• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manif pour tous : la question surréaliste du représentant LGBT à Jean-Frédéric (...)

Manif pour tous : la question surréaliste du représentant LGBT à Jean-Frédéric Poisson

« Bonjour monsieur Poisson, vous étiez présent hier au défilé de la Manip pour tous, organisation homophobe, xénophobe et antiféministe, qui prétend présenter comme universel un modèle de famille qui n’est plus le reflet de la diversité des foyers d’aujourd’hui... »

 

 

Tags : Médias Manifestation Théorie du genre GPA




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • 14 votes
    howakhan howakhan 18 octobre 2016 09:44

    Histoire de destruction...et de haine....

    le retours de manivelle un jours va être proportionnel au délire je pense...

    ici en Irlande c’est un non sujet....

    l’idée sous-jacente en fait est d’amener un tas de sujets conflictuels, n’importe lesquels , pour que la masse reste endormie sur le principal et s’occupe de sujets satellites totalement secondaires..

    pendant ce temps la destruction continue..lisez l’histoire bolchevique-trotskyste et vous verrez la saisissante similitude...au niveau de la haine.....la violence etc ..la destruction...


    • 3 votes
      NOUS SOMMES RÉVEILLÉS Pilule Rouge 18 octobre 2016 14:20

      @howakhan

      Même les homos n’en veulent pas de la loi "Teubira" (car c’est pour nous la mettre bien profond) : https://www.youtube.com/user/homovox2013/videos


    • 1 vote
      Pierre Régnier 18 octobre 2016 22:26

      @howakhan

      La malhonnêteté de la fausse Gauche - je suis de gauche, d’où l’adjectif - se résume à cette décision :

      Présenter comme manifestation de haine, de racisme, d’homophobie, de xénophobie, de musulmanophobie... toute destruction que nous voulons opérer dans la société présente, toute décision que nous voulons imposer à la société future.

      La destruction du mariage, institution structurante dans une société démocratique s’efforçant de garantir la paix et le respect des droits humains n’est nullement une décision "satellite totalement secondaire".

      Il en est de même de la décision d’éliminer le père ou la mère d’un enfant. Ce sont, dans les deux cas, des pratiques inhumaines, odieuses.


    • vote
      Pierre Régnier 20 octobre 2016 19:52

      Pierre Régnier (correction)

      Je m’aperçois - j’aurai mis du temps ! - que j’ai dit ici exactement le contraire de ce que j’ai voulu dire :

      "La fausse Gauche présente comme manifestation de Haine, de racisme... toute opposition... aux destructions qu’elle opère dans la société présente et aux projets destructeurs qu’elle veut imposer à la société future".


    • vote
      philouie 20 octobre 2016 20:08

      @Pierre Régnier
      mais enfin la gauche, c’est la version athée du christianisme et de son "aimez-vous les uns les autres". Le mariage pour tous en est la consécration, allons.

      Vous n’allez pas empêcher des gens qui s’aiment de se marier. Voyons.


    • 3 votes
      Daniel D. Daniel D. 18 octobre 2016 14:04

      @yoananda
      C’est i-télé et pas i-média (émission de Le Gallou sur tv liberté)


    • 8 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 10:52

      Monsieur Poisson répond plutôt clairement à ce fou haineux. 


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 12:56

        @Qaspard Delanuit
        Certes, c’est un haineux. Mais il n’empêche que le constat qu’il dresse de la disparition de la famille patriarcale et de l’hétérogénéité des foyers dans notre sociétés est vrai. 


