche/


          • vote
            pegase pegase 22 avril 12:37

            @Belenos
            -
            Deux p’tits cons s’amusent avec de la thermite ...

            https://www.youtube.com/watch?v=oWRsQvrELPM


          • vote
            pegase pegase 22 avril 12:41

            @Belenos
            -
            Soit la fumée jaune provient de la combustion de la thermite, soit elle provient de la combustion du zinc (tout le monde dit que c’était du plomb par méconnaissance du sujet, mais c’était du zinc) ... on le voit très bien dans la vidéo des gamins que j’ai posté ...
            https://www.youtube.com/watch?v=x5Y9UTHdH2I

            Mais apriori le zinc, quand il brûle, ne provoque pas de fumée jaune ... j’en ai, il faudrait que je fasse l’essai ...


          • 1 vote
            Belenos Belenos 22 avril 21:12

            @pegase
            "tout le monde dit que c’était du plomb par méconnaissance du sujet, mais c’était du zinc"

            "L’emploi du zinc ne date guère en France que de l’année 1789 époque à laquelle la France était pour sa fabrication entièrement tributaires de l’étranger. Ce n’est que longtemps après qu’on le lamina en France et les progrès que fit ce genre d’industrie datent à peu près de 1810." 
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Couverture_en_zinc

            "Le toit est recouvert de 1326 tuiles de plomb de 5 millimètres d’épaisseur. Chacune a dix pieds-du-roi de long sur trois de large (1 pied-du-roi =32,484 cm et une toise = 6 pieds-du-roi). Le poids total en est évalué à 210 000 kg, soit 210 tonnes." 
            https://www.paristoric.com/index.php/musees-et-religions/notre-dame-de-paris/1627-notre-dame-le-toit-et-la-charpente

            "Quant aux prestigieuses toitures de plomb de Notre-Dame de Paris ou de la Sainte-Chapelle, elles étaient aux mains de maîtres couvreurs plombiers ornemanistes reconnus dans l’art de la « plomerie ». Il faut attendre 1549 pour que les couvreurs plombiers forment une corporation reconnue."

            file :///C :/Users/Principal/Downloads/Les+savoir+faire+du+couvreur+zingueur+parisien.pdf

            Incendie de Notre-Dame : une ONG craint une pollution au plomb

            http://www.leparisien.fr/societe/incendie-de-notre-dame-une-ong-craint-une-pollution-au-plomb-20-04-2019-8057190.php

            Vincent Athias, spécialiste du bâti ancien : «  Il y a de fortes présomptions pour que le feu se soit déclaré sur les travaux de vêture, c’est-à-dire l’habillage en plomb, de la flèche. Le plomb, comme le zinc en toiture, sont posés sur un support de bois : c’est ce qu’on appelle les voliges. Or le plomb se soude au chalumeau. Il est très facile d’enflammer la volige sans s’en rendre compte. Normalement il y a des procédures. D’une part il faut humidifier le support. D’autre part on interrompt les travaux de soudure au moins deux heures avant la journée de travail, qui dans le bâtiment est communément à 17h. Pendant cette période, on passe en revue tous les supports pour vérifier qu’il n’y pas d’anomalie. C’est ce qui se fait en théorie. Là on peut se demander si la procédure a été suivie. Car si le feu a été déclaré a 18h43, et que 30 minutes plus tard il couvrait la moitié de la charpente, il y a des fortes chances pour qu’il ait couvé sous la toiture. »
            https://www.marianne.net/societe/notre-dame-l-heure-du-casse-tete-de-l-enquete



          • vote
            pegase pegase 22 avril 23:13

            @Belenos
            -
            Oui mais je parle de la toiture, c’est du zinc, et elle ne date pas du moyen âge...
            Le plomb c’est dégueulasse, ça fait des grandes trainées blanches et c’est très fragile, rien à voir avec ce que j’ai vu dans la vidéo smiley

            On ne voit pas la couverture de la flèche dans la vidéo ...

            Quand à l’histoire de la volige, les ferblantiers font très attention justement pour ne pas mettre le feux, en plus il n’y a pas eu de travaux de ce genre avant l’incendie ...


          • 1 vote
            Belenos Belenos 22 avril 23:40

            @pegase
            "Le plomb c’est dégueulasse, ça fait des grandes trainées blanches et c’est très fragile"

            Ben non, ça fait une magnifique toiture ancienne comme on le voit sur ces monuments historiques restaurés. 
            https://battais-couverture.com/couverture-plomb/

            Pouvez-vous nous indiquer les sources fiables montrant à quelle époque la toiture d’origine en feuilles de plomb de la cathédrale aurait été remplacée par une toiture en plaques de zinc, invention bien plus récente. 


          • vote
            pegase pegase 22 avril 23:44

            @Belenos
            -
            Il faudrait voir avec quel produit l’entreprise d’Épinal a traité le bois, si c’est du xylophène, c’est un produit plus ou moins combustible, ou en tout cas qui accélère la combustion du bois .... mais je n’ose pas imaginer qu’ils ont pris ce risque, peut être ils ont utilisé du sel de cuivre,, chrome, bore... La créosote est maintenant interdite il me semble (cancérigène) ...

            Quelle idée de traiter des bois anciens, ça ne sert à rien ; les insectes ne peuvent pas y pénétrer, c’est une fumisterie genre 30% au parti socialiste ...


          • vote
            pegase pegase 23 avril 00:18

            @Belenos
            -
            Je n’en sais rien, tout ce que je sais c’est que le plomb c’est très fragile, ce n’est plus du tout utilisé en couverture depuis très longtemps, les soudures des ferblanteries sont en étain, pas en plomb ... Une couverture ça ne dure pas des siècles, en zinc ou en cuivre 100 ans grand maximum, et encore, la foudre fait des dégâts, le plomb on en parle même pas, c’est hyper fragile, si c’était le cas vous verriez pleins d’impacts de grêle ...

            Je connais la technique d’assemblage des plaques de la toiture, ce sont des profilés en forme de U aux angles carrés, des pièces fixées à la toiture viennent s’intercaler entre deux plaques, et elles sont recourbées contre les parties verticales du U pour les maintenir ...Puis les bords sont recourbés deux fois pour l’étanchéité, ça se fait au marteau avec un outil spécial qui fait "contre coup" dont j’ai oublié le nom ... On les voit très bien dans la vidéo postée par les gamins, c’est très mal fait d’ailleurs ..

            Voilà ce que ça donne en cuivre :
            https://turpin-longueville.com/images/phocagallery/thumbs/phoca_thumb_l_toit-veranda-zinc-cuivre-09.jpg

            en Zinc :
            https://charrointoitures.com/wp-content/uploads/particulier-couverture-dune-tour-en-zinc-a%CC%80-joint-debout-gironne%CC%81-2-1200x600.jpg

            Le mieux ce sont les petites tuiles en terre cuite (ou mieux en céramique), j’ai un pan de ma maison qui semble en petites tuiles d’origine, soit plus de 200 ans, d’ailleurs il faut que je monte pour faire une inspection smiley


          • 1 vote
            Belenos Belenos 23 avril 00:47

            @pegase
            "Soit la fumée jaune provient de la combustion de la thermite, soit elle provient de la combustion du zinc (tout le monde dit que c’était du plomb par méconnaissance du sujet, mais c’était du zinc) "

            Sur le site officiel de la cathédrale, on trouve les données suivantes :

            "Sur cette charpente repose une toiture de plomb constituée de 1326 tables de 5 mm d’épaisseur pesant 210 tonnes. Aux XIe et XIIe siècles, on couvrait les toits des églises de tuiles plates en raison des abondants gisements d’argile. Paris, étant loin de tels gisements, on lui préféra le plomb. En 1196, l’évêque Maurice de Sully lègue par testament 5 000 livres pour l’achat de plomb."

            http://www.notredamedeparis.fr/la-cathedrale/architecture/la-charpente/


            210 tonnes de plomb en fusion dans cette fournaise, c’est suffisant pour faire de la fumée, non ?


          • 3 votes
            Belenos Belenos 23 avril 00:58

            @pegase

            "Il faudrait voir avec quel produit l’entreprise d’Épinal a traité le bois, si c’est du xylophène, c’est un produit plus ou moins combustible, ou en tout cas qui accélère la combustion du bois .... mais je n’ose pas imaginer qu’ils ont pris ce risque, peut être ils ont utilisé du sel de cuivre,, chrome, bore... La créosote est maintenant interdite il me semble (cancérigène) ...