      • 4 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 14:10

        @maQiavel

        Le modèle patriarcal s’est sans doute progressivement transformé depuis la société de l’Antiquité romaine. Mais je ne constate pas que le modèle hétéro-parental de la famille soit devenu minoritaire en France. Ce qui a beaucoup changé en quelques décennies, c’est surtout l’augmentation des séparations, de sorte que nous avons davantage de familles moins stables, plus "ouvertes" et recomposées. Il faut faire attention à l’effet de loupe produit par la multiplication des séries ou des films ou encore des émissions nous montrant des homosexuels à toutes les sauces : cela reste un phénomène minoritaire qui n’a absolument pas le poids suffisant pour prétendre à une inversion de la tendance générale biologique et culturelle de l’humanité. De plus, si les homos continuent à être de plus en plus agressifs sur les terrains où ce n’est pas justifié, ils risquent de restaurer une hostilité qui avait presque entièrement disparue à leur encontre. La puissance de cette communauté (comme celle d’une autre qui n’existe pas) repose essentiellement sur la culpabilisation des masses. Mais on peut déculpabiliser les masses aussi facilement (un leader politique peut le faire très rapidement)... Et alors attention au retour de l’élastique.


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 15:05

        @Qaspard Delanuit
        Sur "les homos " ( en fait sur ces réseaux qui s’arrogent le droit de parler au nom de tous les homos ) , je suis totalement d’accord avec vous. 

        Sur le modèle hétéro-parental de la famille , il faudrait voir les statistiques mais il me semble au nez que les familles homoparentales soient de plus en plus nombreuses et si elles ne sont pas encore majoritaire , ça ne saurait tarder. 


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 15:08

        Pardon , les familles monoparentales et non homoparentales , qu’on me pende en place public sur le champ ....  smiley

        Un frisson de terreur m’a parcouru l’échine en relisant mon commentaire , brouhouhou ...


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 15:14

        @maQiavel
        "il faudrait voir les statistiques mais il me semble au nez que les familles homoparentales soient de plus en plus nombreuses et si elles ne sont pas encore majoritaire , ça ne saurait tarder. "


        Heuuu ??  smiley

        Pourquoi, vous prévoyez que la majorité va devenir homosexuel (à cause du fluor dans le dentifrice  smiley ) ? Ou bien que seuls les homosexuels vont avoir envie d’élever des enfants ?



      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 15:17

        "le chiffre qu’annonce l’Office nationale des statistiques (ONS) risque de décevoir les anglophobes-homophobes : à peine plus de 1% des Britanniques se disent homosexuels, et 0,5% bisexuels.

        Pour cette enquête effectuée auprès de 450 000 personnes âgées de plus de 16 ans, les chercheurs ont retenu le critère « d’identité sexuelle », c’est-à-dire la manière dont les personnes interrogées se définissent elle-même, jugé le plus pertinent."


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 15:19

        @maQiavel
        "Pardon , les familles monoparentales et non homoparentales"


        Je me disais aussi...  smiley   smiley  


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 15:23

        @Qaspard Delanuit
        Voilà ... smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 23:06

        @Zatara
        Aaaaaah, l’associé du diable. smiley

        Je me rappelle que la première fois que j’ai maté ce film(une quinzaine d’années) , je m’imaginais voir un film banal sur le système judiciaire américain, vers la fin j’ai halluciné... smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 23:36

        @Zatara
        Mééé Naaan , c’est juste que depuis tu as ouvert les yeux et que tu t’es rendu compte que les films racontaient aussi la réalité mais rien n’a changé au fond ... depuis quelques millénaires ... smiley 



      • vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 23:50

        @Zatara
        Aaaah , c’est ce que tu voulais dire ? Je n’avais pas compris ...

        Mais j’avoue que je regarde moins de film ces dernières années. 


      • vote
        maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 23:55

        @Zatara

        En fait j’avais compris ceci : les temps ont changé, on vit une époque de ouf dans laquelle la réalité dépasse la fiction, donc les films ne sont plus des fictions. D’où ma réponse.

        Bref, à coté de la plaque … 


      • 4 votes
        philouie 18 octobre 2016 11:18

        En portant sa réponse uniquement sur la question de la marchandisation des enfants, qui est bien évidement un vrai sujet, Poisson concède à son interlocuteur tout le reste, en particulier que la famille monogame fidèle n’est plus le socle de la société.
        50 années de destruction de la famille pour arriver à ce constat que la famille est détruite et qu’il faut entériner dans la loi cette destruction. Il semble que ce Poisson, soit d’accord la-dessus. Il n’a pas perdu la partie, il a abandonné le combat.