            Quelle idée de traiter des bois anciens, ça ne sert à rien ; les insectes ne peuvent pas y pénétrer, c’est une fumisterie genre 30% au parti socialiste"


            Cela fait un bon moment que les produits de type xylophène sont en phase aqueuse, donc c’est de l’eau avec une quantité (très) infinitésimale d’insecticide (généralement de la cyperméthrine)

            et éventuellement de fongicide. Ce n’est aucunement combustible ! Et c’est même humidifiant (le temps que ça sèche, quoi) donc cela ralentirait la combustion. 

            https://www.xylophene.fr/produits/multi-usages/xylophene-traitement-multi-usages/

            En plus, on ne traite effectivement pas les charpentes des monuments historiques médiévaux comme celles de nos maisons d’habitation courante. Et on ne traite pas non plus les différentes essences de bois de la même manière. 


          • 2 votes
            Belenos Belenos 23 avril 01:09

            @pegase
            "Je n’en sais rien, tout ce que je sais c’est que le plomb c’est très fragile, ce n’est plus du tout utilisé en couverture depuis très longtemps, les soudures des ferblanteries sont en étain, pas en plomb ... Une couverture ça ne dure pas des siècles, en zinc ou en cuivre 100 ans grand maximum, et encore, la foudre fait des dégâts, le plomb on en parle même pas, c’est hyper fragile, si c’était le cas vous verriez pleins d’impacts de grêle ..."

            "Le plomb, de par sa souplesse et sa parfaite imperméabilité aux liquides, est souvent utilisé pour les travaux de revêtements de toitures.
            Les toits de nombreux monuments historiques français en sont couverts, chaque année la consommation française pour leur entretien est de 2 000 tonnes".
            https://www.materiauxetbricolage.com/couvertures-en-plomb-guide-dutilisation/

             smiley



          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 23 avril 07:10

            Ce n’est ni le premier ni le dernier crash de l’expert au doigt mouillé, mais celui-ci est juste anthologique... smiley
            Pegaz la tremblote (16/04) :
            "Dessiner la charpente de la cathédrale et la réaliser fait partie de mes compétences"
            "La charpente c’était toute ma vie, vous me provoquez en remettant en cause mes compétences"
            "tout le monde dit que c’était du plomb par méconnaissance du sujet, mais c’était du zinc"

            Belenos :
            "Pouvez-vous nous indiquer les sources fiables montrant à quelle époque la toiture d’origine en feuilles de plomb de la cathédrale aurait été remplacée par une toiture en plaques de zinc, invention bien plus récente."
            Pegaz la tremblote :
            "Je n’en sais rien, tout ce que je sais c’est que le plomb c’est très fragile"
            Belenos :
            "Le plomb, de par sa souplesse et sa parfaite imperméabilité aux liquides, est souvent utilisé pour les travaux de revêtements de toitures.
            Les toits de nombreux monuments historiques français en sont couverts, chaque année la consommation française pour leur entretien est de 2 000 tonnes"

            C’est limite sacrilège, Belenos, d’apporter tous ces éléments factuels et sourcés face au Savoir universel du génie de la Vologne qui a détecté de la fumée suspecte dans une vidéo... smiley


          • vote
            Belenos Belenos 23 avril 07:43

            D’après les informations présentes sur le site de la cathédrale, il faut ajouter au 210 tonnes de plomb de la toiture, celui de la flèche elle-même : 250 tonnes (et 500 tonnes de bois beaucoup plus récent que celui de la "forêt"). 

            Ce qu’est devenu tout ce plomb fondu (ou parti en fumée ?) est une question inquiétante en soi.

            Ensuite, le départ de l’incendie semble, d’après les pompiers et des images filmées par les passants, se situer à la base de la flèche, là où avaient lieu des travaux, dit-on (à confirmer). Ces dernières informations sont encore à considérer avec prudence. 

            Des éléments risquent encore de s’effondrer et malheureusement de tomber sur l’orgue !


          • vote
            pegase pegase 23 avril 12:03

            @Belenos

            Cela fait un bon moment que les produits de type xylophène sont en phase aqueuse, donc c’est de l’eau avec une quantité (très) infinitésimale d’insecticide (généralement de la cyperméthrine)

            Joker, je ne suis plus du tout au jus de ce qui se passe en France à ce niveau là depuis 2000, et avant cette date j’ai travaillé 12 ans en Suisse, donc depuis 88 où on utilisait encore le xylophène combustible, ça commence sérieusement à dater ... 
            Les Suisses ne traitaient rien du tout, il faut dire que leur bois était de très bonne qualité ...


          • vote
            pegase pegase 23 avril 12:20

            @Belenos

            "Le plomb, de par sa souplesse et sa parfaite imperméabilité aux liquides, est souvent utilisé pour les travaux de revêtements de toitures.


            Je n’en ai jamais vu de ma vie ... jamais smiley

            Le plomb et l’oxyde de plomb sont des toxiques, très cancérigènes, aujourd’hui c’est complètement interdit, ils passent le bulldozer pour décontaminer les sols théâtres de la guerre de 14 par le plomb justement, ce n’est pas pour en remettre sur les toitures ...

            De toutes façons je vous ai dit qu’une couverture métallique ça ne dure pas très longtemps, il y a toujours des jonctions qui se font avec d’autres métaux, leur contact fait effet pile, le métal se bouffe, plomb y compris ... Vous ne pouvez pas clouer une toiture en plomb avec des clous de plomb ......


          • vote
            Belenos Belenos 23 avril 12:44

            @pegase
            "Le plomb et l’oxyde de plomb sont des toxiques, très cancérigènes, aujourd’hui c’est complètement interdit, ils passent le bulldozer pour décontaminer les sols théâtres de la guerre de 14 par le plomb justement, ce n’est pas pour en remettre sur les toitures ..."
             :
            Appelez vite la police, si c’est interdit, des fous en vendent et en posent partout sur les toitures de France !! -O

            La bande de plomb plissée de D’Huart complète l’étanchéité d’une toiture. Elle se pose sous les tuiles de faîtage et d’arêtier. Conforme à la norme NF EN 12588

            https://www.pointp.fr/p/couverture/bande-de-plomb-plissee-400mm-epaisseur-0-50mm-longueur-5m-A3658943
             
            https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/materiaux-menuiserie/toiture-charpente-et-bardage/accessoires-de-toiture-charpente-et-bardage/accessoires-de-tuile-et-ardoise-l1308218566/rouleau-plomb-p.html

            https://www.bricoman.fr/rouleau-de-plomb.html

            Certes, on ne fait plus de toiture entièrement au plomb sur des bâtiments neufs, comme autrefois, mais je me demande bien ce qui peut vous étonner dans le fait que des monuments historiques en soient couverts (?) De toute façon, étonné ou pas étonné, il faut vous faire une raison ! Et moi je n’y suis pour rien, donc ça ne sert à rien d’essayer de me prouver que ça ne devrait pas exister quand je ne fais que vous donner des citations et des liens de sites de professionnels de la toiture et de la restauration de bâtiments historiques. Essayez de déposer une plainte, allez voir un procureur, je ne sais pas moi... 


          • vote
            Belenos Belenos 23 avril 13:33

            Et pour revenir au sujet, c’était bien du plomb sur la toiture de la cathédrale. 


          • vote
            Scalpa Scalpa 21 avril 18:20

            Ils ont cramé la vielle et pris son sac, ils sont partis par la.


            • vote
              Claire29 Claire29 21 avril 18:32

              J’ai entendu ce matin sur Europe 1 Hervé Gattegno du JDD dire dans son édito que l’idée d’une restauration de la flèche à l’identique est absurde.
              Il rappelait que c’est à l’Etat non pas à l’église de décider puisque les cathédrales appartiennent à l’Etat en vertu de la loi de 1905, il trouve normal de lancer un concours d’architecte et que c’est au Président de la république de décider !
              Il oublie que la flèche comme toute la cathédrale est un monument historique et que ceux qui sont en charge de la protection des monuments historiques auront leur mot à dire et ne laisseront pas Macron décider,ils n’accepteront pas que la flèche de Viollet le Duc soit remplacée par la flèche Macron parce qu’il veut laisser une trace dans l’Histoire !

              https://www.change.org/p/a-l-intention-de-mr-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-restaurer-notre-dame-de-paris-autant-que-possible-%C3%A0-l-identique?signed=true


              • 1 vote
                Justin 21 avril 19:23

                @Claire29 Paris intra-muros est très uniforme pour son architecture. Il y a trois exceptions : la tour Eiffel, la tour Montparnasse et le centre Beaubourg.

                Au Moyen-Age, Notre-Dame avait des murs peints de couleurs vives à l’extérieur. C’est la décrépitude du bâtiment qui a laissé apparaître les murs nus que nous connaissons.