        • 1 vote
          Qamarad Qamarad 18 octobre 2016 12:48

          @philouie

          On peut regretter la disparition de l’ancien modèle familial, mais je doute qu’on puisse le Rescusciter par une simple volonté politique. L’indépendance accrue, morale et financière, accordée aux femmes le rend à moitié caduque... Non pas que je me satisfasse d’une société dans laquelle 75% des divorces sont initiés par des (ex)dames entraînant les problèmes que l’on sait et où l’homme perd sa virilité symbolique et réelle (puisque de fait la femme a pris les rennes)... Seulement, un retour en arrière ne me semblant pas d’actualité, c’est le seul point où le pro-LGBT fait un tant soit peu mouche, même si lui aimerait y substituer ses lubies du genre...


        • vote
          maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 12:58

          @Qamarad
          Exact !


        • vote
          philouie 18 octobre 2016 16:36

          @Qamarad
          oui mais non.

          Il y a un combat idéologique à mener et qui ne devrait rien céder au lobby LGBT.

          Et si Poisson se contente de parler de la marchandisation des enfants, c’est qu’il n’ose pas dire que tout ne se vaut pas et qu’une famille avec papa et maman, c’est mieux que la famille monoparentale ou que la famille homoparentale.

          Seulement, dans l’optique moderne, ce serait discriminant de le dire.

          Au final, il y a des enfants qui ramassent et qui seront nos problèmes de demain.


        • vote
          maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 17:08

          On peut toujours estimer que la famille traditionnelle est mieux mais on ne fera pas revivre un zombie, les famille traditionnelle est une morte vivante, on ne reviendra pas en arrière , les fleuves ne remontent pas à leurs sources.

          Il faut bien comprendre ce qu’implique que de vouloir la ressusciter : il faudrait  trancher en faveur de  l’autorité paternelle unique, rétablir la notion de chef de famille, de puissance maritale (la subordination de l’épouse à l’homme), de pénalisation du sexe hors mariage.

          C’est très bien en théorie (ou pas selon sa conception du monde) mais concrètement, dans une société moderne alphabétisée au niveau de vie élevée et dont les mœurs sexuelles sont permissives, c’est complètement utopique. Pour mettre en place un tel projet, il faudrait renoncer aux libertés individuelles et miser sur un régime dictatorial patriarcal avec sa police des mœurs chargé de la répression sexuelle sur base d’une sorte de charia. Dans nos sociétés, un tel projet ne serait pas sérieux, concrètement c’est une posture de dandy réactionnaire subversif, rien de plus …


        • 1 vote
          philouie 18 octobre 2016 17:42

          @maQiavel
          Dans la situation actuelle, on ne peut vous donner tort. Nous sommes de toute façon dominer par des gens qui ne raisonne qu’en terme de profit et pour qui le mouton individualiste narcissique est ce qu’il y a de mieux en terme de rentabilité.

          Mais ce temps ne durera pas et il est assez certain que ce modèle là aura disparu d’ici la fin du siècle. La raréfaction des ressources, la dégradation des conditions écologique, l’utra-violence que ce système génère, tout cela permet d’affirmer qu’il faudra inventer autre chose et qu’il faudra revenir à des notions de frugalité, de maitrise du désir, de contentement de soi. Donc de se poser les bonnes questions en terme d’éducation.


        • vote
          philouie 19 octobre 2016 11:16

          @Qiroreur
          il approuverait sans hésiter "la soumission obligatoire pour tous".

          Tout à fait. Mais la première soumission dont il serait question ici est la soumission à notre nature profonde.

          Non pas s’inventer une nature "idéologique", qui ne repose que sur le désir, mais comprendre notre nature, l’accepter, et la maîtriser.


        • 3 votes
          Maetha 18 octobre 2016 11:48

           Cette loi qui change le sens du mot mariage, contre nature, passée à grand peine, au forceps, tôt ou tard sera révoquée.

           Dommage que ce soit la "droite" (et qui dit droite, dit P.R.) qui se soit emparé du mouvement de révolte contre cette loi imbécile, qui est, et c’est important de le dire, celle d’une majorité de Français, autant de droite que de gauche. (j’insiste !)