                Photo haute résolution : https://gigarama.ru/notredame/

                Si les travaux doivent être terminés dans cinq ans, il faudra faire de l’acier et du verre comme la pyramide du Louvre et Macron réussira brillamment son challenge.. 


              • vote
                Justin 21 avril 19:47

                @Claire29 il y a déjà de nombreuses statues de notables à Notre-Dame.

                La généalogie de Jésus en Matthieu 1, 1-176 mentionne que Joseph est issu de la maison royale de David mais celle de Luc 3, 23-387 fait l’objet d’une interprétation controversée, inscrivant aussi bien Joseph que Marie dans la lignée des rois d’Israël. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_(m%C3%A8re_de_J%C3%A9sus)

                "Sous la balustrade, s’étend la large bande horizontale de la galerie des rois. Elle aligne vingt-huit statues représentant vingt-huit générations de rois de Juda, descendants de Jessé et ancêtres humains de Marie et de Jésus, et date de 1210.

                Cet ensemble souligne que Marie, vraie femme, née de la race humaine, engendre Jésus, vrai homme et vrai Dieu. Mises en place dans le premier tiers du XIIIème siècle, ces statues peintes vont très vite apparaître comme des représentations des rois de France que les simples gens aimaient reconnaître. Dès 1284, c’est ainsi qu’elles sont présentées. Et cette tradition se perpétuera au cours des siècles. C’est pourquoi, au moment des troubles de la Révolution, elles subiront d’importantes mutilations comme symboles du despotisme royal et seront abattues.

                En 1843, quand les architectes Viollet-Le-Duc et Lassus reçoivent le chantier de Notre-Dame, il ne demeure aucune de ces statues. Viollet-Le-Duc décide, avec l’aide de l’atelier de Geoffroi-Dechaume, de restituer les statues que nous voyons aujourd’hui.

                En 1977, à la faveur de travaux dans le quartier parisien de la Chaussée d’Antin, 143 fragments des statues royales de Notre-Dame furent redécouverts. On a trouvé 21 des 28 têtes de rois. Ils sont actuellement exposés au musée de Cluny.

                Il y a en réalité quinze rois et treize notables proches du pouvoir."

                https://www.paristoric.com/index.php/musees-et-religions/notre-dame-de-paris/937-notre-dame-la-galerie-des-rois


              • vote
                Claire29 Claire29 21 avril 19:50

                @Justin
                Si les travaux doivent être terminés dans cinq ans, il faudra faire de l’acier et du verre comme la pyramide du Louvre et Macron réussira brillamment son challenge.."
                Ce n’est pas si sûr car on ne fait pas ce qu’on veut avec les monuments historiques,le projet devra respecter les contraintes réglementaires, architecturales et techniques qui s’appliquent quand on fait des travaux d’entretien et de restauration des monuments historiques et Macron n’a pas le pouvoir de les modifier !


              • 2 votes
                Et Hop ! 21 avril 22:34

                @Claire29

                Il rappelait que c’est à l’Etat non pas à l’église de décider puisque les cathédrales appartiennent à l’Etat en vertu de la loi de 1905, il trouve normal de lancer un concours d’architecte et que c’est au Président de la république de décider ! "

                Un édifice classé monument historque ne peut être restauré ou reconstruit que par l’architecte en chef des monuments historiques qui en est chargé, il serait complètement illégal d’organiser un concours d’architecture pour désigner un autre architecte.

                Ni le chef du gouvernement, ni a fortiori le président de la République n’ont de compétence pour dire comment ou en combien de temps un monument historique doit être restauré. De même qu’il n’ont pas compétence pour décider quelle opération va faire un chirurgien chef de clinique et combien de temps va durer l’opération.


              • vote
                Claire29 Claire29 22 avril 13:45

                @Et Hop !
                Vous n’avez pas dû lire tout mon commentaire,il est évident que Macron n’est pas compétent pour décider et ceux qui pensent qu’il l’est prennent leur désir pour la réalité,ils espèrent surtout à mon avis que les catholiques n’auront pas leur mot à dire !


              • 1 vote
                Et Hop ! 23 avril 01:02

                @Claire29

                Les catholiques n’ont pas plus leur mot à dire que les ministres, c’est l’architecte en chef des monuments historique chargé du bâtiment protégé qui fait les projets, choisit les solutions, fait le planing, c’est sa fonction.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Le souci de soi


Voir ses articles







Palmarès