           Qu’un mouvement ultra minoritaire, la LGBT, ai imposé à tous, ses manières de voir viciées et visqueuses, en utilisant nos institutions biaisées (elles aussi, maintenant : on appelle cela un totalitarisme "mou") pose une question de fond : qu’ont fait de nos institutions "nos" politiques ?

           La novlangue de ce rat à lunettes est insupportable !

           Mettre en avant l’imbécilité de cette loi en période préélectorale à du sens et que ce soit un argument décisif pour faire pencher la balance à "droite" cela se conçoit, après tout, c’est comme cela que ça marche. Mais cela laisse un goût amer : faudra t-il remettre cette droite qui a cassé la France, pendant cinq ans, au pouvoir, pour une telle cause ?
           Quelle idée "géniale" vont-il ils trouver une fois élus "pour le bien des Français" ?
           

           Et bien non, on voit bien que le mal est bien plus profond, puisqu’il s’agit de nos institutions fondamentales qui ont été atteintes par ces, bientôt, dix ans de pouvoir dictatorial.


          • 5 votes
            Qamarad Qamarad 18 octobre 2016 12:52

            Amusant d’observer que nos amis défenseurs de la "liberté " s’expriment en des termes staliniens : à croire qu’aligner les motifs d’opprobre (xénophobe antisémite bouuuuh antisémite transphobe et mon cul sur la commode ) suffise amplement à disqualifier l’adversaire...


            • 2 votes
              Qamarad Qamarad 18 octobre 2016 12:59

              Et bravo à Monsieur Poisson, seul candidat des primaires à adopter une posture digne de sa prétention...


              • vote
                jeanpiètre jeanpiètre 18 octobre 2016 13:05

                encore une tempête dans un verre d’eau, à quoi sert de mater la télé qui ne diffuse que l’éphéméride et la météo marine, le reste étant du bourrage de crâne multidirectionnel


                • vote
                  maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 13:12

                  Dans cette affaire, il faut distinguer deux choses :

                  -Le mariage

                  -Le droit à l’enfant

                  Le droit à l’enfant ne doit pas exister, les enfants ne sont pas de vulgaires objets de consommation, cette logique nous mènera tout droit au meilleur des mondes. Pour lutter contre cette dynamique, c’est la notion de filiation qu’il faut défendre de façon cohérente. 

                  Quant au mariage civil, cette institution est destinée à la disparition ou au mieux à la marginalisation. Personnellement, je m’en contre fiche, je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait donner des avantages aux couples mariés à ceux qui ne le sont pas, le mariage relève de la vie privée, l’Etat n’a pas à s’en mêler ou à le reconnaitre. Sa disparition réglera en même temps ces histoires de mariages pour tous. Ce sera le mariage pour personne, à part pour ceux qui se marient dans leur communauté religieuse (le mariage n’a de sens que s’il est religieux de toute manière). Dans un Etat laïc, le mariage civil est une coquille vide, un simple acte administratif, on peut s’en passer …


                  • vote
                    maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 13:18

                    " je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait donner des avantages aux couples mariés à ceux qui ne le sont pas"

                    "Je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait donner des avantages aux couples mariés par rapport à ceux qui ne le sont pas " voulais je écrire ...


                  • vote
                    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 13:40

                    @maQiavel
                    "le mariage relève de la vie privée, l’Etat n’a pas à s’en mêler ou à le reconnaitre."

                     

                    Tout dépend de ce que l’on appelle "mariage". Actuellement, c’est tout de même un contrat qui implique des engagements réciproques pris devant la nation (avec différentes options sur le plan économique, telles que communauté ou séparation de biens par exemple). Ce contrat a des implications administratives et juridiques par rapport à l’autorité parentale, le devoir d’assistance au conjoint, l’héritage, la location d’un appartement, etc. Ou peut-être je n’ai pas bien compris ce que vous vouliez dire. 


                  • vote
                    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 13:44

                    @maQiavel
                    "Je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait donner des avantages aux couples mariés par rapport à ceux qui ne le sont pas."


                    Mais pensez-vous qu’il peut être justifié que l’Etat donne des avantages aux couples (mariés ou pas) ? Si oui, la question est alors double : 

                    1. Pourquoi ?

                    2. Qu’est-ce qu’un couple ? 


                  • 2 votes
                    CoolDude 18 octobre 2016 14:13

                    @maQiavel

                    Si tu as déjà insisté à un mariage et si tu en comprends le rite et ses subtilités... Le mariages est une déclaration d’intention de fonder un foyer, de faire une descendance, etc... Ce que certaines personnes par la dur la loi naturelle des choses ne peuvent pas faire.

                    Personnellement, marier ces personnes là, je ne comprends pas.

                    Enfin, ce n’est pas grave.

                    Donc, si on autorise qu’ils se marient, on leurs autorisent une descendance. Et là, ça devient moche...


                  • vote
                    maQiavel maQiavel 18 octobre 2016 14:41

                    @Qaspard Delanuit

                    Ou peut-être je n’ai pas bien compris ce que vous vouliez dire. 

                    ------> Oui mais c’est de ma faute, je me suis très mal exprimé.

                    Recommençons depuis le début : quel est l’intérêt du mariage civil depuis l’instauration du PACS ? Est-ce qu’il sert encore à quelque chose ? Quel est l’intérêt de conserver cette institution ? 

                    Moi je pense qu’il ne sert à rien et que le mariage ne devrait concerner que les institutions religieuses. 

                    -Mais pensez-vous qu’il peut être justifié que l’Etat donne des avantages aux couples (mariés ou pas) ? Si oui, la question est alors double : 1. Pourquoi ?2. Qu’est-ce qu’un couple ? 

                     

                    ------> Point 1 : Cela peut être utile dans le cadre d’une politique nataliste. Il s’agit d’encourager les couples à avoir des enfants en leur octroyant divers avantages. C’est utile dans un contexte de déclin démographique.

                    Point 2 : Je vois bien le piège et vous avez raison de poser la question mais je suis pour que le PACS aille au-delà du couple, càd à toute communauté constituée de personnes majeures ayant la volonté d’organiser leur vie en commun (une famille, un clan, peu importe le nom qu’on donnerait à cette communauté).

                    Et donc pour revenir sur le point 1, une politique nataliste pourrait très bien être menée dans ce cadre là également : encourager ces communautés (qui peuvent être des couples mais pas forcément) à avoir des enfants en leur octroyant des avantages. 


                  • vote
                    Unghmar Unghmar 18 octobre 2016 14:43

                    @maQiavel
                    "Je ne vois pas pourquoi l’Etat devrait donner des avantages aux couples mariés par rapport à ceux qui ne le sont pas."

                    Je pense que du point de vue de l’État, un couple marié prend publiquement des engagements ( à faire des enfants, à construire, à se fixer et donc à renouveler la société. ) ainsi que, dans une moindre mesure, les couples qui ont recourt au PACS. Alors qu’un couple qui ne l’est pas ne peut pas être reconnu administrativement ( et tant mieux ), ce sont deux individus célibataires qui résident à la même adresse.

                    A partir de là, est-ce qu’un État doit "récompenser" ceux qui renouvellent la société ou couper les "subventions" à tout le monde parce qu’il ne sait pas reconnaître un couple autrement que par mariage ou PACS ?


                  • 1 vote
                    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2016 14:48

                    @maQiavel
                    "Je suis pour que le PACS aille au-delà du couple, càd à toute communauté constituée de personnes majeures ayant la volonté d’organiser leur vie en commun (une famille, un clan, peu importe le nom qu’on donnerait à cette communauté)."


                    Mais c’est la porte ouverte à la prolifération des sectes, ce que vous proposez là, mon pauvre Monsieur !!  smiley

                    Et dans les sectes, il se passe plein d’horribles choses... tandis que dans la famille traditionnelle, non, il ne se passe que de bonnes choses au coin du feu et dans la bonne odeur de soupe et de tarte aux pommes.  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès